Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Franz Schubert : Musique pour Piano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
Pierre Salich
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 31/12/2012

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Ven 29 Sep 2017 - 16:28

vinteix a écrit:

SOFRONITSKY (live Moscou 1960) est très tendu, magnifique de nuances, mais beaucoup trop rapide, à mon goût, dans les 2 premiers mvts.
J'ai aussi le souvenir, lointain, que la version d'ARRAU était très intense, pleine de gravité et profondeur - peut-être un peu trop de pédale ? (faudrait que je réécoute)...

Tiens, Moscou 1960, c'est peut-être le même concert que la version somptueuse de l'impromptu en sol bémol majeur D899/3 dont je parlais quelques posts plus haut avec Scherzian.

Pour cet impromptu je viens de tomber sur une autre version à tomber par terre : celle de Maria Grinberg  en live à Moscou en 1974. C'est d'une densité et d'une douceur à la fois confondantes. ça se hisse tout de suite pour moi dans les versions de référence absolue, tout juste derrière Sofronitsky mais à égalité au moins avec Horowitz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinteix
Mélomane averti


Nombre de messages : 176
Age : 48
Localisation : Japon
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Sam 30 Sep 2017 - 2:11

Je ne connais pas l'enregistrement de cet impromptu par SOFRONITSKY...
en tout cas, c'est la même année, mais ce n'est pas le même concert. Il a enregistré cet impromptu 5 fois, dont 2 fois en 1960 : live Moscou (13 mai) et en studio (19 août).
Voir la discographie complète de Sofronitsky (travail colossal ! plus de 400 pages) :
https://sofronitskydiscographie.wordpress.com/

Le live à Moscou que j'évoquais (avec la D 960) date du 14 octobre et comprend aussi (et surtout !) la Sonate en si de Liszt, d'une tension dramatique extraordinaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Dim 1 Oct 2017 - 15:30

Badura-Skoda était évoqué un peu plus haut dans ce topic, à propos de la réédition de sa première intégrale. Je n'ai pas encore eu l'occasion de l'entendre mais en attendant je suis tombé sur des versions vidéo des trois dernières sonates où il est apparemment filmé dans un salon à Vienne en 1993. Je ne sais pas d'où ces documents proviennent mais ça vaut vraiment le coup d'oeil et d'oreille:

D. 958 /watch?v=mgokOTSYRZE
D. 959 /watch?v=HJzHAxWMr9A
D. 960 /watch?v=nmhRbCbTkzw

Pas de grandes interrogations métaphysiques ici mais une leçon de style où le jeu non legato est un régal et l'inspiration jamais prise en défaut.
PBS a peu de concurrents quand il s'agit de faire sonner un Steinway de façon aussi légère, articulée et naturelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82638
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Dim 1 Oct 2017 - 18:04

Moi je dis, en la matière, Brautigam rulz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7134
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Dim 1 Oct 2017 - 18:29

DavidLeMarrec a écrit:
Moi je dis, en la matière, Brautigam rulz.

Brautigam chez Schubert ?
C'est quoi "rulz" scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3072
Age : 42
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Dim 1 Oct 2017 - 20:14

rules --> rulz (il fait loi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82638
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Dim 1 Oct 2017 - 20:57

Vu le registre de langue, disons qu'en la matière, il gère grave sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Dim 1 Oct 2017 - 21:07

Le problème de Brautigam, c'est que c'est un peu l'inverse de PBS: même quand il joue sur pianoforte (ce qu'il fait le plus souvent, au disque du moins), ça sonne tellement rond et léché qu'on a l'impression qu'il utilise un piano moderne. tongue

Et en effet, il ne semble pas (encore) avoir touché à Schubert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82638
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Dim 1 Oct 2017 - 21:48

Honnêtement, ses concertos de Beethoven avec Norrköping, c'est spectaculaire, on croirait vraiment entendre un pianoforte.
Pour Schubert, il n'a pas fait de grande série discographique, mais je suppose qu'il le joue en concert ou dans son salon – je ne l'ai jamais entendu que dans Mozart, à la radio… hehe

Pour le reste, je le trouve un peu lisse effectivement, et il aime les instruments un peu trop cristallins à mon gré – je suis plus du côté des pianofortés capiteux (les Graf des années 1820) ou même un peu sales (ceux de Schoonderwoerd bounce ) que du côté des jolis instruments de cristal de Brautigam (ou même Immerseel).

(Le problème de Badura-Skoda étant tout de même qu'il est tout le temps assez mesuré et lisse, à côté Brautigam fait figure de hippie fantaisiste.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7134
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Lun 2 Oct 2017 - 9:00

adriaticoboy a écrit:
Le problème de Brautigam, c'est que c'est un peu l'inverse de PBS: même quand il joue sur pianoforte (ce qu'il fait le plus souvent, au disque du moins), ça sonne tellement rond et léché qu'on a l'impression qu'il utilise un piano moderne.  tongue

Et en effet, il ne semble pas (encore) avoir touché à Schubert.

C'est bien ce que je pense aussi, du moins au disque.
Je le connais chez Mozart et Beethoven. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1765
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Jeu 5 Oct 2017 - 0:58

Rubato a écrit:
J'ai l'impression que l'œuvre pour piano à quatre mains de Schubert est méconnue, et pourtant que de belles choses !

Pour y remédier il y a cette très belle intégrale de Duo Yaara Tal & Andreas Groethuysen sur piano Fazioli 308. Smile

Je souhaitais revenir, après l’amorce faite par Rubato, et les regrets voilés qu’elle pouvait laisser entendre , sur cette question : l’œuvre de Schubert pour piano à quatre mains est-elle mésestimée ?
Pas si sûr si l’on en croit la pléthorique discographie. Ce qui est sans doute plus probable c’est que certaines œuvres laissent dans l'ombre l’ensemble du corpus. Et l’on comprend que la fantaisie en fa mineur puisse éclipser tant d’autres œuvres, qui ne se présentent jamais comme majeures : musique de salon, de compagnonnage et pourtant si complexe et intime en fin de compte.

Je me suis longtemps tenu à cette fantaisie, un coup de janissaire* s’imposait !
En voici quelques-uns des plus revigorants et éclatants pour tailler dans la forêt.

Janissaire ou pas, la fantaisie en fa mineur qui apparaît deux fois dans le trio à suivre en est néanmoins l’absente; tout porte à nous dire : mais oui, là, ailleurs, écoutez ! Lubimov et Grotz l’éludent. Tharaud et Zhu Xiao-Mei intitulent leur album « divertissement à la hongroise », Staier et Melnikov ne sont jamais aussi convaincants que dans les variations sur un thème original op. 35, D. 813.  

Ces trois albums, tous merveilleux, offrent à ceux qui ne se seraient pas lancés dans une intégrale (ce qui est mon cas à ce jour) l’occasion de découvrir les œuvres pour quatre mains les plus marquantes, entre autres:

• Marches caractéristiques N°1 et 2 ( Lubimov/Grotz ; Staier/Melnikov pour la N°1 uniquement)
• Variations sur un thème original (Staier/Melnikov ; Tharaud/Zhu Xiao-Mei)
• Fantaisie à la hongroise (Tharaud/Zhu Xiao-Mei)
• Fantaisie en fa mineur (Staier/Melnikov ; Tharaud/Zhu Xiao-Mei)
• Allegro en la mineur « Lebensstürme » (Lubimov/Grotz )

Pourquoi grouper ces trois approches ? eh bien, …, parce qu’elles ont fait partie de mon écoute récente, mais peut-être aussi parce qu’au delà du panel, oh combien émouvant des œuvres précitées, l’on cherche ce qui résiste : aux instruments (deux versions « historiques » sur pianoforte, une version « moderne «  sur piano, au talent des interprètes, pour dégager ce qui sous ces formes multiples nous approche de ce que chacun ressentira, à sa façon comme au cœur, de cette musique (et du sien bien sûr) et qui déborde le cadre de « genre » auquel elle semblait devoir se circonscrire.

Pour moi, de ces trois albums, si je devais faire le tri, je retiendrais certainement Tharaud - Zhu Xiao-Mei (pas mou du tout pour répondre à David Le Marrec en début de fil) pour le divertissement à la hongroise dont je ne puis que sortir lessivé, et Lubimov – Grotz pour la vitalité, parfois âpre et cinglante (un vrai coup de janissaire, mais qui tend tout le disque), qui va tellement à l’encontre de l’image fausse de la sensiblerie Schubertienne.  Aussi beau soit-il le disque Staier – Melnikov me laisse plus éloigné, presque trop précieux. En tout cas, je recommande les trois très, très, chaleureusement



* http://www.lestroisclaviers.com/accueil/IMG/pdf/janissairelestroisclaviers-2.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   Ven 6 Oct 2017 - 20:47

Pierre Salich a écrit:
Tiens, Moscou 1960, c'est peut-être le même concert que la version somptueuse de l'impromptu en sol bémol majeur D899/3 dont je parlais quelques posts plus haut avec Scherzian.

vinteix a écrit:
Je ne connais pas l'enregistrement de cet impromptu par SOFRONITSKY...
en tout cas, c'est la même année, mais ce n'est pas le même concert. Il a enregistré cet impromptu 5 fois, dont 2 fois en 1960 : live Moscou (13 mai) et en studio (19 août).

L'enregistrement de l'Impromptu D 899 n° 3 dont nous parlions plus haut est celui du récital du 13 mai 1960, en effet. Il est sur YT :

Code:
/watch?v=I1i4pH6hojE
/watch?v=JGuSaT_yTws

À noter que VS le joue ici dans la version transposée en sol majeur, dans une mesure à 2/2. En fait, durant sa carrière VS a aussi bien joué la version originale (en sol bémol majeur à 4/2) que la transposition due à la première édition (en sol majeur à 2/2). Un ami sur RMCR m'a fait remarquer que, parmi tous les enregistrements dont on dispose par lui (il y en a en effet cinq connus), celui-ci est le seul conforme à la première édition de l'œuvre ; les autres adoptent l'écriture d'origine. Il est aussi beaucoup plus « solaire » que les autres : parmi ces derniers, certains sonnent vraiment très noirs, et tous adoptent à la fois un tempo sensiblement plus ample et une métrique beaucoup plus régulière. L'inflexion de la phrase change aussi beaucoup d'une version à l'autre ; en fait, c'est presque diamétralement opposé d'une version à l'autre, et les plus anciennes sont en général les plus noires et introverties. La constante : l'importance accordée aux triolets de la texture centrale, sans cesse mouvante.

Pierre Salich a écrit:
Pour cet impromptu je viens de tomber sur une autre version à tomber par terre : celle de Maria Grinberg en live à Moscou en 1974. C'est d'une densité et d'une douceur à la fois confondantes.

Je trouve que c'est exactement ça : densité et douceur. La douceur qui n'est possible qu'au travers de cette incroyable densité sonore qu'elle trouve dans son piano, et la densité quasi insoutenable qui ne trouve de justification que dans sa conception douce et presque minéralement concentrée de la page. C'est aussi un enregistrement que je vénère. Elle ne cherche rien et trouve tout. Exceptionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Franz Schubert : Musique pour Piano   

Revenir en haut Aller en bas
 
Franz Schubert : Musique pour Piano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» Franz Schubert : Musique pour Piano
» Franz Schubert - Die Winterreise (Le Voyage d'Hiver)
» Brahms: musique pour piano
» Tchaïkovsky : musique pour piano
» Transcriptions pour piano: Beethoven, Debussy, Ravel...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: