Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -39%
Prix cassé sur le Smartphone Samsung Galaxy ...
Voir le deal
479 €

 

 Mozart : sérénades et divertimenti

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1156
Date d'inscription : 07/08/2012

Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 EmptyDim 10 Mai 2020 - 9:44

La question de Benedictus [Au fait, quelqu’un aurait une bonne version HIP de la Gran Partita à me recommande]  n'est pas rapporté ici, je qui pourrait prêter à une mauvaise lecture de fomalhaut. Ou tout simplement il n'a pas répond à Benedictus mais exprimer simplement sa préférence de manière générale.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11659
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 EmptyMer 13 Mai 2020 - 11:01

Actéon a écrit:
Zefiro : la version "plein air", plus rustique et moins fondue que Herreweghe mais ça fonctionne très bien. Basson solo truculent dans la Romance.
DavidLeMarrec a écrit:
Zefiro (Astrée) : timbres typés, lecture fluide.
Bruno Luong a écrit:
Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 51zflc10
Ecouté en streaming, est mon choix s'établi sur ce disque de l'Esemble Zefiro.
Ces gars là savent jouent les vents, et ils varient leurs interprétations suivent les mouvements, les rendent plus contrastés.

Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 Mozart19
Sérénade KV 361/370a en si bémol majeur «Gran Partita»
Ensemble Zefiro
Sion, IX.1996
Astrée / Auvidis


drunken Quelle œuvre extraordinaire, quand même! On y trouve la diversité des climats et des styles mozartiens (du jeu et de la danse, comme de la poésie et du chant…) avec un sens de la forme qui semble assez au-delà du genre - et puis cette façon tellement inventive, kaléidoscopique, d’explorer toutes les facettes de cet instrumentarium (les contrastes des modes d’émission, les alliages des timbres, les effets concertants et les tuilages, les jeux de contrepoint…) Il faut dire aussi que ces instruments sont intrinsèquement d’une telle saveur, en termes de couleurs, de textures…

Il faut dire aussi que les Zefiro accentuent encore plus tout ça: des timbres en effet typés et «rustiques» (en tout cas avec des grains très marqués), un jeu très contrasté - mais aussi beaucoup d’équilibre entre les pupitres, et une vraie fluidité de la ligne. C’est assez parfait.

Même s’il est probable que la cacophonie d’Harnoncourt flattera davantage mes idiosyncrasies… hehe
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90112
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 EmptyMer 13 Mai 2020 - 12:20

Pourtant, à l'échelle de la discographie, Zefiro n'est pas du tout le plus roots (dans un genre similaire, Octophoros l'est un brin plus). Je me doute qu'Harnoncourt te ravira en effet. Mr. Green

Pour ma part, réel faible pour la grande Sérénade en ut mineur, que je trouve autrement plus persuasive et vertigineuse, même si j'aime beaucoup les deux.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11659
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 EmptyMer 13 Mai 2020 - 12:24

Ut mineur, c'est la Nachtmusik pas kleine, c'est ça? Je ne l'ai pas sous la main - tu aurais des recommandations discographiques (HIP)?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90112
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 EmptyMer 13 Mai 2020 - 14:01

Benedictus a écrit:
Ut mineur, c'est la Nachtmusik pas kleine, c'est ça? Je ne l'ai pas sous la main - tu aurais des recommandations discographiques (HIP)?

C'est la n°12, celle qui commence comme la Sonate en ut mineur.

Sensiblement les mêmes (souvent couplés) : en particulier les membres du COE, dont le discours est passionnant. Zefiro est très bien à nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11659
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 EmptyVen 15 Mai 2020 - 0:32

Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 Mozart20
Sérénade n°10 en si bémol majeur, KV 361 (370a) «Gran Partita»
Nikolaus Harnoncourt / Wiener Mozart-Bläser
1984
Teldec


Effectivement, un enregistrement tout à fait pour moi!  Very Happy

Une sonorité extrêmement typée «viennoise» (ces anches nasillardes aux timbres incroyables et ces cors qui brament avec verdeur) - et je dois admettre que je raffole de ces timbres qui grésillent et s’entrechoquent dans les tutti! Par ailleurs, une lecture formidablement vive et contrastée, avec des phrasés trépidants et furibonds mais d’une éloquence folle (Harnoncourt, quoi!), des moments de danse particulièrement irrésistibles (et pour une fois on entend la contrebasse!), mais aussi quelle poésie dans les mouvements lents (des solistes en état de grâce, et ces couleurs!)

Sans doute «radical» mais totalement grisant!
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 893
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 EmptyDim 17 Mai 2020 - 18:53

DavidLeMarrec a écrit:
Benedictus a écrit:
(Au fait, quelqu’un aurait une bonne version HIP de la Gran Partita à me recommander?)

Zefiro (Astrée) : timbres typés, lecture fluide.
Octophoros (Accent) : même genre, mais plus capiteux. Peut-être les plus beaux timbres de la discographie, avec des hautbois bien acides qui vrillent un peu.

J'ai donc sombré à la hype Mozart et testé les deux versions ci-dessus. Zefiro est vraiment admirable en tous points, le son est un ravissement, c'est moelleux sans être amolli. Octophoros plus capiteux, j'ai envie de dire plus astringent, avec un peu plus de rebond.
Deux très belles lectures, avec une légère préférence pour Zefiro par hédonisme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mozart : sérénades et divertimenti - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mozart : sérénades et divertimenti
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: