Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

 

 Tan Dun (1957-)

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
AlexCorzoma
Mélomane averti
AlexCorzoma


Nombre de messages : 241
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

Tan Dun (1957-) Empty
MessageSujet: Tan Dun (1957-)   Tan Dun (1957-) EmptyDim 20 Aoû 2017 - 2:26

Rien sur le forum sur ce compositeur, donc je me lance. En gros, au Japon, ils ont Takemitsu-sensei. En Chine, ils ont Tan Dun.

Cependant, mettons une limite à cette comparaison douteuse : Takemitsu-sensei a créé un langage qui lui est propre. S'il s'est inspiré des traditions japonaises, ce n'est que tardivement. Chez lui, il y a surtout l'influence de la musique occidentale du XXème siècle. Si bien qu'un "noob" en musique classique (je me considère comme tel) ne pourrait pas nécessairement dire ce qu'il y a de japonais chez lui.

Chez Tan Dun, de ce que j'ai déjà entendu, les influences chinoises sont vraiment marquées. Par exemple, dans l'utilisation de modes propres à la musique chinoise. Ou par les instruments : beaucoup de percussions, des œuvres pour pipa, erhu, etc.
A t-il inventé un langage, comme Takemitsu-sensei ? Je ne sais pas, j'ai écouté peu de choses de lui. Mais à mon goût, si ce que j'ai écouté est pas mal, ça fait quand même un peu trop chinois. Mais je vois que dans son œuvre, il y a des choses étonnantes : Water Heavens, pour eau, voix, pipa et cordes, ou Paper Concerto, pour percussions de papier et orchestre. Deux œuvres que je n'ai pas eu la chance d'écouter, pour le coup.

Tan Dun est par le grand public surtout connu comme compositeur de musiques de films. Je l'ai ressenti dans Orchestral Theatre. On sent le film d'action chinois bien cliché et bourrin. Par moments, ça m'a aussi rappelé (peut-être à tort) le Rossignol de Stravinsky (œuvre trop méconnue, que je conseille à tous, et ce n'est pas très long).
Et si ça me semble par moment tonal, il y a aussi une émancipation de la tonalité. Notamment dans le Concerto pour orchestre, qui se rapproche davantage de ce qu'on peut entendre en occident au XXème siècle. Avec une originalité dans cette œuvre : on entend des voix (peut-être un chœur, ou certains des musiciens).

Du coup, Tan Dun, bon compositeur ? Il m'a fait bonne impression. Mais je ne le connais pas assez. Je rédige ce post parce que je pense qu'on peut en débattre et le découvrir ensemble. C'est une musique efficace, qui fait de l'effet. Après, ça ne fait pas nécessairement de chef d’œuvre.

Tan Dun (1957-) MI0003450610.jpg?partner=allrovi
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Tan Dun (1957-) Empty
MessageSujet: Re: Tan Dun (1957-)   Tan Dun (1957-) EmptyLun 21 Aoû 2017 - 23:42

Merci pour ce fil ! Il en a déjà été question ailleurs, je croyais même qu'il y en avait déjà un (tu as cherché dans l'index plutôt que par la fonction recherche ?).

AlexCorzoma a écrit:
Chez Tan Dun, de ce que j'ai déjà entendu, les influences chinoises sont vraiment marquées. Par exemple, dans l'utilisation de modes propres à la musique chinoise. Ou par les instruments : beaucoup de percussions, des œuvres pour pipa, erhu, etc.

Ce n'est pas le cas dans toutes ses œuvres, mais il est toujours très syncrétique, oui. Ça a son charme (une grande variété entre les œuvres et à l'intérieur de certaines), mais aussi ses limites, parfois l'impression d'un ensemble un peu bigarré dont la séduction ou l'originalité prévaut sur un propos profond.

J'ai à la fois été séduit et un brin frustré par ce que j'ai entendu, mais il a beaucoup produit, et ce que tu dis atteste de facettes (la partie chinoise, en particulier) qui ne m'ont pas paru saillantes dans mes écoutes. Et puis ça fait peut-être dix ans que je n'en ai pas écouté, son catalogue a dû évoluer depuis !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Tan Dun (1957-) Empty
MessageSujet: Re: Tan Dun (1957-)   Tan Dun (1957-) EmptyLun 21 Aoû 2017 - 23:44

En tout cas, de ce que j'ai lu, la critique occidentale le considère avec méfiance (compositeur de musique de film, pour commencer), je ne crois pas qu'il ait le statut de Takemitsu en termes de consensus – sans compter qu'en Chine, la culture classique occidentale n'est pas aussi assise qu'au Japon.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
AlexCorzoma
Mélomane averti
AlexCorzoma


Nombre de messages : 241
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

Tan Dun (1957-) Empty
MessageSujet: Re: Tan Dun (1957-)   Tan Dun (1957-) EmptyMar 22 Aoû 2017 - 0:08

J'ai dû mal chercher, alors. Désolé. Confused

Mais que dire de son utilisation de l'eau, par exemple ? Faudrait que je cherche un enregistrement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Tan Dun (1957-) Empty
MessageSujet: Re: Tan Dun (1957-)   Tan Dun (1957-) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tan Dun (1957-)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Philippe SCHOELLER (1957-)
» Elena Kats-Chernin (1957)
» Henry FÉVRIER (1875-1957) – opéras pelléassiens
» Othmar Schoeck (1886-1957)
» Jean Sibelius (1865-1957)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: