Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur Nike Air Max 200 Winter
63 € 125 €
Voir le deal

 

 Opéras italiens : mode d'emploi

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 7 Aoû 2008 - 18:25

Allez, je continue dans ma volonté d'italianiser ce forum tel un ost désirant prendre un bastion imprenable... pirat

Mais je parlerais de l'oeuvre qui plait le plus, et qui à vrai dire, ressemble peu à celles qui ont déjà été nommées dans ce fil... C'est bien évidemment l'excellentissime Turandot, comme l'huile Puget : "tout le meilleur de l'Italie" réunit, non pas dans une bouteille en verre, mais une partition... moderne, mais malheureusement laissée inachevée par son concepteur.
Audacité, exotisme, modernité du langage harmonique, tout cela donne Turandot.
Après, tout boycotteur de beijinguerie risque de ne pas trouver son compte, on se croirait réellement en Chine. Puccini utilise, comme il le fait pour chacun de ses opéras, des mélodies déjà existantes (voilà juste le côté un peu vériste ou plutôt naturaliste de Turandot) comme l'air de Turandot, est en fait l'hymne Moo-Lee-Vha (que l'on entend une première fois avec les enfants qui appellent la Principessa).

Un aperçu de l'histoire, trouvé sur wikipedia, qui la résume bien :

Dans une Chine médiévale imaginaire, la cruelle Princesse Turandot dont la beauté est légendaire attire à Pékin de nombreux prétendants lesquels doivent se soumettre à une terrible épreuve : s’ils élucident les trois énigmes que leur propose la princesse ils gagnent la main de celle-ci ainsi que le trône de Chine ; s’ils échouent, c’est la décapitation qui les attend.
Au moment où l’exécution du Prince de Perse est imminente, le Prince Inconnu arrive à Pékin et retrouve par hasard son père, roi de Tartarie déchu en exil et devenu aveugle ainsi que sa jeune guide Liú qui aime le Prince en secret depuis qu’un jour celui-ci lui a souri, à elle, une esclave.
Le Prince Inconnu condamne fermement la barbarie de la Princesse mais, lorsque celle-ci apparaît, sublime, impassible, pour ordonner d’un geste la mise à mort, il en tombe amoureux et se précipite, au mépris des imprécations de son père et des larmes de Liú, pour frapper de trois coups le gong qui le déclare candidat aux énigmes.

Pour ce qui est des airs "connus", le nessun dorma est bien sûr, un incontournable, surtout chanté par Pavarotti...ou encore les deux airs de Liù, proche d'une mimi ou d'une Butterfly...Modernisme certes, mais Puccini reste très attaché à ses "petites femmes". Quant à Turandot, le terrible "In questa reggia" est le moins connu de tous, et pourtant pas le moins impressionant ! Nombre de chanteuses qui s'y cassent les dents...

Pour ce qui est de la fin, on ne sait guère ce que Puccini désirait, et il semblerait que lui-même hésitait. "E poi tristano" est l'une des remarques figurant sur les feuillets d'ébauche... PLusieurs fins sont connues à ce jour...
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 7 Aoû 2008 - 19:42

Ahlala Turandot ... Chef-d'œuvre en effet... Je me le réécoute, tiens, du coup ... Rolling Eyes


Ceci était un message de peu d'intérêt visant majoritairement à soutenir la campagne d'Elvira ainsi que le présent fil. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 7 Aoû 2008 - 19:45

Aucun message n'est superflu surtout lorsque ça permet de dire du bien de l'opéra italien. Mr. Green

Quelle version d'ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 7 Aoû 2008 - 19:49

Ah ben la seule que j'aie, même si elle est ne me satisfait pas totalement: Birgit Nilsson, Franco Corelli, Renata Scotto..., Coro e Orchestra del Teatro dell' Opera di Roma, direction Francesco Molinari-Pradelli, 1965.

(Avec la fin par Alfano, je crois bien.)
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 7 Aoû 2008 - 19:55

De toute façon, à 99% c'est d'Alfano II, 0,5 % de Berio et le reste comme Alfano I...

En quoi te satisfait-elle pas complètement ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 7 Aoû 2008 - 20:07

Dur à dire précisément. C'est une version tout à fait honnête, il n'y a rien de mauvais dedans techniquement, mais qui me donne l'impression d'être, de façon générale, un peu trop "neutre", trop "étouffée", "contenue", dans l'exploitation des possibilités expressives de cette musique. Voilà, ça c'est la formulation analytique chic. En d'autres termes, ce serait pas mal que ça y aille un peu plus à fond quoi...

Comme je l'ai dit dans le fil discographique je crois, j'ai entendu la première fois cet opéra, assez jeune, dans la version dirigée par Karajan (que je songe d'ailleurs à acquérir... et pour que je pense à racheter dans une autre interprétation un opéra que j'ai déjà, il faut vraiment qu'il compte parmi mes opéras préférés Very Happy). Elle est sans doute très critiquable sur certains points, mais à côté, j'ai l'impression que Molinari-Pradelli fait un peu gentillet...
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 7 Aoû 2008 - 20:35

Effectivement, rien de mieux que la version Karajan pour approfondir l'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 7 Aoû 2008 - 20:41

il y a de nombreux live excellents et facilement accessibles (y compris avec Nilsson et Leontyne Price en Liù). Il y a en plus de Karajan pour l'acte 1 une assez belle version de Mehta (oui avec Sutherland) enfin ce n'est pas ce qui manque. Il restera forcément un côté choeur et fanfare superficiel à côté de moments absolument exceptionnels comme la scène des ministres qui reste un des plus parfaits moments d'opéra de tous les temps. Le rôle de Turandot elle-même me paraît peu important, comme dans l'opéra russe ce sont les seconds rôles et le peuple qui fondent l'action.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 7 Aoû 2008 - 21:10

Turandot peu important ?? Au contraire, c'est le pivot de l'opéra. C'est elle qui est au centre de tout, l'attention de tous, la crainte de tous. Le peuple n'est qu'un objet que manipule Turandot à coups de hache. Les 3 ministres ne sont que les tristes sbires qui subissent plus qu'ils agissent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 7 Aoû 2008 - 21:22

oui mais musicalement l'important ne se trouve pas dans "Questa reggia" mais partout ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 7 Aoû 2008 - 21:26

sud273 a écrit:
oui mais musicalement l'important ne se trouve pas dans "Questa reggia" mais partout ailleurs.

Le gros désavantage de Turandot, c'est qu'elle n'apparaît pas vocalement dans le premier acte, mais seulement à la fin du second. Mais dès lors, le peuple prend une place secondaire lors de sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 11 Sep 2008 - 21:18

Xavier a écrit:
jerome a écrit:

Je te rappelle que j'ai découvert Tosca grâce à tes conseils, et que j'avais bien aimé.

Ben voilà, tu as goûté au meilleur, le reste est évitable. hehe

(fin du HS, merci)

Ne l'écoute pas Jérôme, c'est une mauvaise langue. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 11 Sep 2008 - 21:19

Honnêtement vu les goûts de Jérôme et vu sa difficulté avec le chant lyrique, je doute qu'il aille beaucoup plus loin que moi dans l'opéra italien. (Otello et Turandot peut-être, mais ça risque d'être tout)
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 11 Sep 2008 - 21:22

Enfin, si jamais il cherche du beau dans l'opéra, le répertoire italien est là ! Cool

Blague à part, le vérisme possède des opéras assez intéressant à écouter (bon, il y a des mélos mièves qu'il vaut mieux éviter).
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 11 Sep 2008 - 21:23

Il ne faut jamais dire "jamais", mais bon... L'opéra italien baroque m'intéresse beaucoup plus.
Cherche pas, Elvira, c'est un problème d'allergie au vibrato et au portamento, sincèrement je ne crois pas que ça puisse se résorber de si tôt.
Ou alors dans 50 ans, quand je serai devenu une vieille mémère gâteuse, là peut-être que je me mettrai à écouter du Verdi dans mon fauteuil rose bonbon, en caressant mon chat...
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 11 Sep 2008 - 21:25

jerome a écrit:
Il ne faut jamais dire "jamais", mais bon... L'opéra italien baroque m'intéresse beaucoup plus.
Cherche pas, Elvira, c'est un problème d'allergie au vibrato et au portamento, sincèrement je ne crois pas que ça puisse se résorber de si tôt.
Ou alors dans 50 ans, quand je serai devenu une vieille mémère gâteuse, là peut-être que je me mettrai à écouter du Verdi dans mon fauteuil rose bonbon, en caressant mon chat...

pété de rire

As-tu essayé les florentins du XVIIième ? Smile Oui, je radote, mais Caccini, que c'est beau ,bonne mère !
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 11 Sep 2008 - 21:28

Hélas non, je ne sais même pas à quoi ça ressemble. Peut-être un peu plus tard, pourquoi pas ?
Quand j'aurai digéré tout Wagner pale
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 11 Sep 2008 - 21:29

jerome a écrit:
Hélas non, je ne sais même pas à quoi ça ressemble. Peut-être un peu plus tard, pourquoi pas ?
Quand j'aurai digéré tout Wagner pale

Tout Wagner ?! Mon dieu, on va donc te perdre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 11 Sep 2008 - 21:33

j'ai du mal à saisir où se dirige ton intérêt Jérôme? le baroque italien, à l'opéra ça va bien cinq minutes mais tout est assez interchangeable tout de même, et les intrigues incompréhensibles à cause du recyclage permanent. Les cantates et la musique d'église sont peut-être plus intéressantes dans ce domaine.

Je ne vois pas non plus ce que tu trouves de si génial au Barbe-bleue de Bartok, il n'y a pas d'intrigue, deux personnages qui pourraient aussi bien chanter l'annuaire, la musique est pas mal, mais je trouve que c'est du Bartok laborieux et sans grande imagination.

En fait si tu n'aimes pas les grosses notes, le vibrato (la voix en général) tu trouverais peut-être ton bonheur dans les acrobaties rossiniennes plus que chez Verdi et Puccini (si tu as aimé Tosca, il y a tout de même pas mal d'autres Puccini intéressants).
Et puis pour avoir une idée de ce que c'est que l'opéra, il y tout de même Mozart avant tout.

digérer tout Wagner? projet interminable, il y a des choses qui restent sur l'estomac tout de même (Les Maïtres, Parsifal)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 11 Sep 2008 - 21:38

On est encore HS je pense...

sud273 a écrit:

Je ne vois pas non plus ce que tu trouves de si génial au Barbe-bleue de Bartok, il n'y a pas d'intrigue, deux personnages qui pourraient aussi bien chanter l'annuaire, la musique est pas mal, mais je trouve que c'est du Bartok laborieux et sans grande imagination.

A mon sens c'est juste l'oeuvre la plus inspirée de Bartok en fait. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 11 Sep 2008 - 21:41

Citation :
En fait si tu n'aimes pas les grosses notes, le vibrato (la voix en général) tu trouverais peut-être ton bonheur dans les acrobaties rossiniennes plus que chez Verdi et Puccini (si tu as aimé Tosca, il y a tout de même pas mal d'autres Puccini intéressants).
Et puis pour avoir une idée de ce que c'est que l'opéra, il y tout de même Mozart avant tout.

+1 !

Tiens Xavier, as-tu écouté la fanciulla ? Ca devrait quand même te plaire, c'est assez moderne !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 11 Sep 2008 - 21:43

J'ai le DVD mais pas encore regardé.
J'ai bon espoir d'aimer vu que j'ai aimé presque tous les Puccini jusqu'ici. (et on en revient au sujet Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyJeu 11 Sep 2008 - 21:46

Ah vraiment, je te conseille vivement de le regarder. C'est assez atypique dans les opéras de Puccini (musicalement je parle). Vocalement et psychologiquement, c'est un peu un mixe de la bohème et de tosca.
Revenir en haut Aller en bas
Freia
Mélomane averti
Freia

Nombre de messages : 395
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/09/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyVen 12 Sep 2008 - 18:59

et pourquoi ne pas s'aventurer dans des terrains moins courrus, ceux de la fin XIX/début XXe (hors Puccini et la vieillesse de Verdi) ? Je pense à des oeuvres comme Francesca da Rimini de Zandonaï, la Fiamma de Respighi, Parisina de Mascagni... Le premier et le dernier bénéficient en outre de livrets de d'Annunzio.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyVen 12 Sep 2008 - 19:42

On en a déjà un peu parlé, du moins pour les deux premiers. Plutôt que La Fiamma (qui est très plat musicalement, tout de même), mieux vaut aller voir Gioconda ou les Tre Re, qui sont plus consistants. Francesca, même Xavier a aimé ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyVen 12 Sep 2008 - 19:46

Xavier a écrit:
On est encore HS je pense...

sud273 a écrit:

Je ne vois pas non plus ce que tu trouves de si génial au Barbe-bleue de Bartok, il n'y a pas d'intrigue, deux personnages qui pourraient aussi bien chanter l'annuaire, la musique est pas mal, mais je trouve que c'est du Bartok laborieux et sans grande imagination.

A mon sens c'est juste l'oeuvre la plus inspirée de Bartok en fait. Laughing

Ca m'avait barbé au bout de 10 minutes... mais j'avais essayé la mauvaise version Boulez, je réessayerai.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyVen 12 Sep 2008 - 21:09

DavidLeMarrec a écrit:
On en a déjà un peu parlé, du moins pour les deux premiers. Plutôt que La Fiamma (qui est très plat musicalement, tout de même), mieux vaut aller voir Gioconda ou les Tre Re, qui sont plus consistants. Francesca, même Xavier a aimé ! Very Happy

Oui, ici: https://classik.forumactif.com/general-f1/compositeurs-italiens-fin-xixieme-debut-xxieme-t2546.htm
Revenir en haut Aller en bas
Freia
Mélomane averti
Freia

Nombre de messages : 395
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/09/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyVen 12 Sep 2008 - 21:56

ok, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyLun 29 Déc 2008 - 18:00

Il manque pas mal de choses dans ce fil...on peut continuer si tu veux Elvira ? Il faut parler des Verdi du style Otello, Falstaff, Don Carlo, Les Vêpres, Ballo, Simon....des Puccini moins connus...des autres style Cavalleria, Pagliacci, Gioconda....
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyLun 29 Déc 2008 - 18:05

Non, non, l'intérêt n'est pas de parler de TOUS les opéras mais les plus connus.

(en gros, c'est un catalogue pour que ceux qui veulent de découvrir... et ensuite aller dans les fils de chaque compositeur)
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyLun 29 Déc 2008 - 18:09

Je peux faire un truc sur Butterfly ?
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyLun 29 Déc 2008 - 18:24

Madame Butterfly
de
GIACOMO PUCCINI
(1904)
La rencontre musicale de l'Orient et de l'Occident
Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 2100-0710~Puccini-Madame-Butterfly-Affiches

INTRODUCTION
Crée en 1904 à la Scala, Madame Butterfly fut tout d'abord un vrai four. « Puccini tué », « Butterfly, opéra diabétique, résultat d'un accident ». Remanié plusieurs fois, il finit par connaître un triomphe qui a fait de lui l'un des opéras les plus populaires de Puccini (avec la Bohème, Tosca, et maintenant Turandot). C'est un opéra au sujet triste, bouleversant. Cio-Cio San, la geisha de 15 ans se marie avec un américain, Pinkerton, qui considère son mariage comme futilité. La japonaise, elle y croit, et attend. Une attente insoutenable. Une attente de trois ans, qui aboutit à « Un bel di vedremo » , un des plus beaux airs pucciniens. Madame Butterfly, c'est aussi une belle galerie de portraits. Pinkerton, l'américain, qui foule aux pieds les traditions japonaises, et témoigne de l'incompréhension mutuelle de deux civilisations. Le consul, qui lance à Pinkerton un avertissement et qui joue un rôle d'intermédiaire entre Butterfly et Pinkerton. Goro, l'entremetteur vicieux.
Madame Butterfly est, il faut le reconnaître un chef d'oeuvre. C'est un opéra bouleversant, celui de l'espoir d'un geisha qui vit dans sa maison de papier aussi fragile que son coeur, pour un homme qui ne l'aime plus.

PERSONNAGES
Cio Cio San dite Butterfly
B.F Pinkerton, lieutenant sur la canonnière Abraham Lincoln
Suzuki, servante de Butterfly
Goro, entremetteur
Sharpless, consul des USA au Japon
Prince Yamadori, amant de Cio Cio San
Le bonze, oncle de Cio Cio San

ARGUMENT
L'action se passe à Nagasaki. Le lieutenant américain Pinkerton épouse une japonaise et visite la maison avec Goro, l'entremetteur. Le consul américain les rejoint et se rend compte que Pinkerton considére son mariage comme une futilité sans lendemain...
Cio Cio San, geisha de 15 ans, est, elle, impliquée avec force dans cette union et est, malgré la malédiction de son oncle bonze, séduite par Pinkerton.
3 ans ont passé depuis le départ de Pinkerton. Butterfly a eu un enfant de lui. Elle vit simplement avec sa servante Suzuki. Pinkerton reviendra t-il ?
Il revient, marié avec une américaine, et annonce qu'il veut reprendre l'enfant. Butterfly y consent.
Elle se donne la mort aprés avoir redonné l'enfant à Pinkerton, bouleversé.

PRINCIPAUX AIRS
Pinkerton : « Dovunque al mondo »
Duo d'amour de la fin de l'acte I
Cio-Cio-San : « Un bel di vedremo »
Choeur à bouche fermée

LES VERSIONS PRINCIPALES
Personnellement, je conseille :
Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Butterfly_dg
DVD, film de J-P Ponnelle, 1974
Mirella Freni, Placido Domingo, Christa Ludwig, Michel Sénéchal
Direction : Karajan
Excellente version et assez beau film, très traditionnel. Freni y est sublime, Domingo le meilleur Pinkerton et les seconds rôles sont très soignés.


Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 B000002RXX.01._SCLZZZZZZZ_
CD, direction : Karajan, 1955
Maria Callas, Nicolai Gedda
Bonne version, avec un Karajan très inspiré, une Maria Callas très bonne en Butterfly. A remarquer : le magnifique deuxième acte. Seul léger défaut : Nicolai Gedda.




Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Puccini-madama-butterfly-maazel-scotto-domingo-et-al-lorin-cd-cover
CD, direction Maazel, 1978
Renata Scotto, Placido Domingo
Nous retrouvons ici Renata Scotto, avec Freni une des grandes Cio Cio San, et Domingo, toujours excellent. Très bonne version.

AU FINAL : Opéra trés bon musicalement, l'exotisme étant plus artificiel que Turandot. Opéra légérement guimauvé cependant.
Opéra imparfait cependant, avec pas mal de longueurs et pour cause, c'est le plus long de Puccini : 2h25 !
A reserver à ceux qui aiment le glucose et le drame exotisant.
Complétement à l'opposé de Tosca et Turandot, se rapproche plus de la Bohème.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyLun 29 Déc 2008 - 21:02

Et le topic Puccini?
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyLun 29 Déc 2008 - 21:04

Bah en fait je savais pas trop où mettre ça, et comme Elvira avait commencé une présentation des opéras italiens...
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyLun 29 Déc 2008 - 21:05

C'est bien ce que je disais : opéras les plus connus et le reste dans le du compositeur... mais bon...

Allez, à la rigueur, Madame Butterfly est quand même très connue.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyLun 29 Déc 2008 - 21:05

Plus que Turandot même...
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyLun 29 Déc 2008 - 21:06

Heu, ça reste à voir quand même... Nessun dorma est nettement plus connu que n'importe quel air de Butterfly.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyLun 29 Déc 2008 - 21:09

En même temps, des vrais airs dans Butterfly, je n'en vois pas cinquante.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyLun 29 Déc 2008 - 21:13

Il y a quand même pour le personnage de Butterfly : Un bel di vedremo, Che tua madre, Tu ? Tu ? Picolo Iddio !
(bon c'est plus ou moins des airs)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptySam 2 Nov 2013 - 16:24

David ou Elvira quelqu'un connaîtrait-il l'opéra Les Horaces et les Curiaces de Saverio Mercadante (1795-1870) ?

Je viens de lire un article élogieux au sujet de ce coffret hélas indispobible :

Spoiler:
 

Je connaissais assez mal ce compositeur et venant de me documenter, je ne soupçonnais pas qu'il ait écrit autant d'ouvrages scéniques.

Cette production lyrique est-elle intéressante ?

Quelles sont les pistes pour s'y retrouver ? Quelles oeuvres, quelles interprétations ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptySam 2 Nov 2013 - 16:35

Bien qu'il soit un contemporain de Verdi, il est né bien avant lui... et cela se sent dans sa manière de composer. Il n'est pas un pur belcantiste comme Donizetti, mais il reste toujours extrêmement consonant dans sa conception musicale : tu n'y trouveras pas les accents déplacés ou les ruptures et trouvailles de Verdi.

Une sorte de Verdi simplifié ça y est, Xavier s'est évanoui. De ce fait, il n'a pas énormément été enregistré, et on ne dispose pas de beaucoup de versions au plus haut niveau. Le coffret Parry dont tu parles, déjà hors de prix, souffre d'une certaine mollesse. On sent bien qu'il manque l'épreuve de la scène, ce qui pourrait peut-être faire la différence, parce qu'il y a de beaux moments proto-verdiens là-dedans.

Orazi ressemble assez au Trouvère de Verdi (en beaucoup moins bien). D'ailleurs le librettiste est le même (Cammarano, un fidèle de Mercadante).

Chez Mercadante, sans considérer en aucune façon que son écoute soit prioritaire, c'est plutôt Il Giuramento (d'après Angelo, tyran de Padoue) qui a ma faveur (son autre opéra le plus célèbre, davantage même qu'Horace), et qui a été enregistré dans des conditions relativement favorables par des équipes prestigieuses.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Roderick
Mélomane chevronné
Roderick

Nombre de messages : 3451
Age : 45
Date d'inscription : 10/06/2013

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptySam 2 Nov 2013 - 16:48

J'ai trouvé de beaux extraits de l'autre version (1975 - Opera Rara) : /watch?v=xDf2pUm1rII
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptySam 2 Nov 2013 - 17:05

Smile Merci David, merci Roderick.

Difficile de s'y retrouver dans une production lyrique si abondante. Et je n'en vois pas souvent parler sur le Forum, même en playlist.

Bon, je vais alors essayer de trouver une bonne interprétation de Il Giuramento.

DavidLeMarrec a écrit:

Une sorte de Verdi simplifié ça y est, Xavier s'est évanoui.
Pourquoi ? Xavier est fan de Mercadante ?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe VLB
Mélomaniaque
Philippe VLB

Nombre de messages : 809
Age : 54
Date d'inscription : 21/07/2012

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptySam 2 Nov 2013 - 17:20



Mélomaniac a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Une sorte de Verdi simplifié ça y est, Xavier s'est évanoui.
Pourquoi ? Xavier est fan de Mercadante ?

Je pense que Xavier n'est pas spécialement fan de Verdi........ Alors, si c'est du sous-Verdi............ hehe Wink





Dernière édition par Philippe VLB le Sam 2 Nov 2013 - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roderick
Mélomane chevronné
Roderick

Nombre de messages : 3451
Age : 45
Date d'inscription : 10/06/2013

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptySam 2 Nov 2013 - 17:21

Mélomaniac a écrit:
Smile Merci David, merci Roderick.

Difficile de s'y retrouver dans une production lyrique si abondante. Et je n'en vois pas souvent parler sur le Forum, même en playlist.

Bon, je vais alors essayer de trouver une bonne interprétation de Il Giuramento.

DavidLeMarrec a écrit:

Une sorte de Verdi simplifié ça y est, Xavier s'est évanoui.
Pourquoi ? Xavier est fan de Mercadante ?
"Simplifier Verdi" dépasse certainement l'entendement pour Xavier...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptySam 2 Nov 2013 - 18:03

Je sais bien qu'il existe Donizetti et Bellini. (j'ai même écouté Norma en entier, si si! Mr.Red )
Revenir en haut Aller en bas
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 EmptyDim 31 Jan 2016 - 16:37

bonjour voici l'opera le plus ancien au monde : écrit en 1579

La Pellegrina
https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Pellegrina

"La Pellegrina fut elle-même écrite en 1579, L’œuvre est découpée en six parties titrées et numérotées. A l'imitation du théâtre antique, chaque partie comporte des scènes parlées intercalées par des intermèdes chantés (mis à part les sinfonie purement instrumentales : chaque partie en comporte une). Leur importance dans cette œuvre la font considérer comme le premier opéra."


Musique Cristofano Malvezzi, Antonio Archilei, Emilio de Cavalieri, Luca Marenzio, Giulio Caccini, Jacopo Peri, Giovanni de Bardi
Livret Girolamo Bargagli

28 ans avant l'Orfeo de Monteverdi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Opéras italiens : mode d'emploi   Opéras italiens : mode d'emploi - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Opéras italiens : mode d'emploi
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: