Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

 

 L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie

Aller en bas 
+8
DavidLeMarrec
Cololi
Jof
bassonbaroque
A
Pat17
Hidraot
Mélomaniac
12 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28835
Date d'inscription : 21/09/2012

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyDim 27 Jan - 17:49

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Champa11
Église Saint-Cyr-et-Sainte-Juliette de Champagnole (France, -Jura)


Jacques Boyvin (1649-1706) :

Suites des i-viiie tons

= François Delor, orgue Carouge/Londe de l'église Saint-Cyr de Champagnole

(K617, septembre 1999)

Smile Encore un orgue que je ne vous ai jamais présenté.
Non seulement le vandalisme anti-clérical de la Révolution l'épargna, mais il fut respectueusement installé en 1792 dans cette église jurassienne
à clocher-porche qui venait d'être flanquée de deux nefs latérales en 1789.
Installé et non pas construit, car l'instrument fut rapporté du Couvent des Jacobins de Poligny où le facteur Marin Carouge l'avait érigé en 1721.
On lui construisit une tribune en 1807. Il fut mis au goût du jour en 1867 : transformation du Positif d'écho en Récit expressif, changement du pédalier et des soufflets,
mais le matériel sonore fut préservé... jusqu'à une autre intervention de 1940 qui ne conserva hélas que 318 tuyaux.
Une restauration menée en 1989 par Denis Londe restitua un état authentique de ce quatre pieds en montre d'une vingtaine de jeux,
avec Flûte et Trompette 8' au pédalier, abrité dans le buffet original de l'ébéniste Denis Loye.
Ce programme d'une quarantaine de minutes a sélectionné vingt-cinq des quelque cent-vingt pièces des Livres de Boyvin, en alternant les modes mineurs/majeurs.
Comme dans son disque Louis Marchand enregistré au Temple de la Fusterie, François Delor nous offre une exécution vigoureuse et flamboyante,
qui sert avec brio la faconde louis-quatorzienne de ces pages.
Superbe captation, robuste et spacieuse.


L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Champa12

Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28835
Date d'inscription : 21/09/2012

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyDim 7 Avr - 21:33

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Dax_en10
Entrée des arènes de Dax (France, -Landes)


Jacques Boyvin (1649-1706) :

Suite du troisième ton

= Marie-Andrée Morisset-Balier, orgue Chauvin de la Cathédrale de Dax

(Motette, novembre 1992)

Smile L'édification de l'actuelle église remonte à 1694, selon une architecture néo-hellénique, sur l'emplacement de la cathédrale gothique qui s'effondra au milieu du XVII° siècle.
Achevé par Jean-Baptiste Micot en 1786, un orgue de 29 jeux sur trois claviers prend place dans un buffet construit par le menuisier dacquois Caular.
Corps en chêne et sculptures en tilleul.
Il est transformé dans le style symphonique en 1893, puis dans l'esprit néo-classique en 1958, cependant la mécanique souffre en raison du chauffage.
Un nouvel instrument est entrepris entre 1982-1987, confié à Robert Chauvin, facteur de la ville de Dax.
Il compte 56 jeux sur quatre claviers (dont un Récit expressif) et pédalier, avec bombarde et flûte 16'. Propice à un large spectre du répertoire français :
depuis le XVIII° (grâce au Cromorne, Cornet, nombreuses mixtures et mutations) jusqu'à l'école symphonique (Voix céleste, jeux harmoniques, Octavin...)
Rondeur (des fonds cossus et enveloppants), luminosité et cohérence de l'harmonisation, franchise (avec un audible battement pour les anches les plus graves) :
une superbe réalisation qui honore le patrimoine organologique gascon, ce qu'illustre ce disque consacré au Classicisme (Dandrieu, M. Corrette, D'Agincour, Marchand...)


L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Dax_ca10
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28835
Date d'inscription : 21/09/2012

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyDim 3 Nov - 20:58


Smile Le Château de Versailles inaugure une collection L'Âge d'or de l'orgue français.
Deux volumes sont déjà parus, enregistrés sur le célèbre Clicquot de la Chapelle. :

https://www.amazon.fr/Grandes-Orgues-1710-Ton-Koopman/dp/B07X6CBTGG
https://www.amazon.fr/Magnificats-Vol-1-J-Robin/dp/B07XW6SNR4

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Zege_d10L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Zege_d11
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94080
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyDim 3 Nov - 22:30

Pas encore écouté, mais c'est prévu. Robin est un grand (et l'un des plus « informés » des co-titulaires du lieu).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28835
Date d'inscription : 21/09/2012

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyDim 15 Mar - 15:02

Cololi, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Albi_c10
Cité épiscopale d'Albi (France, -Tarn)


Jean-Philippe Rameau (1683-1764) :

Les Indes Galantes, Hippolyte et Aricie, Les Fêtes d'Hébé, -extraits

= Jean-Paul Lécot, orgue Moucherel/Formentelli de la Cathédrale d'Albi


(Forlane, octobre 1996)

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Albi_m10

Ca peut s'écouter qq part ? (recherche rapide j'ai pas trouvé)



Smile Par exemple en CD : https://www.amazon.fr/Plus-belles-pages-Rameau/dp/B000025YGW


Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyDim 19 Sep - 11:35

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Boyvin10
Jacques BOYVIN: Les Livres d’orgue. Cinq Suites
Aude Heurtematte (orgue F.H. Clicquot 1783 de l’Église prieuriale Saint-Pierre et Saint-Paul de Souvigny)
Souvigny, VIII & IX.1986 1995
Radio France «Tempéraments»


Assurément un grand compositeur: l’écriture est complexe, à la fois horizontalement (le contrepoint m’a paru plus dense que chez la plupart de ses contemporains français - la Fugue en quatuor de la Suite du sixième ton!) et verticalement (beaucoup de chromatismes, et des dissonances souvent hardies); les registrations témoignent d’un riche sens coloriste (j’aime beaucoup les timbres typés qu’il choisit pour ses lignes principales, et la façon qu’il a de colorer par de discrets jeux de fond comme dans le très beau Récit grave de la Suite du quatrième ton ou dans la pièce pour fond d’orgue de la Suite du septième ton.)

Par ailleurs, il me semble que Boyvin possède un ton assez personnel: alors même qu’elles constituent un corpus de pièces d’usage libre, sans destination liturgique prédéfinie, ces suites me semblent se distinguer par leur caractère singulièrement vocal - non seulement par les timbres choisis, mais aussi par le galbe déclamatoire des lignes qui évoque énormément celui de la musique vocale (les pièces organisées autour d’une ligne de taille principale ont vraiment un style récitatif très marqué, tandis que les pièces en duo et en trio ressemble à ce qu’on peut entendre dans certains motets à deux ou trois voix de l’époque.) J’ai l’impression que c’est ce style «déclamatoire» qui donne son côté tenu à cette musique, lui évitant d’aller vers quelque chose de plus chargé (à la Grigny, disons.)

Je pense aussi que le jeu, lui même très sobre et très tenu, d’Aude Heurtematte contribue à cette impression. (Sinon, j’ai toujours de petite réserves les Clicquot - qui ont beaucoup de qualités, mais dont je trouve le ton toujours un peu trop métallique et pas assez boisé pour mon goût, et puis j’ai toujours un peu de mal avec leurs émission «en cul de poule» dans certains registres aigus.)


L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Souvig10


Au fait, si vous aviez des recommandations pour les II et III de la page 1 laissés en jachère par Mélo, ce ne serait pas de refus (à tout le moins quelques bonnes monographies Nivers, Lebègue, Jullien ou Raison (ou même d’autres versions de Boyvin), ce n’est pas de refus… (Et donc: sur de petits instruments d’époque très typés, pas trop melliflus ni réverbérés.)


Dernière édition par Benedictus le Mar 5 Oct - 19:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28835
Date d'inscription : 21/09/2012

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyDim 19 Sep - 14:16

Benedictus a écrit:

Souvigny, VIII & IX.1986
Radio France «Tempéraments»



scratch Es-tu sûr de l'année d'enregistrement ? 1986 ça me semble bien ancien...



Benedictus a écrit:

Au fait, si vous aviez des recommandations pour les II et III de la page 1 laissés en jachère par Mélo, ce ne serait pas de refus (à tout le moins quelques bonnes monographies Nivers, Lebègue, Jullien ou Raison (ou même d’autres versions de Boyvin), ce n’est pas de refus… (Et donc: sur de petits instruments d’époque très typés, pas trop melliflus ni réverbérés.)


À St-Michel / Thiérache que tu aimes tant (ou alors je confonds avec David  Mr.Red ), on trouve aussi de larges extraits par Odile Bailleux (Erato).
Tu peux aussi feuilleter les trois pages, il y a quelques recommandations.
Des petits instruments d'époque dans une acoustique pas trop réverbérée, c'est un peu un contre-emploi dans l'esthétique Grand-Siècle hehe
Pour Lebègue : Thierry Maeder (Pierre Vérany), irrésistible dans les Simphonies et Offertoires.
Pour Jullien, essayer l'imagination et les chamarrures de Serge Schoonbrodt chez Aeolus,
ou en plus archaïsant : François-Henri Houbart à Lorris en Gatinais (BNL).


Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyDim 19 Sep - 15:22

Mélomaniac a écrit:
Benedictus a écrit:

Souvigny, VIII & IX.1986
Radio France «Tempéraments»
scratch Es-tu sûr de l'année d'enregistrement ? 1986 ça me semble bien ancien...
Ah oui, pardon: 30 et 31 août et 1ᵉʳ septembre 1995. Coquille rectifiée.


Mélomaniac a écrit:
À St-Michel / Thiérache que tu aimes tant (ou alors je confonds avec David  Mr.Red ), on trouve aussi de larges extraits par Odile Bailleux (Erato).
Tu peux aussi feuilleter les trois pages, il y a quelques recommandations.
Des petits instruments d'époque dans une acoustique pas trop réverbérée, c'est un peu un contre-emploi dans l'esthétique Grand-Siècle hehe
Pour Lebègue : Thierry Maeder (Pierre Vérany), irrésistible dans les Simphonies et Offertoires.
Pour Jullien, essayer l'imagination et les chamarrures de Serge Schoonbrodt chez Aeolus,
ou en plus archaïsant : François-Henri Houbart à Lorris en Gatinais (BNL).
L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 3641590030
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyDim 19 Sep - 15:53

Mélomaniac a écrit:
À St-Michel / Thiérache que tu aimes tant (ou alors je confonds avec David  Mr.Red )
J'aime beaucoup, oui, mais c'est en effet David qui en est totalement dingue.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94080
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyDim 19 Sep - 21:16

Je souscris totalement à ta description de Boyvin : le plus frappant est son écriture très rhétorique et déclamatoire, on a l'impression d'entendre des récitatifs de LULLY ! Surprised  Et en effet, quand il se lance dans du fugué, ça ne rigole pas !

Je trouve vraiment son imaginaire puissant, l'une des figures les plus personnelles et attachantes de la période.

Pour Boyvin, vu que j'avais justement le nez dedans récemment, je peux te recommander ceci à Dole et Orgelet (par Béraza et Delor) : 

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 K617104-3

Fines orgues aux anches très étroites et vertes, ça devrait te plaire. 


Et sinon, en Normandie, sur l'instrument beaucoup plus majestueux et équilibré de Bolbec, Ponsford a encore frappé : 

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 NI6358

Très beau volume, très belles couleurs harmonieuses mais typiques du baroque français. 


Les deux approches réussissent assez bien la veine déclamatoire, je trouve. 


Pour Nivers et Lebègue, j'ai des trucs, mais il faut que j'aille vérifier d'abord.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyDim 19 Sep - 21:27

DavidLeMarrec a écrit:
Je souscris totalement à ta description de Boyvin : le plus frappant est son écriture très rhétorique et déclamatoire, on a l'impression d'entendre des récitatifs de LULLY ! Surprised  Et en effet, quand il se lance dans du fugué, ça ne rigole pas !

Je trouve vraiment son imaginaire puissant, l'une des figures les plus personnelles et attachantes de la période.
Oui, il y a un style singulier qui se détache vraiment sur le langage commun de son temps (on a vraiment l'impression d'une sorte de hauteur de vue.) (J'avais plutôt pensé à la manière déclamatoire des Leçons de Tenèbres de cette époque qu'à LULLY, mais oui, il y a de ça.)

Merci pour les recommandations, c'est bien noté! L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 3641590030
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94080
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyDim 19 Sep - 21:51

Oui, tu as raison, vu comme c'est orné (et vu les contours mélodiques assez longs), plutôt des Leçons de Ténèbres en effet !  

(J'ai pensé à LULLY parce que la première fois que j'en ai entendu, à l'aveugle, je me suis demandé si c'était des transcriptions d'opéra et je cherchais mentalement chez LULLY.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyLun 27 Sep - 19:54

Justement, à propos de LULLY:

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Lully_35
LULLY / RAMEAU: Scènes d’Opéras en forme de suites
Michel Alabau (orgue J. E. Isnard 1774 de Saint-Maximin-La-Sainte-Baume)
Saint-Maximin-La-Sainte-Baume, X.1996
Radio France «Tempéraments»


Superbe disque! Je craignais un peu que ça vire à quelque chose d’exagérément exubérant dans les Rameau (surtout avec les jeux d’anches passablement extravertis de Saint-Maximin) et d’un peu guindé dans les LULLY, mais non: en fait, plus que du spectaculaire opératique, on sent vraiment dans ces suites comme la véritable recherche d’un équivalent à l’orgue de la manière déclamatoire de la tragédie lyrique, tantôt hiératique tantôt frémissante, et (plus surprenant) du caractère chorégraphique des entrées dansées - presque une forme d’épure, paradoxalement (mais avec quelles couleurs!)

Cela tient peut-être aussi au jeu très sobre de Michel Alabau (que je ne connaissais pas du tout) - il ne m'a pas donné l’impression de s’ébrouer dans les registrations coruscantes de l'instrument comme le fait parfois Bardon (souvent avec bonheur, certes!)

Et puis, le plaisir de la transcription - celui de la reconnaissance et du dépaysement qui se relancent l’un l’autre - fonctionne ici à fond pour des pages que l’on connaît par cœur («Que ce rivage retentisse» et l’Ouverture d’Hippolyte et Aricie, l’air de Céphise et l’Ouverture d’Alceste…)

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 St_max10
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4261
Age : 63
Localisation :
Date d'inscription : 11/10/2011

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyLun 27 Sep - 20:02

Je demande le programme, je tenterai peut-être ma chance avec Lully, qui sait ?

J'imagine que pour Rameau, tu connais le disque d'Yves Rechsteiner à Cintegabelle : Airs & danses d'opéra (qui fut une de mes portes d'entrée pour Rameau)

PS: Mélo en parle (un peu) au début du fil, et c'est super ; pas sobre par contre !
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyLun 27 Sep - 20:18

xoph a écrit:
Je demande le programme
Le programme:

xoph a écrit:
J'imagine que pour Rameau, tu connais le disque d'Yves Rechsteiner à Cintegabelle : Airs & danses d'opéra (qui fut une de mes portes d'entrée pour Rameau)
Non: je ne connais Rechsteiner que dans Liszt (et de la musique traditionnelle suisse); mais c'est prévu, en effet (d'autant que j'aime encore plus le son de Cintegabelle que celui de Saint-Maximin.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94080
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyMar 28 Sep - 14:38

Oui, je ne suis pas forcément très fan de ces transcriptions d'opéras en tranches (et pas toujours les meilleurs morceaux), mais le disque de Rechsteiner est vraiment un immanquable, irrésistible ! L'un de ceux qui captent le mieux les spécificités sonores de cet orgue, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyLun 4 Oct - 22:12

Du fil Playlist:
Benedictus a écrit:
L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Dandri10
Jean-François DANDRIEU: Magnificat du premier ton (ré mineur). Tierce en taille en La Majeur. Muzète en Sol Majeur. Magnificat du deuxième ton (sol mineur)
Jean-Baptiste Robin (grand orgue de la Chapelle Royale)
Versailles, VII.2019
Château de Versailles


Je n’ai pas plus accroché que ça: je ne sais pas si c’est l’instrument (ou l’acoustique, peut-être, davantage que l’instrument?), l’interprète ou les œuvres. Peut-être un peu les trois, en fait.
DavidLeMarrec a écrit:
Oui, ni le compositeur le plus pour toi, ni l'association instrument-organiste le plus typé.

Et a contrario, sur le même instrument...

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Deux_s10
Louis MARCHAND: Pièces choisies pour l’orgue de feu le grand Marchand: Livre Premier. Grand Dialogue (1696)
Michel Bouvard (orgue de la Chapelle Royale de Versailles)
Versailles, IV.2011
Alpha


... Marchand par Bouvard, voilà qui me parle beaucoup plus!  Very Happy

Déjà, probablement du fait des œuvres - Marchand, j’ai l’impression que c’est tout à fait le genre de compositeur anachronique pour lequel j’ai de l’affection: strict contemporain de François Couperin, il donne à la fois l’impression de se rattacher, par le ton (un peu abrupt) et les formes (un peu abstraites) à la génération d’avant - celle de Louis Couperin - mais avec un côté presque expérimental dans les textures et dans l’harmonie qui feraient passer Grigny pour un timoré. (Là où au contraire Dandrieu paraît finalement assez gentil, sous ses ornementations rocaille.)

Je pense aussi que ça tient pas mal à l’organiste. À la réécoute, Bouvard est décidément quelqu’un que je trouve très convaincant, et aussi bien dans Couperin sur des instruments baroques méridionaux très typés (voir ici) que quand il joue Widor et Vierne à Saint-Cernin. Un musicien qui manifeste le goût très évident de mettre en relief les spécificités à la fois des partitions et des instruments. (Là où j’ai l’impression que Robin met en œuvre de manière un peu uniforme un souci - en soi fort louable - de lisibilité.)

Par ailleurs, l’impression se confirme que l’orgue de la Chapelle Royale est vraiment loin d’être mon instrument préféré - même si, à l’oreille, j’ai l’impression de plus en plus nette que c’est moins l’instrument qui est en cause que son contexte acoustique: avec Bouvard (comme d’ailleurs avec Jarry, sur le récent disque de Noëls baroques), on sent bien que l’instrument ne manque ni de timbres ni de grain, mais qui semblent souvent un peu lointains, comme opacifiés et décolorés (ce qui semble assez congruent avec le rendu de beaucoup d’enregistrements de musique chorale effectués dans la Chapelle.)


L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Chatea10
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94080
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyMer 6 Oct - 12:30

Tout le coffret mérite le détour. bounce

Effectivement Marchand a à la fois beaucoup de grandeur et de saveur ; ma version chouchoute est plutôt sur les orgues de Dole ou Champagnole. hehe

Je te confirme aussi l'acoustique de la Chapelle Royale, assez floue. Pas au point d'être gênante pour de l'orgue, mais pour toi qui es vulnérable sur ce point, ce peut vite devenir pénible.

Néanmoins, les volumes de Tchebourkina devraient te plaire. (Comme tout ce qu'elle a fait d'ailleurs, dans le genre énervé c'est vraiment très bien.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyMer 6 Oct - 13:19

DavidLeMarrec a écrit:
Tout le coffret mérite le détour. bounce
Là, je suis en train d'écouter la partie Lebègue / Thomelin / Nivers par Robin, c'est en effet très bien; pas encore essayé la Messe pour les Couvents par Espinasse (que je ne connais pas du tout) - mais je dois dire que les Suites de Dandrieu et les Noëls de Balbastre & Daquin par Desenclos, ça me fait un peu peur.

DavidLeMarrec a écrit:
Effectivement Marchand a à la fois beaucoup de grandeur et de saveur ; ma version chouchoute est plutôt sur les orgues de Dole ou Champagnole. hehe
C'est commandé, mais ce sont juste des bouts. Pour une intégrale, je comptais plutôt plutôt tenter Desenclos à Sarlat (chez Tempéraments.)

DavidLeMarrec a écrit:
Je te confirme aussi l'acoustique de la Chapelle Royale, assez floue. Pas au point d'être gênante pour de l'orgue, mais pour toi qui es vulnérable sur ce point, ce peut vite devenir pénible.

Néanmoins, les volumes de Tchebourkina devraient te plaire.
Ah ben non, justement! J'ai essayé ses Messes de Couperin et son intégrale Marchand en streaming: pour l'orgue de la Chapelle Royale, les prises de son Alpha ou Château de Versailles, bon, ce n'est pas l'extase organistique, mais enfin ça reste supportable; en revanche, les prises de son Natives sont vraiment rédhibitoires pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94080
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyVen 8 Oct - 12:27

Benedictus a écrit:
la Messe pour les Couvents par Espinasse (que je ne connais pas du tout)

Assez tradi, même s'il joue souvent du baroque.

Citation :
- mais je dois dire que les Suites de Dandrieu et les Noëls de Balbastre & Daquin par Desenclos, ça me fait un peu peur.

Oui, pas ton genre évidemment. Cela dit il a pour lui la sobriété, toi qui n'es pas très sensible au pittoresque.


Citation :
C'est commandé, mais ce sont juste des bouts. Pour une intégrale, je comptais plutôt plutôt tenter Desenclos à Sarlat (chez Tempéraments.)

Je crois l'avoir entendu, mais je n'en ai plus de souvenir. (Ce devrait être très bien en principe, à défaut d'être insolent.)


Citation :
Ah ben non, justement! J'ai essayé ses Messes de Couperin et son intégrale Marchand en streaming: pour l'orgue de la Chapelle Royale, les prises de son Alpha ou Château de Versailles, bon, ce n'est pas l'extase organistique, mais enfin ça reste supportable; en revanche, les prises de son Natives sont vraiment rédhibitoires pour moi.

Trop réverbérées ? Tu es bien difficile, on entend pourtant bien. (Et quelle interprétation électrique, inhabituellement sombre et combattive, de ces répertoires !)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyVen 8 Oct - 17:25

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
- mais je dois dire que les Suites de Dandrieu et les Noëls de Balbastre & Daquin par Desenclos, ça me fait un peu peur.
Oui, pas ton genre évidemment. Cela dit il a pour lui la sobriété, toi qui n'es pas très sensible au pittoresque.
En effet, je viens d'écouter ça. Bon, les Noëls de Balbastre et Daquin joués sans pittoresque, pour le coup, on peine à saisir l'intérêt du truc, en revanche Dandrieu joué de façon un peu plus dépouillée qu'à l'ordinaire, ça marche vraiment très bien (même si c'est assez contre-intuitif.)

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
C'est commandé, mais ce sont juste des bouts. Pour une intégrale, je comptais plutôt plutôt tenter Desenclos à Sarlat (chez Tempéraments.)
Je crois l'avoir entendu, mais je n'en ai plus de souvenir. (Ce devrait être très bien en principe, à défaut d'être insolent.)
Et les orgues sarladaises sont comment? (Bon, déjà, le nom des facteurs me plaît bien.)

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
Ah ben non, justement! J'ai essayé ses Messes de Couperin et son intégrale Marchand en streaming: pour l'orgue de la Chapelle Royale, les prises de son Alpha ou Château de Versailles, bon, ce n'est pas l'extase organistique, mais enfin ça reste supportable; en revanche, les prises de son Natives sont vraiment rédhibitoires pour moi.
Trop réverbérées ?  Tu es bien difficile, on entend pourtant bien. (Et quelle interprétation électrique, inhabituellement sombre et combattive, de ces répertoires !)
Ah, non, je n'exagère pas, je t'assure: les prises de son sont non seulement trop réverbérées mais surtout très floues, les timbres grisés et donnent même ponctuellement une impression d'incohérence. Mais je parle spécifiquement des Couperin et Marchand captés à Versailles. Les Grigny de Saint-Michel-en-Thiérache et Sainte-Croix de Bordeaux sont tout à fait écoutables! (Même si un peu frustrants quand on connaît les mêmes bestiaux captés par Tempéraments.)
(Oui, dommage pour ses interprétations, qui ont sinon tout pour me plaire - mais je suppose que Radio France, Outhere ou Hortus ne lui auraient pas permis d'enregistrer les contemporains russes auxquels elle a l'air de beaucoup tenir.)


Dernière édition par Benedictus le Sam 9 Oct - 9:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94080
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptySam 9 Oct - 9:19

Benedictus a écrit:
Et les orgues sarladaises sont comment? (Bon, déjà, le nom des facteurs me plaît bien.)

Un peu typées en effet, avec une certaine acidité qui devrait te plaire. (Mais pour ça, il y a les Noëls de Daquin à Saint-Guilhem !


Citation :
Ah, non, je n'exagère pas, je t'assure: les prises de son sont non seulement trop réverbérées mais surtout très floues, les timbres grisés et donnent même ponctuellement une impression d'incohérence. Mais je parle spécifiquement des Couperin et Marchand captés à Versailles. Les Grigny de Saint-Michel-en-Thiérache et Sainte-Croix de Bordeaux sont tout à fait écoutables! (Même si un peu frustrants quand on connaît les mêmes bestiaux captés par Tempéraments.)

Oui, ils sont plus nets, mais pour moi c'est vraiment similaire. Je n'avais pas mesuré que ça te gênerait à ce point (je n'entends pas du tout la gêne que tu dis). Non que je sois insensible à la question acoustique, mais par rapport à un Cavaillé-Coll à la Madeleine ou à Saint-Sulpice, c'est vraiment du cristal…


Citation :
(Oui, dommage pour ses interprétations, qui ont sinon tout pour me plaire - mais je suppose que Radio France, Outhere ou Hortus ne lui auraient pas permis d'enregistrer les contemporains russes auxquels elle a l'air de beaucoup tenir.)

Et puis les tirages sont minuscules, il n'y a pas de place pour beaucoup de disques…
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyVen 15 Oct - 19:18

DavidLeMarrec a écrit:
Benedictus a écrit:
la Messe pour les Couvents par Espinasse (que je ne connais pas du tout)
Assez tradi, même s'il joue souvent du baroque.
Ah, mais oui, en fait, je l'ai même entendu en vrai - à Saint-Séverin, il me semble, en 1999 ou 2000: il tenait la partie musicale d'une lecture du Chemin de croix du P. Bellégo par Michael Lonsdale (si mes souvenirs sont bons, ça devait être du Bach - joué de façon effectivement assez tradi-romantique - et des pièces contemporaines un peu spectralisantes.)

Je viens d'ailleurs de voir qu'il avait enregistré un disque Guilain / Marchand à Ottobeuren: l'attelage semble assez curieux, sur le papier.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyLun 18 Oct - 20:07

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Jullie10
Gilles JULLIEN: Livre d’orgue. Pièces des premier, deuxième, cinquième, sixième et septième tons.
Pierre Perdigon (orgue historique de la Basilique Saint-Nazaire de Carcassonne)
Carcassonne, I.1993
Coriolan


Sûrement pas le disque par lequel découvrir l’orgue, mais du tout-à-fait-pour-moi!

D’abord, des œuvres qui illustrent à la fois le langage du premier classicisme (Jullien est le contemporain de Boyvin et de Raison) et la tradition des organistes des cathédrales de province (à peu près tout ce qu’on sait de Jullien est qu’il a été l’organiste de Chartres de 1668 à sa mort en 1703): autrement dit plutôt un art un peu archaïsant, pas dénué de duretés et d’une certaine austérité, et d’un ton plutôt retenu - mais aussi une vraie science du contrepoint (la Fugue sur Ave Maris Stella!) et des timbres (très sensible dans les pièces en duo et en trio.)

Le jeu de Pierre Perdigon (que je ne connaissais pas) m’a bien plu: le discours file droit avec vivacité mais aussi de la fermeté, sans jouer sur les inégalités et les ornementations comme Ablitzer (c’est même parfois presque un peu raide - mais je ne déteste pas dans ce genre d’œuvres) - et un goût manifeste pour la mise en relief des effets de timbres instrumentaux et des dissonances.

Et puis surtout, un instrument (sur lequel Ablitzer a enregistré ma version préférée de la Messe des Paroisses de Couperin) qui possède un grain rustique mais aussi de la puissance dans les grands jeux, des registres plein d’inégalités voire un peu disjoints, aux timbres très typés (entre le bourdon sourdement tellurique, la verdeur des flûtes, le vibré des anches et de la bombarde, il y a de quoi se régaler!) La captation est très proche - ça permet de bien saisir toutes les voix et leur étagement (mais ça peut sonner un peu agressif au casque.)

Donc entre l'austérité archaïsante de Jullien, le jeu un peu sec de Perdigon et le grain de terroir de l’orgue de Carcassonne, je pouvais difficilement ne pas aimer.


L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Carcas10
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptySam 20 Nov - 2:44

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Splend10
Splendeurs et Mystères de l’orgue de Rodez. Musique des cathédrales au XVIIᵉ siècle
Gilles JULLIEN: Prélude du III° ton à 5 parties. Cromorne en talle du I° ton
Louis COUPERIN: Fantaisie n°59 sur les anches. Fantaisie n°25 sur Pange lingua. Chaconne en ré mineur. Fantaisie n°58 sur la tierce du Gd. Orgue
Nicolas de GRIGNY: Hymne Ave Maris Stella
Charles RACQUET: Fantaisie sur Regina cœli
Gaspard CORRETTE: Récit tendre (Messe du VIII° ton)
Jehan TITELOUZE: Magnificat du II° ton
André RAISON: Basse et dessus de trompette du I° ton. Offerte du V° ton «Vive le roy des Parisiens»

Frédéric Muñoz (orgue de la Cathédrale de Rodez)
Rodez, V.1993
XCP


Quel disque enthousiasmant!

Comme son titre l’indique, s’il est consacré aux organistes-compositeurs des cathédrales du XVIIᵉ (et même des toutes premières années du XVIIIᵉ avec Gaspard Corrette), c’est d’abord autour de la personnalité sonore de l’orgue de la cathédrale de Rodez qu’il est construit - ainsi qu’il en ressort à la lecture de la notice.

Orgue singulier, en effet, non seulement du fait de son spectaculaire buffet de noyer sculpté de 1628 qui s’élève dans le transept nord, mais aussi de son histoire: entièrement reconstruit par Jean de Joyeuse en 1657, il est au XVIIIᵉ réparé par François Lépine et agrandi par Joseph Isnard, et de subir diverses modifications au goût du jour du XIXᵉ et du début du XXᵉ; il sera finalement reconstruit entre 1980 et 1986 par Yves Koening, qui explique dans la notice sa «démarche qui privilégiait le XVIIᵉ s.», ne gardant pour l’essentiel que le buffet d’origine et les éléments de tuyauterie de Joyeuse dans la mesure où ils «s’assemblent encore en un ensemble clair et cohérent.» Avec son «harmonie relativement douce et ronde», très équilibrée, son acoustique lisible mais toujours un peu lointaine (ici amoureusement captée), elle déploie des timbres très typés et très riche, mais dans avec une espèce d’atmosphère plus enveloppante, plus équilibrée et moins disjointe que celles de orgues françaises historiques les plus souvent captées (Saint-Michel-en-Thiérache, Saint-Maximin, Cintegabelle…)

Le jeu de Muñoz est absolument parfait: on sent le goût pour les mélanges spécifiques permis par cet instrument (notamment entre les bourdons et les jeux d’anches, avec le tremblant doux, qui donne à l’Hymne de Grigny un moiré extraordinaire, qui tranche avec ce qu’on a l’habitude d’y entendre) et une attention au climat acoustique qui le conduit à adopter des tempi très amples qui déploient un climat de solennité, à la fois «splendeur et mystère» - et l’on se rend compte que le titre du disque est plus pertinent que l’approximatif calembour de lettreux qu’on serait tenté d’y voir de prime abord.

Et pour autant rien d’étale ici: sous le drapé somptueux, les pièces les plus jubilatoires y gagnent même une sens fabuleux de la relance et de la progression (la Fantaisie de Racquet - une de mes pièces préférées du répertoire - l’Offerte «Vive le roi des Parisiens» de Raison - chère au cœur de Mélo ne serait-ce que pour les circonstances de sa composition - trouvent ici des lectures particulièrement enthousiasmantes), tandis que les austérités de Titelouze, les brusqueries de Louis Couperin et les abstractions de Julien ont une tenue incroyable - et même chez Gaspard Corrette, la mignardise semble se muer en une sorte de sensibilité poétique à la salésienne. On l’aura compris: à l’amour de l’instrument se joint ici une remarquable intelligence des inflexions esthétiques de ce répertoire.

(Après le disque de musique ibérique enregistré à Saint-Pons-de-Thomières suis d’ailleurs très admiratif de la capacité que semble avoir cet organiste à adapter sa manière aux instruments et aux répertoires d’une manière qui vise toujours aussi juste.)

Quoi qu’il ne corresponde pas forcément le plus étroitement à mes goûts, j’ai trouvé ce récital particulièrement exaltant par sa richesse et sa personnalité. (Et je me le suis trissé aujourd’hui.)

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Rodez-10
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94080
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyDim 21 Nov - 9:43

Ça a l'air aussi terriblement appétissant que furieusement introuvable. Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28835
Date d'inscription : 21/09/2012

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyDim 21 Nov - 14:40

DavidLeMarrec a écrit:

Ça a l'air aussi terriblement appétissant que furieusement introuvable.


J'avais déjà vanté ce disque à plusieurs reprises, il fallait prendre la pub au sérieux et acheter tanksastrouvéhencor L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 2661413304
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyDim 21 Nov - 14:53

(Mais je crois que David trouvera bientôt un moyen de l'écouter.)
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyMer 22 Déc - 1:48

Une question: que faut-il penser de ces gros coffrets anthologiques d'Isoir et de Vernet? Vous me les recommanderiez?

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Cover-10        L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Vernet10
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94080
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyMer 22 Déc - 13:36

Benedictus a écrit:
Une question: que faut-il penser de ces gros coffrets anthologiques d'Isoir et de Vernet? Vous me les recommanderiez?

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Cover-10        L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Vernet10

Isoir me passionne (registrations toujours très lisses) peu, donc je ne peux pas trop dire.

Vernet, ce doit contenir ses Couperin à La Flèche et à Gellone, qui sont absolument merveilleux sur des instruments parfaits. (Mais interprétations peut-être un peu plus classiques que coruscantes pour toi.) Peut-être avec ses Leçons, fabuleuses aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyMar 4 Jan - 22:37

On me l'a offert (le coffret Vernet, s'entend.) À une première écoute en diagonale, j'ai adoré l'orgue de Gellone dans les Couvents (en revanche, oui, les Paroisses à La Flèche, c'est une lecture trop classique et pas assez typée pour moi, même si dans l'absolu c'est très bien), les Grigny à Saint-Antoine-l'Abbaye sont aussi très à mon goût (pour Grigny, j'aime finalement mieux ce genre de lecture à des choses trop coruscantes, façon Bardon à Saint-Maximin); en revanche, j'ai été un peu déçu par les deux suites de Clérambault, qui manquent de relief, alors même qu'elles sont jouées sur le Tribuot de Seurre.

Sinon, je trouve quand même le coffret un peu frustrant: pas de Ténèbres de Couperin - en revanche, il faut se fader une intégrale Michel Corrette (ou quasi, messe avec voix solistes et concertos compris) alors qu'on a vraiment que de tout petits bouts de Lebègue, Du Mont, Jullien, Marchand... Par ailleurs, beaucoup de choses sont enregistrées sur le Silbermann de Soultz, qui n'est pas forcément l'instrument qui me fait le plus rêver dans le classicisme français.

Par ailleurs, ça reprend la quasi totalité des disques solo de Vernet chez Ligia, mais dans un cadre chronologique étroit - du coup, le récital live à Sainte-Croix de Bordeaux, Songes et Éléments, est dispersé sur quatre disques - dommage, parce que ce récital devait être vraiment bien: les doublons y sont plutôt bienvenus (la Suite du deuxième ton de Clérambault est bien mieux que le «studio» de Seurre et le Veni Creator de Grigny sans alternatim fonctionne très bien), les transcriptions de LULLY, Rameau et Rebel sont chouettes, mais on perd (va savoir pourquoi) la transcription de l'Introduction du Te Deum de Charpentier.

Mais je vais réécouter tout ça plus attentivement.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyMar 4 Jan - 22:40

Dans le fil «Vos 10 nouveautés de 2021», DavidLeMarrec a écrit:
(À propos de baroque français, il faudra que je passe parler du récital Muñoz à Rodez, trouvé grâce à toi ; j'ai écouté ça aujourd'hui et je suis assez électrisé !  Le répertoire, l'instrument, l'interprète.)
cheers J'attends de lire ça avec impatience! (Et je suis sûr que Mélo aussi!) bounce
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyMer 19 Jan - 21:16

En Playlist, Benedictus a écrit:
L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Nuvres10
Neuf Chansons françaises (1ᵉ moitié du XVIᵉ siècle) / RACQUET: Fantaisie / Da bei rami (anonyme) / ROBERDAY: Fugues n°5 en ré mineur et n°12 en ré majeur / JULLIEN: Suite du 7ᵉ ton
François-Henri Houbart (orgue historique de Lorris-en-Gâtinais)
Ⓟ 1989
BNL


bounce L’instrument sonne peut-être un peu archaïque pour Jullien, mais je le trouve assez idéal pour Roberday et les chansons Renaissance! J’ai aussi beaucoup aimé la Fantaisie de Raquet: jouée de façon très «droite» sur cet instrument cliquetant aux registres disjoints, c’est vraiment le contrepoint de la (superbe) version de Muñoz à Rodez!
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28835
Date d'inscription : 21/09/2012

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyLun 31 Jan - 21:33

Vu le nombre de disques rares et disparus des radars qu'écoute Benedictus, je vais vérifier si on n'a pas cambriolé mes stocks hehe
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyLun 31 Jan - 21:47

Comme je l'écrivais récemment ici:
Citation :
(Ma dernière marotte, c'est trouver des exemplaires d'occase pas trop chers de disques d'orgue épuisés recommandés par Mélo.)
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14357
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyJeu 17 Fév - 21:50

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Cleara10
Louis-Nicolas CLÉRAMBAULT: Suites du 1ᵉʳ et du 2ᵉ tons / André RAISON: Gloria de la Messe du troisième ton. Elévation en A Mi La bécarre. Deo Gratias
Pierre Perdigon (orgue de l’abbaye Sainte-Marie d’Arles-sur-Tech)
Arles-sur-Tech, IV.1991
Coriolan «Orgues en Languedoc-Roussillon»


Surprised En voilà un instrument rudement typé!

L’orgue date d’environ 1775, et il est généralement attribué à Godefroy Schmidt¹, en raison d’une facture proche de ceux de Gimont et de Notre-Dame de Bordeaux. Relevé en 1837, il a été déplacé en 1990 afin de dégager la fresque romane de l’abside que sa tribune initiale obstruait (comme on peut le voir sur la photo ci-dessous); à cette occasion, il a été restauré de façon à retrouver le plus possible les sonorités de la facture classique. Et le résultat est terriblement savoureux: bien sûr, il faut aimer les sonorités un peu étroites et pas très réverbérées, les anches aux grains très différenciées - et souvent très nasillardes et très vertes! - les fonds très denses, les mutations surprenantes, voire la justesse parfois un peu approximative des accouplements (la première plage peut faire peur - mais ça se calme par la suite…)

Je dois dire que ce son extrêmement typé terroir et archaïsant rehausse pour moi considérablement l’intérêt des deux Suites de Clérambault (qui rendent souvent de façon excessivement décorative - y compris sur le Tribuot de Seurre: la faute à Vernet?) et conviennent idéalement, je trouve, à la manière de son maître Raison. Il faut dire aussi que le jeu très droit et le registrations un peu sèches de Pierre Perdigon (dont j’avais déjà beaucoup aimé le disque Jullien à Saint-Nazaire de Carcassonne) tendent aussi à tirer ces œuvres bien davantage du côté de Roberday que de Corrette ou Du Mage (fût-ce au prix d’un certain anachronisme, s’agissant de Clérambault)!

Prise de son très proche, assez mate, bien étagée, avec beaucoup de relief dans le rendu des textures et des couleurs: cette collection «Orgues en Languedoc-Roussillon» des Disques Coriolan (évidemment pas faciles à trouver) recelait décidément de sacrées pépites (y compris dans de tout autres répertoires)!

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Arles_10

¹ C’est en tout cas ce que disent la notice de ce disque et l’inventaire du patrimoine, mais sur le disque INA de Xavier Darasse on lit «Jean-Pierre Faura, 1764»…  scratch
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32234
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 EmptyLun 9 Mai - 7:58

Une critique du disque que j'ai écouté il y a peu (Dom Bedos, Sainte-Croix) :

https://www.resmusica.com/2022/05/08/le-rayonnement-de-lorgue-dom-bedos-de-bordeaux-sous-les-doigts-de-paul-goussot-rob-records/

L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Bordeaux_goussot_rob-380x337

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Contenu sponsorisé





L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie   L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Orgue français sous l'Ancien Régime : discographie
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Ecoute comparée : la Symphonie n°5 de Chostakovitch
» Sous la mer
» Vos derniers DVD musicaux regardés (+ vidéo, TV...)
» Les oeuvres sous-estimées, ou peu jouées
» Doom metal et ses nombreux sous-genres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: