Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -50%
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif ...
Voir le deal
69.99 €

 

 Verdi - Otello

Aller en bas 
+54
BLESL
A
Mélomaniac
hugo75
Pierre75013
calixte1978
vinteix
PIT
bAlexb
Wagneropathe
Figaro
Hollander
Cornélius
calbo
Zémire
LeKap
Radames
Jorge
Zeno
Bertram
AD
Francesco
Otello
Nounou
Utnapištim
keane
arnaud bellemontagne
Ericc
Mariefran
Polyeucte
olivier le normand
vieille cire
Cololi
Hippolyte
Morloch
Xavier
Guillaume
christophe21
Pison Futé
Dub-Manu
frere elustaphe
aurele
Octavian
atomlegend
Toxic
Kia
Richard
brunod
Rubato
Sauron le Dispensateur
Guigui
DavidLeMarrec
BWV1004
58 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 12 ... 17  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 14:21

Cololi a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Otello a écrit:
L'écriture du rôle est telle qu'une voix seulement audible s'y assassinerait rapidement.
Pas forcément, on peut mixer les aigus. Cool Mon rêve Yann Beuron en Otello.

Tu pousses le bouchon un peu loin Maurice comme dit la pub Mr. Green
J'ai effectivement rectifié, j'ai exagéré.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 14:22

DavidLeMarrec a écrit:
De toute façon il y a trop de cuivres, on remplace les trompettes par des hautbois et les trombones par des clarinettes, on octavie les tubas en bassons simple, et on divise les cordes par deux.
Après ça on peut distribuer sans difficulté Sophie Daneman, Charles Workman et Gérard Théruel dans les rôles principaux.
et on assisterait à la bronca du siècle à juste titre! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 14:29

Otello a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
De toute façon il y a trop de cuivres, on remplace les trompettes par des hautbois et les trombones par des clarinettes, on octavie les tubas en bassons simple, et on divise les cordes par deux.
Après ça on peut distribuer sans difficulté Sophie Daneman, Charles Workman et Gérard Théruel dans les rôles principaux.
et on assisterait à la bronca du siècle à juste titre! Twisted Evil
Non, parce qu'il n'y aurait que moi dans la salle. Laughing

Mais j'ai les rêves que je veux d'abord. Et je les réalise partiellement :
1) en écoutant les grands anciens français chanter avec leur propre style ces musiques (malheureusement très peu d'intégrales) ;
2) en chantant de ma voix fluette de liedersänger de salon les répertoires les plus lourds quand je veux.

A défaut que les salles les programment pour moi, je me console. Là où je te rejoins cela dit, c'est que mobiliser quelque chose d'aussi appétissant pour jouer Otello, franchement c'est du gâchis.


Quota de trolls atteint. Retour à la base.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 14:32

DavidLeMarrec a écrit:
Là où je te rejoins cela dit, c'est que mobiliser quelque chose d'aussi appétissant pour jouer Otello, franchement c'est du gâchis.
tu ne me rejoins pas du tout là! Laughing Moi je dirais plutôt: salir une oeuvre géniale comme Otello par quelque chose d'aussi indigeste, c'est ça franchement qui serait du gâchis voire pire: un crime de lèse majesté verdienne au premier chef!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 14:34

C'est pas indigeste, c'est léger comme tout au contraire. fleurs Mais bon, c'est vrai que si on suivait mes désirs on ferait une réduction du Ring pour théorbe solo et récitant, alors...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 14:36

DavidLeMarrec a écrit:
c'est vrai que si on suivait mes désirs on ferait une réduction du Ring pour théorbe solo et récitant, alors...
pale pale pale affraid affraid affraid
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 14:38

Non, là j'exagère bien sûr -pour la première fois de ce fil, jusque là j'étais assez sincère. Mr. Green

Car pour rendre les beautés polyphoniques de Wagner, il faudrait un minimum un octuor de théorbes.

Et là, tu prends vraiment peur.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 33081
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 14:46

DavidLeMarrec a écrit:
Non, là j'exagère bien sûr -pour la première fois de ce fil, jusque là j'étais assez sincère. Mr. Green

Car pour rendre les beautés polyphoniques de Wagner, il faudrait un minimum un octuor de théorbes.

Et là, tu prends vraiment peur.

Vu que je me met au baroque je crains d'avoir un jour la même maladie Embarassed

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
LeKap
Mélomaniaque
LeKap


Nombre de messages : 1639
Age : 67
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 15:16

aurele a écrit:
LeKap a écrit:
La seconde version qui me comble est celle de Domingo avec Scotto et Milnes
Domingo me plait mieux que Vickers pour le timbre de sa voix mais pas pour l'humanité du personnage - Scotto est admirable évidemment mais je préfère le simbre de Freni ( question de gout) et Milnes reste Milnes - Levine dirige avec fouge comme d'habitude

Cet avis est le tien ou celui de ton ami? Il paraît pourtant que Milnes n'est pas très à l'aise dans ce rôle, qu'il y a des passages d'une grande vulgarité. Domingo a plein de tics vocaux et c'est assez tendu paraît il. J'ai le live de la Scala de Kleiber de 1976 antérieur à cette version de studio. C'est vrai qu'il rajoute des sanglots inutiles et que c'est un peu tendu pour lui mais c'est un bon Otello. Après, la caractérisation du personnage n'est pas encore approfondie. Cela reste lisse sur ce plan là.


c'est le miens - grande vulgarité ? ah bon je ne l'ai pas remarqué , mais la vulgarité au disque avec du chant italien désolé mais çà dépasse ma perspicacité - Domingo est un bon Otello malgré ses tics pleurnichards , je dis simplement que son chant est plus beau que Vickers mais que son implication émotionnelle est plus "m'as-tu vu"
Revenir en haut Aller en bas
Richard
Mélomaniaque
Richard


Nombre de messages : 1279
Age : 51
Date d'inscription : 23/01/2007

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 19:14

Otello a écrit:
Richard a écrit:
Que sais tu de l'évolution de sa voix dans dix ans par exemple... l'as tu entendu une fois en salle ? Ceux qui l'ont entendu en salle disent qu'en l'espace de 2 ans, le volume de sa voix a considérablement changé.
Parce que Domingo avait les moyens du rôle peut être ? Certaintement pas, et pourtant...
oui déjà entendu! Et s'il est vrai qu'il y a eu un gain ces dernières années, il n'est toutefois pas de l'ampleur considérable de celui qu'il faudrait pour avoir les moyens vocaux d'un Otello et une voix comme celle de Kaufmann, dans l'absolu, n'a pas une extension de volume et de projection à l'infini. Effectivement à la base, Domingo n'avait pas tout à fait les moyens du rôle mais la grande différence c'est qu'avec lui on partait d'une toute autre base vocale! Je suis désolé mais Domingo avait une voix infiniment plus grande (largeur et volume) que Kaufmann actuellement.
Le rôle d'Otello n'est pas un rôle de ténor comme les autres rôles de ténor et il n'est pas destiné à un chanteur mozartien qui a vu sa voix évoluer pour atteindre sa limite d'emploi vocal en Florestan.

Mais je suis d'accord avec toi sur le fond, et j'espère que, si Kaufmann aborde le rôle, il le fera le plus tardivement dans sa carrière.
Domingo est une bête vocale hors normes, un cas à part. Mais je suis sûr que tu aurais fait partie en 76 ou 77 (je ne sais plus de quand date la prise de rôle à Hambourg) de ceux qui auraient crié à l'insuffisance vocale de Domingo....Sûr !! Very Happy
Ce n'est pas à toi que je vais apprendre que lorsque Freni a abordé le rôle de Desdemone, les gardiens du temple ont crié à l'hérésie en disant qu'elle avait la moitié de la voix de Tebaldi...Et c'était vrai. Et sa voix pourtant n'avait en fin de carrière, au moment de Fedora, plus rien à voir avec celle de Suzanna....
Il n'y a plus, ou peu, de formats vocaux idoines pour Otello, peu ou plus de ténor dramatique, plus de spinto à la Corelli, qui aurait été pour moi idéal dans Otello (bon, après, on peut chicaner sur les dénominations et les tiroirs). Faut il se priver d'une représentation d'Otello pour autant ? de voir ce qu'on peut en faire aujourd"hui avec des chanteurs ayant d'autres qualités que le format vocal requis par le rôle ?
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 19:59

Richard a écrit:
Domingo est une bête vocale hors normes, un cas à part. Mais je suis sûr que tu aurais fait partie en 76 ou 77 (je ne sais plus de quand date la prise de rôle à Hambourg) de ceux qui auraient crié à l'insuffisance vocale de Domingo....Sûr !! Very Happy
Ce n'est pas à toi que je vais apprendre que lorsque Freni a abordé le rôle de Desdemone, les gardiens du temple ont crié à l'hérésie en disant qu'elle avait la moitié de la voix de Tebaldi...Et c'était vrai. Et sa voix pourtant n'avait en fin de carrière, au moment de Fedora, plus rien à voir avec celle de Suzanna....
Il n'y a plus, ou peu, de formats vocaux idoines pour Otello, peu ou plus de ténor dramatique, plus de spinto à la Corelli, qui aurait été pour moi idéal dans Otello (bon, après, on peut chicaner sur les dénominations et les tiroirs). Faut il se priver d'une représentation d'Otello pour autant ? de voir ce qu'on peut en faire aujourd"hui avec des chanteurs ayant d'autres qualités que le format vocal requis par le rôle ?
Pour Domingo, non je n'aurais pas crié à son insuffisance dans le rôle mais j'aurais craint en revanche pour sa solidité vocale ultérieure.
Pour Freni, tu fais une légère confusion: c'est surtout quand elle a abordé Aida que la comparaison avec Tebaldi a été faite. Et oui c'était vrai et ça le reste.
Oui Corelli aurait été un Otello idéal et les quelques extraits qu'on a de lui montrent à quel point on est passé à côté d'un Otello qui aurait été majeur et la seule vraie alternative vocale à Del Monaco.
Je suis convaincu qu'il y a toujours des voix pour chanter ce rôle! il suffit de les chercher et de les trouver au lieu de céder à la facilité de distribuer un emploi aussi meurtrier à des chanteurs inadéquats.

On a bien réussi à trouver José Cura, Vladimir Galouzine et Ben Heppner qui ont été des Otello fascinants.
On a aujourd'hui Aleksandrs Antonenko qui synthétise assez bien Del Monaco, Vickers et Domingo.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 20:25

Otello a écrit:
On a bien réussi à trouver José Cura, Vladimir Galouzine et Ben Heppner qui ont été des Otello fascinants.
Hm... Heppner, certes, mais c'est un format wagnérien. Galouzine, à l'époque où il s'est mis à Otello, était déjà en ruines (émission vocale assez horrible, quand même !), et Cura n'a pas du tout les moyens du rôle, à mon avis on ne l'entend pas beaucoup derrière l'orchestre.
Néanmoins, pour ce dernier, son incarnation est totalement fascinante, et j'adore sa voix aussi.

Citation :
On a aujourd'hui Aleksandrs Antonenko qui synthétise assez bien Del Monaco, Vickers et Domingo.
Shocked Venant de toi, j'en reste coi. Je l'ai entendu en salle en Hermann et c'est pas spécialement grand, c'est certes robuste mais très farineux... On est loin quand même des modèles que tu cites.

Là, je m'avoue perplexe, que tu ouvres tes bras à tous ces gens-là pour un rôle où pourtant tu prêches pour un idéal. scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 33081
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 20:28

Beh Cura moi j'aime beaucoup sa voix, et son incarnation est franchement intéressante. S'est-il flingué la voix d'ailleurs à chanter Otello (mais aussi Paillasse and co) ?

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 20:33

Cololi a écrit:
Beh Cura moi j'aime beaucoup sa voix, et son incarnation est franchement intéressante. S'est-il flingué la voix d'ailleurs à chanter Otello (mais aussi Paillasse and co) ?
Le dernier témoignage où je l'ai entendu, c'était en Otello en Hongrie il y a quelques années. La voix avait beaucoup récupéré par rapport à l'époque où il beuglait en Samson et s'époumonait en Canio, c'était vraiment très chouette. Et niveau incarnation, il campait un Otello pleinement amoureux qui était totalement bouleversant. La seule fois que j'ai dû voir un vrai personnage complet en Otello et pas un archétype (même fulgurant, comme chez Vickers ou Domingo).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 20:46

DavidLeMarrec a écrit:
Hm... Heppner, certes, mais c'est un format wagnérien. Galouzine, à l'époque où il s'est mis à Otello, était déjà en ruines (émission vocale assez horrible, quand même !), et Cura n'a pas du tout les moyens du rôle, à mon avis on ne l'entend pas beaucoup derrière l'orchestre.
Néanmoins, pour ce dernier, son incarnation est totalement fascinante, et j'adore sa voix aussi.
Citation :
On a aujourd'hui Aleksandrs Antonenko qui synthétise assez bien Del Monaco, Vickers et Domingo.
Shocked Venant de toi, j'en reste coi. Je l'ai entendu en salle en Hermann et c'est pas spécialement grand, c'est certes robuste mais très farineux... On est loin quand même des modèles que tu cites.
Là, je m'avoue perplexe, que tu ouvres tes bras à tous ces gens-là pour un rôle où pourtant tu prêches pour un idéal. scratch
Pour Galouzine on n'a pas du tout le même souvenir! Pour Cura, je l'ai entendu en live et il a tout à fait les moyens pour assumer le rôle et royalement passer par dessus l'orchestre (c'est vocalement Kaufmann x 2). Quant à Antonenko ce n'est peut-être pas démentiel en gabarit vocal mais c'est de toute façon tellement plus grand que Kaufmann... et je ne le trouve en rien farineux et je réitère cette synthèse que je vois en lui.
A défaut d'être totalement idéaux, ces noms ont été ou sont bien plus en phase avec les exigences vocales du rôle que d'autres ténors que visiblement certains ici aimeraient voir s'y illustrer.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91096
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 20:58

Otello a écrit:
Quant à Antonenko ce n'est peut-être pas démentiel en gabarit vocal mais c'est de toute façon tellement plus grand que Kaufmann...

Ca reste à prouver mais quand bien même, je réitère ma question: c'est tout ce qui compte?? Que la voix soit la plus grosse possible? C'est le seul critère? scratch
Je l'ai entendu à Bastille en Cavaradossi Antonenko, ben ça valait pas Kaufmann, loin de là...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 20:59

Otello a écrit:
Pour Galouzine on n'a pas du tout le même souvenir!
Ca dépend de la date, avant les années 2000 la voix était fantastique, il lui est un peu arrivé le syndrome Schicoff, même type de timbre d'ailleurs, mais beaucoup plus rapidement.
C'était quand ? Parce que la façon barytonnale qu'il a de tout pousser à partir d'un bas-médium engorgé, à côté Domingo c'est Schipa...

Citation :
Pour Cura, je l'ai entendu en live et il a tout à fait les moyens pour assumer le rôle et royalement passer par dessus l'orchestre (c'est vocalement Kaufmann x 2).
Dans ce cas, je te fais confiance, tu es plus regardant que moi là-dessus, et j'avais peur vu ses aigus à bascule et la douceur du timbre - je craignais un bas-médium mal projeté.
En plus, il avait eu une grosse fatigue au début des années 2000 qui faisaient craindre pour la suite, et apparemment sa carrière a un peu rétrogradé, mais il a pleinement regagné ses moyens.

Tu l'avais entendu quand dans quoi exactement, par curiosité ? Smile


Citation :
Quant à Antonenko ce n'est peut-être pas démentiel en gabarit vocal mais c'est de toute façon tellement plus grand que Kaufmann...
Plus large, peut-être, mais moins projeté et moins puissant, lorsque je l'ai entendu (même théâtre et placé dans les mêmes conditions). Kaufmann n'a peut-être pas un volume immense en décibels, mais il a un véritable impact, alors qu'Antonenko pousse des moyens de façon un peu désordonnés, si bien qu'il ne rayonne pas tant que ça.
Et je ne parle pas de l'acteur, ce n'est pas le sujet, mais... Confused


[qtuote]A défaut d'être totalement idéaux, ces noms ont été ou sont bien plus en phase avec les exigences vocales du rôle que d'autres ténors que visiblement certains ici aimeraient voir s'y illustrer.[/quote]
Je ne souhaite à personne de chanter Otello de toute façon, c'est tellement mal écrit pour la voix (ou trop exigeant, comme on voudra) : ça fait forcément du mal. Et c'est toujours à regret que je vois un chanteur que j'aime s'y risquer, parce que c'est sacrifier une partie d'un bel instrument, écourter une carrière, et en plus pour un rôle dont je me passe très bien. Quitte à se ruiner, j'aime autant que ce soit sur des raretés. Mr. Green

Pour que ce soit chantable par un humain normal, il faudrait appliquer le protocole amaigrissant que je suggérais : en gros faire chanter ça tout en voix mixte avec un ensemble baroque et au diapason à 390 Hz. Et on distribue le rôle-titre à un baryton-Martin. Là, ce doit pouvoir être à peu près accessible. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 21:15

DavidLeMarrec a écrit:
Otello a écrit:
Pour Cura, je l'ai entendu en live et il a tout à fait les moyens pour assumer le rôle et royalement passer par dessus l'orchestre (c'est vocalement Kaufmann x 2).
Dans ce cas, je te fais confiance, tu es plus regardant que moi là-dessus, et j'avais peur vu ses aigus à bascule et la douceur du timbre - je craignais un bas-médium mal projeté.
En plus, il avait eu une grosse fatigue au début des années 2000 qui faisaient craindre pour la suite, et apparemment sa carrière a un peu rétrogradé, mais il a pleinement regagné ses moyens.
Tu l'avais entendu quand dans quoi exactement, par curiosité ? Smile
Tosca et Carmen en Allemagne en 2008 et 2009 et ça fait 4 ans que chaque année je l'ai pour ainsi dire à domicile.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 21:17

Qu'une bouchée de Cavaradossi, je suppose.

On dévie un peu, mais le français ne le gêne pas trop dans Carmen ? Dans son Samson du Met, ça avait l'air de lui causer un certain nombre de difficultés techniques.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Zémire
Mélomane averti
Zémire


Nombre de messages : 492
Age : 68
Date d'inscription : 18/07/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 21:23

Galouzine, je l'ai vu sur scène en 2002 dans Hermann de La Dame de Pique et en 2004 dans Canio de Pailliasse - j'avais beaucoup aimé !
Et je me rappelle d'une retransmission télévisée d'un Otello qu'il interprétait avec talents, il me semble.

J'ai écouté de larges extraits de 2 versions avec P Domingo :
- 1978 James Levine avec R Scotto et S Milnes : le trio est assez fabuleux - le Crédo de S Milnes ! mais j'aime moins la direction de Levine
- 1994 Myung Whun Chung avec C Struder et S Leiferkus - là, c'est plutôt S Leiferkus que j'aime moins ... il manque de noirceur et sa prononciation laisse bien entrevoir ses origines russes !

Si je devais choisir entre les deux, il me semble que j'irais vers la deuxième version mais sur base d'extraits seulement, il est difficile de juger correctement.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 21:28

DavidLeMarrec a écrit:
Qu'une bouchée de Cavaradossi, je suppose.

On dévie un peu, mais le français ne le gêne pas trop dans Carmen ? Dans son Samson du Met, ça avait l'air de lui causer un certain nombre de difficultés techniques.
ben une bouchée de tout pour tout te dire! L'impact percutant de sa voix emporte tout sur son passage. Et en concert, les 3 airs d'Otello et ses 2 duos avec Desdemona m'ont fichu la chair de poule. L'arrogance vocale dont il fait preuve par exemple dans le duo du 3ème acte suivi de Dio mi potevi scagliar avec la montée finale sur l'aigu, c'est saisissant. Non le français, qu'il parle d'ailleurs à merveille, ne lui pose aucun souci dans Carmen.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 21:42

Otello a écrit:
Non le français, qu'il parle d'ailleurs à merveille, ne lui pose aucun souci dans Carmen.
Merci. Oui, ça m'avait surpris, parce qu'il le parle effectivement très bien, mais il avait des problèmes pour placer correctement ses voyelles et ça affectait sa voix. (Amusant d'ailleurs de voir l'accent de chanteurs qui chantent parfaitement le français comme Antonacci pas aussi à l'aise comme pourrait le penser, et inversement June Anderson qui parle le français à la perfection mais qui est incapable de l'articuler en chantant, ou Raimondi qui retrouve son accent sur scène...)

Je ne pensais pas que la voix était bien projetée, en fait, je suis très surpris. Bonne nouvelle, surtout s'il se porte toujours aussi bien, parce que je serais ravi de l'entendre sur scène.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 22:37

DavidLeMarrec a écrit:
Je ne pensais pas que la voix était bien projetée, en fait, je suis très surpris. Bonne nouvelle, surtout s'il se porte toujours aussi bien, parce que je serais ravi de l'entendre sur scène.
ben viens à Nancy dans un an: il chante et il met en scène La Rondine de Puccini.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 22:39

Pour la Rondine, pas sûr que je fasse le voyage. Mr. Green

Oui, je veux des raretés et après je me plains, j'ai honte.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 33081
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 22:45

DavidLeMarrec a écrit:
Pour la Rondine, pas sûr que je fasse le voyage. Mr. Green

Oui, je veux des raretés et après je me plains, j'ai honte.

T'es tout excusé Mr.Red

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23541
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyMer 11 Aoû 2010 - 23:04

Il existe semble-t-il un live de 1997 du Wiener Staatsoper avec Vladimir Galouzine, Adrianne Pieczonka, Renato Bruson et Torsten Kerl en particulier sous la direction d'Adám Fischer. Est-ce que quelqu'un connaîtrait ce live? Cela m'intéresserait surtout pour le trio principal, en particulier pour la Desdemona de Pieczonka.
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames


Nombre de messages : 850
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 8:57

Le problème du rôle d’Otello consiste surtout au niveau de l’interprétation. Lorsqu’on analyse le parcours du ténor dans l’œuvre de Verdi, on s’aperçoit que la théâtralité prend de plus en plus le pas sur celui-ci au fur et à mesure de ses diverses œuvres.
Vocalement parlant, tout bon Radames ou Alvaro devrait pouvoir en arriver à bout et pourtant plein de Radames et Alvaro n’ont jamais chanté ce rôle : Caruso et Corelli in primis.
Giacomo Lauri Volpi avec sa voix héroïque l’aborda (à la cinquantaine !) mais il ne récolta pas un succès énorme à la Scala malgré la haute valeur des témoignages discographiques enregistrés avec Caniglia et Basiola. Vocalement parlant l’Otello de Lauri Volpi avec sa voix haute et claire est plus « pirate vénitien » que « noir anobli dans la maturité de l’âge » et à mon avis c’est ce qui a dissuadé le grand Franco Corelli de le chanter à son tour (malgré que la partition était sans cesse à portée de mains).
En effet, très tôt, le rôle a été abordé par des ténors de province avec des voix solides qui n’avaient rien à perdre ou des barytons « montés » dans la catégorie des ténors (Vinay) ; ils se sont lancé dans le rôle corps et âmes en imposant d’emblée une « charge héroïque » demandée par le public.
Martinelli, Merli, Lauri Volpi, Pertile et .... Melchior furent de grands interprètes de ce rôle.
Un changement arrive avec Vinay qui, coaché par Toscanini, arrive à émouvoir par ses inflexions particulières et son interprétation déchirante sur le plan humain : Vickers, Domingo, Cossuta, Galouzine et Cura seront les héritiers de Vinay dans le rôle.
Del Monaco a quant à lui révolutionné sa prise de rôle en ce sens qu’il livra une vision personnelle jamais entendue. Il avoua s’être inspiré des enregistrements du passé (Caruso in primis), d’avoir fait un mélange et d’avoir forgé un personnage en acier trempé qui allait faire date étant cependant adulé par certains et détesté par d’autres, comme le sont en général tous les monuments. Nus ne reviendrons pas sur la métamorphose de son personnage au fil de sa carrière (j’en ai déjà parlé sur un autre topic) ; j’ajouterai que Giuseppe Giacomini, Gianfranco Cecchele, Vladimir Atlantov et Corneliu Murgu furent ses héritiers dans ce rôle.
Pour ce qui est du rôle en lui-même la difficulté première consiste dans la gestion des registres, en effet beaucoup de ténors ont tendance à s’enfoncer dans les méandres du drame (Vinay, Vickers, Domingo, Galouzine et Cura) en adoptant des sonorités barytonales et lorsque il faut « sortir l’épée », surgit le problème…. souvent les aigus deviennent durs et laborieux.
Les Italiens ont selon moi mieux géré ce problème en ce sens que le « chiaroscuro » (clair obscur) est toujours présent. De plus le personnage n’est pas encore si vieux dans la perception italienne et reste prompt à réagir contrairement à nos tragédiens qui s’engoncent dans un bourbier breneux duquel ils savent très difficilement se sortir. L’Otello de Domingo avec Maazel en 1986 est un parfait exemple de ce « sprachgesang » hautement maniéré et avec une couleur si sombre qui barrera à Placido tout aigu valable. C’est pourquoi il lui est préférable d’opter pour une interprétation humainement déchirante mais de façon superficielle et avec des sanglots et portamenti inutiles.
Corelli n’a jamais chanté le rôle et c’est dommage, il aurait apporté un vent de fraîcheur à son Otello à peine grisonnant et encore plein de fougue romantique ; malheureusement pour lui, il y avait Del Monaco….
Aujourd’hui le rôle se doit d’être titularisé mais l’écueil subsiste : le bourbier ou l’épée ?
Pour ce qui est de Kaufman, il faudra d’abord voir comment il se sortirait de rôles comme Radames ou Alvaro pour l’envisager dans un tel rôle mais à mon avis il pourrait (s’il ne commet pas d’erreurs) donner sa vision du rôle dans quelques années….



Revenir en haut Aller en bas
Richard
Mélomaniaque
Richard


Nombre de messages : 1279
Age : 51
Date d'inscription : 23/01/2007

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 10:17

Très intéressant, merci beaucoup !
En ce qui concerne Giacomini cependant, dnas les deux témoignages que j'ai de lui dans ce rôle, je ne le sens vraiment pas en difficultés pour sortir les aigus, évidemment plus laborieux qu'un ténor dont la voix est placée plus haut et dont la technique est différente...
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames


Nombre de messages : 850
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 10:23

Richard a écrit:
Très intéressant, merci beaucoup !
En ce qui concerne Giacomini cependant, dnas les deux témoignages que j'ai de lui dans ce rôle, je ne le sens vraiment pas en difficultés pour sortir les aigus, évidemment plus laborieux qu'un ténor dont la voix est placée plus haut et dont la technique est différente...

De rien, le plaisir est pour moi Very Happy
Giacomini fait justement partie de la catégorie "italienne".
Revenir en haut Aller en bas
keane
Mélomaniaque



Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 10:30

Xavier a écrit:
Otello a écrit:
Quant à Antonenko ce n'est peut-être pas démentiel en gabarit vocal mais c'est de toute façon tellement plus grand que Kaufmann...

Ca reste à prouver mais quand bien même, je réitère ma question: c'est tout ce qui compte?? Que la voix soit la plus grosse possible? C'est le seul critère? scratch
Je l'ai entendu à Bastille en Cavaradossi Antonenko, ben ça valait pas Kaufmann, loin de là...


Très bonne question de Xavier et Pavarotti a démontré qu'on pouvait très bien chanter Othello avec une voix de ténor lyrique à l'émission haute et sans s'inventer une voix énorme et sombre de baryténor. De surcroit, le volume d'une voix pour franchir l'orchestre dépend aussi beaucoup de la capacité du chef à alleger les textures. Donc avec un orchestre qui n'est pas tonitruant, une voix lyrique peut très bien s'en sortir : Alagna chante ainsi merveilleusement les deux airs d'Othello avec Abbado, dans un magnifique récital Verdi, justement parce que le chef italien ne le couvre pas et lui permet donc de nuancer sans forcer ses moyens.


Dernière édition par keane le Jeu 12 Aoû 2010 - 10:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 10:35

keane a écrit:
Très bonne question de Xavier et Pavarotti a démontré qu'on pouvait très bien chanter Othello avec une voix de ténor lyrique à l'émission haute et sans s'inventer une voix énorme et sombre de baryténor.

Et des années avant, Altantov nous a aussi montré qu'avec une émission claire et haute on pouvait tout aussi bien le faire... Comme en témoigne l'enregistrement de 1969 (Altantov a alors 30 ans) avec Vishnevskaya en Desdemona et Svetlanov à la baguette... chanté en russe bien sûr!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23541
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 10:39

keane a écrit:
Très bonne question de Xavier et Pavarotti a démontré qu'on pouvait très bien chanter Othello avec une voix de ténor lyrique à l'émission haute et sans s'inventer une voix énorme et sombre de baryténor. De surcroit, le volume d'une voix pour franchir l'orchestre dépend aussi beaucoup de la capacité du chef à alleger les textures. Donc avec un orchestre qui n'est pas tonitruant, une voix lyrique peut très bien s'en sortir : Alagna chante ainsi merveilleusement les deux airs d'Othello avec Abbado, dans un magnifique récital Verdi, justement parce que le chef italien ne le couvre pas et lui permet donc de nuancer sans forcer ses moyens.

Il ne faut pas oublier que Pavarotti n'a jamais chanté le rôle à la scène. L'unique version que nous avons est un mix entre des prises de concerts et des prises de studio.
Revenir en haut Aller en bas
Richard
Mélomaniaque
Richard


Nombre de messages : 1279
Age : 51
Date d'inscription : 23/01/2007

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 10:41

aurele a écrit:
keane a écrit:
Très bonne question de Xavier et Pavarotti a démontré qu'on pouvait très bien chanter Othello avec une voix de ténor lyrique à l'émission haute et sans s'inventer une voix énorme et sombre de baryténor. De surcroit, le volume d'une voix pour franchir l'orchestre dépend aussi beaucoup de la capacité du chef à alleger les textures. Donc avec un orchestre qui n'est pas tonitruant, une voix lyrique peut très bien s'en sortir : Alagna chante ainsi merveilleusement les deux airs d'Othello avec Abbado, dans un magnifique récital Verdi, justement parce que le chef italien ne le couvre pas et lui permet donc de nuancer sans forcer ses moyens.

Il ne faut pas oublier que Pavarotti n'a jamais chanté le rôle à la scène. L'unique version que nous avons est un mix entre des prises de concerts et des prises de studio.

C'est sûr ça ? pour moi, il l'a chanté deux fois en version de concert, d'où sont issues le disque non ?
Revenir en haut Aller en bas
keane
Mélomaniaque



Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 10:42

aurele a écrit:
keane a écrit:
Très bonne question de Xavier et Pavarotti a démontré qu'on pouvait très bien chanter Othello avec une voix de ténor lyrique à l'émission haute et sans s'inventer une voix énorme et sombre de baryténor. De surcroit, le volume d'une voix pour franchir l'orchestre dépend aussi beaucoup de la capacité du chef à alleger les textures. Donc avec un orchestre qui n'est pas tonitruant, une voix lyrique peut très bien s'en sortir : Alagna chante ainsi merveilleusement les deux airs d'Othello avec Abbado, dans un magnifique récital Verdi, justement parce que le chef italien ne le couvre pas et lui permet donc de nuancer sans forcer ses moyens.

Il ne faut pas oublier que Pavarotti n'a jamais chanté le rôle à la scène. L'unique version que nous avons est un mix entre des prises de concerts et des prises de studio.


Si, Si, il l'a chanté à plusieurs reprises à Chicago et New York, en version de concert (mais pas scénique). Alors sans doute y a t'il eu des reprises à posteriori mais c'est le lot commun de tous les live édités par les majors.

PS : la réponse de Richard a croisé la mienne à 1 minute près.


Dernière édition par keane le Jeu 12 Aoû 2010 - 10:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Richard
Mélomaniaque
Richard


Nombre de messages : 1279
Age : 51
Date d'inscription : 23/01/2007

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 10:44

Xavier a écrit:

Je l'ai entendu à Bastille en Cavaradossi Antonenko, ben ça valait pas Kaufmann, loin de là...

C'est un peu le problème que j'ai avec ce que je connais de lui aussi : si c'est pour réciter le bottin dans "niun mi tema", c'est quoi l'intérêt d'avoir la voix du rôle...??
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 33081
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 10:53

keane a écrit:
Xavier a écrit:
Otello a écrit:
Quant à Antonenko ce n'est peut-être pas démentiel en gabarit vocal mais c'est de toute façon tellement plus grand que Kaufmann...

Ca reste à prouver mais quand bien même, je réitère ma question: c'est tout ce qui compte?? Que la voix soit la plus grosse possible? C'est le seul critère? scratch
Je l'ai entendu à Bastille en Cavaradossi Antonenko, ben ça valait pas Kaufmann, loin de là...


Très bonne question de Xavier et Pavarotti a démontré qu'on pouvait très bien chanter Othello avec une voix de ténor lyrique à l'émission haute et sans s'inventer une voix énorme et sombre de baryténor. De surcroit, le volume d'une voix pour franchir l'orchestre dépend aussi beaucoup de la capacité du chef à alleger les textures. Donc avec un orchestre qui n'est pas tonitruant, une voix lyrique peut très bien s'en sortir : Alagna chante ainsi merveilleusement les deux airs d'Othello avec Abbado, dans un magnifique récital Verdi, justement parce que le chef italien ne le couvre pas et lui permet donc de nuancer sans forcer ses moyens.

Tout à fait !

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23541
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 10:56

Alagna a déjà prévu de le faire à Vienne avec Myung-Whun Chung à la direction. Il a peut être pu chanter certains airs au disque mais à la scène, il ne tiendra très certainement pas le coup.
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 53
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 11:03

Avec Radamès, c'est même la pire erreur de sa vie. Si Alagna chante Otello il se pétera la voix à vitesse grand V
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames


Nombre de messages : 850
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 11:09

Une voix claire peut très bien chanter ce rôle A CONDITION qu'il y ait le corps derrière et que ce dernier permette ce choix.
Dans le cas d'Alagna on est loin d'y être....
Il y a des catégories en chant ... un peu comme en boxe.
Un poids moyen ne sera jamais un poids lourd.
Alagna était à son mieux un lyrique et non un spinto voire un drammatico.
Il aborda certains rôles en élargissant et en durcissant l'émission. Sa voix se retrouve coincée dans son palais et ne rayonne plus (Aida).
Revenir en haut Aller en bas
Richard
Mélomaniaque
Richard


Nombre de messages : 1279
Age : 51
Date d'inscription : 23/01/2007

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 11:17

aurele a écrit:
Alagna a déjà prévu de le faire à Vienne avec Myung-Whun Chung à la direction. Il a peut être pu chanter certains airs au disque mais à la scène, il ne tiendra très certainement pas le coup.

Surtout avec Chung aux commandes !!! Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 53
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 11:20

Avec n'importe quel chef en fait. Alagna n'a vraiment pas la voix d'un rôle aussi terrible
Revenir en haut Aller en bas
keane
Mélomaniaque



Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 11:58

calbo a écrit:
Avec n'importe quel chef en fait. Alagna n'a vraiment pas la voix d'un rôle aussi terrible

A mon avis dans les années 90 et avec un chef aux petits soins, c'était jouable pour Alagna dans le confort du studio. Un peu comme Margaret Price dans Yseult...Mais maintenant qu'il est l'ombre de lui même, c'est foutu !

Quant à Pavarotti, les notes et la projection d'Othello, il les a haut la main.
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 12:06

Lui avait largement les moyens du rôle:

https://www.youtube.com/watch?v=Icq2ntJ7jC4

https://www.youtube.com/watch?v=Kn1VBzeSWo4&NR=1

(C'était la minute Chauvine du jour)
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23541
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 12:09

Cornélius a écrit:
Lui avait largement les moyens du rôle:

https://www.youtube.com/watch?v=Icq2ntJ7jC4

https://www.youtube.com/watch?v=Kn1VBzeSWo4&NR=1

(C'était la minute Chauvine du jour)

C'est très barytonnal. Par contre, c'est nuancé comme chant et il n'en fait pas des tonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 12:47

Mouais... ça vaut pas Luccioni quand même (qui lui en fait des tonnes, chante la moitié du temps à côté... mais j'adore dans l'enregistrement de 51... faut dire que c'est en français et que face à lui, il y a Régine Crespin et René Bianco...)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 12:58

Dans Otello, et en particulier dans ce monologue, j'aime bien les ténors qui chantent réellement ce qui est écrit sur la partition. J'aime beaucoup moins ceux qui se croient obligés de chanter complètement autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
keane
Mélomaniaque



Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 20:24

keane a écrit:
Otello a écrit:
keane a écrit:
Otello a écrit:
keane a écrit:
Otello, parmi les trois versions de Margaret Price, quel est la mieux enregistrée et comment les trouve t'on dans la mesure où je n'ai vu sur internet que la version de Paris. Merci pour ta réponse.
c'est celle là la mieux enregistrée:

Verdi - Otello - Page 8 Wh12210

un vrai petit bijou!

et tu la trouveras ici: http://www.academy-records.com//index.php?main_page=product_info&products_id=11376
Attention à ce revendeur peu scrupuleux : je lui ai commandé l'Otello de Price-Domingo, il y 4 jours, ma carte a été debitée mais aucun envoi n'a été réalisé à ce jour. Je lui ai adressé deux mails pour lui demander si ma commande avait été envoyée et n'ai reçu aucune réponse. Si on ajoute que ses frais de port sont de 28$ qu'il accepte de rabaisser à 12$ à condition de renoncer à toute assurance, force est d'admettre qu'on a affaire à un escroc. Donc un conseil : boycottez le !
attention précision: le colis n'arrive pas dans les 4 jours! en général tu le reçois au moins 10 à 12 jours après. Je le sais pour leur avoir commandé pas mal d'enregistrements.
Il faut être patient pour tout envoi outre atlantique! Ce n'est ni Amazon ni Jpc.


Bonjour Otello,

J'ai bien conscience que le délai de livraison est de l'ordre de 15 jours. Mais la moindre des choses est d'informer le client de la date d'envoi du paquet et accessoirement du numéro de la transaction de la carte VISA. Ces deux mails de confirmation sont toujours envoyés par les revendeurs sérieux (Amazon et leurs sour-traitants, JPC, HMV...). Or, avec ce site, en dépit de mes trois relances, je n'ai pas reçu l'ombre d'une réponse. J'ajouterai que pour des frais de port qu'ils ont fini par baisser à 12 $, la moindre des choses est qu'il y ait une assurance en cas de perte par la Poste. A 6$, Amazon te l'accorde, alors qu'à 12, Academy-records te la refuse ! A l'arrivée, si le vendeur empoche mon argent et n'envoie pas le colis, quel recours aurai-je ? Donc je persiste et signe : ce vendeur est un fumiste et j'encourage vivement les lecteurs de ce forum à le boycotter.

Une petite anecdote pour la route : j'ai commandé chez HMV japon deux CDs : ils m'ont pris 10$ de frais de port et j'ai reçu avec stupeur mon colis trois jours plus tard avec suivi (c'est à dire contre signature) : voilà tout l'abime qui sépare un vendeur remarquablement sérieux d'un escroc en herbe.


Par souci d'équité, je tenais à préciser que le vendeur qui n'avait pas consulté ses mails pendant une semaine m'a finalement bien envoyé ma commande mais sans m'en informer. De surcroit, grosse surprise, pour le même prix (55 dollars en tout, frais de port inclus), il m'a fait benéficier de ses soldes du mois d'aout en m'envoyant, outre l'Othello de Levine avec Price et Domingo, le Simon Boccanegra de Bruson et Price. Et j'ai tout reçu aujourd'hui ! Youpi !

Bref un vendeur distrait mais finalement sérieux et plutôt sympa.

Quant à l'Othello Live de Levine, c'est de la bombe : direction fiévreuse de Levine s'appuyant sur les cordes graves et les percussions avec un sens de la pulsation évoquant un Muti sous LSD. Domingo lui emboite le pas en livrant une prestation déchainée, plus barytonisante que jamais avec un investissement incroyable. Margaret Price, conformément aux voeux de Verdi, joue les oies blanches dans les deux premiers actes pour littéralement exploser dans le duo du 3ème acte, trouvant pour l'occasion des imprécations et un bas médium dignes de Christa Ludwig et se consumer dans un Ave Maria qui n'a plus rien de la prière gentillette qu'on nous sert trop souvent. Bref, on est loin de sa prestation trop lisse chez le premier Solti. Reste Sherill Milnes, un peu routinier mais une routine de haute tenue quand même. Quant à la prise de son, il s'agit d'un broadcast digne d'un bon DVD.

En résumé, cet Othello Volcanique est à Verdi ce que la Tosca de Sabata est à Puccini : une tornade !


Dernière édition par keane le Jeu 12 Aoû 2010 - 21:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 20:34

Et ce sont des CDs gravés ?
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyVen 13 Aoû 2010 - 2:52

keane a écrit:
Par souci d'équité, je tenais à préciser que le vendeur qui n'avait pas consulté ses mails pendant une semaine m'a finalement bien envoyé ma commande mais sans m'en informer. De surcroit, grosse surprise, pour le même prix (55 dollars en tout, frais de port inclus), il m'a fait benéficier de ses soldes du mois d'aout en m'envoyant, outre l'Othello de Levine avec Price et Domingo, le Simon Boccanegra de Bruson et Price. Et j'ai tout reçu aujourd'hui ! Youpi !

Bref un vendeur distrait mais finalement sérieux et plutôt sympa.

Quant à l'Othello Live de Levine, c'est de la bombe : direction fiévreuse de Levine s'appuyant sur les cordes graves et les percussions avec un sens de la pulsation évoquant un Muti sous LSD. Domingo lui emboite le pas en livrant une prestation déchainée, plus barytonisante que jamais avec un investissement incroyable. Margaret Price, conformément aux voeux de Verdi, joue les oies blanches dans les deux premiers actes pour littéralement exploser dans le duo du 3ème acte, trouvant pour l'occasion des imprécations et un bas médium dignes de Christa Ludwig et se consumer dans un Ave Maria qui n'a plus rien de la prière gentillette qu'on nous sert trop souvent. Bref, on est loin de sa prestation trop lisse chez le premier Solti. Reste Sherill Milnes, un peu routinier mais une routine de haute tenue quand même. Quant à la prise de son, il s'agit d'un broadcast digne d'un bon DVD.
En résumé, cet Othello Volcanique est à Verdi ce que la Tosca de Sabata est à Puccini : une tornade !
bon ben tu vois je te l'avais dit Wink je n'ai pas pour habitude de donner de mauvais tuyaux à mes camarades. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames


Nombre de messages : 850
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 EmptyVen 13 Aoû 2010 - 8:41

Hier soir j'ai réécouté l'Otello de Levine (RCA) et tout aussi bonne cette version d'ensemble soit-elle, je ne peux qu'exprimer un regret par rapport à l'Otello de Domingo. C'est vraiment dommage d'entendre cette nette régression surtout par rapport à ses autres enregistrements RCA : Trovatore, Tosca, Norma, Simon Boccanegra, Vespri, etc.... et dans lesquels Domingo chantait comme un ange.
Vocalement parlant Domingo a commencé à décliner à partir de 1976.
Je suis persuadé que la mise au répertoire d'Otello et la façon comment il a choisi de le chanter, l'ont conduit à ce déclin précoce.
Certes il a continué malgré tout en adaptant son répertoire, en choisissant des personnages à tessiture plus "centrale" mais, pour moi, l'astre rayonnant ne brille plus depuis longtemps! On peut encore savourer ici et là de bons moments mais dans l'ensemble les prestations de Domingo à partir des années 80 apparaissent monotones et forcées.
Dans l'air du Guarany (1995) il est à la peine comme pas possible alors que Gigli "sifflait" ce même air à l'âge de ... 65 ans!
Cela reste malgré tout un grand artiste et un personnage attachant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Verdi - Otello - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Verdi - Otello
Revenir en haut 
Page 8 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 12 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rossini-Otello
» Giuseppe Verdi - Otello d'après Othello
» [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung
» I lombardi (Verdi 1843)/Jérusalem (Verdi, 1847)
» Opéra de Lyon - saison 2010-2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: