Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -37%
PLAYMOBIL – 9266 – City Life – La ...
Voir le deal
76.99 €

 

 Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor

Aller en bas 
+9
Cololi
bAlexb
Wagneropathe
Guillaume
Siegmund
Xavier
Ino
calbo
aurele
13 participants
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptySam 26 Fév 2011 - 13:34

Qui a prévu d'assister à la retransmission dans les cinémas? Personnellement, je n'y vais pas mais j'écouterai peut être la retransmission à la radio.

Voici des critiques positives dans l'ensemble :

http://www.sfgate.com/cgi-bin/article.cgi?f=/n/a/2011/02/25/entertainment/e092833S34.DTL

http://theclassicalreview.com/2011/02/worthy-singing-undone-by-zimmermans-conceits-endless-intervals-in-mets-lucia/

http://www.nytimes.com/2011/02/26/arts/music/26lucia.html?_r=2&ref=music

Si je n'y vais pas, c'est pour au moins deux raisons : j'ai le DVD avec Netrebko qui me convient parfaitement et puis je ne vais pas me répéter en ce qui concerne l'adéquation de Dessay à ce répertoire.
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptySam 26 Fév 2011 - 13:47

C'est prévu à mon programme. Mais tu sais Aurèle ouvrir un fil maintenant alors que la retransmission est dans trois semaines c'est un peu tôt et en plus il me semble que le fil sur la saison 2010 2011 du met serait largement suffisant
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 17:05

Héhé Aurèle fallait que tu ouvres un fil hein Wink

Eh bien eh bien eh bien, en brefouille, bein, j'ai passé une soirée de rêve. Il semblerait que j'ai une chance certaine quand je vais voir la miss Nat' dont on sait que la forme est désormais parfois irrégulière.

Je me reconnais à 100% dans la critique du SF, du coup je n'apporte pas grand chose... La miss a encore une fois dépassé mes espérances, faut dire que je m'étais conditionné (en pensant fort au concert d'orange, tu vois le genre)! La première phrase du Regnava sort, et puis zoup on est dedans, et elle en fait des caisses dans le Rapito (comparé aux versions par des voix plus sombres), et le plaisir vient surtout de sa voix toujours aussi crânement projetée, ça claque, quoi. Le personnage est beau, très très touchant, on est bouleversés dès le début du second acte, quand Edgardo la maudit on retient à peine son émotion, et son entrée dans sa grande scène vous achève sur place. Moi qui avait regardé ça des milliers de fois sur le tube, j'ai compris en quoi la vidéo ne peut pas transmettre la moitié de l'émotion qu'on ressent dans la salle. Pendant sa scène, quand elle chantait seule, plus un seul souffle dans le MET (alors que c'est une salle très bruyante globalement, parfois pour mon plus grand agacement, mais lors de cette Lucia les gens étaient heureusement fort captivés), assez magique et un Ardon d'excellente tenue (OUF), puis un peu de fatigue dans le Spargi mais elle sait négocier les virages, et dans un dernier cri Lucia perd ses dernières forces... Magique!

Joseph Calleja plante un Edgardo assez idéal vocalement, c'est d'une beauté et d'une technique époustouflantes, il joue juste et occupe sacrément bien la scène. Un chant sur qui lui permet des nuances magnifiques, notamment bien sûr dans son dernier air précédant son suicide...

Mon second coup de coeur de la soirée va à Ludovic Tézier, que j'ai adoré plus d'une fois mais qui est dans le rôle d'Enrico en vraie prise de risque. Sa voix emplit le MET avec une facilité déconcertante mais il s'engage quand même au maximum pour faire sonner dans chaque mot la colère et le désespoir qu'il ressent face à la situation que l'on connait. Terrible de morgue (Tézier, quoi!) et brutal comme le sont tous les hommes avec cette malheureuse Lucia, il fait vibrer la salle à chacune de ses interventions. Absolument magnifique, une seconde révélation pour moi après son marquis de Posa, le Tézier qui monte Smile Vivement la dame de pique!

Je souhaite de tout mon cœur que nos deux français (soulignons-le!) soient dans une forme aussi belle pour la retransmission!
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 17:09

Ino a écrit:
Héhé Aurèle fallait que tu ouvres un fil hein Wink

Eh bien eh bien eh bien, en brefouille, bein, j'ai passé une soirée de rêve. Il semblerait que j'ai une chance certaine quand je vais voir la miss Nat' dont on sait que la forme est désormais parfois irrégulière.

Je me reconnais à 100% dans la critique du SF, du coup je n'apporte pas grand chose... La miss a encore une fois dépassé mes espérances, faut dire que je m'étais conditionné (en pensant fort au concert d'orange, tu vois le genre)! La première phrase du Regnava sort, et puis zoup on est dedans, et elle en fait des caisses dans le Rapito (comparé aux versions par des voix plus sombres), et le plaisir vient surtout de sa voix toujours aussi crânement projetée, ça claque, quoi. Le personnage est beau, très très touchant, on est bouleversés dès le début du second acte, quand Edgardo la maudit on retient à peine son émotion, et son entrée dans sa grande scène vous achève sur place. Moi qui avait regardé ça des milliers de fois sur le tube, j'ai compris en quoi la vidéo ne peut pas transmettre la moitié de l'émotion qu'on ressent dans la salle. Pendant sa scène, quand elle chantait seule, plus un seul souffle dans le MET (alors que c'est une salle très bruyante globalement, parfois pour mon plus grand agacement, mais lors de cette Lucia les gens étaient heureusement fort captivés), assez magique et un Ardon d'excellente tenue (OUF), puis un peu de fatigue dans le Spargi mais elle sait négocier les virages, et dans un dernier cri Lucia perd ses dernières forces... Magique!

Joseph Calleja plante un Edgardo assez idéal vocalement, c'est d'une beauté et d'une technique époustouflantes, il joue juste et occupe sacrément bien la scène. Un chant sur qui lui permet des nuances magnifiques, notamment bien sûr dans son dernier air précédant son suicide...

Mon second coup de coeur de la soirée va à Ludovic Tézier, que j'ai adoré plus d'une fois mais qui est dans le rôle d'Enrico en vraie prise de risque. Sa voix emplit le MET avec une facilité déconcertante mais il s'engage quand même au maximum pour faire sonner dans chaque mot la colère et le désespoir qu'il ressent face à la situation que l'on connait. Terrible de morgue (Tézier, quoi!) et brutal comme le sont tous les hommes avec cette malheureuse Lucia, il fait vibrer la salle à chacune de ses interventions. Absolument magnifique, une seconde révélation pour moi après son marquis de Posa, le Tézier qui monte Smile Vivement la dame de pique!

Je souhaite de tout mon cœur que nos deux français (soulignons-le!) soient dans une forme aussi belle pour la retransmission!

Je l'espère aussi, sinon, rien que pour m'avoir fait saliver, je te botte les fesses mon petit Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 20:52

Merci pour ce compte-rendu Ino. Je suis content pour toi puisque tu as passé une très bonne soirée. J'écouterai peut être la retransmission radio. Je n'aurai pas l'image mais tant pis. Néanmoins, je campe sur mes positions. Dessay n'est pas faite pour chanter ce répertoire.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89199
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 20:55

violon
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 21:22

aurele a écrit:
Merci pour ce compte-rendu Ino. Je suis content pour toi puisque tu as passé une très bonne soirée. J'écouterai peut être la retransmission radio. Je n'aurai pas l'image mais tant pis. Néanmoins, je campe sur mes positions. Dessay n'est pas faite pour chanter ce répertoire.

C'est un rôle très très demandant, avec de l'amplitude, mais globalement beaucoup moins grave que Cléopâtre. Je comprends bien ce qui peut manquer à sa voix, ce que les voix lourdes apportent à certains inflexions de la partition, mais j'ai été surpris (à force de lire tant de choses...) de me rendre compte qu'elle n'a fait aucun crack, qu'elle a fait des beaux graves. Le travail pour Cléo a du porter des fruits. Elle est ma préférée de la "promo 2007", ma préférée dans celles en activité en fait. Elle ne pourra pas chanter ce rôle longtemps je pense, alors vivement de nouvelles Lucias Smile
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 21:27

Ino a écrit:
Elle est ma préférée de la "promo 2007", ma préférée dans celles en activité en fait. Elle ne pourra pas chanter ce rôle longtemps je pense, alors vivement de nouvelles Lucias Smile

Qu'entends tu par "promo 2007"?
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 21:28

aurele a écrit:
Ino a écrit:
Elle est ma préférée de la "promo 2007", ma préférée dans celles en activité en fait. Elle ne pourra pas chanter ce rôle longtemps je pense, alors vivement de nouvelles Lucias Smile

Qu'entends tu par "promo 2007"?

Dessay, Massis, Netrebko, Damrau (même production au MET, c'était un peu le défilé des Lucias!)
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 21:32

Ino a écrit:
Dessay, Massis, Netrebko, Damrau (même production au MET, c'était un peu le défilé des Lucias!)

J'ai entendu un peu Massis, un peu Damrau. En revanche, j'ai le DVD avec Netrebko. Netrebko n'était pas en forme les soirées précédentes mais elle était extraordinaire lors de la soirée retransmis dans les cinémas. Massis chante ce rôle depuis très longtemps et même si elle reste une soprano légère, c'est autrement plus convaincant que Dessay. Déjà, elle n'en fait pas des tonnes dans la scène de la folie. J'aimerais bien entendre Damrau dans le rôle en intégralité car elle respecte le style de cette musique.
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 33
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 21:41

J'ai pu entendre Dessay une fois en salle. Son impact physique est sensationnel ; les enregistrements la rendent plus banal, d'autant plus que je dispose de l'enregistrement de cette même soirée. Projection et volume transforment une voix en salle, avec un effet certain, ce qui est bien le principal.
Certains chanteurs sont en salle très proche de l'impact d'un enregistrements, d'autres pas du tout comme Dessay ; c'est assez curieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 21:47

aurele a écrit:
Ino a écrit:
Dessay, Massis, Netrebko, Damrau (même production au MET, c'était un peu le défilé des Lucias!)

J'ai entendu un peu Massis, un peu Damrau. En revanche, j'ai le DVD avec Netrebko. Netrebko n'était pas en forme les soirées précédentes mais elle était extraordinaire lors de la soirée retransmis dans les cinémas. Massis chante ce rôle depuis très longtemps et même si elle reste une soprano légère, c'est autrement plus convaincant que Dessay. Déjà, elle n'en fait pas des tonnes dans la scène de la folie. J'aimerais bien entendre Damrau dans le rôle en intégralité car elle respecte le style de cette musique.

Tu sais, une des critiques que tu as postées reproche à Dessay de n'en faire pas assez (je ne suis pas du tout d'accord, son jeu était assez parfait pendant la scène et le reste)... Finalement elle bouge assez peu sur scène, c'est surtout son expression qui est celle que tout le monde connait. Et ça, c'est une affaire de goûts.
Massis a énormément chanté Lucia, avec qualité, mais sa voix prend des aspects assez laids par moments, et la vocalise est trop lourde, pas assez naturelle. Netrebko est évidemment le calibre le plus adapté mais elle ne sait pas vocaliser, ce qui rend certains passages inécoutables, c'est regrettable. Damrau n'a pas l'impact de Dessay en live, mais au disque je comprends. Quant à la fameuse adéquation stylistique, je ne parierais pas sur cette mozartienne absolue.
Pour les légères, je garde Dessay et ensuite Ciofi, seulement. Aucune Lucia lourde ne m'a convaincu récemment, ni Netrebko ni même Rancatore à tout hasard.
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 21:50

Ah tiens? Pourtant j'avais bien aimé Netrebko pourtant. J'ai même été agréablement surprise par la dame qui m'avait assez peu convaincue jusqu'à présent
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 21:52

De toute manière, la Lucia idéale reste Sutherland en terme de format vocal, d'adéquation stylistique et de maîtrise technique. Après, chacun est sensible ou non à son timbre. Le rôle n'est pas fait normalement pour des sopranos légers. Gruberova a été mise dans cette catégorie mais l'est t'elle vraiment? J'en doute. Dessay aujourd'hui se considère plus comme un soprano lyrique colorature. J'entends toujours une voix de soprano léger personnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 21:53

Dessay bouh. Sutherland IVTS.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 21:55

Guillaume a écrit:
Dessay bouh. Sutherland IVTS.

Il y a d'autres très bonnes Lucia en dehors de Sutherland mais elle restera comme la plus grande interprète du rôle. Même Callas l'a reconnu.
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 21:58

Dans ce cas tu es bien parti pour attendre encore longtemps siffle . Sutherland était peut-être idéale à son époque, mais tu ne crois pas qu'il serait grand temps de revenir dans le présent hehe
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:00

Guillaume a écrit:
Dessay bouh. Sutherland IVTS.

Franchement si c'est pour cracher sur Dessay et Sutherland c'est pas trop la peine de venir ici tutut
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:00

C'est facile d'affirmer sans justifier, moi aussi je peux affirmer que Vrenios est le plus grand Raoul de Nangis de tous les temps. Surprised (ce qui n'est pas entièrement faux, c'est un des seuls à avoir tout chanté, à posséder un peu d'ironie, un français pas trop mauvais...) Même Sutherland l'a reconnu.

Et bien que Callas soit la Divina, ça ne l'empêche pas de commettre des erreurs de jugement. Après tout, Beethoven pensait que Handel était le plus grand compositeur de tous les temps...
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:01

Guillaume a écrit:
C'est facile d'affirmer sans justifier, moi aussi je peux affirmer que Vrenios est le plus grand Raoul de Nangis de tous les temps. Surprised (ce qui n'est pas entièrement faux, c'est un des seuls à avoir tout chanté, à posséder un peu d'ironie, un français pas trop mauvais...) Même Sutherland l'a reconnu.

Et bien que Callas soit la Divina, ça ne l'empêche pas de commettre des erreurs de jugement. Après tout, Beethoven pensait que Handel était le plus grand compositeur de tous les temps...

C'est aussi très facile de jouer les pères la vertus, hein Guillaume siffle ?
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:01

calbo a écrit:
Dans ce cas tu es bien parti pour attendre encore longtemps siffle . Sutherland était peut-être idéale à son époque, mais tu ne crois pas qu'il serait grand temps de revenir dans le présent hehe

Je te rappelle que j'ai beaucoup aimé Netrebko tant sur le plan scénique que vocal malgré quelques petites limites. Je ne connais pas Rancatore dans le rôle. Ciofi ne le chante pas souvent et il faudrait que je puisse la réentendre. Ciofi au moins respecte le style de cette musique et a l'italianità requise. L'italien de Dessay est une horreur!!! Quand Otello dit qu'elle chante le bel canto comme si elle chantait Olympia, il exagère à peine.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:02

aurele a écrit:
calbo a écrit:
Dans ce cas tu es bien parti pour attendre encore longtemps Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor 954109 . Sutherland était peut-être idéale à son époque, mais tu ne crois pas qu'il serait grand temps de revenir dans le présent Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor 796625

Je te rappelle que j'ai beaucoup aimé Netrebko tant sur le plan scénique que vocal malgré quelques petites limites. Je ne connais pas Rancatore dans le rôle. Ciofi ne le chante pas souvent et il faudrait que je puisse la réentendre. Ciofi au moins respecte le style de cette musique et a l'italianità requise. L'italien de Dessay est une horreur!!!

Ouibon, le français de Sutherland est à peine mieux hein...
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:03

Guillaume a écrit:
Et bien que Callas soit la Divina, ça ne l'empêche pas de commettre des erreurs de jugement. Après tout, Beethoven pensait que Handel était le plus grand compositeur de tous les temps...

Callas connaissait très bien ce répertoire pour l'avoir elle-même chanté. Ce que tu dis n'est donc pas recevable. Aucune erreur de jugement de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 33
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:05

aurele a écrit:
Guillaume a écrit:
Et bien que Callas soit la Divina, ça ne l'empêche pas de commettre des erreurs de jugement. Après tout, Beethoven pensait que Handel était le plus grand compositeur de tous les temps...

Callas connaissait très bien ce répertoire pour l'avoir elle-même chanté. Ce que tu dis n'est donc pas recevable. Aucune erreur de jugement de sa part.


L'œuvre se suffit à elle-même...


Dernière édition par Siegmund le Lun 28 Fév 2011 - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:05

aurele a écrit:
Guillaume a écrit:
Et bien que Callas soit la Divina, ça ne l'empêche pas de commettre des erreurs de jugement. Après tout, Beethoven pensait que Handel était le plus grand compositeur de tous les temps...

Callas connaissait très bien ce répertoire pour l'avoir elle-même chanté. Ce que tu dis n'est donc pas recevable. Aucune erreur de jugement de sa part.

Peut-être, mais c'est là l'expression d'une opinion, certes très bien informée, mais pas d'une Vérité absolue. Je sais bien que Otello a toujours raison, mais quand même....
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:06

Je peux quand même avoir mon avis sans me conformer aux vérités absolues et historico-musicologiques d'Otello je suppose? Quand je dis qu'il faut vivre dans le présent, dis je qu'il faut renier ce que des artistes comme Sutherland, par exemple, ont apporté à l'art lyrique? Non.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:07

calbo a écrit:
Je peux quand même avoir mon avis sans me conformer aux vérités absolues et historico-musicologiques d'Otello je suppose? Quand je dis qu'il faut vivre dans le présent, dis je qu'il faut renier ce que des artistes comme Sutherland, par exemple, ont apporté à l'art lyrique? Non.

Oui mais dire que je ne vis pas dans le présent, c'est faux. Il y a beaucoup d'artistes actuels que j'apprécie sans renier pour autant les interprètes du passé.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:08

Guillaume a écrit:
Ouibon, le français de Sutherland est à peine mieux hein...

Honnêtement, tu as toi-même reconnu que cela dépend des enregistrements. Là, on vire au HS et on refait une discussion par ma faute que l'on a déjà eu des centaines de fois.
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 33
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:09

aurele a écrit:
calbo a écrit:
Je peux quand même avoir mon avis sans me conformer aux vérités absolues et historico-musicologiques d'Otello je suppose? Quand je dis qu'il faut vivre dans le présent, dis je qu'il faut renier ce que des artistes comme Sutherland, par exemple, ont apporté à l'art lyrique? Non.

Oui mais dire que je ne vis pas dans le présent, c'est faux. Il y a beaucoup d'artistes actuels que j'apprécie sans renier pour autant les interprètes du passé.

De toutes façons, l'œuvre est déjà solidement ancré dans un lourd passé.


Dernière édition par Siegmund le Lun 28 Fév 2011 - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:17

aurele a écrit:
calbo a écrit:
Je peux quand même avoir mon avis sans me conformer aux vérités absolues et historico-musicologiques d'Otello je suppose? Quand je dis qu'il faut vivre dans le présent, dis je qu'il faut renier ce que des artistes comme Sutherland, par exemple, ont apporté à l'art lyrique? Non.

Oui mais dire que je ne vis pas dans le présent, c'est faux. Il y a beaucoup d'artistes actuels que j'apprécie sans renier pour autant les interprètes du passé.

Oauis enfin bon, tu cites comme référence absolue, hors Callas, dans Lucia une artiste qui a essentiellement oeuvré dans les années 60 et 70 (pour sa grande période). Et même si elle a chanté jusqu'en 1990 ca me semble un peu léger quand même. Attention, je ne dis pas qu'elle n'a pas été une excellente Lucia, je n'en connais que des extraits, je dis seulement qu'il ne faut pas se référer à des "performances" anciennes pour "juger" les artistes actuelles
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:26

calbo a écrit:
Attention, je ne dis pas qu'elle n'a pas été une excellente Lucia, je n'en connais que des extraits, je dis seulement qu'il ne faut pas se référer à des "performances" anciennes pour "juger" les artistes actuelles

Je te conseille d'écouter en intégralité, pour elle, pour Merrill, pour Siepi et pour Pritchard sa première intégrale de studio même s'il y a encore une ou deux coupures. Effectivement qu'il faut apprécier les artistes actuels pour ce qu'ils font mais il y a des références comme dans tous les rôles. Chaque rôle est écrit pour un type de voix précis. Encore une fois, la créatrice de Lucia chantait des rôles très dramatiques, de sopranos dramatiques coloratures. Certes, il y a toujours des limites à ce type de raisonnement.
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:28

aurele a écrit:
calbo a écrit:
Attention, je ne dis pas qu'elle n'a pas été une excellente Lucia, je n'en connais que des extraits, je dis seulement qu'il ne faut pas se référer à des "performances" anciennes pour "juger" les artistes actuelles

Je te conseille d'écouter en intégralité, pour elle, pour Merrill, pour Siepi et pour Pritchard sa première intégrale de studio même s'il y a encore une ou deux coupures. Effectivement qu'il faut apprécier les artistes actuels pour ce qu'ils font mais il y a des références comme dans tous les rôles. Chaque rôle est écrit pour un type de voix précis. Encore une fois, la créatrice de Lucia chantait des rôles très dramatiques, de sopranos dramatiques coloratures. Certes, il y a toujours des limites à ce type de raisonnement.

La limite est simple : le modèle n'existe pas aujourd'hui. Malheureusement, on a le choix entre des lyriques légers et des dramatiques PAS coloratures. Evidemment, si le mix des deux (Callas, Suther...) se présentait, ça ferait un consensus. En attendant, on se contente d'un type, sachant que LE bon type n'existe pas. Et chacun a ses préférences.
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:36

aurele a écrit:
calbo a écrit:
Attention, je ne dis pas qu'elle n'a pas été une excellente Lucia, je n'en connais que des extraits, je dis seulement qu'il ne faut pas se référer à des "performances" anciennes pour "juger" les artistes actuelles

Je te conseille d'écouter en intégralité, pour elle, pour Merrill, pour Siepi et pour Pritchard sa première intégrale de studio même s'il y a encore une ou deux coupures. Effectivement qu'il faut apprécier les artistes actuels pour ce qu'ils font mais il y a des références comme dans tous les rôles. Chaque rôle est écrit pour un type de voix précis. Encore une fois, la créatrice de Lucia chantait des rôles très dramatiques, de sopranos dramatiques coloratures. Certes, il y a toujours des limites à ce type de raisonnement.

Et alors Shocked ? Ca disqualifie forçément toutes les autres What the fuck ?!? ? Dans ce cas, on peut écrire direct à tous les directeurs d'opéras pour qu'ils mettent la clé sous la porte siffle

Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 33
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:37

calbo a écrit:
aurele a écrit:
calbo a écrit:
Attention, je ne dis pas qu'elle n'a pas été une excellente Lucia, je n'en connais que des extraits, je dis seulement qu'il ne faut pas se référer à des "performances" anciennes pour "juger" les artistes actuelles

Je te conseille d'écouter en intégralité, pour elle, pour Merrill, pour Siepi et pour Pritchard sa première intégrale de studio même s'il y a encore une ou deux coupures. Effectivement qu'il faut apprécier les artistes actuels pour ce qu'ils font mais il y a des références comme dans tous les rôles. Chaque rôle est écrit pour un type de voix précis. Encore une fois, la créatrice de Lucia chantait des rôles très dramatiques, de sopranos dramatiques coloratures. Certes, il y a toujours des limites à ce type de raisonnement.

Et alors Shocked ? Ca disqualifie forçément toutes les autres What the fuck ?!? ? Dans ce cas, on peut écrire direct à tous les directeurs d'opéras pour qu'ils mettent la clé sous la porte siffle


Mettons Donizetti sous le paillasson.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:43

Ino a écrit:
La limite est simple : le modèle n'existe pas aujourd'hui. Malheureusement, on a le choix entre des lyriques légers et des dramatiques PAS coloratures. Evidemment, si le mix des deux (Callas, Suther...) se présentait, ça ferait un consensus. En attendant, on se contente d'un type, sachant que LE bon type n'existe pas. Et chacun a ses préférences.

Je suis tout à fait d'accord avec l'ensemble de ton message mais plus particulièrement avec ce que j'ai mis en gras. Il faut effectivement se contenter de ce que l'on a.
Revenir en haut Aller en bas
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe


Nombre de messages : 1476
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:49

aurele a écrit:
Guillaume a écrit:
Dessay bouh. Sutherland IVTS.

Il y a d'autres très bonnes Lucia en dehors de Sutherland mais elle restera comme la plus grande interprète du rôle. Même Callas l'a reconnu.

Mouais. Se méfier de ce que la dame pouvait reconnaître ou admettre, quand même ; sur le plan artistique non plus, elle n'était pas d'une grande constance...
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:52

aurele a écrit:
Encore une fois, la créatrice de Lucia chantait des rôles très dramatiques, de sopranos dramatiques coloratures. Certes, il y a toujours des limites à ce type de raisonnement.

Les limites, on les touche rapidement quand on sait que Persiani montait au fa5 (c'est du moins ce que j'ai lu ; et comme aucun de nous ne peut prétendre l'avoir entendue, l'affirmation paraît, au moins vraisemblable), qu'elle a aussi chanté Adina et Rosina comme, aussi, Zerlina.

Ce qui veut dire que Donizetti aurait écrit son rôle pour un soprano agile, certes, mais dont le centre de gravité de la voix était placé plutôt haut (je pense à un format corsé comme celui de Damrau, de manière instinctive). Du reste, elle a chanté, également, Linda.

Alors, je suis d'accord, il y a eu Ernani, I due Foscari ou Torquato Tasso et Pia de Tolomei (mais Ciofi ou Cuberli, qui ne sont pas des dramatico d'agilità, selon l'expression communément admise, l'ont magnifiquement chantée) mais, à 40 ans, à ce régime-là, la voix était défaite.

Je l'ai déjà écrit souvent (pour le Trovatore, notamment), je me méfie des débats sur les origines d'un rôle et sur les voix du passé que rien ni personne ne permettra jamais d'imaginer (écoute Patti, dont de vieilles cires existent en revanche, par exemple). Comme me je me méfie, par nature, des cases, des typologies, etc. ; mais ça c'est parce que je continue à espérer dans l'être humain et dans l'art qui restent des vertus suprêmes à mes yeux Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe


Nombre de messages : 1476
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 22:54

bAlexb a écrit:
aurele a écrit:
Encore une fois, la créatrice de Lucia chantait des rôles très dramatiques, de sopranos dramatiques coloratures. Certes, il y a toujours des limites à ce type de raisonnement.

Les limites, on les touche rapidement quand on sait que Persiani montait au fa5 (c'est du moins ce que j'ai lu ; et comme aucun de nous ne peut prétendre l'avoir entendue, l'affirmation paraît, au moins vraisemblable), qu'elle a aussi chanté Adina et Rosina comme, aussi, Zerlina.

Merci de la mise au point.

Je ne sais pas deux chanteurs avec deux répertoires strictement identiques ; l'expérience démontre également que "qui peut le plus ne peut pas forcément le moins" ; en conséquence, une Lucia qui est aussi une Olympia n'est pas spécialement moins bonne qu'une Lucia qui est aussi une Norma.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 23:06

Wagneropathe a écrit:
Je ne sais pas deux chanteurs avec deux répertoires strictement identiques ; l'expérience démontre également que "qui peut le plus ne peut pas forcément le moins" ; en conséquence, une Lucia qui est aussi une Olympia n'est pas spécialement moins bonne qu'une Lucia qui est aussi une Norma.

Gruberova a été une grande Lucia alors qu'elle a été une Olympia avant d'être une Norma contestée et contestable. Cela fait partie des interprètes du rôle avec Sills qu'il faut que j'entende en entier. Sills a chanté ces 3 rôles également. Toutes les deux ont objectivement plus de moyens que Dessay et Sills a été une grande belcantiste même si elle a flinguée sa voix en chantant trop souvent les 3 Reines Tudor, notamment Elisabetta.


Dernière édition par aurele le Lun 28 Fév 2011 - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 23:07

bAlexb a écrit:
aurele a écrit:
Encore une fois, la créatrice de Lucia chantait des rôles très dramatiques, de sopranos dramatiques coloratures. Certes, il y a toujours des limites à ce type de raisonnement.

Les limites, on les touche rapidement quand on sait que Persiani montait au fa5 (c'est du moins ce que j'ai lu ; et comme aucun de nous ne peut prétendre l'avoir entendue, l'affirmation paraît, au moins vraisemblable), qu'elle a aussi chanté Adina et Rosina comme, aussi, Zerlina.

Ce qui veut dire que Donizetti aurait écrit son rôle pour un soprano agile, certes, mais dont le centre de gravité de la voix était placé plutôt haut (je pense à un format corsé comme celui de Damrau, de manière instinctive). Du reste, elle a chanté, également, Linda.

Alors, je suis d'accord, il y a eu Ernani, I due Foscari ou Torquato Tasso et Pia de Tolomei (mais Ciofi ou Cuberli, qui ne sont pas des dramatico d'agilità, selon l'expression communément admise, l'ont magnifiquement chantée) mais, à 40 ans, à ce régime-là, la voix était défaite.

Je l'ai déjà écrit souvent (pour le Trovatore, notamment), je me méfie des débats sur les origines d'un rôle et sur les voix du passé que rien ni personne ne permettra jamais d'imaginer (écoute Patti, dont de vieilles cires existent en revanche, par exemple). Comme me je me méfie, par nature, des cases, des typologies, etc. ; mais ça c'est parce que je continue à espérer dans l'être humain et dans l'art qui restent des vertus suprêmes à mes yeux Wink !

Je ne peux qu'être d'accord. Il ne faut jamais oublier qu'au XIXe siècle les carrières ne duraient jamais plus de 10/15 ans. Au jour d'aujourd'hui un artiste mène une carrière deux/trois fois plus longue si tant est qu'il ne malmène pas sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe


Nombre de messages : 1476
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyLun 28 Fév 2011 - 23:13

calbo a écrit:
bAlexb a écrit:
aurele a écrit:
Encore une fois, la créatrice de Lucia chantait des rôles très dramatiques, de sopranos dramatiques coloratures. Certes, il y a toujours des limites à ce type de raisonnement.

Les limites, on les touche rapidement quand on sait que Persiani montait au fa5 (c'est du moins ce que j'ai lu ; et comme aucun de nous ne peut prétendre l'avoir entendue, l'affirmation paraît, au moins vraisemblable), qu'elle a aussi chanté Adina et Rosina comme, aussi, Zerlina.

Ce qui veut dire que Donizetti aurait écrit son rôle pour un soprano agile, certes, mais dont le centre de gravité de la voix était placé plutôt haut (je pense à un format corsé comme celui de Damrau, de manière instinctive). Du reste, elle a chanté, également, Linda.

Alors, je suis d'accord, il y a eu Ernani, I due Foscari ou Torquato Tasso et Pia de Tolomei (mais Ciofi ou Cuberli, qui ne sont pas des dramatico d'agilità, selon l'expression communément admise, l'ont magnifiquement chantée) mais, à 40 ans, à ce régime-là, la voix était défaite.

Je l'ai déjà écrit souvent (pour le Trovatore, notamment), je me méfie des débats sur les origines d'un rôle et sur les voix du passé que rien ni personne ne permettra jamais d'imaginer (écoute Patti, dont de vieilles cires existent en revanche, par exemple). Comme me je me méfie, par nature, des cases, des typologies, etc. ; mais ça c'est parce que je continue à espérer dans l'être humain et dans l'art qui restent des vertus suprêmes à mes yeux Wink !

Je ne peux qu'être d'accord. Il ne faut jamais oublier qu'au XIXe siècle les carrières ne duraient jamais plus de 10/15 ans. Au jour d'aujourd'hui un artiste mène une carrière deux/trois fois plus longue si tant est qu'il ne malmène pas sa voix.

Il ne faut pas non plus oublier que les compositeurs devaient souvent composer, justement, avec des chanteurs relativement peu inspirants, parfois mal préparés voire mal formés techniquement, et plus soucieux de leur succès à l'applaudimètre (y compris au milieu d'un air) que de la justesse de leur interprétation.
On peut comprendre ce qu'il y a de séduisant dans le fait de convoquer ad nauseam les mânes du lointain passé, mais alors on en véhicule une image massivement erronée en le rendant tributaire et vecteur de canons esthétiques dont on ne voudrait certes pas se passer, et qui sont pourtant bien ultérieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32401
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyMar 1 Mar 2011 - 8:55

bAlexb a écrit:
aurele a écrit:
Encore une fois, la créatrice de Lucia chantait des rôles très dramatiques, de sopranos dramatiques coloratures. Certes, il y a toujours des limites à ce type de raisonnement.

Les limites, on les touche rapidement quand on sait que Persiani montait au fa5 (c'est du moins ce que j'ai lu ; et comme aucun de nous ne peut prétendre l'avoir entendue, l'affirmation paraît, au moins vraisemblable), qu'elle a aussi chanté Adina et Rosina comme, aussi, Zerlina.

Ce qui veut dire que Donizetti aurait écrit son rôle pour un soprano agile, certes, mais dont le centre de gravité de la voix était placé plutôt haut (je pense à un format corsé comme celui de Damrau, de manière instinctive). Du reste, elle a chanté, également, Linda.

Alors, je suis d'accord, il y a eu Ernani, I due Foscari ou Torquato Tasso et Pia de Tolomei (mais Ciofi ou Cuberli, qui ne sont pas des dramatico d'agilità, selon l'expression communément admise, l'ont magnifiquement chantée) mais, à 40 ans, à ce régime-là, la voix était défaite.

Je l'ai déjà écrit souvent (pour le Trovatore, notamment), je me méfie des débats sur les origines d'un rôle et sur les voix du passé que rien ni personne ne permettra jamais d'imaginer (écoute Patti, dont de vieilles cires existent en revanche, par exemple). Comme me je me méfie, par nature, des cases, des typologies, etc. ; mais ça c'est parce que je continue à espérer dans l'être humain et dans l'art qui restent des vertus suprêmes à mes yeux Wink !

Merci pour cette mise au point Very Happy

Rajoutons à celà qu'il est très difficile de juger de la puissance et de la largeur (certains diront même du timbre), par enregistrement ... même bon !
Combien d'entre nous furent surpris agréablement ou désagréablement du décalage entre une voix sur scène, et la même voix au micro.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyMar 1 Mar 2011 - 9:34

Cololi a écrit:
Rajoutons à celà qu'il est très difficile de juger de la puissance et de la largeur (certains diront même du timbre), par enregistrement ... même bon !
Combien d'entre nous furent surpris agréablement ou désagréablement du décalage entre une voix sur scène, et la même voix au micro.

Oh oui ! Comme tu as raison. Sans parler d'appréciations différentes pour un seul chanteur entendu le même soir par deux personnes différentes (question du placement dans la salle, des attentes de chacun, voire du vocabulaire, etc.).

Hier soir, pensant à Persiani, à Lucia comme à l'Elvira d'Ernani, à Rosina aussi, j'ai eu une irrépressible envie de me jeter sur la "galette" Hempel éditée par Nimbus ! Leggiero, coloratura, tout ce qu'on voudra... Mais qu'est-ce que c'est grisant ; parce que c'est ça qui importe, après tout, en-dehors de toute catégorisation par ailleurs plus ou moins stérile !
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyDim 20 Mar 2011 - 12:42

Cololi a écrit:
Je sors de Lucia.

Soirée assez énorme. Conquis par les interprètes de la soirée.

Dessay, arrive encore à m'étonner, scéniquement. Vocalement, aucun pb.
Calleja, est vraiment formidable. Une voix d'une beauté très rare.
Tézier confirme qu'il est excellent dans le rôle (certainement le meilleur titulaire du rôle).
Dommage que la basse soit franchement moyenne à côté de ce trio.

Globalement l'acte 1 est un peu raté : manque de tension et mes qui empêche les interprètes de se libérer.
C'est l'inverse pour les actes 2 et 3, où enfin la tension arrive, et les interprètes se lachent.

Très bonne soirée.

calbo a écrit:
Cololi a écrit:
Je sors de Lucia.

Soirée assez énorme. Conquis par les interprètes de la soirée.

Dessay, arrive encore à m'étonner, scéniquement. Vocalement, aucun pb.
Calleja, est vraiment formidable. Une voix d'une beauté très rare.
Tézier confirme qu'il est excellent dans le rôle (certainement le meilleur titulaire du rôle).
Dommage que la basse soit franchement moyenne à côté de ce trio.

Globalement l'acte 1 est un peu raté : manque de tension et mes qui empêche les interprètes de se libérer.
C'est l'inverse pour les actes 2 et 3, où enfin la tension arrive, et les interprètes se lachent.

Très bonne soirée.

Vocalement aucun problème ? Je ne l'ai pas trouvé au top de ses moyens surtout au premier acte

Otello a écrit:
je vous dirai jeudi soir ce que j'en ai pensé Laughing

calbo a écrit:
Si j'attends demain soir ou Lundi pour poster un CR c'est que j'ai des devoirs à faire, mais toi, pourquoi attendre Jeudi scratch ?

Otello a écrit:
calbo a écrit:
Si j'attends demain soir ou Lundi pour poster un CR c'est que j'ai des devoirs à faire, mais toi, pourquoi attendre Jeudi scratch ?
parce que c'est rediffusé au cinéma jeudi soir

Michel Desrousseaux a écrit:
Cololi a écrit:
Soirée assez énorme. Conquis par les interprètes de la soirée.
Dessay, arrive encore à m'étonner, scéniquement. Vocalement, aucun pb.
Calleja, est vraiment formidable. Une voix d'une beauté très rare.
Tézier confirme qu'il est excellent dans le rôle (certainement le meilleur titulaire du rôle).
J'ai été enchanté de cette soirée. Très agréablement surpris par Dessay dont les dernières prestations, y compris dans la Somnambule du Met, me paraissaient mettre cruellement en évidence l'usure de la voix. Les critiques extrêmement louangeuses que j'avais lues sur cette Lucia semblaient bien dire que la voix avait retrouvé son lustre, mais je n'en étais pas persuadé jusqu'à hier. Est-ce parce qu'elle a appris à mieux contrôler sa respiration, comme elle l'a expliqué pendant les interviews ? En tout cas, je l'ai trouvée très en forme, très impliquée, et avec de très beaux pianissimi, sans cette éraillement que je décelais auparavant. Il y a bien eu deux ou trois petits problèmes, mais cela n'a pas donné l'impression pénible de fragilité vocale qu'on sentait jadis. Par ailleurs, son format physique, sa mobilité de visage, la rendent beaucoup plus expressive et crédible dans le rôle qu'Anna Netrebko vue la dernière fois dans le même rôle.
Calleja est évidemment la découverte de la soirée. Je l'avais entendu dans Hoffmann déjà en Met HD mais n'avais pas réalisé alors à quel point sa voix est belle, souple et mélodieuse. Extraordinaire.
Tézier a confirmé son excellence. Une chose que toutes les critiques du spectacle sur le vif ont notée et que ne permet pas d'apprécier la retransmission, c'est que le volume de sa voix emplit sans peine la salle du Met. La retransmission filmée l'avantage un peu pour l'expression, qu'il limite souvent au visage : en salle, placé trop loin, je le trouve souvent un peu statique et figé, mais là, on sentait mieux ce qu'il vivait.
Les décors, après ceux de Siegfried, semblent un retour au temps béni de mon enfance. Je ne m'en plains pas.


calbo a écrit:
Otello a écrit:
calbo a écrit:
Si j'attends demain soir ou Lundi pour poster un CR c'est que j'ai des devoirs à faire, mais toi, pourquoi attendre Jeudi scratch ?
parce que c'est rediffusé au cinéma jeudi soir

Ah d'accord

Cololi a écrit:
Michel Desrousseaux a écrit:
Cololi a écrit:
Soirée assez énorme. Conquis par les interprètes de la soirée.
Dessay, arrive encore à m'étonner, scéniquement. Vocalement, aucun pb.
Calleja, est vraiment formidable. Une voix d'une beauté très rare.
Tézier confirme qu'il est excellent dans le rôle (certainement le meilleur titulaire du rôle).
J'ai été enchanté de cette soirée. Très agréablement surpris par Dessay dont les dernières prestations, y compris dans la Somnambule du Met, me paraissaient mettre cruellement en évidence l'usure de la voix. Les critiques extrêmement louangeuses que j'avais lues sur cette Lucia semblaient bien dire que la voix avait retrouvé son lustre, mais je n'en étais pas persuadé jusqu'à hier. Est-ce parce qu'elle a appris à mieux contrôler sa respiration, comme elle l'a expliqué pendant les interviews ? En tout cas, je l'ai trouvée très en forme, très impliquée, et avec de très beaux pianissimi, sans cette éraillement que je décelais auparavant. Il y a bien eu deux ou trois petits problèmes, mais cela n'a pas donné l'impression pénible de fragilité vocale qu'on sentait jadis. Par ailleurs, son format physique, sa mobilité de visage, la rendent beaucoup plus expressive et crédible dans le rôle qu'Anna Netrebko vue la dernière fois dans le même rôle.
Calleja est évidemment la découverte de la soirée. Je l'avais entendu dans Hoffmann déjà en Met HD mais n'avais pas réalisé alors à quel point sa voix est belle, souple et mélodieuse. Extraordinaire.
Tézier a confirmé son excellence. Une chose que toutes les critiques du spectacle sur le vif ont notée et que ne permet pas d'apprécier la retransmission, c'est que le volume de sa voix emplit sans peine la salle du Met. La retransmission filmée l'avantage un peu pour l'expression, qu'il limite souvent au visage : en salle, placé trop loin, je le trouve souvent un peu statique et figé, mais là, on sentait mieux ce qu'il vivait.
Les décors, après ceux de Siegfried, semblent un retour au temps béni de mon enfance. Je ne m'en plains pas.


Tout à fait !

Dessay est bien plus crédible que Netrebko dans ce rôle. Lucia est une jeune fille fragile. Netrebko on y croit pas une seconde. Dessay n'en fait pas des tonnes scéniquement pourtant, comme ça a pu lui arriver, mais ce qu'elle fait est très juste. Elle est douée tout simplement.
Calleja je l'avais écouté aussi en Hoffman et j'avoue que je me suis fait la même réflexion que toi hier soir : je n'avais pas entendu une si belle voix en Hoffmann. Certainement l'écriture et la langue italienne qui magnifie tout ça.
Assurément un ténor de tout premier plan.
Et Tézier ... oui, il joue beaucoup sur le visage, et c'est pour ça que, ne le connaissant que par le DVD, je n'ai jamais compris les critiques que son manque de talent scénique. Je le trouve très bon moi au contraire. Sauf que son comte Almaviva à l'ONP à Paris était c'est vrai assez placide.

calbo a écrit:
Certes Netrebko a une forte personnalité qui ne correspond pas vraiment à Lucia, cependant sur le plan vocal elle a quelque chose à dire ce qui a mis longtemps à venir pour Dessay et elle ne peut pas masquer les problèmes réccurrents qui l'affaiblissent sérieusement depuis ses opérations (micro-coupures, passages d'un registre à l'autre parfois laborieux, voix parfois blanche). Sa grande forçe par contre c'est le théâtre; et la elle étaitplus que très convaincante surtout dans la scène de la folie

Je ne suis pas allé au cinéma mais j'ai entendu à la radio les actes II et III. Calleja pour moi était le meilleur sur les 4 rôles principaux. La voix est magnifique, l'interprète est engagé (plus que Beczala que j'ai dans le DVD avec Netrebko), les accents de douleur au dernier acte lorsqu'il apprend la mort de Lucia sont poignants et son air est interprété avec énormément de style, de maîtrise.
Dessay, je ne l'ai pas entendu dans le I et donc dans "Regnava nel silenzio...Quando rapita in estasi". Je n'ai pas été surpris par ce que j'ai entendu dans les actes II et III et je suis extrêmement déçu. C'est la première fois que je voulais l'écouter en intégralité dans le rôle mais j'ai loupé l'acte I. Le côté fragile du personnage est bien présent mais les aigus sont constamment pris à l'arraché et tendus. Il ne sont pas ronds et beaux. Le medium est incolore. Elle ne chante pas conformément au style belcantiste mais chante cela à la façon Dessay. On a l'impression de revenir à du Lily Pons sur le plan vocal et stylistique (style français) avec une voix plus consistante et une incarnation mais beaucoup trop appuyée. La scène de la folie est un massacre. Elle m'a semblé très fatiguée. Elle détimbrait constamment, les aigus sont atrocement laids quand elle les fait, il y a des sons très bizarres. Le cri d'hystérie est totalement ridicule et déplacé ainsi qu'un autre cri qu'elle fait plus tôt. Les applaudissements à la fin de cette scène sont immérités selon moi.
Tézier brutalise trop son instrument pour rendre son personnage crédible. Ce n'est pas dans ses meilleures notes à mon avis. Il aboie trop et grossit trop sa voix. Kwiecen était beaucoup mieux.
Youn a un vibrato assez important et les graves ne sont pas toujours très beaux. Néanmoins, il compose une figure touchante.
Direction quelconque du chef.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyDim 20 Mar 2011 - 12:43

Polyeucte a écrit:
Cololi a écrit:
Dessay est bien plus crédible que Netrebko dans ce rôle. Lucia est une jeune fille fragile. Netrebko on y croit pas une seconde.

Hum... jeune fille fragile pas forcément... les deux options se valent je trouve... parce que son frère sous-entend aussi que sa soeur est un peu âgée pour se marier... (enfin c'est comme ça que je le comprends!)
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyDim 20 Mar 2011 - 12:49

Alors tu n'as pas vu la scène de la folie par Netrebko, parce que ce "cri ridicule" on l'entend aussi par la soprano russe et bien plus guttural en plus. Ceci dit ton CR qui ne se base que sur les 2/3 de l'oeuvre ne vise qu'à assassiner une fois de plus Natalie Dessay, et j'ai bien peur que tu sois le seul à avoir un tel avis
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyDim 20 Mar 2011 - 12:53

calbo a écrit:
Alors tu n'as pas vu la scène de la folie par Netrebko, parce que ce "cri ridicule" on l'entend aussi par la soprano russe et bien plus guttural en plus. Ceci dit ton CR qui ne se base que sur les 2/3 de l'oeuvre ne vise qu'à assassiner une fois de plus Natalie Dessay, et j'ai bien peur que tu sois le seul à avoir un tel avis

Netrebko le fait de manière beaucoup moins outrée. Je parle du cri avant "Ah, no, non fuggir, Edgardo!". Je maintiens ce que j'ai dit sur Dessay. Elle chante cela dans un stye totalement étranger au bel canto. Cela confirme pour moi qu'elle n'a pas sa place dans ce répertoire. Sa Cleopatra tenait la route malgré quelques sons bizarres, pas sa Lucia. Dessay est sur la pente déclinante de plus en plus. La scène de la folie demande une endurance qu'elle n'a plus. J'ai entendu une pauvreté du grave, un détimbrage permanent et des aigus tirés et laids. Netrebko est 10000 coudées au-dessus dans ce rôle. On verra ce que dira Otello mais j'avais mes oreilles nettoyées. Je sais donc pertinemment ce que j'ai entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyDim 20 Mar 2011 - 13:56

aurele a écrit:
calbo a écrit:
Alors tu n'as pas vu la scène de la folie par Netrebko, parce que ce "cri ridicule" on l'entend aussi par la soprano russe et bien plus guttural en plus. Ceci dit ton CR qui ne se base que sur les 2/3 de l'oeuvre ne vise qu'à assassiner une fois de plus Natalie Dessay, et j'ai bien peur que tu sois le seul à avoir un tel avis

Netrebko le fait de manière beaucoup moins outrée. Je parle du cri avant "Ah, no, non fuggir, Edgardo!". Je maintiens ce que j'ai dit sur Dessay. Elle chante cela dans un stye totalement étranger au bel canto. Cela confirme pour moi qu'elle n'a pas sa place dans ce répertoire. Sa Cleopatra tenait la route malgré quelques sons bizarres, pas sa Lucia. Dessay est sur la pente déclinante de plus en plus. La scène de la folie demande une endurance qu'elle n'a plus. J'ai entendu une pauvreté du grave, un détimbrage permanent et des aigus tirés et laids. Netrebko est 10000 coudées au-dessus dans ce rôle. On verra ce que dira Otello mais j'avais mes oreilles nettoyées. Je sais donc pertinemment ce que j'ai entendu.

Ah, bon?

/watch?v=y8gU6dzEP0E
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyDim 20 Mar 2011 - 14:03

Rien ne vaut une bonne petite piqure de rappel hehe
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor EmptyDim 20 Mar 2011 - 14:15

Pelléas a écrit:
Seul Aurèle a un commentaire assassin sur cette soirée (que je n'ai ni vue ni entendue), mais il est le seul à l'avoir écoutée sur une web radio. Cela nous confirme bien qu'un opéra c'est un spectacle total, visuel et musical, le juger sur sa seule écoute conduit à un décalage... Wink

J'ai beaucoup aimé Calleja en Edgardo. Tézier est décevant mais honorable. Je ne pense pas qu'en voyant la retransmission au cinéma, les choses auraient été différentes même si le son qui sort d'une radio n'est pas le même que celui du cinéma. Néanmoins, cela aurait certainement amplifié les défauts de Dessay notamment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor   Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Metropolitan Opera-Lucia di Lammermoor
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lucia di Lammermoor, Opéra Bastille (09-10/2013)
» Metropolitan Opera 2014-2015
» Metropolitan Opéra : Boris Godunov
» Metropolitan Opera-Iphigénie en Tauride
» Metropolitan Opera-Capriccio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: