Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Votre historique musical personnel !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Coelacanthe
Bernard Pivot
avatar

Nombre de messages : 2533
Age : 33
Localisation : Vernon (27) - Bientôt Paris
Date d'inscription : 13/02/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mer 20 Sep 2006 - 12:52

vartan a écrit:
je n'ai jamais réussi à le trouver
Allons, ça n'est pas difficile, et amazon alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jolan
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 392
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mer 20 Sep 2006 - 13:38

Alors, refaire l'itinéraire :

Enfance ( 3-10 ans ) : Mes parents écoutent principalement de la chanson française de l'époque ( SOUCHON, LEFORESTIER, CLERC... ), les deux compiles ( rouge et bleue ) des BEATLES, et un peu de classique - je garde le souvenir de la célèbre "Toccata et Fugue" de BACH pour orgues.
Je me rappelle d'un voyage, vers 7 ans, où j'avais une cassette avec des chansons de Schtroumpf, c'était rigolo, des adaptations de traditionnels américains si je me souviens bien.
Plus tard, mon frère écoute du Mickaël JACKSON, et c'est vrai que le personnage et sa musique fascinent. Un souvenir en particulier : on écoutait tous les soirs en boucle "Say Say Say", son duo avec McCARTNEY, sur le mange-disque caché sous le lit.

Mon père écoute aussi souvent un morceau des PINK FLOYD, un joli thème à la guitare électrique, et lorsque plus tard je me plonge dans le groupe je m'aperçois que c'est l'intro de "Shine on your crazy Diamond" mais qu'il n'a jamais entendu la suite. D'ailleurs mon père appréciait la musique un peu planante, et en voiture on avait toujours droit aux deux premiers Jean-Michel JARRE. ( Plus tard, fan de progressif, je veux lui faire découvrir de grands groupes, mais bon... )

10 ans : En 1985, je découvre le groupe COCK ROBIN, et j'achète ma première cassette. Viennent ensuite A-HA et Cindy LAUPER, bref c'est la grande époque du TOP 50 de Marc TOECSA.
Puis mon frère m'offre l'album "Regatta de Blanc" de THE POLICE et c'est la révélation : j'adore, c'est ça que je veux faire, musicien, et en particulier batteur, comme Stewart COPELAND. Je m'entraîne sur leurs albums et je sais jouer tous leurs morceaux avant même d'avoir touché ma première batterie, que j'achète deux ans plus tard, à 15 ans.

15 ans : J'écoute aussi du PRINCE, TELEPHONE, et les ROLLING STONES auxquels un ami du collège m'initie, mais sur mon magnétophone c'est principalement POLICE et COCK ROBIN pendant trois ans.
En fouillant dans les disques de mes parents, j'ai aussi découvert BREL et FERRE, parce que j'écris des poèmes, j'adore lire et écrire et qu'il faut bien les découvrir un jour...
Puis vient aussi le jour où je découvre le génial Jimi HENDRIX, toujours à 15 ans, et je dévore toute sa musique pendant les années qui suivent. Du coup j'ai envie de me mettre à la guitare aussi, et je fais la connaissance de toute une tripotée de guitaristes talentueux ( SATRIANI, VAI, MALMSTEEN, BECKER, HOUSHOLDER, HOWE, KOTZEN, etc ). Puis on forme un groupe avec mon frère et un ami à lui guitariste qui écoute du hard, METALLICA, EXTREME. Comme j'aime bien, je creuse un peu et je découvre des groupes plutôt techniques et avant-gardistes, du rock progressif au death le plus violent ( KING CRIMSON, DREAM THEATER, ATHEIST, CYNIC, DEATH, MESHUGGAH, WATCHTOWER, MEKONG DELTA, SEPTIC FLESH, SYMPHONY X, etc... ), où je me régale sur tous les plans, guitare et batterie.
Vient même le moment où je peux enfin m'acheter une guitare et apprendre, à 18 ans...

18 ans : Là c'est clair que les études peuvent continuer sans moi, je ne bosse que la guitare, et j'arrête même en Terminale pour entrer au CMCN de Nancy, mais je n'obtient pas les subventions. Bon... bah du coup j'ai tout mon temps pour découvrir d'autres musiques : Frank ZAPPA, qui devient mon maître absolu, John McLAUGHLIN et ses diverses formations ( MAHAVISHNU ORCHESTRA, SHAKTI ), bref grâce à eux je m'initie à la musique indienne, orientale ( Om KALTHOUM, Nusrat Fateh ALI-KHAN ), au jazz rock ( HOLDSWORTH, COREA ), puis au jazz ( MONK, MINGUS, COLTRANE ), puis au classique grâce à une rencontre amoureuse avec une violoniste.

21 ans : J'appréciais déjà quelques oeuvres ( DEBUSSY, "Requiem" de FAURE, "Petruschka" de STRAVINSKY ), et là je me plonge dans cet univers immensément riche et divers ( enfin oubliés les préjugés de mon enfance et les quelques tentatives ratées avec des compositeurs trop anciens pour moi ).
Je passe donc toutes mes journées à écouter les radios classiques, à enregistrer des oeuvres, et à étudier la composition pour orchestre ( j'en ai parlé dans mon post de présentation, notamment en expliquant comment je suis arrivé au classique par le métal ) tout en me découvrant des passions pour certains compositeurs ( CHAUSSON, KOECHLIN, RAUTAVAARA, VAUGHAN WILLIAMS, RYPDAL, etc... ). Je compose beaucoup à cette époque, et je crée un groupe de jazz rock avec la violoniste et l'ami guitariste de mon frère devenu le mien.

Et donc, depuis, j'alterne entre écoutes et découvertes métal prog ( Devin TOWNSEND, PLANET X, T.J.HELMERICH, Frederik THORDENDAL, Tomas BODIN, KARMAKANIC, etc ) et musiques classiques fin XIXème - XXème ( principalement français et nordiques ), tout en essayant de faire exister ma musique...

Wala
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82114
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mer 20 Sep 2006 - 23:46

Coelacanthe le feu-follet a écrit:
vartan a écrit:
C'est drôle de commencer avec la musique moderne et contemporaine.
Je suis né à la fin du XXème siècle, alors j'écoute une musique qui correspond aux règles de ma culture après tout, non?
Pourtant, notre culture de base n'est pas nécessairement liée à la musique contemporaine !
Plus nettement à Mozart...


vartan a écrit:
Ah, Le Grand Macabre! Dis-nous vite ce que tu en penses, je n'ai jamais réussi à le trouver, ça doit être une expérience trash!
C'est disponible à la médiathèque de Bordeaux.

Et c'est une expérience trash.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mer 20 Sep 2006 - 23:54

DavidLeMarrec a écrit:



vartan a écrit:
Ah, Le Grand Macabre! Dis-nous vite ce que tu en penses, je n'ai jamais réussi à le trouver, ça doit être une expérience trash!
C'est disponible à la médiathèque de Bordeaux.

Bon, merci pour l'info, j'avais point vu. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82114
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mer 20 Sep 2006 - 23:57

Les deux versions du marché sont disponibles, anglaise et allemande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Jeu 21 Sep 2006 - 0:03

Abondance de biens...

Quelle version préconise-tu? Si tu as goûté à ce mets de choix. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82114
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Jeu 21 Sep 2006 - 0:05

vartan a écrit:
Abondance de biens...

Quelle version préconise-tu? Si tu as goûté à ce mets de choix. Mr. Green
Très honnêtement, c'est fort indigeste. Mon inclination me pousse vers l'allemand, mais c'est tout personnel. Je crois qu'il existe une version du livret en ligne, d'ailleurs (il ne figure que chez Salonen, crois-je me souvenir).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Jeu 21 Sep 2006 - 0:13

J'avais plus ou moins entendu dire que son ingestion entraînait des ballonnements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coelacanthe
Bernard Pivot
avatar

Nombre de messages : 2533
Age : 33
Localisation : Vernon (27) - Bientôt Paris
Date d'inscription : 13/02/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Jeu 21 Sep 2006 - 2:04

Citation :
Pourtant, notre culture de base n'est pas nécessairement liée à la musique contemporaine !
Plus nettement à Mozart...
Certes il se trouve que les techniques employées par ce dernier sont diatoniques, et même tonales, et que les thechniques des musiques pop, rock, variété (etc...) voir de la plupart des muisques de films ne contiennent pas vraiment de nouveautés quand aux règles de base, comme tu le dis, et présentent également des similitudes dans les procédés ryhtmiques etc.... Cependant, c'est la manière de les utiliser, le contexte culturel, qui n'a plus rien à voir. Il ne s'agit pas de saisir les choses de manière superficiel, la technique n'est pas une fin en soit à ce que je sache! Hors Mozart transcrit diffcilement les idées des philosophies et des sciences nouvelles, je pense par exemple à la psychanalise ou la sociologie, comme le fait Schönberg ou Berg.

Mozart ne savait rien de notre société moderne, et une grande partie, très importante, de son histoire lui échappe forcément. Mozart n'a pas vécu la révolution industrielle, il n'a pas vu le christianisme s'etsomper pour parfois laisser place à la laïcité, même si les valeurs chretiennes sont toujours prégnantes dans notre culture (bien/mal, beurk!), il y a beaucoup de différences, il ne connaît pas l'air de la transmission écrite généralisé par l'instruction obligatoire dans les pays occidentaux, il ne vit pas dans une démocratie parlementaire, il ne connais pas la mondialisation etc...
Et toc! dwarf

Non, mais!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coelacanthe
Bernard Pivot
avatar

Nombre de messages : 2533
Age : 33
Localisation : Vernon (27) - Bientôt Paris
Date d'inscription : 13/02/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Jeu 21 Sep 2006 - 2:06

DavidLeMarrec a écrit:
Je crois qu'il existe une version du livret en ligne, d'ailleurs (il ne figure que chez Salonen, crois-je me souvenir).
C'est celle que j'ai emprunté et visiblement il y a le livret Anglais/Allemand/Français Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82114
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Jeu 21 Sep 2006 - 22:10

Coelacanthe le feu-follet a écrit:
Cependant, c'est la manière de les utiliser, le contexte culturel, qui n'a plus rien à voir.
Pourtant, Mozart est largement réapproprié (publicité, mythe de Don Juan, etc.). Sans compter qu'appris très jeune, il paraît beaucoup plus proche que tout autre.

Il a, en tout cas pour ceux qui ont débuté avec lui, un caractère inimitable, cette mélancolie fugitive qui voile légèrement la clarté de son langage. C'est quelque chose qui dépasse largement toutes les proximités philosophiques du monde. Smile


Citation :
Il ne s'agit pas de saisir les choses de manière superficiel, la technique n'est pas une fin en soit à ce que je sache! Hors Mozart transcrit diffcilement les idées des philosophies et des sciences nouvelles, je pense par exemple à la psychanalise ou la sociologie, comme le fait Schönberg ou Berg.
Ah bon. Au contraire, Schönberg et Berg sont beaucoup plus 'datés'. On sent l'excitation de la découverte de mondes nouveaux, comme la psychanalyse, aujourd'hui si familière.

Mozart est demeuré au travers de choses qui nous semblent plus "intemporelles" : la meilleure pièce de théâtre comique français (le Mariage), la question séduction/fidélité/association/illusion dans Cos'i, le mythe de Don Juan avec cet être en "progrès" permanent, défiant les vieilles institutions et les lois de la morale...
Ce sont des questions bien plus débattues aujourd'hui que la psychanalyse.


Citation :
il n'a pas vu le christianisme s'etsomper pour parfois laisser place à la laïcité,
Ah bon !
Je pense précisément le contraire (Da Ponte, Don Giovanni, les Lumières, etc.).


Citation :
même si les valeurs chretiennes sont toujours prégnantes dans notre culture (bien/mal, beurk!),
C'est un brin plus complexe que cela - peut-être plus retors aussi.

Ce sont plus des corollaires involontaires que les valeurs elles-mêmes, cela dit. Qui sont peu à peu devenus des valeurs.


Citation :
il y a beaucoup de différences, il ne connaît pas l'air de la transmission écrite généralisé par l'instruction obligatoire dans les pays occidentaux,
On se trompe parfois lourdement sur le degré d'instruction à cette époque. La France du XVIIe était bien plus alphabétisée qu'on ne le croit, par exemple.


Citation :
il ne vit pas dans une démocratie parlementaire, il ne connais pas la mondialisation etc...
Il est vrai que la musique est faite pour parler de ça !

En quoi les hommes ont-ils fondamentalement changé ?

Et en quoi la musique que nous écoutons le plus spontanément a-t-elle fondamentalement changé ? Wink

Mozart a même pu être récupéré par les Romantiques, sous une grosse chappe de réinterprétation. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3749
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Jeu 21 Sep 2006 - 22:42

Arretez, vous me donnez presque du regret de n'arriver pas à apprécier Mozart Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coelacanthe
Bernard Pivot
avatar

Nombre de messages : 2533
Age : 33
Localisation : Vernon (27) - Bientôt Paris
Date d'inscription : 13/02/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Ven 22 Sep 2006 - 9:23

J'ai l'impression que tu aimes trop Mozart et que ça te fourvois.


Il manque un point plus que capitale dans ce que tu dis. Certes tu as une cultutre classique, mais la plupart des gens n'écoutent que très peu, et la plupart pas du tout, de musique classique. Ils écoutent du rock, de la pop, de la variété et des choses comme ça. Ce que tu dis n'est valable que pour toi et quelques personnes qui ont une éducation classique. Hors moi je te parle de ce qui intègre la conscience collective, et de ce qui est véritablement admis par la plupart des gens en occident.
Il se trouve que la psychanalise en fait partie, un peu... Seulement elle n'est pas ancré dans les moeurs depuis le vivant de Freud. C'était une nouvelle discipline. Qu'on en parle, qu'elle fasse du bruit c'est une chose. Mais que chacun admette ce que la psychanalise puisse contenir de troublant, par rapport à des valeurs et des préjugés, là non.
Un exemple : Louis Malle. Quand ses films sont sortis, ils y a 30 ans, ils ont fais scandales. Pourtant il ne devrait rien y avoir de spécialement choquant si on avait admis des concepts fondamentaux de psychanalise Freudienne. Par exemple, le souffle au coeur. Pourtant quand j'en parle, a des gens middle-class puisque je le suis d'ailleurs, je peux t'assurer que la plupart sont encor assez choqués.
Bref, ce n'est pas parce que des intelectuels admettent des disciplines et des pensées, que notre culture s'y est complétement adapté. C'est loin d'être simple. La psychanalise continue à fascinée, et nous sommes loin de tout savoir. De plus d'autres sicences viennent sy ajoutées : génétique, les sciences cognitives...

DavidLeMarrec a écrit:

Pourtant, Mozart est largement réapproprié (publicité, mythe de Don Juan, etc.).
C'est clair, beaucoup plus que les Beatles, David Bowie, le disco etc...

DavidLeMarrec a écrit:
Sans compter qu'appris très jeune, il paraît beaucoup plus proche que tout autre.
Justement, tout le monde n'apprend pas Mozart très jeune. Tu n'as pas du fréquenter des "middle-class". Tout le monde écoute du rock de la pop et de la variété.

De plus le succès de Mozart est complétement faussé par le fait qu'on se le soit approprié médathiquement pour faire du ponions. Certaines personnes ont intérêt à ce qu'on l'aime, le Mozart.

A la limite, la musique la plus proche de la musique classique que la plupart des gens entendent est celle des films. Il se trouve qu'elle est bien plus l'héritière du romantisme et teintée de modernisme (je pense surtou au Stravinsky deu sacre et à Bartok) que de Mozart tout de même... Enfin, je pense plus au cinéma américain, Hollywodien, c'est àdire celui qui fonctionne le mieux en occident. Je ne parles pas des BOF faites par des classiques. Qui ne le sont pas non plus remarque. Je parle des BOF que tout le monde écoute. Celles de Williams, de Elfman, de Zimmer par exemple.

Citation :

Il a, en tout cas pour ceux qui ont débuté avec lui, un caractère inimitable, cette mélancolie fugitive qui voile légèrement la clarté de son langage. C'est quelque chose qui dépasse largement toutes les proximités philosophiques du monde. Smile
Non, non, tu n'es pas fan du tout de Mozart, ça n'influe pas sur ton jugement.

Citation :
Ah bon. Au contraire, Schönberg et Berg sont beaucoup plus 'datés'. On sent l'excitation de la découverte de mondes nouveaux, comme la psychanalyse, aujourd'hui si familière.
Comme je te l'ai expliqué, la psychanalise n'est toujours pas complétement admise. Et loin delà. Soyons direct. Demande à tes amis si ils se rappellent d'une éventuelle attriance sexuelle pour leur père ou leur mère.
Beaucoup trouveraient par exemple le scénario de Lulu choquant.
Mais il est vrai que la psychanalise est désomramis ue discipline reconnue, et ça ne c'est pas fait du jour au lendemain. Ce qui aide à la rendre toujours assez fascinante pour un contemporain je pense. Et comme je te l'ai dit, il se trouve que ça peut toujours faire scandale.

Citation :

On se trompe parfois lourdement sur le degré d'instruction à cette époque. La France du XVIIe était bien plus alphabétisée qu'on ne le croit, par exemple.
Au XVIIIème siècle, les paysans ne savaient pas lire. Ils représentaient la plus grande partie de la population.
Aujourd'hui, plus de 98% des français savent lire et écrire. Et qu'il n'y a plus que peut être 3% d'agriculteur, dont beaucoup ont étudiés. Il se trouve que les classes sociales moins élevées ont maitenant accès aux même livres que les classes sociales plus élevées. Et ça pour toi, ça ne change rien peut être? Et la pop, pourquoi est-ce tonale à ton avis? La musique populaire en France ne l'a pas toujour été. L'avénement de l'écriture à aussi eut cet impact. Seulement les personnes qui se sont mis à étudier la musique tonale, ce n'était pas dans le but de refaire ou de suivre Mozart.

Citation :
Citation :
il ne vit pas dans une démocratie parlementaire, il ne connais pas la mondialisation etc...
Il est vrai que la musique est faite pour parler de ça !
Parceque le fait que l'on puisse voter, le fait qu'un ouvrier ou un paysan puisse voter, cela n'a aucun impact sur la manière de penser et sur nos modes de vie peut-être?? Vas donc dans le métro. Tout le monde parle de politique, toute les classes sociales. Parceque tout le monde ce sens impliqué. Les musiques pseudos-engagées, ou qui le sont vraiment, fonctionnent très bien. Se sont des sujets qui touchent beaucoup. Et nous avons sur ce point, une grande liberté d'expression tout de même.

Et oui, tu as raison, la musique n'a rien à voir avec la mondialisation David. Messiaen ne sait pas ce que musique indienne veux dire, c'est certains. Et personnes n'utilise de modes extras-occidentaux, surtout pas Debussy.
Oui, oui, tu as tout as fais raison, après tout, il est plus que certain que Giacinto Scelsi doit absolument tout à Mozart.

La musique occidentale ne c'est exportée nul part. Par exemple, la musique japonaise non classique s'inspire bien évidement de musique "traditionelle", surtout pas de rock, de pop etc...
Et puis jamais il n'y a eut de fanfare occidentale au japon ou en chine, ce n'est que dans les films.

Sans compter qu'il n'y a pas eut de colonisation, c'est un menssonge, et cela ne ressort surtout pas dans la musique comme le jazz, qui est d'ailleurs une musique tout à fait mineure que personne n'écoute de toute façon.
La colonnisation n'a pas non plus aboutie à des regroupements très importants de "minorités" dans diverses pays occidentaux, et ont ne connait aucune incidence sur la musique tel que le rap bien sûr. De toute façon ces musiques ça n'existent pas, il n'y a que Mozart dans la vie, et pour tout le monde bien sûr.

Non, c'est sûr, la mondialisation c'est une fiction. Le fait qu'aujourd'hui 6 heures séparent le japon, par exemple, de la france n'a aucun impact sur le plan culturel. Et même moins d'une minute par sattelite pour la télevision. Mais la télévision, personne ne la regarde.

Tout comme le fait que la musique américaine s'exporte très bien ,c'est sûrement parce qu'ils s'inspirent plus que les autres de Mozart, d'ailleurs c'est tellement flagrant dans le Trash et le Hard rock. En tout cas, ça n'a rien à voir avec sa puissance économique et stratégique. De toute façon c'est spur, les français sont bien trop inteligents pour se faire avoir par els américains, il n'y a qu'a regarder le programme cinéma.

Citation :
Et en quoi la musique que nous écoutons le plus spontanément a-t-elle fondamentalement changé ? Wink
Les règles pour la construire sont identiques. Je parle de la technique. Cependant elles n'ont sont pas utilisé de la même manière. Je viens de te montré une petite partie de ce qui a pu changer. Notre culture à évolué.

Les gens n'écoutent pas seulement de la musique pour de la musique. Tu t'interesse à la musique pure, seulement la musique écoutée par la pluaprt des gens n'en est pas, pas du tout même. Elle dépend d'un ensemble culturel, d'un texte etc.. Et ça, ça a changé. Les névroses des gens sont conditionnées par leurs systèmes de vie. Ils ont besoins qu'ont les consoles de leurs névroses. La chanson poupualire d'aujourd'hui, qui est ce qui ce vend le plus en occident, parle donc de chose différentes. Par exemple, tu parles de mariage. Mais par exemple, le divorce fait aujourd'hui parti de notre culture et touche une partie énorme de notre population. Cela à un impact remarquale sur la manière dont sont éduqués les enfants, et aussi sur la manière dont ont envisage le mariage. Et le pacs, et la vision de l'homosexualité, et celle de la sexualité influencé en partie par la psychanalise etc... Evidement, l'homme développe certains problèmes disons, fondamentaux, il à toujours eut des pulison de morts etc... Seulement la manière dont ils sont perçu, dont on peut les traités et dont il sont jugés à un impact sur le psyché.

Citation :
Mozart a même pu être récupéré par les Romantiques, sous une grosse chappe de réinterprétation. Very Happy
Ca n'est pas le problème.

Citation :
En quoi les hommes ont-ils fondamentalement changé ?
Il est évidement que, fondamentalement, un Homme aime Mozart. C'est prouvé, c'est en fait génétique.
Il y a quelques temps tu tenais que la musique ne pouvait pas être eternelle. Maintenant l'Homme aime fondamentalement Mozart en gros. Et surtout, il existe un Homme fondementale, ce qui est encore plus énorme.
Et les perceptions sensibles de l'Homme sont limités. Il n'est pas attaché au monde. Il invente des règles qui lui permettent de donner une raison humaine au monde, de le lié à ses perceptions, qui lui permettent tout simplement d'avoir l'impression de le toucher. Mais ces règles n'ont rien de fondamentales. Notre civilisation n'a pas basé ses règles sur une recherche de la vérité, mais bien plus sur des jugements de valeurs éronnés. Les hommes qui les ont fondés aux fils du temps, les tiennent de leurs frustrations. Ces frustrations changent, c'est compliqué. Parfois les nouvelles règles induisent de nouvelles frustrations aussi. Bien sûr c'est très simplifié. Mais cela suffit à comprendre qu'il n'y a pas d'Homme fondamentale.
En fait, il s'invente des goûts qui ont une limite dans l'espace et dans le temps. Comme qui dirait, les statues meurent aussi. Wink

J'ai un test d'anglais, à plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Ven 22 Sep 2006 - 9:36

Coelacanthe le feu-follet a écrit:
J'ai l'impression que tu aimes trop Mozart et que ça te fourvois.

Laughing

Coelacanthe le feu-follet a écrit:

Il manque un point plus que capitale dans ce que tu dis. Certes tu as une cultutre classique, mais la plupart des gens n'écoutent que très peu, et la plupart pas du tout, de musique classique.

Par rapport aux compositeurs que tu mentionnais plus haut, il est certain que les gens écoutent bien plus massivement Mozart que Berg et Schoenberg...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coelacanthe
Bernard Pivot
avatar

Nombre de messages : 2533
Age : 33
Localisation : Vernon (27) - Bientôt Paris
Date d'inscription : 13/02/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Ven 22 Sep 2006 - 9:47

Citation :
Par rapport aux compositeurs que tu mentionnais plus haut, il est certain que les gens écoutent bien plus massivement Mozart que Berg et Schoenberg...
Il se trouve qu'on parlait de mon évolution musicale et de la raison pour laquelle je m'étais plus intéréssé au modernes qu'aux classiques. Je ne dis pas cela par egoïsme hein, c'est juste que c'était le sujet de base. Donc j'ai cité ces deux là parce, je les apprécie bien plus que Mozart.
Mais ces choses qui ont mutés notre culture, comme la psychanalise, ne se retrouvent pas que dans la musique classique bien sûr.

Désolé, je suis pressé, Ciao!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reidid
Mélomane averti


Nombre de messages : 494
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Ven 22 Sep 2006 - 13:24

Fuligo a écrit:
Arretez, vous me donnez presque du regret de n'arriver pas à apprécier Mozart Confused
Moi aussi je n'arrive pas à apprécier Mozart. Ça viendra un jour ; je ne désespère pas. Je commence à me plonger dans l'oeuvre de papa Haydn et j'y éprouve un grand plaisir. Je serais bientôt bon pour Wolfy. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opérateur opérationnel
Mélomaniaque


Nombre de messages : 514
Age : 261
Localisation : par GPS de préférence
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Jeu 5 Oct 2006 - 21:09

10 ans : la maîtresse nous fait écouter des airs de la "Flûte Enchantée", ce qui aurait pu ne pas avoir d'influence sur la suite

Sinon, je n'écoute que ce que mes parents écoutent aussi : de la variété française. Alors à cette époque, la musique me semblait triviale. J'ai aussi eu droit, comme jolan, à la cassette des Schtroumpfs sur des "hits" américains.

12 ans : je fais partie d'une chorale pour faire un spectacle composé de chansons de Fugain. Quelqu'un me propose d'entrer à la maîtrise (à ce qu'il paraît j'avais une zoliiie voix). Je refuse parce que Fugain me paraît bien vide, et que j'ai peur de devoir me confronter à ce genre de répertoire simplet.

15 ans : je possède "Die Zauberflöte". Puis j'assiste à "Don Giovanni". Début des achats d'opéras.

16 ans : débuts dans Verdi ("Traviata", c'est vachement original)+opéras de Mozart

17 ans : premier Rossini ("Il Barbiere di Siviglia", décidément, quelle culture encyclopédique, quel goût du risque !), et The Bizet's Opera ("Carmen")

18 ans : Donizetti ("Lucia di Lammermoor") et Bellini ("Norma", "I Puritani")

19 ans : Faust de Gounod+opéras de Bellini+opéras de Donizetti

J'ai toujours trouvé les musiques non classiques sans intérêt, et peu originales. Le moderne ne m'inspire guère.
Mais j'ai un alibi : je descends d'Italiens (j'aime bien l'opera seria, la coloratura, les effets d'orchestration et tutti quanti).
Je progresse lentement car je trouve le fait d'emprunter frustrant : je n'arrive pas à faire mienne une oeuvre dont je sais que je devrai la restituer dans quelque temps.
Du coup, mes capacités financières limitées brident énormément ma progression.
Il est possible que j'évolue plus tard vers la musique moderne, mais pour l'instant je vais essayer de me pencher sur le cas de C. M. von Weber ("Freischütz") et de Wagner ("Lohengrin"), même si mes valeurs sûres (Bellini, Donizetti) risquent de rester encore un certain temps mes priorités (et je ne suis pas près d'en avoir fini avec Gaetano).

J'apprécie également Beethoven, sauf dans son opéra confused , et Haendel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveurpro.over-blog.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Jeu 5 Oct 2006 - 21:20

Bienvenue! Wink

Opérateur opérationnel a écrit:

Mais j'ai un alibi : je descends d'Italiens (j'aime bien l'opera seria, la coloratura, les effets d'orchestration et tutti quanti).

Il y a de l'orchestration dans l'opéra italien? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jolan
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 392
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Jeu 5 Oct 2006 - 21:51

Opérateur opérationnel a écrit:
Sinon, je n'écoute que ce que mes parents écoutent aussi : de la variété française. Alors à cette époque, la musique me semblait triviale. J'ai aussi eu droit, comme jolan, à la cassette des Schtroumpfs sur des "hits" américains.

Je vois que les Schtroumpfs n'ont pas eu du tout la même influence sur toi que sur moi... Very Happy
D'autant que je suis devenu dessinateur de BD...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Jeu 5 Oct 2006 - 23:40

Peyolan, on l'appelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reidid
Mélomane averti


Nombre de messages : 494
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Ven 6 Oct 2006 - 7:07

Opérateur opérationnel a écrit:
...je trouve le fait d'emprunter frustrant : je n'arrive pas à faire mienne une oeuvre dont je sais que je devrai la restituer dans quelque temps. Du coup, mes capacités financières limitées brident énormément ma progression.
emprunter ça donne encore plus d'idées d'achats...contre-indiqué chez les patients atteints de fièvre ach'teuse chronique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opérateur opérationnel
Mélomaniaque


Nombre de messages : 514
Age : 261
Localisation : par GPS de préférence
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Dim 8 Oct 2006 - 20:30

Je tiens à clarifier les choses : j'aime bien les Schtroumpfs (c'est une très belle allégorie rousseauiste), mais j'ai trouvé la cassette des chansons "Schtroumpfs" très bêbête.

Citation :
Il y a de l'orchestration dans l'opéra italien? Mr. Green
Il y a même un orchestre dans l'opéra italien ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveurpro.over-blog.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Dim 8 Oct 2006 - 21:01

Jamais entendu. Neutral

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opérateur opérationnel
Mélomaniaque


Nombre de messages : 514
Age : 261
Localisation : par GPS de préférence
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Lun 9 Oct 2006 - 10:34

Bizarre...
C'est pas chez Wagner que les chanteurs doivent émettre 10dB plus fort que chez n'importe quel autre compositeur ? Ah, mais c'est vrai que l'orchestre joue aussi 15dB plus fort. bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveurpro.over-blog.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Lun 9 Oct 2006 - 13:10

C'est parce que là il y a de l'orchestration, pas seulement des poum poum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opérateur opérationnel
Mélomaniaque


Nombre de messages : 514
Age : 261
Localisation : par GPS de préférence
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Lun 9 Oct 2006 - 13:24

Je t'accorde que certains opéras ont une orchestration assez faible et "La donna è mobile" est un superbe exemple de poum poum salut.
L'orchestration wagnérienne est magistrale, mais souvent je cherche désespérément une mélodie de plus de trois notes chez Wagner study . J'en ai notamment fait l'expérience avec un disque de "highlights" Mr.Red de Tristan und Isolde. Peut-être que la mélodie, c'est quelque chose de ringard et que le producteur avait supprimé tous les passages de l'oeuvre où elle était flagrante scratch ?
En fait, j'ai surtout repéré des mélodies dans les choeurs (qui sont des reprise de thèmes populaires ?) comme "Steuermann lass die Wacht". Du côté des airs, je n'ai trouvé cette denrée que dans "Dich teure Halle". Alors, pour éviter de prendre des risques financiers, je me suis tourné vers l'opéra italien drunken .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveurpro.over-blog.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Lun 9 Oct 2006 - 13:28

Opérateur opérationnel a écrit:

L'orchestration wagnérienne est magistrale, mais souvent je cherche désespérément une mélodie de plus de trois notes chez Wagner study . J'en ai notamment fait l'expérience avec un disque de "highlights" Mr.Red de Tristan und Isolde. Peut-être que la mélodie, c'est quelque chose de ringard et que le producteur avait supprimé tous les passages de l'oeuvre où elle était flagrante scratch ?

La mélodie wagnérienne, ce n'est pas une rengaine qu'on retient la première fois et qu'on peut immédiatement chanter sous la douche, c'est sûr...
Parce qu'elle est construite à partir de différents leitmotive, qui ont chacun leur signification, et qui donnent l'unité et la cohérence à cette musique.
Mais évidemment si tu écoutes des extraits à part (et en plus sans le livret), impossible de t'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9402
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Lun 9 Oct 2006 - 16:37

Xavier a écrit:
Opérateur opérationnel a écrit:

L'orchestration wagnérienne est magistrale, mais souvent je cherche désespérément une mélodie de plus de trois notes chez Wagner study . J'en ai notamment fait l'expérience avec un disque de "highlights" Mr.Red de Tristan und Isolde. Peut-être que la mélodie, c'est quelque chose de ringard et que le producteur avait supprimé tous les passages de l'oeuvre où elle était flagrante scratch ?

La mélodie wagnérienne, ce n'est pas une rengaine qu'on retient la première fois et qu'on peut immédiatement chanter sous la douche, c'est sûr...
Parce qu'elle est construite à partir de différents leitmotive, qui ont chacun leur signification, et qui donnent l'unité et la cohérence à cette musique.
Mais évidemment si tu écoutes des extraits à part (et en plus sans le livret), impossible de t'en rendre compte...
Tout de même j'ai vu (entendu) une fois un groupe de jeune femmes (des copines sans doute venant d'opéra giocoso) chanter la chevauchée en prenant l'assaut lors des soldes de printemps chez Tati… tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opérateur opérationnel
Mélomaniaque


Nombre de messages : 514
Age : 261
Localisation : par GPS de préférence
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Lun 9 Oct 2006 - 22:31

Le "Hojotoho" peut être considéré comme une partie éminemment mélodique Cool , mais je ne savais pas que des clientes de Tati Shocked connaissaient les parties qui forment l'essentiel de la Chevauchée, qui sont pour moi mi-chantées mi-déclamées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveurpro.over-blog.com
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9402
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Lun 9 Oct 2006 - 23:55

Opérateur opérationnel a écrit:
Le "Hojotoho" peut être considéré comme une partie éminemment mélodique Cool , mais je ne savais pas que des clientes de Tati Shocked connaissaient les parties qui forment l'essentiel de la Chevauchée, qui sont pour moi mi-chantées mi-déclamées.
Elles avaient connu Xavier par le passé… Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5500
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mar 23 Jan 2007 - 15:04

Avant 12 ans: ce qui passait à la radio. Je garde d'ailleurs une petite nostalgie pour les tubes de ces années-là (début des années 80 en gros).
De 12 à 16 ans: La grosse crise d'adolescence. Je passe au Hard-Rock puis très vite au Heavy Metal pour aboutir vers 14 ans à toutes les grosses pointures du ThrashSpeedDeathGrindCoreHardMetal. Deux ans de Purgatoire pour mes parents Twisted Evil .
De 16 à 20 ans: Je m'améliore: New Wave, Cold Wave, Gothique et Industriel mais aussi Björk, Bowie, Cohen.
De 20 ans à 30 ans: Jazz surtout mais je réécoute encore régulièrement les morceaux de la tranche précédente. Plus, de temps à autres, un truc ou deux entendu à la radio.
De 30 ans à maintenant: Ben voilà, la prédicition de mes parents s'est réalisée (Tu verras, le classique tu finiras par aimer) Cool . Comme quoi, on n'échappe pas à son destin.

Cela dit, c'est marrant, il y a beaucoup de gens qui, adolescents, écoutaient des trucs extrèmes puis finissent par se mettre au classique une fois la trentaine arrivée. Ceux qui écoutaient les hits du moment à l'adolescence écoutent toujours les hits du moment à trente ans. Enfin il me semble.


Dernière édition par le Mar 23 Jan 2007 - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mar 23 Jan 2007 - 15:46

Cello a écrit:

Cela dit, c'est marrant, il y a beaucoup de gens qui, adolescents, écoutaient des trucs extrèmes puis finissent par se mettre au classique une fois la trentaine arrivée. Ceux qui écoutaient les hits du moment à l'adolescence écoutent toujours les hits du moment à trente ans. Enfin il me semble.

Pareil, il paraît que tout petit je dansais dans mon parc sur Michael Jackson.

A 6 ans, je me suis mis à Schubert.

Comme quoi. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swarm
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mar 23 Jan 2007 - 16:19

Xavier a écrit:
Cello a écrit:

Cela dit, c'est marrant, il y a beaucoup de gens qui, adolescents, écoutaient des trucs extrèmes puis finissent par se mettre au classique une fois la trentaine arrivée. Ceux qui écoutaient les hits du moment à l'adolescence écoutent toujours les hits du moment à trente ans. Enfin il me semble.

Pareil, il paraît que tout petit je dansais dans mon parc sur Michael Jackson.

A 6 ans, je me suis mis à Schubert.

Comme quoi. Mr. Green

Nan mais ce que dit Cello n'est pas faux, sauf qu'on est pas obligé d'attendre la trentaine pour s'y mettre. Mais il y a une même recherche de "sensations fortes" (engagement émotionnel, dramatisme, violence du propos, recherche d'autre chose que de la musique "qui fait danser", "donne la pèche", "se chantonne sous la douche", etc) sans que le médium sonore soit le même (pour autant que la musique classique ne se résume pas à un Best Of d'adagios par Rieu, auquel cas on est toujours dans la catégorie "hédoniste des tubes"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mar 23 Jan 2007 - 16:27

Swarm a écrit:

Nan mais ce que dit Cello n'est pas faux, sauf qu'on est pas obligé d'attendre la trentaine pour s'y mettre. Mais il y a une même recherche de "sensations fortes" (engagement émotionnel, dramatisme, violence du propos, recherche d'autre chose que de la musique "qui fait danser", "donne la pèche", "se chantonne sous la douche", etc)

Personnellement le Sacre du Printemps remplissait le contrat "donne la pêche". Smile
Et l'après-midi d'un faune remplissait le contrat "se chantonne sous la douche". Smile

Pour danser...
A la rigueur, Ainsi la nuit de Dutilleux? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5500
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Ven 26 Jan 2007 - 9:09

Xavier a écrit:

Personnellement le Sacre du Printemps remplissait le contrat "donne la pêche". Smile
Et l'après-midi d'un faune remplissait le contrat "se chantonne sous la douche". Smile

Pour danser...
A la rigueur, Ainsi la nuit de Dutilleux? Mr. Green

Je ne voulais pas dire qu'il était indispensable de passer par le métal ou le gothique pour venir au classique. Je connais assez de personnes qui écoutent du classique depuis toujours. Mais je maintiens que beaucoup de mes connaissances sont venues au classique après une adolescence de "petits agités" (les fans des Bérus comprendront). Il est vrai que certains n'ont en effet pas attendu la trentaine pour s'y mettre. Et les fans des musiques du moment restent souvent fans des musiques du moment pendant des années. Après, ils passent aux radios du style "Nostalgie".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombine
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mar 30 Jan 2007 - 18:35

[quote="Opérateur opérationnel"]Je tiens à clarifier les choses : j'aime bien les Schtroumpfs (c'est une très belle allégorie rousseauiste), mais j'ai trouvé la cassette des chansons "Schtroumpfs" très bêbête.

Sans perfidie, j'aimerais bien savoir en quoi Les Sctroumpfs sont une très belle allégorie rousseauiste...C'est vrai que la chanson du générique est un paradigme de niaiserie...Par contre, c'est sympa et je ne sais pas si tu as déjà remarqué, des fois quand Gargamel ou Azrael arrivent perturber leur petite vie tranquille, c'est illustré par un extrait de Gnomus, des Tableaux d'une exposition au piano!
On a cinq ans et on ne se doute même pas qu'on écoute du Moussorgsky!

- Avant quatre ans: La guitare classique de mon père, Scorpions, Dire Straits, Cats Stevens.
- Quatre ans: Je découvre le violon à la télé et je trépigne pour en jouer. Ma mère m'emmène acheter un tout petit instrument(je me rappelle encore de la moquette au doux bruit feutré au sol du magasin), et me trouve une professeur de violon, qui s'avère aussi bonne soeur et tente gentiment de m'évangéliser. Je cède aux joies du violon mais pas du catéchisme.
- Cinq ans et demi, je rentre au Conservatoire, je suis la plus jeune de ma classe et je parle très approxiamtivement le français. Résulat, je ne comprends rien à ce qu'on raconte en classe de solfège. En plus, je crois que j'étais déjà myope. J'écoute beaucoup de Vivaldi, et surtout le son du piano qui s'échappe d'une autre pièce.
- Six ans- Sept ans:Le violon ne m'ennuie pas, mais ne me passionne pas non plus. Je joue sans feu, avec une conscience de bonne élève. Je ne réfléchis même pas, grace à une excellente mémoire digitale.
- Huit ans: Le prof de solfège menace(je suppose pour de rire,mais cela m'avait fortement impressionnée à l'époque) de me jeter par la fenètre si je ne l'écoute pas pendant les leçons. Mais qu'y puis-je? Je suis une enfant réveuse et, en regardant par la fenètre, j'écoute toujouts le piano.
J'en aperçois un, par une porte entrebaillée, dont la vision me marque à tout jamais: on dirait une énorme bête, qui sourit de toutes ses grandes dents...
Mes parents divorcent.J'arrète le violon et je quitte le conservatoire.
- Neuf ans-quinze ans: Aussi atroce que cela puisse paraitre, je ne me souviens pas d'avoir écouté grand chose de classique à l'époque. Cela manque à ma vie, nous n'avons plus de disques ou cassettes classiques. Période sombre. Je chante dès que j'entends de la musique, celle qu'écoute ma mère, toujours les vieux morceaux de mon enfance.
- Quinze ans: ma petite soeur prend cdes cours de piano, je l'accompagne parfois. Mon coeur crie pendant que je l'écoute, c'est bien la musique classique qui manquait à ma vie!
Coup de foudre pour Chopin et tous les romantiques. J'ai enregistré en version pirate Nicolai Luganski qui joue les balades de Chopin, la troisième et la cinquième je crois, et je l'écoute tous les soirs en m'endormant sur mon dictaphone. Je découvre aussi Beethoven, la neuvième, je chante énormémént, les parties soprano soliste pour m'amuser. Et j'aime ça.
Fin de l'année de mes quinze ans: mon prof de musique Monsieur Grossi, me dis que je chante très juste, mais mal. Il le dit et le répète d'une manière assez méchante, il ne jure que par les voix de variété style star Ac. C'est une sorte d'effondrement pour moi. Je ne chanterai plus pendant cinq ans et même plus tard, au début dans le lyrique, il m'arrivait de m'évanouir en chantant en public.
- Seize-dix-neuf ans: C'est la période du lycée. Je suis une adoratrice de Chopin, Beethoven, Schumann, Lizst...Mes connaissances musicales ne sont pas très étendues, mais je sens que c'est pour moi, ça: vivre dans la musique. En terminale, je suis très amoureuse d'un garçon qui joue merveilleusement du piano. C'est lui qui me fait découvrir mon oeuvre culte au clavier, les Tableaux d'une exposition de Modest Moussorgski, ainsi que Chostakovitch, qui demeure à ce jour mon compositeur préféré.
Les symphonies(la quatorzième en particulier), les préludes, préludes et fugues, quintette, quatuors(avec spéciale mention pour le huitième), concerti( piano, trompette et cordes, à écouter d'urgence avec un passage où la trompette joue avec la sourdine, c'est d'un sombre désespoir, pourtant si réservé! J'en pleure toujours en l'écoutant)...
- Vingt ans: ENFIN!!!!! JE PRENDS DES COURS DE PIANO!!! Avec un professeur dévoué au classique, qui me trouve très douée. Je commence par une sonatine de Beethoven, puis une sonate de Mozart. Je suis abonnée à Mozart , en fait, et j'en finis de prime abord traumatisée. Je joue ensuite des préludes de chopin, puis j'élargis mon répertoire avec les préludes de Chosta. Je joue huit heures de piano par jour, ceux heures d'exercices le matin, et ensuite patiemment, les morceaux que je veux déchiffrer. J'ai vraiment l'impression de progresser tous les jours à vitesse grand V. A la fac, où je suis en classe de musicologie, je fais illusion, j'ai beau répéter que non, tout le monde dit que je suis une bonne pianiste. Mais moi je sais que j'ai beauciup à apprendre et à consolider.
Je découvre la musique de la renaissance, que j'aime bien, mais sans moments de fièvre. Ce sont surtout des sensations d'émotions qui s'étirent, une douleur dans le plaisir, un calme qui fait un peu mal. Je pleure souvent en classe en écoutant les morceaux sur lesquels nous travaillons, du Thomas Tallis par exemple. Les autres élèves se disent que j'ai surement un problème.
. Je suis incapable de suivre le morceau techniquement, quoique mes connaissances pourraient me le permettre. Je suis envoutée dès que j'entends de la musique. Au piano, j'élargis mon répertoire, je découvre le baroque, je joue Bach, Dvorak, Schubert, toujours les romantiques et Chopin, Chosta le sacro-saint...
Je suis inscrite dans une chorale;je recommence à chanter. Je prends des cours de chant au conservatoire avec une prof qui me trouve de grosses capacités et me pousse au maximum. Je suis un soprano dramatique.
En musique vocale, coup de foudre pour Schutz et les baroques, en particulier germaniques( Bach, Buxtehude..etc..). Schutz me parait d'une richesse dans l'économie, c'est incroyable. Il a aussi bien l'art de la flamboyance que de l'austérité la plus totale; il dit tout, touche au plus vrai en utilisant le moins de matériau possible. Jamais en musique vocal la musique ne m'avait semblé collé aussi justement au texte! Je vous conseille à tous son Requiem Allemand, son oratoriop Die Sieben worte Jesu am Kreuz( Les sept paroles du Christ en croix), ses Kleine geistliche Konzerte(ses petits concerts sacrés) . J'écoute et chante aussi Bach(les cantates sacrées et profanes- cantate du café) , Haendel, Schubert( les lieder), Mozart( Les Noces de Figaro...etc..), Chostakovitch. Oui, Chosta, ça se chante aussi! Haro sur les cinq satires, les sept romances sur des poèmes d'alexandre Blok opus cent-vingt-sept, la Quatorzième symphonie et surtout son opéra Lady Macbeth du district de Mtsensk( là j'essaie de travailler le Nez, mais il me faudrait accrocher plus légèrement un contre-ré bien acide).
Au piano, découverte passionnée de Debussy. Ses préludes me nourissent toujours quand j'ai faim, ils ont quelque chose de roboratif dans le chatoiement de couleurs( La Mer),comme Ravel(j'aime beaucoup Daphnis et Clhoé), Fauré, César Franck... César Franck dont la presque humilité me touche, il y a en sa musique une émotion qui me rappelle celle indéfinissable que je ressentais en écoutant le Spem in Allium de Tallis.
Un accident soudain qui touche les nerfs de mon poignet gauche interrompt mes bonheurs et mes courses au clavier en deux-mille cinq. Je ne touche pas au piano pendant un ans et demi. Grande tristesse, mais je ne baiise pas les bras, je me pousse aux fesses pour ne pas déprimer, je me fais des amis, je m'investis dans le travail musical.
Heureusement, je chante. Je ne fais plus que ça, chanter. J'aime l'exaltation des concerts, les flamboyances chamarrées de cuivre et d'or sonore de l'orchestre qui s'accorde avant la première note, les courses dans les coulisses , la panique quand je n'arive pas à fermer la fermeture de ma robe et qu'il ne reste plus que cinq minutes, les regards d'encouragement entre amis, les grands frissons canalisés(heureusement).
Je travaille les parties solistes des messes de Mozart, La Tosca, Un Ballo Maschietto, La Création de Haendel, le Magnificat ,du Pergolèse les cantates de Bach, Requiem de Mozart, Requiem de Verdi( magnifiques parties solistes)... Mes voisins menacent de me faire jeter dehors parce que je pointe à cent-vingt décibels(ils ont poussé le vice à me mesurer), mais je ne travaille pourtant qu'une heure et demi par jour. Je choisis de déménager, et les agences me regardent d'un drole d'air quand je demande les appartements les plus bruyants.
Je trouve un nouveau professeur de chant avec qui je reprends tout depuis le début.
J'aime aussi Pierrot Lunaire de Schoenberg, Zoltan Kodaly(ses notes cachent des forêts grouillantes qui me fascinent), Aperghis...
Je suis extrèmement passionnée dans la musique classique, peut-etre est-ce du à un niveau d'empathie élévé; en tous les cas je ressens dans mon ame, dans ma chair, tout ce qui sort de mes lèvres. La terreur du Dies Irae du Requiem de Verdi( par Karajan, un must), la douceur, la douleur résolue des Stabat Mater... La force inexorable du destin( Chosta, Malher, Beethoven), l'irrémédiable marche de la mort( encore Chosta...), mais aussi le bonheur, la joie! D'ailleurs je suis ivre de joie tous les jours.Je pense que j'étais vraiment faite pour chanter.
Le piano est resté un bon ami , des souvenirs qui me paraissent déjà un peu lointains. Je reprends peu à peu.
Ah!!! La musique!!!!
Colombine.


Dernière édition par le Sam 19 Mai 2007 - 16:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opérateur opérationnel
Mélomaniaque


Nombre de messages : 514
Age : 261
Localisation : par GPS de préférence
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mar 30 Jan 2007 - 19:28

Les Schtroumpfs sont une allusion rousseauiste parce qu'ils sont en nombre réduit : il s'agit d'une microsociété dans laquelle il n'y a pas de communautarisme, pas de nationalisme entre groupes antagonistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reveurpro.over-blog.com
Colombine
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mar 30 Jan 2007 - 19:49

C'est bien vu, et ça fait toujours son effet dans un diner mondain (ou pas).
Je note.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82114
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mar 30 Jan 2007 - 22:19

Colombine a écrit:
Coup de foudre pour Chopin et tous les romantiques. J'ai enregistré en version pirate Nicolai Luganski qui joue les balades de Chopin, la troisième et la cinquième je crois, et je l'écoute tous les soirs en m'endormant sur mon dictaphone.
Ah, Chopin, la passion des pianistes... En revanche, pour la Cinquième, j'ai comme un doute, ou alors on vend aujourd'hui des intégrales scandaleusement trouées. Smile

Parcours fortement exhaustif, impressionnant. Une transversalité qui fait plaisir à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80675
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mer 31 Jan 2007 - 0:19

Merci Colombine pour ce récit de ton parcours musical. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swarm
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mer 31 Jan 2007 - 0:30

Xavier a écrit:
Merci Colombine pour ce récit de ton parcours musical. Smile

Yes passionant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mer 31 Jan 2007 - 2:05

magnifique! sauvegarde ton texte! en tout cas moi je vais le garder; très émouvant....
Revenir en haut Aller en bas
Colombine
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mer 31 Jan 2007 - 10:39

Merci pour vos commentaires!
Aujourd'hui je vais pleurnicher en songeant J-10 et toujours pas de décibels à l'horizon, mes voisins sont contents... Saleté de grippe!
Courage.
ps: Euh, oui, la Cinquième, je sais plus trop j'ai écrit...Car je dois préciser que l'accident qui me couta la souplesse de mon poignet gauche m'a aussi valu des troubles assez longs de mémoire.
Bon, Sourire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swarm
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mer 31 Jan 2007 - 11:12

Moi j'aime bien le passage 8 heures de piano par jour, j'aimerais bien avoir le temps et la discipline d'en faire autant. Génial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombine
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mer 31 Jan 2007 - 11:43

J'avoue qu'avec les huit heures au piano, je finissais parfois par m'en rendre malade...Mais il faut ce qu'il faut quand on commence un peu tard. Il faut déjouer la tendinite aussi.J'aimais bien cette période, pendant laquelle je séchais la fac(forcément); j'ai fini npar m'inscrire par le cned mais cela revenait au même, sauf que j'avais le temps de potasser mes cours je soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barzh
Mélomane averti


Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Ven 16 Fév 2007 - 18:50

Mon


Dernière édition par le Lun 26 Mar 2007 - 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Ven 16 Fév 2007 - 20:43

C'est marrant, je voue une admiration quasi sans bornes à Berlioz et comme pour toi, Chopin il passe pas. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barzh
Mélomane averti


Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Ven 16 Fév 2007 - 22:13

Un rapport de cause à effet Question

scratch

Barzh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lonely
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Le déclic (rien à voir avec la BD)   Mar 11 Sep 2007 - 9:52

Bonjour,

Dans le chapitre on se pose des questions majeures, quelle(s) est (sont) le(s) premier(s) morceaux classique(s) que vous avez entendu ? Et quels sont ceux qui ont provoqué en vous le déclic ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurwenal
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   Mar 11 Sep 2007 - 11:50

Pour ma part: concerto pour piano no.1 de Franz Liszt

J'avais 16 ans. Je ne sais pas pourquoi ce morceau a eu un tel effet sur moi... mais les conséquences ont été irréversibles depuis!

Côté version: c'était un enregistrement Duetsche G, vinyl, Lazar Berman au piano.. et je-ne-sais-plus-qui à la direction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre historique musical personnel !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre historique musical personnel !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Votre historique musical personnel !
» Votre parcours musical
» Votre Thème musical pour une émission de radio?
» Heinrich Sutermeister (1910-1995)
» Votre univers musical

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: