Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sémiramide (Rossini, 1823)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Dim 20 Juil 2008 - 20:47

Euh... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80885
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Dim 20 Juil 2008 - 20:49

calbo a écrit:
Euh... scratch
Si tu préfères :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Dim 20 Juil 2008 - 20:50

Au secours. affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 79924
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Dim 20 Juil 2008 - 21:00

Ca floode vraiment beaucoup aujourd'hui...
Pensez que pour les autres ça devient vraiment pénible à lire après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22818
Age : 25
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Jeu 1 Jan 2009 - 17:33

J'ai écouté un live de la Scala du 17 décembre 1962 de Semiramide. Le chef est Gabriele Santini. Voici la distribution :
Semiramide : Joan Sutherland
Arsace : Giulietta Simionato (elle a chanté quelques rôles rossiniens. Concernant son Tancredi, il ne nous reste que l'air d'entrée. Elle l'aurait chanté en 1952 au Maggio Musicale Fiorentino avec Stich Randall en Amenaide)
Assur : Wladimiro Ganzarolli
Idreno : Gianni Raimondi
Oroe : Ferruccio Mazzoli
Mitrane : Giuseppe Bertinazzo
Azema : Manuela Bianchi Porro
L'ombra di Nino : Antonio Zerbini

Il faut souligner que le rôle d'Idreno est considérablement réduit. Ses deux airs sont coupés. La direction de Santini n'est pas spécialement rossinienne. Néanmoins, elle tient la route.
Joan Sutherland est éblouissante vocalement dans le rôle titre. C'est sa première Semiramide il me semble. Ce sont ses grandes années où les moyens sont superlatifs. Toutefois, la caractérisation du personnage est nulle. Elle est très placide dans le rôle. Il y a de grands efforts sur la prononciation.
Giulietta Simionato est une très bonne surprise en Arsace. Elle donne du relief au personnage. Elle est brillante sur le plan technique. Elle est dans le style et la voix ne sonne pas comme lorsqu'elle chante Verdi. Les graves sont impressionants. Les duos avec Joan Sutherland sont des moments merveilleux. La cavatine d'entrée est interprétée avec beaucoup de goût.
Wladimiro Ganzarolli est un Assur très satisfaisant. On voit qu'il connaît Rossini pour l'avoir beaucoup chanté. Il a une bon ne maîtrise de la technique vocale. J'écouterai Ramey mais je suppose que je le préfèrerai à Ganzarolli.
Gianni Raimondi ne marque pas car il n'a quasiment rien à chanter.
Ferruccio Mazzoli est un Oroe qui se tient.
Les 3 comprimari complètent la distribution de manière efficace. C'est un live qu'il faut se procurer pour le duo Sutherland-Simionato qui peut paraître improbable mais qui tient complètement la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Lun 27 Juil 2009 - 15:39

aurele a écrit:
J'ai écouté un live de la Scala du 17 décembre 1962 de Semiramide. Le chef est Gabriele Santini. Voici la distribution :
Semiramide : Joan Sutherland
Arsace : Giulietta Simionato (elle a chanté quelques rôles rossiniens. Concernant son Tancredi, il ne nous reste que l'air d'entrée. Elle l'aurait chanté en 1952 au Maggio Musicale Fiorentino avec Stich Randall en Amenaide)
Assur : Wladimiro Ganzarolli
Idreno : Gianni Raimondi
Oroe : Ferruccio Mazzoli
Mitrane : Giuseppe Bertinazzo
Azema : Manuela Bianchi Porro
L'ombra di Nino : Antonio Zerbini

Il faut souligner que le rôle d'Idreno est considérablement réduit. Ses deux airs sont coupés. La direction de Santini n'est pas spécialement rossinienne. Néanmoins, elle tient la route.
Joan Sutherland est éblouissante vocalement dans le rôle titre. C'est sa première Semiramide il me semble. Ce sont ses grandes années où les moyens sont superlatifs. Toutefois, la caractérisation du personnage est nulle. Elle est très placide dans le rôle. Il y a de grands efforts sur la prononciation.
Giulietta Simionato est une très bonne surprise en Arsace. Elle donne du relief au personnage. Elle est brillante sur le plan technique. Elle est dans le style et la voix ne sonne pas comme lorsqu'elle chante Verdi. Les graves sont impressionants. Les duos avec Joan Sutherland sont des moments merveilleux. La cavatine d'entrée est interprétée avec beaucoup de goût.
Wladimiro Ganzarolli est un Assur très satisfaisant. On voit qu'il connaît Rossini pour l'avoir beaucoup chanté. Il a une bon ne maîtrise de la technique vocale. J'écouterai Ramey mais je suppose que je le préfèrerai à Ganzarolli.
Gianni Raimondi ne marque pas car il n'a quasiment rien à chanter.
Ferruccio Mazzoli est un Oroe qui se tient.
Les 3 comprimari complètent la distribution de manière efficace. C'est un live qu'il faut se procurer pour le duo Sutherland-Simionato qui peut paraître improbable mais qui tient complètement la route.


Je remonte. Sutherland qui chante sans Horne et sans son mari de chef Shocked ? C'est possible ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Lun 27 Juil 2009 - 15:42

Je crois que ce n'est qu'à partir d'une certaine date que Bonynge a été commis d'office pour toutes les représentations de Dame Joan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80885
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Lun 27 Juil 2009 - 15:48

Morloch a écrit:
commis d'office
hehe

C'est dans le cadre de l'aide larynxionnelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Lun 27 Juil 2009 - 16:15

C'était une mission de service public : dans le cadre d'une simplification du langage chanté, participer au processus de suppression des consonnes de toues les langues. jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80885
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Lun 27 Juil 2009 - 16:44

Morloch a écrit:
C'était une mission de service public : dans le cadre d'une simplification du langage chanté, participer au processus de suppression des consonnes de toues les langues. jocolor
Je vois ça.

C'est la conséquence voulue par la recodification à droit inconstant du code de procédure labiale : désormais b, p, v et f et seront une seule et même consonne (muette).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22818
Age : 25
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Dim 30 Mai 2010 - 13:07

Avant Ramey, il n'y a pas eu de très grand Assur. Si je dois écouter la version Bonynge de studio, ce sera uniquement pour Sutherland et Horne en ce qui concerne les chanteurs/euses. Il existe 6 lives de Bonynge avec Sutherland. Elle n'est pas toujours accompagnée de Horne en Arsace. En effet, Arsace est chanté dans d'autres lives par Lauris Elms et Monica Sinclair. Je ne peux pas vous en dire plus sur ces lives car je ne les connais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mar 1 Juin 2010 - 15:01

Je connais la version Bonynges avec le "couple" Sutherland/Horne. Si les deux femmes y sont très bien, l'Assur de Joseph Rouleau est terne et sans réel intérêt. AMHA il faut lui préférer sans hésitation Ramey, encore que je n'en connaisse que des extraits, et Pertusi qui ne démérite absolument pas. Si la Sémiramide de 2006 (TCE 2005/2006) est à oublier, c'était un naufrage quasi général, il a fait des merveilles à Pésaro en 1992
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18754
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mar 1 Juin 2010 - 15:12

Et sinon, on peut trouver un enregistrement du MET en 90, réunissant Cuberli (Semiramide), Horne (Arsace), Ramey (Assur) et Merritt (Idreno)...
Le quatuor est assez parfait à mes yeux... et puis il n'y a pas les coupures de la version d'Aix...
Après, Ramey est un peu moins frais qu'en 80... la voix commence légèrement à bouger, même si ça reste superlatif!


(voilà, c'était ma participation au sujet... hehe )

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mar 1 Juin 2010 - 15:13

Merritt en Idreno Shocked ? Le rôle est pas un peu lourd pour lui Shocked ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Richard
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1243
Age : 43
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mar 1 Juin 2010 - 15:17

calbo a écrit:
Merritt en Idreno Shocked ? Le rôle est pas un peu lourd pour lui Shocked ?

Il n'en fait qu'une bouchée oui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18754
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mar 1 Juin 2010 - 15:18

calbo a écrit:
Merritt en Idreno Shocked ? Le rôle est pas un peu lourd pour lui Shocked ?

A-t-on déjà entendu un rôle qui n'aille pas à Merritt à sa grande époque? Il chantait quand même de tout, depuis Manrico du trouvère jusqu'à la Fille du Régiment en passant par Faust, Otello, Robert (le Diable) ou Arnold... Laughing

Après, je pense qu'on doit trouver plus beau... mais c'est super impressionnant!

Quand tu dis trop lourd, c'est que tu penses plutôt à qui dans le rôle comme type de voix? Parce que si je compare avec Kunde par exemple, ce dernier me semble plus léger globalement...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mar 1 Juin 2010 - 15:20

Je pensais surtout aux vocalises qui sont quand même costaudes dans les deux airs d'Idreno. Après c'est vrai que Kunde c'est du très grand encore qu'en 2006 il était sérieusement malade et il était plutôt fantomatique Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18754
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mar 1 Juin 2010 - 15:22

calbo a écrit:
Je pensais surtout aux vocalises qui sont quand même costaudes dans les deux airs d'Idreno. Après c'est vrai que Kunde c'est du très grand encore qu'en 2006 il était sérieusement malade et il était plutôt fantomatique Confused

Ah ben non... côté vocalises, il s'en sort à la Merritt... des fois ça accroche, mais il y va avec panache et conviction... du coup, ça passe très bien pour moi! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28354
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mar 1 Juin 2010 - 15:22

Beh Merritt chante des rôles lourds maintenant : Loge ou encore le lépreux dans St François.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mar 1 Juin 2010 - 15:27

Polyeucte a écrit:
calbo a écrit:
Je pensais surtout aux vocalises qui sont quand même costaudes dans les deux airs d'Idreno. Après c'est vrai que Kunde c'est du très grand encore qu'en 2006 il était sérieusement malade et il était plutôt fantomatique Confused

Ah ben non... côté vocalises, il s'en sort à la Merritt... des fois ça accroche, mais il y va avec panache et conviction... du coup, ça passe très bien pour moi! Very Happy

Bon, si ça passe entre mes pattes, j'y ferai un tour pour voir ce que ca donne Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6764
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mar 1 Juin 2010 - 17:46

Richard a écrit:
calbo a écrit:
Merritt en Idreno Shocked ? Le rôle est pas un peu lourd pour lui Shocked ?
Il n'en fait qu'une bouchée oui !
je confirme! c'est proprement stupéfiant d'arrogance vocale et technique. C'est l'autre grand Idreno avec Blake. Tous les autres sont infiniment plus légers.
Il faut aussi connaître absolument la version faite à Londres en 1986 avec June Anderson, Marilyn Horne, Chris Merritt et Samuel Ramey sous la direction de Henry Lewis. Un feu d'artifice vocal constant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80885
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mar 1 Juin 2010 - 19:21

Cololi a écrit:
Beh Merritt chante des rôles lourds maintenant : Loge ou encore le lépreux dans St François.
Ce sont des rôles de caractère, donc pas ce qu'on appelle des rôles lourds, même si avec cette orchestration, ça réclame des voix très vaillamment projetées (parfois d'anciens wagnériens...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28354
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Mar 1 Juin 2010 - 20:22

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
Beh Merritt chante des rôles lourds maintenant : Loge ou encore le lépreux dans St François.
Ce sont des rôles de caractère, donc pas ce qu'on appelle des rôles lourds, même si avec cette orchestration, ça réclame des voix très vaillamment projetées (parfois d'anciens wagnériens...).

Effectivement le mot lourd est mal choisi. C'est ce que je voulais dire : vaillance + orchestration imposante + saut d'intervalle assez cruels

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22818
Age : 25
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 11 Juin 2010 - 0:45



Comment est cet enregistrement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3045
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 11 Juin 2010 - 0:58

Bien meilleur que sa réputation. Je n'ai jamais compris la haine dont on poursuit Studer qui non seulement a un soyeux, une lumière, une tendresse qui seraient remarquables dans tous les repertoires mais en plus vocalise avec une aisance que je trouve remarquable. Bon entre nous moi en Semiramide j'aime surtout les étrangetés de Gruberova mais Studer c'est beau quand même.

Larmore est toute jeune et fougueuse et un peu anarchique. J'aime beaucoup, même si ce n'est pas le format du rôle et que surtout c'est vraiment une voix ultra féminine.

Ramey c'est Ramey quoi : il y en aura toujours pour adorer, mais je ne sais jamais quoi penser de ses personnages. Il pense à ce qu'il fait ou bien sa noirceur et son chant sur le souffle font tout à sa place ?

Aucun souvenir du ténor par contre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6764
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 11 Juin 2010 - 1:02

Grégoire de Tours a écrit:
Bien meilleur que sa réputation. Je n'ai jamais compris la haine dont on poursuit Studer qui non seulement a un soyeux, une lumière, une tendresse qui seraient remarquables dans tous les repertoires mais en plus vocalise avec une aisance que je trouve remarquable. Bon entre nous moi en Semiramide j'aime surtout les étrangetés de Gruberova mais Studer c'est beau quand même.
Larmore est toute jeune et fougueuse et un peu anarchique. J'aime beaucoup, même si ce n'est pas le format du rôle et que surtout c'est vraiment une voix ultra féminine.
Ramey c'est Ramey quoi : il y en aura toujours pour adorer, mais je ne sais jamais quoi penser de ses personnages. Il pense à ce qu'il fait ou bien sa noirceur et son chant sur le souffle font tout à sa place ?
Aucun souvenir du ténor par contre ...
kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22818
Age : 25
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 11 Juin 2010 - 1:07

Otello a écrit:
Grégoire de Tours a écrit:
Bien meilleur que sa réputation. Je n'ai jamais compris la haine dont on poursuit Studer qui non seulement a un soyeux, une lumière, une tendresse qui seraient remarquables dans tous les repertoires mais en plus vocalise avec une aisance que je trouve remarquable. Bon entre nous moi en Semiramide j'aime surtout les étrangetés de Gruberova mais Studer c'est beau quand même.
Larmore est toute jeune et fougueuse et un peu anarchique. J'aime beaucoup, même si ce n'est pas le format du rôle et que surtout c'est vraiment une voix ultra féminine.
Ramey c'est Ramey quoi : il y en aura toujours pour adorer, mais je ne sais jamais quoi penser de ses personnages. Il pense à ce qu'il fait ou bien sa noirceur et son chant sur le souffle font tout à sa place ?
Aucun souvenir du ténor par contre ...
kiss

Tu aimes donc Studer dans ce rôle Otello. Que penses tu de la direction orchestrale et des autres interprètes? Merci en tout cas Gregoire pour ton avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6764
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 11 Juin 2010 - 1:11

aurele a écrit:
Tu aimes donc Studer dans ce rôle Otello. Que penses tu de la direction orchestrale et des autres interprètes? Merci en tout cas Gregoire pour ton avis.
Studer magnifique, Larmore pas vraiment dans son emploi et très tubée de voix à cette époque mais belle technique, Ramey somptueux, Lopardo pas mal mais engorgé et surtout c'est tellement pas Blake ni Merritt. Marin dirige avec une belle énergie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 11 Juin 2010 - 11:44

Otello a écrit:
aurele a écrit:
Tu aimes donc Studer dans ce rôle Otello. Que penses tu de la direction orchestrale et des autres interprètes? Merci en tout cas Gregoire pour ton avis.
Studer magnifique, Larmore pas vraiment dans son emploi et très tubée de voix à cette époque mais belle technique, Ramey somptueux, Lopardo pas mal mais engorgé et surtout c'est tellement pas Blake ni Merritt. Marin dirige avec une belle énergie.

Belle version, en effet avec une Studer moins sure techniquement mais plus engagée que Sutherland et une Larmore acceptable même si elle est loin de bruler les planches comme Horne, insupassable là dedans. Mais la distribution masculine est très supérieure à Bonynge. D'où la necessité d'avoir les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 11 Juin 2010 - 15:23

Ben c'st clair que Ramey renvoie Rouleau dans les limbes. Si je n'ai aucun souvenir du ténor qu'avait choisi Bonynges, j'ai quand même un peu de mal à imaginer Lopardo dans ce rôle tant sa voix me parait légère pour Rossini en général et pour Sémiramide en particulier. Il est vrai aussi que Kunde, mis à part les 2 ou 3 ans ou il a soigné son cancer, me semble plus idéal que Lopardo pour ce type de répertoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6764
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 11 Juin 2010 - 15:49

calbo a écrit:
Ben c'st clair que Ramey renvoie Rouleau dans les limbes. Si je n'ai aucun souvenir du ténor qu'avait choisi Bonynges, j'ai quand même un peu de mal à imaginer Lopardo dans ce rôle tant sa voix me parait légère pour Rossini en général et pour Sémiramide en particulier. Il est vrai aussi que Kunde, mis à part les 2 ou 3 ans ou il a soigné son cancer, me semble plus idéal que Lopardo pour ce type de répertoire
c'est John Serge chez Bonynge et plus léger que ça c'est difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Ven 11 Juin 2010 - 15:51

Donc il n'a pas dû me marquer plus que cela; c'est pas grave non plus
Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4038
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 12 Juin 2010 - 14:11

Je possède 2 intégrales :

§ La version Zedda captée en 1992 à Pesaro - c'est assez consternant :
Kunde est un Idreno asphyxié, Schalchi est lamentable en Arsace - je suis atterré par les acclamations des spectateurs - Tamar manque singulièrement de grandeur - les seuls à tirer leur épingle du jeu sont l'Assur de Pertusi et le chef - vraiment mince pour une oeuvre de cette ampleur
§ La vidéo de la représentation du Met en 1990 - alors bien sur, la mise en scène est luxueuse et ampoulée - mais cet opéra est très statique.
Vocalement on est proche de l'idéal :
June Anderson est à proprement parler royale - toujours un peu froide - mais quel chant, Marilyn Horne tient avec Arsace un de ses plus beaux rôles, et on peut dire la même chose de l'Assur de Ramey, le tout sous la baguette experte de Conlon.

Il est de bon ton de brocarder le conservatisme du Met, mais en mettant cette oeuvre à son répertoire, il a offert un écrin somptueux à d'immenses artistes
J'ai aussi un disque d'extraits de la production d'Aix avec une Caballe qui compensait par sa fougue ses approximations stylistiques.

Enfin, je rappelle que Rockwell Blake a enregistré les airs d'Idreno dans son récital "Encore Rossini" - absolument prodigieux - quel dommage que sa voix se soit dégradée.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 12 Juin 2010 - 14:23

Kunde asphyxié en 1992 Shocked ? Tu n'a pas vu la sémiramide du TCE en 2006 toi hehe . Et si scalchi est nulle que dire de cette pauvre Di Castri Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4038
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 12 Juin 2010 - 16:42

Hélas, j'ai vu ce spectacle au TCE - quel désastre.

J'ai du mal à faire une différence entre Schalchi et Di Castri - à Pesaro, Kunde est vraiment à bout de souffle -dans la cabalette du premier air, il donne l'impression de ne plus pouvoir trouver son souffle ! Au TCE, il n'avait chanté qu'un des deux airs...

Pourquoi défendre l'indéfendable en comparant l'insuffisant à l'indigent ?

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 12 Juin 2010 - 17:03

Il n'empêche qu'à Paris, même en chantant un seul des deux airs, il était plus que fantomatique; il n'y a même pas de mots pour décrire cet Idreno pitoyable d'il y a 4 ans. Et je te trouve d'ailleurs très injuste d'autant que tu ne cites même pas de ténor qui pourrait, ou aurait pû, faire mieux que Kunde. En ce qui concerne Arsace, Soit Horne est la grande titulaire du rôle, mais je ne vois vraiment pas en quoi Scalchi est si nulle. Il a été, je crois, question brièvement de cette Sémiramide de Pésaro sur ODB et si j'ai bonne mémoire personne n'a descendu Scalchi comme tu le fais; Quand à Di Castri il est plus que certain qu'elle a fait une belle boulette en acceptant un rôle pour lequel elle n'était pas, à coup sûr, prête. Tamar maintenant : Il y a certes encore pas mal de choses à régler mais par rapport à une Pendatchenska sans aucune consistance, aux aigus frelatés et aux vocalises trop aléatoires, j'ai fait mon choix. En ce qui concerne Pertusi, même s'il était au mieux correct il y a quatre ans il trouve quand même le moyen d'être meilleur que tous ses collègues réunis, mais il est évident que pour se faire une idée de son Assur, il faut écouter sans hésitation le CD capté à Pésaro en '92. Pour la direction musicale Zedda est sans doute possible le meilleur rossinien qu'il soit; C'est grâce à son inlassable travail de recherches que des éditions critiques de Maometto II et du siège de Corinthe, entre autres oeuvres, ont pu être établies. Pido connait aussi parfaitement ce répertoire mais il reste un cran en dessous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4038
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 12 Juin 2010 - 17:59

Sur la production du TCE, je crois que nous sommes d'accord - vocalement seul Pertusi tenait la route.
Concernant Pesaro, à te lire, je me demande si tu as entendu cet enregistrement - Schalcchi est handicapée par une insuffisance du bas médium et une vocalisation scolaire.
Kunde est vraiment à la peine - moins mauvais certes qu'au TCE, mais mauvais quand même.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 19 Juin 2010 - 16:15

Je l'ai écouté; mais c'était très peu de temps après la production désastreuse du TCE et le CD m'avait paru très bien. Je me le referai en entier quand j'aurai émergé de mon semi coma Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Ericc
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 19 Juin 2010 - 17:13

Montfort a écrit:
J'ai aussi un disque d'extraits de la production d'Aix avec une Caballe qui compensait par sa fougue ses approximations stylistiques.

Montfort

La production aixoise a fait l'objet de nombreuses reprises, et même si je suis un grand admirateur de Horne, j'ai un faible pour l'Arsace de Valentini Terrani de la reprise turinoise ( avec une Ricciarelli qui passées les frayeurs du Bel raggio n'est pas en reste). Certes il faut subir Furlanetto...
Je n'ai pas retrouvé sur le web la qualité d'image et de son de la retransmission de la RAI qui avait pas mal circulé à l'époque, dommage !

watch?v=WRjU3NWVbQ4&NR=1

watch?v=rgZZXcssdeQ&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 19 Juin 2010 - 17:15

Ericc a écrit:
Montfort a écrit:
J'ai aussi un disque d'extraits de la production d'Aix avec une Caballe qui compensait par sa fougue ses approximations stylistiques.

Montfort

La production aixoise a fait l'objet de nombreuses reprises, et même si je suis un grand admirateur de Horne, j'ai un faible pour l'Arsace de Valentini Terrani de la reprise turinoise ( avec une Ricciarelli qui passées les frayeurs du Bel raggio n'est pas en reste). Certes il faut subir Furlanetto...
Je n'ai pas retrouvé sur le web la qualité d'image et de son de la retransmission de la RAI qui avait pas mal circulé à l'époque, dommage !

watch?v=WRjU3NWVbQ4&NR=1

watch?v=rgZZXcssdeQ&feature=related

Comment ça subir Shocked ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Ericc
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 19 Juin 2010 - 17:26

calbo a écrit:
Ericc a écrit:
Montfort a écrit:
J'ai aussi un disque d'extraits de la production d'Aix avec une Caballe qui compensait par sa fougue ses approximations stylistiques.

Montfort

La production aixoise a fait l'objet de nombreuses reprises, et même si je suis un grand admirateur de Horne, j'ai un faible pour l'Arsace de Valentini Terrani de la reprise turinoise ( avec une Ricciarelli qui passées les frayeurs du Bel raggio n'est pas en reste). Certes il faut subir Furlanetto...
Je n'ai pas retrouvé sur le web la qualité d'image et de son de la retransmission de la RAI qui avait pas mal circulé à l'époque, dommage !

watch?v=WRjU3NWVbQ4&NR=1

watch?v=rgZZXcssdeQ&feature=related

Comment ça subir Shocked ?

Si tu as entendu son Maometto à Garnier dans l'Assedio di Corinto, c'est du même cru...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6764
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 19 Juin 2010 - 17:27

calbo a écrit:
Ericc a écrit:
La production aixoise a fait l'objet de nombreuses reprises, et même si je suis un grand admirateur de Horne, j'ai un faible pour l'Arsace de Valentini Terrani de la reprise turinoise ( avec une Ricciarelli qui passées les frayeurs du Bel raggio n'est pas en reste). Certes il faut subir Furlanetto...
Je n'ai pas retrouvé sur le web la qualité d'image et de son de la retransmission de la RAI qui avait pas mal circulé à l'époque, dommage !
watch?v=WRjU3NWVbQ4&NR=1
watch?v=rgZZXcssdeQ&feature=related
Comment ça subir Shocked ?
c'est un peu sévère mais il faut bien reconnaître qu'en dépit de sa belle voix, Furlanetto ne maîtrise pas vraiment l'écriture rossinienne et que la vocalisation est avec lui au mieux scolaire et au pire (le + souvent) savonnée.

/watch?v=QUMYCmwbzE8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 19 Juin 2010 - 17:34

@ ericc : je ne connais pas du tout Furlanetto dans le répertoire rossinien. De toute façon il faut bien reconnaitre qu'à la base il n'a pas grand chose de la basse rossinienne car il est plutout verdien ou mozartien (encore qu'il ait servi le second avec plus ou moins de bonheur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Ericc
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 19 Juin 2010 - 17:59

Otello a écrit:
calbo a écrit:
Ericc a écrit:
La production aixoise a fait l'objet de nombreuses reprises, et même si je suis un grand admirateur de Horne, j'ai un faible pour l'Arsace de Valentini Terrani de la reprise turinoise ( avec une Ricciarelli qui passées les frayeurs du Bel raggio n'est pas en reste). Certes il faut subir Furlanetto...
Je n'ai pas retrouvé sur le web la qualité d'image et de son de la retransmission de la RAI qui avait pas mal circulé à l'époque, dommage !
watch?v=WRjU3NWVbQ4&NR=1
watch?v=rgZZXcssdeQ&feature=related
Comment ça subir Shocked ?
c'est un peu sévère mais il faut bien reconnaître qu'en dépit de sa belle voix, Furlanetto ne maîtrise pas vraiment l'écriture rossinienne et que la vocalisation est avec lui au mieux scolaire et au pire (le + souvent) savonnée.

/watch?v=QUMYCmwbzE8

Outre le fait que je n'ai pas la même définition de "belle voix", je trouve l'émission très engorgée. Le timbre m'a toujours donné l'impression de "plébéien", mais dans ce rôle ce n'est pas dérangeant.
Etrange la date donnée, je penche plutôt 1981...

Ceci étant, j'ai posté essentiellement pour Valentini Terrani, comme quoi les réactions ne sont pas toujours où on les attendrait Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6764
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 19 Juin 2010 - 18:24

Ericc a écrit:
Ceci étant, j'ai posté essentiellement pour Valentini Terrani, comme quoi les réactions ne sont pas toujours où on les attendrait Very Happy
oui mais Valentini Terrani était extraordinaire de toute façon! Smile donc je comprends ton faible pour elle Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 26 Juin 2010 - 14:24

Ericc a écrit:
Otello a écrit:
calbo a écrit:
Ericc a écrit:
La production aixoise a fait l'objet de nombreuses reprises, et même si je suis un grand admirateur de Horne, j'ai un faible pour l'Arsace de Valentini Terrani de la reprise turinoise ( avec une Ricciarelli qui passées les frayeurs du Bel raggio n'est pas en reste). Certes il faut subir Furlanetto...
Je n'ai pas retrouvé sur le web la qualité d'image et de son de la retransmission de la RAI qui avait pas mal circulé à l'époque, dommage !
watch?v=WRjU3NWVbQ4&NR=1
watch?v=rgZZXcssdeQ&feature=related
Comment ça subir Shocked ?
c'est un peu sévère mais il faut bien reconnaître qu'en dépit de sa belle voix, Furlanetto ne maîtrise pas vraiment l'écriture rossinienne et que la vocalisation est avec lui au mieux scolaire et au pire (le + souvent) savonnée.

/watch?v=QUMYCmwbzE8

Outre le fait que je n'ai pas la même définition de "belle voix", je trouve l'émission très engorgée. Le timbre m'a toujours donné l'impression de "plébéien", mais dans ce rôle ce n'est pas dérangeant.
Etrange la date donnée, je penche plutôt 1981...

Ceci étant, j'ai posté essentiellement pour Valentini Terrani, comme quoi les réactions ne sont pas toujours où on les attendrait Very Happy

Quelque soit les raisons pour aimer ou ne pas aimer Furlanetto, c'est de toute façon subjectif, il n'a pas une voix typiquement rossinienne. Et mis à part Il viaggio a Reims ou il m'a fait me tordre de rire pendant toute la soirée (je parle bien sur de la reprise viennoise de 1988) j'ai bien du mal à le visualiser dans un opéra comme Sémiramide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80885
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 26 Juin 2010 - 14:27

Le problème de Furlanetto est surtout l'agilité, non ? Lorsqu'il chante des vocalises ou du sillabando, à cause de son émission assez lourde, il a souvent du retard, même en Leporello.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 26 Juin 2010 - 14:32

Donc nous sommes d'accord sur le fait qu'il n'est pas la basse rossinienne par excellence. On ne peut cependant lui dénier un vrai talent de comédien par contre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80885
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 26 Juin 2010 - 14:36

Pas seulement de comédien. Very Happy

J'aime Furlanetto partout de toute façon, en ce qui me concerne. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6764
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   Sam 26 Juin 2010 - 14:36

calbo a écrit:
Donc nous sommes d'accord sur le fait qu'il n'est pas la basse rossinienne par excellence.
que je sache, personne n'avait prétendu qu'il l'était. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sémiramide (Rossini, 1823)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sémiramide (Rossini, 1823)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sémiramide (Rossini, 1823)
» Sémiramide (Rossini) Lyon/TCE Pido
» Sémiramide
» La gazza ladra (Rossini, 1817)
» Maometto II (Rossini 1820)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: