Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -60%
-60% sur l’extracteur de jus FAURE FJ-4541
Voir le deal
39.99 €

 

 Difficulté comparative des instruments

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
B&mol
Mélomaniaque
B&mol

Nombre de messages : 798
Date d'inscription : 26/12/2013

Difficulté comparative des instruments - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 4 EmptyMer 17 Sep 2014 - 18:22

Dadamax a écrit:
Bémol a écrit:
Le fait est qu'un certain jeu de guitare électrique reste pour moi un mystère. On voit, dans certaines compositions saturées l'instrumentiste poser un accord complet alors qu'à l'oreille, il ne persiste plus que le fameux power chord (fondamentale-quinte-octave). Pour exemple, un Smells like teen spirit de Nirvana où l'on entend, si j'ai bonne mémoire, l'accord complet sur les premières mesures en son clair, puis les mêmes accords saturés présentant l'effet évoqué plus haut. Cela m'a toujours intrigué.

ça m'ennuie presque de rompre la magie mais c'est très simple : le guitariste appuie sur une pédale qui modifie le son et donne cet effet, la pédale étant branchée entre la guitare et l'ampli.

M'enfin, DadaShocked je m'interrogeais plutôt sur l'inutilité pour le guitariste de former un accord complet quand les trois, voire deux premiers doigts suffisent passé un niveau de saturation au-delà duquel il devient très difficile, voire impossible de distinguer autre chose que le power chord.

Alain Naigeon a écrit:
Il ne faut pas se moquer du power chord, qui était pratiquement la norme jusqu'à l'aube du XVIè siècle ! Wink

Un retour aux sources, en somme. bedo
Non, ces accords ont toute leur raison d'être si l'on ne s'y limite pas, à la guitare ou ailleurs.

ScareDe2 a écrit:
Ben je vois davantage de jeunes virtuoses du violon et du piano, alors que personne n'est capable de jouer correctement l'intro de smells like teen spirit de Nirvana.

PeurDet', si l'on n'en peut pas tirer de conclusion, il me faut avouer que désireux de te démontrer le contraire, j'ai fouillé TubeToi à la recherche d'une bonne reprise du morceau de Nirvana, ne serait-ce que pour l'intro, et en effet, c'est peine perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Difficulté comparative des instruments - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 4 EmptyMer 17 Sep 2014 - 20:52

DavidLeMarrec a écrit:
Je parlais seulement du cornet à bouquin (pour lequel j'ai d'ailleurs eu assez peu de retours, vu la popularité ravageuse de l'instrument).

On trouve quand même des choses sur YT avec "cornetto zinck" (pour ne pas récupérer les liens sur les crèmes glacées !)
Et puis tout le monde connaît les Vêpres de Monteverdi, notamment le Magnificat.
Toute petite introduction à l'instrument (vidéo produite et publiée par les interprètes eux-mêmes, donc légale) :
https://www.youtube.com/watch?v=4VmXoJL84J0
Il faut avoir essayé pour savoir à quel point c'est difficile (intonation, embouchure très petite, doigtés "artisanaux - pas de clés...)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 4 EmptyMer 17 Sep 2014 - 21:04

Alain Naigeon a écrit:
Il faut avoir essayé pour savoir à quel point c'est difficile

Justement, c'était de la part de gens qui avaient essayé (j'avais été étonné que ce soit facile, d'ailleurs).

Citation :
(intonation

Bon, ça, si c'est pour jouer avec des chanteurs et une viole de gambe, on verra pas la différence.


Merci pour la vidéo, effectivement on voit la redoutable embouchure cornistique (minuscule en effet !).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Difficulté comparative des instruments - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 4 EmptyMer 17 Sep 2014 - 21:30

Citation :
Bon, ça, si c'est pour jouer avec des chanteurs et une viole de gambe, on verra pas la différence.
Je mets ça au crédit de ton sens de l'humour Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Dadamax
Mélomane averti
Dadamax

Nombre de messages : 253
Age : 46
Localisation : Provence
Date d'inscription : 07/06/2013

Difficulté comparative des instruments - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 4 EmptyVen 19 Sep 2014 - 15:22

Bémol a écrit:
Dadamax a écrit:
Bémol a écrit:
Le fait est qu'un certain jeu de guitare électrique reste pour moi un mystère. On voit, dans certaines compositions saturées l'instrumentiste poser un accord complet alors qu'à l'oreille, il ne persiste plus que le fameux power chord (fondamentale-quinte-octave). Pour exemple, un Smells like teen spirit de Nirvana où l'on entend, si j'ai bonne mémoire, l'accord complet sur les premières mesures en son clair, puis les mêmes accords saturés présentant l'effet évoqué plus haut. Cela m'a toujours intrigué.

ça m'ennuie presque de rompre la magie mais c'est très simple : le guitariste appuie sur une pédale qui modifie le son et donne cet effet, la pédale étant branchée entre la guitare et l'ampli.

M'enfin, DadaShocked  je m'interrogeais plutôt sur l'inutilité pour le guitariste de former un accord complet quand les trois, voire deux premiers doigts suffisent passé un niveau de saturation au-delà duquel il devient très difficile, voire impossible de distinguer autre chose que le power chord.

Ah, tu sais comment ça fonctionne... alors donc, si mes souvenirs sont bons il est plus facile de passer de cette position, plutôt que de celle de l'accord sans tierce, au geste qui, entre certains accords, fait entendre ce son particulier, obtenu en laissant trainer l'index sur les cinq cordes au dessus de la frête mais sans presser les cordes contre, tout en grattant celles-ci du médiator. Il est possible que jouer l'accord complet modifie aussi un peu le rendu sonore, éventuellement. C'est surtout avec des pédales comme la fuzz face où il est préférable de ne jouer qu'une corde à la fois - à moins de ne baisser le volume de la guitare.

@ David : il y en a pas mal du cornet à bouquin dans la musique baroque quand même... sa sonorité m'était familière le jour où j'ai vu d'où elle sortait. Personnellement je trouve plus riche la sonorité de l'hélicoptère, dans le quatuor de Stockhausen... mais c'est vraiment affaire de goût.
Revenir en haut Aller en bas
http://ouilnestpasquestiondepluton.unblog.fr/2017/04/21/le-musul
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Difficulté comparative des instruments - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 4 EmptyVen 19 Sep 2014 - 23:40

Les cornets à bouquin se trouvent plutôt pour la Renaissance (ou le baroque du premier XVIIe), mais je parlais uniquement du nombre réduit de bouquinistes qu'on peut rencontrer, pas du nombre d'œuvres où on peut les inclure. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bassonbaroque
Mélomane averti
bassonbaroque

Nombre de messages : 407
Age : 49
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 10/08/2014

Difficulté comparative des instruments - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 4 EmptyVen 19 Sep 2014 - 23:53

De manière peut-être plus marginale, des cornets sont parfois requis par Bach, dans quelques une de ses cantates, soit en doublure des sopranos, soit dans la conduite du cantus firmus de certains chorals harmonisés. Telemann utilise le cornet en doublure des violons, dans une sinfonia en fa majeure, pour flûte et basse de viole.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Difficulté comparative des instruments - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Difficulté comparative des instruments   Difficulté comparative des instruments - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Difficulté comparative des instruments
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: