Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -33%
-130€ sur le volant de course LOGITECH G29 ...
Voir le deal
269 €

 

 Mahler - Lieder (sauf von der Erde)

Aller en bas 
+32
Rubato
arnaud bellemontagne
bernadettedm
Mélomaniac
christopher
jerome
antrav
atomlegend
Ericc
adriaticoboy
Silverio
Utnapištim
kegue
Bertram
senga
Hippolyte
ojoj
poisson
Kia
vieille cire
Octavian
aurele
jpwol
Mariefran
Ludovyk
Tantris
fgero
Tus
Papageno
Jules Biron
Xavier
DavidLeMarrec
36 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
fgero
Mélomaniaque
fgero

Nombre de messages : 899
Age : 52
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 13 Fév 2010 - 19:33

Hippolyte a écrit:
Je n'ai pas tant aimé la version Von Otter. Je trouve, comme Hoffelé, qu'elle chante tout comme un rêve, c'est très beau, très raffiné mais un peu univoque et uniforme. A ce titre, je ne vois pas pourquoi ce serait mieux que Fassbaender qui dramatise tout certes, mais bon, ces lieder ne sont pas incroyablement lumineux ! Je préfère cependant Baker, qui est en état de grâce dans ce disque, tout comme Barbirolli.

Oui, tout pareil. Von Otter ne me va pas du tout, vraiment pas.
Baker, de loin devant les autres "dames" écoutées, grâce à elle-même et à l'orchestre de Barbirolli (qui a fait par ailleurs des 5e et surtout 6e symphonies excellentissimes avec cet orchestre).
Urmana n'a pas une voix qui me convient dans ces lieder.
Revenir en haut Aller en bas
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 418
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyDim 4 Avr 2010 - 16:27

Quelqu'un connaît-il le disque de Pierre Boulez regroupant les 3 recueils de lieder de Mahler?
Les chanteurs sont T.Quasthoff, V.Urmana et A-S.Von Otter. Je ne connais pas le baryton, mais j'aime beaucoup A.S.Von Otter et j'ai découvert V.Urmana dans son Chant de le Terre avec Boulez, que j'ai beaucoup aimé.
Si vous avez des avis sur ce disque, que je sache de quoi il en est avant de l'acheter... Wink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92204
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyDim 4 Avr 2010 - 16:38

jpwol a écrit:
Quelqu'un connaît-il le disque de Pierre Boulez regroupant les 3 recueils de lieder de Mahler?
Les chanteurs sont T.Quasthoff, V.Urmana et A-S.Von Otter. Je ne connais pas le baryton, mais j'aime beaucoup A.S.Von Otter et j'ai découvert V.Urmana dans son Chant de le Terre avec Boulez, que j'ai beaucoup aimé.
Si vous avez des avis sur ce disque... Wink
C'est très très bien. Après, on trouve meilleurs chanteurs pour chaque, mais c'est une très beau couplage de base.

Par goût, je recommanderais en priorité Hampson / Bernstein ou Henschel / Nagano pour avoir un disque avec les trois cycles, mais là, tu varies un peu...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 418
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyDim 4 Avr 2010 - 17:04

Ce qui m'attire principalement, c'est la direction de Pierre Boulez, que j'admire de plus en plus dans Mahler (il m'en aura fallu du temps Smile )

Si c'est un bon couplage de base, j'irai faire un tour de ce côté prochainement (juste après sa 1ère avec Chicago qui me tente encore plus Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23443
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyJeu 26 Aoû 2010 - 23:09

http://www.prestoclassical.co.uk/futurereleases.php

Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyJeu 26 Aoû 2010 - 23:18

Aurèle, dans quelques jours ton lien risque de ne plus correspondre à rien.
Tu ferais mieux de mettre le lien direct vers le CD en question:
http://www.prestoclassical.co.uk/r/Avie/82193600362

Et de nous dire un peu de quoi il s'agit. Wink
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23443
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyJeu 26 Aoû 2010 - 23:43

adriaticoboy a écrit:
Aurèle, dans quelques jours ton lien risque de ne plus correspondre à rien.
Tu ferais mieux de mettre le lien direct vers le CD en question:
http://www.prestoclassical.co.uk/r/Avie/82193600362

Et de nous dire un peu de quoi il s'agit. Wink

Il y a une présentation. Entendre Susan Graham dans les Rückert Lieder pourrait être intéressant en particulier.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23443
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyMar 14 Sep 2010 - 17:56

L'enregistrement de 1974 par Ludwig des Rückert Lieder sous la direction de Karajan est une version qui m'a beaucoup plu. En effet, Ludwig est vraiment très impliquée au niveau de la mise en relief du texte et son interprétation est très émouvante. C'est d'une grande finesse psychologique dans l'approche de ces lieder. Karajan la soutient admirablement.
Je la connaissais déjà dans 3 des lieder dans un enregistrement de 1964 sous la direction de Klemperer. Les 3 lieder enregistrés sous la direction de Klemperer sont "Ich atmet' einen linden Duft", "Ich bin der Welt abhanden gekommen" et "Um Mitternacht". La voix était plus "fraîche" mais en 1974, cela se tient encore très bien vocalement et elle atteint une plus grande profondeur dans l'interprétation avec Karajan. Ce sont de toute manière deux enregistrements à connaître qui témoignent de l'art de liedersängerin de Ludwig.
Revenir en haut Aller en bas
Ericc
Mélomaniaque
Ericc

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyMar 14 Sep 2010 - 18:24

aurele a écrit:
L'enregistrement de 1974 par Ludwig des Rückert Lieder sous la direction de Karajan est une version qui m'a beaucoup plu. En effet, Ludwig est vraiment très impliquée au niveau de la mise en relief du texte et son interprétation est très émouvante. C'est d'une grande finesse psychologique dans l'approche de ces lieder. Karajan la soutient admirablement.
Je la connaissais déjà dans 3 des lieder dans un enregistrement de 1964 sous la direction de Klemperer. Les 3 lieder enregistrés sous la direction de Klemperer sont "Ich atmet' einen linden Duft", "Ich bin der Welt abhanden gekommen" et "Um Mitternacht". La voix était plus "fraîche" mais en 1974, cela se tient encore très bien vocalement et elle atteint une plus grande profondeur dans l'interprétation avec Karajan. Ce sont de toute manière deux enregistrements à connaître qui témoignent de l'art de liedersängerin de Ludwig.

Personnellement, je suis un grand admirateur de Christa Ludwig. Maintenant, parler de grande finesse psychologique, je ne suis pas sûr que ce soit vraiment ce qui la caractérise. J'ai surtout l'impression que par le matériau, les couleurs et la technique, son chant est sumplement parfaitement adapté intrinséquement à ce compositeur et ce n'est pas tout à faut la même chose. On pourrait se poser la même question sur Ferruer. Est ce l'intelligence psychologique de Ferrier qui la rend si bouleversante dans les Kinder ou le Chant ou bien la simple adéquation de ses caractéristuques vocales intrinsèques à ce répertoire ?
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23443
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyVen 22 Oct 2010 - 18:18

Rückert Lieder, Susan Graham, Michael Tilson-Thomas, San Francisco Symphony, live septembre 2009 :

J'ai pu écouter cette version sur Spotify. Susan Graham est vraiment intéressante dans ces lieder. C'est interprété avec sensibilité, la voix est magnifique. Il y a une rondeur du timbre qui me séduit beaucoup. Il faut écouter notamment son interprétation de "Um Mitternacht" et "Liebst du um Schönheit". Il y a une intelligence du texte incontestable dans l'ensemble des lieder de toute manière. La fusion avec l'orchestre est idéale également. La direction de Tilson-Thomas participe à la réussite de cet enregistrement. C'est une très bonne version parmi ce que peuvent offrir les chanteuses encore en activité.
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 54
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 4 Déc 2010 - 9:11

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 51tQ%2BbVc20L.__

Un recueil de lieder en vrac. Si vous avez peur que ça vous laisse sur votre faim, ne craignez rien.
Kulman est splendide, pas besoin d'y donner un sens, sa voie s'en charge. Toutes les pièces se laissent entendre, son timbre mélodieux et quelque fois espiègle donne à ses lieder une palette de couleurs enchanteresse. Autre particularité, il y a un instrument auquel j'étais complètement réfractaire. L'accordéon !!!!!!!! . Il est souvent utilisé pour renforcer la basse continue, c'est en rien gênant, bien au contraire, et confère au chant un aspect champêtre, sans tomber dans la caricature que cela pourrait présager. Il est délicatement retenu.
Dernier point. Il y a une pièce uniquement orchestrale, et non pas des moindre puisqu'il s'agit du fameux adagietto. Et là !!!!!!!!!!. Sad Sad Sad
Du grant art. Comment remplacer un orchestre symphonique avec quatre instruments. C'est tout simplement splendide. Un petit côté "chambriste" du plus bel effet qui le rend plus émouvant qu'en grande pompe. 9 mn de toute beauté.
l'ensemble Amarcord:
Sebastian Gürtler violon sunny sunny
Michael Williams Violoncelle
Gerhard Muthspiel contre basse
Tommaso Huber Accordeon


Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 4 Déc 2010 - 12:35

J'ai été assez séduit par cette version, trash mais pas trop.
Pas toujours facile sur la durée mais l'adagietto est en effet splendide dans cette version chambriste. Smile
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 54
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 4 Déc 2010 - 12:46

Définition du mot trash :
style des années 80 associant punk et heavy metal .

T'y va pas un peu fort là. Parce que même pas trop c'est encore trop.

hehe

Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 4 Déc 2010 - 12:55

Je force le trait, c'est vrai que l'accordéon dans Mahler c'est surprenant mais avec la musicalité de Tommaso Huber ça passe tout à fait, ça apporte même des éléments intéressants à l'adagietto qui se retrouve allégé. Very Happy
J'avais déjà bien aimé l'accordéon dans Bach, Galliano. Smile
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 4 Déc 2010 - 13:09

C'est pas incohérent l'accordéon, dans le style ländler. Ça me le fait mieux digérer, je dirais : la grandiloquence disparaît un peu et l'ambiance est plus légère, les mélodies ont l'air dans leur état naturel, sans la gonflette irritante que... bref. pig
J'ai bien aimé ce disque, d'autant que ça chante vraiment bien. Smile:
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87075
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyJeu 10 Fév 2011 - 3:57

Je viens d'écouter deux versions des Kindertotenlieder. (dur dur à la suite, c'est déprimant! Mr.Red )

Lipovsek/Haitink (coffret Mahler Feest) et Norman/Ozawa. (intégrale des symphonies Ozawa)

Deux très belles versions, Norman est un peu atypique car pas mezzo même si elle n'en est pas très loin, j'aime beaucoup ce qu'elle fait dans le dernier lied, et surtout j'apprécie la clarté de l'orchestre d'Ozawa dans cette version. (ici on entend bien le célesta, et c'est important!)
Revenir en haut Aller en bas
Hippolyte
Mélomane chevronné
Hippolyte

Nombre de messages : 3080
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyVen 11 Fév 2011 - 0:01

Xavier a écrit:
Je viens d'écouter deux versions des Kindertotenlieder. (dur dur à la suite, c'est déprimant! Mr.Red )

Lipovsek/Haitink (coffret Mahler Feest) et Norman/Ozawa. (intégrale des symphonies Ozawa)

Deux très belles versions, Norman est un peu atypique car pas mezzo même si elle n'en est pas très loin, j'aime beaucoup ce qu'elle fait dans le dernier lied, et surtout j'apprécie la clarté de l'orchestre d'Ozawa dans cette version. (ici on entend bien le célesta, et c'est important!)
J'aime beaucoup cette version Norman/Ozawa, je viens de la réécouter. Tout semble au premier abord dans la lumière. Je crois que cela vient du fait que Norman, comme tu le dis bien, est "atypique" ici : on attend une voix plus sombre, moins lisse, plus âpre, nos attentes sont un peu dérangées. Et pourtant, l'interprétation est tout sauf lisse, l'incarnation dramatique est d'autant plus puissante que contrairement à un contralto Norman ne peut pas faire reposer l'expressivité sur l'obscurité du timbre, d'où une atmosphère moins funèbre et plus dramatique, mais aussi un jeu sur les couleurs de l'aigu et les graves. Tu as raison de signaler le dernier lied, ici très tourmenté et agité, Norman trouve des accents dramatiques assez incroyables, le sprechgesang et Schoenberg ne sont pas loin.

Ericc a écrit:
Personnellement, je suis un grand admirateur de Christa Ludwig. Maintenant, parler de grande finesse psychologique, je ne suis pas sûr que ce soit vraiment ce qui la caractérise. J'ai surtout l'impression que par le matériau, les couleurs et la technique, son chant est sumplement parfaitement adapté intrinséquement à ce compositeur et ce n'est pas tout à faut la même chose. On pourrait se poser la même question sur Ferruer. Est ce l'intelligence psychologique de Ferrier qui la rend si bouleversante dans les Kinder ou le Chant ou bien la simple adéquation de ses caractéristuques vocales intrinsèques à ce répertoire ?

Cette remarque, qui me paraît très juste, rejoint ce que je viens de dire de Norman qui n'a pas ces caractéristiques mais qui, me semble-t-il, doit compenser cela en apportant une lecture plus approfondie et dramatique de ces lieder.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87075
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyVen 20 Mai 2011 - 2:17

Pour les Kindertotenlieder, superbe version Terfel/Sinopoli, surtout pour la direction de Sinopoli, très inspirée, avec des emportements extraordinaires.
Terfel est très bien évidemment (tout jeune ici, en 1992), même si je suis plus sensible aux voix féminines dans cette oeuvre. (Meier, Norman, Fassbaender...)
Revenir en haut Aller en bas
christopher
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 53
Age : 35
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 20/01/2011

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyVen 20 Mai 2011 - 20:15

Est-ce que quelqu'un connait l'enregistrement des Rucker Lieder de Minton/Boulez (c'est couplé avec les Wesendock-Lieder) ? J'aimerais bien savoir ce que ça donne...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87075
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 21 Mai 2011 - 1:54

Il faudrait que je réécoute... j'en ai un bon souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87075
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyLun 4 Juil 2011 - 0:33

Fassbaender n'a pas fait les Kindertotenlieder qu'avec Celibidache et Chailly, mais aussi avec Kubelik en 1981.

J'ai écouté le dernier lied, ce qu'elle fait est très proche de la version Celibidache, toujours superbe donc, mais la direction de Kubelik offre des tempi très différents, avec une première partie très modérée, et une deuxième beaucoup moins lente qu'à l'accoutumée. J'aime nettement moins.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28730
Date d'inscription : 21/09/2012

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyLun 28 Jan 2013 - 22:04

Surprised Deutsche Grammophon annonce pour mars la sortie d'un Klagende Lied,
avec les Wiener Philharmoniker dirigés par Pierre Boulez (avec Anna Prohaska & Dorothea Roschmann),
enregistré au Festival de Salzbourg en 2011.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92204
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyLun 28 Jan 2013 - 23:57

Avec son exigence, son âge et sa discographie, il n'a vraiment rien de mieux à enregistrer ? Neutral

Ce ne sont pas les symphonies décadentes intéressantes qui manquent, avant d'enregistrer ce genre de pudding pionnier... (Surtout qu'il l'a déjà fait !)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28730
Date d'inscription : 21/09/2012

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyMar 29 Jan 2013 - 0:08


Surprised Gâcheur, rabat-joie !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92204
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyMar 29 Jan 2013 - 0:39

Je n'aurais rien dit s'il avait fait un tube comme les symphonies de Brahms, mais s'entêter à réenregistrer du mauvais Mahler, j'avoue rester perplexe.

C'est de toute façon commun à beaucoup de vieux chefs célèbres, se replier sur le répertoire qu'ils trouvent le plus essentiel. Je trouve ça un peu triste, comme si leur appétit de musique se sclérosait à ce qui leur est le plus proche - et il s'agit rarement de choses originales.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28730
Date d'inscription : 21/09/2012

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyMar 29 Jan 2013 - 0:53

Bah, plus prosaïquement David, on peut aussi considérer que Boulez souhaite tout bonnement compléter son cycle Mahler chez DG.

Et commercialement, c'est pas mal vu puisque les aficionados voudront comparer cette nouvelle version avec celle qu'il avait déjà gravée chez CBS.

En outre, si je ne m'abuse, la dernière version du Klagende Lied chez DG remonte à vingt ans : Sinopoli, qui fit entrer cette oeuvre au catalogue du label jaune.
Revenir en haut Aller en bas
bernadettedm
Néophyte


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 29/06/2013

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: les kindertotenlieder de Malher   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 9 Nov 2013 - 16:33

Sur Arte, si ils le jouent encore, cela en vaut la peine.
Quasthoff y est excellent.
PS: Le 12/11 à 5h10!
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 21903
Date d'inscription : 22/01/2010

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyLun 4 Mai 2015 - 21:50

Disques en lice sur les Kindertotenlieder:
http://www.rts.ch/espace-2/programmes/disques-en-lice/6696667-disques-en-lice-du-27-04-2015.html

2h30 à savourer. cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 11657
Date d'inscription : 21/01/2007

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyMer 13 Avr 2016 - 9:01

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 51ohkk10

Un beau recueil de Lieder accompagnés au piano. Smile

Au programme:
-7 lieder de Lieder und Gesänge
-Lieder eines fahrenden Gesellen
-Fünf Rückert-Lieder
-Kindertotenlieder

Très belle interprétation de Genz et Vignolles; Genz très expressif et tout en nuances. J'aime beaucoup ce chanteur.

Intéressant aussi de comparer ces versions avec piano avec celles orchestrées.
Revenir en haut Aller en bas
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 1381
Age : 77
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyMer 13 Avr 2016 - 16:41

Lu ce fil avec intérêt quoiqu'il me semble un peu confus.

Quelques considérations générales et personnelles.

Tout d'abord, il me semble que les cycles de Lieder de Mahler appellent une voix grave accompagnée par un orchestre.
Je n'ai jamais été très enthousiasmé par un mezzo, un contralto ou un baryton soutenu par un piano. Il m'a toujours semblé qu'il y avait, de la part de Mahler, non pas la recherche d'un effet tapageur mais une volonté d'affirmation, volonté qui s'exprime très bien avec un orchestre et beaucoup moins bien avec un piano.

Ensuite, tout comme ils me semblent appeler l'orchestre, ces Lieder me semblent appeler une voix grave masculine, celle d'un baryton.
Bien sur, je possède les cycles "Chants d'un compagnon errant", "Chants pour des enfants morts" et les plus rares "Chants sur des poèmes de Rückert" chanté par des Dames, Baker/Barbirolli, Fasbaender/Chailly, Forrester/Munch, par exemple, et je reconnais bien volontiers que ce sont des réussites. Mais ces réussites ne m'interpellent pas comme m'interpellent les réalisations Hampson/Bernstein et Prey/Haitink. Telle Dame pourra être "meilleure" que tel ou tel baryton dans tel ou tel Lied mais je n'entends bien ces cycles que lorsqu'ils sont chantés par un baryton.

Enfin, je me souviens d'un ténor, Jonas Kaufmann, je crois, chantant quelques Lieder lors d'un concert avec orchestre, il y a déjà quelques années.
Malgré le renom et l'art du ténor, j'avais trouvé une telle interprétation totalement déplacée et hors sujet.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 21903
Date d'inscription : 22/01/2010

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyDim 9 Oct 2016 - 22:07

Disques en lice consacré aux Lieder eines fahrenden gesellen:
http://www.rts.ch/play/radio/disques-en-lice/audio/gustav-mahler--lieder-eines-fahrenden-gesellen?id=8025832
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 11657
Date d'inscription : 21/01/2007

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyJeu 6 Fév 2020 - 21:51

[Playlist]

Je réécoutais cet album de Lieder (voir 2 posts au-dessus) avec au programme:
-7 lieder de Lieder und Gesänge
-Lieder eines fahrenden Gesellen
-Fünf Rückert-Lieder
-Kindertotenlieder

Avec Stephan Genz et Roger Vignoles; c'est superbe.
Ces versions avec uniquement un accompagnement au piano me touchent davantage que les versions orchestrales.

Et puis Stephan Genz est vraiment un grand baryton; Vignolles excelle au piano...c'est tout bon! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Drosselbart
Mélomane averti


Nombre de messages : 290
Date d'inscription : 30/05/2019

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyVen 27 Nov 2020 - 21:46

Quelques mots sur ce disque dont il a été question un peu plus tôt dans la semaine :

Erinnerung. Gustav Mahler - Lieder, Chrustiane Karg, Malcom Martineau, Harmonia Mundi, 2020

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Mahler11


Benedictus en Playlist a écrit:
Très bien: très sobre, très soucieux du texte mais d’une belle musicalité; la voix de Christiane Karg semble avoir beaucoup mûri en peu de temps (ce qu’on perd en finesse, on le gagne en densité et en concentration du timbre.)

Je partage en grande partie les impressions de Benedictus sur cet enregistrement. Christiane Karg affiche une stupéfiante aisance avec ces Lieder. Ce qui m'a dès l'abord marqué, c'est ce métal incroyablement souple, et cette formidable clarté, qui lui permet de véritablement interpréter ces textes. Et c'est peut-être de cette qualité que découlera le point sur lequel je prendrais néanmoins mes distances. Je ne trouve pas ça sobre. Au contraire, j'ai l'impression d'entendre partout des intentions. Et ce qui me semble vraiment décisif, c'est l'accompagnement au piano, qui impose très régulièrement des variations de tempo, des contrastes, et ne s'inscrit quasi jamais dans un réel développement fluide. J'en suis à la troisième écoute, et je sens que ça commence à sérieusement me poser problème.

Il faut peut-être préciser que j'ai beaucoup de mal à abstraire mon écoute des Mahler-Lieder de ce que j'ai entendu de la part de Christian Gerhaher et Gerold Huber. Leurs concerts et leur disque ont été déterminants pour la relation que j'entretiens avec ce corpus, avec Gustav Mahler, et peut-être avec le genre du Lied en général. Cette retenue et cette simplicité, qui restitue à mon sens le pur Weltschmerz si intrinsèquement constitutive de cette musique, je ne peux pas m'en passer. Ici, l'approche est totalement différente.

Alors oui, un excellent disque, en aucun cas négligeable pour la discographie de ce corpus, ne serait-ce que parce qu'il pose de véritables questions sur ce qu'est cette musique. A chacun d'en tirer parti.


DavidLeMarrec en Playlist a écrit:
Benedictus a écrit:
Dans les deux derniers, Martineau est remplacé par les fameux enregistrements de Mahler rouleaux Welte-Mignon (qui posent d’ailleurs toutes sortes de questions.)

Si jamais tu veux les soulever, n'hésite pas. bounce

Si j'osais soulever, mes conclusions seraient qu'en toute sincérité, le disque n'aurait pas été moins bien, loin de là, si ces deux pistes avaient manqué. Personnellement, à la place des artistes, et même si l'expérience a pu paraître tentante, je crois que je me serais abstenu.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 13046
Age : 46
Date d'inscription : 02/03/2014

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 28 Nov 2020 - 0:22

Drosselbart a écrit:
Alors oui, un excellent disque, en aucun cas négligeable pour la discographie de ce corpus, ne serait-ce que parce qu'il pose de véritables questions sur ce qu'est cette musique.
En effet, et justement tes réserves me permettent de mieux cerner tout cela.

D'abord, ça me donne l'occasion de préciser un peu ce que j'avais dit de façon trop lapidaire et élusive dans cette note de Playlist:
Drosselbart a écrit:
Benedictus en Playlist a écrit:
Très bien: très sobre, très soucieux du texte mais d’une belle musicalité; la voix de Christiane Karg semble avoir beaucoup mûri en peu de temps (ce qu’on perd en finesse, on le gagne en densité et en concentration du timbre.)
Je partage en grande partie les impressions de Benedictus sur cet enregistrement. Christiane Karg affiche une stupéfiante aisance avec ces Lieder. Ce qui m'a dès l'abord marqué, c'est ce métal incroyablement souple, et cette formidable clarté, qui lui permet de véritablement interpréter ces textes. Et c'est peut-être de cette qualité que découlera le point sur lequel je prendrais néanmoins mes distances. Je ne trouve pas ça sobre. Au contraire, j'ai l'impression d'entendre partout des intentions.
En fait, en disant «sobriété» ce que je voulais surtout pointer, c'est deux choses, qui ne sont pas contradictoires avec ce que tu dis:
1. on est aux antipodes d'un esthétique «instrumentale» et hédoniste du chant: il y a une forme de concentration sur le texte qui fait que Christiane Karg tourne le dos aux effets purement vocaux (par exemple, ces espèces de moirures un peu flottantes, ces effets de squillo étouffé, la généralisation du legato - toutes ces choses qui, dans son disque de mélodies françaises avec orchestre mettaient le texte au second plan.)
2. certes, il y a beaucoup d'intentions, mais j'ai l'impression que celles-ci passent avant tout par un travail très éloquent sur le phrasé et les accentuations (ce qui implique, effectivement, une certaine liberté d'agogique), et non par des maniérismes vocaux ou des afféteries phonétiques: en parlant de «sobriété», je voulais surtout opposer sur ce point le style de Christiane Karg au contre-modèle absolu que constitue pour moi Elisabeth Schwarzkopf dans les Jugendzeit et Wunderhorn.

J'entends tout à fait ce que tu dis quand tu écris:
Citation :
Et ce qui me semble vraiment décisif, c'est l'accompagnement au piano, qui impose très régulièrement des variations de tempo, des contrastes, et ne s'inscrit quasi jamais dans un réel développement fluide. J'en suis à la troisième écoute, et je sens que ça commence à sérieusement me poser problème.
Mais je crois que ça rejoint aussi la question des rouleaux Welte-Mignon. Parce que là, pour le coup, si on fait abstraction des questions (largement sans réponses autres qu'hypothétiques) auxquelles je pensais pour ma part (quel est le degré de fidélité ou de distorsion des rouleaux gravés par rapport au jeu de Mahler au piano? à quelles contraintes techniques Mahler a-t-il dû s'adapter et comment a-t-il choisi de le faire? Mahler seul au clavier s'est-il autorisé ce jour-là des libertés qu'il n'aurait pas prises en accompagnant une chanteuse?...), ce qu'on entend là montre au moins une chose, et massivement: c'est, ici, Mahler a usé ici de variations de tempo, de contrastes, qui prennent, bien plus massivement que ne le fait Martineau, le contrepied de tout développement fluide. (Au demeurant, ce rubato assez extrême correspond assez aux témoignages sur l'art de Mahler comme chef.)

Alors, bien sûr, je comprends et partage ta préférence et ton attachement pour les interprétations de Gerhaher et Huber (même si je relativiserais quand même sur la «retenue» et la «simplicité»: le style vocal de Gerhaher - que j'adore, inconditionnellement - me semble quand même plus direct, brut et frontal que réellement «retenu», et construire la continuité du développement comme le fait Huber me paraît le résultat d'un art assez sophistiqué.) Mais, quand tu écris
Citation :
Cette retenue et cette simplicité, qui restitue à mon sens le pur Weltschmerz qui anime cette musique
je crois que tu as raison de préciser «à mon sens», parce que, justement, cette approche plus épurée est une des actualisations possibles de cette musique (et est assez en phase avec nos sensibilités) mais pas la seule, et certainement pas celle qui correspondrait le plus étroitement à l'éthos de Mahler-compositeur-et-interprète-dans-son-contexte.

Pour ma part, je suis vraiment très sensible aussi à l'autre actualisation que Christiane Karg et Martineau proposent de cette musique, non moins légitime, probablement plus articulée à certaines des préoccupation musicales de Mahler interprète de sa musique (en ce sens, je trouve au contraire assez pertinente, et en tout cas suggestive, l'adjonction des deux pistes avec les rouleaux Welte-Mignon), et servie par des qualités verbales et musicales supérieures - qui distillent une sorte de surinvestissement du texte (à l'articulation d'un souci encore romantique de l'épanchement du moi et d'une esthétique proto-expressionniste) et une forme d'intranquillité qui ne me semblent après tout pas étrangers non plus au Weltschmerz Vienne-fin-de-siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Drosselbart
Mélomane averti


Nombre de messages : 290
Date d'inscription : 30/05/2019

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 28 Nov 2020 - 7:51

Je suis parfaitement d'accord, s'il s'agit de parler de sobriété dans la technique de chant plutôt que dans l'interprétation, oui. D'ailleurs, je dois bien dire que je suis plutôt demandeur de cette forme de chant, et que c'est généralement bien plus ma tasse de thé que Schwarzkopf (même si ses Wunderhorn-Lieder avec DFD font plutôt partie de ses enregistrements pour lesquels j'ai de la sympathie).

De la même façon, lorsque je parle de retenue pour Gerhaher, c'est plus à l'interprétation que je pensais qu'à la technique vocale en soi - dont j'ai bien conscience qu'elle est en décalage avec un certain nombre de repères esthétiques, pour ce côté brut et frontal que tu décris bien. En revanche, ses choix interprétatifs dans Mahler prennent résolument le chemin d'une profonde intériorité, d'une délicatesse - à mon sens - inégalable. Et je crois que s'il y parvient à ce point, c'est justement parce que son chant donne cette impression d'absence d'artifice. Avec Christiane Karg, tout est beaucoup plus plastique, plus affirmatif, et par conséquent. La lecture se situe ailleurs, à mon sens. Ce qui ne signifie pas qu'elle est moins légitime ou de moindre valeur artistique, loin s'en faut.

Benedictus a écrit:

J'entends tout à fait ce que tu dis quand tu écris:
Citation :
Et ce qui me semble vraiment décisif, c'est l'accompagnement au piano, qui impose très régulièrement des variations de tempo, des contrastes, et ne s'inscrit quasi jamais dans un réel développement fluide. J'en suis à la troisième écoute, et je sens que ça commence à sérieusement me poser problème.
Mais je crois que ça rejoint aussi la question des rouleaux Welte-Mignon. Parce que là, pour le coup, si on fait abstraction des questions (largement sans réponses autres qu'hypothétiques) auxquelles je pensais pour ma part (quel est le degré de fidélité ou de distorsion des rouleaux gravés par rapport au jeu de Mahler au piano? à quelles contraintes techniques Mahler a-t-il dû s'adapter et comment a-t-il choisi de le faire? Mahler seul au clavier s'est-il autorisé ce jour-là des libertés qu'il n'aurait pas prises en accompagnant une chanteuse?...), ce qu'on entend là montre au moins une chose, et massivement: c'est, ici, Mahler a usé ici de variations de tempo, de contrastes, qui prennent, bien plus massivement que ne le fait Martineau, le contrepied de tout développement fluide. (Au demeurant, ce rubato assez extrême correspond assez aux témoignages sur l'art de Mahler comme chef.)

D'abord, merci d'aller au  bout de la réflexion là où j'étais resté au milieu du gué. La question de le valeur prescriptive de ces enregistrements Welte Mignon est effectivement difficile à cerner, même si on admettait que d'un point de vue purement technique, la retranscription est fidèle. Sans vouloir échafauder trop d'hypothèses, on peut très bien penser que pour faire ces enregistrements, Mahler a tout simplement joué des pièces dont il considérait qu'ils étaient emblématiques de son œuvre, parmi lesquels figuraient ces mélodies, ces "motifs architecturaux" qui ont marqué ses compositions, et qui pouvaient dès lors ne pas être considérés comme les seules parties d'accompagnement pour les Wunderhorn-Lieder.

J'ai également réécouté la poignée d'enregistrements il y a quelques jours, pour mieux me rendre compte. Et c'est surtout avec Ging heut' Morgen übers Feld, qu'il réalisé par ailleurs, que j'ai eu la plus nette impression que ça n'a manifestement pas été calibré pour le chant. On a vraiment le sentiment qu'il joue de façon totalement libre, et d'ailleurs, ça ne provoque pas chez moi le même inconfort que dans la configuration avec partie chanté. Et à cet égard, le point de départ de cette lecture fluctuante comme canon de référence pour l'interprétation de Lieder me paraît excessivement mince... Bien-sûr, ça ne remet pas en question les réalités quant au style de Mahler interprète, et notamment de sa propre musique. Mais entre la manière dont Mahler jouait au piano, seul, pour restituer l'esprit de son oeuvre, et la manière dont Mahler accompagnait la voix humaine, qui sait ce qui peut bien se trouver.

Personnellement, ça me pose surtout des problèmes quant à la définition de ce qu'est ce genre musical, aujourd'hui. Comme tu les soulignes très justement, c'est une réflexion qui est certainement relative à l'expérience subjective qu'on a du Lied. Mais cette subjectivité là n'est-elle pas elle aussi façonnée par un base de donnée, par un canon qui est en grande partie aussi une nécessité de histoire de l'interprétation, ne serait-ce que parce que beaucoup ? Tout compte fait, je dois dire que je suis reconnaissant d'avoir pu écouter ce disque plusieurs fois, non pas parce qu'il me semble donner une lecture de Mahler tel qu'il est "audible" aujourd'hui (mettons que je ne parle que pour moi seul), mais parce qu'en se plaçant a rebours, il met en perspective les enjeux du Lied mahlerien.

Citation :
Pour ma part, je suis vraiment très sensible aussi à l'autre actualisation que Christiane Karg et Martineau proposent de cette musique, non moins légitime, probablement plus articulée à certaines des préoccupation musicales de Mahler interprète de sa musique (en ce sens, je trouve au contraire assez pertinente, et en tout cas suggestive, l'adjonction des deux pistes avec les rouleaux Welte-Mignon), et servie par des qualités verbales et musicales supérieures - qui distillent une sorte de surinvestissement du texte (à l'articulation d'un souci encore romantique de l'épanchement du moi et d'une esthétique proto-expressionniste) et une forme d'intranquillité qui ne me semblent après tout pas étrangers non plus au Weltschmerz Vienne-fin-de-siècle.

Et voilà, je souscris à cent pour cent à ça. C'est toute la valeur qu'à pour moi cet enregistrement de Karg et Martineau. Il nous montre que, manifestement, même le Weltschmerz a une histoire !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92204
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 28 Nov 2020 - 8:11

Je n'ai écouté le disque que deux fois, à sa sortie, mais je n'ai pas du tout été frappé par la sophistication de Karg, que j'ai surtout trouvée ductile et attentive au texte. Pas de façon directe et droite façon Bauer (mais est-il seulement possible de tenir cet impératif avec une voix de soprano ?), mais pas du tout dans la sophistication extrême. D'où ma surprise quand Drosselbart évoque Gerhaher, tout de même le sommet de la sophistication – j'adore, mais en particulier dans Mahler, la dissociation permanente de tous les paramètres (métallique / non métallique, larynx bas ou haut, couverture maximale ou minimale, voix pleine, mixée ou allégée), la surarticulation des consonnes finissent, même dans l'espace d'une salle de concert, par revêtir un aspect un peu artificieux.

J'entends bien la distinction que vous faites entre conduite de la voix, texte et agogique, mais pour les trois paramètres, Karg me paraît bien plus directe que Gerhaher – à ceci près que, structurellement, elle ne peut pas avoir l'immédiateté d'intelligibilité d'une voix de baryton. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92204
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 28 Nov 2020 - 8:22

Benedictus a écrit:
Mais je crois que ça rejoint aussi la question des rouleaux Welte-Mignon. Parce que là, pour le coup, si on fait abstraction des questions (largement sans réponses autres qu'hypothétiques) auxquelles je pensais pour ma part (quel est le degré de fidélité ou de distorsion des rouleaux gravés par rapport au jeu de Mahler au piano? à quelles contraintes techniques Mahler a-t-il dû s'adapter et comment a-t-il choisi de le faire? Mahler seul au clavier s'est-il autorisé ce jour-là des libertés qu'il n'aurait pas prises en accompagnant une chanteuse?...), ce qu'on entend là montre au moins une chose, et massivement: c'est, ici, Mahler a usé ici de variations de tempo, de contrastes, qui prennent, bien plus massivement que ne le fait Martineau, le contrepied de tout développement fluide. (Au demeurant, ce rubato assez extrême correspond assez aux témoignages sur l'art de Mahler comme chef.)

Merci pour ces hypothèses stimulantes Benedictus !
(j'en étais un peu plus sommairement resté, personnellement, à wow incroyable Mahler qui joue)

Comme le suppose Drosselbart, la liberté d'exécution est probablement due au fait que, l'exercice n'étant pas de servir d'accompagnement de piano-bar à des wanna-be chanteurs, Mahler a tout simplement joué des thèmes qui innervent son œuvre ou l'habitaient à ce moment, et joué cela avec sa sensibilité, donc potentiellement avec encore plus de liberté qu'il n'en aurait eu s'il avait dû manœuvrer tout un orchestre.

De ce fait, l'inclure dans un récital de chant est probablement forcer l'histoire (et jouer à un jeu acrobatique !)… mais quelle expérience formidable !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Drosselbart
Mélomane averti


Nombre de messages : 290
Date d'inscription : 30/05/2019

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 28 Nov 2020 - 8:58

DavidLeMarrec a écrit:
Je n'ai écouté le disque que deux fois, à sa sortie, mais je n'ai pas du tout été frappé par la sophistication de Karg, que j'ai surtout trouvée ductile et attentive au texte. Pas de façon directe et droite façon Bauer (mais est-il seulement possible de tenir cet impératif avec une voix de soprano ?), mais pas du tout dans la sophistication extrême. D'où ma surprise quand Drosselbart évoque Gerhaher, tout de même le sommet de la sophistication – j'adore, mais en particulier dans Mahler, la dissociation permanente de tous les paramètres (métallique / non métallique, larynx bas ou haut, couverture maximale ou minimale, voix pleine, mixée ou allégée), la surarticulation des consonnes finissent, même dans l'espace d'une salle de concert, par revêtir un aspect un peu artificieux.

J'entends bien la distinction que vous faites entre conduite de la voix, texte et agogique, mais pour les trois paramètres, Karg me paraît bien plus directe que Gerhaher – à ceci près que, structurellement, elle ne peut pas avoir l'immédiateté d'intelligibilité d'une voix de baryton. Smile

Oui, j'aurais dû être plus précis en parlant de retenue, dans la mesure où ici, en en sortant de mes écoutes successives, j'étais surtout focalisé sur des questions de conduite phrasé et d'arc mélodique. C'est sur ces aspects-là, plus que sur les qualités vocales de Christiane Karg (sur lesquelles Benedictus avait dit l'essentiel), que ce disque m'a vraiment poussé à m'interroger. Mais oui, Gerhaher a un chant bien plus sophistiqué (plus construit que vraiment plastique), ce que je distinguerais quand même de ses choix interprétatifs, qui quant à eux, me semble être tout sauf sophistiqués ou maniérés.


DavidLeMarrec a écrit:
(j'en étais un peu plus sommairement resté, personnellement, à wow incroyable Mahler qui joue)

Tu mets le doigts dessus. Soyons honnête, c'est quand même très probablement ce qui motive l'apparition de ces deux pistes sur le disque, en fin de programme (appendice pour les curieux ?). Il eut été, à mon humble avis, beaucoup plus intéressant d'interpréter les lieder en question dans la configuration normale, au cours du programme, et de leur faire suivre les pistes de Mahler seul. Ca aurait eu à la fois plus de sens, d'un point de vu purement musical d'une part, didactique d'autre part, et c'eut été par la même un hommage touchant au compositeur. Là, quoi qu'on en dise, ça fait quand même un peu collage pittoresque.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92204
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 28 Nov 2020 - 11:21

Drosselbart a écrit:
ses choix interprétatifs, qui quant à eux, me semble être tout sauf sophistiqués ou maniérés.

Je viens de réécouter son disque Mahler ce matin, et je ne pas d'accord, c'est vraiment très travaillé / sophistiqué / maniéré. Pas forcément dans le rubato, mais dans la diversité d'accentuations, de timbrages… il est sans cesse en train de changer la couleur, de faire des effets. Ça va de pair avec une réelle intelligence du texte, qui donne l'impression qu'il prime tout de même sur la musique, mais difficile de faire plus ostentatoirement construit.

Quand je pense à quelque chose de direct, c'est plutôt Bauer, S. Genz, R. Braun, Allen, Loges qui me viendraient à l'esprit.


Citation :
Tu mets le doigts dessus. Soyons honnête, c'est quand même très probablement ce qui motive l'apparition de ces deux pistes sur le disque, en fin de programme (appendice pour les curieux ?). Il eut été, à mon humble avis, beaucoup plus intéressant d'interpréter les lieder en question dans la configuration normale, au cours du programme, et de leur faire suivre les pistes de Mahler seul. Ca aurait eu à la fois plus de sens, d'un point de vu purement musical d'une part, didactique d'autre part, et c'eut été par la même un hommage touchant au compositeur. Là, quoi qu'on en dise, ça fait quand même un peu collage pittoresque.

Moi je trouve ça vraiment intéressant, fût-ce pour en montrer les limites (et nourrir nos hypothèses). Je suis de toute façon un ardent défenseur du bricolage : bidouiller, ça fait vivre la musique, surtout quand on écoute beaucoup de fois les mêmes œuvres. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Drosselbart
Mélomane averti


Nombre de messages : 290
Date d'inscription : 30/05/2019

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 28 Nov 2020 - 13:46

La raison pour laquelle je suis tellement attaché à parler de retenue dans ce que fait Gerhaher ici, c'est justement parce qu'il construit son interprétation de telle façon qu'à la fin, que tout est tellement bien calibré, avec un tel sens de la mesure, que j'ai systématiquement le sentiment que c'est l'essence même de cette musique, qu'elle doit être interprété comme ça, et pas autrement. Tout est si juste, si bien senti, avec un soin presque religieux porté à la moindre évocation, que ça renoue effectivement, dans ma perception, avec la simplicité et la pudeur de l'œuvre accomplie. En voilà de grands mots !

Mais je suppose qu'on touche là à la partie la plus subjective et personnelle de l'appréciation musicale. Comme je ne suis que très peu au courant de la partie technique du chant, c'est pour moi l'impression globale du résultat qui prime. Ta connaissance de la "fabrique" vocale fait certainement que tu as également plus tendance à l'entendre que moi, et donc qu'elle a pour toi plus de poids dans la façon d'apprécier le "produit fini".

D'ailleurs, puisque tu l'évoques, est-ce que Bauer a enregistré quelque chose de Mahler ?

DavidLeMarrec a écrit:

Moi je trouve ça vraiment intéressant, fût-ce pour en montrer les limites (et nourrir nos hypothèses). Je suis de toute façon un ardent défenseur du bricolage : bidouiller, ça fait vivre la musique, surtout quand on écoute beaucoup de fois les mêmes œuvres. Very Happy

Si j'osais une métaphore fruiticole, je dirais que dans un verger, il faut greffer et tailler. Le tout est de savoir quand on sort la cisaille !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92204
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 28 Nov 2020 - 17:51

Drosselbart a écrit:
à la fin, que tout est tellement bien calibré, avec un tel sens de la mesure

Je ne trouve pas, même à la fin. Smile Pour moi il est vraiment très volontariste, une vision tout à fait différente de son rôle par rapport à d'autres plus pudiques (on pourrait citer Bär également). Je ressens davantage cette évidence dans ses Meunière de maturité, dans ses Schumann, dans sa Ferne Geliebte… que dans ces Mahler – même impression en salle d'ailleurs, c'était presque distrayant à force de multiplier les changements de posture et d'effets. Un côté un peu Wanda Landowska dans Goldberg, si je peux me permettre cette comparaison osée.

Pour autant, j'adore ce qu'il, hein, y compris dans ce disque Mahler d'ailleurs !


Citation :
D'ailleurs, puisque tu l'évoques, est-ce que Bauer a enregistré quelque chose de Mahler ?

Rückert et Wunderhorn, chez Ars Musici. Mais c'était tôt (2003), ça n'a pas la fermeté de conception du Gerhaher de maturité. Pour autant, quelque chose qui coule davantage dans la lecture du texte. (Je ne suis pas sûr de préférer ce qu'il fait à cette époque à ce que fait Gerhaher aujourd'hui.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Drosselbart
Mélomane averti


Nombre de messages : 290
Date d'inscription : 30/05/2019

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 28 Nov 2020 - 19:15

DavidLeMarrec a écrit:
Un côté un peu Wanda Landowska dans Goldberg, si je peux me permettre cette comparaison osée.


hehe

Citation :
Citation :
D'ailleurs, puisque tu l'évoques, est-ce que Bauer a enregistré quelque chose de Mahler ?

Rückert et Wunderhorn, chez Ars Musici. Mais c'était tôt (2003), ça n'a pas la fermeté de conception du Gerhaher de maturité. Pour autant, quelque chose qui coule davantage dans la lecture du texte. (Je ne suis pas sûr de préférer ce qu'il fait à cette époque à ce que fait Gerhaher aujourd'hui.)

Ah oui, ça me dit quelque chose... Il faudra que j'écoute à l'occasion !
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand

Nombre de messages : 2441
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 6 Fév 2021 - 10:41

Heinrich Schlusnus; "Lieder eines fahrenden Gesellen"; Gustav Mahler
Heinrich Schlusnus--Baryton / Winfried Zillig--Chef d’orchestre Orchester des Hessischen Rundfunk 1950 .

L'on redécouvre peu à peu, des trésors dans les archives,et l'on revisite aussi,la vision qu'on pouvait avoir du chant mahlérien,à cette époque (les années 50 et avant ).On voit aussi, que des chanteurs ,comme le baryton Heinrich Schlusnus,se meuvent là-dedans ,comme un poisson dans l'eau .C'est vrai qu'il est aidé en cela, par le grand chef Winfried Zillig.

Heinrich Schlusnus; "Lieder eines fahrenden Gesellen"; Gustav Mahler

En plus en supplément ,3 Rückert-Lieders ,par la grande et belle voix lumineuse de Maria Stader,ce qui change un peu ,des voix mezzo plus graves habituelles ,le tout toujours accompagné,avec douceur et gravité,par Zillig.

Gustav MAHLER "Rückert-Lieder" Maria Stader
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92204
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptySam 6 Fév 2021 - 23:10

Pas écouté, mais Schlusnus, c'est épatant en général, oui. bounce Une clarté et une fluidité très précieuses dans le lied.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28730
Date d'inscription : 21/09/2012

Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 EmptyVen 10 Sep 2021 - 21:00

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Gustav Mahler (1860-1911) :

Lieder eines fahrenden Gesellen

= Christa Ludwig, mezzo-soprano ; Adrian Boult, Philharmonia Orchestra

(Columbia, octobre 1958)

Smile Ludwig un peu maniérée dans le Ging heut'morgen übers Feld, mais quel orchestre de rêve (les bois !), quelle ampleur !
Sauf dans le Ich hab'ein glühend Messer où Boult tient les rênes un peu larges, et dans les Zwei blauen Augen
où le balancement central sonne un peu déphasé, -toutefois l'instinct dramatique ne lui fait pas défaut.
Splendide version au demeurant, charismatique en diable !


Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Mahler19
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mahler - Lieder (sauf von der Erde)   Mahler - Lieder (sauf von der Erde) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mahler - Lieder (sauf von der Erde)
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: