Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
draffin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 850
Age : 33
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 22 Juin 2014 - 10:35

cheers 
J'attends de voir ce que donneront les algorithmes de classement mais il me semble que des tendances se dégagent enfin dans cette poule ! Les deux premières places, en tout cas, sont assez clairement définies.

Est-ce que quelqu'un d'autre est en train de classer cette poule ? Si non, on peut donner les résultats, il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auberbabel.org
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2871
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 22 Juin 2014 - 11:17

C'est marrant comme sur cette poule deux versions sont vraiment très différemment perçues entre les auditeurs. Ca serait vraiment très intéressant de préciser ce qu'on ressent en pointant des passages avec le minutage... si je trouve le temps, je fais cela de mon côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 22 Juin 2014 - 11:21

Le classement a été mis à jour. je laisse Gilles gérer le lancement de la finale Smile

Ps: Ne connaissant pas les versions, je ne saurai vous dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
warren 60
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 45
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 28/01/2014

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 22 Juin 2014 - 14:10

affraid hep...pas si vite !
Je suis en train de finir l'écoute de la poule Hanslick, si j'ai encore un peu de temps (environ jusqu'à 17h30-18h), je fais parvenir mon vote, OK ?
 coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 22 Juin 2014 - 14:12

warren 60 a écrit:
affraid hep...pas si vite !
Je suis en train de finir l'écoute de la poule Hanslick, si j'ai encore un peu de temps (environ jusqu'à 17h30-18h), je fais parvenir mon vote, OK ?
 coucou

Avec plaisir  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
warren 60
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 45
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 28/01/2014

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 22 Juin 2014 - 16:44

Merci !
Voici la fin de mon "grand chelem" tardif et très synthétique :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilles78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 50
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 22 Juin 2014 - 19:41

Merci à Pipus et Warren 60 pour votre contribution. Je mets les résultats ce soir. Et la finale sera lancée demain! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
draffin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 850
Age : 33
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 22 Juin 2014 - 20:16

warren 60 a écrit:
Merci !
Voici la fin de mon "grand chelem" tardif et très synthétique :
Spoiler:
 

 thumleft Génial, finalement, ça renforce encore plus la légitimité de la sélection finale : il y a vraiment deux versions qui se distinguent dans cette poule.

Et je me pose la même question que toi pour G3...  Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auberbabel.org
gilles78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 50
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 22 Juin 2014 - 21:43

Tour 3 - Poule Hanslick
Classement
1 G3 : qualifiée
2 G1 : qualifiée

3 C1 : Consolante
4 E2 : éliminée
5 E1 : éliminée


Liens du classement http://gilles78.artisanat-furieux.net/Condorcet/--%20Tour%203%20-%20Poule%20Hanslick.php
Six votants pour ce groupe. G3 est plébiscité! Le départage de C1 et E2 n'est pas simple... Je me suis basé sur les divers méthodes de Condorcet, et les méthodes Schulze Ratio Variant et Kemeny-Young donnent C1 devant E2. Les méthode des Minimax mettent E2 devant C1, mais elles ne respectent pas le classement de Condorcet, donc je n'en tiens compte qu'en cas d'égalité sur les méthodes de Condorcet. Chapeau Siegmund pour l'implantation de ces algorithmes. thumleft

Version E2
Zubin MEHTA, Phil. Vienne 02/1975
Christa LUDWIG (mezzo-soprano) et Ileana COTRUBAS (soprano) / DECCA
Une belle surprise car E2 était arrivée en tête du tour précédent, et je ne m'attendais pas à son élimination... Une version énergique, mais à la réécoute j'ai trouvé cela un peu artificiel, et manquant de finesse. Je deviens difficile scratch

Vos avis
Asinius Pollion a écrit:

Allegro Maestoso :
Bon retour aux choses sérieuses !
Encore une version que j'avais placé en tête de poule lors du tour précédent.
Ça rigole pas, le début est prenant.
Ça traîne pas non plus. En fait, c'est très très proche de mon idéal.
Couleurs chauffés à blanc, climat très oppressant.
Tout ce qu'il faut pour avoir un premier mouvement de premier choix. (rien à voir avec E1!)
C'est un live apparemment, les cors suivent le tempo avec un peu de peine lors des grands climats.
Mais bon, je ne sens pas le temps passer à l'écoute de cette gravure.
Lors du tour 2, j’avais trouvé certains choix d'interprétations un peu étrange...
En fait, je m'y suis très bien habitué! Et plus que me déranger, je suis surtout surpris dans le bon sens du terme.
Magnifique version !

Andante Moderato :
Magnifique pupitre de violoncelles !!!
Les pizz. de contrebasses me font toujours rêver de toute façon.
Le plus grand point fort de ce mouvement, c'est qu'il n'y a jamais de baisse de tension même dans le passage ppp en triolet du premier trio.
L'orchestre est de tout premier plan, du coup, le tout est transfiguré.
La direction du chef est souple et pleine de vie.
Il n'y a qu'à entendre le retour de premier thème après le premier trio comme l'accompagnement réapparaît :
C'est mordant, il y a de la chair, c'est humain et pourtant parfaitement maîtrisé.
Chez d'autres, c'est désincarné (E1 par exemple).
Ce n'est pas le cas ici. Pour l'instant, je la place en tête de poule.
D'après mes souvenirs, G3 risque de finir ex æquo avec E2 en première place de la poule Hanslick dans mon classement.

Scherzo :
C'est noir, magnifique encore une fois.
Il y a un rubato extraordinaire. En plus, la prise de son met en valeurs tout ce qui ce passe : les col legnos, la grosse caisse avec l'emploi de "ruthe".
Une battue souple encore une fois.
Les musiciens se font plaisir. Et ça nous fait plaisir !
Les fanfares sont magnifiques à souhaits, pleines de second degrés.
Encore une fois, je tombe à genoux avec les pizz de ces contrebasses...
Vers 6min30, j'adore ce passage avec ces les bois et ces pizz... On dirait une vrai petite horloge suisse !
De toute façon, j’achète cette version dès que je connais son identité.
Dernier climax juste impressionna... Bon vous aurez compris que je suis fan de cette version ! (pas la peine de tout détailler !)

Urlicht :
Magnifique encore une fois...
Une référence incontestable.
Le final ! le final ! le final !

draffin a écrit:

Son : Ancien mais très soigné. Léger manque de graves.
1er mouv. : Une vision sèche et sévère de ce mouvement. On entend un énorme travail de mise en place et de nombreux points de montage. Tout est très calculé, mesuré, prémédité (ce qui n'empêche pas qu'il y ait des ratés, cela dit). Ce mouvement se prête particulièrement bien à ce genre de lecture et je prends un vrai plaisir à écouter ça !
2ème mouv. : Ça avance bien et c'est fait avec une certaine simplicité. La battue est ferme mais pas raide. Le chant des violoncelles est superbe. Le passage central pourrait être plus violent mais le chef réserve ses effets et retient son orchestre.
3ème mouv. : Un début de mouvement qui coule tout seul. Pas forcément très caractérisé (contrairement à C1) mais naturel et plaisant à écouter. Tout au long du mouvement on note des problèmes de mise en place (des pupitres entiers qui accélèrent), ce qui est surprenant, compte-tenu du degré d'exigence dont le chef a fait preuve dans le premier mouvement. C'est quand même assez gênant. Il faut quand même reconnaître qu'il y a, dans ce mouvement, quelques passages où l'orchestre semble touché par la grâce !
4ème mouv. : Ach ! Magnifique ! (mais un peu lent)
Conclusion : Étrange objet musical que cette interprétation ! On sent à la fois que le chef impose une vision très réfléchie de l'œuvre, ample et sèche en même temps. Mais la réalisation est parfois presque brouillonne. À telle point qu'on se demande comment le chef a pu laisser passer de tels décalages ! Néanmoins, c'est bigrement intéressant, tout ça !

Resigned a écrit:

E2 aussi a du caractère, mais je ne peux pas dire qu'elle m'ait donné une impression de finesse, je dirais même qu'elle me semble un peu... tarte pour utiliser un terme technique... en fait E2 pâtit de la comparaison avec d'autres interprétations bien plus nuancées. L'energie ne fait pas tout.
Les 2nd et 3e mouvement bien sans plus, ça manque parfois un peu de rigueur dans les parties fff.
Du coup le Urlicht parait un peu hors sujet, et la voix ne m'emballe pas en plus.

Siegmund a écrit:

Une version qui ne fait toujours pas de manière, dans la droite ligne des autres mouvements.
Alors forcément, c’est efficace par son dynamisme et sa qualité technique. Mais peut-être moins que dans le très urgent premier mouvement.
On chercherait plus de finesse, de créativité, d’approfondissement.
A la longue, on finit par tourner quelque peu en rond.
Mais belle version, quoique l’Urlicht m’avait gentiment tapé sur le système.

Pipus a écrit:

Andante moderato:
On est tout de suite séduit pas une belle sonorité, ample et bien captée. Je lui trouve plus de couleurs que C1, et une belle consistance à partir de 5 malgré des pizzicatti un peu décali... décalés. Belle version, mais qui manque encore un peu d'âme.
Scherzo:
E2 - Sans surprise, c'est ample et beau, elle fait germer les graines de ce scherzo. Etonnant cet alto à 4'20 ... et ca vit à 4'35 ! Une version de référence, grandiose sans être trop massive, mais à laquelle il manque toutefois ce petit "quelque chose" que je ne saurais dire et qui la rendrait exceptionnelle. Mais que c'est beau, que c'est vivant !

warren 60 a écrit:

E2 : orchestre très impliqué, très sostenuto dans II, avec un gros relief des cordes graves, véritablement au coeur de la narration ici, beaucoup d'allant et des crescendos impressionnants (III), soliste attachante et personnelle, quoi qu'imparfaite, dans IV, mais une vision vivante qui donne une finalité à ses choix de couleurs orchestrales (chef à suivre).


Version E1
Leonard BERNSTEIN, LSO 8/1973
Janet BAKER (mezzo-soprano) et Sheila ARMSTRONG (soprano)/ Sony
Les versions de Bernstein dans Mahler sont toujours à fort caractère, et ne peuvent laisser indifférent. Quatre d'entre vous l'ont placé dernier de cette comparaison. Je rejoint vos avis, bien que l'Urlicht est l'un des plus réussi de la discographie.

Vos avis
Asinius Pollion a écrit:

Allergo Maestoso :
Je me souviens du mix étrange de cette version, mix qui a bien mal vieilli.
Tempo bien lent pour l'énoncé du premier thème... Pourtant, l'introduction était bien dans le ton.
Ça manque cruellement de conduite. Je n'avait pas aimé cette version lors du tour précédent. Et vous savez quoi ? C'est toujours le cas.
Ca minaude, ça ralentit, ça s'embourbe et ne décolle pas.
Je trouve tout ça extrêmement vide, encore plus qu'au tour précédent !
Mais heureusement, ça se réveille un peu avant la fin du développement central.

Aldante Moderato : (ok j'arrête les jeux de mot foireux)
C'est très lent et ça manque de grâce.
L'orchestration est très peu mise en valeur.
Le son est encore plus mauvais pour ce mouvement.
On a l'impression par moment qu'il n'y a pas de réverbération sur les cordes alors qu'il y en a sur les bois!
C'est juste grotesque par moments... Jamais je n'ai entendu le retour du premier thème aussi vide et inexpressif.
C'est très froid.
Même le passage que je trouve magique : l'entrée de harpes lors de la reprise du premier thème en pizz seulement aux cordes ne fonctionne pas.
Et la fin n'en parlons pas.

Scherzo :
Ouille : d'emblée, les timbales sont recouverte de réverb, alors que les cordes ne le sont pas...
Ça ne danse pas particulièrement non plus.
Ce mouvement convient mieux à l'orchestre. Mais on a l'impression tout de même que c'est plus pétillant que amer...
C'est comme du champoomy alors qu'on voudrais du bon vieux vinaigre qui gratte bien...
Pourtant c'est riche en couleurs, beau. C'est juste tellement sage...
Sinon j'aime beaucoup la gestion du tempo et de la tension du chef notamment à partir de la première fanfare.
Très très beau climat en suspension.
Mais ça manque cruellement de fiel.
Par contre, je me suis fait décoiffer par le dernier climax avant la coda vers 8 min :
C'est juste impressionnant : le chef se réveille ! J'ai du coup envie d'entendre son final rien que pour ça!

Urlicht :
Je dois dire que je suis convaincu par l'atmosphère générale :
après un tel climax lors du scherzo, j'ai l'impression que la terre c'est ouverte et que le temps c'est figé.
Le hautbois se ballade gentiment.
La voix cherche les pianississississimos, c'est très beau, très touchant.
Orchestre un peu neutre dommage.
Je pense que l’intérêt de cette version réside dans les trois dernier mouvement.
Si elle passe, j'attends de pied ferme le final.

draffin a écrit:

Son : Encore une version avec une latéralisation outrancière des sons dans l'image stéréophonique. On entend un peu de souffle et des timbres un peu médiums, typiques d'un enregistrement pas tout jeune.
1er mouv. : Lecture énooorme et magistrale de ce mouvement. Ça a beaucoup de gueule. J'adore cette fin dépressive et grinçante !
2ème mouv. : Je n'aime pas beaucoup le début du mouvement, que je trouve raide et désincarné. La faute (en particulier) à une absence de graves. Et puis, décidément, c'est trop lent !
3ème mouv. : Où on découvre que les timbales (énorme réverb) ne sont pas dans la même pièce que les cordes (réverb courte)... Pour ce qui est de l'ambiance du mouvement, c'est déjà beaucoup plus convainquant que le mouvement précédent. Le tempo est bon, il y a une bonne variété de climat (grinçant, lyrique, buccolique, etc.). Tout ça fonctionne plutôt bien. Et la fin du mouvement est juste … titanesque !
4ème mouv. : Rien à rajouter à ce que j'ai déjà dit précédemment. Ça n'est pas ce que j'attends de ce mouvement mais je reconnais que c'est très intéressant.
Conclusion : Version qui promet beaucoup (excellents 1er et 3ème mouvement, honorable 4ème) et qui déçoit aussi beaucoup : 2ème mouvement spectaculairement … raté ! Bref, une version qui intrigue et rien que pour ça, j'ai envie d'entendre son final !

Resigned a écrit:

E1 : Je pensais qu'avec G3, on avait le summum de la version "de caractère", je crois bien m'être trompé.
Ma première réaction à l'écoute de l'Allegro initial est franchement négative, cette lenteur, ce côté forcé, ces quelques couacs instrumentaux, comment cette version a-t-elle pu passer le premier tour?! Et puis je me ravise, rapidement cette version me glace le sang; ce mouvement prend une toute autre dimension et me rappelle par certains côtés la folie du premier mouvement de la Septième. J'aime beaucoup beaucoup beaucoup.
C'est peut-être le second mouvement qui me laisse le plus circonspect, je n'arrive pas à saisir l'intention du chef (il me faudrait peut-être d'autres écoutes), c'est très aride, mécanique, parfois assez hypnotisant. Pris indépendemment, ca peut être soporifique. Le troisième mouvement a ce qu'il faut de folie et le Urlicht est magique, sorte de climax à l'envers où le temps est suspendu.

Siegmund a écrit:

Version toujours aussi créative, avec de formidables moments de grâce. O certes, l’Allegro Maestoso atteignait vite les limite de cet orchestre après un superbe Urlicht.
Ça ne fait rien, le chef revient avec tout son jeu ; ça vie, ça respire.
Version très intéressante, vraiment. Avec un mixage très curieux, vraiment.

Pipus a écrit:

Allegro:
E1 - Une stéréophonie très prononcée et assez artificielle. Le jeu de certains instruments (la flûte, les vibratos) semble d'une autre époque. Ca me semble un peu surjouée, avec des parties précipitées, et d'autres alourdies. Rupture dans l'écoute : variés mais manquant d'homogénéïté à mon sens.
Concernant Urlicht, je l'avais classé premier de sa poule. La lenteur que je regrette un peu sur Totenfeier apporte sur ce mouvement une très belle musicalité, avec une chanteuse très en retenue ; modeste, elle retient pourtant toute l'attention.

Andante moderato:
Ha non ! Quelle lenteur au démarrage. C'est quand même sensé décoller un peu après un premier mouvement lourd et violent comme un orage. J'ai l'impression d'entendre la marche des éléphants en tutu. La prise de son est quand à elle très proche, étriquée, et décalée à droite. Et les vents à 6'35 ne sont vraiment pas beaux. Hop, au placard.
Scherzo:
L'enregistrement est vraiment très proche, c'est assez surprenant. Ca manque d'ampleur, mais pour le coup c'est défini... ce qui fait ressortir la laideur de certains instruments (que la timbale est moche à 8'59 !) et le manque d'homogénéïté de la sonorité finale. Ce qui me surprend également c'est le faible niveau de dynamique, ça semble assez tiré vers le bas. Un orchestre amateur ? Une version très à part, qui peut plaire à qui aime (c'est bête comme expression) mais qui ne marche pas pour moi.

warren 60 a écrit:

E1 : déception ! Après un très bon I et avant un Urlicht céleste, II et III s'enlisent dans un tempo vraiment trop lent, où les phrases se décomposent dans un intimisme bien plus millimétré que vécu, avec un manque d'allant, de caractère (violons dans II), des lignes très précautionneuses et des bois curieux (III). J'espérais beaucoup de cette version....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Resigned
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1181
Age : 33
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 22 Juin 2014 - 21:53

Siegmund a dit du bien de Bernstein  hehe 
Il me faut cette version !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81168
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 22 Juin 2014 - 21:58

Pour moi, Bernstein / LSO est moins convaincant que les New York qui l'encadrent, un peu moins personnel justement : on entend plus l'histrion et moins l'esthète sans concession (NYP Columbia) ou le mystique (NYP 87). Ça reste une excellente version, mais pas majeure comme ces deux-là.

Pour Mehta, je suis d'accord : parfaitement en place, bien sonnante, mais il manque un brin de vertige et de profondeur, un peu comme celle de Solti (qui sonne moins mahlerienne, en outre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
draffin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 850
Age : 33
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 22 Juin 2014 - 22:52

DavidLeMarrec a écrit:
Pour Mehta, je suis d'accord : parfaitement en place, bien sonnante, mais il manque un brin de vertige et de profondeur, un peu comme celle de Solti (qui sonne moins mahlerienne, en outre).
Autant je suis d'accord sur ton analyse des versions de Bernstein, autant sur Mehta, je ne te suis pas du tout ! Je n'ai pas encore entendu le final (j'ai découvert cette version dans la comparaison) et je fais le constat inverse :
- ça n'est pas en place : le 1er mouvement tient encore la route, au prix d'un montage exorbitant (j'entends plein de points de montage pas discrets) mais le 3ème mouvement contient des passages à la limite du bâclé (des pupitres entiers qui se décalent ! affraid )
- pour ce qui est du vertige, effectivement, ça n'est pas la qualité principale de cette version ; par contre, j'y entends beaucoup de profondeur ! On sent à chaque instant un propos à la limite de l'austérité mais toujours passionnant. Mais on a l'impression que l'orchestre, chauffé à blanc, fait preuve d'une légère indiscipline et que le chef a du réenregistrer certains passages plusieurs fois.

Pour ce qui est de la version Solti/Chicago, je l'ai découverte cette année et je la trouve vraiment passionnante (lire ma critique plus haut dans le fil).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auberbabel.org
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81168
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 22 Juin 2014 - 23:05

Allez, je suis honnête : j'ai écouté cette version deux ou trois fois, il y a dix ans ou plus, alors que je n'avais jamais ouvert la partition. Ça m'avait paru virtuose et éclatant, à défaut d'être violemment émouvant. Je n'y suis jamais revenu, justement, parce dans le genre « lumineux-neutre », je trouve beaucoup plus mon compte avec Levi / Atlanta, par exemple. Ou, pour des versions qui n'existaient pas alors, Zinman et P. Järvi.

Citation :
Pour ce qui est de la version Solti/Chicago, je l'ai découverte cette année et je la trouve vraiment passionnante (lire ma critique plus haut dans le fil).
J'avais écouté ça à la même époque, deux ou trois fois... mon approche de Solti a beaucoup changé depuis (je n'apprécie plus du tout les mêmes choses chez lui, et je l'aime globalement beaucoup plus) mais je doute qu'il me comble dans cette œuvre ou dans la Troisième (celle-là, la dernière écoute est récente, et pas très probante : un peu raide tout de même pour cette musique).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
draffin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 850
Age : 33
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 22 Juin 2014 - 23:15

DavidLeMarrec a écrit:
Allez, je suis honnête : j'ai écouté cette version deux ou trois fois, il y a dix ans ou plus, alors que je n'avais jamais ouvert la partition. Ça m'avait paru virtuose et éclatant, à défaut d'être violemment émouvant. Je n'y suis jamais revenu, justement, parce dans le genre « lumineux-neutre », je trouve beaucoup plus mon compte avec Levi / Atlanta, par exemple. Ou, pour des versions qui n'existaient pas alors, Zinman et P. Järvi.
De ces trois versions, je ne connais que celle de Zinman, que je trouve vraiment excellente ! Je l'ai découverte cette année et je l'ai aussitôt adoptée !
DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
Pour ce qui est de la version Solti/Chicago, je l'ai découverte cette année et je la trouve vraiment passionnante (lire ma critique plus haut dans le fil).
J'avais écouté ça à la même époque, deux ou trois fois... mon approche de Solti a beaucoup changé depuis (je n'apprécie plus du tout les mêmes choses chez lui, et je l'aime globalement beaucoup plus) mais je doute qu'il me comble dans cette œuvre ou dans la Troisième (celle-là, la dernière écoute est récente, et pas très probante : un peu raide tout de même pour cette musique).
Pour la 2ème symphonie, c'est assez raide aussi mais ça s'y prête bien, finalement (sauf le 2nd mouvement, vraiment décevant !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auberbabel.org
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Lun 23 Juin 2014 - 0:01

Une pensée: je suis un fan de l'écoute comparative, mais je procède à l'inverse: j'écoute chaque version d'une oeuvre dans son entier, car ce n'est que de cette façon que je peux l'appréhender dans toutes ses dimensions: conception d'ensemble, architecture de l'édifice sonore, composantes instrumentales, liens d'une partie à l'autre, impact de l'affect de chaque climat (chaque mouvement a son propre climat et la somme est > au total des parties). Ma note finale est toujours fonction du degré de conviction qui se fait jour une fois l'accord final éteint.

La PIRE façon d'aborder une écoute comparative me semble justement celle adoptée dans ce fil. Et dans ce cas particulier, le choix d'un mouvement central comme point de départ me semble particulièrement stupide. Seul un ingénieur  Mr. Green ou un imb.....  Embarassed  peut aborder une oeuvre de cette façon et s'imaginer en avoir apprécié tous les tenants et aboutissants.

Bon, j'ai dit et je m'excuse auprès de ceux que j'ai pu froisser (sincèrement). Ceci dit je félicite les participants et admire leur persévérance dans le processus. Et je PROMETS d'écouter les versions qui seront élues  study 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81168
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Lun 23 Juin 2014 - 0:06

Mais André, il est clair que tu as raison dans l'absolu. C'est l'aspect ludique plus que l'aspect rigoureux qui impose cette forme. Dans l'absolu, il faudrait écouter les versions en entier de temps en temps et, au bout de dix ans, dire celles qui s'imposent et pourquoi. Mais c'est un peu exigeant pour la forme forum, n'est-ce pas ? Smile

draffin a écrit:
Pour la 2ème symphonie, c'est assez raide aussi mais ça s'y prête bien, finalement (sauf le 2nd mouvement, vraiment décevant !).

Justement, je ne trouve pas que la rectitude fonctionne bien dans cette symphonie. Déjà que j'y trouve Stenz pas tout à fait assez souple, alors Solti...

Pourtant, je ne suis pas du tout un partisan du rubato à tout crin, j'aime bien quand la pulsation est nette et régulière – surtout lorsqu'il y a un soliste. Mais dans Mahler, il ya quand même des moments où l'on ne peut pas réussir les effets sans... C'est d'ailleurs indiqué assez précisément sur la partition (que Solti respecte, mais a minima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Lun 23 Juin 2014 - 9:59

Resigned a écrit:
Siegmund a dit du bien de Bernstein  hehe 
Il me faut cette version !

Ce sont surtout les DG qui sont problématiques. Mais oui, je ne pensais pas être si enthousiathe pour du Bernstein, quoique ce soit relatif, je ne l'ai pas très bien classé non-plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
gilles78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 50
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Lun 23 Juin 2014 - 11:54

André a écrit:
Une pensée: je suis un fan de l'écoute comparative, mais je procède à l'inverse: j'écoute chaque version d'une oeuvre dans son entier, car ce n'est que de cette façon que je peux l'appréhender dans toutes ses dimensions: conception d'ensemble, architecture de l'édifice sonore, composantes instrumentales, liens d'une partie à l'autre, impact de l'affect de chaque climat (chaque mouvement a son propre climat et la somme est > au total des parties). Ma note finale est toujours fonction du degré de conviction qui se fait jour une fois l'accord final éteint.

La PIRE façon d'aborder une écoute comparative me semble justement celle adoptée dans ce fil. Et dans ce cas particulier, le choix d'un mouvement central comme point de départ me semble particulièrement stupide. Seul un ingénieur  Mr. Green ou un imb.....  Embarassed  peut aborder une oeuvre de cette façon et s'imaginer en avoir apprécié tous les tenants et aboutissants.

Bon, j'ai dit et je m'excuse auprès de ceux que j'ai pu froisser (sincèrement). Ceci dit je félicite les participants et admire leur persévérance dans le processus. Et je PROMETS d'écouter les versions qui seront élues  study 
Je suis de ton avis, il faut mieux une écoute complète de l’œuvre. Mais écouter 32 versions en 3 mois ce n'était pas possible... alors l'élimination mouvement par mouvement devient la seule solution. Effectivement le choix de l'Urlicht comme point de départ s’avère pas une bonne idée. Nous aurions du commencer par Allegro maestoso ou le final.

DavidLeMarrec a écrit:

il faudrait écouter les versions en entier de temps en temps et, au bout de dix ans, dire celles qui s'imposent et pourquoi. Mais c'est un peu exigeant pour la forme forum, n'est-ce pas ?
Oui, mes versions préférés il y a 30ans ne sont plus celle d'aujourd'hui et pire des versions que je n'aimais pas deviennent mes références maintenant...et dans 10 ans ce sera encore différent.  study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2871
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Lun 23 Juin 2014 - 14:05

gilles78 a écrit:
Effectivement le choix de l'Urlicht comme point de départ s’avère pas une bonne idée. Nous aurions du commencer par Allegro maestoso ou le final.

Je crois que tout le monde s'accorde sur ce point  bedo 

Quant à procéder aux éliminations mouvement par mouvement, est-ce si choquant ? Je ne crois pas que cette écoute ait pour vocation de dire quelle est la "meilleure" version dans l'absolu ; c'est par trop subjectif, au-delà des simples qualités ou défauts techniques.

Je prends cette écoute comme une parmi d'autres possibles. Elle donnera un finaliste, ce sera forcément une excellente version, mais d'autres écoutes donneront d'autres gagnants : on ne commencera pas par le même mouvement, les auditeurs auront une perception peut-être autre, etc.

Et surtout, les versions éliminées ne tombent pas dans l'oubli : au contraire je crois que chacun va y trouver ses versions de coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warren 60
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 45
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 28/01/2014

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mer 25 Juin 2014 - 15:43

Tout à fait d'accord avec Pipus : les limites physiques (celles du forum...et les nôtres !) font que le type d'écoute préconisée à juste titre par David n'est praticable que seul, avec un beau laps de temps devant soi. De plus, qui parmi nous oserait prétendre que nos choix, réalisés dans un contexte particulier, à un moment donné et de manière fragmentaire, sont absolus, "objectifs" et doivent faire jurisprudence ? En effet, des versions de  I love you  insoupçonnées apparaissent...ou pas, des légendes entérinées par nos souvenirs et l'opinion générale se fissurent...ou pas, des options interprétatives auxquelles on n'aurait pas songé se font jour...ou pas !
Rien n'est parfait en ce bas monde et, lorsque j'ai pu proposer une écoute comparée à 2-3 amis chez moi, sur une oeuvre plus courte, je m'y suis pris autrement, mais ici, j'avoue avoir apprécié le déroulement du "jeu" car j'y ai appris certaines choses, notamment sur moi-même en tant qu'auditeur.
Vite, la suite !  bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2871
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Jeu 26 Juin 2014 - 17:53

Prem's !  cheers 

Im Tempo des Scherzos:
 

Commentaires:
 

Classement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mar 1 Juil 2014 - 19:02

Je démarre à mon tour cette écoute finale. Prenez-vous y tôt, c'est un beau et gros morceau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
draffin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 850
Age : 33
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mar 1 Juil 2014 - 19:15

J'ai commencé aussi !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auberbabel.org
draffin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 850
Age : 33
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mar 8 Juil 2014 - 14:37

Bon, ça m'a pris du temps, mais j'ai un classement à proposer pour la poule finale. Et pour une fois, je ne mets pas d’ex-æquo.

B2:
 
F3:
 
G1:
 
G3:
 
H1:
 
H4:
 
Classement:
 

Je pense ne posséder aucune de ces 6 versions mais les 4 premières de mon classement occuperont désormais une place de choix dans ma discothèque, parole de mahlerien ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auberbabel.org
draffin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 850
Age : 33
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mer 9 Juil 2014 - 18:26

Et la poule «Consolante» dans la foulée !
Étrangement, j'ai perdu tout ce que j'avais écrit au fur et à mesure de l'écoute... Le fichier est corrompu et refuse définitivement de s'ouvrir. Je vais donc écrire un petit résumé de chaque version de tête :
C1:
 
C4:
 
D2:
 

Classement(s):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auberbabel.org
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81168
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mer 9 Juil 2014 - 18:30

draffin a écrit:
Le fichier est corrompu et refuse définitivement de s'ouvrir.

Même si tu n'en as pas fait de copies (ce qui est mal), il est possible que le fichier soit partiellement lisible tout de même en texte brut, ou qu'il reste des bouts de sauvegarde automatique dans certains dossiers techniques. Si c'est important, prends quelques minutes pour vérifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2871
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mer 30 Juil 2014 - 7:07

La fin de l'écoute étant prévue ce lundi, on peut imaginer que nombre de participants ont déjà avancé dans les versions finales  bounce 


Dites-nous tout !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eleanore-clo
Mélomane averti


Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mer 30 Juil 2014 - 12:52

Bonsoir

L'écoute a été très complexe du fait du nombre de morceaux et du nombre de finalistes. Mais, cela a aussi permis de mieux découvrir la 2ème symphonie.
Ci-joint une proposition en souhaitant bon courage à tous les autres "écoutants" et en remerciant aussi les supers G.O. de cette magnifique écoute. J'ai été très heureuse d'avoir pu contribuer.


Spoiler:
 

Cordialement
Eléanore-clo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Resigned
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1181
Age : 33
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mer 30 Juil 2014 - 14:32

Bon j'avais mon classement depuis un moment, mais je pensais un peu plus détailler... mais je me décourage à l'approche des vacances! Superbe finale...


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Resigned
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1181
Age : 33
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mer 30 Juil 2014 - 14:33

Et bien je compare les classements, cela part dans tous les sens !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilles78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 50
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mer 27 Aoû 2014 - 12:03

Certains d'entre vous n'ayant pas fini l'écoute final, un délai jusqu'au 14 septembre est accordé, avant de divulguer le classement. Bon courage à ceux qui reviennent de vacance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warren 60
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 45
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 28/01/2014

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mer 27 Aoû 2014 - 19:10

Merci beaucoup : tout ce temps sera utilisé au meilleur escient ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warren 60
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 45
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 28/01/2014

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 14 Sep 2014 - 5:41

Je viens de terminer ma série d'écoutes des versions finalistes - série parce que j'ai écouté les 5èmes mouvements, puis chaque version en entier en prenant des notes (tout cela en plusieurs séances, vous vous en doutez). Quel niveau d'ensemble !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 14 Sep 2014 - 13:35

Bonjour,

Les résultats provisoire sont désormais disponibles sur le nouveau service que j'ai développé moi-même :

http://www.condorcet-vote.org/Vote/25DE91DFF9/

Ma propre participation est... très en retard. Nous en sommes  à 5 votes, vous pouvez vérifier leurs contenu au travers de l'interface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
gilles78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 50
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 14 Sep 2014 - 13:59

Merci à tout les participants, l’écoute fut longue, il faut une bonne endurance pour en venir à bout! J'attends encore peut être deux votes... En attendant je vous communique dans la soirée l'identité des 3 versions de la "petite finale".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilles78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 50
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 14 Sep 2014 - 18:20

Consolante
Classement
D1 : 7ème de cette écoute
C1 : 8ème
C4 : 8ème exæquo

Seul Draffin a eu le temps d’écouter le groupe de consolante en entier. Merci et bravo  Very Happy  thumleft
7ème-> Version D1
Giuseppe SINOPOLI, Philharmonia Orchestra 1985/09 DGG
Brigitte FASSBAENDER (mezzo-soprano) et Rosalind PLOWRIGHT(soprano) /
Comme souvent Sinopoli divise dans Mahler, mais dans cette version vous lui avez trouvé de nombreuses qualités.
Vos avis
draffin a écrit:

C'est la grosse surprise de cette poule ! Je ne comprends plus bien pourquoi j'ai été aussi sévère avec cette version au tour précédent. Plastiquement, c'est superbe (sauf le 1er hautbois) : les cuivres sont magnifiques, les cordes chantent continuellement, les percussions ... percutent. Bref, tout est à sa place. Le final adopte des tempi exceptionnellement lent (sauf au tout début) et joue à fond la carte de l'hédonisme apollinien. Les deux solistes et le chœur sont de premier ordre. Bref, une version de très très haut niveau !
Pipus a écrit:

Prise de son précise et spatiale, une très belle sonorité. Des changements de tempo qui apportent du dynamise à l'oeuvre et de l'intéret à l'écoute. Une des quelques versions durant lesquelles mon attention ne décroche pas.
Siegmund a écrit:

Discourt à la fois profond et pétillant, sublime couleurs froides comme je les aime mais pas austère.
Ironie grinçante, ambivalence du discourt. Architecturalement construit en un long crescendo traversant les deux mouvements, cette réalisation ne vous lâchera pas une seconde.
Orchestre virtuose faisant place à des solistes expert, plastique experte et précision maximale.
On se souvient d’un Urlicht somptueux, d’un premier mouvement très bien compris et réalisé (mais peut-être un peu trop dosé) ; et voilà un couple Andante / Scherzo détonnant, fantastique, sincèrement nostalgique, mais fou.
Asinius Pollion a écrit:

Allegro Maestoso :
J'avais beaucoup aimé la plastique de l'orchestre. Même si je l'avais trouvé un peu sage.
En réécoutant, je trouve qu'il manque un peu folie et de mouvement comme à 10min20 par exemple.
Malgré tout je trouve en dessous de C3. D2 cherche moins les couleurs excentriques. C'est un peu lisse même si les violoncelles et contrebasses vibrent en grattant leurs archets sur les cordes.
J'aimerai entendre les bois qui saturent dans les forte et les arpèges frémissants des violons...
Mais ne chipotons pas, cette version se tient vraiment bien dans l’enchaînement des différents mouvements.
Andante Moderato :
Vraiment allant, je préfère cette approche à celle de C3 qui laissait l'inspiration se tarrir.
Il y a une vraie tension même dans les passages ppp.
Le seul problème est que, cela ne presserait-il pas trop ?
C'est quand même sensé être un mouvement "lent".
On a presque un menuet rapide comme dans les symphonies classiques...
Scherzo :
Quelque peu décevant : le chef ne le fait pas s'envoler !
Il y a pourtant ce qu'il faut pour avoir un bon scherzo :
beaucoup de second degré,
une lecture qui respecte à la lettre les indication extrêmement précises de nuances :
les différences entre <> et fp> ou sfz< ou ffp sont sidérantes!
Mais ça ne s'envole pas... c'est peut être un peu trop lent par moments
Urlicht :
On aimerais que tout cela rentre plus vite dans l’ambiance.
Magnifique sur le plan vocal, orchestralement aussi c'est très beau.
Pas assez calme au début par rapport au scherzo qui était un peu lent.
Mais la suite pardonne cette entrée pas assez recueillie pensée par rapport à ce qui c'était passé avant.

8ème-> Version C1
Bernard HAITINK, Concertgebouw Amsterdam 1995/05 Live
Jard van NES (mezzo-soprano) et Charlotte MARGIONO (soprano) /
Un superbe coffret avec d'excellente version dont cette deuxième. Personnellement ma version préférée de la troisième dans ce coffret par Haitink avec le Philharmonique de Vienne
Vos avis
draffin a écrit:

Une bonne version dans l'ensemble. Quelque chose m'irrite dans la prise de son mais je ne saurais pas dire quoi (peut-être un peu trop strident par moment). Et puis, il y a ce côté un peu pépère parfois... Cela dit, le 3ème et le 5ème mouvement sont de grandes réussites. L'alto est insupportable et la soprane honorable. Vraiment, on a l'impression que l'orchestre donne tout ce qu'il peut dans le final et on finit par se laisser emporter.
Pipus a écrit:

Andante moderato
Rien de transcendant dans cette version. Les sonorités ne sont pas toujours très belles, les cuivres sont perçants et les violoncelles un peu secs. C'est en place, on sent une certaine ferveur mais ça ne prend pas. Je m'y ennuie.
warren 60 a écrit:

version très tenue orchestralement, legato soyeux des cordes et nuances souvent originales (I), quelques ralentissements un peu complaisants dans II, ce qui me gêne autant qu'une tendance au sur-place dans III, bois estompés au profit des pupitres des cordes, ce qui fonctionne mieux dans I que dans II, Urlicht intéressant, mais, à la réécoute, plus étriqué que réellement fragile (voix). Bel ensemble, homogène, mais il y a mieux.
Siegmund a écrit:

Belle version, qui continue à tenir la route avec de constantes beautés et efficacité dramatique.
J’ai été particulièrement convaincu par ces deux nouveaux mouvements, très efficaces, avec des climats variés et une assurance orchestrale certaine.
Resigned a écrit:

C1 est Une version techniquement irréprochable, c'est un peu ma version étalon du groupe. Mais elle ne m'a pas touché plus que cela. C'est souvent un peu trop léché, il n'y a pas de patte... Dans l'Urlicht, j'aime sentir un contraste entre le choral et la seconde partie plus aérienne. Ici le choral est très beau mais la suite se traine trop, c'est un peu maniéré.
Asinius Pollion a écrit:

Allegro Maestoso:
J'avais vanté les qualité de cet orchestre au timbre magnifique au tour précédent. D'ailleurs, j'ai une petite idée de l'orchestre dont il s'agit...
(c'est la disposition des bois qui m'a interpellé : petit indice, les clarinettes sont à droites et les bassons à gauche!!! Concertgebouw d'Amsterdam? je crois que c'est leurs disposition fétiche pour les bois avec les piccolos juste devant les contrebassons!)
Sinon, il y a bien peu de défaut à cette version que j'ai trouvé très très équilibrée. Certaines personnes pourront lui reprocher un manque de vigueur. Un peu mou?
Perso, ça me vas très bien comme ça. Attaquons nous au deuxième mouvement.
Andante Moderato :
C'est, comme dans la lignée du premier mouvement, très très beau. (ahh ces pizz de contrebasses!!)
Il y a une souplesse dans l'énoncé du premier thème qui est ravissante.
Pas assez a mon goût de présence lors du premier trio (avec tous ces triolets, on aimerai plus de tension)
Les violoncelles chantent admirablement bien le contre chant du retour du premier thème. Perso, je suis conquit!
Le deuxième trio est bien plus réussi, par contre, il y a de la compression dans le mix, on a l'impression que le son est toujours sur le point de saturer...
Scherzo :
J'aime beaucoup l'investissement des bois par contre les clarinettes en font un peu trop... (les accents sont trop prononcés  et ça en devient agaçant...)
Ça rebondit constamment, ça danse. Il y a un mouvement dans cette lecture qui me plaît beaucoup.
Le chef sculpte des soufflets et des crescendos qui font merveille. Mais quelques fois on se demande s'il n'en fait pas trop...
En plus l'orchestre sonne magnifiquement! C'est un orchestre de tout premier plan qui est très à l'aise dans cette œuvre (sans compter que c'est un live)
Urlicht :
J'aime beaucoup la transition avec le scherzo : on a vraiment l'impression que le temps c'est arrêté.
Le chef prends le temps de sculpter la dernière note du scherzo, la faisant durer plus longtemps, on à l'impression que la terre s'ouvre.
La soliste en fait vraiment trop... En plus, la deuxième partie du lied est un peu empâtée... pas sur que ça tienne la concurrence...
Ça reste tout de même une version honorable.

8ème exæquo -> Version C4
Leopold STOKOWSKI, Orchestre symphonique de Londres 1963/07 Live / BBC Legends
Janet BAKER (mezzo-soprano) et Rae WOODLAND (soprano) /
Vos avis
draffin a écrit:

Le son est très laid mais le propos toujours passionnant ! Les tempi sont souvent vifs mais ça prend son temps quand il le faut. Le final est passionnant de bout en bout, dans le genre sévère et sombre.
Schmürz a écrit:

Version ancienne et enregistrée en public.
1er mouvement : très bel orchestre. J'imagine ce que cela aurait pu donner avec des techniques de prise de son modernes !!! certes, il y a beaucoup de toux ou de gens malades à ce concert mais si on en fait abstraction, ce premier mouvement est superbe. Cependant, la monté en tension, le climax est trop rapide pour donner une quelconque impression de tension, justement. Je ne sais pas si c'était l'esthétique du moment mais ça gâche ce passage du premier mouvement qui est souvent attendu. Une fin grinçante comme il se doit. Parfait.
2ème mouvement : je persiste sur la grande qualité de l'orchestre. La prise de son, effectivement, pose problème, ne mettant pas en valeur les instruments et déséquilibrant la perception qu'on a de l'ensemble. Et les toux persistantes parasite l’œuvre, c'est vrai. Le chef est juste dans ses nuances, piano et forte, ce qui donne beaucoup d'allant à ce mouvement, surtout dès 4:00 et suivantes.
Scherzo : un passage vraiment enlevé et des cuivres brillants, très beaux. À 8:00, passage percussif surprenant et efficace. Ensuite cordes musclées, ce qui donne à ce scherzo toute sa dimension dansante et tonique. Je regrette réellement les conditions et les techniques de prise de son de l'époque. Belle version. Un vrai coup de cœur !
Urlicht : toujours la présence de cuivres brillants, même si trop présents au début, alors qu'ils devraient être dans le lointain. Et la voix de la chanteuse est géniale. Pas trop de vibrato. Une interprétation vraie, plein d'émotions. L'orchestre est juste à ce moment-là, ne l'écrasant pas, en la portant plutôt. En fermant les yeux, on ressent toute la beauté de cet instant où elle souhaite être dans les cieux (Himmel sein) ! Pas de coupure entre « selig » et « Leben ». On ressent sa présence, elle est là et nous dit qu'elle veut  être dans cet ailleurs éthéré. C'est magnifique. Des frissons. Un vrai coup de cœur ! Je passe cette version en premier, certes pas pour la prise de son mais pour tout le reste !
Resigned a écrit:

Noir, c'est noir... avec quelques couacs aux cuivres (le son n'aide pas)... Il y a certes la magie du concert et on imagine aisément les spectateurs pétrifiés dans leurs fauteuils (enfin la magie s'estompe dans le second mouvement avec les quintes de toux) mais trop d'imprécisions également. Et puis je trouve que l'andante est très pressé, presque expédié... ça ajoute un peu d'intensité même si cela reste assez peu enthousiasmant. Le scherzo est rondement mené, dommage ce son qui gâche le climaxe, mais c'est quand même très intense.Dans l'Urlicht, les cuivres sont un peu gênant au début, c'est assez empesé. Ensuite, c'est beau et austère. Trop austère? C'est un choix discutable, mais au fil des écoutes, c'est le Urlicht que je trouve le plus hanté, et j'aime beaucoup la chanteuse, elle est très impliquée, c'est poignant.
eleanore-clo a écrit:

Allegro maestoso :
enregistrement datant, assez vif, tendu
Andante moderato :
enregistrement ancien avec du bruit mais beaucoup d’allant, de dynamique
Scherzo :
le début fait penser à  Ainsi Parlait Zarathoustra de Strauss, clarinette là aussi un peu envahissante, problèmes techniques (mon micro) lorsque la dynamique est trop forte
Urlicht :
du souffle, du temps donné au temps, cuivre nasillard (enregistrement) et un peu lourd
Asinius Pollion a écrit:

Allegro Maestoso :
La prise de son est indigeste, en plus, la reverb noie tout dans un immonde magma... Ce qui ne va pas forcément pénaliser cette version !!!
Au contraire, il y a une dimension stratosphérique dans cette prise de son calamiteuse.
Du coup, on a l'impression que le chef soulève des montagnes, c'est impressionnant.
Après, évidemment, c'est très brouillon à cause de l'acoustique.
Le chef tient ses troupes d'une main de fer.
L'ensemble est d'une tenue admirable.
Andante Moderato :
Démarre un peu vite mais tout de même, l'orchestre prends le temps de chanter.
Premier trio bien tendu, comme je les aimes.
Ça file de nouveau lors de la reprise du premier thème.
Mais c'est pas déplaisant, loin de là !
On aimerait tout de même une pointe de rubato plus prononcée.
Scherzo :
En comparaison avec le deuxième mouvement, il semble bien lent mais le chef en profite pour pousser son orchestre dans ses derniers retranchements. On a donc des musiciens qui n'hésitent pas à surjouer pour notre plus grand plaisir !
Le problème de ce mouvement réside dans le fait que, malgré cette débauche orchestrale, le mouvement ne soulève pas assez, on reste sur le sol là où devrait s'envoler pour d'autres cieux.
Un scherzo bien articulé, mais qui n'avance pas assez.
Le dernier climax arrive tout de même à nous faire quitter l'atmosphère
Urlicht :
Fanfare un peu... lourde et patatoïde !
A part ça, c'est lent mais l'atmosphère prend la gorge.
Voix magnifique attentionnée autant au texte qu'à la musique.
Un très bel Urlicht !
warren 60 a écrit:

version sombre, qui avance en bloc, noire mais parfois "limite" quant à la cohésion orchestrale (I)
II : mise en relief saisissante des violoncelles, ce qui, couplé à un tempo vraiment "andante" et même à des accélérations à l'entrée du motif piqué aux cordes, donne une urgence très prenante au mouvement, oppositions de clairs-obscurs étonnants, avec une section centrale très dramatique, mais un orchestre qui chante réellement, pas toujours dans le respect des nuances écrites, mais je marche !
III : hélas...tempo pesant, voire lourd ici en dépit de quelques staccatos dans le phrasé des cordes qui tentent de dynamiser une certaine massivité ; ensemble qui manque de vie, ironie surlignée au Stabilo (bois !), même s'il y a des tentatives de relance ça et là (4'25) et un éclat impressionnant dans les ultimes explosions orchestrales. Peu de cohérence à l'écoute enchaînée des mouvements.
IV : choral pas immaculé, lignes un peu statiques, voix qui joue sur sa diction plus que sur ses nuances...on a entendu mieux !


Dernière édition par gilles78 le Mer 17 Sep 2014 - 8:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Resigned
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1181
Age : 33
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 14 Sep 2014 - 19:12

Siegmund, il y a une erreur dans mon classement sur ton site. Je n'ai pas mis d'ex æquo...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 14 Sep 2014 - 19:31

Resigned a écrit:
Siegmund, il y a une erreur dans mon classement sur ton site. Je n'ai pas mis d'ex æquo...

Voilà qui est réparé Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Dim 14 Sep 2014 - 23:11

Bonjour,

Je vous avoue que pour des raisons de temps, je n’ai pas mené cette écoute finale aussi bien qu’elle l’aurait mérité, et bien moins bien que les manches précédentes.

Cependant, ayant participé très largement à ces derniers tours. Je me permets de vous proposer mon vote un peu survolé pour cette finale, ayant quelques doutes, j’ai largement usé des exæquos.

Pas de nouveaux commentaires :
Spoiler:
 

Merci à tous pour votre participation à cette belle écoute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Asinius Pollion
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 953
Age : 22
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 03/01/2013

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Lun 15 Sep 2014 - 11:37

Je publie mon classement ce soir pour la poule finale...
Désolé pour l'attente... Période très chargée Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilles78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 50
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Lun 15 Sep 2014 - 14:18

Asinius Pollion a écrit:
Je publie mon classement ce soir pour la poule finale...
Désolé pour l'attente... Période très chargée Shit
Pas de problème thumleft , je mettrais le classement final Mercredi, attendez vous à des surprises bedo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asinius Pollion
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 953
Age : 22
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 03/01/2013

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Lun 15 Sep 2014 - 14:41

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asinius Pollion
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 953
Age : 22
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 03/01/2013

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Lun 15 Sep 2014 - 20:01

ENFIN :

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mar 16 Sep 2014 - 1:35

Merci !

Voici les résultats (finaux ?) de cette finale :

http://www.condorcet-vote.org/Vote/25DE91DFF9/

Le classement de Schulze (Winning étant celui retenu). Nous avons un vainqueur, et un perdant, très clairement définis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
gilles78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 50
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mer 17 Sep 2014 - 8:29

Merci à tous les participants pour leurs ténacités  cheers, sur cette longue écoute de 34 versions. Je ferrais un récapitulatif complet des versions sélectionnées. J'attends le vote de Schmürz pour mettre en ligne les résultats finaux. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schmürz
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: mon vote enfin !   Mer 17 Sep 2014 - 18:37

Du fin fond du Brésil, je vous poste mes commentaires et mon vote :
H4:
 

G3:
 

F3:
 

G1:
 

H1:
 

B2:
 

Mon vote:
 

Voilà. et encore une fois, désolée pour le retard !
à bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Resigned
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1181
Age : 33
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mer 17 Sep 2014 - 18:57

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilles78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 50
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mer 17 Sep 2014 - 20:26

Schmürz a écrit:

Voilà. et encore une fois, désolée pour le retard !
à bientôt.
Merci mains
Il faut que je vois avec Siegmund pour insérer dans la nouvelle interface, le vote Schmürz avant de publier les résultats. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mer 17 Sep 2014 - 22:58

gilles78 a écrit:

Il faut que je vois avec Siegmund pour insérer dans la nouvelle interface, le vote Schmürz avant de publier les résultats. Very Happy

Voilà qui est fait !
http://www.condorcet-vote.org/Vote/25DE91DFF9/

Résultat très serré pour la deuxième place entre B2 & H1, et la plupart des algo. s'y laissent prendre.

Les stats de RankedPairs étant non-satisfaisantes (résultat arbitraire), et KemenyYoung se déclarant lui aussi arbitraire ; je suggère de prendre pour classement final Copeland, qui de façon surprenante tranche le conflit efficacement d'une manière rudimentaire et incontestable :

[H1] => Array
(
[win] => 3
[null] => 1
[lose] => 1
[balance] => 2
[worst_defeat] => 5
)

[B2] => Array
(
[win] => 2
[null] => 2
[lose] => 1
[balance] => 1
[worst_defeat] => 5
)


Soit une victoire de plus pour H1 quand comparé alternativement à tous les candidats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    Mer 17 Sep 2014 - 23:32

A regarder le tableau de duels de pairs, et de façon très surprenantes, on note une archi-dommination de G3 et une incroyable déculottée de H4.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE    

Revenir en haut Aller en bas
 
Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie - LA SUITE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie ÉCOUTE ANNULÉE
» Écoute comparée - Mahler, Symphonie N°9 [Résultats]
» Petite écoute comparée (2è de Mahler)
» Écoute comparée - Mahler, Adagio X [En Préparatifs]
» Mahler- 5ème symphonie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: