Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-35%
Le deal à ne pas rater :
KARCHER : promo sur nettoyeur haute pression K5 Compact (via ODR ...
241.99 € 369.69 €
Voir le deal

 

 De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptySam 11 Juin 2005 - 16:21

... Petite précision pour ceux qui ne connaissent pas bien ou pas du tout le répertoire baroque français lyrique Smile .

C'est du théâtre en musique. A la base, on a une pièce de théâtre où la musique ne sert qu'à colorer certains effets et à couvrir le bruit des changements de décors.

Alors, on n'a pas vraiment de chant. Pas de bel canto avant le XVIIIe siècle. Les récitants débitent leur texte de façon plus ou moins "chiante" (faut appeler un chat un chat) avec un accompagnement de basse continue.

Mais...

Comme c'est relativement "pénible"... il y a les divertissements. La pièce maîtresse de ce genre particulier selon moi : les choeurs et les ballets. Là, on est vraiment dans la musique. Cela permet au public de souffler (pour se taper le marathon des cinq actes dans le cas des tragédies en musique !), de chanter avec le choeur, et même de bisser certains airs !

C'est la fête quoi ! Mr. Green

Chez Rameau : on a le théâtre, mais aussi les choeurs et beaucoup de ballets... Chez Händel, on aura généralement du bel canto, un peu de choeurs et pas des masses de ballets (sauf sur certaines oeuvres écrites "à la française).

A l'étranger, on trouvera un très bel équivalent chez Purcell avec tous ses semi-opéras : King Arthur, Dioclétien, Timon d'Athènes, The indian Queen, The fairy queen...


Dernière édition par le Mar 19 Sep 2006 - 18:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptySam 11 Juin 2005 - 19:11

En y repensant, je trouve mon "analyse" plutôt objective. Mais, on l'aura compris, ce que j'aime dans ces oeuvres, ce sont les divertissements. J'ai une approche de ces oeuvres plus "populaire" qu'élitiste.

Vous trouverez sûrement des tas de mélomanes (peut-être une majorité) pour vous vanter les mérites du récitatif. Grand bien leur fasse. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMar 21 Juin 2005 - 3:23

Le bide total quoi! jocolor
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité



De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMar 21 Juin 2005 - 9:56

Out of the blue, tu dois sûrement connaître les oeuvres dont parle Stan, non ?? (viens lui prêter main forte ;-))
Revenir en haut Aller en bas
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMar 21 Juin 2005 - 12:12

Xavier a écrit:
Le bide total quoi! jocolor

Gné ? Confused

Quel bide ? Du topic ? Quelle importance ?... il est là pour informer. Cool

christian a écrit:
Out of the blue, tu dois sûrement connaître les oeuvres dont parle Stan, non ?? (viens lui prêter main forte ;-))

Pas besoin de se prendre la tête. 😉

Sinon, la méconnaissance du genre, ou l'indifférence qu'il suscite me conforte dans la vision que j'ai des choses... Il ne sort pratiquement plus rien dans ce domaine parce que les éditeurs vont à l'essentiel et ne sortent que du "commercial" ! Mr.Red 😉


Dernière édition par le Mar 21 Juin 2005 - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMar 21 Juin 2005 - 12:14

Je ne sais pas si ça a un rapport, mais j'aime bien Didon et Enee de Purcell, et sa musique pour l'enterement de la reine Mary aussi.

Comme quoi il y a des choses pas mauvaise dans le Baroque Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMar 21 Juin 2005 - 12:19

Je reprend un topic que j'avais créé sur le forum Lully ! (où c'est plutôt le château de la belle au bois dormant côté animation ! Confused )

J'ai fait une petite comptabilité depuis 1983 qui montre qu'il y a eu un âge d'or de 1987 à 1995 (9 ans) avec 15 tragédies en musique proposées au public !

- Atys (Lully)
- David & Jonathas (Charpentier)
- Scylla et Glaucus (Leclair)
- Tancrède (Campra)
- Alcyone (Marais)
- Les Boréades (Rameau)
- Idoménée (Campra)
- Alceste (Lully)
- Jephté (Montéclair)
- Armide (Lully)
- Castor & Pollux (Rameau)
- Dardanus (Rameau ; version Leppard de 1980)
- Phaëton (Lully)
- Castor & Pollux (Rameau ; version Farncombe de 82)
- Médée (Charpentier ; 2nde éd.)
- Hippolyte & Aricie (Rameau)

Et là, je ne parle que des Tragédies... Parce que dans la décennie d'avant 1996, on a eu aussi :

- Platée (Rameau)
- Le malade imaginaire (deux versions)
- Les indes galantes (Rameau)
- Titon & l'Aurore (Mondonville)
- Les amours de Ragonde (Mouret)
- Pygmalion (Rameau)
- Nélée & Myrtis (Rameau)
- Les Troqueurs (Dauvergne)

A cette époque, les éditeurs s'en donnaient à coeur joie ! Ce n'est pas comme maintenant !


Après, ça a été le trou noir : de 1996 à 2001 (6 ans), on a :

- Hippolyte & Aricie (Rameau ; Arts Flo ; pas une grande réussite !)
- Dardanus (Rameau)

Depuis 2002, c'est plutôt mieux ! Le problème, c'est qu'il n'y a pas énormément de véritables nouveautés et qu'on est concentré sur deux compositeurs ! (Charpentier et Rameau) Quand on pense à la variété des choses proposées dans la glorieuse décennie !

- Persée (Lully)
- Zoroastre (Rameau)
- Castor & Pollux (Rameau)
- Roland (Lully)
- Les Boréades (Rameau) (en DVD)
- Médée (Charpentier) (en DVD ; version tronquée Evil or Very Mad )
- Persée (Lully) (en DVD ; version tronquée Evil or Very Mad )

(je rappelle qu'il ne s'agit-là que des oeuvres "majeures" : les tragédies en musique ; l'équivalent des opéras quoi)
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMer 7 Sep 2005 - 15:55

Vous les attendiez, vous en aviez rêvé, les voilà ! Mr. Green

Le site Operabaroque.com évoque un retour en force de la tragédie en musique pour 2005-2006 !

Scylla & Glaucus, de Leclair (déjà gravée par Gardiner), en septembre 2005
Isis, de Lully, en novembre 2005
Alceste, de Lully (déjà gravée par Malgoire), en mars 2006
Proserpine, de Lully, en mars 2006
Enée et Lavinie, de Colasse, en janvier 2006
Callirhoé, de Destouches, en janvier / février 2006
Vénus & Adonis, de Desmarest, en avril / mai 2006

Cachez votre joie les mecs ! Very Happy Mr. Green

Bon, sinon : les concerts, c'est bien joli, mais des CD, c'est mieux encore ! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Capri
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1239
Date d'inscription : 10/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMer 7 Sep 2005 - 16:32

Mais quand est-ce qu'ils jouent Acys et Galatée??? Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité



De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMer 7 Sep 2005 - 16:40

faudrait que je m'y mette un jour à tout ça (j'avais écouté jadis sans doute "Les indes..." de Rameau - mais je ne m'en rappelle même plus Confused)

quand est-ce qu'on invente les journées de 60 heures ?
Revenir en haut Aller en bas
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMer 7 Sep 2005 - 17:50

YuHirà a écrit:
Mais quand est-ce qu'ils jouent Acis et Galatée??? Crying or Very sad

Oooh ! souvenirs, souvenirs... Minkowski l'avait joué au TCE en 1991 (je me souviens : je draguais une minette et je m'étais proposé de l'emmener au concert !* Mr. Green )


* On n'y est pas allés pour des tas de bonnes raisons qui n'ont rien à voir avec la musique.
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Capri
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1239
Date d'inscription : 10/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMer 7 Sep 2005 - 17:52

Citation :
quand est-ce qu'on invente les journées de 60 heures ?

Quand tu deviendras apiphile Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
leo
Mélomaniaque
leo

Nombre de messages : 1684
Age : 61
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 24/07/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyVen 9 Sep 2005 - 8:48

christian a écrit:

quand est-ce qu'on invente les journées de 60 heures ?


Remets-toi à tes 33T, écoute-les en vitesse 45 ou 78 et tu trouveras le temps de tout écouter Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://leboc.forumactif.org/forum.htm
Capri
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1239
Date d'inscription : 10/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyVen 9 Sep 2005 - 10:21

J'adore ta façon de voir Leo Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Achille
Monsieur Claude
Achille

Nombre de messages : 1031
Date d'inscription : 09/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyVen 9 Sep 2005 - 12:52

christian a écrit:
quand est-ce qu'on invente les journées de 60 heures ?
Il est justement avéré - pour toutes sortes de raisons compliquées - que notre planète tourne de plus en plus lentement sur elle même. Ce n'est pas forcément conséquent puisque on ne gagne même pas une seconde de jour par siècle. Mais avec un peu de bonne volonté, tu aurais pu naître d'ici une centaine de millions d'années et profiter ainsi de journées de 27 heures.

study
Revenir en haut Aller en bas
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMer 9 Nov 2005 - 14:05

Isis, tragédie en musique de Lully vient de sortir. Interprétation : La Simphonie du Marais, Hugo Reyne.

Le peu que j'en ai entendu est assez sympa. Mon seul regret : un peu trop d'instrumentaux à trompettes et timbales (badaboum tututut !) ; je ne suis pas fan.
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
richie3774
Mélomane du dimanche
richie3774

Nombre de messages : 74
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 16/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMer 9 Nov 2005 - 14:58

Stanislas Lefort a écrit:
Isis, tragédie en musique de Lully vient de sortir. Interprétation : La Simphonie du Marais, Hugo Reyne.

Le peu que j'en ai entendu est assez sympa. Mon seul regret : un peu trop d'instrumentaux à trompettes et timbales (badaboum tututut !) ; je ne suis pas fan.
En concert le 22 novembre à Versailles
Revenir en haut Aller en bas
http://www.resmusica.com
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMer 9 Nov 2005 - 16:40

richie3774 a écrit:
Stanislas Lefort a écrit:
Isis, tragédie en musique de Lully vient de sortir. Interprétation : La Simphonie du Marais, Hugo Reyne.

Le peu que j'en ai entendu est assez sympa. Mon seul regret : un peu trop d'instrumentaux à trompettes et timbales (badaboum tututut !) ; je ne suis pas fan.
En concert le 22 novembre à Versailles

Ayééé, je l'ai acheté ! C'est bôôôô ! Mr. Green

Et la Simphonie du Marais sonne "grand"... les choeurs sont balèzes, comme dans Atys des Arts Flo. Smile

Et finalement, les trompettes et les timbales, on les entend seulement dans le prologue.


Dernière édition par le Mar 21 Fév 2006 - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
richie3774
Mélomane du dimanche
richie3774

Nombre de messages : 74
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 16/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMer 9 Nov 2005 - 17:24

Stanislas Lefort a écrit:
richie3774 a écrit:
Stanislas Lefort a écrit:
Isis, tragédie en musique de Lully vient de sortir. Interprétation : La Simphonie du Marais, Hugo Reyne.

Le peu que j'en ai entendu est assez sympa. Mon seul regret : un peu trop d'instrumentaux à trompettes et timbales (badaboum tututut !) ; je ne suis pas fan.
En concert le 22 novembre à Versailles

Ayééé, je l'ai acheté ! C'est bôôôô ! Mr. Green

Et la Simphonie du Marais sonne "grand"... les choeurs sont balèzes, comme dans Atys des Arts Flo. Smile
J'ai eu la chance d'assister à ce concert, c'était très chouette. thumleft
L'orchestre était très fourni.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.resmusica.com
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMar 21 Fév 2006 - 13:18

Ici l'ombre... les baroqueux parlent aux baroqueux ! batman Mr. Green

Dernières nouvelles du front :

Hervé Niquet (Concert spirituel) annonce Callirhoé (Destouches) et Proserpine (Lully) en CD pour cette année. Le hic, c'est que ce monsieur s'est récemment reconverti dans la charcuterie et qu'il sabre à tout va dans les oeuvres du patrimoine versaillais (avec un discours à la manque sur : "Ouah ! à bas la roi, virons tout ce qui sent trop le royalisme !"). Perso, je ne suis pas sûr de faire acte de complicité en achetant ces disques.

Hugo Reyne (simphonie du Marais) pourrait nous proposer Ulysse, tragédie en musique de Jean Fery-Rebel. Au concert pour l'instant... Il avait aussi annoncé un disque du ballet de Xersès (Lully).
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
leo
Mélomaniaque
leo

Nombre de messages : 1684
Age : 61
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 24/07/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMar 21 Fév 2006 - 13:58

Stanislas Lefort a écrit:
les baroqueux parlent aux baroqueux ! batman Mr. Green


Où ça? Où ça? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://leboc.forumactif.org/forum.htm
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMar 21 Fév 2006 - 18:02

leo a écrit:
Stanislas Lefort a écrit:
les baroqueux parlent aux baroqueux ! batman Mr. Green


Où ça? Où ça? Mr. Green

Ah ! c'est toi ! je ne t'avais pas reconnu ! Laughing Laughing Laughing

N'empêche que : quand dans ma TSF je dis "Ici l'ombre...", on peut entendre, si on prête l'oreille, le bruit du brouillage fait par le fan club de Wagner. Ach ! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMar 21 Fév 2006 - 22:20

Stanislas Lefort a écrit:
Vous trouverez sûrement des tas de mélomanes (peut-être une majorité) pour vous vanter les mérites du récitatif. Grand bien leur fasse.
Mince, moi qui pensais me lancer dans l'éloge comparé des récitatifs de Lully et Destouches.

Je Arrow .
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMar 21 Fév 2006 - 22:21

Stanislas Lefort a écrit:
Hervé Niquet (Concert spirituel) annonce Callirhoé (Destouches) et Proserpine (Lully) en CD pour cette année. Le hic, c'est que ce monsieur s'est récemment reconverti dans la charcuterie et qu'il sabre à tout va dans les oeuvres du patrimoine versaillais (avec un discours à la manque sur : "Ouah ! à bas la roi, virons tout ce qui sent trop le royalisme !"). Perso, je ne suis pas sûr de faire acte de complicité en achetant ces disques.
Surtout qu'il enlève tous les divertissements, poveretto te ! Mr. Green


Citation :
Hugo Reyne (simphonie du Marais) pourrait nous proposer Ulysse, tragédie en musique de Jean Fery-Rebel.
Elle a été jouée à Helsinki en 2001, mais je n'ai récolté aucun écho.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMar 21 Fév 2006 - 22:28

DavidLeMarrec a écrit:
Stanislas Lefort a écrit:
Hervé Niquet (Concert spirituel) annonce Callirhoé (Destouches) et Proserpine (Lully) en CD pour cette année. Le hic, c'est que ce monsieur s'est récemment reconverti dans la charcuterie et qu'il sabre à tout va dans les oeuvres du patrimoine versaillais...
Surtout qu'il enlève tous les divertissements, poveretto te ! Mr. Green

Voilà un lecteur attentif ! Mr. Green Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyLun 6 Mar 2006 - 12:32

Dernière nouvelle du front... Niquet continue son massacre à la tronçonneuse.

Il y a quelques heures, représentation de Proserpine, de Lully. Un truc complètement inédit. Un collègue du forum Lully raconte :

Citation :
Je sors de la représentation et un important matériel de prise de son ainsi que des caméras étaient dans la salle même si, comme c'était une version de concert, il n'y avait pas grand chose à voir. Mais il y avait à entendre :

comme d'habitude avec Niquet, il n'y a pas grand chose à redire sur la musique, parfaite à mon goût à part le problème du prologue... Il nous a refait le coup de Persée : ouverture raccourcie et prologue supprimé.

D'ailleurs à la fin du premier acte, un spectateur a crié "Et le prologue ?!?". Avant de reprendre, Niquet s'est contenté d'annoncer "acte second", ce qui n'a visiblement pas convaincu tout le monde : la réponse du public fut un mélange de rires, d'applaudissements et de huées (pour qui ? Niquet ou ce type ?).


Il coupe carrément les ouvertures en deux maintenant. Il est malade ou quoi ? Evil or Very Mad

C'est décidé, à présent je boycotte les disques du Concert spirituel.
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyLun 6 Mar 2006 - 12:42

Oui, il commence parfois les ouvertures à la partie rapide. Ce n'est pas le cas pour Callirhoé, si j'en crois Omphale du même Destouches. En déchiffrant la partition (intégrale), l'entrée en matière est sensiblement identique, donc je suppose qu'il n'y a pas eu coupure.
En revanche, Destouches mélange allègrement divertissements et action (contrairement à Lully ou Charpentier qui les maintenaient encore en fin d'acte), et là Hervé Niquet a fait le grand ménage.

Pour ma part, je continue à apporter mon soutien à Niquet, pour plusieurs raisons :
- c'est l'artiste qui est aujourd'hui le plus performant dans ce répertoire, avec une vigueur, des couleurs, un esprit tout à fait étourdissants
- il a un grand talent pour choisir les chanteurs et les exalter, connus ou inconnus. Comparons à Rousset, par exemple, qui parvient à ternir les meilleurs interprètes.
- il a une grande curiosité du répertoire, mieux vaut un peu que pas du tout
- en coupant dans ces oeuvres, il les rend plus denses, de façon cohérente. C'est donc, dans l'absolu de l'écoute, parfaitement confortable.

Ensuite, oui, j'aimerais bien qu'il nous fasse de temps en temps des disques intégraux. Autant couper le prologue de Médée, c'est tout à fait supportable (il est moyen et on l'a ailleurs dans les deux versions Christie), autant couper les prologues de Lully ou Destouches, c'est un non sens.
Parce qu'ils sont magnifiques.
Parce qu'ils organisent avec l'oeuvre un ensemble de renvois symboliques qui enrichissent considérablement sa signification et ses jeux formels.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyLun 6 Mar 2006 - 12:57

Affaire de goût : le prologue de Médée me plaît bien à moi... Les airs Louis est triomphant, le bruit des tambours des trompettes, et le ballet qui suit Dans le bel âge si l'on n'est volage sont — pour moi — tout à fait délectables.

Je ne vais pas me répéter : le ménage, le tronçonnage, la charcuterie, ça ne m'intéresse pas... Ce qu'il fait est "dégueul****", j'ai l'impression de me faire voler au coin d'un bois (ça fait des années qu'on attend de découvrir ces oeuvres ; lui, il arrive, mais en sabrant, en ne nous proposant qu'un "digest" des partitions... 'tin, les boules !). Quand je pense que ce mec annonce également Sémélé de Marin Marais. Mais c'est une vraie malédiction. Crying or Very sad

Et puis : une ouverture à la française sans sa partie lente et pointée, c'est carrément n'importe quoi ! raaaah ! Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Et je suis extrêmement en colère.

Pourvu que Minkowski (s'il y revient) et Christie ne chopent pas la même maladie. Confused


Dernière édition par le Lun 6 Mar 2006 - 15:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyLun 6 Mar 2006 - 13:23

Stanislas Lefort a écrit:
Affaire de goût : le prologue de Médée me plaît bien à moi...
Je ne pense pas être trop subjectif si je dis que le reste de l'oeuvre est nettement meilleur, mais toujours se méfier de ce genre d'impression. pirat


Citation :
Je ne vais pas me répéter : le ménage, le tronçonnage, la charcuterie, ça ne m'intéresse pas... Ce qu'il fait est "dégueul****", j'ai l'impression de me faire voler au coin d'un bois (ça fait des années qu'on attend de découvrir ces oeuvres ; lui, il arrive, mais en sabrant, en ne nous proposant qu'une partie des partitions... 'tin, les boules !).
Sauf que s'il ne le faisait pas, tu n'aurais rien du tout. Et en plus il le fait bien. Je vais m'abstenir de faire la fine bouche. Quand on vous dégote une Callirhoé, on ne va pas cracher dans la soupe.

C'est triste à dire, mais les répertoires qui ont réémergé ont tous été charcutés, au début, le temps de tester l'auditoire. Le belcanto romantique, le belcanto baroque, à présent le grand opéra à la française... Ca agace, mais c'est comme ça, pas trop le choix.
Si on boycotte, l'entreprise ne sera pas réitérée et on n'aura jamais les oeuvres intégrales...


Citation :
Quand je pense que ce mec annonce également Sémélé de Marin Marais. Mais c'est une vraie malédiction.
Oui, à Beaune, mais Minkowski ayant jeté l'épongé pour ce répertoire...

Hervé Niquet jouera en 2007 l'Iphigénie en Tauride de Desmarest et prépare un autre Destouches, d'après mes sources autorisées. dwarf


Citation :
Et puis : une ouverture à la française sans sa partie lente et pointée, c'est carrément n'importe quoi ! raaaah !
Surtout que ce n'est pas le genre de coupure qui fait gagner un temps fou.

Mais je me répète, pour Callirhoé, je ne suis pas persuadé de la coupure (contrairement à ce que j'ai lu dans une critique). Le tempo est vif et les rythmes non pointés dès le début de l'ouverture dans Omphale. Il y a bien deux sections, mais comme chez Rameau, c'est bien plus libre.


Citation :
Pourvu que Minkowski (s'il y revient) et Christie ne chopent pas la même maladie.
Il n'y a pas de risque de ce côté-là. Seulement Minkowski explore d'autres répertoires, avec certain bonheur. Tout le monde ne joue pas la version Keck des Contes d'Hoffmann, ni Le roi malgré lui, ni Robert le Diable.
Christie fait ses petits tours de piste avec Didon et Enée et Actéon. Il prépare merveilleusement de jeunes chanteurs, c'est déjà énorme, mais apparemment le déffrichage impressionnant du répertoire est derrière lui.

Alors je ne vais pas jeter la pierre à Hervé Niquet, surtout que je préfère une oeuvre sabrée et incarnée à l'exhaustivité soporifique du Persée de Rousset. On a l'Air du Sommeil pendant trois heures. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyLun 6 Mar 2006 - 15:02

Je boycotte, je boycotte !

Imagine... on sait qu'il existe une quarantaine de nouvelles inédites de Tolstoï (Tchekhov, ça a déjà était fait l'année dernière Mr. Green ). Ça fait des années qu'on en rêve...

Un traducteur se présente : Serge Niqueievitch... il traduit les nouvelles. Sauf, qu'il en profite pour enlever les paragraphes qui le gonflent et les passages qui retardent l'action. Rolling Eyes

Résultat des courses. On a un truc... un machin... qui a subi un dégraissage de 20 / 30%.

C'est mieux que rien ? Excuse-moi : je fais l'impasse. Evil or Very Mad (si tu ne l'avais pas compris : en agissant comme il le fait, il se comporte en "marchand de Venise"... il veut me forcer à m'arracher une livre de chair à proximité du coeur... horrible !)


Nouvelles du front : le nouveau nom du chef du Concert Spirituel... Hervé C'est-mieux-que-rien, le nouveau "Monsieur Moins" de la musique française ! Twisted Evil Et ses prochains CD et DVD, il pourra en faire de dessous de verre à bière ! Evil or Very Mad



PS : et puis, honnêtement... les divertissements, dans les tragédies en musique, c'est comme les scènes d'action dans les films de bagarres, ou les scènes de fesses dans les films cochons ; le truc ou tu vas directement à grand coup de télécommande. Tu les enlèves, il reste quoi ?... du remplissage d'un ennui désespérant Mr. Green Mr. Green Mr. Green (musicalement, le récitatif des 5 actes, c'est d'une aridité sans commune mesure ; normal, me diras-tu : c'est du théâtre... pas de la musique !)
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
sofro
Tonton
sofro

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyLun 6 Mar 2006 - 20:42

Voilà voilà, comme l'offre ne peut pas couvrir la demande sur le marché local, on est obligé d'importer des connaisseurs... De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Globe
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMar 7 Mar 2006 - 2:11

Stanislas Lefort a écrit:
PS : et puis, honnêtement... les divertissements, dans les tragédies en musique, c'est comme les scènes d'action dans les films de bagarres, ou les scènes de fesses dans les films cochons ; le truc ou tu vas directement à grand coup de télécommande. Tu les enlèves, il reste quoi ?... du remplissage d'un ennui désespérant Mr. Green Mr. Green Mr. Green (musicalement, le récitatif des 5 actes, c'est d'une aridité sans commune mesure ; normal, me diras-tu : c'est du théâtre... pas de la musique !)
Ben moi, ce qui me ravit, ce sont les récitatifs, justement. C'est d'une telle justesse prosodique, d'un tel naturel... Oui, ce que j'aime dans l'opéra, c'est peut-être d'abord le théâtre.

Le jour où l'un de nous a une critique de tragédie lyrique à faire, il sonne l'autre ? Vive le partage des tâches !


sofro a écrit:
Voilà voilà, comme l'offre ne peut pas couvrir la demande sur le marché local, on est obligé d'importer des connaisseurs... De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Globe
J'espère que vous m'accorderez l'asile politique. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
sofro

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMar 7 Mar 2006 - 9:43

DavidLeMarrec a écrit:
sofro a écrit:
Voilà voilà, comme l'offre ne peut pas couvrir la demande sur le marché local, on est obligé d'importer des connaisseurs... De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Globe
J'espère que vous m'accorderez l'asile politique. Rolling Eyes
Accordé bien volontiers! Et on refusera ton extradition vers la Belgique! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMar 7 Mar 2006 - 12:01

DavidLeMarrec a écrit:
Stanislas Lefort a écrit:
PS : et puis, honnêtement... les divertissements, dans les tragédies en musique, c'est comme les scènes d'action dans les films de bagarres, ou les scènes de fesses dans les films cochons ; le truc ou tu vas directement à grand coup de télécommande. Tu les enlèves, il reste quoi ?... du remplissage d'un ennui désespérant Mr. Green Mr. Green Mr. Green (musicalement, le récitatif des 5 actes, c'est d'une aridité sans commune mesure ; normal, me diras-tu : c'est du théâtre... pas de la musique !)
Ben moi, ce qui me ravit, ce sont les récitatifs, justement. C'est d'une telle justesse prosodique, d'un tel naturel... Oui, ce que j'aime dans l'opéra, c'est peut-être d'abord le théâtre.

Le jour où l'un de nous a une critique de tragédie lyrique à faire, il sonne l'autre ? Vive le partage des tâches !


Nous avons effectivement deux approches totalement opposées. Et malheureusement, Niquet a décidé d'abandonner les amateurs de "musique". Confused
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMar 7 Mar 2006 - 13:25

sofro a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
sofro a écrit:
Voilà voilà, comme l'offre ne peut pas couvrir la demande sur le marché local, on est obligé d'importer des connaisseurs... De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Globe
J'espère que vous m'accorderez l'asile politique. Rolling Eyes
Accordé bien volontiers! Et on refusera ton extradition vers la Belgique! Mr. Green
Tu ne crois pas si bien dire. Confused
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptySam 6 Mai 2006 - 14:07

UP !

Vénus & Adonis, de Desmarest... donnée il y a quelques jours par l'équipe de Christophe Rousset.

Vous savez quoi ? Niquet lui a filé le virus de la charcuterie... la tragédie en musique en un prologue et cinq actes a été représentée sans le prologue !

Sale temps... Mad (j'ai envoyé un mail à l'orchestre pour gueuler !)


PS : pour ceux qui auraient manqué un épisode, je rappelle que cette "amputation" revient à supprimer - en particulier - de la musique et des choeurs... bref, c'est du vol !
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyDim 7 Mai 2006 - 3:59

Stanislas Lefort a écrit:

PS : et puis, honnêtement... les divertissements, dans les tragédies en musique, c'est comme les scènes d'action dans les films de bagarres, ou les scènes de fesses dans les films cochons ; le truc ou tu vas directement à grand coup de télécommande. Tu les enlèves, il reste quoi ?... du remplissage d'un ennui désespérant Mr. Green Mr. Green Mr. Green (musicalement, le récitatif des 5 actes, c'est d'une aridité sans commune mesure ; normal, me diras-tu : c'est du théâtre... pas de la musique !)

Mais l'opéra me semble-t-il c'est la symbiose musique + théâtre, pourquoi les dissocier alors que c'est fait pour les réunir?
Revenir en haut Aller en bas
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyDim 7 Mai 2006 - 22:57

Peut-être parce que la tragédie en musique n'est pas exactement de l'opéra.

Sans me placer en spécialiste planétaire, je dirais que les divertissements (ballets + choeurs) sont à côté de la tragédie. Ils sont le domaine réservé du musicien et du chorégraphe, ils sont là comme autant de moments de respiration (aveu que, pendant la pièce, on est littéralement en apnée ? Mr.Red ).


Dans le pire des cas, il serait possible de les supprimer complètement et de n'interpréter que les 5 actes : récitatif / airs + entrées / ritournelles / basse continue.

L'angoisse.


Si tu prends la plupart des opéras de Händel, je pense qu'il y a une réelle imbrication entre drame et musique (au point qu'on ne peut pas zapper pour écouter uniquement la musique). Si tu prends une tragédie en musique, les deux sont plus clairement séparés.

Si tu prends Scylla & Glaucus de Leclair (1746) : tu as 75 minutes de ballets et de choeur sur environ 147 minutes de spectacle ; soit 51% ! (j'avais fait un petit calcul).

Je ne crois pas qu'on ait la même chose dans un opéra italianisant de la même époque.


Dernière édition par le Dim 7 Mai 2006 - 23:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyDim 7 Mai 2006 - 23:06

Je ne suis pas entièrement d'accord ; les divertissements sont censés prolonger l'action, en approfondir l'atmosphère là où les récitatifs caractérisent les personnages.
On en remarque l'intégration très fine, particulièrement chez Lully et Destouches.

Ce n'est pas parce que c'est farci de divertissements que la tragédie lyrique n'est pas de l'opéra ! Au contraire, elle en est une forme extrêmement aboutie.

Pour tous ceux qui aiment les divertissements avant tout, le disque de suites des Indes Galantes par Brüggen est indispensable.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyDim 7 Mai 2006 - 23:08

DavidLeMarrec a écrit:
Je ne suis pas entièrement d'accord ; les divertissements sont censés prolonger l'action, en approfondir l'atmosphère là où les récitatifs caractérisent les personnages.
On en remarque l'intégration très fine, particulièrement chez Lully et Destouches.

C'est vrai que les choeurs font généralement écho au drame. Mais parfois, ils s'en détournent. On passe de l'histoire principale des héros à une pastorale par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyDim 7 Mai 2006 - 23:11

Oui, mais jamais une pastorale indépendante. Contrairement à ce qui peut se passer dans Guillaume Tell ou dans les Huguenots (le fameux ballet qui n'est jamais donné). Ce serait plutôt comme le ballet des nonnes damnées de Robert le Diable, qui participe intensément du climat de l'action, et fixe le caractère de l'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyLun 29 Mai 2006 - 0:40

Amadis, de Lully... enregistrement annoncé pour juillet 2006 par les Musiciens du Louvre. Smile

On verra peut-être Venus & Adonis, de Desmarest, sous la baguette de Rousset. Mais j'ai un peu peur pour le prologue et les divertissements (il semble que Niquet lui ait filé sa "grippe charcutière"). Confused
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyLun 29 Mai 2006 - 10:53

Stanislas Lefort a écrit:
Amadis, de Lully... enregistrement annoncé pour juillet 2006 par les Musiciens du Louvre.
Excellente nouvelle ! Surtout que Minko ne voulait plus de Lully, avait-on dit.


Citation :
On verra peut-être Venus & Adonis, de Desmarest, sous la baguette de Rousset. Mais j'ai un peu peur pour le prologue et les divertissements (il semble que Niquet lui ait filé sa "grippe charcutière"). Confused
Mais c'est passé à la radio ! Tu l'as manqué ?

Oui, le Prologue a été coupé, l'oeuvre est assez étirée. De beaux récitatifs lullystes. Question divertissements, c'est un peu la portion congrue en effet.

Rousset est un peu tiède, à son habitude, mais pas indolent comme dans ses Lully discographiques (Cadmus & Hermione, c'était autre chose !) ; c'est une oeuvre largement pastorale, qu'il joue avec pudeur.

Je reviendrai dessus tout ça après une écoute supplémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyLun 29 Mai 2006 - 12:01

DavidLeMarrec a écrit:
Stanislas Lefort a écrit:
Amadis, de Lully... enregistrement annoncé pour juillet 2006 par les Musiciens du Louvre.
Excellente nouvelle ! Surtout que Minko ne voulait plus de Lully, avait-on dit.


Aaaargl ! ERRATUM !

Je prends les désirs pour des réalités !!! Il s'agit en fait de la Simphonie du Marais... Embarassed Embarassed Embarassed

Sinon, concernant Vénus & Adonis : je parlais d'une annonce de CD pour cette année. Pourvu que le prologue et les ballets y soient réintroduits ! Confused
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 31
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyLun 29 Mai 2006 - 12:02

Là de suite on va s'ennuyer ferme...
Revenir en haut Aller en bas
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyLun 29 Mai 2006 - 12:02

Stanislas Lefort a écrit:
Amadis, de Lully... enregistrement annoncé pour juillet 2006 par la Simphonie du Marais. Smile

On verra peut-être Venus & Adonis, de Desmarest, sous la baguette de Rousset. Mais j'ai un peu peur pour le prologue et les divertissements (il semble que Niquet lui ait filé sa "grippe charcutière"). Confused
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyMer 31 Mai 2006 - 11:45

Stanislas Lefort a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Stanislas Lefort a écrit:
Amadis, de Lully... enregistrement annoncé pour juillet 2006 par les Musiciens du Louvre.
Excellente nouvelle ! Surtout que Minko ne voulait plus de Lully, avait-on dit.


Aaaargl ! ERRATUM !

Je prends les désirs pour des réalités !!! Il s'agit en fait de la Simphonie du Marais... Embarassed Embarassed Embarassed
A la bonne heure ! Reyne fait, avec des contrastes moins forcés, un travail excellent ; un son magnifique, un grand idiomatisme musical, et toujours des distributions idéales. A tout prendre, je préfère encore !


Citation :
Sinon, concernant Vénus & Adonis : je parlais d'une annonce de CD pour cette année. Pourvu que le prologue et les ballets y soient réintroduits ! Confused
Jusqu'à présent, les disques de Rousset étaient tout à fait intégraux. Je viens de réécouter Cadmus & Hermione, ces jours-ci (le concert de 2001 à Beaune), et il y a effectivement des coupures : il ne reste que cinq minutes de danses...

Possible qu'au disque il rétablisse tout : il y a vraiment peu d'action dans Vénus & Adomis, il dirige plutôt lentement, donc ce risquait être long. Nous verrons. Ce serait nouveau chez lui, en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyJeu 8 Juin 2006 - 12:14

Amadis de Lully n'a même pas été enregistré que La Simphonie du Marais annonce une nouvelle collection pour cet automne : Rameau, le musicien des Lumière.

Oh lala ! ce n'était vraiment pas une priorité... Du Rameau, on en a déjà pas mal. Si c'est pour nous sortir une énième Platée, d'autres Indes Galantes ou un autre Castor & Pollux (par exemple), ce n'est franchement pas la peine ! Confused

Purée, il y a plein de partoches de Campra, de Desmarest, de Delalande, de Destouches, de Colasse qui attendent !

Misère de misère ! Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Ils feront quoi ensuite : une soixante-quinzième version du Te Deum de Charpentier ! Mad
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 31
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyJeu 8 Juin 2006 - 12:19

C'est vrai que j'aimerai bien entendre plus de Desmarest et de Campra qui pour ce que j'en connais (des disques par les Arts Flo) sont vraiment de bons compositeurs.

Assez de Rameau, les productions de Minkowski dans ce repertoire m'étouffe. Qu'il se mette à Mondonville plutot qu'a Mozart. Quel commercial ce chef!
Revenir en haut Aller en bas
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 EmptyJeu 8 Juin 2006 - 12:54

Jorge a écrit:
...

Assez de Rameau, les productions de Minkowski dans ce repertoire m'étouffe. Qu'il se mette à Mondonville plutot qu'a Mozart. Quel commercial ce chef!

Cela dit, là, je parlais d'Hugo Reyne.
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Contenu sponsorisé




De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty
MessageSujet: Re: De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763   De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
De la musique lyrique profane à Versailles 1660-1763
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: