Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Réassort du coffret Pokémon 151 ...
Voir le deal

 

 Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.

Aller en bas 
+6
lulu
DavidLeMarrec
Michel Desrousseaux
Xavier
Golisande
gluckhand
10 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyMer 8 Mar 2023 - 4:22

J'ai fouillé dans notre mémoire nationale,pour en faire ressortir un musicien bien oublié et sa belle sonate pour piano en fa dièse mineur.Elle mérite vraiment d'être plus connue et justifie pleinement le titre et le but de ce post,sur les sonates oubliées.
Qui dit musique française ,peu connue pour piano et musique de qualité,dit automatiquement Marie-Catherine Girod,grande pianiste qui a vraiment oeuvré ,pour ce grand patrimoine musical. En aparté, dommage, qu'elle n'ait pas enregistré les sonates inédites de Pierre de Bréville,mais elle a déjà tant fait, qu'on ne peut que la remercier.
Bon j'en reviens à ce compositeur au nom bien français Antoine Mariotte (1875-1944) qui a laissé d'autres oeuvres interessantes ( une suite Kakémonos,pour piano au départ, qu'il ramène de ses voyages en Asie comme aspirant.Il écrit un opéra sur Salomé de Wilde, mais la préemption de Strauss sur l'oeuvre va lui jouer des tours, et d'autres diverses oeuvres , comme ses Impressions urbaines pour piano (1934)ce qui est assez original pour l'époque.
Sa sonate pour piano date de 1907 et vraiment à son écoute, on ne peut que regretter ,l'oubli dans lequel elle est.La version proposée est celle de Marie-Catherine Girod,comme je l'ai dit, mais,je précise en Live , au Festival de piano d'Husum, en 2000.
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=dN7Q3GmdHiU
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97359
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyMer 8 Mar 2023 - 12:15

Oh, merveilleux !

Justement je déchiffrais au piano sa Salomé pas plus tard que lundi.

Ses Impressions urbaines (et les Kakémonos dont tu parles) sont parmi mes œuvres favorites de piano de tous les temps.

Je ne savais pas que la Sonate avait été enregistrée (fût-ce une captation radio ou de concert), en plus par Girod ! sunny

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyMer 8 Mar 2023 - 13:09

DavidLeMarrec a écrit:
Oh, merveilleux !

Justement je déchiffrais au piano sa Salomé pas plus tard que lundi.

Ses Impressions urbaines (et les Kakémonos dont tu parles) sont parmi mes œuvres favorites de piano de tous les temps.

Je ne savais pas que la Sonate avait été enregistrée (fût-ce une captation radio ou de concert), en plus par Girod ! sunny

Merci !
Bonjour David,toujours content de faire plaisir à quelqu'un.Il y a un autre enregistrement live,du moins partiel, de cette sonate par Andrew Zhou,sur YT ,mais il ne vaut vraiment pas ,l'enregistrement de Marie-Catherine Girod.
Par contre ,il y a un autre enregistrement de lui chez FY et de cette sonate dont Resmusica dit le plus grand bien.
Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Zzzzer10
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyJeu 9 Mar 2023 - 12:33

Nous allons franchir la Manche aujourd'hui, pour aller en Angleterre, avec un compositeur qui porte ,un nom qui d'ailleurs évoque une île, je veux parler de John Ireland.Résumons de suite sa carrière ,avec un bref parcours , grâce à Wikipédia, sans lequel ,je ne serais pas grand chose,il faut l'avouer .
"John Nicholson Ireland (1879-1962) est un compositeur et professeur de musique anglais. La majorité de sa production se compose de miniatures pour piano et de chansons avec piano. Ses œuvres les plus connues comprennent la courte œuvre instrumentale ou orchestrale « The Holy Boy », une mise en musique du poème « Sea-Fever » de John Masefield, un concerto pour piano autrefois très joué, l’hymne Love Unknown et le motet choral « Greater Love Hath No Man »."

Pour nous, il s'agit ici,simplement de sa sonate en mi pour piano ,qui date de 1920 pour sa publication,et elle fut créée par Frederic Lamond le 12 juin 1920, la seule fois où il l’a jouée,paraît il .Très belle sonate, qui correspond d'ailleurs ,un peu, à celle de Mariotte, citée sur le post précédent.
On a parlé justement d'impressionnisme à propos,de ce compositeur,et d'autres,comme Délius , et c'est vrai que Debussy et Ravel ont totalement chamboulé la musique de cette époque.Et Ireland,s'en est,lui aussi ,inspiré à sa manière.C'est assez curieux, comme le souligne quelqu'un , que cette sonate d'Ireland ait pu être comparée,à sa première, par un critique,à la 1ère sonate de Brahms .Bref, je vous la propose ,dans la belle et solide version de Richard Masters au piano.
https://johnirelandmusicpeopleplaces.wordpress.com/tag/piano-sonata/


John Ireland - Sonate pour piano (1918-20)
I. Allegro moderato
II. Non troppo lento
III. Con moto moderato
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=d_d8vMMDjPM
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97359
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyJeu 9 Mar 2023 - 12:44

Formidable Sonate !

Je recommande tout particulièrement la version de Tom Hicks, parue chez Divine Art l'année dernière, couplée avec une des meilleures Sonate de Liszt que j'aie entendues... 

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 51hcLWL8cUL._UX250_FMjpg_QL85_
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 6768
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyJeu 9 Mar 2023 - 14:52

J'avais déchiffré plusieurs fois cette sonate il y a quelques mois, alléché par la recommandation de David et l'amitié du compositeur avec Bax, mais pour moi c'est vraiment très en-deçà de ce dernier (de la Troisième en tout cas, les deux (trois) premières étant plus comparables)...

Cela m'a donné un peu la même sensation que pas mal de musique française pour piano de la même époque que j'avais déchiffrée il y a plus longtemps (J.-G. Ropartz par exemple, ou même G. Dupont par certains aspects – même si l'on va me rétorquer que ça n'a strictement rien à voir Smile ) : un langage modal élargi à cheval entre post-romantisme "gentil" et impressionnisme/fauréisme (plus britiche évidemment dans le cas d'Ireland), plutôt agréable et avec quelques moments magnifiques, mais qui globalement bavarde beaucoup pour assez peu de substance au final... Enfin, je trouve...
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 6768
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyVen 10 Mar 2023 - 11:23

Je viens de redéchiffrer intégralement la sonate d'Ireland, et je me dois d'apporter quelques nuances à mon post précédent.

Tout d'abord je ne me souvenais pas de l'avoir autant "travaillée" (j'ai presque eu l'impression de connaître cette musique par cœur), ce qui me prouve que c'était tout de même un petit coup de cœur; mais cela est vrai surtout, voire uniquement pour le final que je trouve carrément exaltant — dans un genre anglo-triomphal très orchestral avec son thème de fanfare, malgré plusieurs passages doux / mystérieux – et une grande cohésion du discours, une progression narrative très évidente, ce qui n'est à mon avis pas le cas dans les deux autres mouvements à mon sens beaucoup moins réussis (pour ne pas dire faiblards, au moins le premier).

Du coup, quelques remarques concernant le parallèle avec Bax.

Pour commencer, ça n'a en fait pas grand-chose à voir. Mr.Red Le langage est bien sûr très proche à maints égards (il y a quelques moments où il est possible de s'y tromper, même en ayant un peu décortiqué les œuvres de Bax et pas mal pratiqué les compositeurs anglais en général), mais il y a au moins deux grosses différences :
D'abord, comme je viens de dire le dernier mouvement est le plus réussi, ce qui n'est généralement pas le cas chez Bax — et pour le coup je pourrais carrément préférer le final de la sonate d'Ireland à n'importe lequel de ceux des trois sonates de Bax en 3 mouvements (je n'aime pas beaucoup le final de la Première symphonie, cqfd).
Ensuite et surtout, le ton et le caractère sont infiniment plus lumineux / optimistes que ceux des trois premières sonates numérotées de son cadet et poto (ce qui explique peut-être en partie l'engouement de David, et me fait penser qu'il apprécie(rait) peut-être moins celles de Bax...); en fait, la seule qui pourrait s'y comparer à cet égard et la Quatrième, que je trouve plutôt plus originale et globalement inspirée que celle d'Ireland, mais dont le (relatif) minimalisme et le langage néo / anguleux n'a par ailleurs vraiment rien à voir... Et d'ailleurs, même dans celle-là le ton général est plus ambigu (surtout le mouvement central), assez proche de celui de la Septième symphonie.
Autrement, le mouvement lent de la Sonate en mi bémol (proto-première symphonie) est – excepté sa partie centrale – relativement serein, mais je le trouve encore moins intéressant que celui d'Ireland, et beaucoup plus bavard. Pour les trois premières sonates numérotées, si l'on excepte l'extraordinaire rayon de soleil couchant du Lento de la 3 (et certains passages du premier mouvement d'icelle, ainsi que la coda apaisée de la 2), elles sont d'un caractère plutôt torturé et d'une écriture plutôt surchargée de chromatismes (avec une influence scriabinienne évidente quoique relativement lointaine dans les deux premières), c'est même le seul relatif défaut que je pourrais trouver parfois à l'écriture de Bax : l'omniprésence d'une polyphonie chromatique plus ou moins cachée au sein d'une harmonie complexe et (sur)chargée, qui sans elle pourrait parfois presque sembler arbitraire – ce qui est tout de même très rarement le cas...

Pour revenir à la Sonate d'Ireland proprement dite, le principal reproche que je ferais – mais essentiellement au premier mouvement, que je trouve décidément assez loupé (peut-être bâclé) – est une certainement incohérence du discours, l'impression de séquences juxtaposées sans solution de continuité... Et aussi certaines harmonies ponctuellement pas très heureuses, justifiées pour le coup uniquement par le chromatisme polyphonique interne (par ailleurs bien moins généralisé que chez Bax).

Pour finir, il faut ajouter que le langage d'Ireland est aussi bien plus immédiat et facile à appréhender que celui de Bax, et cela est valable pour toutes les sonates de ce dernier...
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptySam 11 Mar 2023 - 6:43

Karl Amadeus Hartmann (1905-1963): Sonate « 27. April 1945 » für Klavier (1945) -- Siegfried Mauser, pianoforte --

I. Bewegt
II. Presto assai (Scherzo)
III. Marcia funebre (Lento)
IV. Erste Fassung: Allegro risoluto
IV. Zweite Fassung: Allegro furioso (stürmisch, leidenschaftlich)


"La Sonate pour piano no 2 intitulée « 27 avril 1945 » est la deuxième et ultime sonate de Karl Amadeus Hartmann. Elle est composée en mars et avril 1945 en semi-clandestinité. L'ouvrage existe en deux versions différentes. La seconde voit le scherzo supprimé, le troisième mouvement remanié et le finale réécrit." Wikipedia
Très belle sonate d'un compositeur que j'aime beaucoup .Il est important de signaler l'origine historique de cette sonate.
"La sonate porte en épigraphe le texte suivant: « le 27 et le 28 avril 1945 nous vîmes passer dans les rues de la ville le cortège lamentable, le fleuve humain de 20000 prisonniers sortis du camp de Dachau. Infini était le fleuve. Infinie était la misère. Infinie était la souffrance… ». "

Je voudrais aussi signaler la merveilleuse interprètation de Siegfried Mauser, un pianiste génial, qui a eu hélas,des problèmes avec la justice pour atouchements sexuels,mais qui ,reste un pianiste de grande envergure.Dans cette version,nous avons aussi,le rajout du deuxième final possible ,de cette sonate.
Enfin,sans honte et sans remords, je cite pour finir, une fois de plus Wikipedia,qui décrit bien mieux,que je ne le ferais,cette sonate.
"Le premier mouvement alterne un récitatif et un cantabile. Le deuxième mouvement montre une violence rythmique poussée jusqu'à son paroxysme. Le troisième mouvement a la forme d'une marche funèbre. Enfin, le quatrième et dernier mouvement est une toccata déchaînée et chaotique."
L'œuvre est crée le 13 juin 1982 à Musica Viva (de) à Munich par le pianiste Herbert Henck.
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=xgT0MylRcU4
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 6768
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptySam 11 Mar 2023 - 12:06

Tu as de la chance que les descriptions d'œuvres que l'on trouve dans Wikipedia correspondent aussi parfaitement à tes propres impressions, car ce n'est pour ainsi dire jamais le cas pour moi...

Cela dit, je persiste : il serait beaucoup plus intéressant de lire ce que tu pourrais toi-même en dire (car nous sommes tous assez grands pour aller lire Wikipedia sur Wikipedia).
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptySam 11 Mar 2023 - 12:23

Golisande a écrit:
Tu as de la chance que les descriptions d'œuvres que l'on trouve dans Wikipedia correspondent aussi parfaitement à tes propres impressions, car ce n'est pour ainsi dire jamais le cas pour moi...

Cela dit, je persiste : il serait beaucoup plus intéressant de lire ce que tu pourrais toi-même en dire (car nous sommes tous assez grands pour aller lire Wikipedia sur Wikipedia).

Golisande, encore une fois, il y a des choses sur un compositeur,que je ne peux pas inventer et quand je parle d'une oeuvre, autant la situer dans son contexte historique.Donc, une petite présentation rapide s'impose (Tout le monde ne connaît pas Bax comme toi,par exemple )
Je suis pas là,non plus, pour dire ce qu'il faut penser d'une oeuvre, même si je le fais parfois,je donne plus,une direction à suivre et  à chacun de se faire sa propre idée.
Je l'ai déjà dit plusieurs fois, je ne sais pas lire la musique, donc je ne me sens pas apte , vu les pointures qu'il y ici, d'en parler sans dire de bêtises, à part c'est beau, ou c'est chouette,mais ça va pas plus loin.
Bref, je vais pas devoir ici à chaque fois,,me justifier ad vitam éternam, parce que je cite Wikipedia, et si je le cite, ce n'est pas bêtement et mécaniquement, ça correspond à ce que je ressens.Point final,sur ce sujet. mains
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 6768
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptySam 11 Mar 2023 - 16:11

gluckhand a écrit:
je ne sais pas lire la musique, donc je ne me sens pas apte , vu les pointures qu'il y ici, d'en parler sans dire de bêtises

Mais c'est n'importe quoi... Rolling Eyes Depuis quand faut-il lire des partitions pour pouvoir parler de musique ? On peut bien sûr causer musique en ignorant tout de la quincaillerie... Si tu es capable d'écouter et d'apprécier l'énorme quantité/variété de répertoire dont tu fais état ici, c'est que tu es aussi tout à fait capable d'en parler...
D'autre part, tout le monde a le droit de dire des bêtises parfois (et, dans mon cas du moins, on ne s'en prive pas).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97359
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyDim 12 Mar 2023 - 0:45

Golisande a écrit:
On peut bien sûr causer musique en ignorant tout de la quincaillerie...

Tout à fait, et d'éminents membres du forum le font très bien !

Pour autant, chacun est libre de partager son goût pour la musique comme il l'entend, Gluckhand n'est pas obligé de faire comme nous pensons qu'il est bon de faire. S'il se trouve à l'aise comme cela et lance des discussions, hé bien c'est tout à fait suffisant. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 6768
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyDim 12 Mar 2023 - 1:13

Oui bien sûr, chacun est libre, personne n'est obligé... Simplement, les citations de wikipedia me donnent très rarement envie d'écouter une œuvre, contrairement aux avis personnels un peu (même, parfois, très peu) étayés... Je trouve ça dommage, voilà tout. Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 2661413304

gluckhand a écrit:
Je suis pas là,non plus, pour dire ce qu'il faut penser d'une oeuvre

Depuis quand un avis personnel devrait-il être prescriptif ?...

Citation :
parce que je cite Wikipedia, et si je le cite, ce n'est pas bêtement et mécaniquement, ça correspond à ce que je ressens.

Ok. Mais quand un texte semble proche d'un ressenti personnel, il est possible d'en écrire un ressemblant et encore plus fidèle...

Enfin bon, j'ai compris et j'arrête là.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 14089
Date d'inscription : 21/01/2007

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyDim 12 Mar 2023 - 9:37

.


Dernière édition par Rubato le Lun 10 Avr 2023 - 8:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyLun 13 Mar 2023 - 6:12

Regardé hier soir, un petit docu interessant ,sur Arte,"Fanny Hensel,compositrice géniale".Si comme certains, l'on sait que cette fameuse Fanny ,était la soeur aînée de près de 4 ans de Félix Mendelssohn.J'ai vraiment eu d'en savoir plus ,sur elle et ses oeuvres,après avoir vu ce docu.
Née Fanny Zippora Mendelssohn (1805),vient ainsi que son frère d'un milieu bourgeois et très aisé pour l'époque,son père étant banquier.Elle vit et est élevée dans un milieu assez intellectuel et artistique.Une chose importante à noter, c'est que malgré ,leurs origines juives, les enfants seront élévés dans le protestantisme.
Les deux premiers sur les 4 enfants à venir,seront passionnés par la musique.
Mais c'est là que les choses se corsent, alors que pour son frère ,qui a composé l'ouverture du Songe d'une nuit d'été ,très jeune, à17 ans je crois, le destin semble tout tracé.Pour Fanny, malgré son talent de pianiste,après de nombreux lieders et de beaux espoirs musicaux.Elle reste cantonnée par son père et son frère au rôle d'une femme et épouse modèle , destinée à s'occuper de son foyer.
Elle se soumettra, aux normes de l'époque et épousera en 1829 le peintre Wilhelm Hensel de 11  ans son aîné.Elle trouvera en lui, quelqu'un d'ouvert et compréhensif, pour sa grande passion ,qui l'encouragera à jouer et publier ses oeuvres.Ce que son frère, à travers ce docu,n'a pas vraiment fait,même s'il y avait toujours entre eux, une très grande affection.
La découverte de l'Italie et surtout la rencontre de musiciens à la Villa Médicis, ou justement Gounod,était installé, en tant que prix de Rome.Lui-même, va devenir un passionné  et un adepte total de la pianiste , qui à travers des concerts privés, va lui faire découvrir la musique allemande.Tandis que Félix , parcourt l'étranger ,avec le succès qui lui est dû, elle va totalement s'épanouir en Italie et revenir à Berlin, ou elle va organiser des concerts privés ,qui auront de plus en plus de succès,au point de toujours attirer, plus de monde.
Bon, j'espère que vous avez suivi jusque là, j'en arrive à cette sonate de Pâques,pour piano.Elle a été perdue pendant 150 ans ,pour finalement être attribuée à son frère, ce que des expertises plus récentes démentiront et rendue à Fanny comme créatrice.
Avec seulement ,que quelques écoutes ,ça ressemble surtout,pour moi, à un mélange de Beethoven et de Schumann, mais ,je ne voudrais pas trop m'avancer non plus.
Il y a aussi ,un titre qui décrit un schéma pour cette sonate,auquel il faut bien sûr ,se réfèrer.
" La sonate représente la Passion du Christ et le deuxième mouvement contient une « fugue ecclésiastique ». Le Finale exprime le moment de la mort du Christ lorsque le rideau du Temple est déchiré, et se termine par une fantaisie sur l’air choral « Christe, du Lamm Gottes » (« Christ, toi Agneau de Dieu »)." Wikipedia.
C'est  Éric Heidsieck, ce très grand pianiste ,qui enregistrera la sonate en 1972,et c'est cet enregistrement que je vous propose.

Je finis avec Fanny Hensel, qui va finir par publier ,sans l'aide de son frère et connaîtra un certain succès .Elle mourra en mai 1847 à 41 ans et son frère 6 mois plus tard, tous les deux de problèmes vasculaires.Désolé, si j'ai un peu bâclé cette présentation.Il y a tellement de choses à dire.

Fanny Mendelssohn - Sonate de Pâques en la majeur / Première mondiale (Enregistrement de Century: Eric Heidsieck)
Fanny Mendelssohn (1805-1847) Sonate de Pâques / Sonate de Pâques (1828).
I. Allegro assai moderato.
II. Largo e molto espresso - Poco più mosso.
III. Scherzo: Allegretto.
IV. Allegro con strepito.

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=CgROnJeTYaQ
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyMer 15 Mar 2023 - 11:42

Anton Rubinstein (1829 - 1894) - Piano Sonata No. 3 in F major, Op. 41 (1855)

I. Allegro risoluto e con fuoco [0:00]
II. Allegretto con moto [10:00]
III. Andante [15:52]
IV. Allegro vivace [25:54]
Ludovico Troncanetti (2020)



La sonate pour piano n° 3 en fa majeur Op.41 a été composée en 1855 et publiée en 1857.Elle est dédicacée à Maria Kalergis (1822-1874)qui était une comtesse, une pianiste et une mécène polonaise.On est en plein romantisme avec cette sonate que Rubinstein préfèrait aux autres,pour ses récitals.Il en a ausssi ,écrit une 4ème. Les deux premières  datent ,plus de l'époque de sa jeunesse.
Anton Rubinstein fut un compositeur assez prolifique et se sentait lui-même un peu étranger dans son propre pays."Les Russes me qualifient d'Allemand, les Allemands de Russe, les juifs de chrétien et les chrétiens de juif. Les pianistes me considèrent comme un compositeur, les compositeurs comme un pianiste, les classiques comme un moderne, les modernes comme un réactionnaire."
Il a écrit pas moins de 20 opéras et fut entre autres, le professeur de Tchaikovsky. Il avait paraît il une admiration pour Mendelssohn.On reste toujours ,avec cette sonate , dans cette période romantique,une musique qui fait de l'effet intantanément,et qui doit séduire le public.La version que je vous propose ne manque pas de punch et de nervosité.C'est celle du très bon pianiste italien Ludovico Troncanetti .

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=9Kp-UaZgL_0
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyJeu 16 Mar 2023 - 15:47

Encore une sonate qui mériterait d'être plus connue, sonate assez courte, et  pleine d'urgence, comme si sa compositrice ressentait pleinement le temps qui lui reste . Et c'est vrai qu'elle va être courte sa vie,seulement 25 années et dans ces 25  années, elle va écrire de la très belle musique, comme cette sonate Appasionata,toute vibrante de la passion d'exister.
Vítězslava Kaprálová; 24 janvier 1915 - 16 juin 1940) était un compositrice  et cheffe d’orchestre tchèque de musique classique du XXe siècle.Fille d'un compositeur et d'une chanteuse, elle poursuit une carrière de cheffe et de composition.Elle a aussi eu comme professeurs ,tous les grands noms de la musique ,de l'époque, qu'ils soient tchèques comme Novak ou Talich,ou  Martinu ou bien Munch en France. Tout semblait aller bien,malgré l'époque agitée, jusqu'à qu'elle attrape ,semble t'il ,une fièvre typhoïde, et qu'elle décède.. Voilà en quelques mots, le bref parcours de cette vie.
La sonate, comme je l'ai dit, est empreinte d'une fièvre ,qu'on ressent dès son début, jusqu'à la fin.Alice Rajnohová est une pianiste superbe, qui défend avec un engagement total ,cette oeuvre magnifique.

Vítězslava Kaprálová: Piano Compositions
Sonata Appassionata, Op. 6 / Alice Rajnohová ,piano
pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=/y_Y2uo0DlEY
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyVen 17 Mar 2023 - 16:22

Nous restons dans cette période ,qui a vu de nombreux  bouleversements mondiaux , à cause de la seconde guerre mondiale .Des populations  déplacées, des gens tués ,dans des conditions affreuses et inhumaines.Bref, la guerre a changé le destin, de milliers de gens et c'est le cas pour Jaroslav Ježek.

Jaroslav Ježek (1906 -1942 ) était un compositeur, chef d’orchestre, improvisateur, dramaturge et pianiste tchèque. Il est l’auteur de musique de danse, de théâtre et de film, ainsi que de musique classique. Il a acquis une inspiration musicale principalement dans le jazz. Parmi ses plus connus et particulièrement populaires est sa musique pour des pièces de théâtre et des films, qui dans certains cas est presque devenue populaire.Wikipedia

Sa sonate pour piano date de 1941 et je n'ai pas de raison particulière de la mettre,sauf ,celle de remettre si possible au goût du jour, ce qui a été oublié et négligé, pendant de longues années.Si l'on suit sa biographie, l'on voit que la vie ,ne l'a pas vraiment épargné.D'abord, avec des problèmes de santé et puis un parcours musical ,assez cahotique.D'autant que cette sonate pour piano ,n'est vraiment pas, sans intèrêt, elle mérite même un certain respect.Le pianiste y est remarquable d'efficacité.

Jaroslav Ježek (1906 - 1942)
Sonáta pro klavír / Sonate pour piano (1941) Jan Novotný - klavír / piano

I. Alegretto moderato
II. Tempo di polka
III. Lento
IV. Allegro

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=kkrq7e2kGWQ
PS/ La sonate pour piano et violon ne manque pas d'intèrêt non plus.Vraiment un régal.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptySam 18 Mar 2023 - 9:42

Une sonate française magnifique, dont j'avais parlé en Playlist,il y a un bail, et qui mérite toute sa place ici.Au moins, on saura, ou la retrouver si besoin est.d'ailleurs, je remarque en passant,que mes goûts, ont très peu changé,au fil des années.Ce que j'ai aimé plus jeune, reste toujours présent pour moi. Peut être un petit fléchissement de Schubert vers Schumann, que j'aime de plus en plus.Mais Schumann est bien plus difficile à saisir totalement ,que Schubert je pense, du moins pour moi.
Bon cette sonate est la 3ème de Louis Abbiate (1866-1933) et je dois ici,rectifier sa nationalité, il était monégasque et oui ça arrive,et ce doit être le seul,dans ce cas ou que je connaisse.Il fait d'abord carrière avec le violoncelle,jusqu'à être embauché à l'Opéra comique.il fera une carrière internationale de soliste, finissant même pas jouer sous Toscanini, lui-même ancien violoncelliste.Il se consacre aussi à la composition et laissera bien sûr ,un concerto pour violoncelle,dont la première a été très houleuse, huit sonates pour piano, un concerto pour piano, une symphonie ,etcccc...
Sa 3ème sonate est tout simplement fabuleuse , au point ,qu'il faudrait peut être,aller voir, ce que donnent musicalement, les autres sonates ignorées jusqu'à présent .
Une seule version pour cette oeuvre, mais quelle version, elle est de toute  beauté et rend vraiment justice, à cette oeuvre oubliée.

Bernard Ringeissen plays Louis Abbiate Piano Sonata No. 3 Élégiaque Op. 34
Bernard Ringeissen, piano (Bösendorfer) LP, Calliope, CAL 1872, 1980
1. Allegro ma non troppo (00:00)
2. Tema con variationi
début (14:25)
fin (22:13)
3. Allegro vivace (32:15)

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=vfsER_ZHFC4
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 6768
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptySam 18 Mar 2023 - 11:24

gluckhand a écrit:
Peut être un petit fléchissement de Schubert vers Schumann, que j'aime de plus en plus.Mais Schumann est bien plus difficile à saisir totalement ,que Schubert je pense, du moins pour moi.

Personnellement je trouve que ces deux compositeurs n'ont qu'assez peu à voir l'un avec l'autre, à part les quatre premières lettres de leurs noms (et peut-être tout de même leur importance dans le domaine du lied)...

(En même temps je les ai regroupés dans ma bibliothèque sous le titre Schu, mais c'est plus un "personal joke" qu'autre chose...)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97359
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptySam 18 Mar 2023 - 12:56

Ils nagent tout de même dans le même univers sonore germanique, et du fait de la différence de génération l'un procède de l'autre d'une certaine façon. Mais ce sont évidemment des pensées très différentes (à ce titre, la comparaison de leurs lieder ou de leurs sonates est éloquente, Schubert conserve un pied dans le classicisme mourant / le tout premier romantisme, mais sa recherche de la couleur ouvre vraiment la voie pour échapper à la répétition à l'identique, au strophisme, etc.).

Celui qui diffère vraiment de ces deux-là (notamment par sa pilosité atypique),
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptySam 18 Mar 2023 - 13:18

Merci Golisande et David de votre participation, à ce post. Mais je voulais simplement dire que la musique de Schubert, était plus facile à appréhender de suite ,que celle de Schumann,surtout celle pour piano.L'autre jour ,Kleinefugue, parlait du fameux quatuor La jeune fille et la mort et de l'effet, que ça lui avait fait à son écoute, c'est en effet,un quatuor qui donne tout, tout de suite, qui se livre instantanément, par rapport aux quatuors de Beethoven, plus secrets ou plus intérieurs.
J'ai toujours ,beaucoup aimé les sonates de Schubert, mais maintenant Schumann, me satisfait bien plus , pour le piano lui-même et pour la surprise permanente engendrée , pour chaque pièce. J'ai écouté pas mal de Schumann piano,récemment et c'est dingue les différences d'approche, de son, de vitesse, et même de vision personnelle globale ,Schubert permet beaucoup d'approches, mais ça reste plus limité ,voilà c'est tout et peut être ,que je dis des bêtises, c'est possible..
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 6768
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptySam 18 Mar 2023 - 13:36

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 14089
Date d'inscription : 21/01/2007

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptySam 18 Mar 2023 - 13:50

pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyDim 19 Mar 2023 - 9:38

Retour à la pluvieuse Albion,avec un compositeur britannique, qui paraît il ,a apporté ,un certain modernisme à la musique anglaise.
« Père de la musique moderne britannique » (d'après Eugène Goossens), Cyril Scott est reconnu entre autres par Debussy, Richard Strauss, Grieg et Stravinsky comme un musicien majeur de notre temps. Pionnier de la musique pour piano anglaise du début du xxe siècle, il permet à celle-ci de s'extraire du conservatisme musical d'alors et de l'influence allemande."Wikipedia
Il y a une histoire selon laquelle, lorsque Bernard Shaw a commenté à Elgar les harmonies (alors) audacieuses de sa Deuxième Symphonie, Elgar a répondu: « Vous ne devez pas oublier, c’est Cyril Scott qui a commencé tout ça! »
http://www.cyrilscott.net/cyril-scott-completeworks

Pour nous, c'est de sa 3ème sonate dont il s'agit ici , et c'est vrai qu'elle est très belle et assez debussyste .Elle date de 1956, époque ou Scott ,commençait à être un peu oublié.Vu, sa qualité, cette belle sonate  a trouvé de nombreux interprètes talentueux.ici c'est la belle version de Michael Schäfer,que je vous propose.

Cyril Scott (1879 - 1970) - Piano Sonata No. 3 (1956)
I. Molto tranquillo [0:00]
II. Scherzo Patetico [9:12]
III. Finale [12:57]
Michael Schäfer, piano (2005)
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=CVY6YCM32-A

Pour complément, j'envoie pour ceux ,que cette sonate interesse ,sur un site en anglais,de musicologie,qui analyse cette sonate, avec compétence.

https://www.britishmusicsociety.co.uk/wp-content/uploads/2022/02/Cyril-Scott-Piano-Sonata-No.-3-by-W.-R.-Pasfield.pdf
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyMar 21 Mar 2023 - 12:13

Je suis content de vous faire connaître,ce compositeur slovaque Ilja Zeljenka (1932 - 2007)qui a beaucoup écrit de musique ,dans tous les styles.Il est assez connu pour ses musiques de films et sa grande participation , dans le domaine de la musique électroacoustique.
Là ce que je vous propose, c'est sa 21 ème sonate pour piano, et comme d'autres suivront, il fallait bien en choisir une ,pour illustrer son talent.C'est une musique simple, et qui touche de suite l'auditeur.Simple ne veut pas dire simpliste, au contraire,  il y a derrière tout ça, beaucoup de métier et beaucoup d'invention.J'espère que ça vous donnera l'envie, d'aller plus loin, avec ce compositeur.La pianiste est vraiment excellente.

lja Zeljenka (1932 – 2007) Sonate pour piano n° 21 Questions sans réponses (2004) Magdaléna Bajuszová - piano
01 Andante
02 Moderato récitatif
03 Adagio ostinato
04 Larghetto
05 Presto

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=5O06uJIClWM
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyMer 22 Mar 2023 - 9:36

Je vais aujourd'hui, faire un doublon, avec ce compositeur Ilja Zeljenka,en proposant ici, une autre sonate de ce compositeur.J'ai bien aimé la première sonate ,que je vous ai proposé hier,et j'aime assez bien son style en général,assez direct et clair.De toutes façons, il n'y a pas beaucoup d'endroits, autre que celui-ci, ou l'on vous proposera une telle oeuvre, alors allons-y, pour cette 23 ème sonate pour piano.Il mérite ,bien plus, que l'anonymat et le silence, dans lesquels ,il est cantonné.
Ilja Zeljenka (1932 - 2007)
Sonáta pro klavír č. 23 / Piano Sonata No. 23 (2004)
Ladislav Fanzowitz  - klavír / piano

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=L94RV6hPGSo
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyJeu 23 Mar 2023 - 6:40

La sonate pour piano du prochain compositeur est importante dans son oeuvre, puisqu'il n'écrira que celle-là et sera publiée à 55 ans ,un âge mûr pour se décider à en créer une. C'est aussi,l'un de mes premiers disques 33 tours, un disque américain,avec cette sonate sur une seule face.Cette sonate garde pour moi d'ailleurs , toujours autant de mystère .Ernest Bloch (1880-1959), compositeur né en Suisse , naturalisé américain a subi plusieurs influences, en dehors de son mysticisme naturel et des thèmes d'origine juive, qui prendront une grande part ,dans sa musique.
On a un historique pour cette sonate d'après Wikipedia.
"Elle a été composée à Paris et à Châtel en Haute-Savoie entre mars et octobre 1935.
Elle est dédicacée au pianiste italien Guido Agosti qui l'a créée le 7 février 1936 au Teatro del Popolo, à Milan et l'a redonnée le 24 avril 1936 dans la Salle du Conservatoire de Genève. La création aux États-Unis a été faite le 22 septembre 1937 par Reginald Boardman."
Elle semble d'ailleurs avoir été adoptée , plus par les anglo-saxons que par les européens.C'est une sonate assez complexe malgré ses 22 minutes ,environ.La version que je vous propose par Zecharia Plavin est assez passionnante.
Wikipedia la définit ainsi
"Le premier mouvement est rempli de sourdes menaces. Le second est une longue rêverie. Le troisième mouvement retrouve un ton inquiétant : « le dieu de la guerre ; c'est le dernier mouvement de ma sonate » a déclaré le compositeur à sa fille Suzanne."

Ernest Bloch - Piano Sonata, B. 69 (1935)
Performed by Zecharia Plavin
Maestoso ed energico - Animato (en ré majeur/ré mineur)
Pastorale - Andante
Moderato alla marcia (en si mineur)

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=5tGtvbJ_RjI
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyVen 24 Mar 2023 - 12:55

Dans ce Trésor national et international, il ne faut surtout pas oublier nos amis québecois .Ils se sont émancipés et c'est très bien, mais il reste des traces , de notre belle musique française, chez certains compositeurs.
Pour Auguste Descarries (1896-1958)le problème se pose un peu, car s'il est venu étudier ,à Paris,en 1921, à l'école normale de musique , sous la direction d'Isidore Philipp.Il se tournera très vite ,vers la musique allemande et surtout la musique russe,ce qui n'est pas si commun.
Selon la musicologue Marie-Thérèse Lefebvre, « Tous ces musiciens que fréquente Descarries sont de la même génération et partagent la même vision de l'art musical, influencée par la beauté de la musique religieuse orthodoxe, et très éloignée de l'orientation moderne que représentent alors Igor Stravinsky et Serge Prokofiev »Wikipedia
Il rentre au Québec et essaiera de survivre difficilement en donnant  ,des concerts. Puis peu à peu,il se fera sa place de compositeur et d'interprète,tout en restant fidèle à ses premières amours musicales qui sont  ,Bach, Chopin, Debussy, Franck, Medtner et Rachmaninov.Sa sonate date de 1953.

AUGUSTE DESCARRIES (1896-1958)
Sonate pour piano (1953)

I. Allegro patetico 0:16 II. Élégie 17:45 III. Toccata 27:17 « Parce qu’il importe de partager la musique de nos compositeurs québécois, morts ou vivants. »

Avec l’aimable autorisation de l’interprète, Janelle Fung, ainsi que de Pierre Gouin, graveur des Éditions Outremontaises, et d’Hélène Panneton, éditrice de la Sonate et présidente de l’Association pour la diffusion de la musique d’Auguste Descarries (ADMAD). https://www.associationaugustedescarr...
Cet enregistrement de la sonate en première mondiale a été réalisé par Janelle Fung, aux côtés d’autres œuvres pour piano solo d’Auguste Descarries. L’album, intitulé « Aubade », est lancé en décembre 2019 à Toronto par l’étiquette Centrediscs.

Je la découvre en même temps que vous, alors mieux vaut ,ne pas dire de bêtises.
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=ufvYQ979Vjs
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptySam 25 Mar 2023 - 15:59

Je suis très content, ce post vient de franchir le cap des 4000 vues, ce qui j'estime est formidable,vu que ce n'est pas un sujet ,ou tout le monde à les mêmes goûts.J'espère que ça continuera ainsi, et je vais continuer à vous faire connnaître ,pour certains, de belles sonates, d'ou qu'elles viennent et surtout ,qui ont de l'intèrêt.Il n'est pas question,pour moi de faire du remplissage, en mettant n'importe quoi ici.D'ailleurs, j'ai écouté en boucle la sonate de Auguste Descarries (1896-1958), toute la nuit, et j'estime qu'elle mérite, d'être plus connue, elle est vraiment très attachante.Comme sur le forum, on aime bien rapprocher, je la situerais, assez proche, de celles de Medtner, compositeur, que d'ailleurs Descarries appréciait beaucoup.Mais tout ça, ne veut pas dire grand chose.
Alors, bonne suite à tous et je rappelle surtout ,que n'importe qui ,peut mettre sur ce post, la sonate qui lui semble négligée ou oubliée, ce post est réservé à tous et pas simplement ,qu'à ma personne.


Dernière édition par gluckhand le Sam 25 Mar 2023 - 17:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptySam 25 Mar 2023 - 16:34

Ildebrando Pizzetti (1880-1968): Sonata per pianoforte (1942/1943) -- Giancarlo Simonacci, pianoforte --

I. Assai mosso e arioso, ma non troppo vivace
II. Adagio
III. Turbinoso  

"Fils d’un professeur de piano, le jeune Ildebrando Pizzetti montre très tôt un penchant pour le théâtre. Il obtient un diplôme au Conservatoire de Parme en 1895 sous la tutelle de Righi (harmonie et contrepoint) et Tebaldini (musique italienne des XVe et XVIe siècles), puis entame une relation importante avec le poète-librettiste D’Annunzio. La musique de scène de Pizzetti pour La nave de D’Annunzio (1905 - 1907) a conduit à une collaboration lyrique, Fedra (1915).
Malheureusement, dans les années 1930, la production d’opéra de Pizzetti souffrait d’une stricte adhésion à ses propres théories musico-dramatiques qu’il avait développées en 1908. Comme son style n’avait pas mûri, ses œuvres sont devenues dogmatiques et répétitives. Avec Respighi et d’autres réactionnaires, il a même signé un manifeste notoire le 17 décembre 1932, attaquant les tendances progressistes de l’époque et recommandant un retour à la tradition. Après la Seconde Guerre mondiale, il connaît un certain renouveau de la créativité, trouvant le succès avec Ifigenia (1950) et Assassinio nella cattedrale (1958), mais son meilleur écrit lyrique est toujours celui de ses débuts de carrière." YT

Bien sûr Pizzetti ( 1880-1968) a laissé des oeuvres ,autres que l'opéra. Des  oeuvres de musique de chambre, comme la belle sonate pour violon et piano en la majeur de 1918 ,un trio pour piano et cette sonate pour piano que je vous propose,qui date de 1942/1943.Elle semble assez complexe ,bien qu'elle reste dans un langage tonal, parfaitement accessible.C'est le genre de sonates, que j'aime, qui ne se livrent pas de suite, mais qui avec le temps ,semblent plus riches ,qu'au départ.
Vu sa longue carrière, l'on peut considèrer, cette sonate comme une oeuvre importante ,du moins pour la période concernée, la seconde guerre mondiale, même si rien de spécial ,ne semble se reflèter ,à son écoute.
Bref, il vaut mieux l'écouter et s'en convaincre soi-même.Elle a trois mouvements.Le pianiste Giancarlo Simonacci est très bon.Il y a toute une vague ,de très bons pianistes italiens qui défilent depuis quelque temps.

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=/D1-WCbKRnp8

PS/ Une autre version de cette sonate, par un autre pianiste italien Marco Vincenzi.
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=pQWhyz44tVo
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyLun 27 Mar 2023 - 11:42

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Fernan10

FERNANDO LOPES-GRAÇA (1906-1994)
Fernando Lopes Graça, ou Lopes-Graça comme il écrivait lui-même, pour conserver ses deux noms de famille, est né à Tomar, une petite ville au nord-est de Lisbonne, en 1906 et mort à Parede, une petite ville à l’ouest de Lisbonne sur la côte atlantique, en 1994. Il était l’un des compositeurs portugais les plus prolifiques du XXe siècle, avec des compositions englobant un large éventail de genres. L’aspect le plus pertinent de son style musical est, cependant, son effort d’utiliser la musique folklorique portugaise comme un moyen de forger son style personnel, tout comme Béla Bartók, bien que certaines de ses œuvres soient très cosmopolites dans le style et l’approche. En tant que pianiste, Lopes-Graça accompagnait régulièrement des chanteurs dans des représentations de ses propres œuvres pour voix et piano, et en tant que chef d’orchestre, il consacrait une grande partie de son temps à diriger le chœur de l’Academia de Amadores de Música à Lisbonne, pour lequel il a arrangé beaucoup de chansons folkloriques portugaises. Toutes ses œuvres se caractérisent par un haut degré de perfection technique.Naxos

Bon,c'est l'occasion,avec la découverte, des oeuvres pour piano de Lopes-Graça par  Artur Pizarro,de faire connaissance avec  l'oeuvre de ce compositeur portugais, avec sa sonate N°2 pour piano.Elle date de 1939.On a rapproché la musique de Lopes-Graça,de celle de Bartok et puis de Stravinsky.On sait  bien,ce que valent ces rapprochements,souvent, plus une certaine facilité, qu'un réel approfondissement de l'oeuvre.C'est sûr, qu'on ne risque rien à dire, que ce compositeur, comme Bartok, a puisé dans l'arsenal mémorial, musical de son pays le Portugal. Bon, c'est surtout pour nous,une sonate ,à découvrir  ,comme toute la musique de Lopes-Graça  (d'ailleurs, plusieurs disques ont déjà paru ,depuis quelques années). C'est l'excellent pianiste portugais Arturo Pizzarro, qui nous introduit,dans sa vision de cette sonate.

Piano Sonata No. 2, Op. 26:3 mouvements · Artur Pizarro
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=MCB80Sg1oyY
PS/ Après plusieurs écoutes, c'est vraiment une sonate magnifique ,superbement jouée par pizzarro.Vraiment une sonate qui mérite de faire partie de ce Trésor de sonates.Et comme il en a écrit d'autres, je pense ,qu'une seconde sonate ,ne va pas tarder à arriver bientôt .
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyLun 27 Mar 2023 - 12:17

Amis lusitaniens, comme je suis à l'écoute de vos préoccupations musicales et surtout, comme j'aime, ce que je fais.Je ne peux m'empêcher de mettre une seconde version ,de la sonate N°2 de Lopes-Graça par un autre pianiste. On est jamais trop complet et c'est passionnant de comparer.On à beau dire, le piano seul ,est plus facile à comparer,que des concertos pour violon, différents.Je trouve ,que cette version ne manque pas de piquant et est plutôt stimulante.
LOPES-GRAÇA (1906-1994) - PIANO SONATA No 2 ( 1939;Rev.1956) António Rosado, piano

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=QzeV_ruudx8
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyMar 28 Mar 2023 - 15:57

Kazimierz Serocki (1922-1981) - Sonate pour piano
Jolanta Matacz - Piano .
I. inquietamente
II. veloce
III. elegiaco
IV. barbaro

Il a étudié la composition avec Kazimierz Sikorski et le piano avec Stanisław Szpinalski au Conservatoire national de musique de Łódź. Entre 1947 et 1948, il poursuit ses études à Paris, où Nadia Boulanger est son professeur de composition, tout en perfectionnant ses compétences pianistiques auprès de Lazare Levy. De 1946 à 1951, il donne de nombreux concerts de piano, tant en Pologne qu’à l’étranger, en Roumanie, en Allemagne et en Tchécoslovaquie, pour ne citer que quelques pays. À partir de 1952, il commence à se concentrer uniquement sur son travail de compositeur. Entre 1954 et 1955, il est vice-président de l’Union des compositeurs polonais. Il a également été responsable de l’organisation du Festival International de Musique Contemporaine « Warsaw Autumn ».

Parallèlement à ces positions créatives en constante évolution, ce qui donne à la musique de Serocki un sentiment encore plus individualiste, c’est le dynamisme et sa sensibilité à la résonance dans ses créations. C’est la résonance qui devient l’élément le plus important de ses pièces, et sa capacité à la créer semble infinie. Avec les sons traditionnels, Serocki aime expérimenter, en utilisant ces instruments d’une manière nouvelle et non conventionnelle, en ajoutant de nouveaux instruments ou en les regroupant d’une manière inhabituelle, ou en utilisant des percussions et des sons électroniques. Dans sa musique, on peut ressentir une virilité attrayante et une nature dynamique.
Source : Centre polonais d’information sur la musique, Union des compositeurs polonais, novembre 2001. Traduit par AS, janvier 2017

La sonate date de 1955 et si l'on peut déjà ressentir ce travail sur le son et la résonnance.Il y a une belle unité dans cette oeuvre .Et même si l'on a l'impression qu'il tente d'échapper à un Bartok ,toujours présent.L'oeuvre semble d'une grande complexité technique, même si elle paraît à l'écoute ,assez limpide et claire.Il y a encore un côté romantique présent ,dans cette belle sonate. Il existe déjà plusieurs versions enregistrées , de cette oeuvre.La version que je vous propose, par Jolanta Matacz,est pour moi ,superbe ,mais il serait intéressant,de comparer avec d'autres versions.

Le compositeur a très peu parlé, comme l’a remarqué la presse de l’époque, de sa musique, ne donnant ni interview ni ne prêtant attention à ce qui s’écrivait de son travail, espérant, en conclusion d’une de ses rares conférences à Essen en 1965 : « Si un compositeur n’est pas convaincant par sa musique, aucun mot qu’il prononcera ne sera utile. Puisque les mots ne suffisent pas, j’aimerais, avant la fin de ma vie, composer une œuvre qui soit totalement convaincante en tant que musique ».Ircam

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=yA3P1lUthEc

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 41nihp10
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyMar 28 Mar 2023 - 16:42

Bien sûr, c'était plus fort que moi, et il fallait ,que j'écoute une autre version de la sonate de Serocki et comme hier aussi,avec la sonate portugaise de Lopes -Graça, c'est dingue, comme des musiques assez récentes ,peuvent être jouées de manière si différente.Là ,avec la version de Adam Kosmieja, on a presque l'impression d'une autre sonate, tellement déjà ,la dynamique n'est plus la même et la vision de chaque mouvement,semble un peu différente.Un peu moins quand même,dans les mouvements rapides..Cela démontre aussi,la richesse et la subtilité de l'oeuvre.Pour finir, je commence à penser sérieusement , que deux pianistes ,quelqu'ils soient,ne feront jamais de la même oeuvre, la même version, c'est presqu'un pari impossible,car le piano, la vitesse, le jeu et j'en passe, ne sont pas les mêmes ,pour tous.Bon tout ça,c'est d'une banalité affligeante à dire, mais tant pis.
Bref, comparez vous-mêmes, les deux versions et dites moi, ce que vous en pensez?

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=MGMhwFvQf14
PS/ J'espère que sur YT, il n'y a pas une troisième version, sinon,je suis foutu.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyJeu 30 Mar 2023 - 15:16

Dans mon Trésor de sonates d'aujourd'hui, je crée moi-même mon trésor, puisque la sonate que je vous propose est parfaitement inconnue.L'on ne sait pas non plus de quand exactement, elle date. La vie de son créateur et compositeur n'ayant duré que 24 ans,c'est déjà formidable qu'il ait laissé quelques très belles oeuvres,comme la sonate pour violon et piano, oeuvre dédiée à Eugène Ysaÿe, et commandée  paraît il par César Franck.Vous avez sans doute reconnu Guillaume Lekeu,né à Heusy en Belgique et mort à Angers, à cause du Typhus,24 ans plus tard , à cause d'une glace contaminée.
D'après Wikipedia ",Lekeu a composé une cinquantaine de partitions, dont la majorité est restée dans les archives des conservatoires. Son œuvre est influencée par César Franck, Beethoven et Wagner."
Je trouve la sonate pour piano, assez mélancolique ,qu'elle a quelque chose de prenant et une certaine beauté nostalgique .Ses emprunts à Bach,sont un bel hommage assez lointain au Cantor de Leipzig .Elle a sans doute ses défauts, mais quand on aime quelque chose, on ne s'attarde pas trop , sur ce qui cloche.Il y a quelque chose de lunaire et de wagnérien dans le final, c'est très beau.La version que je vous propose semble la seule et fait partie du coffret de l'intégrale parue chez Andromède,consacrée au jeune compositeur .Le pianiste belge Luc Devos y est très convaincant.
Pour l'écouter/
Sonate pour piano en Sol Mineur, V. 105:
www.youtube.com/watch?v=qgg0eNy9X0E
PS/ Je viens de voir sur Discog, qu'il existe d'autres enregistrements (surtout belges) de cette sonate en 33 tours.

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Zazaz11
Revenir en haut Aller en bas
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1192
Date d'inscription : 31/08/2010

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyJeu 30 Mar 2023 - 18:36

gluckhand a écrit:
Dans mon Trésor de sonates d'aujourd'hui, je crée moi-même mon trésor, puisque la sonate que je vous propose est parfaitement inconnue.
[...]
PS/ Je viens de voir sur Discog, qu'il existe d'autres enregistrements (surtout belges) de cette sonate en 33 tours.

Absolument, c'est par des vinyles que j'ai découvert Lekeu dont certaines oeuvres m'ont absolument enchanté. Cette sonate pour piano, j'avais eu le plaisir d'en trouver la partition (du temps où c'était difficile, avant Internet !) et je l'ai toujours jouée avec beaucoup de plaisir.

Mais en dehors de la très belle et très connue sonate pour piano et violon, mon œuvre préférée a longtemps été l'Adagio pour quatuor d'orchestre dont la profonde nostalgie me met dans le même état que Métamorphoses de Strauss.
https://www.youtube.com/watch?v=rgyLoBWavD4
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyVen 31 Mar 2023 - 11:18

Merci pour ta participation Michel, si tu as des sonates qui te tiennent à coeur ou qui  te semblent négligées, n'hésite pas , la porte est ouverte à tous ici.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyVen 31 Mar 2023 - 11:49

"Le compositeur primé et théoricien de la musique Roman Berger ( 1930-2020) est largement respecté pour sa position contre la répression politique en Europe de l’Est au cours du siècle dernier.  Le compositeur lui-même a écrit « ... Pour moi, l’expressionnisme n’est ni un style, ni une esthétique, ni une mode « anachronique » : c’est le résultat d’une expérience de vie. Le drame de l’existence mène au drame dans l’art. » Naxos

J'ai déjà proposé cette sonate ,sur le post consacré au compositeur, mais j'en propose aussi, une autre version ici,car elle mérite bien plus d'écho .Cette sonate, comme beaucoup d'oeuvres de ce compositeur, est un hommage ,celui-ci à son ancien professeur de piano ,et pédagogue Frico Kafenda (1883-1963)

Piano Sonata No. 3 Da camera (1971) In memoriam Frico Kafenda
I. Andante con tristezza.
II. Allegro deciso
III. Veloce
IV. Adagio inquieto
Ivan Buffa - klavír / piano
Pour la version Live.
www.youtube.com/watch?v=8MMBMOHwfsg


"Le premier mouvement de la troisième sonate pour piano est marqué andante con tristezza, et s’ouvre sur un sentiment d’improvisation, jusqu’à ce que des cellules motiviques plus claires prennent forme. C’est une musique d’hésitation, réticente à s’engager dans un élan vers l’avant jusqu’à l’allegro deciso qui s’ensuit. La brève véloce suivante n’a pas autant de vitesse continue que le marquage le suggère, et passe une grande partie de sa course dans le registre aigu, avec une section médiane lente et énigmatique. Le quatrième mouvement adagio inquieto est beaucoup plus long, plus long que les trois autres réunis. Ce marquage « inquieto » pourrait presque être traduit par « instable » ou « avec inquiétude ». La sonate n’est clairement pas du genre à livrer tous ses secrets à la fois, mais même quelques auditions suggèrent qu’elle vaudrait la peine de persévérer."Musicweb
Pour l'écouter,cette version studio Naxos /  Ladislav Fanzowitz,piano
www.youtube.com/watch?v=oFG7isVNt10
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptySam 1 Avr 2023 - 16:17

Aujourd'hui, on reste un peu à l'Est, avec un compositeur né à Bucarest en 1898 et qui prendra la nationalité française.Il était marié,à une très grande pianiste Monique Haas et il a laissé plus d'une centaine d'oeuvres , qui ,il faut le dire, sont un peu oubliées aujourd'hui .Il mourra en France en 1985. Je veux parler de Marcel Mihalovici . Et c'est pour moi l'occasion de parler de sa sonate pour piano ,Opus 90. Elle n'a rien d'exceptionnel, mais , a pour moi,assez de personnalité et d'intèrêt, pour être citée ici.D'ailleurs remercions Toccata Classics d'avoir eu la bonne idée d'enregistrer la musique pour piano de Mihalovici,c'était un pari osé et plusqu 'incertain.
Dans cet album, il y a une oeuvre qui suit la sonate, qui est aussi superbe, c'est une passacaille pour la main gauche ,Opus 105 ,qui date de 1975, et qui mérite vraiment le détour, détour, qui n'est pas obligatoire, puisque les trois mouvements de la sonate ,précèdent cette belle Passacaille, il suffit donc,de se laisser guider naturellement.

« Deux grandes lignes constituent les bases de l’esthétique de Mihalovici : ses origines roumaines et l’enseignement de Vincent d’Indy. De son pays natal, il a conservé le lyrisme, la nostalgie et une attirance pour les musiques modales : l’auteur de Fervaal lui a donné un sens de la construction et le goût des grandes formes. Sa curiosité le mène sur le même chemin que Bartók et Enescu, puisant aux sources de la musique populaire d’Europe centrale, dont il aime les métriques inégales. […] L’impressionnisme transparaît de son œuvre, même si ses harmonies dissonantes, son attirance pour l’atonalité et un chromatisme parfois sériel relèguent bien loin les influences debussystes. » Alain Paris.

Pour la sonate, elle est en trois mouvements.Elle date de 1964 .Le pianiste de l'album ,est  le très compétent et très talentueux Matthew Rubenstein
Sonata, Op. 90:
I. Allegretto piacevole
II. Lento improvisando - E sempre con un sentimento assai barocco
III. Allegro giacoso
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=ebU12bKg5VM

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 R-257210
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyDim 2 Avr 2023 - 11:16

J. Ježek – Sonate pour piano (Panenka)
0:00 – 1. Allegro moderato 6:10 – 2. Tempo di polka (Moderato) 10:41 – 3. Lento 15:52 – 4. Allégro

J'ai déjà parlé plus haut ,de cette sonate et comme j'en ai trouvé un autre enregistrement très interessant,je ne me prive pas de le mettre ici.
La Sonate pour piano (1941) est la dernière œuvre pour piano de Ježek, composée juste un an avant sa mort prématurée à l’âge de 35 ans. En raison des activités anti-nazies de Ježek, il a été contraint d’émigrer aux États-Unis en 1939. En Amérique, il a eu une longue crise de vie et a été en partie capable de la surmonter en composant la sonate. Après l’avoir joué à ses amis Martinů, Firkušný, Voskovec et Werich, ils l’ont persuadé de participer à un concours du Premier Festival international de musique avec elle. Le jury a en effet admis la pièce afin d’être jouée au festival, mais la pièce a soudainement disparu temporairement. Il a été volé par quelqu’un qui voulait qu’une autre pièce soit jouée à la place et ne l’a rendu qu’à la fin du festival. (source: Jaroslav Mihule)

Compositeur – Jaroslav Ježek (1906-1942)
Piano – Jan Panenka / Année d’enregistrement – 1961
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=PzhG_4twsyo
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyLun 3 Avr 2023 - 16:06

Restons à l'Est, pour ne pas perdre le nord, avec la seule et unique sonate de Martinu (1890-1959).Elle a été écrite en 1954 et est dédiée  « à Rudolf Serkin ».
.
Sans honte ni remord, je vais me contenter de recopier, ce qui est indiqué sur YT, vu que ça résume ,bien mieux, que je ne saurais le faire et forme une assez bonne introduction,,avec une traduction Google approximative.

"La Sonate pour piano n° 1 de Martinu (sa seule sonate pour piano) est la plus grande œuvre de Martinu pour piano seul. Elle a été écrite juste après la Symphonie n° 6, . Dans le premier mouvement, on peut discerner le 2e Concerto pour piano de Brahms et le 2e Concerto de Rachmaninov enfoui dans le deuxième mouvement. Il y a beaucoup de choses ici qui sont graves et une humeur sérieuse l’emporte.

La sonate est une œuvre importante de sa dernière période, caractérisée par une liberté formelle, une tension dramatique, des harmonies dissonantes dures (plus que ce à quoi nous sommes habitués de Martinu) et comporte de nombreux changements de rythme. Le bourdonnement d’insecte de l’ouverture de sa Sixième Symphonie peut être entendu dans le finale, ainsi qu’un retour du wraith du Deuxième Concerto pour piano de Brahms. Après avoir joué l’œuvre au compositeur chez lui en Suisse et avec les conseils du compositeur, Serkin donna la première à Düsseldorf en 1957.Merci à Olla-Vogala pour ce copier-coller.

Bohuslav Martinů (8 décembre 1890 - 28 août 1959) - Interprète : Rudolf Firkušný
- Année d’enregistrement : 1988
Sonate pour piano, H. 350, écrite en 1954. 00:00 - I. Poco Allegro 04:56 - II. Moderato (Poco Andante) 11:21 - III. Adagio

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=kQbNJjj8mlk
PS/ Je viens de m'apercevoir, que cette sonate,a  beaucoup été enregistrée, et c'est tant mieux.Le temps d'y voir, un peu plus clair, entre les versions, et j'en reparle ici.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97359
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyLun 3 Avr 2023 - 17:37

gluckhand a écrit:
Aujourd'hui, on reste un peu à l'Est, avec un compositeur né à Bucarest en 1898 et qui prendra la nationalité française.Il était marié,à une très grande pianiste Monique Haas et il a laissé plus d'une centaine d'oeuvres , qui ,il faut le dire, sont un peu oubliées aujourd'hui .Il mourra en France en 1985. Je veux parler de Marcel Mihalovici . Et c'est pour moi l'occasion de parler de sa sonate pour piano ,Opus 90. Elle n'a rien d'exceptionnel, mais , a pour moi,assez de personnalité et d'intèrêt, pour être citée ici.D'ailleurs remercions Toccata Classics d'avoir eu la bonne idée d'enregistrer la musique pour piano de Mihalovici,c'était un pari osé et plusqu 'incertain.
Dans cet album, il y a une oeuvre qui suit la sonate, qui est aussi superbe, c'est une passacaille pour la main gauche ,Opus 105 ,qui date de 1975, et qui mérite vraiment le détour, détour, qui n'est pas obligatoire, puisque les trois mouvements de la sonate ,précèdent cette belle Passacaille, il suffit donc,de se laisser guider naturellement.

« Deux grandes lignes constituent les bases de l’esthétique de Mihalovici : ses origines roumaines et l’enseignement de Vincent d’Indy. De son pays natal, il a conservé le lyrisme, la nostalgie et une attirance pour les musiques modales : l’auteur de Fervaal lui a donné un sens de la construction et le goût des grandes formes. Sa curiosité le mène sur le même chemin que Bartók et Enescu, puisant aux sources de la musique populaire d’Europe centrale, dont il aime les métriques inégales. […] L’impressionnisme transparaît de son œuvre, même si ses harmonies dissonantes, son attirance pour l’atonalité et un chromatisme parfois sériel relèguent bien loin les influences debussystes. » Alain Paris.

Pour la sonate, elle est en trois mouvements.Elle date de 1964 .Le pianiste de l'album ,est  le très compétent  et très talentueux Matthew Rubenstein
Sonata, Op. 90:
I. Allegretto piacevole
II. Lento improvisando - E sempre con un sentimento assai barocco
III. Allegro giacoso
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=ebU12bKg5VM

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 R-257210

On a récemment eu une édition d'une symphonie de lui par Rosbaud, généreusement mélodique malgré un langage enrichi. Ça donne envie de découvrir le reste en effet.

Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyMar 4 Avr 2023 - 16:47

Je reviendrais sur la sonate de Martinu, mais comme on à la chance de disposer de 6 ou 7 versions de cette sonate ,en Live et en studio sur YT, il n'est pas facile de toutes les écouter, et de s'en faire une idée de suite,même si la sonate n'est pas longue.
Là je vais vous présenter une sonate , qui par sa grande interprète,vous la fera peut être aimer. Elle est d'un compositeur dont on parle assez peu ici, et c'est dommage.Moi je l'ai beaucoup défendu pour son merveilleux Ludus tonalis, mais ça n'a pas été une grande réussite, tant pis.
Oui je veux parler de Paul Hindemith (1895-1963)du grand Paul Hindemith,je n'ai pas honte de l'aimer et de l'apprecier.Il a écrit 3 sonates pour piano et Glenn Gould les a enregistré,ce qui n'est pas négligeable.La version historique que je vous propose est celle Maria Yudina, grande pianiste russe, un peu mystique et originale.Sa version reste très écoutable, même si avec les années , les anciens enregistrements semblent perdent un peu de leur qualité, ou bien l'on devient plus exigeant.Bien entendu, avec Hindemith, c'est une musique plutôt intellectuelle, qui descend de Bach, mais pas que.....

"Le « véritable amalgame d’extase et de raison » que Glenn Gould a trouvé dans la musique de Paul Hindemith est abondamment évident dans les trois sonates pour piano qu’il a écrites assez rapidement en 1936, à la suite du succès artistique mais de la profonde blessure personnelle créée par les premières représentations de son chef-d’œuvre, Mathis der Maler, qui a été interdit par les nazis dès qu’il a été entendu. Inévitablement, ces sonates sont plus compactes et plus sobres dans l’expression, mais leurs formes nouvelles renferment toujours des marches furieuses et des lamentations passionnées dans le contrepoint de fausse note qui était le ton de voix caractéristique de Hindemith." Pochette Brilliant du disque des sonates par Maurizio Paciariello piano.

Pour écouter la version Yudina.
www.youtube.com/watch?v=84Sn-KzsV94

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 R-174810
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyJeu 6 Avr 2023 - 14:48

Aujourd'hui,nous revenons à la French music, avec un compositeur,dont le nom est bien français.André Jolivet (1905-1974) un compositeur que j'apprécie beaucoup.Il a écrit deux sonates bien différentes.La première,dont nous nous occuppons aujourd'hui est dédiée à Bartok et date de 1945. Avec ces deux éléments cités , j'ai déjà tout dit.
Sur YT, j'ai la chance de trouver un texte qui explique tout ça, bien clairement , alors pourquoi s'en priver?

"La première sonate pour piano d’André Jolivet est en trois mouvements qui durent généralement environ 20 minutes. L’œuvre est dédiée à Béla Bartók.

Jolivet a composé sa Sonate pour piano n° 1 en trois mouvements en 1945 à une époque où il utilisait des formes plus traditionnelles qu’il ne l’avait fait au cours des décennies précédentes. Le 1er mouvement 'Allegro' a une merveilleuse introduction basée sur deux figures: la première, sévère et décisive, est une figure de six notes des voix graves, la seconde une figure de quatre notes qui monte dans un désarroi total. Avec seulement ces deux personnages, Jolivet inaugure une vaste gamme de contenus émotionnels qu’il continue d’exploiter tout au long du mouvement. Une fois passé l’introduction, le premier thème émerge dans des lavis sonores héroïques et intenses sur un socle de lignes de basse. Le deuxième thème est imprégné de mystère polyphonique alors qu’il erre dans le ciel en essayant de trouver un foyer. Les deux thèmes sont développés dans la section développement, et la coda trouve Jolivet à son énergie maximale et à sa détermination.

Le 2ème mouvement est marqué 'Molto lento' et est similaire au deuxième thème du 1er mouvement en termes de tempo, de mystère et de confusion. C’est une musique complètement enivrante pleine de surprises subtiles. Le 3ème mouvement a une introduction Largo suivie d’un premier thème aux proportions rebelles et sévères et d’un deuxième thème hyper-actif qui porte en fait une trace d’esprits optimistes. Particulièrement gratifiant l’incorporation accomplie par Jolivet de rythmes jazz et latinos dans le corps du mouvement.
(source : MusicWeb International)

André Jolivet (1905 - 1974) - Sonate pour piano n° 1 (1945)
I. Allegro [0:00]
II. Molto lento [7:09]
III. Largo - Allegro ritmico [13:09]
Daniel Wayenberg, piano (1964)
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=FwAojnBDhOo
PS/ Daniel Wayenberg est merveilleux dans cette oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyVen 7 Avr 2023 - 17:04

Une autre très belle et très personnelle sonate d'un compositeur assez peu connu en France et comme ,ce qui est souvent ,appelé ,comme des "musiques à programme",ça vient encore de l'Est.On peut trouver ça très beau et assez émouvant,comme moi, ou bien ,de la musique à programme dépassée.Dépassée par quoi, serait la bonne réponse à opposer à ses détracteurs.La musique peut être belle, quelle que soit sa forme .Enfin, je suis surtout là ,pour présenter une oeuvre qui présente ,une belle et grande vision de la musique et qui met aussi ,surtout en valeur la richesse du piano.
Le compositeur s'appelle Klement Slavický (1910-1999),il était tchèque et n'a écrit qu'une seule sonate pour piano, écrite à la fin des années 50.Superbe interprètation de Martin Kasík

"Klement Slavický a écrit symboliquement sa seule sonate pour piano au moment de son 50e anniversaire (1960) et elle a été créée la même année par Antonín Jemelík au Rudolfinum de Prague. Slavický avait une haute opinion de la forme sonate et avait un grand respect pour elle - les sonates pour piano et pour violon portent des titres exceptionnels (Contemplation de la vie et Amitié respectivement). A. Šeda dans sa critique parle d’une « nouvelle expression musicale » qui contraste fortement avec le domaine de ses fantasmes de danse morave et de ses variations rhapsodiques. Contrairement aux Trois pièces pour piano, qui sont des compositions brillantes et musicalement efficaces, la sonate va bien au-delà de son message programmatique et de sa transcendance morale. La pièce est une représentation de la personnalité de Slavický sous une forme compressée."(extrait de la thèse de doctorat de Kasík)

Compositeur - Klement Slavický (1910-1999) Piano – Martin Kasík
Année d’enregistrement – 2000
Klement Slavický - Sonate pour piano « Contemplation de la vie »
0:00 – 1. Tombe. Molto allegro impetuoso 9:12 – 2. Largo misterioso 18:16 – 3. Molto vivo, deciso
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=zCP2EVIPekM
PS/ je vous propose une autre version ,assez belle et plus récente. Souvent,les belles oeuvres suscitent de grands interprètes.Il y en a plusieurs autres versions sur YT.
Barbora K. Sejáková /  www.youtube.com/watch?v=Ph8kD_XT6o8
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyLun 10 Avr 2023 - 16:11

Passons en Pologne, avec la seconde des trois sonates de Karol Szymanowski (1882-1937) Beaucoup d'amateurs de musique ,la préfèrent , à la 3ème sonate.
"La Sonate pour piano n° 2 a été écrite dans les années 1910-11 et publiée par l’édition universelle viennoise dès 1912. Le compositeur a dédié cette œuvre à son amie russe, Natalia Davydov [Davidoff] de la succession de Wierzbówka, voisine de Tymoszówka. C’était une personne de grande culture artistique, qui est restée une admiratrice et une connaisseuse de la musique de Szymanowski jusqu’à la fin de sa vie.
La Sonate en la majeur est la dernière œuvre pour piano de Szymanowski issue de la tradition du romantisme tardif. Contrairement aux compositions « scolaires » antérieures, telles que Sonate en do mineur ou Fantaisie en do majeur, on ne peut y discerner des traces d’imitation de l’un ou l’autre modèle ; Ce que nous rencontrons ici, c’est que le compositeur suit l’héritage laissé par les grands ancêtres jusqu’à ses limites extérieures; engager un dialogue créatif avec la tradition. La Sonate n° 2 représente la prise de conscience finale de Szymanowski avec son héritage romantique au sein duquel il s’est développé en tant que jeune compositeur; En même temps, il y déclare, « à tue-tête », la naissance de son propre style original." YT

L'on peut aussi sur YT, écouter ,par un autre interprète français ,de cette sonate, français Lucas Debargue, expliquer la force et l'impact de cette sonate.
www.youtube.com/watch?v=k-TQSeP7KEU

La version que je vous propose parmi, les nombreuses versions, dont celle de Richter, est celle de Martin Roscoe.
Karol Szymanowski (1882 – 1937), Sonate pour piano n° 2, op.21 (1910) elle fut créée le 7 mai 1911 par Arthur Rubinstein .

1.Allegro assai, molto appasionato.
2.Tema, Allegretto, Tranquillo, Grazioso.

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=II6KQXv8nns
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15510
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyLun 10 Avr 2023 - 16:47

Mais la Sonate de Martinů, la 1ᵉ de Jolivet, la 3ᵉ de Hindemith ou la 2ᵉ de Szymanowski relèvent-elles vraiment de l'intitulé de ce fil (sonates pour piano «méconnues ou bien oubliées»)?
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4550
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyLun 10 Avr 2023 - 17:02

Benedictus a écrit:
Mais la Sonate de Martinů, la 1ᵉ de Jolivet, la 3ᵉ de Hindemith ou la 2ᵉ de Szymanowski relèvent-elles vraiment de l'intitulé de ce fil (sonates pour piano  «méconnues ou bien oubliées»)?
ça dépend pour qui, c'est évident, mais je connais pas grand monde ,qui connaît les trois sonates,que tu cites.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15510
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 EmptyLun 10 Avr 2023 - 17:44

Rien que sur classik, ça m'étonnerait énormément que Xavier (dont le piano du XXᵉ est quand même un peu le cœur de répertoire) ne les connaisse pas, que David, Анастасия, Oriane voire lulu et Emeryck (j'ai un doute concernant Martinů pour ces deux derniers), ne les aient pas déjà écoutées toutes les quatre.

Pour ma part - et ce, alors même que je ne suis pas fou de Jolivet en général, ni tellement du piano de Martinů, et que j'ai toujours un peu de mal à entrer dans la musique de Szymanowski (bon, d'accord, je suis fan de Hindemith) -, mon ordinateur m'indique que, au cours des six dernières années j'ai déjà écouté entre une et sept fois les enregistrements suivants:
- la Sonate de Martinů par Firkušný (RCA) et par Koukli (Naxos);
- la 1ᵉ de Jolivet par Girod (Solstice) et par Wayenberg (EMI);
- la 3ᵉ de Hindemith par Gould (CBS), Mauser (Wergo), Yudina (Melodiya), Skouras (Neos), Heidsieck (Erato) et Krasnenker (OnClassical - ça vient de sortir, et c'est excellent);
- la 2ᵉ de Szymanowski par Debargue (Sony, voir ici), Kęska (Dux)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.   Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées. - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Trésor de sonates pour piano ,méconnues ou bien oubliées.
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Beethoven
» Boulez - Sonates pour Piano
» Les plus belles sonates pour piano
» Le jeu des sonates pour piano de Beethoven
» Beethoven Sonates pour piano

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: