Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -55%
-90€ sur les baskets Nike Air max 270 React
Voir le deal
72.47 €

 

 Difficulté comparative des instruments

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 15:36

Alexandre, je vois très bien où tu veux en venir, et tu l'exprimes fort bien au demeurant : un pianiste est obligé de "choisir" ce qu'il veut faire sonner, sinon il joue de la bouillie si l'accompagnement est plus fort que le chant, si la note du chante n'est pas saillante, etc.

Néanmoins, je pense que les pianistes, même les grands, n'ont pas forcément pour la majorité une conscience très aiguë du pourquoi. Tu les décris comme des chefs d'orchestre miniatures, et à mon avis ce n'est vraiment pas leur posture, même s'ils en ont quelque part les responsabilités - et quelquefois le résultat !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 15:38

J'ajoute quand même que ce que tu dis est très vrai : quand on déchiffre, on peut passer totalement à côté d'un discours parce qu'on ne fait pas sonner ce qu'il faut dans le matériel touffu qu'on a à exécuter.

Cela peut être exact aussi, mais seulement dans le domaine monodique, pour les autres instruments : lorsque la musique est complexe, il faut trouver les bons points d'appuis des articulations, des accents, la direction du phrasé, etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31499
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 15:47

Il faut noter aussi que tout les chefs quasiement sont pianistes.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 31
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 16:25

Cololi a écrit:
Il faut noter aussi que tout les chefs quasiement sont pianistes.

Minkowski: bassoniste
Brüggen: flutiste
Harnoncourt: violiste
Zehetmair: violoniste
Douglas Boyd: hautboiste
Kantorow: violoniste
Scherchen: altiste
Munch: violoniste
Haintink: violoniste
Barbirolli: violoncelliste

etc...

Que des pianistes, assurément
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 16:41

A part dans les ensembles baroques où le métier n'est pas tout à fait le même, l'immense majorité est quand même pianiste, et souvent d'assez haut niveau, capables de jouer les réductions avec leurs chanteurs et d'enregistrer des disques au moins de lied.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 17:19

Jorge a écrit:
Que des pianistes, assurément
Mais :
1/ mets-les devant un piano, à mon avis ils font plus que se débrouiller.
2/ fais donc la liste des chefs pianistes pour qu'on puisse comparer hehe
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 17:21

Il y a aussi des chefs chanteurs, notamment les deux hyperactifs omniprésents que sont Fischer-Dieskau et Domingo.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 17:24

Guillaume a écrit:
Il y a aussi des chefs chanteurs, notamment les deux hyperactifs omniprésents que sont Fischer-Dieskau et Domingo.
Ce sont deux pianistes très corrects aussi...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 17:26

Fi-Di accompagnait sa femme, en effet. Difficulté comparative des instruments - Page 3 Icon_surprised
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 17:29

Chez lui, pas en concert je pense. Smile

Et Domingo est capable de chanter tout en s'accompagnant sur des partitions qui réclament de la précision (pas du Verdi, quoi).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31499
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 17:46

J'ai déjà vu Domingo chanter de la mélodie française en s'accompagnant au piano Difficulté comparative des instruments - Page 3 Icon_surprised
Il est capable de tout je vous dis.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 17:47

Mais est-il capable comme notre Difficulté comparative des instruments - Page 3 Alien national de chanter toutes les voix d'un opéra totalement inconnu de Reyer ? Difficulté comparative des instruments - Page 3 Icon_mrgreen
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 17:52

Il en est sans nul doute capable, et c'est bien ce qui nous différencie tous deux : la décence. hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 18:00

Cololi a écrit:
Il faut noter aussi que tout les chefs quasiement sont pianistes.
J'en avais parlé plus haut. Wink Wink (2e page je crois).
Et je pense que c'est parce-que ces personnes ont déjà des aptitudes à l'analyse (qui ne sont pas forcément innées mais liées à la pratique du piano) et à la mise en place d'un équilibre des voix.
Et il y quand même des chefs qui sont de très grands pianistes à l'origine (Barenboim en premier lieu, Ashkenazy). On trouve peu d'autres exemples d'instrumentistes de si haut niveau qui décident de passer à la direction d'orchestre.
Bon pour la musique baroque c'est assez différent. D'abord les chefs baroques ne dirigent pas du tout de la même façon puisque les effectifs sont généralement plus réduits. C'est vrai qu'il y a pas mal de chefs de choeur (Herreweghe) et de chanteurs (Jacobs).
Mais la vraie différence, c'est aussi que les musiciens baroques s'écoutent beaucoup plus entre eux (d'ailleurs souvent les dirigeants des orchestres baroques ont plus un rôle de Konzertmeister et donc dirigent de leur instrument (par exemple Dumestre au théorbe)).
Et puis le piano ne fait partie du répertoire baroque donc il est difficile d'avoir des pianistes qui deviennent chefs baroques Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 18:16

alexandreg a écrit:
C'est vrai qu'il y a pas mal de chefs de choeur (Herreweghe)
Tous les chefs d'orchestre ont une formation comme chefs de choeur. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2010 - 18:20

DavidLeMarrec a écrit:
alexandreg a écrit:
C'est vrai qu'il y a pas mal de chefs de choeur (Herreweghe)
Tous les chefs d'orchestre ont une formation comme chefs de choeur. Wink
Je sais mais Herreweghe est chef de choeur à l'origine (embauché par Leonardht si je me souviens pour diriger les choeurs (en fait amener le Collegium Vocal Gand) pour une partie de l'intégrale des cantates).
Il est passé ensuite à la direction d'orchestre. Et dans sa manière de diriger ça se ressent aussi.
D'ailleurs il réussit nettement mieux les oeuvres romantiques avec choeur que les purement symphoniques (sa messe en fa mineur de Bruckner est quand même de très haut niveau).
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 28 Avr 2010 - 14:09

jerome a écrit:
Cello a écrit:
Scier les doigts? Ca ne m'est jamais arrivé.
Parce que tu pratiques des instruments à cordes depuis bien longtemps, t'as sûrement une bonne vieille corne protectrice Smile

Non, je ne crois pas. Je ne me souviens pas m'être jamais coupé en jouant, même au tout début. Je me suis par contre transpercé un doigt en changeant mes cordes mais c'est une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 359
Age : 30
Localisation : Troyes/Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 28 Avr 2010 - 15:51

Cello a écrit:
jerome a écrit:
Cello a écrit:
Scier les doigts? Ca ne m'est jamais arrivé.
Parce que tu pratiques des instruments à cordes depuis bien longtemps, t'as sûrement une bonne vieille corne protectrice Smile

Non, je ne crois pas. Je ne me souviens pas m'être jamais coupé en jouant, même au tout début. Je me suis par contre transpercé un doigt en changeant mes cordes mais c'est une autre histoire.

C'est qu'ils sont dangereux vos binioux! Shocked
C'est pas prêt de m'arriver à la trompette...
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 28 Avr 2010 - 15:56

Il y en a qui s'éclatent les lèvres jusqu'au sang, tu sais albino
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 28 Avr 2010 - 17:10

Et les AVC sont moins fréquents à la guitare. Il faut déjà trouver des gutiaristes pourvus de cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 28 Avr 2010 - 17:54

Difficulté comparative des instruments - Page 3 934492 Difficulté comparative des instruments - Page 3 934492
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 28 Avr 2010 - 18:57

DavidLeMarrec a écrit:
Et les AVC sont moins fréquents à la guitare. Il faut déjà trouver des gutiaristes pourvus de cerveau.
On t'a connu plus fin dans les vacheries. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 28 Avr 2010 - 21:32

adriaticoboy a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Et les AVC sont moins fréquents à la guitare. Il faut déjà trouver des gutiaristes pourvus de cerveau.
On t'a connu plus fin dans les vacheries. Neutral
Ah, c'est vrai que tu es guitariste - il n'était pas du tout dans mon propos de généraliser, bien sûr. pig
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 359
Age : 30
Localisation : Troyes/Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 28 Avr 2010 - 21:37

jerome a écrit:
Il y en a qui s'éclatent les lèvres jusqu'au sang, tu sais albino

Oui, je sais, mais j'évite pour ma part d'en arriver là, j'évite d'avoir écrit "Vincent Bach Corporation" gravé dans les lèvres. Mr. Green
Et quant à un AVC, il faut déjà y aller sacrément fort...

Plus sérieusement, il est vrai que l'une des difficultés principales de l'instrument est la gestion du physique, savoir ménager ses lèvres et apprendre à jouer sans se fatiguer, en tout cas le moins possible, ne pas forcer et jouer en souplesse. Dans tous les cas il faut donner physiquement, en soutien, et relancer l'air quand il le faut, afin de limiter la pression sur les lèvres (il va sans dire que l'un entraine l'autre).
En clair, plus tu souffles et joues sur le filet d'air, et moins tu morfles... Mr. Green

Pour les autres difficultés, l'émission, redoutable dans l'aigu notamment (éviter de bloquer le passage de l'air, toujours centrer et projeter la note), la justesse dans certains cas (les fff d'orchestre, ou à l'inverse les ppp) et la synchronisation air-langue-doigts (ou l'intérêt de bosser ses gammes et arpèges). Egalement l'ouverture du son, afin d'avoir à disposition différentes couleurs et différents timbres, mais là c'est un atout pour l'interprétation et la "personnalisation" du jeu, on est déjà plus dans les essentiels.

Et après les cuivres on passe pour des bourrins qui soufflent sans refléchir à ce qu'ils font! tutut
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 28 Avr 2010 - 22:12

Non, c'est vraiment atroce à maîtriser ces machins. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
tudel
Mélomane averti
tudel

Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 24/05/2009

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyDim 2 Mai 2010 - 19:40

dans les instruments vous n'avez pas parlé de la "glass harp", c'est quand même quelque chose drunken
Revenir en haut Aller en bas
Kilban
Mélomane averti
Kilban

Nombre de messages : 455
Age : 31
Date d'inscription : 30/05/2008

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyLun 17 Mai 2010 - 13:35

Petite question: pensez-vous que plus un instrument est difficile, plus il supporte de nuances, et donc de possibilités d'interprétations? David parle en ouverture de topic de la facilité de la clarinette, et pourtant il y a un possible très haut niveau du jeu de la clarinette, au-dessus de la simple exécution des oeuvres. Je lis beaucoup le nom de Leister sur le topic Brahms, par exemple... la sonorité exceptionnelle de son jeu n'est-elle pas en difficulté comparable avec une sonorité exceptionnelle au piano? (ce n'est pas une question rhétorique, je demande sincèrement)
Revenir en haut Aller en bas
http://alarecherchedubeau.over-blog.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyLun 17 Mai 2010 - 20:53

Kilban a écrit:
Petite question: pensez-vous que plus un instrument est difficile, plus il supporte de nuances, et donc de possibilités d'interprétations? David parle en ouverture de topic de la facilité de la clarinette, et pourtant il y a un possible très haut niveau du jeu de la clarinette, au-dessus de la simple exécution des oeuvres. Je lis beaucoup le nom de Leister sur le topic Brahms, par exemple... la sonorité exceptionnelle de son jeu n'est-elle pas en difficulté comparable avec une sonorité exceptionnelle au piano? (ce n'est pas une question rhétorique, je demande sincèrement)
Il est beaucoup plus facile de bien faire sonner un piano, à mon sens, qu'une clarinette. Autrement dit, le son d'Argerich me semble beaucoup plus accessible que celui de Sabine Meyer. Après, pour le piano, le problème est de gérer ce son en même temps que toutes les notes à aligner. Et autant dans un Mozart, finalement, un pianiste moyen peut travailler son son, autant dans Ravel, ça devient beaucoup plus délicat.

Pour la clarinette comme pour à peu près tous les instruments monodiques, la difficulté est en amont. Ce n'est pas tant la virtuosité des traits qui est complexe que la production du son en lui-même.

Autrement dit, un pianiste avec un niveau moyen peut avoir un beau son, mais un clarinettiste avec un beau son est déjà un d'un très bon niveau technique...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 19 Mai 2010 - 16:37

DavidLeMarrec dans le fil Brahms-Chambre à propose de l'alto et de la clarinette a écrit:
Je fréquente sans doute trop de clarinettistes, parce que je rencontre surtout des gens qui adorent le Quintette avec clarinette, qui goûtent très fort le Trio (plus que les autres trios, ce qui me paraît presque relever d'une fascination pour l'instrument, parce que ce trio est aussi bon que les autres...), et qui n'écoute jamais les Sonates en version alto...
Personnellement :
La clarinette, j'adore ça en mixture, c'est un instrument incroyable ; mais en tant que soliste, je n'y trouve pas la noblesse et la profondeur de l'alto en général. Pour la musique de chambre je vote "alto" sans hésiter.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 19 Mai 2010 - 17:09

L'idéal étant d'avoir les deux, comme dans les Märchenerzählungen ou le Trio d'hommage à R. Sch. de Kurtág. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Quels sont les instruments de musique les plus complexes ?   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 16 Sep 2014 - 11:04

Bonjour,

A votre avis, quels sont les instruments de musique dont l'apprentissage est le plus difficile et a contrario, ceux dont il est le plus aisé ?

Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17827
Date d'inscription : 25/11/2012

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 16 Sep 2014 - 11:16

Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31499
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 16 Sep 2014 - 11:25

lucien a écrit:
https://classik.forumactif.com/t4250-  Wink

Merci à toi. Fusionné.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité



Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 16 Sep 2014 - 14:33

Le cornet à bouquin (cornetto - zinck), c'est pas de la tarte !
Revenir en haut Aller en bas
bassonbaroque
Mélomane averti
bassonbaroque

Nombre de messages : 407
Age : 49
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 10/08/2014

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 16 Sep 2014 - 15:04

Alain Naigeon a écrit:
Le cornet à bouquin (cornetto - zinck), c'est pas de la tarte !

comme, souvent, les instruments de même type d'embouchure (trompette, cor, trombone, serpent, clairon, bugle...) ; expérience ancienne en ce qui me concerne
Revenir en haut Aller en bas
ScareDe2
Farceur québécois
ScareDe2

Nombre de messages : 996
Age : 21
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 16 Sep 2014 - 15:25

Niveau possibilités, je dirais que la guitare électrique offre pas mal plus que la plupart des instruments. Je pense aussi qu'il soit aussi difficile de jouer Malmsteen que Paganini.

Regardez aussi la Warr guitar
/watch?v=FE9o0kT11Xw

Techniquement, je crois que le heavy métal est la musique la plus difficile Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Vanaheim
Mélomane averti
Vanaheim

Nombre de messages : 381
Date d'inscription : 02/05/2011

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 16 Sep 2014 - 17:03

Il me semble avoir lu dans un bouquin anglophone sur la psychologie de la musique que le violon était probablement l'instrument le plus complexe à maîtriser, tandis que la guitare électrique est beaucoup plus simple d'approche Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20350
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 16 Sep 2014 - 17:13

De toute façon la guitare électrique, c'est du bruit non? Mr.Red
Donc pas grave si tu ne maitrises pas totalement!


Difficulté comparative des instruments - Page 3 672528172 Difficulté comparative des instruments - Page 3 672528172
Et je sors tranquillement sans faire de bruit...
Revenir en haut Aller en bas
B&mol
Mélomaniaque
B&mol

Nombre de messages : 798
Date d'inscription : 26/12/2013

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 16 Sep 2014 - 18:19

Le fait est qu'un certain jeu de guitare électrique reste pour moi un mystère. On voit, dans certaines compositions saturées l'instrumentiste poser un accord complet alors qu'à l'oreille, il ne persiste plus que le fameux power chord (fondamentale-quinte-octave). Pour exemple, un Smells like teen spirit de Nirvana où l'on entend, si j'ai bonne mémoire, l'accord complet sur les premières mesures en son clair, puis les mêmes accords saturés présentant l'effet évoqué plus haut. Cela m'a toujours intrigué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 16 Sep 2014 - 20:32

Il ne faut pas se moquer du power chord, qui était pratiquement la norme jusqu'à l'aube du XVIè siècle ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20510
Date d'inscription : 22/01/2010

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMar 16 Sep 2014 - 21:02

ScareDe2 a écrit:
Niveau possibilités, je dirais que la guitare électrique offre pas mal plus que la plupart des instruments. Je pense aussi qu'il soit aussi difficile de jouer Malmsteen que Paganini.

Regardez aussi la Warr guitar
/watch?v=FE9o0kT11Xw

Techniquement, je crois que le heavy métal est la musique la plus difficile Neutral

Ta naïveté est attendrissante. Smile
Revenir en haut Aller en bas
ScareDe2
Farceur québécois
ScareDe2

Nombre de messages : 996
Age : 21
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 17 Sep 2014 - 1:56

Ben je vois davantage de jeunes virtuoses du violon et du piano, alors que personne n'est capable de jouer correctement l'intro de smells like teen spirit de Nirvana. Il doit y avoir quelque chose au niveau du groove qui est très sophistiqué meme si c'est très difficile d'associer un tel mot à de la musique de punk. Smile

Et on ne parle pas ici d'un genre de métal extreme...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 17 Sep 2014 - 12:39

ScareDe2 a écrit:
Je pense aussi qu'il soit aussi difficile de jouer Malmsteen que Paganini.

Si tu enlèves les frettes, peut-être. hehe


bassonbaroque a écrit:
Alain Naigeon a écrit:
Le cornet à bouquin (cornetto - zinck), c'est pas de la tarte !

comme, souvent, les instruments de même type d'embouchure (trompette, cor, trombone, serpent, clairon, bugle...) ; expérience ancienne en ce qui me concerne

Ah tiens, je m'étais laissé dire que c'était assez facile justement — il faut dire que aussi qu'une fois maîtrisé le principe, la littérature n'est pas d'une furieuse difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 17 Sep 2014 - 14:04

Ah ben tiens... le cor est connu pour être très casse gueule, quand même, y compris pour les pros (il y a eu des pains spectaculaires) !
Quant à la trompette et au cornetto, il y des pièces très virtuoses.

En fait, quel que soit l'instrument, la tendance, au fil des siècles, a toujours été de les pousser de plus en plus à la limite, et donc, par définition, ça devient alors très difficile.

Il y a une autre considération, importante pour les amateurs en tout cas. Certains instruments pardonnent un certain temps d'inactivité ; tu rentres de vacances, et après 2/3 jours de reprise tu as déjà récupéré 95 % de ton agilité. Pour d'autres ce n'est pas le cas : hautbois, cuivres...
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31499
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 17 Sep 2014 - 14:11

Oui le cor est réputé pour être vraiment difficile.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 17 Sep 2014 - 14:24

Je parlais seulement du cornet à bouquin (pour lequel j'ai d'ailleurs eu assez peu de retours, vu la popularité ravageuse de l'instrument).

Les cuivres sont difficiles, mais le cor est une horreur effectivement. Il faut à la seule force des lèvres faire tous les sons à l'intérieur d'une fontaine qui change constamment de température. pale


Citation :
Il y a une autre considération, importante pour les amateurs en tout cas. Certains instruments pardonnent un certain temps d'inactivité ; tu rentres de vacances, et après 2/3 jours de reprise tu as déjà récupéré 95 % de ton agilité. Pour d'autres ce n'est pas le cas : hautbois, cuivres...

L'autre difficulté, c'est quand le niveau pour émettre une note est difficile. Le piano, c'est difficile, mais pour jouer le mouvement funèbre de la Sonate-au-clair-de-lune, il n'y a pas besoin d'être grand clerc. Pour jouer simplement au clair de la lune au cor, il faut déjà être très bon.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
ScareDe2
Farceur québécois
ScareDe2

Nombre de messages : 996
Age : 21
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 17 Sep 2014 - 15:12

Le violon est largement considéré comme l'instrument le plus difficile alors que ses limites ont été atteint depuis fort longtemps. À moins qu'il existe d'autre type d'archet non conventionel qui peut faire sonner le violon autrement?
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20510
Date d'inscription : 22/01/2010

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 17 Sep 2014 - 15:16

ScareDe2 a écrit:
Ben je vois davantage de jeunes virtuoses du violon et du piano, alors que personne n'est capable de jouer correctement l'intro de smells like teen spirit de Nirvana. Il doit y avoir quelque chose au niveau du groove qui est très sophistiqué meme si c'est très difficile d'associer un tel mot à de la musique de punk. Smile


pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 17 Sep 2014 - 15:26

ScareDe2 a écrit:
Le violon est largement considéré comme l'instrument le plus difficile alors que ses limites ont été atteint depuis fort longtemps.

Ah bon. Tu as déjà écouté de la musique « classique » du second vingtième siècle ?

(Par ailleurs, ce n'est pas difficile pour des raisons de nouveauté, mais simplement parce qu'il est quasiment impossible de bien jouer du violon.)


Citation :
À moins qu'il existe d'autre type d'archet non conventionel qui peut faire sonner le violon autrement?

scratch Il y a plein de façons de faire sonner le violon autrement, pas besoin de changer l'archet ; c'est même sans doute l'un des instruments où la variété de sons est la plus grande. Encore une fois, ça donne l'impression que tu parles à partir de préjugés très loin de la réalité factuelle.

Au passage, il existe des violons (des harpes et même des luths !) électriques, ce qui permet de produire le même type d'effets d'additionnels (mais qui finalement « nivellent » la singularité du son, à mon sens) que sur une guitare électrique, donc le clivage n'est vraiment pas là.

Il y a deux aspects supplémentaires par rapport à la guitare sur un violon : l'archet (avec plein de modes de jeu possibles), qui s'ajoute au jeu au doigt, permis aussi ; et l'absence de frettes, ce qui permet de jouer sur la justesse, faire du vrai vibrato, du glissando même sans amplification, etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Dadamax
Mélomane averti
Dadamax

Nombre de messages : 253
Age : 46
Localisation : Provence
Date d'inscription : 07/06/2013

Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 EmptyMer 17 Sep 2014 - 16:58

Bémol a écrit:
Le fait est qu'un certain jeu de guitare électrique reste pour moi un mystère. On voit, dans certaines compositions saturées l'instrumentiste poser un accord complet alors qu'à l'oreille, il ne persiste plus que le fameux power chord (fondamentale-quinte-octave). Pour exemple, un Smells like teen spirit de Nirvana où l'on entend, si j'ai bonne mémoire, l'accord complet sur les premières mesures en son clair, puis les mêmes accords saturés présentant l'effet évoqué plus haut. Cela m'a toujours intrigué.

ça m'ennuie presque de rompre la magie mais c'est très simple : le guitariste appuie sur une pédale qui modifie le son et donne cet effet, la pédale étant branchée entre la guitare et l'ampli.
Revenir en haut Aller en bas
http://ouilnestpasquestiondepluton.unblog.fr/2017/04/21/le-musul
Contenu sponsorisé




Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Difficulté comparative des instruments
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: