Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-28%
Le deal à ne pas rater :
PNY CS900 SSD Interne 1 To SATA III à 71,99€
71.99 € 100.64 €
Voir le deal

 

 Vivaldi: opéras

Aller en bas 
+30
Polyeucte
calbo
AlfredoGermont
AD
bAlexb
pianofortiste
Zémire
Orfeo Euclides
Yohan Nicolas
Calliopé
aurele
Octavian
Cleme
WoO
Hidraot
Guillaume
Kia
Schwark
atomlegend
Markus
Pan
Xavier
DavidLeMarrec
Morloch
antrav
Bertrand67
Melo mann
arsen6203
Rubato
Jorge
34 participants
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge


Nombre de messages : 6307
Age : 33
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyVen 20 Avr 2007 - 15:05

Tout d'abord il faut savoir que sur la totalité des opéras que Vivaldi a composés beaucoup sont désormais perdus. Sur les restants (voir liste ci-après) quelqu'uns n'ont pas encore été enregistrés et d'autres très mal. Je me contenterai donc de dresser une discographie de ce qui est écoutable et facilement disponible.

En tout il nous reste 18 opéras de vivaldi:

RV 700 Arsilda regina di Ponto
RV 702 L'Atenaide
RV 703 Bajazet (Tamerlano)
RV 705 Catone in Utica
RV 709 Dorilla in Tempe
RV 711 Farnace
RV 714 La fida ninfa
RV 717 Il Giustino
RV 718 Griselda
RV 719 L'incoronazione di Dario
RV 725 L'Olimpiade
RV 727 Orlando finto pazzo
RV 728 Orlando (furioso)
RV 729 Ottone in villa
RV 736 Il Teuzzone
RV 738 Tito Manlio
RV 739 La verita in cimento
RV 740 La virtu trionfante dell'amore e dell'odio vero il tigrane



I/Les prioritaires:

a) L'Olimpiade: Rinaldo Alessandrini, Concerto Italiano, Naïve.

C'est celui qui m'a fait aimer Vivaldi et ses opéras. A mon sens, c'est l'un des meilleurs pour approcher le genre. Bien construit, relativement varié et reprenant l'essentiel des techniques de compositions et d'approches dramatiques de Vivaldi. Le tout fort bien interprété. Il reste encore aujourd'hui l'un de mes preferés. Pour ceux qui apprécient les instrumentations plus variées et des airs plus complexes, il vaut mieux commencer par un autre...

b) Motezuma: Alan Curtis, Complesso Barocco, Archiv Production (DG).

Ce n'est pas mon preferé, mais pour ceux qui viennent des opéras classiques voire romantiques pour découvrir Vivaldi il peut s'imposer. Il s'agit d'un opéra complexe musicalement, des airs très variés (instrumentation, vitesse, voix etc..) d'un style assez tardif et peut être moins caractéristique de l'écriture vivaldienne par rapport à l'Olimpiade ou Bajazet par exemple. Si je me souviens pas mal d'airs sont à plusieurs voix.


c) Bajazet: Fabio Biondi, Europa Galante, Virgin Classics (EMI).

Dans la lignée de l'Olimpiade, de grands airs très celebres mais pas tous de Vivaldi lui-même, c'est un pasticcio. Tout est parfait, très carré, prévisible. On peut s'y ennuyer un peu peut-être d'autant plus que l'enregistrement de Biondi sent le studio à 100 mètres. Mais néanmoins, amha, on ne peut mourir sans avoir écouter certains des airs qui le composent!



d) Orlando Furioso: JC Spinosi, Ensemble Matheus, Naïve.

Un drame, un vrai. Personnellement (et pour le coup il y a de quoi remettre en cause tout mon attachement vivaldien) je l'écoute presque jamais. Pourtant, c'est ici que l'on trouvre l'air magnifique 'Sol da te" (ou un truc semblable!). Sinon pas d'airs caractéristiques, rien d'héroique mais une tension qui se construit à l'écoute sans interruption des 3cds. Dans cet opéra on ne peut objecter à Vivaldi d'user de facilités d'écritures et d'automatismes le tout camoufler sous 3-4 airs qui font de l'effet. Non, une vrai science de l'opéra pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge


Nombre de messages : 6307
Age : 33
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyVen 20 Avr 2007 - 15:16

Une fois que l'on a écouté ces 4 là on ne peut pas s'arreter en si bon chemin.

II/A écouter impérativement, par la suite:

a) Tito Manlio:
Ottavio Dantone, Accademia Bizantina, Naïve.

Entre le terriblement Vivaldien "Olimpiade" et un drame plus complexe comme "L'Orlando furioso". Comme toujours de sacrés airs (ah! Les airs de basse du début). Ca peut aussi constituer une excellente entrée en matière bien qu'à mon sens le soufflé retombe un peu. L'enregistrement est miraculeux de justesse de ton et d'engagement naturel.

b) Griselda: JC Spinosi, Ensemble Matheus, Naïve.

Beaucoup d'airs virtuoses et démonstratifs. Typiquement vivaldien, parfois lassant. Je ne me rappelle guère de la valeur du drame.

c) La vérita in cimento: JC Spinosi, Ensemble Matheus, Naïve.

Encore un opéra que l'on écoute de bout en bout sans se lasser. Bien sur la qualité de la construction n'atteint pas celle d'Orlando Furioso et la musique n'est pas aussi complexe que celle Motezuma, mais il a beaucoup de charme et mérite d'être entendu.


Dernière édition par le Ven 20 Avr 2007 - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge


Nombre de messages : 6307
Age : 33
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyVen 20 Avr 2007 - 15:23

III/Et pour finir son tour d'horizon:



a) Farnace
: Jordi Savall, le Concert des Nations, Alia Vox.

b) Orlando finto pazzo: Alessandro Marchi, Academia Montis Regalis, Naïve.

c) Arsilda regina di Ponto: Federico Sardelli, Modo Antiquo, CPO.

Amha, il s'agit d'un très bon cru qui, s'il était galvanisé par une bonne équipe de musiciens, ferait fureur.


IV/Et ceux que l'on espère:


a) La fida Ninfa:

Mon preferé d'entre tous peut-être, pas d'enregistrement disponible. Si Spinosi s'y attaque il sera à coup sur à classer dans les 3 premiers.

b) Giustino:

Curtis l'a enregistré, je n'ai pas tenu jusqu'au bout. Foireux.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 12408
Date d'inscription : 21/01/2007

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyVen 20 Avr 2007 - 15:27

Les 2 opéras de Vivaldi que j'ai sont:
Orlando Furioso par Claudio Scimone
Tito Manlio par Ottavio Dantone

thumright
Revenir en haut Aller en bas
arsen6203
Mélomaniaque
arsen6203


Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 02/02/2007

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyVen 20 Avr 2007 - 15:30

Oups, j'ai relu ton message et corrige mon erreur.
Montezuma est absent dans ta liste mais tu en parles ensuite... Donc cela fait au moins 19 opéras connus actuellement.

Petites précisions sur Montezuma: la musique de Montezuma a été redécouverte en 2002 à Berlin. Il existe un enregistrement de la musique par Curtis mais ce sera probablement le seul. En effet, la loi allemande sur le droit d'auteur attribue les droits à l'éditeur "actuel" dans la mesure ou la musique n'a jamais été éditée avant. Comme il n'existe pas de preuve que la musique de Montezuma a été édité avant la redécouverte, les droits appartiennent à la bibiliothèque de Berlin jusqu'en 2052 (ou 2072 je ne sais plus). Résultat, les dernières représentations de l'oeuvre et un autre enregistrement non autorisés ont été bloqués par le pseudo-éditeur...
Attention la version de Montezuma par Malgoire (antérieure à 2002) n'est qu'un pastiche.
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge


Nombre de messages : 6307
Age : 33
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyVen 20 Avr 2007 - 15:32

En effet, oui. Heureusement, que pour une fois, Curtis est parvenu à pondre quelque chose de très correct.
Revenir en haut Aller en bas
arsen6203
Mélomaniaque
arsen6203


Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 02/02/2007

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyVen 20 Avr 2007 - 15:41

De Vivaldi, sinon j'aime beaucoup sa "Dorilla in Tempe" mais il faudrait que je réécoute l'enregistrement de Bezzina pour donner plus de détails (Le motif du Printemps est repris dans le coeur d'entrée).
J'ai également le couronnement de Dario par Bezzina mais je n'en ai pas d'aussi bon souvenirs.
Je suis un peu décu par Orlando Furioso (Spinosi) qui me laisse une impression de tourner en rond (mais je ne l'ai écouté qu'une seule fois donc...). Ceci dit Jennifer Larmore est excellente.
Revenir en haut Aller en bas
Melo mann
Mélomane du dimanche



Nombre de messages : 28
Age : 69
Date d'inscription : 11/11/2006

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyDim 22 Avr 2007 - 18:25

[quote="Jorge"]Tout d'abord il faut savoir que sur la totalité des opéras que Vivaldi a composés beaucoup sont désormais perdus. Sur les restants (voir liste ci-après) quelqu'uns n'ont pas encore été enregistrés et d'autres très mal. Je me contenterai donc de dresser une discographie de ce qui est écoutable et facilement disponible.

En tout il nous reste 18 opéras de vivaldi:

Et judita triumphans. C'est un oratorio mais bon c'est vraiment différent?
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge


Nombre de messages : 6307
Age : 33
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyDim 22 Avr 2007 - 18:28

Un peu, en tout cas, c'est une oeuvre que j'adore:

version Alessandro de Marchi, Academia Montis Regalis chez Naïve.
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyDim 6 Mai 2007 - 14:22

Aujourd'hui j'ai acheté avec le Monde 2 Tito Manlio dirigé par Sardelli avec Elisabeth Scholl. Une vraie découverte ! C'est vraiment bien, dommage qu'il m'est fallut autant de temps pour m'en rendre compte !
Maintenant je m'interroge, ai-je une bonne version ? Ou c'est à oublier ? Que me conseillez-vous sinon ? J'ai aucuns reperes pour Vivaldi hormis pour sa musique religieuse. Wink
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyDim 6 Mai 2007 - 15:30

J'ai suivi les conseils toujours avisés de David concernant Montezuma. C'est vrai que c'est moins démonstratif que ses opéras plus connus.

Globalement moins de virtuosité qui interrompt moins le discours du recitativo, donne moins l'impression de cette alternance mécanique entre airs et parlando. Toujours ce sens dramatique vocal, pathétique et enthousiasme.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 12408
Date d'inscription : 21/01/2007

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyDim 6 Mai 2007 - 16:54

Karajan67 a écrit:
Aujourd'hui j'ai acheté avec le Monde 2 Tito Manlio dirigé par Sardelli avec Elisabeth Scholl. Une vraie découverte ! C'est vraiment bien, dommage qu'il m'est fallut autant de temps pour m'en rendre compte !
Maintenant je m'interroge, ai-je une bonne version ? Ou c'est à oublier ? Que me conseillez-vous sinon ? J'ai aucuns reperes pour Vivaldi hormis pour sa musique religieuse. Wink

Ma version est: Academia Bizantina: Ottavio Dantone
Nicola Ulivieri – Karina Gauvin – Ann Hallenberg – Marijana Mijanovic
Et c'est excellent!! (à mon humble avis) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyDim 6 Mai 2007 - 17:26

Ca me tente ! J'ai vraiment etait souffler par celle avec Scholl. Alors si celle-ci lui est superieure je n'ose imaginer.
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch


Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyMar 25 Sep 2007 - 18:26

Je viens de prendre cet opera,

Atenaide, dans une version toute nouvelle : Sandrine Piau, Vivica Genaux, Paul Agnew, Nathalie Stutzmann, Romina Basso, Guillemette Laurens, Stefano Ferrari.

Un orchestre Modo Antiquo dirigé par Frederico Maria Sardelli.

Vivaldi: opéras 51-GCOoor7L._SS400_

Premières minutes d'écoute : ça a l'air plus que très très bon et même meilleur que ça. Miam ! Ca faisait longtemps que ne m'étais pas écouté une petite friandise Vivaldi bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Morloch
Lou ravi
Morloch


Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyMar 25 Sep 2007 - 19:20

Bien bon, j'écoute ça, et je ne suis pas le livret donc je n'ai pas la moindre idée de ce qui se passe. Mais tout les chanteurs des voix extraordinaires - bon sang ces ornementations c est pas humain ! - , tout le monde paraît déchaîné. Avec cette intensité dans les expressions ils arriveront jamais au dernier acte vivants c'est pas possible.

Va falloir que je regarde ce livret pour comprendre ce qui justifie tant d'émotions Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Morloch
Lou ravi
Morloch


Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyMer 26 Sep 2007 - 1:57

Il y a même un site internet comme pour les blockbusters Shocked

http://www.vivaldi-atenaide.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Morloch
Lou ravi
Morloch


Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyMer 26 Sep 2007 - 21:20

Achevé l'écoute intégrale avec le livret, j'ai donc compris le pourquoi de tous les déchaînements vocaux Very Happy

Et je suis ennuyé, parce qu'après cette écoute, je ne sais pas quelle attitude adopter à part celle du Lou Ravi Cool Si il y avait une nuance à apporter, c'est que c'est un studio, donc tout ne sonne pas naturel. Cela dit, vu l'engagement émotionnel de toute l'équipe de chanteurs et de l'orchestre, il faudrait être bien difficile pour ne pas trouver ça vivant.

L'opera est un opera tardif de Vivaldi, et c'est peut-être une bonne porte d'entrée dans l'univers de ses operas car il s'agit d'une sorte de "best-of" écrit par le vénitien Vivaldi lui-même pour séduire le public florentin après un grand succès dans cette ville en 1727 avec l'Ipermestra.

Cet Atenaide de 1728 comporte quelques airs originaux mais beaucoup de reprises de tubes vivaldiens avec de nouvelles paroles. Le livret baroque permet l'expression de la plus grande palette d'émotions et de passions possibles, et quand Vivaldi peut placer un air avec des sentiments contradictoires, il n'hésite pas. C'est vivant, varié, prenant, avec des récitatifs d'une grande intensité dramatique et musicalement très riches - par exemple celui de la scène 7 du 3eme acte qui précède un des grands airs de l'héroïne Eudossa "In bosco romito" (dans un bois solitaire) est à tomber par terre.

Equipe de chanteurs homogène - même en cherchant à tout prix un point faible je ne vois pas où on pourrait le trouver de ce côté qui ont tous une technique de chant baroque éprouvée, avec des ornementations vocales à la limite du croyable, parfois plus de 20 secondes pour prononcer un seul mot comme " gloria" ou " sospiro" tant il y a de vocalises Shocked

La star de cet opera est l'Eudossa de Sandrine Piau, extraordinaire, mais elle est plus que bien entourée avec Vivica Genaux, Romina Basso, Guillemette Laurens, Paul Agnew et Nathalie Stutzmann, et Stefano Ferrari qui joue le rôle du seul fourbe de cette histoire. C'est une sorte de feu d'artifice du chant baroque avec un enthousiasme collectif palpable à l'écoute. En plus, comme c'est un opera conçu pour une troupe de chanteurs dans laquelle chacun souhaitait briller, personne n'est privé de grands airs.

Frederico Maria Sardelli mène tout ce petit monde d'une allure déguingandée et en dramatisant à fond la partition, sans jamais tomber dans des ruptures de tempos extrèmes. Très réussi d'équilibre et de classe.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Invité
Invité




Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyMer 26 Sep 2007 - 21:26

comme le reste de la série, mais là encore plus, à travers le prisme de cette découverte par compte-rendu successifs (-encore ne saura-t-on rien des motifs du déchaînement-), ça suscite la curiosité. Et puis si les héroïnes s'appellent Athenaïs et Eudoxie... on se croirait en plein dans Guez de Balzac et la carte du tendre
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge


Nombre de messages : 6307
Age : 33
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyMer 26 Sep 2007 - 21:30

Dans les extraits que l'on peut voir ou entendre, il me semble qu'il y a deux points faibles: Laurens, qui n'a plus la voix d'autrefois et Ferrari qui a un timbre qui me sied très mal.

Sinon, quelque part je pense être frustré: dans certains airs il y a plus de théâtre que de voix. Quand j'écoute un disque d'opéra je me fous éperdument du jeu théâtral et je ne supporte pas, quand privés de scène pour transmettre les sentiments et les façons d'être, les chanteurs utilisent leur voix pour bien montrer qu'il y a une histoire. Je veux de l'art lyrique à l'état pur sans considérations autres. C'est quelle catégorie chez DLM ça?
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch


Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyMer 26 Sep 2007 - 21:34

sud273 a écrit:
-encore ne saura-t-on rien des motifs du déchaînement

Sisi, c'est simple. Eudossa poursuivie des assuiduités du prince d'Athènes Varane s'est enfuie avec son père Leontino pour la byzance romaine, elle s'est fait une copine de Pulcheria, la soeur de l'empereur Teodosio. Du coup Teodosio et Eudossa qui a pris le nom d'Atenaide se sont rencontrés et veulent se marier, mais Marziano, un général est amoureux de Pulcheria, ce qui rend jaloux Probo qui décide de faire des sales coups dans le dos des autres. Sur ce arrive à Byzance Varane, l'amoureux éconduit du début qui est aussi un super pote de Teodosio mais ni l'un ni l'autre ne savent que Atenaide et Eudossa sont une seule et même personne.

Voilà, c'est la situation de départ. Ensuite ça se complique un peu et tout le monde passe par toutes la palette des émotions existantes.


Dernière édition par le Mer 26 Sep 2007 - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Morloch
Lou ravi
Morloch


Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyMer 26 Sep 2007 - 21:45

Jorge a écrit:
Dans les extraits que l'on peut voir ou entendre, il me semble qu'il y a deux points faibles: Laurens, qui n'a plus la voix d'autrefois

Tu es un peu dur, techniquement ça me paraît impeccable, et le timbre est beau.

Citation :
et Ferrari qui a un timbre qui me sied très mal.

Bah, c'est le méchant, il a une voix de méchant vador

Citation :
Sinon, quelque part je pense être frustré: dans certains airs il y a plus de théâtre que de voix. Quand j'écoute un disque d'opéra je me fous éperdument du jeu théâtral et je ne supporte pas, quand privés de scène pour transmettre les sentiments et les façons d'être, les chanteurs utilisent leur voix pour bien montrer qu'il y a une histoire. Je veux de l'art lyrique à l'état pur sans considérations autres.

Je ne trouve pas qu'on soit privé d'art lyrique dans cet enregistrement Confused

Citation :
C'est quelle catégorie chez DLM ça?


Tiens je ne retrouve plus le classement.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 27 Sep 2007 - 0:46

Merci Morloch pour l'introduction !

Jorge a écrit:
Dans les extraits que l'on peut voir ou entendre, il me semble qu'il y a deux points faibles: Laurens, qui n'a plus la voix d'autrefois et Ferrari qui a un timbre qui me sied très mal.
Jorge, sans vouloir être désagréable, tu es complètement à côté... Pour avoir entendu Guillemette en salle tout récemment, elle n'a jamais aussi bien chanté qu'en ce moment.
Et les extraits que j'ai pu entendre du disque me le confirment...

Sa technique est plus sûre que jamais, et du coup son timbre parfaitement épanoui. Pas la moindre trace de fatigue.

Par ailleurs, son éloquence et son inventivité en couleurs et phrasés est toujours aussi géniale.


Quant à Ferrari, jamais compris pourquoi il était de bon ton de faire la fine bouche : voix bien timbrée, agile, assez expressive. Pour un ténor, c'est difficile, et c'est très réussi.


Citation :
Sinon, quelque part je pense être frustré: dans certains airs il y a plus de théâtre que de voix. Quand j'écoute un disque d'opéra je me fous éperdument du jeu théâtral et je ne supporte pas, quand privés de scène pour transmettre les sentiments et les façons d'être, les chanteurs utilisent leur voix pour bien montrer qu'il y a une histoire.
C'est justement tout l'intérêt du genre opéra, scène ou pas... C'est en tout cas pour cela qu'il a été créé (et le seria n'en est qu'une médiocre trahison).


Citation :
Je veux de l'art lyrique à l'état pur sans considérations autres. C'est quelle catégorie chez DLM ça?
Catégorie 2 : les Glottophages.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité




Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 27 Sep 2007 - 0:49

et moi? catégorie quoi?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 27 Sep 2007 - 0:56

sud273 a écrit:
et moi? catégorie quoi?
Catégorie 3, sans doute, le public "musical". Mais il n'y a pas de tranche "spécialité raretés et mauvais goût absolus", tu es inclassable. Smile

La classification est ici :
classik.forumactif.com/Musique-Divers-f8/Musique-sur-Youtube-t1130-160.htm .
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88817
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 27 Sep 2007 - 6:01

Jorge a écrit:

Sinon, quelque part je pense être frustré: dans certains airs il y a plus de théâtre que de voix. Quand j'écoute un disque d'opéra je me fous éperdument du jeu théâtral et je ne supporte pas, quand privés de scène pour transmettre les sentiments et les façons d'être, les chanteurs utilisent leur voix pour bien montrer qu'il y a une histoire. Je veux de l'art lyrique à l'état pur sans considérations autres.

L'art lyrique, il me semble, c'est précisément chant + théâtre...
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge


Nombre de messages : 6307
Age : 33
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 27 Sep 2007 - 12:01

DavidLeMarrec a écrit:

Jorge, sans vouloir être désagréable, tu es complètement à côté... Pour avoir entendu Guillemette en salle tout récemment, elle n'a jamais aussi bien chanté qu'en ce moment.
Sa technique est plus sûre que jamais, et du coup son timbre parfaitement épanoui. Pas la moindre trace de fatigue.

Disons que je n'ai jamais aimé son timbre de voix, alors.

Citation :

Quant à Ferrari, jamais compris pourquoi il était de bon ton de faire la fine bouche : voix bien timbrée, agile, assez expressive. Pour un ténor, c'est difficile, et c'est très réussi.

Je ne connaissais pas ce chanteur. C'est juste à l'écoute: ce genre de couleur vocale ne me plait pas. Pour la technique je ne doute de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge


Nombre de messages : 6307
Age : 33
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 27 Sep 2007 - 12:05

Xavier a écrit:
Jorge a écrit:

Sinon, quelque part je pense être frustré: dans certains airs il y a plus de théâtre que de voix. Quand j'écoute un disque d'opéra je me fous éperdument du jeu théâtral et je ne supporte pas, quand privés de scène pour transmettre les sentiments et les façons d'être, les chanteurs utilisent leur voix pour bien montrer qu'il y a une histoire. Je veux de l'art lyrique à l'état pur sans considérations autres.

L'art lyrique, il me semble, c'est précisément chant + théâtre...

Oui mais par exemple, l'air d'alto de Nathalie Stutzmann "Cor mio che" est théâtralisé à mort. La comparaison avec Sara Mingardo dans ce même air est sans appel. Cet autre enregistrement (hors contexte, captation d'un récital) fait musicalement l'impasse sur l'histoire mais ravi mes oreilles sur le plan uniquement vocal.
Revenir en haut Aller en bas
Pan
Mélomane chevronné
Pan


Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 27 Sep 2007 - 12:15

DavidLeMarrec a écrit:
La classification est ici :
classik.forumactif.com/Musique-Divers-f8/Musique-sur-Youtube-t1130-160.htm .
Demande de précisions :
Citation :
1) Public "familial". Public plus ou moins occasionnel, qui va à l'opéra voir des choses gaies ou touchantes. Mozart, Rossini, Verdi, Puccini lui vont bien.

2) Public "vocal". Public plus assidu, plus passionné, qui connaît les piliers du répertoire et écoute d'abord les chanteurs. D'eux seuls dépend leur satisfaction. Goût pour les oeuvres qui demandent de grands moyens : Donizetti, Verdi, Wagner, Strauss. Dans cette catégorie, on trouve des gens qui aiment les deux répertoires simultanément, donc.

3) Public "musical". Va à l'opéra pour la musique, écouter des oeuvres. Généralement avec les mêmes attentes que pour l'instrumental : il faut que l'oeuvre tienne la route. Mozart, Wagner, Strauss, Debussy, Prokofiev... voire des périodes postérieures.

4) Public "contemporain". Groupe de spectateurs attachés à la musique contemporaine qui se rend aussi à l'opéra, mais uniquement pour le contemporain ou, au minimum, le vingtième un peu novateur.

5) Public "théâtral". Se rend à l'opéra sur des critères théâtraux (sujet, intérêt de la pièce, impact dramatique).

6) Public "apparat". Se rend à l'opéra par "habitude de classe", voire pour des raisons de relations publiques. Essentiellement parisien.
Pour la catégorie 2, qu'est-ce que tu entends par les deux répertoires ? Wagner et Verdi ?
Sinon, est-ce vrai que tu es de la catégorie 6 (mâtiné de catégorie 5) ?
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 27 Sep 2007 - 13:34

Pan a écrit:
[
Pour la catégorie 2, qu'est-ce que tu entends par les deux répertoires ? Wagner et Verdi ?
Sinon, est-ce vrai que tu es de la catégorie 6 (mâtiné de catégorie 5) ?

Je vais répondre à la place de David.

Je crois qu'il fait allusion à l'immonde répertoire belcantiste pour Verdi et autres Italiens et aux sublimes oeuvres germaniques postromantiques de Wagner, Strauss. fleurs

Pour sa catégorie, il est vrai que David dont l'entregent n'est plus à vanter loue une loge à l'année au théâtre. Il peut ainsi y recevoir toute la société éminente de la ville, c'est un lieu célébré dans les milieux distingués et cultivés et dont le sésame apporte renommée aux heureus élus.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 27 Sep 2007 - 13:39

Pour défendre Jorge pour une fois... Mr. Green

Il conviendrait de remarquer que l'ineptie habituelle du livret vivaldien est telle qu'il n'y a aucun intérêt dramatique à suivre le développement de l'action. Par contre comme Jorge le souligne bien, l'action est à elle seule contenue dans le déroulement de l'aria qui chez Vivaldi peut atteindre au sublime, une dizaine de sentiments se bousculant en 5 à 10 minutes pour scénariser ainsi toute l'action interne au personnage.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 27 Sep 2007 - 22:28

Jorge a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Jorge, sans vouloir être désagréable, tu es complètement à côté... Pour avoir entendu Guillemette en salle tout récemment, elle n'a jamais aussi bien chanté qu'en ce moment.
Sa technique est plus sûre que jamais, et du coup son timbre parfaitement épanoui. Pas la moindre trace de fatigue.

Disons que je n'ai jamais aimé son timbre de voix, alors.
Là, je te crois volontiers, parce que la voix est franchement bizarre. Mais quelle éloquence souveraine, quelle chaleur expressive ! Je suis fou de Guillemette, il faut bien que je le confesse.


Jorge a écrit:
Xavier a écrit:
Jorge a écrit:

Sinon, quelque part je pense être frustré: dans certains airs il y a plus de théâtre que de voix. Quand j'écoute un disque d'opéra je me fous éperdument du jeu théâtral et je ne supporte pas, quand privés de scène pour transmettre les sentiments et les façons d'être, les chanteurs utilisent leur voix pour bien montrer qu'il y a une histoire. Je veux de l'art lyrique à l'état pur sans considérations autres.

L'art lyrique, il me semble, c'est précisément chant + théâtre...

Oui mais par exemple, l'air d'alto de Nathalie Stutzmann "Cor mio che" est théâtralisé à mort. La comparaison avec Sara Mingardo dans ce même air est sans appel. Cet autre enregistrement (hors contexte, captation d'un récital) fait musicalement l'impasse sur l'histoire mais ravi mes oreilles sur le plan uniquement vocal.
Stutzmann en fait parfois des tonnes de façon un peu affectée et très préméditée, c'est vrai (et c'est potentiellement agaçant dans le lied), mais dans Vivaldi, je trouve qu'elle s'en sort très bien.

Evidemment, la comparaison avec Mingardo, qui n'est pas précisément ce qu'on pourrait appeler une actrice bouleversante, doit être éloquente.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 27 Sep 2007 - 22:31

Pan a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
La classification est ici :
classik.forumactif.com/Musique-Divers-f8/Musique-sur-Youtube-t1130-160.htm .
Demande de précisions :
Citation :
1) Public "familial". Public plus ou moins occasionnel, qui va à l'opéra voir des choses gaies ou touchantes. Mozart, Rossini, Verdi, Puccini lui vont bien.

2) Public "vocal". Public plus assidu, plus passionné, qui connaît les piliers du répertoire et écoute d'abord les chanteurs. D'eux seuls dépend leur satisfaction. Goût pour les oeuvres qui demandent de grands moyens : Donizetti, Verdi, Wagner, Strauss. Dans cette catégorie, on trouve des gens qui aiment les deux répertoires simultanément, donc.

3) Public "musical". Va à l'opéra pour la musique, écouter des oeuvres. Généralement avec les mêmes attentes que pour l'instrumental : il faut que l'oeuvre tienne la route. Mozart, Wagner, Strauss, Debussy, Prokofiev... voire des périodes postérieures.

4) Public "contemporain". Groupe de spectateurs attachés à la musique contemporaine qui se rend aussi à l'opéra, mais uniquement pour le contemporain ou, au minimum, le vingtième un peu novateur.

5) Public "théâtral". Se rend à l'opéra sur des critères théâtraux (sujet, intérêt de la pièce, impact dramatique).

6) Public "apparat". Se rend à l'opéra par "habitude de classe", voire pour des raisons de relations publiques. Essentiellement parisien.
Pour la catégorie 2, qu'est-ce que tu entends par les deux répertoires ? Wagner et Verdi ?
Vartan a répondu : répertoire italien belcantiste et postbelcantiste + germanique postromantique. Des oeuvres de conception extrêmement différente, mais qui peuvent également satisfaire les amateurs de glottes sonores.


Citation :
Sinon, est-ce vrai que tu es de la catégorie 6 (mâtiné de catégorie 5) ?
En réalité, j'ai tendance à me reconnaître dans toutes les catégories (hors, sans doute, la première, même si je me rends volontiers écouter du Rossini), mais il faut bien reconnaître que ma première motivation est bien sûr la 6.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88817
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 27 Sep 2007 - 22:33

Citation :
3) Public "musical". Va à l'opéra pour la musique, écouter des oeuvres. Généralement avec les mêmes attentes que pour l'instrumental : il faut que l'oeuvre tienne la route. Mozart, Wagner, Strauss, Debussy, Prokofiev... voire des périodes postérieures.

Est-ce à dire que tu considères que Verdi et les belcantistes ne tiennent pas la route musicalement? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Markus
Mélomane averti
Markus


Nombre de messages : 375
Localisation : Genève
Date d'inscription : 29/11/2006

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 27 Sep 2007 - 22:35

Morloch a écrit:
sud273 a écrit:
-encore ne saura-t-on rien des motifs du déchaînement

Sisi, c'est simple. Eudossa poursuivie des assuiduités du prince d'Athènes Varane s'est enfuie avec son père Leontino pour la byzance romaine, elle s'est fait une copine de Pulcheria, la soeur de l'empereur Teodosio. Du coup Teodosio et Eudossa qui a pris le nom d'Atenaide se sont rencontrés et veulent se marier, mais Marziano, un général est amoureux de Pulcheria, ce qui rend jaloux Probo qui décide de faire des sales coups dans le dos des autres. Sur ce arrive à Byzance Varane, l'amoureux éconduit du début qui est aussi un super pote de Teodosio mais ni l'un ni l'autre ne savent que Atenaide et Eudossa sont une seule et même personne.

Voilà, c'est la situation de départ. Ensuite ça se complique un peu et tout le monde passe par toutes la palette des émotions existantes.

Ah, je n'ai pas tout compris Mr. Green , mais raconté de cette façon ça a l'air marrant (si seulement tous les livrets d'opéra pouvaient être aussi simples... )
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 27 Sep 2007 - 22:40

Xavier a écrit:
Citation :
3) Public "musical". Va à l'opéra pour la musique, écouter des oeuvres. Généralement avec les mêmes attentes que pour l'instrumental : il faut que l'oeuvre tienne la route. Mozart, Wagner, Strauss, Debussy, Prokofiev... voire des périodes postérieures.

Est-ce à dire que tu considères que Verdi et les belcantistes ne tiennent pas la route musicalement? Smile
Si tu on n'est pas sensible à l'aspect vocal et théâtral de l'opéra, oui, je crois qu'on peut utilement s'abstenir. A moins bien sûr de trouver les symphonies de Mozart terriblement subversives. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pan
Mélomane chevronné
Pan


Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyVen 28 Sep 2007 - 17:36

DavidLeMarrec a écrit:

En réalité, j'ai tendance à me reconnaître dans toutes les catégories (hors, sans doute, la première, même si je me rends volontiers écouter du Rossini), mais il faut bien reconnaître que ma première motivation est bien sûr la 6.
Par "habitude de classe" ou pour des raison de relations publiques ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyVen 28 Sep 2007 - 18:46

Pan a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

En réalité, j'ai tendance à me reconnaître dans toutes les catégories (hors, sans doute, la première, même si je me rends volontiers écouter du Rossini), mais il faut bien reconnaître que ma première motivation est bien sûr la 6.
Par "habitude de classe" ou pour des raison de relations publiques ?
Pour les deux.

Je descends d'une très ancienne famille aristocratique bretonne (Marc'heg signifie "le chevalier"), dont on trouve trace dès le XIVe siècle dans les archives, et qui a activement participé à la résistance contre l'oppression française, à l'exception notable du règne de Louis XI, où la famille figurait parmi les alliés de la couronne. De ce fait, me rendre à l'Opéra est un moyen de me distinguer de la roture, de prétendre aux formes les plus nobles et les plus totales de l'art afin de conserver la suprématie de nos pensers et, partant, de notre sang.

L'autre chose est tout simplement que j'ai besoin d'entretenir mon vaste carnet d'adresses avec les entrepreneurs de la région et les politiques, sinon de quoi vivrais-je ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyVen 28 Sep 2007 - 19:48

Je vous l'avais dit. Pourquoi ne me croit-on jamais ?
Revenir en haut Aller en bas
Pan
Mélomane chevronné
Pan


Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptySam 29 Sep 2007 - 8:26

DavidLeMarrec a écrit:
L'autre chose est tout simplement que j'ai besoin d'entretenir mon vaste carnet d'adresses avec les entrepreneurs de la région et les politiques, sinon de quoi vivrais-je ?
Et ne voudrais-tu pas enrichir ton carnet d'adresse d'un enseignant fauché qui aimerait bien aller au théâtre ? Il faut soigner ses relations avec l'Éducation nationale, premier employeur de la nation !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptySam 29 Sep 2007 - 9:24

Pan a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
L'autre chose est tout simplement que j'ai besoin d'entretenir mon vaste carnet d'adresses avec les entrepreneurs de la région et les politiques, sinon de quoi vivrais-je ?
Et ne voudrais-tu pas enrichir ton carnet d'adresse d'un enseignant fauché qui aimerait bien aller au théâtre ? Il faut soigner ses relations avec l'Éducation nationale, premier employeur de la nation !
Ah, mais je ne puis, je vis moi-même exclusivement de petits fours offerts et d'invitations en loge. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
Morloch


Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptySam 29 Sep 2007 - 12:08

Il faut enjoliver un peu Pan.

Tu n'as qu'à expliquer que tu es d'une ancienne famille bourguignonne malgré ton nom de Marcel Dubourg - là c'est simple tu brodes sur le thème " Dubourg" ça dérive de " de Bourbon " en patois local. Ensuite tu inventes un ancêtre Condottiere qui a fait les croisades au VIIIème siècle avec Charles Quint ou Jeanne d'Arc, quelque chose comme ça. Les détails importent peu, c'est la trame principale qui compte.

Et dans ce cas c'est bon, petits fours à volonté hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Pan
Mélomane chevronné
Pan


Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptySam 29 Sep 2007 - 14:09

DavidLeMarrec a écrit:
Je descends d'une très ancienne famille aristocratique bretonne (Marc'heg signifie "le chevalier")
Pour être précis, marc'heg veut dire seulement "chevalier". "LE chevalier", c'est 'AR marc'heg'. Cependant, dans la construction possessive, l'article saute: "marc'heg ar roue" = "LE chevalier du roi".
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge


Nombre de messages : 6307
Age : 33
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyLun 1 Oct 2007 - 20:24

Pour en revenir à l'Atenaïde, je retire ce que j'ai dit sur Guillemette Laurens: la voix n'a toujours pas gagné en volume mais la technique est plus volubile et l'émotion est bien plus palpable. Le timbre marche bien dans cet opéra mais les prises d'air sont parfois mal senties.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyMar 2 Oct 2007 - 1:06

Je l'y trouve moins souveraine que dans la Verità, c'est vrai, et surtout bien moins qu'en Melanto, côté italien...
Le volume n'est pas si petit que ça en salle, mais ça reste évidemment une voix "baroque", le formant est tout petit.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge


Nombre de messages : 6307
Age : 33
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 4 Oct 2007 - 13:24

Revirement de jurisprudence:

Ecoute d'un air archi connu de Vivaldi, repris une fois de plus dans cette Atenaide. Il est franchement massacré par Laurens: aucun volume, aucun souffle, aucune précision dans la réalisation des ornements. Evidemment quand on le connait dans la version aseptisée et médicale de Bajazet par Biondi cela fait un choc
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 4 Oct 2007 - 20:51

Je suis d'accord pour dire que Laurens est moins magnétique qu'ailleurs dans cette Atenaide, mais parler de massacre est aux confins du n'importe quoi et de l'indécence.

Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyJeu 4 Oct 2007 - 23:36

Oui ! Nous hululons au scandale ! fouet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyVen 5 Oct 2007 - 0:18

prenons de vrais chanteurs et des instruments dignes de ce nom et nous pourrons hulluler. A force de tempî ridiculement outrés, de continuo omniprésent, de prouesses vocales en dépit du souffle et de la beauté de l'émission, on néglige la musique tout de même: ça devient aussi pittoresque que du Purcell des années 50.
L'oeuvre semble intéressante. Je reste réservé sur cette interprêtation réussie mais triviale. Ce n'est pas sans charme, mais au fond, c'est du cirque!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptyVen 5 Oct 2007 - 1:59

Après 45 ans de musique, Sud découvre le principe du seria. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend


Nombre de messages : 9166
Age : 55
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras EmptySam 19 Jan 2008 - 19:03

Vivaldi: opéras Olimpiadehh5

Voilà ce que je me suis offert pour mon premier Opéra, moi qui était fermé
à tout ce qui est "chanté"
Le contenu est a l'image de la photo du contenant.
En première page de ce topic cet opéra est déjà cité, et pour en avoir encore entendu dire du bienet en avoir écouté 2 ou 3 brides je me suis donc lancé dans l'aventure.
Aucun regret c'est absolument grandiose, certains passages sont tout simplement enivrant.
Bref Vivaldi me transmet toujours ce même enthousiasme
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Vivaldi: opéras Empty
MessageSujet: Re: Vivaldi: opéras   Vivaldi: opéras Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Vivaldi: opéras
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Antonio VIVALDI – Opéras
» Vivaldi - Gloria
» Vivaldi - Les 4 saisons (et autres concertos pour violon)
» Bons plans CD
» Vivaldi: divers (sujet bordélique, classé archive...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: