Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Ernest Chausson (1855-1899)

Aller en bas 
+60
Parsifal
aurele
Ludwig
lamy
Guillaume
benvenuto
Resigned
T-A-M de Glédel
Ophanin
malko
Golisande
Bertram
arnaud bellemontagne
Michel Desrousseaux
Pelléas
TragicSymph
Hein ?
Quint
Pinch
atomlegend
Belcanto
Dave
frere elustaphe
Pison Futé
roi leo
Cololi
Percy Bysshe
franchom
Polyeucte
jerome
bouddha
adriaticoboy
Tus
Mehdi Okr
Mariefran
Wolferl
*Nico
WoO
Tantris
Jules Biron
Crapio
Stanlea
Rubato
Zeno
nonopoly
kougelhof 1er
DavidLeMarrec
felyrops
antrav
ROSEMILLENIUM
Jaky
jolan
Ouf1er
Guyercoeur
Mr Bloom
leo
ouannier
Piem
Achille
Xavier
64 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90971
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 EmptyDim 11 Nov 2018 - 16:08

Compte-tenu de ce que tu connais de Chausson, de la qualité globale des œuvres de ce compositeur, et de tout ce qu'on dit de bon du Roi Arthus, tu ne trouves pas dommage de ne pas l'écouter au moins une fois en entier quand même??

Un seul acte, moi j'appelle ça du saucissonage précisément...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97600
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 EmptyDim 11 Nov 2018 - 16:15

Cololi a écrit:
Mais le I de Tristan est un chef d'œuvre à lui seul.

Et je ne vois pas … je juge une œuvre entière : si le I est mauvais … ça invalide l'œuvre car je ne saucissonne pas les œuvres à l'écoute (sauf à la découverte pour apprivoiser l'œuvre).

Mais personne ne parle de « valider » l'œuvre, juste de la connaître, de voir ce qu'elle a à proposer. Écouter le Roi Arthus sans la scène de Merlin, le grand interlude du II, la scène du laboureur, l'ambiance de fin de monde du III, la scène de désespoir de Genièvre, l'apothéose finale… ça n'a pas de sens.

Après, tu peux trouver qu'elle est trop inégale et te forcer à écouter que des œuvres que tu trouves parfaites (je ne vois pas non plus l'intérêt d'écouter un opéra d'une traite, même en conditions réelles il y a des pauses, de réelles coupures, sinon on ne peut pas être concentré, et les œuvres sont conçues pour cela), mais au moins connaître le truc, surtout que tu aimes ce style et Chausson par ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 33028
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 EmptyDim 11 Nov 2018 - 22:20

J'ai écouté la scène de Merlin (lien officiel) :

https://www.youtube.com/watch?v=qB5o0Mf2ltI&index=11&list=PLKuDJttQXvdNftFEBHXbSBQCu0XP8l3fa


Alors il vous suffit de cela pour crier au chef d'œuvre (je ne parle même pas de la comparaison à Wagner, car là … je ne vois même pas comment on peut) ?
Effectivement c'est moins emphatique, plus inspiré que ce que j'ai écouté jusque là.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97600
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 EmptyDim 11 Nov 2018 - 23:04

Il nous suffit de cela et de tout le reste que tu n'as pas écouté, oui. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 7072
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 EmptyMar 7 Jan 2020 - 23:34

Je réécoute le poème symphonique Soir de fête (une très ancienne fréquentation, pour ne pas dire amour).
Au milieu d'un bain de musique du XXe (même plutôt conservatrice), ça peut sembler un peu pataud, mais j'aime toujours autant l'univers intérieur - mental, esthétique - de cette musique, ce que l'idée d'un "soir de fête" pouvait inspirer à Ernest Chausson - au premier degré, sans la moindre ironie (du moins explicite); pour dire les choses franchement, je me sens extrêmement proche de cet univers...
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 7072
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 EmptyVen 7 Avr 2023 - 1:19

[Posté à l'origine sur le fil Dukas]

J'écoute le début de la symphonie de Chausson, et c'est vraiment beaucoup plus wagnérien/romantique que Dukas (en particulier l'introduction du premier mouvement et surtout la fin de celle-ci, ici la comparaison n'est même pas possible pour moi... La suite du mouvement est également très wagnérienne, et ça m'enthousiasme vraiment, merci à Xavier de m'avoir suggéré cette réécoute Very Happy ).

Le début deuxième mouvement est pratiquement un décalque du prélude du III de Tristan, j'avais presque oublié à quel point ce cochon de Wagner avait trusté la musique française de cette époque... Mais c'est vraiment très beau Sad , je l'avais un peu oublié aussi...

Début du III : effectivement Dark Vador est bien là, mais contrairement à Dukas le langage harmonique reste très romantique...
Je m'aperçois que j'avais énormément écouté cette symphonie (surtout ce mouvement apparemment), et je comprends pourquoi : contrairement à Dukas, encore, c'est exactement ce que j'aimais et avais envie d'entendre à l'époque... Et j'aime toujours énormément ça, mais j'aurais plutôt une préférence pour les deux premiers mouvements à présent.
(Et ce choral des cuivres, et cette fin, tout ça est incroyablement tristano-parsifalien – tout comme le Roi Arthus : Chausson est décidément un des rares compositeurs à avoir réussi à faire du Wagner à ce point sans se contenter de plagier servilement...)


Dernière édition par Golisande le Ven 7 Avr 2023 - 9:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90971
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 EmptyVen 7 Avr 2023 - 1:45

Golisande a écrit:

(Et ce choral des cuivres, et cette fin, tout ça est incroyablement tristano-parsifalien – tout comme la Roi Arthus : Chausson est décidément un des rares compositeurs à avoir réussi à faire du Wagner à ce point sans se contenter de plagier servilement...)

Tout à fait d'accord, et pour ma part c'est Arthus qui me touche encore plus que la symphonie.
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomane chevronné
Iskender


Nombre de messages : 2467
Age : 56
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 EmptyVen 7 Avr 2023 - 10:25

Golisande a écrit:

J'écoute le début de la symphonie de Chausson, et c'est vraiment beaucoup plus wagnérien/romantique que Dukas

De même (pour l'écoute) et entièrement d'accord. Sur les symphonies je vois toujours une véritable évolution dans l'ordre Franck --> Chausson --> Dukas. Mais bon celle de Dukas est de huit années postérieure, à une époque où Debussy a déjà composé le faune.

Pour autant je suis en train d'écouter la version Bloch et j'ai le plaisir d'entendre certains contre-exemples à l'influence Wagnérienne (évidemment très présente). J'entends aussi des liens avec pour Le poème de l'amour et de la mer. Mais je n'ai pas Le roi Arthus, trop peu écouté, dans l'oreille.

Golisande a écrit:
cette fin, tout ça est incroyablement tristano-parsifalien – tout comme le Roi Arthus : Chausson est décidément un des rares compositeurs à avoir réussi à faire du Wagner à ce point sans se contenter de plagier servilement

J'ai eu exactement la même sensation lors de cette réécoute. Une nette parenté, et la patte Chausson néanmoins. Bon il faut absolument que je réécoute Arthus.

Williams en revanche toujours pas. Embarassed Même en partant du fait que la comparaison doit être plus subtile que d'avec Les Planètes. hehe .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Ernest Chausson (1855-1899) - Page 11 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ernest Chausson (1855-1899)
Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 Sujets similaires
-
» Ernest Chausson - Œuvres symphoniques
» Anatole Liadov (1855-1914)
» Chausson - Symphonie
» Ernest Fanelli
» Massenet-Hérodiade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: