Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-37%
Le deal à ne pas rater :
PLAYMOBIL – 9266 – City Life – La Maison Moderne à 76,99€
76.99 € 121.96 €
Voir le deal

 

 Musique de chambre ou d'ensemble pour vents

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Musique de chambre ou d'ensemble pour vents Empty
MessageSujet: Musique de chambre ou d'ensemble pour vents   Musique de chambre ou d'ensemble pour vents EmptyVen 22 Mar 2019 - 23:40


Smile Un topic généraliste consacré à la musique pour vents : histoire, répertoire, œuvres marquantes, originales, méconnues...

Pour les sonates (solo ou duo), voir ce topic : https://classik.forumactif.com/t3447-vos-sonates-pour-vents-preferees

Pour le cor : https://classik.forumactif.com/t5157-pieces-pour-cor

Pour la flûte : https://classik.forumactif.com/t3825-flute-traversiere-repertoire

Pour le basson : https://classik.forumactif.com/t5388-le-monde-du-basson

Pour la clarinette : https://classik.forumactif.com/t6837-la-clarinette-sa-technique-et-son-repertoire

pour le hautbois : https://classik.forumactif.com/t1476-le-monde-du-hautbois

Pour les quintettes spécifiquement, voir ici : https://classik.forumactif.com/t2802-quintettes-a-vents

Pour l'orchestre d'harmonie, voir ici : https://classik.forumactif.com/t2031-l-orchestre-d-harmonie

Nous reste à parler ici des trios, quatuors, sextuors, septuors, octuors, et de la musique d'ensemble (divertimentos, sérénades, symphonies),
principalement pour vents (bois, cuivres), éventuellement accompagnés de piano ou quelques cordes).

Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Musique de chambre ou d'ensemble pour vents Empty
MessageSujet: Re: Musique de chambre ou d'ensemble pour vents   Musique de chambre ou d'ensemble pour vents EmptySam 23 Mar 2019 - 0:38

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Richard Strauss (1864-1949) :

Sonatine n°1 en fa majeur pour instruments à vent "De l'atelier d'un infirme"

= Edo De Waart, Ensemble à vent des Pays-Bas

(Philips, septembre 1971)

Smile Le titre curieux s'explique par les circonstances de la composition, au printemps 1943, quand Strauss écrivit cette Sonatine alors qu'il souffrait d'accès de grippe.
Un hommage aux sérénades mozartiennes, qu'il réserva à la postérité (il s'opposa à une retransmission radiophonique avant sa mort).


Musique de chambre ou d'ensemble pour vents Straus27


Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Richard Strauss (1864-1949) :

Symphonie pour instruments à vent "Le Joyeux atelier"

= Edo De Waart, Ensemble à vent des Pays-Bas

(Philips, janvier 1971)

Smile Trois quarts d'heure de Strauss aimable et récréatif : une partition tardive (juin 1945), écrite par un vieux compositeur, meurtri par la destruction de son Allemagne natale,
désabusé (« la musique que je continue de griffonner, pour le bénéfice de mes héritiers, des exercices pour mes poignets »), et qui connaissait là son premier enregistrement.


Musique de chambre ou d'ensemble pour vents Straus26
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Musique de chambre ou d'ensemble pour vents Empty
MessageSujet: Re: Musique de chambre ou d'ensemble pour vents   Musique de chambre ou d'ensemble pour vents EmptyDim 24 Mar 2019 - 19:44

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Musique de chambre ou d'ensemble pour vents Mzolom10
Catégorie orchestrale -rang 199°/250



Musique de chambre ou d'ensemble pour vents Schmid10
Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)


Antonín Dvořák (1841-1904) :

Sérénade n°2 pour instruments à vent en ré mineur, Op. 44

= Hans Schmidt-Isserstedt, Orchestre symphonique de la NDR

(DG, décembre 1963)

Smile Comme l'écrit le musicologue Jan Smaczny, « à bien des égards, Mozart était encore très présent sur la scène musicale pragoise de la seconde moitié du XIX° siècle »
et Dvořák fut influencé par l'esprit, le style et la forme du siècle précédent quand il composa ses deux Sérénades dans les années 1870.
Moins connue que sa comparse pour cordes, la seconde (pour hautbois, clarinettes et bassons par paires, trois cors, contrebasson, violoncelle et contrebasse) rend
un évident hommage à la Gran Partita K. 361 du Salzbourgeois dont Dvořák partageait le génie mélodique.
Pour autant, le terroir bohémien s'exprime dans le Menuetto où alternent la sousedska et le furiant, deux typiques vecteurs du folklore musical tchèque.
Et l'harmonie enrichie s'ancre résolument dans son époque, évitant le simple pastiche néoclassique, comme l'attestent les tentations modales du finale qui annonce
la période américaine de l'auteur de la Symphonie du Nouveau Monde.
Le premier mouvement, moderato quasi marcia, défile vigoureusement comme une marche un brin pompeuse, mais irrésistiblement prenante, qui reviendra conclure
la sérénade en une sorte de bis -Dvořák était bien conscient que cet air rythmé tellement catchy ne pouvait que conquérir l'auditeur.
Le serein pastoralisme de l'andante con moto permet d'exhaler une ambiance magique, où la clarinette peut épancher son lyrisme dans un écrin bucolique,
qui se gonfle d'émotion dans l'épisode central ponctué par les pizzicati.

J'avais découvert cet opus dans l'enregistrement londonien d'István Kertész (Decca, décembre 1967), qui en reste une des meilleures versions. Certains chefs gravèrent
les deux sérénades en couplage (Arthur Winograd chez MGM, Neville Marriner chez Philips, Christopher Hogwood chez Decca, Charles Mackerras chez Emi, Hugh Wolff
chez Teldec, Myung-Whun Chung chez DG...) mais je ne connais aucun disque qui offre une lecture totalement satisfaisante de chacune d'elles.
Pour les Mélomaniac d'Or je me suis donc résolu de vous proposer ce que la discographie offre de mieux (du moins mes versions favorites) pour chaque sérénade.
En l'occurrence Hans Schmidt-Isserstedt (que j'adore dans Brahms) s'avère un peu épais et pataud dans la Sérénade pour cordes mais d'une vitalité,
d'une verdeur idéales dans celle pour vents.
Notamment, l'accroche du quasi marcia s'avère incomparablement mordante, et crépite rageusement comme une cohorte de fourmis sanguinaires.
La saveur aigrelette des souffleurs hambourgeois pépie dans un Menuet délicieusement acidulé, croustillant, sans allégeance courtoise, -même si on aurait souhaité
davantage de verve dans le trio central qui demeure toutefois d'une exemplaire articulation, se dégourdissant comme une robuste danse villageoise.
L'Andante respire ici à pleins poumons, et le chef allemand sait comment creuser l'ambiance (les cors bourrus, le vibrato des anches digne des orchestres tchèques
les plus idiomatiques) tout en garantissant une mobilité qui évite l'ensablement. Torride !
Sous cette baguette, le finale promeut d'abord une sorte de solennité belliqueuse qui plante un décor intriguant dans un tempo qui reste mesuré mais très habité.
Plutôt qu'une vaine cavalcade, Schmidt-Isserstedt dialectise et dramatise mieux qu'il ne danse, mais le modèle mozartien n'aurait certainement pas récusé cette théâtralisation,
que parachève une grandiloquence assumée.
Si vous cherchez une approche fine et décantée, privilégiez Wolff et ses pupitres de Saint Paul ou Marriner et ses Academycians. Mais pour une interprétation vivifiante
et roborative comme il sied à ce genre de sérénades briguant l'air vif d'une certaine ruralité Mitteleuropa, Schmidt-Isserstedt demeure insurpassable et indémodé.
D'autant que la captation s'avère aussi nette qu'ample et aérée.


Musique de chambre ou d'ensemble pour vents Dvorak19
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Musique de chambre ou d'ensemble pour vents Empty
MessageSujet: Re: Musique de chambre ou d'ensemble pour vents   Musique de chambre ou d'ensemble pour vents Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Musique de chambre ou d'ensemble pour vents
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mozart: concertos pour vents
» réductions pour orchestres de chambre, pour piano seul, etc.
» Édouard-Victor-Antoine Lalo (1823-1892)
» Luc Brewaeys, une découverte pour la France
» Vos sonates pour vents préférées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: