Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Baskets Nike Air Huarache
64.99 € 129.99 €
Voir le deal

 

 Bastille - La Walkyrie - juin 2010

Aller en bas 
+32
Charlym
Cololi
Kermit
Froberger
AD
CAMILLE
simon
Zwielicht
Wolferl
Stolzing
Quint
Guilaine75006
WoO
Wagneropathe
Polyeucte
fliegender
OYO TOHO
Ciro
Guillaume
Montfort
Siegmund
Mehdi Okr
Rameau
Hidraot
Abnegor
*Nico
DavidLeMarrec
frere elustaphe
aurele
Utnapištim
calbo
Xavier
36 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Froberger
Mélomaniaque
Froberger


Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 05/05/2010

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMar 29 Juin - 3:07

Avant que ce topic ne perde sa mode... J'aimerai dire que j'ai complètement découvert la Walkyrie avec cette production, au début de juin (donc il y a fort longtemps -- je ruminais un commentaire).

Comment qualifier cette découverte ??

J'ai adoré !!!! fleurs

Si le premier acte m'a laissé pressentir le pire pour la suite, j'ai été complètement emporté dès la fin du second acte, rempli d'émotion. J'ai particulièrement adoré Brünnhilde, le personnage, et Dalayman, la chanteuse, que j'ai trouvé fabuleuse. Le livret entier m'a touché, sans parler des scènes de Brü et Wotan, qui sont bouleversantes... J'aime être transporté dans mes sentiments, et j'aime que ça ait été lent sans être long.

La mise en scène ? M'a beaucoup plu -- mais je n'avais pas d'a priori.

Deux fois j'ai tenté d'y retourné, deux fois j'ai eu une place, deux fois le sort s'est acharné pour que je n'y puisse pas retourner. Alors ce sera un souvenir que je devrai chérir pour sa nature éphémère...


(Je vous épargnerai dans l'immédiat, la grosse déception qu'a été Tannhäuser, dont je m'imaginais que ce serait une découverte comparable.)
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Okr
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMar 29 Juin - 7:37

Wagneropathe a écrit:

A ma connaissance, avant Krämer, seul Chéreau avait ainsi installé une armée de figurants sur scène lors du I. Chéreau mène ce parti pris avec plus de créativité et de talent que Krämer, mais je trouve toujours un peu dommage de casser l'atmosphère de huis clos de ce passage.

Si ma mémoire ne me trahit pas, c'était aussi le cas à Strasbourg il y peu.
Revenir en haut Aller en bas
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe


Nombre de messages : 1476
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMar 29 Juin - 9:13

♫ a écrit:
Wagneropathe a écrit:

A ma connaissance, avant Krämer, seul Chéreau avait ainsi installé une armée de figurants sur scène lors du I. Chéreau mène ce parti pris avec plus de créativité et de talent que Krämer, mais je trouve toujours un peu dommage de casser l'atmosphère de huis clos de ce passage.

Si ma mémoire ne me trahit pas, c'était aussi le cas à Strasbourg il y peu.

Qui mettait en scène, McVicar ?
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32986
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMar 29 Juin - 9:21

Froberger a écrit:
Avant que ce topic ne perde sa mode... J'aimerai dire que j'ai complètement découvert la Walkyrie avec cette production, au début de juin (donc il y a fort longtemps -- je ruminais un commentaire).

Comment qualifier cette découverte ??

J'ai adoré !!!! fleurs

Si le premier acte m'a laissé pressentir le pire pour la suite, j'ai été complètement emporté dès la fin du second acte, rempli d'émotion. J'ai particulièrement adoré Brünnhilde, le personnage, et Dalayman, la chanteuse, que j'ai trouvé fabuleuse. Le livret entier m'a touché, sans parler des scènes de Brü et Wotan, qui sont bouleversantes... J'aime être transporté dans mes sentiments, et j'aime que ça ait été lent sans être long.

La mise en scène ? M'a beaucoup plu -- mais je n'avais pas d'a priori.

Deux fois j'ai tenté d'y retourné, deux fois j'ai eu une place, deux fois le sort s'est acharné pour que je n'y puisse pas retourner. Alors ce sera un souvenir que je devrai chérir pour sa nature éphémère...


(Je vous épargnerai dans l'immédiat, la grosse déception qu'a été Tannhäuser, dont je m'imaginais que ce serait une découverte comparable.)

Et bien tant mieux ! Very Happy

Mais c'est bizarre ce que tu dis sur l'acte 1 : c'est je trouve l'acte le plus accessible qui soit chez Wagner.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Mehdi Okr
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMar 29 Juin - 10:15

Wagneropathe a écrit:
♫ a écrit:
Wagneropathe a écrit:

A ma connaissance, avant Krämer, seul Chéreau avait ainsi installé une armée de figurants sur scène lors du I. Chéreau mène ce parti pris avec plus de créativité et de talent que Krämer, mais je trouve toujours un peu dommage de casser l'atmosphère de huis clos de ce passage.

Si ma mémoire ne me trahit pas, c'était aussi le cas à Strasbourg il y peu.

Qui mettait en scène, McVicar ?

Exactement. Voir :
http://www.forumopera.com/v1/concerts/walkyrie_strasbourg080418.html
On voit d'ailleurs une photo de "Hunding, tel un samouraï entouré de ses hommes". Egalement un photo qui montre les fameux destriers dont on a déjà parlé il y a quelques jours.
Clairement la plus belle et intelligente mise en scène que j'aie vue de cette oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Dave
Mélomane chevronné
Dave


Nombre de messages : 2659
Age : 34
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMar 29 Juin - 10:18

Cololi a écrit:


Et bien tant mieux ! Very Happy

Mais c'est bizarre ce que tu dis sur l'acte 1 : c'est je trouve l'acte le plus accessible qui soit chez Wagner.

Peut être que c'est accessible musicalement, mais dramatiquement, j'ai trouvé ça long et peu chiant sur la fin Wink (la 1ère fois)
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl


Nombre de messages : 13311
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMar 29 Juin - 10:49

♫ a écrit:
Wagneropathe a écrit:
♫ a écrit:
Wagneropathe a écrit:

A ma connaissance, avant Krämer, seul Chéreau avait ainsi installé une armée de figurants sur scène lors du I. Chéreau mène ce parti pris avec plus de créativité et de talent que Krämer, mais je trouve toujours un peu dommage de casser l'atmosphère de huis clos de ce passage.

Si ma mémoire ne me trahit pas, c'était aussi le cas à Strasbourg il y peu.

Qui mettait en scène, McVicar ?

Exactement. Voir :
http://www.forumopera.com/v1/concerts/walkyrie_strasbourg080418.html
On voit d'ailleurs une photo de "Hunding, tel un samouraï entouré de ses hommes". Egalement un photo qui montre les fameux destriers dont on a déjà parlé il y a quelques jours.
Clairement la plus belle et intelligente mise en scène que j'aie vue de cette oeuvre.
Ça n'a évidemment pas été filmé, j'imagine... Je resterai rêveur. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32986
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMar 29 Juin - 10:52

Dave a écrit:
Cololi a écrit:


Et bien tant mieux ! Very Happy

Mais c'est bizarre ce que tu dis sur l'acte 1 : c'est je trouve l'acte le plus accessible qui soit chez Wagner.

Peut être que c'est accessible musicalement, mais dramatiquement, j'ai trouvé ça long et peu chiant sur la fin Wink (la 1ère fois)

Beh justement je trouve que c'est plutôt halletant, même à la 1° écoute :
- le prélude que j'ai trouvé impressionnant : l'idée de poursuite est mise en musique d'une façon qu'on comprend immédiatement sans connaître l'histoire ce qu'il se passe.
- les récits de Siegmund franchement passionnants
- puis il y a le tube Winterstürme jusqu'à la fin de l'acte, qui je pense est le plus saisissant à la 1° écoute (avec les adieux de Wotan).

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90845
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMar 29 Juin - 13:55

C'est l'acte qui fonctionnait peut-être le moins dans cette production.
Revenir en haut Aller en bas
Froberger
Mélomaniaque
Froberger


Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 05/05/2010

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMar 29 Juin - 14:54

Je ne pense pas que l'acte I est moins bien, mais voici comment j'explique que je l'ai moins apprécié.
  • J'étais venu avec l'a priori que la Walkyrie allait suivre l'Or du Rhin directement, et en ce sens j'ai été complètement dérouté pendant le premier acte que ça n'a absolument aucun rapport.
  • Je n'ai pas été touché par l'amour/l'errance de Siegmund/Sieglinde, et surtout, j'ai trouvé que l'aspect incestueux était TROP accentué (presque à chaque réplique), et cela m'a troublé -- au niveau de la pertinence.
  • Je pense que c'était le moins bon de la production, comme dit Xavier. Et j'avoue que je n'ai pas été particulièrement saisi par les deux chanteurs. Je trouvais Siegmund un peu mou, et j'ai trouvé qu'il manquait quelque chose à Merbeth.
  • J'ai été complètement saisi par Dalayman...

Je suis persuadé que si je revoyais la Walkyrie, j'aimerais tout. Mais c'était ma toute première fois...
Revenir en haut Aller en bas
Rameau
Mélomaniaque



Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMar 29 Juin - 15:31

Froberger a écrit:
[list][*]J'étais venu avec l'a priori que la Walkyrie allait suivre l'Or du Rhin directement, et en ce sens j'ai été complètement dérouté pendant le premier acte que ça n'a absolument aucun rapport.
Une fois qu'on a assimilé le Ring, c'est justement un des aspects très forts de cet acte : ces personnages, en apparence, n'ont aucun rapport avec ce qui précède, alors qu'en fait, sans qu'ils en soient conscients, ils sont complètement à la merci de tout ce qui se passe là-haut, comme de nombreuses indications le laissent entendre dans leurs discours.
En ce qui concerne l'inceste, on est dans le domaine du mythe, où c'est finalement assez courant...
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe


Nombre de messages : 1476
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMar 29 Juin - 17:53

Xavier a écrit:
C'est l'acte qui fonctionnait peut-être le moins dans cette production.

Clairement, et c'est ce que pensaient également des amis avec qui j'y étais retourné le 26, et qui n'avait jamais entendu la Walkyrie auparavant. Ça peut paraître bizarre dans l'absolu, car le I me semble l'acte le plus accessible de cet opéra (moins long que le II, et la confrontation Wotan / Brünnhilde au III peut dérouter), et le plus directement enthousiasmant, notamment grâce à son prélude et à toute la dernière scène. Mais ici, ni la mise en scène, ni à mon sens les chanteurs, ni l'orchestre n'étaient vraiment à la hauteur. Le II en prend, paradoxalement, une toute autre envergure, et il semble que ce soit cet acte-là qui ait le plus convaincu le public (à en juger notamment par l'applaudimètre, très enthousiaste après le II).
Revenir en haut Aller en bas
Froberger
Mélomaniaque
Froberger


Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 05/05/2010

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMer 30 Juin - 1:47

Rameau a écrit:
Une fois qu'on a assimilé le Ring, c'est justement un des aspects très forts de cet acte : ces personnages, en apparence, n'ont aucun rapport avec ce qui précède, alors qu'en fait, sans qu'ils en soient conscients, ils sont complètement à la merci de tout ce qui se passe là-haut, comme de nombreuses indications le laissent entendre dans leurs discours.
En ce qui concerne l'inceste, on est dans le domaine du mythe, où c'est finalement assez courant...
Je m'excuse de n'avoir pas assimilé le Ring avant d'en avoir vu quoique ce soit. Smile Bien sûr que je vois à la fin de l'opéra comment tout s'emboîte, mais ce n'était pas évident quand je l'ai vu. Pour ce qui est de l'inceste, ne me fais pas passer pour une vierge effarouchée quand même !! Ce n'est pas l'inceste qui m'a gêné, mais l'insistance de Wagner dessus ("oh mon amour ! ma soeur" et "oh mon amour ! cher frère !"), qui me laissait me demander quel en était la signification. Et contrairement à ce que tu dis, si dans le mythe, l'inceste est courant parmi les Dieux (pour tout un tas de raisons), en revanche, l'inceste parmi les humains, ça donne des désastres comme OEdipe...
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32986
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMer 30 Juin - 9:53

Froberger a écrit:
Rameau a écrit:
Une fois qu'on a assimilé le Ring, c'est justement un des aspects très forts de cet acte : ces personnages, en apparence, n'ont aucun rapport avec ce qui précède, alors qu'en fait, sans qu'ils en soient conscients, ils sont complètement à la merci de tout ce qui se passe là-haut, comme de nombreuses indications le laissent entendre dans leurs discours.
En ce qui concerne l'inceste, on est dans le domaine du mythe, où c'est finalement assez courant...
Je m'excuse de n'avoir pas assimilé le Ring avant d'en avoir vu quoique ce soit. Smile Bien sûr que je vois à la fin de l'opéra comment tout s'emboîte, mais ce n'était pas évident quand je l'ai vu. Pour ce qui est de l'inceste, ne me fais pas passer pour une vierge effarouchée quand même !! Ce n'est pas l'inceste qui m'a gêné, mais l'insistance de Wagner dessus ("oh mon amour ! ma soeur" et "oh mon amour ! cher frère !"), qui me laissait me demander quel en était la signification. Et contrairement à ce que tu dis, si dans le mythe, l'inceste est courant parmi les Dieux (pour tout un tas de raisons), en revanche, l'inceste parmi les humains, ça donne des désastres comme OEdipe...

Mais on ne te reproche rien Wink
Le Ring ça s'assimile lentement. Et oui je suis totalement d'accord avec Rameau, ce genre de procédé est une des plus grande richesse de Wagner.

Pour parler de l'inceste :
Il a ici une signification bien particulière : celle de la rébellion. D'un côté Wagner montre le marriage arrangé, celui que la société considère comme le vraie amour, le seul possible. De l'autre l'interdit ... et c'est dans le cadre de cet interdit social que justement l'amour véritable nait.
Siegmund le "loup", donc sauvage et libre, traqué par une meute de chiens (la société), donc des domestiqués, représenté par Hunding (Hund = chien en allemand).

Faut pas oublier que c'est le Wagner révolutionnaire qui écrit ça. Donc il faut voir ça comme transgression.
C'est par la transgression que naitra l'homme libre : Siegfried.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6995
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMer 30 Juin - 10:01

oui sauf que ceux qui ont transgressé ne valent finalement pas beaucoup mieux que ceux qui respectaient la morale des anciens dieux : comme eux, ils finissent mal... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1230
Date d'inscription : 19/04/2010

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMer 30 Juin - 10:09

Dalayman est une excellente Brünnhilde scéniquement et vocalement.

Sa voix passe sans problème mais je ne suis pas certain que son interprétation passe bien si elle était enregistrée en audio seulement.
Le timbre a des éclats mais n'est pas exceptionnel, le souffle n'est pas très long et sans l'image j'aurais peur de trouver son interprétation un peu monotone.

Mais tout cela c'est plutôt à cause des références discographiques que l'on a car sinon elle est réjouissante à voir et entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32986
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMer 30 Juin - 10:38

OYO TOHO a écrit:
oui sauf que ceux qui ont transgressé ne valent finalement pas beaucoup mieux que ceux qui respectaient la morale des anciens dieux : comme eux, ils finissent mal... Crying or Very sad

Pas tout à fait. Siegfried meurt en héro, Siegmund en martyre ... et Sieglinde en héroïne aussi (avoir consacré toutes ses dernières forces pour mettre au monde l'homme libre).

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico


Nombre de messages : 3601
Date d'inscription : 10/10/2007

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMer 30 Juin - 10:44

OYO TOHO a écrit:
oui sauf que ceux qui ont transgressé ne valent finalement pas beaucoup mieux que ceux qui respectaient la morale des anciens dieux : comme eux, ils finissent mal... Crying or Very sad

Certes ils finissent mal.... Sauf qu'entre la vision du couple et du monde façon Hunding et le souffle, la passion et pureté de Siegmund, il y a quand même une sacrée différence!
Revenir en haut Aller en bas
Stolzing
Mélomaniaque
Stolzing


Nombre de messages : 1050
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMer 30 Juin - 11:05

Assez bonne soirée pour cette dernière, sans être inoubliable.

Les deux jumeaux étaient assez problématiques. Dean Smith chante avec goût, c'est bien phrasé et jamais beuglé, tout ça est fort bien, mais le rôle, dans une si grande salle, le dépasse. Aucun héroïsme dans le premier acte, l'exaltation qui doit aller croissant à partir de "ein Schwert verhiess mir..." n'est tout simplement pas là. Problème proche avec Merbeth, sans grave, avec un vibrato qui commence à devenir gênant et surtout d'une placidité désolante. Malgré le bon Hunding de Groissböck, le premier acte était bien ennuyeux. Je n'ai pas trouvé la direction de Jordan si mauvaise ; elle était certes un peu plan-plan, mais je crois qu'il était aussi très attentif à ne pas couvrir ses chanteurs, ce qui ne l'aidait pas à mettre de la passion dans ce qu'il faisait, tout occupé qu'il devait être à garder le couvercle sur la marmite.

Le 2e acte sera nettement meilleur, notamment grâce à Naef, formidable Fricka, bien chantante et autoritaire sans être mégère ou geignarde, et à Dalayman, juvénile et percutante. Mayer est un peu entre les deux en terme de qualité. Le monologue du 2e acte est très bien, très intelligent, je l'ai rarement entendu si captivant. Mais il manque lui aussi d'héroïsme et de projection. Les adieux sont franchement un flop : on ne l'entend pas bien, l'orchestre, qui n'est pourtant pas tonitruant, le couvre très vite. Seule la partie centrale ("der Augen leuchtendes Paar"), avec un orchestre moins présent, lui permet de faire valoir un beau legato, mais c'est un peu juste.

Jordan se rattrape bien dans les 2e et 3e actes (hors une chevauchée bien plate), Dean Smith est moins problématique dans sa confrontation avec Brünnhilde, assez belle et Merbeth se réveille un peu dans ses ultimes interventions, mais bon...

La mise en scène est comme celle de l'or du Rhin. Ce n'est pas totalement mauvais, ça raconte à peu près l'histoire et la direction d'acteurs est par moments pertinente. Mais l'emploi permanent de figurants, dans cette suite de tête-à-tête (ou presque) à la fois éruptifs et intimes, est agaçante et inutile. Le massacre du début ne sert à rien, les cadavres qui traînent là encombrent et c'est tout. Et puis Wotan en costard, Hunding en treillis, franchement, j'en ai marre... J'ai vu pire, mais enfin, ce n'est pas bien fameux. Je ne comprends pas pourquoi Joel est allé chercher ce vieux tâcheron du Regietheater qu'est Krämer (surtout quand on voit la nullité de son Tristan et de son Nabucco à Vienne).
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90845
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMer 30 Juin - 11:20

OYO TOHO a écrit:
oui sauf que ceux qui ont transgressé ne valent finalement pas beaucoup mieux que ceux qui respectaient la morale des anciens dieux : comme eux, ils finissent mal... Crying or Very sad

Ils sont victimes d'une machination (je parle de Siegfried et Brünnhilde), pas de leurs propres conneries comme Wotan... (qui lui-même ne respectait pas la "bonne morale" et les lois du mariage, puisqu'il trompait sa femme à tour de bras)
Revenir en haut Aller en bas
Rameau
Mélomaniaque



Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMer 30 Juin - 12:13

Chéreau analyse dans le livre qui avait été édité en France à l'occasion du Ring de Bayreuth (livre très recommandable!) la différence entre Siegmund et Siegfried : c'est toujours pénible de résumer une analyse brillante de façon forcément plate, mais ça m'a bien aidé à comprendre la logique du tout. En gros, Chéreau voit Siegmund de façon beaucoup plus positive, non pas comme un perdant, mais comme quelqu'un qui connaît le monde tel qu'il est, qui l'a affronté lucidement (Was Rechtes je ich riet, andern dünkte es arg, was schlimm immer mir schien, andre gaben ihm Gunst), tandis que Siegfried, lui, n'affronte rien du tout, il ne fait que foncer sans réfléchir. Le vrai héros, c'est Siegmund, parce que pour être un héros, il faut être conscient...
(Si l'idée vous paraît idiote, c'est ma formulation qui est en cause, allez voir l'original !)
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 75
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyMer 30 Juin - 12:25


Ci-joint une autre critique sur la production de San Francisco :www.concertonet.com/scripts/review.php?ID_review=6658.

Cela ne retire rien aux mérites de la Walkyrie parisienne...

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Charlym
Mélomane averti
Charlym


Nombre de messages : 299
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2010

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyLun 5 Juil - 17:59

Il semble y avoir beaucoup de maladresses au niveau de la mise en scène.
Krämer semble avoir du mal à faire vivre l'action wagnérienne sur les planches, les chanteurs s'ennuient et sont mal placés, on a souvent l'impression qu'il ne sait pas quoi en faire, ils encombrent parfois même la scène.

Par contre, on ne peut lui reprocher d'avoir des idées ! Ou plutôt d'essayer des choses, parfois avec un discours de fond qu'on pouvait déjà avoir dans d'autres mises en scène du Ring, même si on peut se demander s'il ne se force pas à trouver systématiquement une forme nouvelle, ou des idées "nouvelles" (qui en fait le sont rarement). La plupart des ses trouvailles ne sont pas exploitées à fond.
On en revient au problème de la lecture scénique, la plus grande maladresse (sans compter les pommes) étant ce rideau à l'acte 3 après la morgue des Walkyries, pour changer un décor visiblement encombrant pour le reste de l'intrigue...
En plus donc de s'encombrer des ses chanteurs, Krämer s'encombre de ses idées et ne sait pas comment les mener à terme, ni les faire transiter à travers une narration scénique logique, ce qui est le comble pour un metteur en scène de théâtre/opéra...

La direction musicale est moyenne, un peu à l'image de la mise en scène. Jordan essaye des tempi originaux, où on ne les attend pas, il donne de la couleur, déployant parfois des sonorités de toute beauté, mais sans raccord efficace avec l'ensemble de la trame musicale.

Il s'agit un peu d'un Ring "chantier", il y a des idées, mais aucune vision d'ensemble.

Finalement, le seul point fort est la distribution vocale. Très homogène (évidemment jamais parfaite).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97366
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyLun 5 Juil - 18:02

Charlym a écrit:
les chanteurs s'ennuient et sont mal placés, on a souvent l'impression qu'il ne sait pas quoi en faire, ils encombrent parfois même la scène.
Il a été suggéré de les faire chanter depuis les coulisses ou de les jeter dans la fosse, mais il semble que le résultat musical n'en soit pas convaincant (Merberth crie de façon particulièrement stridente dès la deuxième côte cassée tutut ).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rameau
Mélomaniaque



Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyLun 5 Juil - 20:40

Charlym a écrit:
En plus donc de s'encombrer des ses chanteurs, Krämer s'encombre de ses idées et ne sait pas comment les mener à terme, ni les faire transiter à travers une narration scénique logique, ce qui est le comble pour un metteur en scène de théâtre/opéra...
Pour ce que j'ai pu voir, il ne fait pratiquement plus rien en théâtre parlé en Allemagne, son activité est à peu près 100 % opéra désormais... Au fond, peu de metteurs en scène continuent à faire rêver au-delà d'un certain âge, en tout cas en Allemagne (cf. Peter Stein ou Claus Peymann, et dans une certaine mesure Luc Bondy !).
Je suis largement d'accord avec ton commentaire !
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
Sieglinde
Néophyte
Sieglinde


Nombre de messages : 5
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/05/2010

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyLun 5 Juil - 23:18

♫ a écrit:
Wagneropathe a écrit:

A ma connaissance, avant Krämer, seul Chéreau avait ainsi installé une armée de figurants sur scène lors du I. Chéreau mène ce parti pris avec plus de créativité et de talent que Krämer, mais je trouve toujours un peu dommage de casser l'atmosphère de huis clos de ce passage.

Si ma mémoire ne me trahit pas, c'était aussi le cas à Strasbourg il y peu.

Il y en a d'autres aussi, Carsen par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/amenmeryt/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97366
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 EmptyJeu 15 Juil - 10:41

DavidLeMarrec a écrit:
Hippolyte a écrit:
Ah oui, je veux bien que tu dises ce qui t'a intéressé dans ces pommes !
J'ai prévu de donner quelques pistes sur CSS, je ferai un copié-collé de l'extrait correspondant ici.
Comme promis.

Ce ne sera pas la révélation de votre vie, mais j'avais dit que je le ferais...
    La seconde scène [du deuxième acte] en a laissé perplexe plus d'un, à cause des pommes que Brünnhilde aligne en cercle pendant l'Annonce de la mort. J'y vois au contraire un réseau symbolique assez dense, et bien trouvé :
  • Elles sont la charge de Freia, déesse de la jeunesse, et leur consommation maintient les dieux jeunes : il s'agit donc d'une métaphore de la vie.
  • Au début de l'acte, les walkyries jouent avec les pommes, elles symbolisent à la fois leur jeunesse éternelle, la vie des héros qu'elles protègent puis ramènent au Walhall, et aussi les jeux de leur enfance.
  • Le retour de ces pommes alignées en cercle pour circonscrire Siegmund marque bien évidemment le terme de son destin, le souvenir des jeux des soeurs de Brünnhilde au moment où celle-ci va se séparer de son sort de walkyrie, la fin aussi de l'innocence de Brünnhilde.
  • ... et à plus forte raison que dans l'imaginaire collectif, la pomme est aussi le fruit de la tentation, lié, pour des raisons d'interprétation très discutables et néanmoins ancrées dans la culture populaire, à la consommation du péché charnel. Autrement dit, ce fruit-là laisse aussi planer une fragrance, ou plutôt une saveur amoureuse ; sans rien expliciter, il renforce les indices de l'admiration amoureuse de Brünnhilde pour Siegmund, l'insolent généreux.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - La Walkyrie - juin 2010   Bastille - La Walkyrie - juin 2010 - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bastille - La Walkyrie - juin 2010
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Die Walküre (La Walkyrie) - Bastille ; Juin 2010
» Janacek La petite renarde rusée Bastille Juin-Juillet 2010
» Tosca - Bastille - Mai-juin 2009
» Le Roi Roger - Bastille - Juin 2009
» Götterdämmerung - Juin 2011 - Opéra Bastille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: