Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Elgar : oeuvres orchestrales et chorales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mar 26 Aoû 2008 - 19:50

Il n'y a que 2 symphonies d'Elgar... (et une 3 ième en morceau)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kermit
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1371
Age : 28
Localisation : Près de Paris
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mar 26 Aoû 2008 - 19:54

Ok!
Mais quelle version?

Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mar 26 Aoû 2008 - 19:58

Allô Spiritus ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mar 26 Aoû 2008 - 19:59

Oh j'imagine qu'un bon vieux brit nageant dans la guimauve type Barbirolli ou Adrian Boult doit faire l'affaire.

Je pense que la fanfare du camping de Palavas-les-flots suffit largement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Kermit
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1371
Age : 28
Localisation : Près de Paris
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mar 26 Aoû 2008 - 20:03

mode loupe

Morloch a écrit:


Je pense que la fanfare du camping de Palavas-les-flots suffit largement.


Je ne doute pas de leur aptitude mais heu Mr.Red l'esprit tongues maillot de bain risque d'être un peu juste avec une musique si raffinée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Passage
De passage pour longtemps
avatar

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mar 26 Aoû 2008 - 20:46

Un peu outsider et pas très cher il y a aussi un coffret Slatkin avec le London Philharmonic qui regroupe les deux symphonies, les concertos, variations et quelques ouvertures. La mise en place est impressionnante, c'est très vif et précis - c'est peut-être un peu déplaisant pour certains par un côté un peu trop brillant, très virtuose, avec des cuivres très en avant (mais pas du tout criards). Ça peut être un bon point de départ il me semble - pour autant que je puisse en juger, je n'ai pas d'autre version, sauf pour les Enigma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mer 27 Aoû 2008 - 8:20

Kermit a écrit:

Est ce qu'il y à une symphonie par laquelle commencer?
En sachant que mes oreilles se sont habituée à Prokofiev, Chostakovitch, etc... Boulez Embarassed

je... je crois que c'est mal barré en fait hehe

C'est pas vraiment l'esthétique de Sir Edward. Mr. Green

Mais si tu as aimé les Enigma, le coffret Barbirolli jaune chez EMI (voire page 1) devrait faire l'affaire. Ou sinon, les deux symphos par Solti chez Decca, c'est très sympa aussi, j'adore Solti de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorabella
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 47
Localisation : près Montluçon
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: le cri d'horreur de la semaine   Mer 27 Aoû 2008 - 12:51

Je ne sais pas si c'est le bon endroit, mais je cherche à me confesser.
Car j'ai pris du plaisir.
Un grand plaisir même à écouter l'enregistrement de la 3eme symphonie d'Elgar-Payne chez Naxos, au point que je préfère maintenant à la "vrai" première.
En plus, le "petit" orchestre de Bournemouth est somptueux, et la qualité technique de l'enregistrement est parfaite (on ne pouvait faire mieux à l'époque).
Je sais, les puristes vont jeter les bras au ciel.
J'ai conscience d'avoir péché.
Mais prions Dieu-Skrjabin,St Pierre-David et Spiritus que tous nous veuille absoudre pendu


Dernière édition par Dorabella le Mer 27 Aoû 2008 - 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mer 27 Aoû 2008 - 12:53

Il y a un confessional pour cela. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mer 27 Aoû 2008 - 13:06

moi je t'absous, j'adore cette 3è et ce disque. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mer 27 Aoû 2008 - 17:47

Je l'avais beaucoup aimé à ma première écoute, je dois dire aussi.

Ca me fait moins d'effet aujourd'hui, mais ayant déjà péché de ce côté, je ne suis pas pur pour la lapidation immédiate. Nous verrons si tu persistes trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Dorabella
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 47
Localisation : près Montluçon
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 31 Aoû 2008 - 9:10

Je crois que tu as raison.
Je l'ai écouté hier sur un "ghetto-blaster" et ça n'a plus beaucoup d'intérêt.
Je pense que c'est surtout la qualité de l'enregistrement et de l'interprétation (assez inhabituel chez Naxos) qui font l'intérêt de ce CD.
Je l'écouterai à nouveau sur ma chaine dans quelques mois.

Il faut quand même saluer la grande qualité du travail effectué par M.Payne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 31 Aoû 2008 - 9:18

Je te reprends tout de même: les interprètes sont rarement transcendents chez Naxos, mais ils ne sont presque jamais mauvais non plus. Je n'achète pratiquement que des disques Naxos et je n'ai jamais à me plaindre de la qualité de l'interprétation. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorabella
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 47
Localisation : près Montluçon
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 31 Aoû 2008 - 10:00

D'accord.
Il y a quelques enregistrements excellents, dont ceux avec le R.Scottish.SO avec David Lloyd-Jones, mais, dans l'ensemble, c'est quand même assez irrégulier.
Désolée, je suis très exigeante Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludovyk
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 52
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 1 Mar 2009 - 11:44

Quelqu'un connaîtrait les versions des symphonies et des Variations Enigma de Bryden Thomson sur Chandos??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1603
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Lun 20 Juil 2009 - 21:13

Pour aborder le concerto pour violon, qui a effectivement ses longueurs, il vaut peut-être mieux une version vidéo. Celle-ci n'est pas mal, avec Perlman facile mais pas trop désinvolte, efficacement et sobrement accompagné par Rojdestvenski. C'était au Royal Albert Hall en 1981, sans doute pour les Prom's (le public est debout et d'une patience exemplaire !).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludovyk
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 52
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mer 30 Déc 2009 - 17:13

Kermit a écrit:
Je me suis commandé un peu par hasard énigma variation par Sir Colin Davis, et j'ai adoré

Moi aussi! J'ai entendu ce disque deux fois presque de suite.. Quelle beauté... La direction de Sir Colin est élégante et raffinée, très détaillée et nuancée, les pianissimi vous tiennent vraiment en haleine, la réponse de l'orchestre (LSO) est superbe. Le disque inclut une radieuse interprétation de l'Introduction et Allegro pour cordes (qu'Elgar dédia au LSO) que je n'hésite pas à placer au même niveau que celles de Barbirolli ou Boult.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc.d
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1204
Age : 62
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 21 Mar 2010 - 18:50

Amateurs d'Elgar, je vous conseille d'écouter ou de réécouter les Sea pictures dans la version de J Baker du coffret Barbirolli.

Une pure beauté qui me fait penser par certains cotés au poème de l'amour et de la mer de Chausson (version I kolassi ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 21 Mar 2010 - 18:58

marc.d a écrit:
Amateurs d'Elgar, je vous conseille d'écouter ou de réécouter les Sea pictures dans la version de J Baker du coffret Barbirolli.

Une pure beauté qui me fait penser par certains cotés au poème de l'amour et de la mer de Chausson (version I kolassi ).

As-tu écouté la Tribune des critiques ? Parmi les autres versions, y en avait-il qui valaient le coup, hormis Baker ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc.d
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1204
Age : 62
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 21 Mar 2010 - 19:00

La version avec Y Minton mais c'est surtout la version Baker qui dominait toutes les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 21 Mar 2010 - 19:16

marc.d a écrit:
La version avec Y Minton mais c'est surtout la version Baker qui dominait toutes les autres.

J'imagine ! Ces mélodies sont sublimes et Baker est insurpassable. Un disque pour île déserte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 21 Mar 2010 - 19:52

marc.d a écrit:
Amateurs d'Elgar, je vous conseille d'écouter ou de réécouter les Sea pictures dans la version de J Baker du coffret Barbirolli.

Une pure beauté qui me fait penser par certains cotés au poème de l'amour et de la mer de Chausson (version I kolassi ).

C'est exact, il y a une certaine parenté, avec un côté quand même un petit plus solennel chez Elgar.
Dans mon disque, ces Sea Pictures sont couplés à l'admirable concerto pour violoncelle, avec Jacqueline Du Pré. Quel bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1603
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Lun 22 Mar 2010 - 8:08

C'est magnifique oui, malgré les poèmes un peu bêtas.

Il y a une autre version de Janet Baker dans le coffret Elgar du LSO.

Et un beau témoignage d'Aafje Heynis dans la première mélodie, qu'on peut entendre sur cette page :

http://www.cantabile-subito.de/Contraltos/Dutch_Contraltos/dutch_contraltos.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc.d
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1204
Age : 62
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Lun 22 Mar 2010 - 8:50

Hippolyte a écrit:
marc.d a écrit:
La version avec Y Minton mais c'est surtout la version Baker qui dominait toutes les autres.

J'imagine ! Ces mélodies sont sublimes et Baker est insurpassable. Un disque pour île déserte.

Tout à fait d'accord .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Lun 22 Mar 2010 - 11:48

Pour les symphonies d'Elgar et le songe de Gerontius, essayez les versions de Mark Elder et l'orchestre de Hallé. Ces enregistrements ont été plébicités par la presse anglaise et présentent une vision d'une grande noblesse magnifiquement enregistrée de surcroit.

Pour le concerto pour violoncelle, outre Du Pré - Barbirolli, il faut connaitre Truls Mork avec Rattle, plus sobres mais non moins émouvants. Quant au concerto pour violon, James Ehnes/Andrew Davis et Znaïder/Colin davis, diapason d'or le mois dernier, en ont signé des versions aux couleurs automnales splendides...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1603
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Lun 22 Mar 2010 - 21:38

keane a écrit:
Pour les symphonies d'Elgar et le songe de Gerontius, essayez les versions de Mark Elder et l'orchestre de Hallé. Ces enregistrements ont été plébicités par la presse anglaise et présentent une vision d'une grande noblesse magnifiquement enregistrée de surcroit.


Absolument d'accord pour le Gerontius de Mark Elder : la prise de son est aérée, l'orchestre raffiné et la distribution passionnante (magnifiques Groves et Coote ; Terfel fait du bruit mais c'est tout ce qu'on lui demande). Et le choeur : drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1603
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Jeu 25 Mar 2010 - 18:34

Autre version des Sea pictures que j'avais oubliée posséder : Linda Finnie, Bryden Thomson, Chandos. Pas mauvais, mais assez lymphatique. The Music makers en complément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 50
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Sam 27 Mar 2010 - 22:01

Bonsoir,

Apparemment, personne n'a recommandé la superbe version des variations Enigma de Jochum avec le London SO. Cela ne semble pas devoir être le répertoire de prédilection de Jochum, mais c'est vraiment très beau, plutôt lent mais très bien en place, avec un orchestre évidemment idiomatique. Nimrod est pris, par exemple, très Adagio (5'05) mais chante superbement avec d'infinies nuances et de belles couleurs.
C'est (ce fut, je n'ai pas vérifié si cela existait encore) chez DG, ça date de 1975 et le couplage avec le concerto pour violoncelle dans la belle version Fournier/Wallenstein-Berlin (1967) était proposé à prix fracassé (en Allemagne) dans la série Resonance, dont je ne crois pas qu'elle fut disponible en France à l'époque (milieu des années 90, genre 6,90 DM le CD neuf à sa parution).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7155
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Sam 27 Mar 2010 - 22:11

Diablotin a écrit:
Apparemment, personne n'a recommandé la superbe version des variations Enigma de Jochum avec le London SO.
Je n'en avais jamais entendu parler, et j'étais en effet loin d'imaginer que Jochum avait pu toucher ce répertoire. Merci donc de l'avoir signalée.
(Si un jour je tombe sur ce CD dans un bac à soldes ou d'occas', je saurai qua ça peut valoir le coup.)

En attendant, ça semble disponible ici:
http://www.amazon.fr/Resonance-Fournier-Jochum-Lso-Edward/dp/B000026I5N
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 50
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Sam 27 Mar 2010 - 22:16

C'est exactement ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc.d
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1204
Age : 62
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 28 Mar 2010 - 11:05

Je confirme la version de Jochum est superbe .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Ven 29 Oct 2010 - 13:34



Je ne parlerai ici que du concerto pour violoncelle très récemment découvert :Jacqueline du Pré, Daniel Barenboim, Philadelphia Orchestra.

Le concerto affiche une gravité qui s’affirme dès le premier mouvement, complaintes graves et prolongées d'extases tristes. Dupré exprime une immense mélancolie et douleur.Ce ne sont pas des notes qu'elle émet mais de vraies complaintes lourdes, inspirations profondes, contemplatives presque élégiaques.
Les 4 mouvements sont d' égale intensité.
On pourra sans doute reprocher au chef un ensemble trop massif mais sans jamais altérer l'harmonie et prendre le dessus sur la soliste qui, on ne peut pas ne pas l'entendre, s'implique précieusement. Et perso je dirais que cette épaisseur contribue à la gravité que dégage l'oeuvre d'elgar.
Pour une des rares fois j'ai aucune envie d'écouter ailleurs ou de vous demander s'il y a mieux. Je l'ai ouï ici dire cependant.
Si vous ne connaissez pas il vous faut impérativement l'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1117
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Ven 29 Oct 2010 - 14:38

atomlegend a écrit:

Pour une des rares fois j'ai aucune envie d'écouter ailleurs ou de vous demander s'il y a mieux. Je l'ai ouï ici dire cependant.

Il faut garder Du Pré, mais remplacer Barenboim par Barbirolli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Ven 29 Oct 2010 - 19:34

Barbirolli est en effet plus fin, mais franchement, ça reste deux gravures de premier ordre, donc vu qu'il a déjà Barenboim, il peut peut-être carrément aller voir ailleurs que Du Pré (en acceptant que ce sera possiblement moins bien...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Walther
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Ven 12 Nov 2010 - 13:31

Tus a écrit:
J'ouvre son fil sans rien assurer sur son potentiel devenir, vu le nombre d'amateurs d'Elgar présents sur ce forum. Mais je ne désespère pas d'en convaincre d'autres. Smile

+1 !!
ça fait pas mal de temps que j'écoute Elgar, j'ai les 3 anciens albums de 3 CD d'EMI consacrés à ses propres enregistrements ("Elgar Edition").

J'ai même écouté les albums de la collection British Composers consacrés à ses oeuvres vocales (Apostles, The Kingdom, Light of life, Scenes of King Olaf, Caractacus et bien sûr Gerontius).
Je précise que je ne suis pas anglais même si je le parle, et c'est nécessaire pour comprendre ces oeuvres, surtout que la série British Composers, qui ne propose pas de traduction, a l'air réservée aux compatriotes d'Elgar...

Est-ce que quelqu'un d'autre les connait ? Des oeuvres vocales avec de beaux moments, mais assez balèzes et lourdes à digérer quand même, surtout que les textes sont alambiqués et pas écrits dans un style très moderne !

Franchement je n'ai pas de mal à comprendre que Gerontius soit beaucoup plus connu que le reste, car c'est l'oeuvre la plus mélodique, qui fait le plus "opéra" (même si Boult avait déclaré que Gerontius était de la gnognotte à côté de The Kingdom, enfin c'est un avis qui n'engage que lui).

Dans un genre proche j'aime beaucoup la Mass of life de Delius, oeuvre inspirée de Zarathoustra de Nietzsche et, surprise ! beaucoup plus énergique que sa musique pour orchestre, vite monotone Very Happy .

Diablotin a écrit:
Bonsoir,

Apparemment, personne n'a recommandé la superbe version des variations Enigma de Jochum avec le London SO. Cela ne semble pas devoir être le répertoire de prédilection de Jochum, mais c'est vraiment très beau, plutôt lent mais très bien en place, avec un orchestre évidemment idiomatique. Nimrod est pris, par exemple, très Adagio (5'05) mais chante superbement avec d'infinies nuances et de belles couleurs.
C'est (ce fut, je n'ai pas vérifié si cela existait encore) chez DG, ça date de 1975 et le couplage avec le concerto pour violoncelle dans la belle version Fournier/Wallenstein-Berlin (1967) était proposé à prix fracassé (en Allemagne) dans la série Resonance, dont je ne crois pas qu'elle fut disponible en France à l'époque (milieu des années 90, genre 6,90 DM le CD neuf à sa parution).

Tout à fait d'accord, cette version Jochum est une des plus belles des Variations Enigma, et personnellement je l'ai acquise dans le cadre de l'abum de 2 CD "The Sound of England" qui faisait partie de la collection Panorama classique de DG :
http://musique.fnac.com/a1315365/Frederick-Delius-The-Sound-of-England-CD-album

qui comprend aussi les Planètes de Holst par Steinberg (parues aussi en "Originals" avec Zarathoustra par les mêmes).

Comme alternative en stéréo, je conseillerais Barbirolli, et aussi le disque Elgar de Bernstein : http://www.amazon.fr/Elgar-Enigma-Pompa-Y-Circ/dp/B0000012UG/ref=sr_1_2?s=music&ie=UTF8&qid=1289563741&sr=1-2
(pas besoin d'acheter le coffret avec les symphonies de Sibelius pour l'avoir Smile ).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 50
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mer 11 Mai 2011 - 22:40

Walther a écrit:


Comme alternative en stéréo, je conseillerais Barbirolli, et aussi le disque Elgar de Bernstein (...)

Je ne suis pas persuadé que la version de Bernstein soit très recommandée pour une première approche de cette oeuvre. C'est malgré tout très lent, et parfois bruyant (marche de l'empereur mongol par ex). Elle fut par ailleurs mal accueillie à sa sortie en Angleterre, malgré la présence de l'orchestre de la BBC. Nimrod, notamment fut très critiquée pour le tempo adopté (ce n'est pas une marche funèbre).
Pour une approche d'approfondissement, cependant, c'est un beau CD. Pour découvrir Elgar dans cette oeuvre, je pense que le disque de Sinopoli est mieux adapté, de même que Boult, voire Jochum. Barbirolli également conviendra parfaitement, et c'est assez proche d'une certaine "tradition" so british...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mer 11 Mai 2011 - 23:23

Walther a écrit:
Dans un genre proche j'aime beaucoup la Mass of life de Delius, oeuvre inspirée de Zarathoustra de Nietzsche et, surprise ! beaucoup plus énergique que sa musique pour orchestre, vite monotone Very Happy

Je m'inscris en faux contre cette idée : il y a de puissants climaxes même dans des oeuvres impressionnistes comme In a summer garden, The walk in the Paradise Garden, Brigg Fair (le final), etc. Et puis il y a aussi des oeuvres de jeunesse pas mal inspirées par Strauss : Lebenstanz ou Paa Vidderne par exemple, si ça n'est pas énergique ça ! (ça s'écoute facilement sur Musicme),

Pour le coup ce sont plutôt les oeuvres chorales de Elgar que j'ai tendance à trouver monotones et plutôt rébarbatives siffle Mr. Green
Mais je ne les ai pas beaucoup écoutées je le confesse et je maîtrise très mal l'anglais. Confused

Walther a écrit:
Tout à fait d'accord, cette version Jochum est une des plus belles des Variations Enigma, et personnellement je l'ai acquise dans le cadre de l'abum de 2 CD "The Sound of England" qui faisait partie de la collection Panorama classique de DG :
http://musique.fnac.com/a1315365/Frederick-Delius-The-Sound-of-England-CD-album
qui comprend aussi les Planètes de Holst par Steinberg (parues aussi en "Originals" avec Zarathoustra par les mêmes)

Un dique qui comprend les Planètes par Steinberg ne peut qu'être porté aux nues ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Lun 9 Jan 2012 - 22:37

Petit déterrage de topic Very Happy :

Le Concerto pour violoncelle d'Elgar ! Je n'ai malheureusement pas le temps de me lancer dans une présentation détaillée de l'œuvre - mais à vrai dire, je doute qu'elle en ait vraiment besoin. Le plaisir d'écoute est immédiat, les quatre mouvements riches et variés, des fugaces montées du second aux accents de bravoure du dernier. C'est l'une des dernières œuvres d'Elgar, qui vivait alors retiré dans sa demeure, et beaucoup de commentateurs ont vu dans ce concerto un adieu à la grande époque élisabéthaine - car le ton dominant reste un chant pétri de tristesse et de douce nostalgie. Elgar lui-même en était très fier : «C'est une œuvre d'une réelle envergure et , je le pense, bonne [en français dans le texte] et vive».

Le concerto comporte quatre mouvements, qui s'enchaînent deux à deux. Le premier, Adagio - Moderato, est particulièrement intense, lyrique et parfois sombre (la célèbre ouverture), et voit l'apparition d'un thème (aux altos, après environ 1'30) qui traversera tous les mouvements à l'exception du troisième. Le ton s'éclairci soudainement avec l'Allegro molto, morceau de virtuosité pour le soliste qui joue malicieusement en visitant ses registres médiums et aigus. L'Adagio qui suit est relativement court, mais le forme le cœur émotionnel de l'œuvre : le violoncelle y déploie, avec beaucoup de retenue, son incomparable lyrisme. Le dernier mouvement est plus contrasté : s'il commence comme le premier, il retrouve la malice du second, avant qu'une longue cantilène dans le grave du soliste ne ramène l'œuvre à sa concentration initiale, avant la conclusion.

Ce concerto est, à mon avis, l'un des rares - avec celui de Dvorak - à utiliser parfaitement le registre lyrique de l'instrument soliste. Tous les domaines expressifs sont explorées sans nuire à la structure interne, l'orchestre est toujours utilisé avec parcimonie et justesse. Bref, un rôle rêvé pour tout violoncelliste !
Et rares sont les violoncellistes qui ne s'y sont pas attelés justement. Rendons à César ce qui appartient à César, je commencerai avec Jacqueline Du Pré :


Que ce soit avec Barbirolli ou Barenboim, Du Pré à marqué à jamais ce concerto de son empreinte - à tel point qu'on ne l'identifie plus qu'à lui et lui à elle (et en profitant pour exagérer un peu ses autres réalisations, mais c'est un avis personnel dwarf ). Ici sa vitalité fait merveille et ne déteint jamais sur la qualité de son interprétation. Même si son jeu peut paraître démodé aujourd'hui, il n'y a pas de mots pour décrire son jeu visionnaire ici.

Elle n'était cependant pas la première à enregistrer le concerto. Signalons les prestations de Casals et de Fournier qui ne déméritent jamais, chacun dans le style qu'on leur connaît (Fournier très aristocratique, Casals hors du temps). A connaître si l'on veut se documenter sur ces deux excellents violoncellistes, mais l'intérêt de leur lecture s'arrête là ; non pas qu'elles soient bancales, mais elles ne sont pas foudroyantes (d'autant que la prise de son n'aide pas - dans les deux cas d'ailleurs).


N'oublions pas les solistes Anglais : Isserlis nous en donne une lecture très brillante et enlevée ;


Plus proches de nous maintenant, je suis obligé ne passons pas à côté de Yo-Yo Ma, avec plus de pudeur ici qu'à son habitude pour une lecture particulièrement touchante et lyrique. Pour une fois, Ma abandonne le show-off et fait de la vraie musique :


Après Yo-Yo Ma viennent les magnifiques lectures de Mork (à pleurer, j'en avais déjà parler ici) - sans doute la référence moderne -, de Sol Gabetta (sans doute très propre, très standard, et peut-être même très inspiré), et celle de Gastinel - n'ayons pas peur des Françaises Mr. Green !


Et j'en oublie forcément beaucoup d'autres. J'aimerai cependant finir par une petite curiosité : le seul (*) enregistrement du concerto d'Elgar par Rostropovitch.


Rostropovitch a "oublié" d'enregistrer trois choses dans sa carrière (en-dehors des kilomètres de partitions que les compositeurs russes lui ont dédicacées) : la sonate de Kodaly, la troisième suite de Britten et le concerto d'Elgar. L'oreille absolue "l'empêchait" de modifier l'accord pour jouer Kodaly, il a toujours regretté ne pas avoir trouvé le temps de finir ses Britten, et c'est... Jacqueline Du Pré (et oui) qui l'a découragé à jamais en ce qui concerne le concerto d'Elgar. Il faut savoir qu'avant l'enregistrement idiomatique de cette dernière avec Barbirolli, Rostropovitch le programmait quelque fois à ces concerts. Mais, après avoir entendu Du Pré - qui fut un temps son élève -, il en vint à la conclusion qu'il ne pouvait égaler ce qu'elle avait fait de cette œuvre : il mit donc de côté le concerto.
Voici donc un live de 1965 (un mois avant l'enregistrement de Du Pré d'ailleurs), où Rostropovitch est accompagné par Rozhdestvensky - qui semble un peu perdu dans cette œuvre, perdant la pulsation, écrase quelques vases au passage et laissant au final Rostropovitch mener la barque. Celui-ci nous gratifie d'un solo remarquable, qui approche sans rougir l'incandescence de Du Pré, avec toutefois quelque chose de plus Russe, de plus âpre dans l'expression - il aiguise les contours du concerto. C'est un live, avec son lot de scories, et c'est presque rassurant d'entendre Rostropovitch se planter magistralement durant la moitié du final (alors que le reste avait de très haute tenue). Bref, un document historique rafraîchissant Very Happy .

___________________________
(*) : peut-être n'est-ce pas le seul, il pourrait bien en exister deux ( bedo ). Vérification faite, oui, il en existe bien un second, dans le coffret The Carnegy Hall Marathon 1967 Cool .

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Ven 19 Avr 2013 - 16:17

Tus a écrit:
Sinon il y a Sinopoli que je n'ai pas entendu, mais qui, parait-il, est superlatif :


C'est exact, Sinopoli est superbe dans ce qu'il a laissé d'Elgar, d'une classe folle, coloré et très malin dans sa mise en perspective par rapport au "grand répertoire".
Ceci permet de se faire une idée à un prix très raisonnable : http://www.amazon.fr/Symphonies-Nos-Pomp-Circumstances-Elgar/dp/B000024ZB1/ref=sr_1_2?s=music&ie=UTF8&qid=1366380789&sr=1-2&keywords=elgar+sinopoli .
Très belle Enigma, d'une grande finesse de touche, sans complaisance pourtant et très poétiques : http://www.amazon.fr/Elgar-Enigma-Variations-Serenade-Strings/dp/B00000E40Q/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1366380825&sr=1-1&keywords=elgar+sinopoli+south .
J'adore les pochettes, dans les éditions d'origine : http://www.amazon.fr/gp/customer-media/product-gallery/B00000E3XH/ref=cm_ciu_pdp_images_0?ie=UTF8&index=0&isremote=0 ! C'est anecdotique, je sais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Ven 19 Avr 2013 - 16:26

Diablotin a écrit:
Bonsoir,

Apparemment, personne n'a recommandé la superbe version des variations Enigma de Jochum avec le London SO. Cela ne semble pas devoir être le répertoire de prédilection de Jochum, mais c'est vraiment très beau, plutôt lent mais très bien en place, avec un orchestre évidemment idiomatique. Nimrod est pris, par exemple, très Adagio (5'05) mais chante superbement avec d'infinies nuances et de belles couleurs.
C'est (ce fut, je n'ai pas vérifié si cela existait encore) chez DG, ça date de 1975 et le couplage avec le concerto pour violoncelle dans la belle version Fournier/Wallenstein-Berlin (1967) était proposé à prix fracassé (en Allemagne) dans la série Resonance, dont je ne crois pas qu'elle fut disponible en France à l'époque (milieu des années 90, genre 6,90 DM le CD neuf à sa parution).

Et Previn avec le Royal Philarmonic Orchestra chez Philips, vous en pensez quoi ?
Au premier abord, ça peut paraître un peut extérieur ; mais la texture est charmeuse et l'enchaînement plutôt naturel.
Les Pump & Circumstances, sur le même disque, font plus de... bruit hehe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Ven 19 Avr 2013 - 20:24

bAlexb a écrit:

J'adore les pochettes, dans les éditions d'origine : http://www.amazon.fr/gp/customer-media/product-gallery/B00000E3XH/ref=cm_ciu_pdp_images_0?ie=UTF8&index=0&isremote=0 ! C'est anecdotique, je sais...
Beh pour le mec qui s'est fait suer à scanner la pochette puis la télécharger sur le site Amazon, ça devait pas être anecdotique... hehe

J'aime beaucoup les interprétations de Sinopoli : c'est très franc du collier sans trivialité ; une grande imagination dans les Enigma, anmées par un Philharmonia en superforme.

L'exécution de la Symphonie n°2 me semble plus capricieuse, avec quelques pointes très caustiques, mais l'ensemble reste vigoureux et robuste, sans complaisance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Ven 19 Avr 2013 - 20:33

Mélomaniac a écrit:
bAlexb a écrit:

J'adore les pochettes, dans les éditions d'origine : http://www.amazon.fr/gp/customer-media/product-gallery/B00000E3XH/ref=cm_ciu_pdp_images_0?ie=UTF8&index=0&isremote=0 ! C'est anecdotique, je sais...
Beh pour le mec qui s'est fait suer à scanner la pochette puis la télécharger sur le site Amazon, ça devait pas être anecdotique... hehe

C'est bien un peu comme ça que je l'avais compris Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Lun 12 Aoû 2013 - 21:19



Symphonie n°1
Staatskapelle Dresden / Colin Davis
Enregistrement live à Dresde en 1998.

Contrairement à d'autres albums de cette série Davis est ici plutôt explosif, c'est mené avec beaucoup d'énergie. Mais le problème est situé du côté de l'orchestre : c'est splendide dans l'absolu (avoir un son aussi fondu et beau sans devenir complaisant ou mou, peu d'orchestres le font à un tel point), mais trop massif. Les cuivres dresdois ont toujours une pointe de violence qui n'est pas agréable ici. Je ne trouve pas ça très bien orchestré, et là les déflagrations des cuivres rendent la chose encore plus brutale. Les cordes sont infiniment profondes, et autant c'est superbe dans Brahms ou Strauss, ici ça manque de transparence. Bizarrement ça ne devient pas totalement pâteux, mais Dresde a une capacité impressionnante à conjuguer des cordes moelleuses avec des attaques extraordinairement puissantes. La verdeur relative des orchestres anglais des années 40/50 correspond probablement mieux à cette musique.

A part ça je ne comprends toujours pas trop cette symphonie, pas évident d'y percevoir une cohérence d'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 50
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Sam 23 Nov 2013 - 14:04

J'ai fini dernièrement d'écouter ça :
Spoiler:
 
Le son est miraculeusement conservé et restitué, la qualité sonore est réellement étonnante ! C'est tout le charme de l'époque victorienne qui ressurgit, et les orchestres anglais d'avant-guerre étaient vraiment très bons... C'est aussi le témoignage qu'on peut jouer Nimrod en moins de trois minutes mais avec beaucoup de retenue et d'émotion Smile ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Sam 23 Nov 2013 - 14:34

J'avais glané les repiquages Naxos de Elgar by himself.

Je me demande si cette édition EMi représente une plus value sonore.

De toute façon, je ne possède pas encore tous ces enregisrements, donc ce coffret va fatalement échoir dans mon escarcelle.

Des compositeurs comme Holst ou Elgar ont enregistré leur musique à des tempos souvent beaucoup plus rapides que ne l'insinuent la réputation de cette musique et la façon dont on l'a dirigée depuis eux.

Trois minutes pour Nimrod, la partition n'en demande pas davantage.

Voici (pourtant) quelques tempos émanant de versions de référence :

2'56 pour Barbirolli en 1947 ; mais 3'34 dans son enregistrement d'août 1962.
3'21 pour Charles Groves (Emi, 1977)
3'51 pour Pierre Monteux (Decca, 1958)
3'52 pour Adrian Boult (Emi, 1970)

Et Bernstein (DG, 1982) étire ce portrait en... 6'08 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 50
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Sam 23 Nov 2013 - 14:41

Oui, j'ai aussi la version de Bernstein avec l'orchestre de la BBC. Les répétitions s'étaient très mal déroulées, et il ne fut d'ailleurs plus jamais invité à revenir. Lorsque les musiciens de l'orchestre lui firent remarquer que vraiment, un tel tempo, c'était impossible, il se contenta de leur dire : "Non, ce n'est pas impossible. Continuez comme ça.". Une des plus belles versions de c passage, à mes oreilles, est celle de Toscanini en live avec l'orchestre de la BBC. Cela dit, on peut le jouer plus lentement sans être affecté, comme Jochum par exemple, ou Colin Davis vers la fin de sa vie -autour de 5 minutes tous les deux-.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 24 Nov 2013 - 2:58

Diablotin a écrit:
J'ai fini dernièrement d'écouter ça :
Spoiler:
 
Le son est miraculeusement conservé et restitué, la qualité sonore est réellement étonnante ! C'est tout le charme de l'époque victorienne qui ressurgit, et les orchestres anglais d'avant-guerre étaient vraiment très bons... C'est aussi le témoignage qu'on peut jouer Nimrod en moins de trois minutes mais avec beaucoup de retenue et d'émotion Smile ...
J'avais ce coffret en vinyle (5 ou 6 lp ?) dans le temps. Pas grand' chose à dire sinon que ce n'est pas pour un 'newbie'. Il faut vraiment avoir une très bonne connaissance des grandes oeuvres et ce, en plusieurs versions (hint: de Solti LPO à Boult LPO on ratisse large) pour apprécier ces gravures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 50
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 24 Nov 2013 - 12:40

Mélomaniac a écrit:
J'avais glané les repiquages Naxos de Elgar by himself. Je me demande si cette édition EMi représente une plus value sonore.
Je ne connais pas l'édition Naxos, vu leur savoir-faire en la matière, c'est sûrement très bien. Celle d'EMI est très soignée, les repiquages sont vraiment très bons et constituent une très bonne surprise eu égard aux date d'enregistrement.
Précision importante : il existe une autre édition de "Elgar conducts Elgar", chez Pearl notamment, qui correspond à des enregistrements acoustiques réalisés antérieurement (1914-1925). Elle est très chère à ma connaissance, et ce que j'en connais n'incite pas à aller beaucoup plus loin,  le son est vraiment très détérioré.
André a écrit:
J'avais ce coffret en vinyle (5 ou 6 lp ?) dans le temps. Pas grand' chose à dire sinon que ce n'est pas pour un 'newbie'. Il faut vraiment avoir une très bonne connaissance des grandes oeuvres et ce, en plusieurs versions (hint: de Solti LPO à Boult LPO on ratisse large) pour apprécier ces gravures.
Cela me semble évident, et je ne le recommanderais à un "Newbie". tongue Pour ma part, je l'orienterais vers Barbirolli ou Boult plutôt que Solti, mais ça reste vraiment une question de choix personnel : les deux premiers me semblent cependant plus idiomatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 2 Mar 2014 - 2:17

Je viens d'écouter le disque de David Zinman, capté en 1989. On retrouve les qualités habituelles du chef américain : clarté de la mise en place, intelligence du propos, dégraissage de l'orchestre, finesse des nuances, subtilité des idées, sobriété du ton.
Mais même si je ne suis pas fan de cette musique traitée en plum pudding, je regrette que le résultat se montre ici trop glabre et confine à l'inexpressivité.
Le Guide Fayard du CD classique vantait le « sens narratif » de cette interprétation, mais malgré la délicatesse qui esquisse ces portraits, je regrette l'homogénéité du traitement qui ne semble pas renouveler l'éclairage entre chaque portrait.

Dans les Enigma Variations, je réécoute présentement le témoignage du compositeur lui-même, enregistré en 1926 ; hormis quelques coquetteries de phrasé chez les cordes (imputables à l'époque), la légéreté, la cursivité s'avèrent surtout incomparablement simples ET éloquentes, surclassant de loin l'approche de Zinman qui comparativement manque cruellement de tension, de relief descriptif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 650
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 2 Mar 2014 - 10:05

Mélomaniac a écrit:
Je viens d'écouter le disque de David Zinman, capté en 1989. On retrouve les qualités habituelles du chef américain : clarté de la mise en place, intelligence du propos, dégraissage de l'orchestre, finesse des nuances, subtilité des idées, sobriété du ton.
Mais même si je ne suis pas fan de cette musique traitée en plum pudding, je regrette que le résultat se montre ici trop glabre et confine à l'inexpressivité.
Le Guide Fayard du CD classique vantait le « sens narratif » de cette interprétation, mais malgré la délicatesse qui esquisse ces portraits, je regrette l'homogénéité du traitement qui ne semble pas renouveler l'éclairage entre chaque portrait.

Dans les Enigma Variations, je réécoute présentement le témoignage du compositeur lui-même, enregistré en 1926 ; hormis quelques coquetteries de phrasé chez les cordes (imputables à l'époque), la légéreté, la cursivité s'avèrent surtout incomparablement simples ET éloquentes, surclassant de loin l'approche de Zinman qui comparativement manque cruellement de tension, de relief descriptif.


Oui, j'avais été relativement déçu par ce CD et par l'interprétation des Variations Enigma ou Zinman, chef que j'apprécie d'ordinaire, est à cent lieux de son maitre, Pierre Monteux !
Il semble d'ailleurs que Zinman ait abandonné l'enregistrement des œuvres d'Elgar puisque, si on trouve bien la 1ere Symphonie chez le même éditeur, l'enregistrement de la 2eme Symphonie n'a pas eu lieu.

La musique d'Elgar a un indéniable parfum "british" et une inimitable solemnité "victorienne". Elle peut être passionnante (certaines oeuvres orchestrale) comme elle peut être profondément ennuyeuse (The Dream of Gerontius, The Pilgrims...).

Quelques unes des œuvres que j'aime entendre et leurs interprètes les plus marquants, à mon sens.

Cockaigne, Ouverture de concert, Op.40 : Barbirolli (EMI), Beecham (Sony), Elder (Hallé), Mackerras (Decca Eloquence)

Concerto Violoncelle en Mi min, Op.85 : Fournier/Wallenstein (DGG, on trouve également un Live avec Rosbaud), Navarra/Barbirolli (Testament). Je n'ai jamais été beaucoup intéressé par Jacqueline Du Pré, malgré l'enthousiasme général qu'elle a suscité.

In the South (Alassio), Ouverture de concert, Op.50 :
Barbirolli (EMI), Silvestri (EMI)

Sea Pictures (Marines), 5 Mélodies, Op.37 : Della Jones/Mackerras (Decca Eloquence). Ici, de nouveau, je n'ai jamais partagé l'enthousiasme de la critique et de nombreux amateurs pour Janet Baker.

Symphonie No 1 en LaÞ, Op.55 & Symphonie No 2 en MiÞ, Op.63 : Barbirolli (EMI), Boult (EMI), Elder (Hallé), Loughran (ASV), Mackerras (Decca Eloquence)

Variations sur un thème original, Enigma, Op.36 : L'œuvre phare d'Elgar, son œuvre la plus enregistrée, je présume.

C'est Pierre Monteux qui me l'a fait découvrir (RCA & Decca) et je crois n'avoir jamais entendu cette œuvre interprétée de façon plus convaincante que sous sa baguette. C'est une œuvre qu'il aimait et qu'il a souvent dirigée : on trouve d'ailleurs plusieurs "Live" (Boston Symphony, Philharmonique d'Israel, National de la RTF, Symphony of the Air) sous sa direction.

Outre Monteux,

  • Barbirolli (Dutton, PRT ou EMI),
    Beecham (Sony), Beecham n'a pas beaucoup joué Elgar, mais ses Enigma sont savoureuses,
    Bernstein (DGG), malgré ou, plutôt, à cause de tous ses excès,
    Boult (Coffret Concertgebouw),
    Davis (Coffret Radio Bavaroise),
    Haitink (LSO, couplée avec une œuvre de Britten rarement jouée "Our hunting Fathers"),
    Jochum (DGG), magnifique, juste après Monteux à mon sens,
    Levine (Sony, un souffle nouveau et enthousiasmant),
    Silvestri (BBC),
    Skrowaczewski (Arte Nova), presque aussi lent (35'33") que Bernstein,
    Toscanini, enfin, qui, lui aussi a régulièrement dirigé ces "Enigma", à la BBC (EMI) et à la NBV (RCA).


Il faut noter que, souvent, les enregistrements les plus recommandables des symphonies sont proposés avec un complément intéressant et judicieusement choisi.

Je suggère aux amateurs de se procurer les deux "double CDs" Decca Eloquence, enregistrements peu connus des symphonies et d'autres œuvres d'Elgar, réalisés par Charles Mackerras au début des années quatre-vingt dix : ce sont des versions équilibrées et sans excès qui illustrent bien l'art et le particularisme d'Elgar.

http://www.amazon.fr/Symphonies-Nos-Cockaigne-Sea-Pictures/dp/B000XFZSCC/ref=sr_1_5?s=music&ie=UTF8&qid=1393748892&sr=1-5&keywords=mackerras+elgar

http://www.amazon.fr/Cello-Concerto-Enigma-Variations-Froissart/dp/B000XFZSBS/ref=sr_1_4?s=music&ie=UTF8&qid=1393748892&sr=1-4&keywords=mackerras+elgar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elgar : oeuvres orchestrales et chorales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Elgar : oeuvres orchestrales et chorales
» Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales
» Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)
» Ravel - Oeuvres orchestrales
» Berg - Oeuvres orchestrales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: