Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Anton Webern (1883-1945)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyVen 25 Jan 2008 - 1:36

j'ai encore réessayé ce soir.
Vartan je ne comprends pas en quoi Webern te parait "sensible". Au mieux ce qu'il avoue de sa production me parait froid, désincarné, profondément intellectuel. Je pense qu'il n'y a pas plus scientifique et obscurément mathématicien que Webern. Tout repose sur des formules abstraites, telles qu'il les évoque lui-même
SATOR
AREPO
TENET
OPERA
ROTAS
comme mon père, qui ne comprenait rien à la musique (à part les harmonies miltaires) aimait à le dire. Webern invoque cette formule à propos de sa symphonie, qui me reste plus hermétique que celles d'Ulstovskaya.
Et pourtant, au départ, Im sommerwind, la Passacaille, tout celà révélait un talent prometteur. Je ne comprends pas comment Webern s'est transformé subitement en statue de sel, très tôt bien sûr, avant tous les autres, mais je lui trouve le coeur sec et l'esprit stérile.
Comme Debussy ou Varèse, il représente pour moi l'anti-musicalité certes, dans son cas poussé jusqu'à un extrême qui peut paraître séduisant dans la négation de l'entreprise, et par rapport aux autres encore un peu dérangeant, mais est-ce de la musique, ou juste une grille de sudoku? des logarythmes réversibles dans l'image de miroirs déformants?
Un alchimiste, qui n'aurait pas trouvé la pierre?
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyVen 25 Jan 2008 - 15:48

Oh, sa Passaglia pour orchestre (j'ai oublié l'opus) me paraît très émouvante, mystérieuse et intriguante, au contraire... L'anti-musicalité, tu es méchant (comme toujours, mais je t'adore quand même).

C'est Schönberg qui pour moi se rapprocherait plus de ce caractère, même si je l'aime bien aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 59
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyVen 25 Jan 2008 - 23:34

Spiritus a écrit:
Oh, sa Passaglia pour orchestre (j'ai oublié l'opus) me paraît très émouvante, mystérieuse et intriguante, au contraire...
C'est après que ça se gâte… Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyVen 25 Jan 2008 - 23:48

Spiritus a écrit:
Oh, sa Passaglia pour orchestre (j'ai oublié l'opus) me paraît très émouvante, mystérieuse et intriguante, au contraire...
Oui, mais après, ce n'est pas pareil.

J'adore tous ses lieder décadents, c'est un enchantement. Pesants comme un été gorgé de soleil.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptySam 26 Jan 2008 - 10:18

Du Schreker, quoi ? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptySam 26 Jan 2008 - 10:23

J'ai commencé la découverte des oeuvres de Webern, et je dois dire que c'est très particulier.
Ce matin j'écoutais les lieder op.13 à 19, ainsi que le quartet op.22 et le concerto op.24 et je me disais, que toute ces oeuvres, souvent très brèves, se ressemblaient beaucoup: J'ai un peu eu l'impression d'entrendre plus ou moins la même chose, ou alors quelque chose m'a échappé! scratch C'est sériel? dodécaphonique?
Le piano quartet (1907), m'a par contre bien plu.
Quoiqu'il en soit, découverte intéressante, et je n'ai pas fini. Smile
...à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptySam 26 Jan 2008 - 10:49

Rubato a écrit:
J'ai commencé la découverte des oeuvres de Webern, et je dois dire que c'est très particulier.
Ce matin j'écoutais les lieder op.13 à 19, ainsi que le quartet op.22 et le concerto op.24 et je me disais, que toute ces oeuvres, souvent très brèves, se ressemblaient beaucoup: J'ai un peu eu l'impression d'entrendre plus ou moins la même chose, ou alors quelque chose m'a échappé! scratch C'est sériel? dodécaphonique?

L'opus 13 je ne crois pas mais ensuite oui c'est sériel.
Je suis d'accord avec toi, beaucoup de monotonie dans ces oeuvres...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptySam 26 Jan 2008 - 10:57

Spiritus a écrit:
Du Schreker, quoi ? Mr.Red
Pas tout à fait, c'est plus postromantique que du Schreker. Quelque chose d'un Reger qui se mettrait à douter. Une musique pas du tout tourmentée d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptySam 26 Jan 2008 - 11:27

Rubato a écrit:
Ce matin j'écoutais les lieder op.13 à 19, ainsi que le quartet op.22 et le concerto op.24 et je me disais, que toute ces oeuvres, souvent très brèves, se ressemblaient beaucoup: J'ai un peu eu l'impression d'entrendre plus ou moins la même chose, ou alors quelque chose m'a échappé! scratch C'est sériel? dodécaphonique?
C'est du dodécaphonisme sériel. Mr. Green

Tout se ressemble ? Je ne sais pas ; dans la mesure où l'on n'a pas les répères harmoniques propres à notre culture. Ca me semble idéal pour une écoute brève et ciblée, de toute façon. Plutôt que pour passer un joyeux après-midi.


Citation :
Le piano quartet (1907), m'a par contre bien plu.
Quoiqu'il en soit, découverte intéressante, et je n'ai pas fini. Smile
...à suivre.
Tu devrais préférer les lieder des périodes précédentes : Frühe-Lieder, les Dehmel, l'opus 4, etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptySam 26 Jan 2008 - 11:51

DavidLeMarrec a écrit:
Rubato a écrit:
Ce matin j'écoutais les lieder op.13 à 19, ainsi que le quartet op.22 et le concerto op.24 et je me disais, que toute ces oeuvres, souvent très brèves, se ressemblaient beaucoup: J'ai un peu eu l'impression d'entrendre plus ou moins la même chose, ou alors quelque chose m'a échappé! scratch C'est sériel? dodécaphonique?
C'est du dodécaphonisme sériel. Mr. Green

Tout se ressemble ? Je ne sais pas ; dans la mesure où l'on n'a pas les répères harmoniques propres à notre culture. Ca me semble idéal pour une écoute brève et ciblée, de toute façon. Plutôt que pour passer un joyeux après-midi.


Citation :
Le piano quartet (1907), m'a par contre bien plu.
Quoiqu'il en soit, découverte intéressante, et je n'ai pas fini. Smile
...à suivre.
Tu devrais préférer les lieder des périodes précédentes : Frühe-Lieder, les Dehmel, l'opus 4, etc.
-Entièrement d'accord pour l'écoute brève et ciblée.

-L'écoute est prévue, ainsi que pour la musique de chambre. bounce
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptySam 26 Jan 2008 - 12:12

Il est assez clair que Webern n'est pas de la musique d'ambiance, je te l'accorde. Smile Si tu n'as pas encore choisi ton disque pour les lieder, le tandem Oelze/Schneider est exceptionnel, un de mes plus beaux disques de lieder.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptySam 26 Jan 2008 - 13:28

DavidLeMarrec a écrit:
Il est assez clair que Webern n'est pas de la musique d'ambiance, je te l'accorde. Smile Si tu n'as pas encore choisi ton disque pour les lieder, le tandem Oelze/Schneider est exceptionnel, un de mes plus beaux disques de lieder.
C'est justement ceux que j'ai commencé à écouter (1899 à 1908).
C'est certain ça n'a rien à voir avec ceux que j'ai passés ce matin (op.13 à 19).
On a des repères ici. Je pense que les premiers sont tonals (..enfin, ça y ressemble) avec une "évolution" vers l'atonalité que j'ai perçue dans les derniers que j'ai écoutés (1908, poems par Richard Dehmel).
Beaux lieder, oui. Dommage que je n'ai pas les textes. Confused
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptySam 26 Jan 2008 - 13:54

Rubato a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Il est assez clair que Webern n'est pas de la musique d'ambiance, je te l'accorde. Smile Si tu n'as pas encore choisi ton disque pour les lieder, le tandem Oelze/Schneider est exceptionnel, un de mes plus beaux disques de lieder.
C'est justement ceux que j'ai commencé à écouter (1899 à 1908).
C'est certain ça n'a rien à voir avec ceux que j'ai passés ce matin (op.13 à 19).
On a des repères ici. Je pense que les premiers sont tonals (..enfin, ça y ressemble) avec une "évolution" vers l'atonalité que j'ai perçue dans les derniers que j'ai écoutés (1908, poems par Richard Dehmel).
Beaux lieder, oui. Dommage que je n'ai pas les textes. Confused
http://www.recmusic.org/lieder/w/webern.html
Certains y sont traduits en anglais...

Les premiers sont très tonals, oui. L'évolution se fait doucement, je suis d'accord. Très beau corpus.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptySam 26 Jan 2008 - 14:10

Merci pour le lien vers les traductions. Wink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptySam 26 Jan 2008 - 14:11

Il n'y en a pas beaucoup...

Je n'ai malheureusement pas trop de temps à y consacrer, sinon je t'en fournirais bien quelques-unes.

On verra ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptySam 26 Jan 2008 - 16:35

DavidLeMarrec a écrit:
Il est assez clair que Webern n'est pas de la musique d'ambiance, je te l'accorde. Smile

Justement, pour les oeuvres sérielles les plus hermétiques, je trouve que si, c'est comme ça que ça passe le mieux!
Une délicate ambiance déprimante...
Revenir en haut Aller en bas
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
MickeyZeVrai

Nombre de messages : 2984
Age : 30
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyVen 7 Mar 2008 - 21:30

J'ai découvert Webern par sa Passacaille Op.1 et je dois dire que je suis soufflé.
C'est une oeuvre vraiment bouleversante, d'une structure à la fois rigoureuse et indéterminée, dans laquelle défilent des sonorités étonnantes à l'origine de ce climat onirique et étrange, interrompu à plusieurs reprises par des moments d'une violence étourdissante. Une musique qui ne semble jamais se répéter mais qui reste solidement cohérente.
Je prends pour exemple la section lente qui suit le déchaînement furieux, où les cordes et les vents (la flûte surtout) s'élèvent tour à tour du silence pour recouvrir le précédent ou retomber vaporeusement sous le chant lyrique de l'autre. A en pleurer...
Revenir en haut Aller en bas
http://homondieu.blogspot.com/
Invité
Invité



Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyVen 7 Mar 2008 - 22:08

en effet magnifique mais quasi unique: dans la veine post-romantique, pour grand orchestre, il te reste Im Sommerwind.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyVen 7 Mar 2008 - 23:41

C'est quand même très straussien et un (ou plus) cran en-dessous de la Passacaille je trouve.

Content que ça t'ait plus Mickey. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 10 Mar 2008 - 14:21

J'ai rapidement parcouru le sujet, et je n'ai pas vu une recommandation discographique claire pour les pièces pour orchestre op. 6, il est un peu question de Bouez, Karajan, Rattle.

Il existe une version très poétique ?
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 10 Mar 2008 - 14:22

Morloch a écrit:
il est un peu question de Bouez,
Sa version est un naufrage.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 10 Mar 2008 - 14:23

Je n'avais pas voulu relever hehe
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 10 Mar 2008 - 14:29

Stanlea m'a chargé de faire l'intérim pendant son absence. dwarf
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 10 Mar 2008 - 14:32

je dois être dyslexique, il m'a bien fallu dix minutes pour voir la blague Laughing

Bon, je vais tenter Karajan alors. Il y a aussi une version Levine, il serait bien capable de bien rendre cette musique.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 10 Mar 2008 - 14:33

Morloch a écrit:
Bon, je vais tenter Karajan alors. Il y a aussi une version Levine, il serait bien capable de bien rendre cette musique.
Ce n'est pas avec de la provocation que tu vas obtenir de bonnes réponses. tutut

De la poésie chez Boulez, à la rigueur, mais chez Karajan et Levine. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 10 Mar 2008 - 14:36

pig

Oui, mais comme il n'y a pas de version en disque par Susanna, il faut bien se rabattre sur un pis-aller.

Boulez fera sans doute l'affaire dans ce cas. J'étais surpris qu'il soit à côté de la plaque totalement dans Webern.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 10 Mar 2008 - 14:51

Morloch a écrit:
pig

Oui, mais comme il n'y a pas de version en disque par Susanna, il faut bien se rabattre sur un pis-aller.

Boulez fera sans doute l'affaire dans ce cas. J'étais surpris qu'il soit à côté de la plaque totalement dans Webern.
C'était juste de l'humour.

Mais je sais bien que je suis trop sinistre d'habitude pour qu'en s'en rende compte.

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 126246154
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 10 Mar 2008 - 14:56

Morloch a écrit:

Bon, je vais tenter Karajan alors. Il y a aussi une version Levine, il serait bien capable de bien rendre cette musique.

J'ai parlé du disque Levine je sais plus où...
En fait je trouve toutes les versions que je connais bonnes: Karajan, Levine, Rattle... Boulez aussi surement mais je ne m'en souviens plus.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 10 Mar 2008 - 20:37

C'est Rosbaud qui est le plus poétique.
Revenir en haut Aller en bas
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
MickeyZeVrai

Nombre de messages : 2984
Age : 30
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 10 Mar 2008 - 20:53

vartan a écrit:
C'est Rosbaud qui est le plus poétique.
C'est dit sans ironie?
Revenir en haut Aller en bas
http://homondieu.blogspot.com/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyMar 11 Mar 2008 - 0:00

Aucunement, Sud m'a fait découvrir cet enregistrement magnifique. Je préfère Levine et Rosbaud à Boulez.

Poésie: Rosbaud qui reste très délicat, pudique.
Drame: Levine, un son superbe comme toujours, tiré vers le froid et l'angoisse, urgent. Magnifique
Reptilien: Boulez, analytique comme toujours, il joue la carte de la structure plus que celle de l'émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5720
Date d'inscription : 03/01/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 31 Mar 2008 - 8:57

Fantastique oeuvre que les 6 Pièces pour Orchestre . Je pensais que des trois viennois, ce serait Webern qui me donnerait le plus de difficultés et au final, c'est tout le contraire. C'est cette oeuvre que je préfère parmi celles que connais d'eux.

Une oeuvre glacée et désolée, je trouve, qui évoque de vastes espaces déserts ou de grandes chambres nues. Sensations fugitives mais terriblement prenantes. La lenteur de la plupart des pièces et les nombreux silences renforcent encore ce sentiment. En plus cela les rend plus "faciles" à absorber. Vraiment très impressionnant.

Cela dit quand je lis:

Vartan a écrit:
Pièces moins pessimistes que les oeuvres précédentes

, j'avoue que j'ai un peu peur. Moi, j'ai trouvé ces 6 pièces profondément angoissées.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 31 Mar 2008 - 10:53

Ah bon, il y a de l'angoisse chez Webern ? De la noirceur, du désespoir, de la déréliction, peut-être, mais de l'angoisse ? Je la sens très nettement chez Schönberg, en revanche. Chez Berg, c'est encore autre chose : le malaise qui précède l'angoisse.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 31 Mar 2008 - 12:49

Cello a écrit:
Une oeuvre glacée et désolée, je trouve, qui évoque de vastes espaces déserts ou de grandes chambres nues. Sensations fugitives mais terriblement prenantes. La lenteur de la plupart des pièces et les nombreux silences renforcent encore ce sentiment. En plus cela les rend plus "faciles" à absorber. Vraiment très impressionnant.

Content de lire qu'on peut entrer dans cet univers avec facilité en se laissant porter par ces images psychiques qui me sont très familières quand j'écoute la musique du XX° siècle, Webern et Takemitsu. cheers

Le reste n'est pas plus difficile si on laisse flotter sa pensée pour mieux s'immerger dans ces silences et ces intervalles.


Dernière édition par vartan le Lun 31 Mar 2008 - 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 31 Mar 2008 - 12:50

Oui, dans la Passaglia (tout ce que je connais de lui), je retrouve aussi ces images décrites par Cello.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 31 Mar 2008 - 12:51

Alors essaie ces pièces. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 31 Mar 2008 - 12:53

Des disques à me conseiller ? siffle
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 31 Mar 2008 - 13:01

Spiritus a écrit:
Des disques à me conseiller ? siffle
Intégrale Boulez... Tu pourras y découvrir la magie du lied. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 31 Mar 2008 - 13:03

Boulez mais il y a aussi de beaux enregistrements de ces pièces (Levine ou Rosbaud). On verra ce soir...
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 31 Mar 2008 - 13:03

Boulez ? What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 31 Mar 2008 - 13:09

Il a fait deux intégrales. Une première exclusivement les n° d'opus reconnus par Webern (3CD), une deuxième peut-être meilleure incluant en plus le reste de sa musique non atonale (6 CD).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 31 Mar 2008 - 13:13

Spiritus a écrit:
Boulez ? What the fuck ?!?
Oui, Boulez. C'est un compositeur et chef d'orchestre français, il est encore vivant.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 31 Mar 2008 - 13:16

Je ne connaissais pas. scratch

Tu dis qu'il fait de la musique ? drapeau
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 31 Mar 2008 - 13:17

vartan a écrit:
Il a fait deux intégrales. Une première exclusivement les n° d'opus reconnus par Webern (3CD), une deuxième peut-être meilleure incluant en plus le reste de sa musique non atonale (6 CD).
Oui, je parle de la vraie, bien sûr. Celle qui est bourrée de lieder. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 31 Mar 2008 - 13:26

Donc la deuxième. En plus elle est plus digeste finalement.
On la trouve à partir de 40 euro(s).

http://www.amazon.fr/LIntégrale-oeuvres-Webern-Gerald-Finley/dp/B00004R9F0/ref=sr_1_3?ie=UTF8&s=music&qid=1206962738&sr=1-3
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5720
Date d'inscription : 03/01/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyLun 31 Mar 2008 - 13:42

vartan a écrit:
Cello a écrit:
Une oeuvre glacée et désolée, je trouve, qui évoque de vastes espaces déserts ou de grandes chambres nues. Sensations fugitives mais terriblement prenantes. La lenteur de la plupart des pièces et les nombreux silences renforcent encore ce sentiment. En plus cela les rend plus "faciles" à absorber. Vraiment très impressionnant.

Content de lire qu'on peut entrer dans cet univers avec facilité en se laissant porter par ces images psychiques qui me sont très familières quand j'écoute la musique du XX° siècle, Webern et Takemitsu. cheers

Le reste n'est pas plus difficile si on laisse flotter sa pensée pour mieux s'immerger dans ces silences et ces intervalles.

C'est vraiment comme ça que j'aborde presque toute la musique du 20ème siècle. Ca marche bien pour moi car si j'essayais d'analyser, je serai tout de suite paumé. En fait, je suis aussi paumé si j'essaye d'analyser les musiques tonales mais là, j'ai les mélodies et les harmonies pour me répérer. Et d'ailleurs, dans ce répertoire plus "facile", je ne ressens pas ces atmosphères que je trouve dans la musique du 20ème siècle. Sans doute que mon oreille y trouve assez sans devoir chercher plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptyJeu 3 Avr 2008 - 10:25

Je découvre ci-devant les 6 pièces pour orchestre.

J'adore ! Very Happy

Envoûtant, orchestration géniale. Dommage que ce soit si court Sad
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptySam 12 Avr 2008 - 1:11

Puisque Xavier me met le couteau sous la gorge ! Laughing

Xavier a écrit:
WoO a écrit:
Je réécoute en boucle les variations op.27 de Webern : c'est génial ce truc ! Very Happy

C'est peut-être son oeuvre la plus chiante. (ce qui n'est pas un mince exploit)

hehe

Pour l'instant ce sont juste les lieders sériels qui me les ont brisées menues Mad

xavier a écrit:
Je serais ravi que tu m'expliques ce que tu y trouves de génial!
Dans le sujet général peut-être? Wink

Le silence et l'obscurité du premier mouvement mais dont les sons annoncent déjà clairement les suivants. Le côté percussif des 2ème et 3ème "mouvements". J'aime ce son qui jaillit comme une étincelle, je suis sensible au choix des notes qui se succèdent les unes aux autres. Ca n'est pas vraiment expliquable mais quand j'écoute ces mouvements j'ai l'impression de grosses gouttes d'eau qui s'éclateraient en gros plan sur une flaque. Razz Puis un retour au silence avec de nouveau l'apparition d'une tension qui s'exprime différemment et enfin les dernières notes qui s'éloignent dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptySam 12 Avr 2008 - 1:14

WoO a écrit:
J'aime ce son qui jaillit comme une étincelle, je suis sensible au choix des notes qui se succèdent les unes aux autres.

Ah parce que moi j'ai vraiment l'impression qu'on pourrait changer certaines notes par d'autres et que ça ne changerait strictement rien au résultat musical...

WoO a écrit:
Ca n'est pas vraiment expliquable mais quand j'écoute ces mouvements j'ai l'impression de grosses gouttes d'eau qui s'éclateraient en gros plan sur une flaque. Razz Puis un retour au silence avec de nouveau l'apparition d'une tension qui s'exprime différemment et enfin les dernières notes qui s'éloignent dans la nuit.

Bravo, tu mets dans cette musique une poésie qui à mon avis n'est pas du tout voulue. (et même qui ne s'y trouve pas vraiment...)
Je ne vois qu'une oeuvre de tableau noir, totalement neutre et inexpressive. Neutral


Dernière édition par Xavier le Sam 12 Avr 2008 - 1:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 EmptySam 12 Avr 2008 - 1:21

Xavier a écrit:
Ah parce que moi j'ai vraiment l'impression qu'on pourrait changer certaines notes par notes et que ça ne changerait strictement rien au résultat musical...

Peut-être. En tout cas j'adore ce que j'entends ici. Webern a eu bon goût d'écrire ce qu'il a écrit.

Sinon je n'ai absolument pas prétendu que cette poésie était voulue.

Ce sont juste les sensations, les impressions que j'ai ressenti à son écoute. Quelque chose d'éminemment personnel en somme. Un peu comme un air de Rameau : mon ressenti et le tien seraient sans doute très différents. Question de sensibilité personnelle, de culture musicale (manière d'entendre) et d'attente face à la musique... plein de facteurs sont en jeu en fait.

Quant à connaître les intentions du compositeurs... Peu importe qu'il ait voulu que sa musique soit inexpressive ou véhicule un message quelconque dans le cas qui nous occupe, je m'en moque, j'exprime juste la manière dont j'ai ressenti sa musique.


Dernière édition par WoO le Sam 12 Avr 2008 - 1:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Anton Webern (1883-1945)   Anton Webern (1883-1945) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Anton Webern (1883-1945)
Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un génie méconnu mort à 26 ans: Gideon Klein (1919-1945)
» Anton X - LOWIS ep is Back !!!
» livres sur Anton Bruckner
» [Brésil] Arrigo Barnabé (samba sérielle)
» Tôru Takemitsu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: