Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
95.97 € 159.99 €
Voir le deal
anipassion.com

 

 Beethoven : sonates pour violon et piano

Aller en bas 
+28
vinteix
sergio
Mélomaniac
808
Flo2080
Ericc
atomlegend
Stolzing
HOLLIGER
keane
Oudread
DavidLeMarrec
Octavian
aurele
pianissimo
poisson
olivier le normand
Rockin
ugo
Hippolyte
Papagena
Beirgla
OYO TOHO
Mariefran
adriaticoboy
Papageno
sofro
Bertrand67
32 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
808
Mélomaniaque


Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 19/06/2011

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptyDim 29 Avr 2012 - 10:12

Scherzian a écrit:
Recopié du fil sur les symphonies de Mozart :

Percy Bysshe a écrit:
alexandre. a écrit:
Pour ce qui de jouer dans des dynamiques faibles ça ne me gêne pas trop. Guilels ou Oborine dépassent rarement le mezzo-piano en musique de chambre, ça ne les empêche pas d'avoir un son très fourni et de conduire de façon assez autoritaire l'ensemble auxquels ils contribuent (ce qui n'est pas rien quand on connaît leur partenaires).
Oui, mais très précisément, c'est de cela que je parle, non pas des nuances mais de la densité sonore. Pour une même nuance douce, il y a plusieurs manières de la faire sonner, et chez Gilels comme chez Oborin, il y a une densité sonore dans les nuances piano que n'ont pas Ott ou Li dans les nuances forte.
D'accord avec vous deux, juste un exemple pour illustrer. (Et Busch demandait à ses partenaires pianistes en musique de chambre de jouer avec le couvercle ouvert sur sa grande béquille. En tout cas en récital ; ici, c'est en studio, donc je ne sais pas comment ils ont procédé. En tout cas, la sonorité que Serkin tire de son instrument, sans doute un Bechstein (d'avant-guerre, forcément), est fabuleuse. Elle joue en permanence sur le rapport de l'absent et du présent ; sans presque jamais dépasser la nuance piano, souvent même pianissimo, sa présence est en permanence très forte et essentielle à l'ensemble, mais par sa seule hantise, si j'ose dire. C'est aussi un des plus cinglants démentis de l'affirmation selon laquelle il ne faisait pas les nuances et ne savait pas timbrer.) C'est libre de droits (début des années 1930) :


c'est superbe
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28681
Date d'inscription : 21/09/2012

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 1 Avr 2017 - 1:19

Smile Rubinstein n'enregistra que trois sonates violon/piano de Beethoven, avec Szeryng.
Tous deux d'origine polonaise, ils se rencontrèrent pour la première fois à Mexico en 1954 à l'occasion d'un récital donné par ce dernier.
Le vénérable pianiste facilita l'ascension de son jeune compatriote et lui offrit également l'occasion d'enregistrer quelques disques avec lui : trois Sonates de Beethoven, les trois Sonates de Brahms, ainsi que quelques Trios en compagnie de Pierre Fournier.
Hélas, la session de décembre 1958 durant laquelle furent captés les opus 24 et 47 ne me convainc pas que le violoniste s'y montre à son meilleur, et prête le flanc aux critiques d'insensibilité et de froideur que l'on peut parfois reprocher à son jeu.
Malgré une digitalité souveraine, la sonorité paraît sèche, l'intonation peu nuancée, comme si les phrasés étaient en panne d'imagination, ce qui est encore aggravé par une prise de son relativement dure et aigrelette sur les cordes, qui peinent à s'épanouir dans une acoustique plutôt mate.
La Printemps se voit privée de son soleil, tandis qu'une lecture trop analytique ne permet pas l'envolée lyrique de la Kreutzer, que l'on pourra trouver pauvre de poésie et d'héroïsme comparée aux témoignages historiques de Grumiaux ou Huberman.
Heureusement, le toucher sans cesse renouvelé de Rubinstein varie les ambiances et vient éviter toute monotonie : étonnamment martial et pince-sans-rire dans le presto, matois dans l'andante, enjoué dans le final.

La session de 1961, captée elle aussi à l'Académie des Arts et Lettres de New York, nous offre une n°8 qui bénéficie d'un enregistrement plus aéré.
La sonorité de l'instrument s'en trouve métamorphosée, scintillant de reflets irisés qui conviennent idéalement à cette page teintée d'humour.



Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Ludwig van Beethoven (1770-1827) :

Sonate n°8 en sol majeur, Op. 30 n°3

= Henryk Szeryng, violon ; Arthur Rubinstein, piano

(RCA, janvier 1961)

Smile Évidemment le grand style de Szeryng reste châtié, et la malice du pianiste polonais ne parvient guère à le décrisper.
La prise de son de cette sonate se montre un peu plus chaleureuse que la n°5 (captée en 1958) que je viens d'écouter par les mêmes artistes,
le violon semble moins sec (enfin tout est relatif, on peut aussi louer la pureté d'intonation et l'équilibre des phrasés).
L'interprétation du finale, tout en litote, n'essaime peut-être pas la fantaisie de cette page, mais l'humour au coin de l'oeil sait séduire sans minauder.


Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Beetho12
Revenir en haut Aller en bas
sergio
Mélomane averti
sergio

Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 19/07/2010

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptyDim 2 Avr 2017 - 15:28

David Oistrakh et Lev Oborin c'est quand même incontournable ...pour ne rien dire de Jascha Heifetz absolument impérial si on aime le beau violon !
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28681
Date d'inscription : 21/09/2012

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptyJeu 12 Juil 2018 - 23:35

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Schnei11
Wolfgang Schneiderhan (1915-2002)


Ludwig van Beethoven (1770-1827) :

Sonate n°7 en ut mineur, Op. 30 n°2
Sonate n°10 en sol majeur, Op. 96

= Wolfgang Schneiderhan, violon ; Wilhelm Kempff, piano

(DG, septembre 1952)

Smile Certes le résultat n'est pas foudroyant, mais la cohérence de l'archet (en phrasé, en couleurs),
la sagesse du clavier innervent ces sonates par une aimable musicalité.
Un style interprétatif convenant d'ailleurs mieux à la 10° qu'à la 7° qui appelle quand même un peu plus de flamme.


Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Beetho22
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28681
Date d'inscription : 21/09/2012

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptyMar 2 Juil 2019 - 22:25

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Ludwig van Beethoven (1770-1827) :

Sonate n°8 en sol majeur, Op. 30 n°3
Sonate n°9 en la majeur, Op. 47
Sonate n°10 en sol majeur, Op. 96

= Arthur Grumiaux, violon ; Clara Haskil, piano

(Philips, septembre 1956 - septembre 1957)

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 173236763 Culte ! Archiculte ! Ma version préférée de la Kreutzer, et de loin.

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Beetho21
Revenir en haut Aller en bas
vinteix
Mélomane averti
vinteix

Nombre de messages : 247
Age : 52
Localisation : Japon
Date d'inscription : 27/10/2006

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptyJeu 4 Juil 2019 - 10:10

Mélomaniac a écrit:
Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Ludwig van Beethoven (1770-1827) :

Sonate n°8 en sol majeur, Op. 30 n°3
Sonate n°9 en la majeur, Op. 47
Sonate n°10 en sol majeur, Op. 96

= Arthur Grumiaux, violon ; Clara Haskil, piano

(Philips, septembre 1956 - septembre 1957)

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 173236763 Culte ! Archiculte ! Ma version préférée de la Kreutzer, et de loin.

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Beetho21

Idem ! en particulier pour cette sonate - mais pour l'intégrale aussi, l'entente et le dialogue entre les deux artistes étant à son comble, sans effets, d'un équilibre parfait, et le jeu des deux plein de finesse, grâce et poésie - comme une évidence
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1331
Date d'inscription : 07/08/2012

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptyJeu 9 Juil 2020 - 13:12

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 9d012210

Sony a mis des petits plats dans des grands plats.

Outre l'intégrale gravé à Paris en deux sessions en 1958 et en 1961, en stéréo bien connue et souvent éditée, on trouve les 7 sonates No.3-9 gravées à New York en mono de 1949-1957. Curieusement les reprises des 1eres mouvements des No. 3, 4 et 6 sont faites dans les gravures mono, mais ils n'ont pas fait en stéreo.

Ils disent que les No. 5 et 6 en mono sont inédits en CD, ca veut dire qu'elles ne présentent pas dans la boite Casadesus (je n'n possèdei pas).

Le tout est remastérisé.
Revenir en haut Aller en bas
Stridulation
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 11/10/2017

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 3 Juil 2021 - 3:31

J'aime beaucoup Perlman, mais je lui préfère Menuhin dans les sonates pour violon et piano, avec le lumineux Kempff au piano.

Je n'ai rien entendu de mieux pour ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 12860
Age : 46
Date d'inscription : 02/03/2014

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 3 Juil 2021 - 11:26

Menuhin-Kempff, un enregistrement qui a plus d'un demi-siècle! Décidément, le snobisme des versions «historiques» ravage ce forum !

Stridulation a écrit:
Je n'ai rien entendu de mieux pour ma part.
Quelles autres versions as-tu déjà écoutées, par curiosité?
Revenir en haut Aller en bas
Stridulation
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 11/10/2017

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 3 Juil 2021 - 12:17

Benedictus a écrit:
Menuhin-Kempff, un enregistrement qui a plus d'un demi-siècle! Décidément, le snobisme des versions «historiques» ravage ce forum !

Stridulation a écrit:
Je n'ai rien entendu de mieux pour ma part.
Quelles autres versions as-tu déjà écoutées, par curiosité?

Impolitesse et petite attaque gratuite.

Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91955
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 3 Juil 2021 - 12:55

(La partie barrée du message était une référence à un ancien membre du forum, pas très poli en effet, qui avait posté cette phrase il y a quelques années. Ce n'était pas contre toi, ni l'opinion de Benedictus qui considère que personne ne joue mieux Sibelius que les morts-depuis-longtemps.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stridulation
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 11/10/2017

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 3 Juil 2021 - 13:09

DavidLeMarrec a écrit:
(La partie barrée du message était une référence à un ancien membre du forum, pas très poli en effet, qui avait posté cette phrase il y a quelques années. Ce n'était pas contre toi, ni l'opinion de Benedictus qui considère que personne ne joue mieux Sibelius que les morts-depuis-longtemps.)

Si si, c'est bien contre moi. J'ai simplement fait remarquer, sans attaquer personne en particulier, que ça semblait être une mode de conseiller systématiquement de vieilles interprétations datant des années 40 et 50 - ce qui n'est pas le cas de la version Kempff-Menuhin -, malgré la qualité médiocre des enregistrements et des interprétations souvent dépassées.

On me dira que c'est affaire de goût, sans doute, mais quand ça devient systématique, comment ne pas y voir du snobisme? À la limite, je peux comprendre que l'on préfère Furtwängler à Karajan, mais beaucoup de ces enregistrements « historiques » sont plus des curiosités que des interprétations valables. Ils sont démodés au plan technique aussi bien que musical.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 12860
Age : 46
Date d'inscription : 02/03/2014

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 3 Juil 2021 - 14:03

Je confirme: c'est bien Stridulation qui était l'auteur de cette phrase devenue culte entre temps - d'où justement ce clin d'œil de connivence taquine l'inqualifiable grossièreté de mon agression ad hominem aussi mesquine qu'infondée.
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 6429
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 3 Juil 2021 - 14:09

Stridulation a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
(La partie barrée du message était une référence à un ancien membre du forum, pas très poli en effet, qui avait posté cette phrase il y a quelques années. Ce n'était pas contre toi, ni l'opinion de Benedictus qui considère que personne ne joue mieux Sibelius que les morts-depuis-longtemps.)

Si si, c'est bien contre moi. J'ai simplement fait remarquer, sans attaquer personne en particulier, que ça semblait être une mode de conseiller systématiquement de vieilles interprétations datant des années 40 et 50 - ce qui n'est pas le cas de la version Kempff-Menuhin -, malgré la qualité médiocre des enregistrements et des interprétations souvent dépassées.

On me dira que c'est affaire de goût, sans doute, mais quand ça devient systématique, comment ne pas y voir du snobisme? À la limite, je peux comprendre que l'on préfère Furtwängler à Karajan, mais beaucoup de ces enregistrements « historiques » sont plus des curiosités que des interprétations valables. Ils sont démodés au plan technique aussi bien que musical.

Pas toujours, certaines versions historiques ou disons qui datent de plus de 50 ans sont d'actualité et n'ont pas encore été surpassées.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 12860
Age : 46
Date d'inscription : 02/03/2014

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 3 Juil 2021 - 14:13

Par ailleurs, si Stridulation consent à répondre à son vil et perfide agresseur, je suis toujours curieux de savoir exactement à quelle(s) version(s) des Sonates pour violon et piano de Beethoven il a préféré celle de Menuhin / Kempff - et en particulier s'il y a dans le lot des versions HIP récentes (sur instruments anciens ou non), et si oui lesquelles, et ce en quoi elles restent selon lui un ou plusieurs cran(s) en dessous.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91955
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 3 Juil 2021 - 14:28

Stridulation a écrit:
Si si, c'est bien contre moi. J'ai simplement fait remarquer, sans attaquer personne en particulier, que ça semblait être une mode de conseiller systématiquement de vieilles interprétations datant des années 40 et 50 - ce qui n'est pas le cas de la version Kempff-Menuhin -, malgré la qualité médiocre des enregistrements et des interprétations souvent dépassées.

On me dira que c'est affaire de goût, sans doute, mais quand ça devient systématique, comment ne pas y voir du snobisme? À la limite, je peux comprendre que l'on préfère Furtwängler à Karajan, mais beaucoup de ces enregistrements « historiques » sont plus des curiosités que des interprétations valables. Ils sont démodés au plan technique aussi bien que musical.

Hou-là, je quoi me suis-je mêlé avec mes souvenirs approximatifs !  pale

Mais dans ce cas, en quoi est-ce choquant, si c'est ta phrase ? scratch

--

Bon, je retourne écouter Schoonderwoerd faire l'Héroïque à 1PP (c'est pas ce qu'il a fait de mieux, mais au moins c'est amusant).

Amusez-vous bien ! coucou


Dernière édition par DavidLeMarrec le Sam 3 Juil 2021 - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stridulation
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 11/10/2017

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 3 Juil 2021 - 14:31

Ravélavélo a écrit:
Stridulation a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
(La partie barrée du message était une référence à un ancien membre du forum, pas très poli en effet, qui avait posté cette phrase il y a quelques années. Ce n'était pas contre toi, ni l'opinion de Benedictus qui considère que personne ne joue mieux Sibelius que les morts-depuis-longtemps.)

Si si, c'est bien contre moi. J'ai simplement fait remarquer, sans attaquer personne en particulier, que ça semblait être une mode de conseiller systématiquement de vieilles interprétations datant des années 40 et 50 - ce qui n'est pas le cas de la version Kempff-Menuhin -, malgré la qualité médiocre des enregistrements et des interprétations souvent dépassées.

On me dira que c'est affaire de goût, sans doute, mais quand ça devient systématique, comment ne pas y voir du snobisme? À la limite, je peux comprendre que l'on préfère Furtwängler à Karajan, mais beaucoup de ces enregistrements « historiques » sont plus des curiosités que des interprétations valables. Ils sont démodés au plan technique aussi bien que musical.

Pas toujours, certaines versions historiques ou disons qui datent de plus de 50 ans sont d'actualité et n'ont pas encore été surpassées.

Je n'ai pas dit le contraire. On parle ici de version qui datent des années 40 et 50 - il y a 50 ans, les techniques d'enregistrement étaient déjà très bonnes - qui souffrent donc, déjà, d'une mauvaise qualité sonore, avant l'invention de la stéréo, à la fin des années 50. Ce qui est déjà un peu rédhibitoire. Certaines interprétations méritent sans doute que l'on supporte la mauvaise qualité sonore de ces versions, mais la plupart sont plus des curiosités qu'autre chose, pas des versions de référence, d'autant que beaucoup de ces interprétations sont franchement datées et d'une autre époque.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 12860
Age : 46
Date d'inscription : 02/03/2014

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 3 Juil 2021 - 14:49

DavidLeMarrec a écrit:
Bon, je retourne écouter Schoonderwoerd faire l'Héroïque à 1PP (c'est pas ce qu'il a fait de mieux, mais au moins c'est amusant).
hehe C'est sorti où, ça?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91955
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 3 Juil 2021 - 15:08

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 500x500-000000-80-0-0

(Chez CAvi.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 6429
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 3 Juil 2021 - 15:59

Stridulation a écrit:
Ravélavélo a écrit:
Stridulation a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
(La partie barrée du message était une référence à un ancien membre du forum, pas très poli en effet, qui avait posté cette phrase il y a quelques années. Ce n'était pas contre toi, ni l'opinion de Benedictus qui considère que personne ne joue mieux Sibelius que les morts-depuis-longtemps.)

Si si, c'est bien contre moi. J'ai simplement fait remarquer, sans attaquer personne en particulier, que ça semblait être une mode de conseiller systématiquement de vieilles interprétations datant des années 40 et 50 - ce qui n'est pas le cas de la version Kempff-Menuhin -, malgré la qualité médiocre des enregistrements et des interprétations souvent dépassées.

On me dira que c'est affaire de goût, sans doute, mais quand ça devient systématique, comment ne pas y voir du snobisme? À la limite, je peux comprendre que l'on préfère Furtwängler à Karajan, mais beaucoup de ces enregistrements « historiques » sont plus des curiosités que des interprétations valables. Ils sont démodés au plan technique aussi bien que musical.

Pas toujours, certaines versions historiques ou disons qui datent de plus de 50 ans sont d'actualité et n'ont pas encore été surpassées.

Je n'ai pas dit le contraire. On parle ici de version qui datent des années 40 et 50 - il y a 50 ans, les techniques d'enregistrement étaient déjà très bonnes - qui souffrent donc, déjà, d'une mauvaise qualité sonore, avant l'invention de la stéréo, à la fin des années 50. Ce qui est déjà un peu rédhibitoire. Certaines interprétations méritent sans doute que l'on supporte la mauvaise qualité sonore de ces versions, mais la plupart sont plus des curiosités qu'autre chose, pas des versions de référence, d'autant que beaucoup de ces interprétations sont franchement datées et d'une autre époque.

Je suis d'accord avec toi. On le voit dans nos Écoutes comparées: les versions anciennes sont vite éliminées.
Il faut être indulgents, ne serait-ce par respect pour les grands chefs qui n'avaient d'autre choix que de s'arranger avec les moyens du bord, on s'entend là-dessus.
Le style des interprétations a évolué: de façon générale les tempi sont plus rapides de nos jours. Mais avec tous les repiquages qu'ils ont fait sur CD, cela ne rend pas toujours justice à la version d'origine.
J'ai tendance à croire par moment que ce qu'on gagne au point de vue technologique, on le perd du point de vue musical.
La loi du juste milieu serait celle à suivre ...
Revenir en haut Aller en bas
Stridulation
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 11/10/2017

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 3 Juil 2021 - 16:06

Ravélavélo a écrit:
Stridulation a écrit:
Ravélavélo a écrit:
Stridulation a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
(La partie barrée du message était une référence à un ancien membre du forum, pas très poli en effet, qui avait posté cette phrase il y a quelques années. Ce n'était pas contre toi, ni l'opinion de Benedictus qui considère que personne ne joue mieux Sibelius que les morts-depuis-longtemps.)

Si si, c'est bien contre moi. J'ai simplement fait remarquer, sans attaquer personne en particulier, que ça semblait être une mode de conseiller systématiquement de vieilles interprétations datant des années 40 et 50 - ce qui n'est pas le cas de la version Kempff-Menuhin -, malgré la qualité médiocre des enregistrements et des interprétations souvent dépassées.

On me dira que c'est affaire de goût, sans doute, mais quand ça devient systématique, comment ne pas y voir du snobisme? À la limite, je peux comprendre que l'on préfère Furtwängler à Karajan, mais beaucoup de ces enregistrements « historiques » sont plus des curiosités que des interprétations valables. Ils sont démodés au plan technique aussi bien que musical.

Pas toujours, certaines versions historiques ou disons qui datent de plus de 50 ans sont d'actualité et n'ont pas encore été surpassées.

Je n'ai pas dit le contraire. On parle ici de version qui datent des années 40 et 50 - il y a 50 ans, les techniques d'enregistrement étaient déjà très bonnes - qui souffrent donc, déjà, d'une mauvaise qualité sonore, avant l'invention de la stéréo, à la fin des années 50. Ce qui est déjà un peu rédhibitoire. Certaines interprétations méritent sans doute que l'on supporte la mauvaise qualité sonore de ces versions, mais la plupart sont plus des curiosités qu'autre chose, pas des versions de référence, d'autant que beaucoup de ces interprétations sont franchement datées et d'une autre époque.

Je suis d'accord avec toi. On le voit dans nos Écoutes comparées: les versions anciennes sont vite éliminées.
Il faut être indulgents, ne serait-ce par respect pour les grands chefs qui n'avaient d'autre choix que de s'arranger avec les moyens du bord, on s'entend là-dessus.
Le style des interprétations a évolué: de façon générale les tempi sont plus rapides de nos jours. Mais avec tous les repiquages qu'ils ont fait sur CD, cela ne rend pas toujours justice à la version d'origine.
J'ai tendance à croire par moment que ce qu'on gagne au point de vue technologique, on le perd du point de vue musical.
La loi du juste milieu serait celle à suivre ...

Nous sommes devenus plus rigoureux dans le respect des partitions - enfin, pas toujours, mais plus qu'à une autre époque. Parfois, jusqu'à respecter la lettre sans respecter l'esprit.

Pour ma part, je dois dire que je préfère le plus souvent les interprétations des années 60 et 70. L'époque où l'on a sans doute atteint un équilibre, qui a été perdu par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 6429
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 EmptySam 3 Juil 2021 - 16:25

Stridulation a écrit:
Ravélavélo a écrit:
Stridulation a écrit:
Ravélavélo a écrit:
Stridulation a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
(La partie barrée du message était une référence à un ancien membre du forum, pas très poli en effet, qui avait posté cette phrase il y a quelques années. Ce n'était pas contre toi, ni l'opinion de Benedictus qui considère que personne ne joue mieux Sibelius que les morts-depuis-longtemps.)

Si si, c'est bien contre moi. J'ai simplement fait remarquer, sans attaquer personne en particulier, que ça semblait être une mode de conseiller systématiquement de vieilles interprétations datant des années 40 et 50 - ce qui n'est pas le cas de la version Kempff-Menuhin -, malgré la qualité médiocre des enregistrements et des interprétations souvent dépassées.

On me dira que c'est affaire de goût, sans doute, mais quand ça devient systématique, comment ne pas y voir du snobisme? À la limite, je peux comprendre que l'on préfère Furtwängler à Karajan, mais beaucoup de ces enregistrements « historiques » sont plus des curiosités que des interprétations valables. Ils sont démodés au plan technique aussi bien que musical.

Pas toujours, certaines versions historiques ou disons qui datent de plus de 50 ans sont d'actualité et n'ont pas encore été surpassées.

Je n'ai pas dit le contraire. On parle ici de version qui datent des années 40 et 50 - il y a 50 ans, les techniques d'enregistrement étaient déjà très bonnes - qui souffrent donc, déjà, d'une mauvaise qualité sonore, avant l'invention de la stéréo, à la fin des années 50. Ce qui est déjà un peu rédhibitoire. Certaines interprétations méritent sans doute que l'on supporte la mauvaise qualité sonore de ces versions, mais la plupart sont plus des curiosités qu'autre chose, pas des versions de référence, d'autant que beaucoup de ces interprétations sont franchement datées et d'une autre époque.

Je suis d'accord avec toi. On le voit dans nos Écoutes comparées: les versions anciennes sont vite éliminées.
Il faut être indulgents, ne serait-ce par respect pour les grands chefs qui n'avaient d'autre choix que de s'arranger avec les moyens du bord, on s'entend là-dessus.
Le style des interprétations a évolué: de façon générale les tempi sont plus rapides de nos jours. Mais avec tous les repiquages qu'ils ont fait sur CD, cela ne rend pas toujours justice à la version d'origine.
J'ai tendance à croire par moment que ce qu'on gagne au point de vue technologique, on le perd du point de vue musical.
La loi du juste milieu serait celle à suivre ...

Nous sommes devenus plus rigoureux dans le respect des partitions - enfin, pas toujours, mais plus qu'à une autre époque. Parfois, jusqu'à respecter la lettre sans respecter l'esprit.

Pour ma part, je dois dire que je préfère le plus souvent les interprétations des années 60 et 70. L'époque où l'on a sans doute atteint un équilibre, qui a été perdu par la suite.

Oui, c'est également mon cas, et ces versions des années 60 70, il faut les écouter sur disques 33 tours si possible, pour conserver le cachet d'authenticité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven : sonates pour violon et piano   Beethoven : sonates pour violon et piano - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Beethoven : sonates pour violon et piano
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: