Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Rentrée 2020 – Jusqu’à 60% d’économie
Voir le deal

 

 Erwin Schulhoff

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 25 Oct 2009 - 20:08

*Niko a écrit:
Flammen

J'ai écouté l'acte 1.

Musique souvent extraordinaire , j'ai eu un petit plus de mal avec le style d'écriture de la voix. Et je ne suis pas complètement (encore) convaincu par le montage très abstrait du livret qui pourtant aborde le mythe du Don Juan de façon géniale.
Peut être qu'il me faudra déjà laisser reposer une 1ère écoute pour mieux en saisir la richesse la prochaine fois.


La suite tout à l'heure...
Si tu défends le livret, tu vas être un peu seul, mais ça va être très intéressant. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 25 Oct 2009 - 20:13

DavidLeMarrec a écrit:
Si tu défends le livret, tu vas être un peu seul, mais ça va être très intéressant. Very Happy

Il n'en est rien: je l'ai lu et je le défendrai moi aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14257
Age : 58
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 25 Oct 2009 - 20:30

Je te conseille les quatuors par les Kocian Wink
Revenir en haut Aller en bas
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico

Nombre de messages : 3601
Date d'inscription : 10/10/2007

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 25 Oct 2009 - 22:53

DavidLeMarrec a écrit:

Si tu défends le livret, tu vas être un peu seul, mais ça va être très intéressant. Very Happy

Je fini à l'instant.
Bon musique vraiment fascinante, et d'une telle richesse ! Il y a matière à y revenir...
Concernant ce livret un peu fou, je suis convaincu au final.

Dès le début, j'ai été déstabilisé par son côté abstrait, impalpable, décousu, mystico-symbolique. Ces enchainements de scènes différentes sans liens vraiment apparents.
Il ne faut pas s'attendre à avoir des repères ou un fil. On nage dans des représentations symboliques du subconscient de Don Juan, dans ses fantasmes, ses névroses et ses angoisses. On est dans une autre dimension.

Je trouve que l'idée est intéressante et réussie sur ce plan.
Après, quitte à reprendre le mythe de Don Juan au 20ème siècle et le remanier, je trouve que l'angle d'attaque ici est tout à fait intéressant et présente une autre dimension du personnage. Don Juan, férocement victime de son corps, de ses pulsions et désir charnels, rêve au fond de son âme de s'unir totalement à une seule femme, jusque dans la mort, paroxysme de son fantasme.
Mais ses abus, son amour propre, sa folie pornographique (qu'il redoute au fond) a un prix redoutable: celui d'être condamné à faire jouir des corps pour l'éternité. La fin est dans cette optique assez géniale et terrifiante !
Ce remake décadent est vraiment marquant je trouve.
Je suis peut-être totalement à côté de la plaque (ça ne m'étonnerait pas

Mr. Green ), mais voilà ce que l'opéra m'a évoqué. Et je trouve ça réussi dans le genre.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 25 Oct 2009 - 23:03

Dit comme ça, c'est convaincant en effet. Smile

Dans sa réalisation, moi ça m'est plus apparu comme du charabia prétentieux, mais la musique rachète tout de toute façon.

Il faudra que je m'y replonge (pourtant ce n'est pas si vieux !) pour en débattre plus sérieusement de mon côté.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Dave
Mélomane chevronné
Dave

Nombre de messages : 2659
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 20:42

Les 5 pièces pour quatuor à cordes d'Erwin Schulhoff.

Lien: http://www.musicme.com/Ervin-Schulhoff/compilations/String-Quartet-N%C2%B014,-Op-105---5-Pieces-For-String-Quartet---12-Microludes,-Op-13-0028946906620.html?play=01

Je fais une petite présentation dans la semaine Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 21:36

Dave a écrit:
Les 5 pièces pour quatuor à cordes d'Erwin Schulhoff.

Lien: http://www.musicme.com/Ervin-Schulhoff/compilations/String-Quartet-N%C2%B014,-Op-105---5-Pieces-For-String-Quartet---12-Microludes,-Op-13-0028946906620.html?play=01

Je fais une petite présentation dans la semaine Embarassed
Ces Pièces pour quatuor sont vraiment un corpus intéressant, et parfaitement remis en perspective dans ce disque des Hagen, qui explorent trois états d'exploitation du folklore façon Mitteleuropa.

Chez Dvořák, l'utilisation sert à nourrir un discours roboratif, souvent joyeux, mélancolique parfois, mais en fin de compte festif.

Au point d'arrivée, chez Kurtág, les sources folkloriques sont totalement désarticulées dans un discours ascétique qui doit beaucoup à Webern, des bribes de paroles. Ce n'est pas pour rien qu'il a mis en musique des poèmes de Beckett... Le folklore est à l'état de souvenir déformé, de réminiscences fugaces.
Même si ce n'est pas la meilleure interprétation de ces pièces (peu d'émotion ici, allez plutôt écouter les Keller ou les Avanti!), écoutez la fin du CD avec les Microludes.

Chez Schulhoff, on est à un stade intermédiaire : le parallèle avec Bartók s'impose, on a un folklorisme extrêmement tourmenté, qui est l'expression d'une âme assez peu apaisée. Schulhoff se sert de formes de danses connues en les faisant passer par le même prisme déformant à chaque fois, avec un caractère grinçant, quelque part entre le badinage, l'ironie et le désespoir.
C'est ce même prisme qui donne aussi, à mon goût, une petite sensation de monotonie d'une pièce à l'autre : en ayant écouté la valse viennoise, on peut deviner ce qu'il fera de la tarentelle.

Mais c'est un ensemble intrigant et intéressant qui ravira tous les amateurs de musique sarcastique ou décadente.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 21:47

Bon, je reessaierai plus tard dans la semaine, parce que là j'ai pas tenu trois pièces...
C'est trop aride pour moi!
Revenir en haut Aller en bas
Dave
Mélomane chevronné
Dave

Nombre de messages : 2659
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 21:49

Era a écrit:
Bon, je reessaierai plus tard dans la semaine, parce que là j'ai pas tenu trois pièces...
C'est trop aride pour moi!

T'es sûr de ne pas avoir mis Kurtag ? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85259
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 21:50

C'est ce que j'allais dire, c'est bien plus accessible qu'un quatuor de Bartok par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 21:51

Xavier a écrit:
C'est ce que j'allais dire, c'est bien plus accessible qu'un quatuor de Bartok par exemple.
C'est vrai, mais ça reste un peu bavard et grinçant, ça peut rebuter. Cela dit, aride, ça correspond plus aux Microludes, c'est sûr.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 21:57

Dave a écrit:
Era a écrit:
Bon, je reessaierai plus tard dans la semaine, parce que là j'ai pas tenu trois pièces...
C'est trop aride pour moi!

T'es sûr de ne pas avoir mis Kurtag ? hehe
Oui hehe
Revenir en haut Aller en bas
Dave
Mélomane chevronné
Dave

Nombre de messages : 2659
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 22:06

DavidLeMarrec a écrit:

Ces Pièces pour quatuor sont vraiment un corpus intéressant, et parfaitement remis en perspective dans ce disque des Hagen, qui explorent trois états d'exploitation du folklore façon Mitteleuropa.

Chez Dvořák, l'utilisation sert à nourrir un discours roboratif, souvent joyeux, mélancolique parfois, mais en fin de compte festif.

Au point d'arrivée, chez Kurtág, les sources folkloriques sont totalement désarticulées dans un discours ascétique qui doit beaucoup à Webern, des bribes de paroles. Ce n'est pas pour rien qu'il a mis en musique des poèmes de Beckett... Le folklore est à l'état de souvenir déformé, de réminiscences fugaces.
Même si ce n'est pas la meilleure interprétation de ces pièces (peu d'émotion ici, allez plutôt écouter les Keller ou les Avanti!), écoutez la fin du CD avec les Microludes.

Chez Schulhoff, on est à un stade intermédiaire : le parallèle avec Bartók s'impose, on a un folklorisme extrêmement tourmenté, qui est l'expression d'une âme assez peu apaisée. Schulhoff se sert de formes de danses connues en les faisant passer par le même prisme déformant à chaque fois, avec un caractère grinçant, quelque part entre le badinage, l'ironie et le désespoir.
C'est ce même prisme qui donne aussi, à mon goût, une petite sensation de monotonie d'une pièce à l'autre : en ayant écouté la valse viennoise, on peut deviner ce qu'il fera de la tarentelle.

Mais c'est un ensemble intrigant et intéressant qui ravira tous les amateurs de musique sarcastique ou décadente.

Merci pour ce commentaire Very Happy

J'adore ce CD, acheté en aveugle à 5€ avec la sensation d'avoir fais une affaire. Le Dvorak me plaît assez mais j'ai encore beaucoup de mal avec les Kurtag... "Ascétique" est le mot.

J'ai décidé des présenter ces pièces car je voulais à l'origine trouver un truc original qui était dans ma discothèque. Ces pièces présentaient l'avantage d'être écoutables sur Musicme et d'être une alternative, en tant qu'introduction à Schulhoff, à l'inévitable mais plus complexe (et pas disponible) Flammen.

Je suis assez d'accord avec ta description des pièces de Schulhoff. Toutes ces danses ont en effet une couleur assez commune, d'où peut être cette impression de monotonie que tu as ressentie.
Cela dit, je trouve quand même que ces danses sont plutôt variées, terriblement séduisantes, assez accessibles et supportant très bien, en plus, les réécoutes.


Dernière édition par Dave le Dim 29 Nov 2009 - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 22:28

Ca ne me paraît tout de même pas du même niveau que les meilleures pièces de Schulhoff, où il y a il est vrai des choses très disparates.

Pour la réécoute, je te crois tout ce que tu veux, mais bien espacée alors. Mr. Green

Les Microludes, essaie dans une autre version - ou mieux, Officium Breve. Cette version-ci est agressive et assez peu poétique à mon avis. Quatuor de Jerusalem, Quatuor Keller, Quatuor Avanti!, c'est parfait. (Evite aussi les Arditti.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Dave
Mélomane chevronné
Dave

Nombre de messages : 2659
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 22:34

DavidLeMarrec a écrit:
Ca ne me paraît tout de même pas du même niveau que les meilleures pièces de Schulhoff, où il y a il est vrai des choses très disparates.

A part Flammen (qui n'est pas très disponible hein, contrairement à ces pièces) et peut être le concerto, quelles sont les meilleures pièces de Schulhoff selon toi ?

Je note pour Kurtag Wink
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyLun 30 Nov 2009 - 1:44

Je n'avais pas écouté ces pièces depuis longtemps. Elle me plaisent beaucoup même si elles sont assez légères. Ludiques, élégantes et colorées sans moyens qui paraissent extrêmement complexes. On aurait envie de jouer ça.
La valse finalement plus paysanne que viennoise comme Alla czeca me semblent plus anecdotiques. Mais Alla serenata retrouve un ton folkloriste qui m'évoque Bartok dont il a dû retenir les leçons avec un mordant harmonique délicieux. Alla tango me semble la plus belle, mystérieuse, tendre et triste. Celle sur la quelle on aimerait danser. Les trilles du violoncelle et l'accord conclusif surprenant drunken
La Tarentelle est presque hargneuse, une danse pour folles, réjouissant.

Le contraste avec les Kurtàg qui suivent sur ce disque... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyMar 1 Déc 2009 - 20:25

@ Dave : J'ai pas encore répondu, parce qu'à peu près tout, en fait, me paraît plus intéressant que ces pièces qui ne sont pas aussi révolutionnaires et profondes que le reste. Je voudrais tout de même dresser une petite liste, mais ça réclame de me replonger dans Schulhoff, si je veux faire un commentaire tout à fait honnête.

C'est prévu, je tâche de faire ça bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 34
Date d'inscription : 09/12/2007

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptySam 5 Déc 2009 - 22:22

La forme du quatuor à cordes est très difficile pour moi... (Haydn et Beethoven sont inécoutables... (La seule chose que j'écoute encore de temps en temps, ce sont les Chostakovitch, Ravel et Debussy...)... Et je dois dire que ces piécettes ne sont pas si loin que ça du Chostakovitch ludique... C'est dans l'ensemble assez rustique... J'aime beaucoup le côté dansant, champêtre et charmant qui rend la forme plus supportable pour moi... (Y a un peu de ça dans les quatuors de Sibelius aussi)...
Mon préféré est le 4, avec son atmosphère un peu plus tendue mais toujours dansante... (Y a des rythmes latins là-dedans non ?)...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 10:37

Je suis en train de réécouter Ogelala. Un peu mieux que dans mon souvenir, mais ça reste plus consistant que ces Pièces pour quatuor. C'est une sorte de Sacre du Printemps sans polyphonie, revue à la sauce foxtrot. C'est un genre, disons.

Je continue la réécoute pour donner d'autres pistes à Dave (outre l'incontournable Flammen).

Ce n'est pas tout à fait une partie de plaisir pour certaines oeuvres, mais qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour consoler Dave qui doit être désespéré devant l'insuccès paresseux de cette écoute.

Je vais leur secouer les puces.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Dave
Mélomane chevronné
Dave

Nombre de messages : 2659
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 11:33

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis en train de réécouter Ogelala. Un peu mieux que dans mon souvenir, mais ça reste plus consistant que ces Pièces pour quatuor. C'est une sorte de Sacre du Printemps sans polyphonie, revue à la sauce foxtrot. C'est un genre, disons.

Je continue la réécoute pour donner d'autres pistes à Dave (outre l'incontournable Flammen).

Ce n'est pas tout à fait une partie de plaisir pour certaines oeuvres, mais qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour consoler Dave qui doit être désespéré devant l'insuccès paresseux de cette écoute.

Je vais leur secouer les puces.

Mais non hehe
Tous ces trucs que tu écoutes, ils sont disponibles ?

En tout cas merci de t'infliger du Schulhoff pour moi Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 11:57

Ogelala est couplé avec la Deuxième Symphonie. Oui, c'est édité ; de là à dire que ce soit aisément disponible, cherche dans Amazon et tu verras bien. Mais comme Schulhoff n'est jamais joué en concert, même les raretés ont été dans la plupart des cas éditées un jour au disque. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 12:03

Dave a écrit:
Lien: http://www.musicme.com/Ervin-Schulhoff/compilations/String-Quartet-N%C2%B014,-Op-105---5-Pieces-For-String-Quartet---12-Microludes,-Op-13-0028946906620.html?play=01

Quelles sont les pistes à écouter? Je suppose que ce sont les pistes 5 à 9.
Revenir en haut Aller en bas
Dave
Mélomane chevronné
Dave

Nombre de messages : 2659
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 12:07

aurele a écrit:
Dave a écrit:
Lien: http://www.musicme.com/Ervin-Schulhoff/compilations/String-Quartet-N%C2%B014,-Op-105---5-Pieces-For-String-Quartet---12-Microludes,-Op-13-0028946906620.html?play=01

Quelles sont les pistes à écouter? Je suppose que ce sont les pistes 5 à 9.

Oui Smile Tu peux écouter aussi les pistes 11 à 21, c'est une expérience Mr. Green et puis c'est assez court.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 12:20

J'ai écouté les 5 pièces pour quatuor. C'est très vivant, coloré mais cela ne m'emballe pas plus que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 12:37

Bon, décidément, j'ai la sensation d'être une trouble-fête en ce qui concerne les oeuvres de la semaine, mais... celle-ci ne m'a guère plu...

Je fais amende honorable. Oui, la musique de chambre, la musique avec quelques instruments seulement ne m'enthousiasme vraiment pas plu que cela... Oui, le premier mouvement m'a plu, mais très j'ai été lassée... En outre, le son offert par les violons m'a semblé très sec, plus particulièrement dans les 2e et 3e mouvements.
Et au niveau mélodique, hé bien... Moyen.

Néanmoins, je remercie Dave pour cette découverte... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 12:53

J'ai écouté deux fois ces Pièces, une fois dans la semaine, une autre aujourd'hui (plus réécoutées encore certaines), et, séduit dès le début, les ai encore un peu plus appréciés à chaque écoute, il me semble. Merci Dave pour cette belle découverte.

Ce n'est pas forcément une découverte "majeure" par rapport à l'histoire de la musique comme l'avait été le Pérotin proposé par Natrav, mais en tout cas j'aime beaucoup - ce jeu d'hommage / ironie, à la fois élégant et très acide. (Ce qui explique peut-être que les mouvements "alla valse viennese" et peut-être plus encore "alla tango milonga" soient ceux qui me plaisent le plus, tandis que le mouvement "alla czeca" est celui qui me convainc le moins, peut-être parce que jouant avec une forme que j'ai moins "dans l'oreille"?...)

Pour ma part, je ne trouve pas dans cette œuvre cette monotonie que beaucoup dénoncent. Il m'apparaît évident que si la chose avait été étendue à beaucoup plus de pièces le risque de lassitude aurait été plus grand, toutefois; mais en l'espèce, pour moi, ce n'est pas le cas. Schulhoff a donc bien su "doser" son inspiration. Smile

Par ailleurs, vous tapez tous sur les Microludes de Kurtàg, eh bien moi j'ai bien aimé aussi (dans un style il est vrai très différent). Merci donc Dave, bis, pour cette découverte-là même si ce n'était pas forcément volontaire - j'irai m'étendre un peu plus dans le fil idoine à l'occasion. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31499
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 13:42

Je viens d'écouter deux fois ces 5 pièces pour quatuor à cordes.

J'aime bien. Ce n'est pas aride, ni monotone. Me suis pas ennuyé. Je trouve ça inspiré, intéressant, sans pour autant que ça rejoigne les chefs d'oeuvre du genre que j'ai pu écouter (Debussy / Ravel).
Et pourtant je ne suis pas encore un habitué du quatuor à cordes, même si ça me plait de plus en plus.
J'avoue ne pas savoir de quoi le rapprocher, n'ayant pas encore découvert les quatuors de Bartok, Chostakovitch ... et juste un peu Janacek (qui m'emballe moins que ces pièces, clairement).
Il faudra reécouter.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 14:01

Je pense qu'il ne faut pas se méprendre, il ne s'agit pas ici d'un Quatuor, mais de pièces de danse pour quatuor. Il faudrait écouter ses deux quatuors à cordes.
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 14:34

Après plusieurs écoutes, je dois dire que j'aime beaucoup. Very Happy

Je préfère cependant les danses rapides, comme alla czeca ou alla tarantella, mais j'aime bien aussi alla serenata. Celle qui reste, alla tango, forcément, m'ennuie un peu. C'est langoureux mais ça ne me séduit pas beaucoup.
En tout cas cette énergie folle et presque débridée, accentuée par l'aridité (relative) de la musique, c'est ce même côté qui me plait dans certains Chosta ou même Boulez. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Hidraot
Mélomane chevronné
Hidraot

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 14:45

Je viens d'écouter donc ces 5 pièces pour quatuor, l'aspect qui m'a plu c'est le côté un peu folklorique, ça fait vraiment musique traditionnelle arrangée.
Maintenant je trouve ça un peu brutal quand même, mais c'est très intéressant.
Je ne me suis pas ennuyée sans être passionnée mais c'est déjà un début !!!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 14:50

Wolferl a écrit:
En tout cas cette énergie folle et presque débridée, [...] ou même Boulez. bounce
BIP
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 14:52

Hidraot a écrit:
Je viens d'écouter donc ces 5 pièces pour quatuor, l'aspect qui m'a plu c'est le côté un peu folklorique, ça fait vraiment musique traditionnelle arrangée.

Plutôt détournée je trouve, qu'arrangée.
Revenir en haut Aller en bas
Hidraot
Mélomane chevronné
Hidraot

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 14:55

Oui, tu as raison, je ne trouvais pas de terme adéquat.
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 15:59

DavidLeMarrec a écrit:
Wolferl a écrit:
En tout cas cette énergie folle et presque débridée, [...] ou même Boulez. bounce
BIP
Mais c'est vrai ! Je de fais pas du trollage facile, moi. tutut
Revenir en haut Aller en bas
Dave
Mélomane chevronné
Dave

Nombre de messages : 2659
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 17:02

Ça me fait bien plaisir tous ces commentaires, merci à toi David d'avoir su bouger tout le monde !

Je suis à peu près d'accord avec tout le monde, oui ces pièces sont un peu "secs", "brutales" et il n'est pas faux de dire que ça fait "musique traditionnelle arrangée" puisque c'était le souhait de Schulhoff de rendre hommage à toutes ces danses folkloriques qu'il aimait tant !

@nugava: je ne suis pas spécialiste, mais le livret du disque spécifie certains rythmes choisis dans ces œuvres, et évoque "des références au canto jondo espagnol dans la Serenata", "l'exubérance sauvage de la tarentelle populaire d'Italie méridionale" pour la cinquième pièce. Donc oui, des rythmes latins Smile

Pour finir, je savais bien en présentant ces pièces que je "n'exhumais" pas un chef d'œuvre oublié, et si je l'avais souhaité, j'aurais choisis du Alma Mahler (j'ai hésité). Cela dit, je trouvais ces pièces plutôt originales et assez accessibles, sans pour autant être dénuées de mystères.

Je suis content de l'accueil Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 6 Déc 2009 - 17:29

De mon côté, j'ai réécouté la Symphonie n°2. Bien, c'est dans le même genre un peu anecdotique qu'Ogelala : de petites danses grinçantes, quasiment bruitistes par moment.
Pour le coup, je crois que les Pièces pour quatuor sont plus agréables car moins ostentatoires.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyLun 7 Déc 2009 - 0:50

Ces cinq pièces m'ont bien diverti, c'est sympa, ça gigote dans tous les sens, aucune lassitude auditive grâce aux techniques d'écriture variées.
Le grave du violoncelle est particulièrement exploité pour sa puissance.
J'ai aimé la Viennoiserie potache de la première pièce, l'humour de la deuxième et ses gros accords bien trash.
La troisième pièce m'a un peu rappelé Bartok (suites de danses, etc). La quatrième m'a un tout petit peu lassé, le lyrisme détourné est plutôt ambigu : est-on dans une plainte, ou une parodie de plainte ? L'accord final, par contre, est un régal. La dernière pièce est très marrante.

C'est l'humour qui m'a marqué, un côté presque cartoon (personnages contrastés, scénario haletant, caricatures). Ça n'a pas pour moi l'humanité des Chosta, ça ressemble plutôt à un exercice de style réalisé avec esprit, et certainement très stimulant pour les interprètes.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyLun 7 Déc 2009 - 12:20

J'ai plutôt aimé ces 5 pièces même si je ne me relèverai pas la nuit pour les écouter. Mes préférées sont les danses rapides comme "alla tarantella". J'ai bien accroché au début de la quatrième "alla tango" mais par la suite je n'ai pas pu m'empêcher de la trouver longuette.
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyLun 7 Déc 2009 - 12:30

C'est divertissant ces pièces. Very Happy Je vais me pencher sur ce compositeur, du coup.

Le Alla Serenata fait penser au 2ème mouvement du quatuor n1 de Mossolov, c'est grinçant, limite bruitiste, j'adore ça ! On n'a pas tout l'aspect glauque d'un Mossolov, certes... Y a du Shostakovitch aussi...

C'est variédans l'ensemble ; malheureusement j'ai trouvé le Tango bien long. Il n'a pas su s'arrêter et se perd dans des méandres un peu bêtement répétitifs.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyMer 9 Déc 2009 - 11:43

J'avais rédigé tout un roman pour dire que je trouvais cela franchement excellent, mais ma connection a planté pile au moment où j'envoyais le message, ce qui fait que tout est perdu... D'habitude je fais cela sur Word en plus pour les longs textes... Shit
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyMer 9 Déc 2009 - 11:46

Wolfgang a écrit:
J'avais rédigé tout un roman pour dire que je trouvais cela franchement excellent, mais ma connection a planté pile au moment où j'envoyais le message, ce qui fait que tout est perdu... D'habitude je fais cela sur Word en plus pour les longs textes... Shit
Normalement, tu peux revenir en arrière dans le navigateur.

Ensuite, si tu es le seul utilisateur de ton poste, je te conseille d'utiliser un keylogger, qui archive toutes les frappes de ton clavier. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyMer 9 Déc 2009 - 11:54

Bon, je pioche dans mes souvenirs. Quand je commence à mettre des mots sur ce que j'entends, en général, c'est que je suis loin d'être indifférent. Smile

Alla valse viennese
commence superbement: dès l'introduction, une voix semble comme chercher à attirer l'attention de quelqu'un de songeur en tapant du pied par terre, en rouspétant, dans une certaine exaspération. Cette même voix lance son dernier remord qui en mourant lentement laisse apparaître un ostinato particulièrement entraînant, la danse commence: magnifique! Elle nous entraîne par sa douce mélodie "déjà-vue". C'est une danse qui ne demande rien, qui vient vers nous, nous prend dans les bras, nous entraîne, on se laisse gentiment bercer dans la confiance d'une mélodie nostalgique. Puis subitement, la danse nous emmène dans un endroit plus inquiétant. On se demande alors ce qui se passe, on prend du recul vis-à-vis d'elle, et on la voit devenir à ce point violente. Finalement, cela ne semblait être qu'un mauvais cauchemar, et la danse nous berce comme pour nous rassurer à nouveau, avec la reprise de l'ostinato. Une douce mélancolie teintée de plénitude nous envahit à nouveau, et nous plante là, subitement et sans espoir de retour.

Alla serenata présente une ambiance où l'air est lourd, où l'on semble contempler un spectacle de danse orientale, qui semble quasi improvisée et plutôt désorganisée. Subitement un effet grandiose intervient, qui suscite à la fois fascination et peur: comme si un grand magicien venait faire un tour de magie, et n'y croyant pas nos yeux, nous sommes comme hypnotisés. La danse reprend alors, calme, puis revient à nouveau ces grandioses effets. La danse meure ensuite lentement, de la même manière qu'elle est apparue.

J'édite au fur et à mesure (ce que ça peut être ennuyeux de réécrire un truc déjà écrit avant...)

Edit: j'ai vraiment trop la flemme maintenant... pale
Revenir en haut Aller en bas
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico

Nombre de messages : 3601
Date d'inscription : 10/10/2007

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 17 Jan 2010 - 13:13

5 pièces pour quatuor à Cordes.

J'aime beaucoup cette ambiance de folklore slave décadent.
Dès le début j'ai eu la fâcheuse tendance de vouloir comparer à Bartok, mais c'est assez personnel au final.
Il y a une certaine folie et de la noirceur qui se dégage de ces pièces mais ça reste accessible et c'est assez lyrique au final.
Par moments on penserait presque à Dvorak ou Smetana (Mr. Green ).
Je retiens particulièrement "Alla Serena, Alla Tango, Alla Tarantella".
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyJeu 21 Jan 2010 - 18:07

Je viens de réécouter Flammen. I love you I love you I love you I love you I love you

Great!
Revenir en haut Aller en bas
fgero
Mélomaniaque
fgero

Nombre de messages : 889
Age : 51
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 28 Mar 2010 - 16:42

Je viens de découvrir le concerto pour piano et petit orchestre, c'est assez intéressant, parfois assez original (mais pas toujours), et en même temps immédiatement accessible. Un peu de Scriabine par ci (piano seul), un peu de Ravel par là (moments excités genre 3e mvt concerto en Sol, citations ?), un peu de Rachma parfois,...
Le tout n'est pas forcément cohérent.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20511
Date d'inscription : 22/01/2010

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 13 Juin 2010 - 22:40

Flammen donc,

1ere ecoute attentive
Le debut etrange a la flute me fait penser à du Debussy.
Luxuriant au niveau des timbres (percus mélodiques) et tres raffiné sur le plan orchestral (post-romantisme ondoyant et impressionniste).
On hume des efflorescences sensuelles dont on avait déjà perçu quelques fragrances dans les plus beaux bouquets concoctés par Schreker,Szymanowski et Korngold.

Sens aigu du mystére et de l’emerveillement. sunny
C’est envoûtant et troublant jusqu’au fond. drunken

L’ouverture (flamboyante a souhait) de l’Acte 2 me rappelle Schreker et
la séquence "jazz en fond sonore" qui suit cette ouverture me fait penser à Lulu.
Dans l’Acte 2 de petits interludes legers me rappellent celui de la Ville Morte de Korngold(avec la troupe et tout).
Ces changements de registre un peu abrupts rendent à mon sens cet Acte un peu moins captivant que le 1er (la fin de l’opéra renoue avec les climats envoûtants du début…le retour de la flute Very Happy )

J'ai nettement préféré le 1er acte(assez bluffant faut dire!) au 2ème.
Mais ça reste une oeuvre au fort pouvoir de suggestion:ça irrite les sens c'est sûr!!! drunken

Il va falloir que je reconsidère mon classement d'opéras préférés. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyDim 13 Juin 2010 - 23:13

Dis donc c'est contagieux, j'ai découvert cet opéra ce week-end aussi ! Very Happy

Mais j'avoue avoir été un brin déçu...
La musique est superbe, et je suis tout à fait d'accord avec les influences que tu notes - Schreker dans le prélude du II c'est frappant, autant d'un point de vue harmonique que l'orchestration, et même de la forme qui reprend le début du prélude des Gezei. Et les petites pointes de jazz sont très bienvenues, le fondu avec l'orgue dans la scène de l'eglise est saisissant.
Par contre, comme Jérôme, je ne suis pas vraiment séduit par l'écriture vocale. Si le choeur des ombres est magnifiquement traité, avec son sprechgesang, les personnages principaux, et spécialement Don Juan, ont des courbes vocales très biscornues, avec de grands sauts d'intervalles et des aigus sortis de nulle part. C'est quasiment anti-lyrique. Dans l'absolu, ça ne me dérange pas, mais je suis un peu frustré de ne pas y retrouver cette espèce de veine mélodique héritée de Wagner qu'on retrouve chez Strauss ou Schreker, pas de grandes envolées légèrement sirupeuses qui, dosées avec justesse et par contraste avec le reste de la musique, semblent des fulgurances géniales.
Du coup, je me retrouve face à une oeuvre qui aurait tout pour me plaire, et que je trouve objectivement magnifiques (surtout les passages orchestraux), mais qui ne me touche pas vraiment.

Faut dire que le livret n'aide pas non plus. Au début je me suis dit que WoO et David étaient un peu durs, puisque le fait de reprendre le thème de Don Juan avec le regard du XXe me plaisait bien. Mais c'est un peu bancal, et finalement ça ne nous dit pas grand chose. Un fatras symbolico-psychanalytico-prisedetête, extrêmement statique, et avec un deuxième acte extrêmement faible.


Très content de l'avoir finalement écouté, mais il faudrait que je recommence sans livret, parce qu'il y avait quand même de vraies beautés.
Revenir en haut Aller en bas
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO

Nombre de messages : 6986
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyLun 14 Juin 2010 - 0:15

arnaud bellemontagne a écrit:
Flammen donc,

1ere ecoute attentive
Le debut etrange a la flute me fait penser à du Debussy.
Luxuriant au niveau des timbres (percus mélodiques) et tres raffiné sur le plan orchestral (post-romantisme ondoyant et impressionniste).
On hume des efflorescences sensuelles dont on avait déjà perçu quelques fragrances dans les plus beaux bouquets concoctés par Schreker,Szymanowski et Korngold.

Sens aigu du mystére et de l’emerveillement. sunny
C’est envoûtant et troublant jusqu’au fond. drunken

L’ouverture (flamboyante a souhait) de l’Acte 2 me rappelle Schreker et
la séquence "jazz en fond sonore" qui suit cette ouverture me fait penser à Lulu.
Dans l’Acte 2 de petits interludes legers me rappellent celui de la Ville Morte de Korngold(avec la troupe et tout).
Ces changements de registre un peu abrupts rendent à mon sens cet Acte un peu moins captivant que le 1er (la fin de l’opéra renoue avec les climats envoûtants du début…le retour de la flute Very Happy )

J'ai nettement préféré le 1er acte(assez bluffant faut dire!) au 2ème.
Mais ça reste une oeuvre au fort pouvoir de suggestion:ça irrite les sens c'est sûr!!! drunken

Il va falloir que je reconsidère mon classement d'opéras préférés. Mr. Green

tout ce que vous dites sur Schreker me donne envie de le découvrir !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptySam 19 Juin 2010 - 15:14

Tu nous dis ce que tu attends pour le faire... et tu le fais ! carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 EmptyVen 8 Oct 2010 - 16:00

Musique de chambre: 1920-1925

Un pan tout à fait intéressant de la production de Schulhoff, loin de la rutilance orchestrale de Flammen.

L'année 1925, alors qu'étaient créés Doktor Faust de Busoni et Wozzeck de Berg, fut une année de création particulièrement prolifique dans répertoire. Dans des styles, influences et résultats très différents, Schulhoff semble réinventer son style à chaque oeuvre.

Il y a tout d'abord les Cinq pièces pour Quatuor à cordes (1925), qui sont en fait autant de danses, que vous connaissez tous puisque Dave les a proposées en oeuvre de la semaine.
C'est un peu plus qu'une simple déformation des genres, tout de même; ce n'est pas de la dégénérescence, de la destruction des genres, il s'agit bien plutôt de proposer quelque chose de nouveau en usant d'un matériau existant, et le résultat est là. La première pièce, Alla valse vienese, écrite en 4 temps (!), est une totale réussite de ce point de vue - c'est sublime rythmiquement.
Je suis assez surpris par la densité de l'écriture de Schulhoff qui nous fait passer ce simple quatuor pour bien plus; aucune aridité, au contraire, c'est très coloré, l'espace sonore est remarquablement complexe.
Dédiés à Darius Milhaud, ces pièces sont effectivement proches du style du Groupe des Six.

Ensuite, le Concertino pour flûte, alto et contrebasse (1925), une oeuvre qui évoque grandement l'extatisme sonore et la langueur thématique debussyste. 4 mouvements d'hédonisme sonore, qui sont loin d'être une pâle copie du maître français. Difficile de ne pas être séduit et de ne pas céder à la contemplation. Very Happy
C'est très, très bien! Very Happy

Toujours en 1925, une troisième oeuvre, troisième influence, celle de Janacek à qui l'oeuvre est dédiée: il s'agit du Duo pour violon et violoncelle.
Une fois encore, je suis surpris par l'absence totale d'aridité dans un duo pour instruments solistes! Quelle densité d'écriture, c'est-à-fait remarquable! colors colors
C'est proprement hallucinant, j'adore cette oeuvre! Very Happy
La diversité de ton, les contrastes du IIIème mouvement par exemple, sont proprement renversants!

Enfin, une oeuvre antérieure, dont la date de composition s'étale sur 4 ans, de 1920 à 1924: il s'agit du Sextuor pour deux violons, deux altos et deux violoncelles.
Cette oeuvre est tout aussi géniale: l'influence de la Nuit Transfigurée de Schoenberg est bien présente ici, tant évidemment au niveau de l'instrumentation qu'au niveau thématique. Une superbe oeuvre, qui ne cherche pas stupidement à affronter le "modèle", ce qui en fait tout l'intérêt. A aucun moment Schulhoff ne s'enferme dans la copie ou la reproduction de ce qui a été déjà fait: ces influences sont autant de matériau qui ré-exploite dans une expressivité qui lui reste propre.

Et ces quatre oeuvres, qui sont autant de preuves qu'il a su s'ouvrir à tout la musique, de son temps autant que du passé, de son pays autant que des autres, méritaient bien ces quelques lignes élogieuses! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Erwin Schulhoff - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Erwin Schulhoff - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Erwin Schulhoff
Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: