Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
[CDAV] LG TV LED 65″ (165cm) – 65NANO756 ...
Voir le deal
564 €

 

 Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)

Aller en bas 
+3
Jean-Pascal
bAlexb
ScareDe2
7 participants
AuteurMessage
ScareDe2
Farceur québécois
ScareDe2


Nombre de messages : 1026
Age : 23
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty
MessageSujet: Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)   Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) EmptyMer 6 Fév 2013 - 4:23

Je cherchais une bonne version de la deuxième de Beethoven et apres une trentaine de versions infructueuses j'ai trouvé celle de Hans Schmidt-Isserstedt (c'est comme ca que ca se prononce). Allez sur youtube et tapez Beethoven Schmidt vous avez je pense une intégrale des symphonies de Beethoven. Magistrale.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hans_Schmidt-Isserstedt

Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty
MessageSujet: Re: Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)   Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) EmptyMar 15 Mar 2016 - 15:24

fomalhaut a écrit:
Il est souvent question des enregistrements de Claudio Arrau, notamment des enregistrements de studio EMI sous réalisés la direction de Giulini et du concert moscovite donné sous la direction de Rojdestvensky.
Un autre enregistrement "live" des deux concertos interprétés par Claudio Arrau a été publié en 2004 dans une séries (Une dizaine de volumes) consacrée au chef Hans Schmidt-Isserstedt (un chef oublié de nos jours).

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Brahms10

Il s'agit de concerts donnés à la Musikhalle (aujourd'hui Laeiszhalle) de Hambourg, les 3-4 avril 1966 (Concerto No 1) et les 5-6 mai 1963 (Concerto No 2).
Les deux concertos n'ont pas été donné durant la même soirée et il s'agit, malheureusement, de prises monophoniques.
Il me semble toutefois qu'on trouve la ce que Claudio Arrau a fait de plus fort dans ces concertos, non pas tant de son fait d'ailleurs que du fait du chef, Hans Schmidt-Isserstedt qui fut un Brahmsien hors pairs.

Bien trop et c'est fort dommage ; un authentique kapellmeister, à mon avis, fouailleur d'orchestre ; c'est à dire âpre, cinglant parfois, sans afféterie ni arrière-pensées, au bénéfice d'un discours singulièrement dynamique (au sens courant et musical du terme). Un remarquable accompagnateur aussi bien pour les instruments (les concertos pour piano de Beethoven avec Backhaus ou celui pour violon avec Szering) que pour les voix (Wagner), un peu droit peut-être, pas exempt de quelque raideur (Idomeneo plus que la Gärtnerin aus Liebe de Mozart, soit la version allemande de la Finta giardiniera qui respire avec un joli naturel, bien ancrée dans un "terreau" sans luxe inutile) ; mais aussi une fière baguette de musique "pure" (Mozart encore, Schubert, Bruckner, etc.).
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Pascal
Néophyte



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 24/04/2014

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty
MessageSujet: Hans Schmidt-Isserstedt   Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) EmptyDim 18 Avr 2021 - 12:34

Bonjour à tous,

Je n'ai pas trouvé de topic sur Hans Schmidt-Isserstedt, que je connais mal.

Je me délecte souvent de ce CD, magnifiques versions des "tubes" de Hindemith :

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Hsi10

Quel est votre avis ? Quels seraient d'autres disques importants, vos préférés, de ce chef ?

JP

Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14358
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty
MessageSujet: Re: Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)   Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) EmptyDim 18 Avr 2021 - 13:05

Jean-Pascal a écrit:
Je n'ai pas trouvé de topic sur Hans Schmidt-Isserstedt, que je connais mal.
Si: https://classik.forumactif.com/t6585-hans-schmidt-isserstedt-1900-1973
(Il faudrait qu'un administrateur déplace ton message.)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88714
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty
MessageSujet: Re: Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)   Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) EmptyDim 18 Avr 2021 - 13:08

Jean-Pascal: il y a un index dans la rubrique Discographie: https://classik.forumactif.com/t6976-index-discographique
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Pascal
Néophyte



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 24/04/2014

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty
MessageSujet: Re: Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)   Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) EmptyDim 18 Avr 2021 - 13:17

Xavier a écrit:
Jean-Pascal: il y a un index dans la rubrique Discographie: https://classik.forumactif.com/t6976-index-discographique

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94083
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty
MessageSujet: Re: Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)   Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) EmptyDim 18 Avr 2021 - 14:41

Jean-Pascal a écrit:
Bonjour à tous,

Je n'ai pas trouvé de topic sur Hans Schmidt-Isserstedt, que je connais mal.

Je me délecte souvent de ce CD, magnifiques versions des "tubes" de Hindemith :

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Hsi10

Quel est votre avis ? Quels seraient d'autres disques importants, vos préférés, de ce chef ?

JP


Je ne suis pas fanatique de ce chef en général, valeureux mais pas particulièrement éclatant (et souvent capté sans panache sonore non plus…), mais son Elektra hambourgeoise avec Schlüter, Kupper, Neidlinger (souvent attribuée à Jochum sur les disques, mais il y a débat, et on voit l'intérêt des éditeurs à choisir le nom le plus connu) est d'une tension (et d'une distribution !) étourdissante.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut


Nombre de messages : 1418
Age : 77
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty
MessageSujet: Re: Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)   Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) EmptyLun 27 Sep 2021 - 10:07

Hans Schmidt-Isserstedt fût un des chefs majeurs de l'après-guerre et, malheureusement, il fût et demeure largement sous-estimé.

Sa discographie officielle est très fragmentée, en ce sens qu'aucun "major" de l'industrie discographique des années cinquante et soixante ne chercha à s'assurer de sa collaboration de façon permanente. Par contre, l'éditeur, hélas aujourd'hui disparu TAHRA lui consacra plusieurs CDs et la NDR publia, trente ans après sa mort, une douzaine de CDs à partir d'enregistrements de concerts. La même NDR avait, auparavant, publié une dizaine de LPs "privés", également à partir de concerts. Melodia publia également deux LPs à partir du concert donné par Hans Schmidt-Isserstedt et l'Orchestre de la NDR a Moscou le 15 avril 1961 lors d'une tournée en URSS.

Je ne pense pas que le CD Hindemith de la série NDR donne le meilleur exemple de l'art de Schmidt-Issertedt : Cette musique est bien grinçante et Schmidt-Isserstedt ne donne que trois des quatre Danses symphoniques. Dans cette série, je suggère plutôt les CDs Bartok, Brahms, Dvorak et Stravinsky, si on peut les trouver.

D'une façon plus générale, les enregistrements qui me semblent les plus significatifs de l'art de Schmidt-Isserstedt sont :
- Les symphonies de Beethoven avec l'Orchestre Philharmonique de Vienne (Enregistrement DECCA, 1965-1969), difficilement trouvable, hélas,
- Le cycle Brahms à la Hanbourg plus abordable (Arlecchino NDR, Scribendum),
- Mozart, Idomeneno, Re di Creta (EMI, 1971)
et une curiosité,
- Les deux Sérénades de Dvorak (DGG, 1963).

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94083
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty
MessageSujet: Re: Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)   Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) EmptyLun 27 Sep 2021 - 10:37

… et surtout son Elektra hambourgeoise (parfois attribuée à Jochum) !

(Idomeneo, superbe distribution, mais orchestre vraiment pâteux, plutôt le point faible de l'enregistrement.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut


Nombre de messages : 1418
Age : 77
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty
MessageSujet: Re: Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)   Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) EmptyLun 27 Sep 2021 - 13:57

DavidLeMarrec a écrit:
… et surtout son Elektra hambourgeoise (parfois attribuée à Jochum) !

(Idomeneo, superbe distribution, mais orchestre vraiment pâteux, plutôt le point faible de l'enregistrement.)

Non, les interprétations de Beethoven et de Brahms vont beaucoup plus loin que l'Elektra de Hambourg.
Quant à Idomeneo, je n'entends pas ce que trouve "vraiment pâteux" dans l'orchestre qui sonne magnifiquement et avec un classicisme rayonnant sur mon installation.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94083
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty
MessageSujet: Re: Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)   Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) EmptyLun 27 Sep 2021 - 14:25

fomalhaut a écrit:
Non, les interprétations de Beethoven et de Brahms vont beaucoup plus loin que l'Elektra de Hambourg.

L'Elektra de Hambourg, c'est déjà très très bien… Pas parfait dans la mise en place, mais très frémissant assurément !


Citation :
Quant à Idomeneo, je n'entends pas ce que trouve "vraiment pâteux" dans l'orchestre qui sonne magnifiquement et avec un classicisme rayonnant sur mon installation.

Je ne sais pas que ce tu appelles « classicisme rayonnant », mais disons que le fondu du gros orchestre se rapproche davantage de la pâte brahmsienne que des équilibres mozartiens (les cordes écrasent tout, et c'est articulé de façon très continue, avec beaucoup de legato). Je ne dis pas que ce soit moche, mais ça manque un peu de variété et étouffe vite le drame à force de continuité un peu molle.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut


Nombre de messages : 1418
Age : 77
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty
MessageSujet: Re: Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)   Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) EmptyMar 28 Sep 2021 - 12:59

Citation :
Quant à Idomeneo, je n'entends pas ce que trouve "vraiment pâteux" dans l'orchestre qui sonne magnifiquement et avec un classicisme rayonnant sur mon installation.

Je ne sais pas que ce tu appelles « classicisme rayonnant », mais disons que le fondu du gros orchestre se rapproche davantage de la pâte brahmsienne que des équilibres mozartiens (les cordes écrasent tout, et c'est articulé de façon très continue, avec beaucoup de legato). Je ne dis pas que ce soit moche, mais ça manque un peu de variété et étouffe vite le drame à force de continuité un peu molle. [/quote]

Nous n'entendons décidément pas cet enregistrement de la même oreille. Je ne ressens ni influence brahmsienne ni mollesse dans la gestion de l'orchestre. Evidemment, cela ne sonne pas comme ce qu'on fait (ou font) les chefs et, en particulier, les baroqueux qui ont donné et enregistré Idomeneo après Schmidt-Isserstedt (1971), ne serait-ce que par la version retenue par le chef (Idamante attribué à un ténor et non à un mezzo-soprano). Cela est très classique et je l'apprécie.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94083
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty
MessageSujet: Re: Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)   Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) EmptyMar 28 Sep 2021 - 13:04

fomalhaut a écrit:
Cela est très classique et je l'apprécie.

Très classique, pas dans le sens classique-XVIIIe alors. Smile

Mais oui, une version tradi. Néanmoins parmi les versions tradi, je trouve celle-là molle. (Levine m'intéresse vivement, en revanche, alors que le style n'y est pas davantage baroqueux / HIP.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut


Nombre de messages : 1418
Age : 77
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty
MessageSujet: Re: Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)   Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) EmptyMar 28 Sep 2021 - 16:13

DavidLeMarrec a écrit:
fomalhaut a écrit:
Cela est très classique et je l'apprécie.

Très classique, pas dans le sens classique-XVIIIe alors. Smile

Mais oui, une version tradi. Néanmoins parmi les versions tradi, je trouve celle-là molle. (Levine m'intéresse vivement, en revanche, alors que le style n'y est pas davantage baroqueux / HIP.)

Traditionnelle mais pas classique ? Vaste débat mais peut-être est-ce sensé de qualifier ainsi cette version. Par contre, mollesse (terme que tu emploies souvent), nous n'entendons décidément pas la même interprétation ou, plutôt, nous n'entendons pas cette interprétation dans la même optique (Si je peux me permettre...).

Je ne crois pas que les versions Levine doivent être qualifiées de traditionnelles.  Levine fait un grand pas vers les baroqueux, il attribue le rôle d'Idamante à un mezzo dans ses deux enregistrements. Et ce changement, ce sont Harnoncourt et les baroqueux qui l'ont initié. Jetant un coup d'oeil sur la discographie enregistrée après 1970/1971, on voit qu'un pas a été franchi, Idamante n'est plus que rarement un tenor.
Par exemple :
Colin Davis  Philips 1968  Idamante Ryland Davis                          le même Colin Davis  Philips 1991   Idamante : Suzan Mentzer
Jphn Pritchard EMI 1956  Idamante  Leopold Simoneau                 le même John Pritchard  Decca 1983    Idamante : Agnes Baltsa
Peter Maag  RAI Rome 1955 (Art Archive) Idamante Georg Jelden  le même Peter Maag, Venise 1981 (Mondo Musica)   Idamante : Margerita Zimmermann
Pour ne citer que des chefs qui ont "viré leur cuti", pour parler familièrement.

fomalhaut

PS.
Pour en terminer, ne peut-on pas suggérer Idomeneo et Elektra aux curieux désireux de s'interesser à l'Art de Hans Schmidt-Isserstedt ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty
MessageSujet: Re: Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)   Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» István Kertész (1929-1973)
» Jascha Horenstein (1898-1973)
» Franz Schmidt (1874-1939)
» Pablo (Pau) Casals (1876-1973)
» Bruno Maderna (1920 - 1973)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: