Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
PS5 sur Cdiscount : l’astuce pour mettre la console dans son panier
Voir le deal

 

 Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
mickt
Mélomaniaque
mickt

Nombre de messages : 658
Date d'inscription : 05/03/2018

Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 EmptyJeu 18 Fév 2021 - 20:03

Un vautrage dans les règles de l'art ! thumleft  — dit-il entre deux bouchées de burger.
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt

Nombre de messages : 658
Date d'inscription : 05/03/2018

Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 EmptyJeu 18 Fév 2021 - 22:17

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
Auquel cas l'air à l'égyptienne d'Aïda est très pertinent. Et puis l'utilisation de musiques égyptiennes par Verdi s'inscrit facilement dans une lecture qui souligne/condamne l'orientalisme de l'œuvre et de l'époque.

Ça n'aurait aucun sens de condamner ça, alors qu'il s'agissait d'une démarche de respect, commandée par Le Caire, et pour laquelle Verdi avait été très déçu de ne pas trouver de sources musicologiques…

Pas de "démarche de respect" qui tienne... Il faut quand même rappeler à grands traits la vulgate progressiste actuelle sur ces questions, à laquelle souscrivent une bonne part des artistes (metteurs en scène en l'occurrence) : livre fondateur : l'Orientalisme de Said, qui a pour objet premier et pour cible non les conquérants européens fusil au poing, mais les savants, les orientalistes, qui prétendent faire leurs les cultures étrangères et leur histoire, avec leurs propres armes, celles du savoir (on classifie, on définit, on range dans des cases, on essentialise). Armes qui sont ensuite utilisées par l'impérialisme européen et ses représentants divers, pour justifier la conquête ou la soumission, définir la culture des autres, et donc leur prescrire leurs comportements... Le commanditaire d'Aida, Ismail Pacha, khédive  et modernisateur de l'Égypte, est un épigone de ce phénomène. Ennemi mortel de Said : Renan, qui se goinfre de civilisations et de langues. Je ne sais plus si Mariette, égyptologue qui dessina les décors de la première d'Aida aussi fidèlement à la vérité historique que possible (et en écrivit la trame ? il semble y avoir débat), est cité, mais il pourrait tout aussi bien l'être. Verdi et ses sources musicologiques, même combat...

C'est donc bien la culture européenne sous ses différentes formes (académique, artistique...) qui est mise en procès. Et c'est ce qui explique que les metteurs en scène aient une trouille bleue des sujets exotiques et orientalisants (surtout ne pas reproduire le regard essentialisant et colonial de l'Occident !), et qu'on voie des spectacles aussi alambiqués que l'Aida de Lotte de Beer. (que j'ai plus ou moins arrêté de regarder comme vous le constatez. Dire qu'il va falloir reprogrammer ça pour en justifier le coût.)

Heureusement ça chante bien...
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20483
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 EmptyJeu 18 Fév 2021 - 23:21

mickt a écrit:
Heureusement ça chante bien...

hehe hehe hehe
Perso, je regrette la mise en scène d'Olivier Py! Elle était clinquante et pas parfaite, mais au moins elle avait un sens.
Là j'ai vraiment pas compris le principe des marionnettes qui m'ont gaché chaque intervention d'Aida et Amonasro.

Après musicalement, il y avait un peu à boire et à manger je trouve. Mais globalement ça tenait la route!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7159
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 EmptyVen 19 Fév 2021 - 0:34

On a eu droit ce soir à une grosse daube scénique !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90890
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 EmptyVen 19 Fév 2021 - 0:35

mickt a écrit:
Verdi et ses sources musicologiques, même combat...

J'ai compris ce qui a précédé (débattable sans doute pour qui en a les moyens, moi j'en sais rien), mais le lien avec Verdi m'échappe. Il voulait faire une musique qui ne soit pas seulement européenne, c'était plutôt une démarche intéressante – qui se rapproche davantage des recherches européennes sur les propres folklores des compositeurs que des clichés orientalisants.


Citation :
C'est donc bien la culture européenne sous ses différentes formes (académique, artistique...) qui est mise en procès. Et c'est ce qui explique que les metteurs en scène aient une trouille bleue des sujets exotiques et orientalisants (surtout ne pas reproduire le regard essentialisant et colonial de l'Occident !), et qu'on voie des spectacles aussi alambiqués que l'Aida de Lotte de Beer. (que j'ai plus ou moins arrêté de regarder comme vous le constatez. Dire qu'il va falloir reprogrammer ça pour en justifier le coût.)

Difficile d'avoir une opinion avec les ultra-gros plans. J'ai pas tout compris, j'ai pas tout regardé, ça manquait un peu d'animation mais ce n'était pas déplaisant à voir.

De toute façon Aida c'est difficile à faire : soit on suit le livret est un est un peu bloqué par les lieux, les cérémonies, l'apparat de l'Égypte, l'action simple – et on fait du tradi un peu plat. Soit on fait autre chose et c'est tellement loin du sujet que ça n'a plus grand sens.

Musicalement c'était la fête, Radva Regina en gloire, Kaufmann très fin, et le reste glorieux aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
mickt
Mélomaniaque
mickt

Nombre de messages : 658
Date d'inscription : 05/03/2018

Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 EmptyVen 19 Fév 2021 - 1:38

DavidLeMarrec a écrit:
mickt a écrit:
Verdi et ses sources musicologiques, même combat...

J'ai compris ce qui a précédé (débattable sans doute pour qui en a les moyens, moi j'en sais rien), mais le lien avec Verdi m'échappe. Il voulait faire une musique qui ne soit pas seulement européenne, c'était plutôt une démarche intéressante – qui se rapproche davantage des recherches européennes sur les propres folklores des compositeurs que des clichés orientalisants.


Je voulais simplement dire qu'en chaussant de gros sabots pour écrire l'histoire, Verdi se retrouverait du côté de ceux qui s'approprient indûment une culture qui leur est étrangère. Ce n'est certainement pas ce que pensait Edward Said (qui allait voir Aida au Caire dans les années cinquante, joué par une troupe italienne au lieu de sa création, et s'en portait très bien), ni ce que pense Lotte de Beer. Mais pour cette dernière, le poids de la grande critique des représentations occidentales a un résultat patent : elle ne sait absolument pas quoi faire de cette malheureuse Aida. Elle biaise, cherche des subterfuges (les marionnettes), évince toute référence à l'Égypte, on n'y comprend plus rien et on ne sait pas qui sont ces gens ni ce qu'ils font sur scène. La succession de tableaux vivants est jolie, mais leur motivation dramaturgique est opaque (sans l'aide d'un long discours du moins).

(et c'est un détail mais ces petites marionnettes grises inexpressives, depuis le second balcon de Bastille, ça va être encore pire qu'à l'écran.)

On vit quand même une époque formidable où il va devenir plus difficile de mettre en scène Verdi que Wagner.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20483
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 EmptyVen 19 Fév 2021 - 9:19

DavidLeMarrec a écrit:
Musicalement c'était la fête, Radva Regina en gloire, Kaufmann très fin, et le reste glorieux aussi.

Même le clone d'Obraztsova en Amneris? Razz
Et gros soucis avec le choeur, surtout dans la scène du triomphe. Je comprends bien que chanter avec le masque peut les perturber, mais quand on voit ce que peuvent faire d'autres choeurs masqués... là c'était un peu la foire!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90890
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 EmptyVen 19 Fév 2021 - 14:11

Polyeucte a écrit:
Même le clone d'Obraztsova en Amneris? Razz

Le début était difficile (attaques toutes un peu basses), mais ensuite, vraiment très à l'aise, c'était très chouette. Évidemment ça aurait été plus impressionnant dans l'espace de Bastille qu'avec le micro collé devant, mais je l'ai trouvée sans peur et sans reproche !


mickt a écrit:
Elle biaise, cherche des subterfuges (les marionnettes), évince toute référence à l'Égypte, on n'y comprend plus rien et on ne sait pas qui sont ces gens ni ce qu'ils font sur scène. La succession de tableaux vivants est jolie, mais leur motivation dramaturgique est opaque (sans l'aide d'un long discours du moins).

C'était un problème en effet. Mais au moins ce n'était pas laid, et je me dis, à la vérité, que la réalisation en gros plan rendait sans doute l'intelligibilité de l'ensemble problématique.


Citation :
(et c'est un détail mais ces petites marionnettes grises inexpressives, depuis le second balcon de Bastille, ça va être encore pire qu'à l'écran.)

C'est possible. Elles étaient jolies de près, mais de loin on ne percevra aucun détail. Même si ce n'est pas authentique, un peu de couleur aurait aidé.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
mickt
Mélomaniaque
mickt

Nombre de messages : 658
Date d'inscription : 05/03/2018

Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 EmptyVen 19 Fév 2021 - 17:27

Citation :
DavidLeMarrec a écrit:
Verdi voulait faire une musique qui ne soit pas seulement européenne, c'était plutôt une démarche intéressante – qui se rapproche davantage des recherches européennes sur les propres folklores des compositeurs que des clichés orientalisants.

Je voulais simplement dire qu'en chaussant de gros sabots pour écrire l'histoire, Verdi se retrouverait du côté de ceux qui s'approprient indûment une culture qui leur est étrangère. Ce n'est certainement pas ce que pense Lotte de Beer.

Euh il semble que j'aie parlé trop vite. Entretien éclairant avec Lotte de Beer dans Transfuge : « Dans Aida, Verdi emprunte à l’orientalisme quelques thèmes musicaux, d’une manière qu’on qualifierait aujourd’hui d’appropriation. Aussi immense compositeur qu’il soit, cette manière qu’il a eu d’insérer des « clichés » de musique orientale dans sa propre musique, ne pourrait être acceptée aujourd’hui. Je me suis dit qu’il me fallait donc mettre en scène l’intrigue de l’opéra, mais aussi l’histoire de l’opéra en tant qu’œuvre. »

https://www.transfuge.fr/2021/02/18/lintrepide/

mickt a écrit:
les metteurs en scène ont une trouille bleue des sujets exotiques et orientalisants

« Lotte de Beer s’en amuse, suggérant que Stéphane Lissner avait dû essuyer quelques refus avant de penser à elle [pour mettre en scène Aida]. » Aida fait peur...

Citation :
(et c'est un détail mais ces petites marionnettes grises inexpressives, depuis le second balcon de Bastille, ça va être encore pire qu'à l'écran.)

Inutile d'aller si loin pour ne rien voir : « S’il n’est pas évident pour le spectateur du premier balcon que j’étais d’apercevoir les traits précis de la marionnette, la caméra permettra sans nul doute au spectateur de se faire une idée au plus juste de ce double animé de la chanteuse. » (c'est la journaliste qui parle.)


Et j'apprends que la dernière scène se passe au fond du canal de Suez.  « Je pensais à tous ces gens morts pour que le Canal de Suez achemine des marchandises vers l’Ouest. C’est une métaphore de l’histoire de l’Occident, une majorité qui se sacrifie pour le bien-être d’une minorité. ». Cool. Un critique imprudent a cru y voir "la réserve du département Antiquité égyptienne d'un musée". Petit malentendu.
Revenir en haut Aller en bas
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 1246
Age : 76
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 EmptyVen 19 Fév 2021 - 21:44

Aida fait peur ai-je lu !
Et Otello, Alzira, I Lombardi/Jerusalem...?

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Patzak
Mélomaniaque


Nombre de messages : 575
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 EmptySam 20 Fév 2021 - 9:41

mickt a écrit:
Je voulais simplement dire qu'en chaussant de gros sabots pour écrire l'histoire, Verdi se retrouverait du côté de ceux qui s'approprient indûment une culture qui leur est étrangère.

Un peu fort de café de reprocher à Verdi (Beer, pas toi!) des emprunts/appropriations alors que Verdi lui-meme était tres engagé pour défendre la culture Italienne et la liberté politique italienne, à une époque elles étaient bien fragiles, non? L'Italie elle-meme était quasi colonisée... (pas relu de doc historique, juste mes souvenirs).....

Aida est un des opéras qui a une courbe dramatique superbe, je trouve, implacable et terriblement efficace, et il faut essayer de la respecter un minimum. J'avais bien aimé la mise en scene de Py; ce genre-ci de réécriture idéologique me fait plutot fuir.....  (chuis pas contre l'idéologie, mais le plaquage à tout prix, oui).
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt

Nombre de messages : 658
Date d'inscription : 05/03/2018

Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 EmptyDim 21 Fév 2021 - 18:15

fomalhaut a écrit:
Aida fait peur ai-je lu !
Et Otello, Alzira, I Lombardi/Jerusalem...?

Ben... Pareil. Wink

Patzak a écrit:
Aida est un des opéras qui a une courbe dramatique superbe, je trouve, implacable et terriblement efficace, et il faut essayer de la respecter un minimum. J'avais bien aimé la mise en scene de Py; ce genre-ci de réécriture idéologique me fait plutot fuir.....  (chuis pas contre l'idéologie, mais le plaquage à tout prix, oui).

On peut d'ailleurs se demander s'il fallait une nouvelle production si tôt après celle de Py...

Sur la réécriture idéologique, il faut reconnaître qu'on la trouve plus dans les propos de la metteuse en scène que sur scène, où la critique se fait sous des atours plutôt polis. On voit bien qu'on a affaire à des bourgeois européens désagréables et arrogants (sauf Radames), mais ils ne sont pas particulièrement caricaturaux ou odieux.

En "zappant" rapidement à travers les différents tableaux, je discerne un peu mieux la façon dont c'est construit mais je continue à trouver ça inabouti (quoique travaillé) et in fine raté. La première partie tourne autour de la question de la représentation : la statue d'Aida est immobilisée dans un cadre, un carcan de musée (elle tente de s'en échapper, solitaire, pendant le prélude), l'armure et les armes de Radamès sont elles-mêmes des pièces de musée pareillement exposées, puis vient le musée et ses pièces africaines. De Beer utilise ses grands cadres de tableaux pour jouer sur différents plans : cadres parfaitement accordés à l'auto-glorification de la société via les tableaux vivants, fond qui se baisse sur le chœur éthiopien comme pour en montrer la réalité de domination sous-jacente, puis, lorsqu'Aida seule s'exprime, toile qui vient se poser devant le tout et où se projettent les souvenirs et les rêves de l'héroïne, images subjectives et authentiques.

Le gros problème c'est qu'on (ou que je) ne comprend pas le statut de tous ces personnages : est-on vraiment censé comprendre qu'il y a une guerre menée par les Européens à laquelle on envoie Radamès, ces Éthiopiens, existent-ils vraiment, qui sont ces Européens sans nationalité, sans temporalité précises ? C'est l'idée de l'Europe (celle qu'elle se fait d'elle-même) et son rapport à l'Afrique qui sont mis en scène, observés depuis un point de vue contemporain, mollement ironique. OK, mais à force de jouer sur la distanciation on finit par perdre toute substance et toute incarnation.

La deuxième partie est plus simple, on se concentre sur les passions des personnages. Le personnage d'Aida finit comme il avait commencé, seul dans sa nuit. Je crois qu'il est impossible de comprendre la référence au canal de Suez à la fin sans en avoir entendu parler avant.

Pas indigne, mais au bout du compte pas très nourrissant. Et Radvanovsky n'aurait pas beaucoup apprécié de jouer depuis derrière une marionnette (« elle a exprimé sa frustration de se contenter de chanter son rôle derrière la marionnette sans le jouer. » (le Figaro))... Dommage, on aimerait la réentendre.

(je m'étends un peu, sans du tout parler de musique, pardon..)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90890
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 EmptyLun 1 Mar 2021 - 0:30

mickt a écrit:
Euh il semble que j'aie parlé trop vite. Entretien éclairant avec Lotte de Beer dans Transfuge : « Dans Aida, Verdi emprunte à l’orientalisme quelques thèmes musicaux, d’une manière qu’on qualifierait aujourd’hui d’appropriation. Aussi immense compositeur qu’il soit, cette manière qu’il a eu d’insérer des « clichés » de musique orientale dans sa propre musique, ne pourrait être acceptée aujourd’hui. Je me suis dit qu’il me fallait donc mettre en scène l’intrigue de l’opéra, mais aussi l’histoire de l’opéra en tant qu’œuvre. »

Oh là là. Neutral Mais pourquoi accepter de mettre en scène une œuvre, alors, si elle en désapprouve à la fois le sujet, la manière et la musique ?

Décrire l'utilisation de modes orientaux (qui n'ont rien de clichés, puisque Verdi utilise justement de façon très personnelle un folklore imaginaire) comme une « appropriation culturelle », c'est vraiment ne rien comprendre à ce qu'est la musique en général, qui n'est qu'appropriation.

Si on purge la musique de l'appropriation des modes orientaux, de l'influence du gamelan, des récupérations des thèmes grégoriens… il ne va plus rester grand'chose. Cette récupération fait partie du lent processus d'évolution du langage musical.

(Et puis s'interdire de contempler les œuvres du passé parce que nos ancêtres n'avaient pas la même grille de lecture du monde, quelle folie.)

Vraiment très étrange, parce que son discours paraît respectueux et modéré par ailleurs (et sa mise en scène m'a paru assez peu subversive), mais un peu attristant de voir des gens accepter de mettre en scène des choses qu'ils ne comprennent tout simplement pas. (à commencer par la musique…)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stolzing
Mélomaniaque
Stolzing

Nombre de messages : 831
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 EmptyLun 1 Mar 2021 - 12:03

DavidLeMarrec a écrit:
mickt a écrit:
Euh il semble que j'aie parlé trop vite. Entretien éclairant avec Lotte de Beer dans Transfuge : « Dans Aida, Verdi emprunte à l’orientalisme quelques thèmes musicaux, d’une manière qu’on qualifierait aujourd’hui d’appropriation. Aussi immense compositeur qu’il soit, cette manière qu’il a eu d’insérer des « clichés » de musique orientale dans sa propre musique, ne pourrait être acceptée aujourd’hui. Je me suis dit qu’il me fallait donc mettre en scène l’intrigue de l’opéra, mais aussi l’histoire de l’opéra en tant qu’œuvre. »

Oh là là. Neutral  Mais pourquoi accepter de mettre en scène une œuvre, alors, si elle en désapprouve à la fois le sujet, la manière et la musique ?

Parce que ça lui permet de gagner de l'argent tout en étalant son impeccable moralité pig Double bénef.
Revenir en haut Aller en bas
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 1246
Age : 76
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 EmptyMer 3 Mar 2021 - 10:49

J'agrée volontiers avec les commentaires de notre Mélomane inépuisable à propos de ce récent Aida.

Pour ma part, après avoir lu et entendu à propos de la mise en scène, je n'ai pas cherché à voir ce spectacle et j'ai sagement attendu la diffusion de France Musique pour apprécier l'interprétation musicale et dramatique. Un grand bravo aux chanteurs, au choeur, à l'orchestre et au chef (J'aurai parfois souhaité une direction plus affirmée).

En quelques mots, disons que j'attends des metteurs et metteuses en scène d'opéra, quelles que soient leur origine et leur formation qu'ils et elles manifestent le même respect et la même fidélité à l'oeuvre qu'a montré Roman Polanski lorsqu'il a réalisé le film J'accuse d'après le roman D. de Robert Harris.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)   Opéra de Paris 2020-2021 (programmation) - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Opéra de Paris 2020-2021 (programmation)
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» [08032012] Tarifs officielles du SS4 !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: