Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sémiramide (Rossini, 1823)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mer 28 Nov 2007 - 1:43

Opéra en deux actes composé et créé à Venise en 1823. On connait surtout Sémiramide pour "eccomi alfin in babilonia" (grâce à Horne Arsace inégalable) et pour "Bel raggio lusinghier" (magistralement interprété entres autre par Sutherland et Anderson). Mais la scène des hallucinations du deuxième acte fait partie des grands moments de cet opéra (Ramey y est parait il génial, David, tu confirmes? Mais mon avatar aussi, nan mais.)



J'ai écouté cet enregistrement ce soir. Quel petit bijou quand c'est monté avec un cast digne de ce nom. Iano Tamar est une Sémiramide comme on aimerait en voir plus souvent : une voix chaude et ample avec des aigus bien présents. Elle donne à son personnage des accents dramatiques que je n'ai pas vus ni entendus à Paris. Quelle présence scénique et quel engagement. Scalchi en Arsace, n'atteint certes pas le niveau de Horne, mais elle en est l'héritière du moins pour ce rôle particulier. L'amplitude de la tessiture ne la fait pas trembler et Arsace est bien le jeune général fougueux à la fois fils et amant que l'on est en droit d'attendre. D'archangelo est un très bel Oroé, et la aussi le grand prêtre est campé avec aplomb et sans état d'âme. Kunde, titulaire du rôle depuis longtemps est un très bel Idreno quelle différence, que dis je quel fossé, avec ce que j'ai entendu à Paris en 2006. Enfin j'ai entendu des aigus superbes et lancés sans la moindre difficulté, il était temps car même si l'enregistrement date de 1993, je me posais quand même des questions. Monsieur Pertusi, est un Assur excellent; on peut toujours arguer que Ramey est la référence, c'est sans doute vrai mais lui aussi a bel et bien trouvé un héritier dans ce rôle terrible dont le sommet est la très belle scène des hallucinations au deuxième acte. Nul ne saurait renier à Michele Pertusi ce répertoire dans lequel il excelle malgré des faiblesses clairement apparues en 2006 ou malgré la fatigue il a dominé une distribution au demeurant bien terne et sans éclat. Petroni (Mitrane), Valenti (Azema) et Zadvorny (ombra di Nino) complètent avec bonheur une distribution au final explosive. Zedda, très inspiré ce soir la a dirigé son orchestre de façon maigistrale et des chefs comme Gelmetti par exemple font pâle figure à côté de ce grand chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 22:07

Signalons que Semiramide est le dernier opéra italien de Rossini, Il viaggio a Reims la transition entre l'Italie et la France.
Donc c'est le Rossini de la maturité (ou quasi) qui vous est servi dans cet opera seria.

L'oeuvre n'est pas la meilleure de Rossini sous le rapport musique et drame car ce qui me ravit particulièrement chez lui, c'est son évolution, son désir de tendre vers un opera (que ce soit seria ou buffa) plus dramatique, ou la musique et l'action deviennent indissociables comme dans le troisième acte d'Otello, Il barbiere di Siviglia et Guillaume Tell (magnifiques récitatifs de l'acte II!). Semiramide figure cependant dans la liste de mes Rossini préférés pour son ouverture, la variété, la virtuosité des airs, les scènes finales, le livret qui présente des morceaux de style très alléchants (l'intervention du fantôme de l'ancien Roi au cours d'une cérémonie, la scènes des hallucinations du vilain Assur), bref un opera très riche qui ne décevra pas les amateurs belcantistes et rossiniens.

J'en possède deux versions:

Un DVD:



Que du bon dans cette version, distribution quasi parfaite bien que je n'apprécie pas beaucoup le timbre léger de Stanford Olsen, je ne connais pas vraiment James Conlon, mais aucune déception du côté de la direction ni de l'orchestre. Bon et les décors, bah... c'est le Met !
Je signale la présence de Ramey, Horne et Anderson... Like a Star @ heaven
Impressionnantes ovations à la fin affraid

et un CD:



Bon bah c'est Bonynge et Sutherland (et Horne bien sûr), le reste n'est pas du même niveau, mais j'aime beaucoup celui qui chante Idreno.
L'enregistrement n'est pas d'aussi bonne qualité que le DVD à moins que ce soit dû à la direction de Bonynge. Je préfère largement la version Conlon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 22:25

Concernant le CD, je pense plutôt que le point faible est l'Assur de Joseph Rouleau qui parait bien terne face à celui de Ramey dont la réputation est excellente dans ce même rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 22:30

MickeyZeVrai a écrit:
Guillaume Tell (magnifiques récitatifs de l'acte II!).
Dans mes bras !

Je ne vais pas trop m’étendre sur le Rossini serio, parce que ce spectacle glottique ostentatoire et statique me laisse toujours très perplexe eu égard à la parcimonie musicale qui l’accompagne. (J’en ai autant au service du Meyerbeer italien au demeurant.)

Ca me donne l’impression, sans vouloir être désagréable, d’un seria dégénéré (et non pas décadent dwarf ) dans lequel l’ostentation a perdu toute grâce au profit de la fameuse agilità di forza – où tout se trouve dans l’éclat vocal, et non plus dans l’agilité ou le raffinement des diminutions…

Bref, c’est sans nul doute l’une des portions du répertoire à laquelle je reviens le moins souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 22:31

calbo a écrit:
Concernant le CD, je pense plutôt que le point faible est l'Assur de Joseph Rouleau qui parait bien terne face à celui de Ramey dont la réputation est excellente dans ce même rôle.

Oui il a une voix pâteuse et dégoulinante, aucune profondeur, et puis il tire son personnage vers le comique malgré lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 22:37

DavidLeMarrec a écrit:
MickeyZeVrai a écrit:
Guillaume Tell (magnifiques récitatifs de l'acte II!).
Dans mes bras !

Je ne vais pas trop m’étendre sur le Rossini serio, parce que ce spectacle glottique ostentatoire et statique me laisse toujours très perplexe eu égard à la parcimonie musicale qui l’accompagne. (J’en ai autant au service du Meyerbeer italien au demeurant.)

Ca me donne l’impression, sans vouloir être désagréable, d’un seria dégénéré (et non pas décadent dwarf ) dans lequel l’ostentation a perdu toute grâce au profit de la fameuse agilità di forza – où tout se trouve dans l’éclat vocal, et non plus dans l’agilité ou le raffinement des diminutions…

Bref, c’est sans nul doute l’une des portions du répertoire à laquelle je reviens le moins souvent.

David 3 pater et 2 ave pour le HS. rambo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 22:38

DavidLeMarrec a écrit:
MickeyZeVrai a écrit:
Guillaume Tell (magnifiques récitatifs de l'acte II!).
Dans mes bras !

Je ne vais pas trop m’étendre sur le Rossini serio, parce que ce spectacle glottique ostentatoire et statique me laisse toujours très perplexe eu égard à la parcimonie musicale qui l’accompagne. (J’en ai autant au service du Meyerbeer italien au demeurant.)

Ca me donne l’impression, sans vouloir être désagréable, d’un seria dégénéré (et non pas décadent dwarf ) dans lequel l’ostentation a perdu toute grâce au profit de la fameuse agilità di forza – où tout se trouve dans l’éclat vocal, et non plus dans l’agilité ou le raffinement des diminutions…

Bref, c’est sans nul doute l’une des portions du répertoire à laquelle je reviens le moins souvent.

Je suis pas sûr d'avoir bien compris ce que tu viens d'écrire, je n'ai pas beaucoup de notions musicales alors agilita di forza, si tu pouvais m'expliquer et même "raffinement des diminutions... Embarassed
Mais au final, t'as aimé ce deuxième acte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 22:41

calbo a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
MickeyZeVrai a écrit:
Guillaume Tell (magnifiques récitatifs de l'acte II!).
Dans mes bras !

Je ne vais pas trop m’étendre sur le Rossini serio, parce que ce spectacle glottique ostentatoire et statique me laisse toujours très perplexe eu égard à la parcimonie musicale qui l’accompagne. (J’en ai autant au service du Meyerbeer italien au demeurant.)

Ca me donne l’impression, sans vouloir être désagréable, d’un seria dégénéré (et non pas décadent dwarf ) dans lequel l’ostentation a perdu toute grâce au profit de la fameuse agilità di forza – où tout se trouve dans l’éclat vocal, et non plus dans l’agilité ou le raffinement des diminutions…

Bref, c’est sans nul doute l’une des portions du répertoire à laquelle je reviens le moins souvent.

David 3 pater et 2 ave pour le HS. rambo
Très bien, très bien, je vous laisse discuter tous ensemble. Laughing

Mais à part ma phrase sur Tell, tout le reste est sur Semiramide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 22:46

Mouais passons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 22:47

MickeyZeVrai a écrit:
Je suis pas sûr d'avoir bien compris ce que tu viens d'écrire, je n'ai pas beaucoup de notions musicales alors agilita di forza, si tu pouvais m'expliquer et même "raffinement des diminutions... Embarassed
Mais au final, t'as aimé ce deuxième acte ?

Et donc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 22:51

MickeyZeVrai a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
MickeyZeVrai a écrit:
Guillaume Tell (magnifiques récitatifs de l'acte II!).
Dans mes bras !

Je ne vais pas trop m’étendre sur le Rossini serio, parce que ce spectacle glottique ostentatoire et statique me laisse toujours très perplexe eu égard à la parcimonie musicale qui l’accompagne. (J’en ai autant au service du Meyerbeer italien au demeurant.)

Ca me donne l’impression, sans vouloir être désagréable, d’un seria dégénéré (et non pas décadent dwarf ) dans lequel l’ostentation a perdu toute grâce au profit de la fameuse agilità di forza – où tout se trouve dans l’éclat vocal, et non plus dans l’agilité ou le raffinement des diminutions…

Bref, c’est sans nul doute l’une des portions du répertoire à laquelle je reviens le moins souvent.

Je suis pas sûr d'avoir bien compris ce que tu viens d'écrire, je n'ai pas beaucoup de notions musicales alors agilita di forza, si tu pouvais m'expliquer et même "raffinement des diminutions... Embarassed
Mais au final, t'as aimé ce deuxième acte ?
Ok, je n'ai pas été clair du tout ! Laughing

Je reprends donc, et je fais plus attention cette fois-ci.

J'adore absolument Guillaume Tell, comme pas mal d'autres Grands Opéras à la Française (c'est-à-dire l'école Meyerbeer, pour faire vite). Et le II est un vrai chef-d'oeuvre, dont je suis fort aise que tu vantes les mérites (le récitatif est un de mes péchés mignons).

Ensuite, je parle du Rossini serio, c'est-à-dire celui sérieux, mais j'emploie le terme italien pour en exclure Guillaume Tell - et me limiter aux oeuvres qui descendent de l'opéra seria. Une convention de langage qui nous a manifestement mené au quiproquo.
Tout le reste décrivait donc Semiramide. (Parce que je préfère la Donna del Lago, et surtout Otello qui a ses bons moments.)

Ensuite :
- l'agilità di forza, c'est l'agilité en force, c'est-à-dire la vocalisation non plus nuancée et délicate, mais en voix pleine - contrairement à ce qu'on peut faire dans Rinaldo ou Mitridate ;
- les diminutions, ce sont les variations lors des reprises des arie à da capo (de forme ABA), la forme standard du seria. On les appelle ainsi parce qu'elles agitent la partie en écrivant des notes plus brèves (doubles croches au lieu de croches, par exemple).


Voilà, j'espère que c'est un peu moins équivoque. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 22:52

calbo a écrit:
Mouais passons.
Non, non, j'attends des excuses sur vélin - ou ce sont mes témoins.

Je n'ai pas encore envoyé la lettre de licenciement à Kia, attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 22:52

MickeyZeVrai a écrit:
calbo a écrit:
Concernant le CD, je pense plutôt que le point faible est l'Assur de Joseph Rouleau qui parait bien terne face à celui de Ramey dont la réputation est excellente dans ce même rôle.

Oui il a une voix pâteuse et dégoulinante, aucune profondeur, et puis il tire son personnage vers le comique malgré lui.
Pourtant, fort bon roi Philippe en français chez Matheson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 22:54

Sans doute mais pour Assur désolée quand on a entendu Ramey et Pertusi, on ne peut que le trouver bien terne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 22:59

calbo a écrit:
Sans doute mais pour Assur désolée quand on a entendu Ramey et Pertusi, on ne peut que le trouver bien terne
Vu le type de voix, je doute en effet que l'agilité et la plénitude vocale soient celle des deux autres. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 23:02

Merci pour ces précisions. J'aime aussi beaucoup le récitatif mais justement quand il est bien accompagné et vraiment dramatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 23:10

MickeyZeVrai a écrit:
Merci pour ces précisions. J'aime aussi beaucoup le récitatif mais justement quand il est bien accompagné et vraiment dramatique.
Bien sûr !

Puisque tu aimes Rossini, Wagner et le récitatif : essaie Meyerbeer. Absolument. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 23:19

C'est noté, je jetterai un ou deux yeux sur la discographie Meyerbeerienne. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 23:21

DavidLeMarrec a écrit:
calbo a écrit:
Sans doute mais pour Assur désolée quand on a entendu Ramey et Pertusi, on ne peut que le trouver bien terne
Vu le type de voix, je doute en effet que l'agilité et la plénitude vocale soient celle des deux autres. Wink

En fait c'est sans comparaison. Les deux premiers surclassent de très loin Rouleau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 23:30

MickeyZeVrai a écrit:
C'est noté, je jetterai un ou deux yeux sur la discographie Meyerbeerienne. Wink
Attention, elle est largement pourrie. Si tu as besoin d'aide, tu connais le chemin. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 23:51

c'est intéressant les classifications de typologie vocale, je trouve qu'on est vite paerdu là dedans. Et que les chanteurs eux-mêmes ne sont pas toujours sûrs de leur propre voix.

Qu'importe, il faut écouter le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 23:56

Merci pour cette seconde page, Morloch. Wink

Les classifications, c’est très intéressant pour comprendre les enjeux, mais ça reste de l’exégèse largement intellectuelle : Dame Nature ne connaît pas ces distinctions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 29 Nov 2007 - 23:58

Désolé pour la seconde page, je n'avais pas fait gaffe au nombre de messages. Mais l'intéressant est en effet avant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 30 Nov 2007 - 0:18

Mais non, c’est justement que je me réjouis que nous parvenions à deux pages sur ce forum pour un opéra italien, surtout du Rossini !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 30 Nov 2007 - 0:25

Ah parce que Rossini non plus n'est pas aimé ??? What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 30 Nov 2007 - 0:30

J'aime pas, la seule oeuvre qui m'a fait quitter la salle (à l'entracte) tellement ça me gonflait. Le barbier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 30 Nov 2007 - 0:34

MickeyZeVrai a écrit:
Ah parce que Rossini non plus n'est pas aimé ??? What the fuck ?!?
Les Italiens en général. Surtout s’ils ont écrit de l’opéra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 30 Nov 2007 - 0:38

La population de base du forum est essentiellement axée fin XIX, XXème, mais avec des évolutions et des membres intéressés par toutes les périodes et styles.

Et des aventures épiques (ex : Xavier qui écoute du Vivaldi, vartan qui tente Rachmaninov...)

Et d'autres comme moi papillonnent, mais il faut reconnaître que l'opéra italien est un peu le parent pauvre en ces contrées. Je m'y mets à vitesse petit v, mais avec déjà plein de belles découvertes.

Heureusement calbo est là, assistée de David pour animer ses sujets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 30 Nov 2007 - 2:23

Morloch a écrit:

Et des aventures épiques (ex : Xavier qui écoute du Vivaldi

C'était quand? J'ai raté ça! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 30 Nov 2007 - 2:25

Tu as déjà refoulé, je m'en rappelle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 30 Nov 2007 - 9:41

Morloch a écrit:
c'est intéressant les classifications de typologie vocale, je trouve qu'on est vite paerdu là dedans. Et que les chanteurs eux-mêmes ne sont pas toujours sûrs de leur propre voix.

Qu'importe, il faut écouter le résultat.

Et Sémiramide ne pardonne aucune incertitude. Je m'en suis bien rendu compte à Paris quand l'oeuvre a été donnée au Théâtre des Champs Elysées : le naufrage était quasi général
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Lun 30 Juin 2008 - 19:02

Je remonte pour Elvira. Tu connais cet opéra de Rossini?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Lun 30 Juin 2008 - 19:23

Je connais mais je ne refole pas.

Bel raggio lunshingier siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Lun 30 Juin 2008 - 19:27

Tu inventes de nouveaux mots pour fêter les vacances? Mr. Green Tu n'as écouté que bel raggio lushingier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Lun 30 Juin 2008 - 19:28

calbo a écrit:
Tu inventes de nouveaux mots pour fêter les vacances? Mr. Green Tu n'as écouté que bel raggio lushingier?

Wahou, sérieux, il est temps que j'aille dormir. Laughing

J'avais écouté l'opéra en entier, et il ne m'avait pas franchement plu. Trop long (oui, j'aime Guillaume Tell et alors ?) et trop rasoir. I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Lun 30 Juin 2008 - 19:31

Tu avais écouté quoi comme version?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Lun 30 Juin 2008 - 19:37

Caballé, BLake, Laffont, Khulmann Smile Et un bout du live d'Aix (ou Paris je ne sais plus) Horne/Caballé. Par contre, le duo mezzo/soprano, superbe. thumright Cela fait tout l'intérêt de l'opéra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Lun 30 Juin 2008 - 19:39

Je crois bien que la version Caballé/Horne c'est Aix. Tu connais la version Sutherland/Horne/Bonynge?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Lun 30 Juin 2008 - 19:41

calbo a écrit:
Je crois bien que la version Caballé/Horne c'est Aix. Tu connais la version Sutherland/Horne/Bonynge?

Pas du tout. C'est bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Lun 30 Juin 2008 - 19:50

On en a parlé un peu plus haut. Le couple Sutherland/Horne est explosif mais ce qui pose problème c'est l'Assur de Joseph Rouleau qui reste très en deça de tout le reste de la distribution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mar 1 Juil 2008 - 16:20

Sinon, si tu tombes dessus (et la ca serait un vrai coup de bol), tu devrais essayer la version de Pesaro 1992 avec Tamar/Scalchi/Pertusi/Kunde dirigée par Alberto Zedda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mar 1 Juil 2008 - 17:32

calbo a écrit:
Sinon, si tu tombes dessus (et la ca serait un vrai coup de bol), tu devrais essayer la version de Pesaro 1992 avec Tamar/Scalchi/Pertusi/Kunde dirigée par Alberto Zedda.

Je peux l'avoir. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mar 1 Juil 2008 - 19:36

Passe ton bac d'abord hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mer 2 Juil 2008 - 16:33

... Et ensuite je te prêtrerai mon coffret. Mais il faudra une mention très bien au minimum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Dim 20 Juil 2008 - 20:22

J'ai trouvé la version avec Pertusi, je vais voir -ou plutôt écouter- ce que ça donne. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Dim 20 Juil 2008 - 20:25

Tu l'as trouvé ou? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Dim 20 Juil 2008 - 20:28

calbo a écrit:
Tu l'as trouvé ou? Shocked

Dans une pochette magique ! Abracadabra !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Dim 20 Juil 2008 - 20:30

Elvira a écrit:
calbo a écrit:
Tu l'as trouvé ou? Shocked

Dans une pochette magique ! Abracadabra !

Ta pochette magique s'appellerait pas amazon par hasard? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Dim 20 Juil 2008 - 20:32

calbo a écrit:
Elvira a écrit:
calbo a écrit:
Tu l'as trouvé ou? Shocked

Dans une pochette magique ! Abracadabra !

Ta pochette magique s'appellerait pas amazon par hasard? hehe

Heu...oui, oui. calimero
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Dim 20 Juil 2008 - 20:45

Elvira a écrit:
:calimero :
Tu t'es trompée de souriard :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sémiramide (Rossini, 1823)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sémiramide (Rossini, 1823)
» Sémiramide (Rossini) Lyon/TCE Pido
» Sémiramide
» La gazza ladra (Rossini, 1817)
» Maometto II (Rossini 1820)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: