Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : la prochaine extension ...
Voir le deal

 

 Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...

Aller en bas 
+60
Francesco
saint corentin
Fiordiligi
Mrguitarcat
Hollander
malko
Montfort
PIT
Анастасия231
bAlexb
Hippolyte
eleanore-clo
Martine
Wagneropathe
Figaro
Pelléas
Siegmund
Zémire
Ino
Rameau
Kiwi
Radames
ciao
Vocalises
AD
Otello
Jules Biron
Polyeucte
Jorge
Richard
Dave
Cololi
Brünnhilde
aurele
Hidraot
Guillaume
Cleme
Zip
Kia
Mariefran
Lysandre
antrav
Mehdi Okr
Zoé Dessay
Pison Futé
Morloch
calbo
DavidLeMarrec
Liana
MXT
enie
Capri
Kermit
gaston
Stanislas Lefort
Ouf1er
Jaky
Bezout
Xavier
Cadbury Fan
64 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 16 ... 20  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97604
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 21:11

aurele a écrit:
Par ailleurs, elle assume crânement les aigus de la gavotte, ce qui n'était déjà plus le cas de Dessay en 2007.
Savoureux. Laughing

Sérieusement, où est le problème, à part que le timbre est moins joli que dix ans plus tôt - ce qui par ailleurs se discute ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 21:21

DavidLeMarrec a écrit:
Sérieusement, où est le problème, à part que le timbre est moins joli que dix ans plus tôt - ce qui par ailleurs se discute ?

La voix de Dessay a blanchi, il n'y a pas de médium, le brillant dans l'aigu et le suraigu a disparu, le grave est pauvre. Cela fait du bien quand on la réécoute dans ce qu'elle a laissé au disque dans les années 1990 ou ce qu'elle a fait à la scène à cette époque là, quand on l'écoute dans le répertoire qui était idéal pour elle mais Madame a préféré prendre une autre voix. Jusqu'en 2000, la voix tenait encore la route mais depuis, c'est une dégradation de plus en plus manifeste. Son Ophélie de Barcelone de 2003 m'a plu globalement malgré quelques limites et un détimbrement qui commençait à apparaître. Sa Manon de 2007 n'était pas catastrophique, sa Marie de la même année à Covent Garden est plus contestable car elle tombe dans l'hystérie mais par exemple, elle offre une interprétation sensible de l'air "Il faut partir". Ce rôle est à part d'ailleurs car il s'inscrit dans la tradition belcantiste. Disons que c'est ce qu'elle a fait de moins pire avec Lucie (même si je ne la connais pas encore en entier dans ce rôle différent du rôle italien) dans le répertoire belcantiste.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97604
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 21:24

aurele a écrit:
La voix de Dessay a blanchi, il n'y a pas de médium, le brillant dans l'aigu et le suraigu a disparu, le grave est pauvre.
Le problème, c'est que moi je trouve que la voix de Dessay est au contraire plus belle de 2000 à 2005 qu'avant (et qu'après elle décline mais reste plus belle qu'avant, sauf pour le suraigu en effet).

Ta description est quand même terriblement exagérée : ce sont des chanteurs censés exécuter des partitions, pas des surhommes qui doivent avoir toutes les qualités à la fois... Toi qui pratiques le chant, tu a dû t'apercevoir que rien pour produire un son correcte dans le médium, il y a un travail considérable...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 21:35

DavidLeMarrec a écrit:
Toi qui pratiques le chant, tu a dû t'apercevoir que rien pour produire un son correcte dans le médium, il y a un travail considérable...

Je ne prends pas de cours de chant. C'est un art difficile, je ne le nie pas et je devrais être plus respectueux vis à vis de Natalie Dessay. Néanmoins, on peut dire qu'elle s'est complètement plantée dans l'orientation de sa carrière et je pense que c'est un véritable gâchis quand on imagine ce qu'elle aurait pu nous proposer dans le répertoire français ou même le répertoire mozartien : Susanna, Despina, Ilia et Pamina (elle aurait pu le chanter + qu'une seule fois).
Revenir en haut Aller en bas
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe


Nombre de messages : 1476
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 21:39

aurele a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Toi qui pratiques le chant, tu a dû t'apercevoir que rien pour produire un son correcte dans le médium, il y a un travail considérable...

Je ne prends pas de cours de chant. C'est un art difficile, je ne le nie pas et je devrais être plus respectueux vis à vis de Natalie Dessay. Néanmoins, on peut dire qu'elle s'est complètement plantée dans l'orientation de sa carrière

On peut aussi dire que Cecilia Bartoli ne sait pas vocaliser, que Waltraud Meier n'a aucune présence, que Lucia Popp était une soubrette, que Fischer-Dieskau était con comme la lune et que Nicolaï Ghiaurov n'était pas sonore, pour continuer sur cette lancée. Stricto sensu on peut tout dire.
On peut aussi dire, et cette fois on aura raison, que Dessay ne s'est objectivement pas trompée dans le virage belcantiste de sa carrière, puisqu'elle l'a négocié il y a déjà quelques années, qu'elle n'est pas devenue aphone pour autant et que les scènes mondiales ne semblent pas indifférentes à ce qu'elle propose dans ce répertoire.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 21:49

Wagneropathe a écrit:
On peut aussi dire, et cette fois on aura raison, que Dessay ne s'est objectivement pas trompée dans le virage belcantiste de sa carrière, puisqu'elle l'a négocié il y a déjà quelques années, qu'elle n'est pas devenue aphone pour autant et que les scènes mondiales ne semblent pas indifférentes à ce qu'elle propose dans ce répertoire.

Ses ennuis vocaux et ses deux opérations en 2002 et en 2004-2005 prouvent qu'elle a mal utilisé sa voix, qu'elle a trop forcé sur ses moyens de soprano léger. Elle a beaucoup perdu de sa brillance vocale en 10 ans si on commence à partir de 2000. En voulant se diriger vers le répertoire de Maria Callas et Joan Sutherland qui avaient 1000 fois plus de moyens qu'elle et qui savaient comment interpréter le répertoire belcantiste, elle a fait fausse route selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe


Nombre de messages : 1476
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 21:51

aurele a écrit:
Wagneropathe a écrit:
On peut aussi dire, et cette fois on aura raison, que Dessay ne s'est objectivement pas trompée dans le virage belcantiste de sa carrière, puisqu'elle l'a négocié il y a déjà quelques années, qu'elle n'est pas devenue aphone pour autant et que les scènes mondiales ne semblent pas indifférentes à ce qu'elle propose dans ce répertoire.

Ses ennuis vocaux et ses deux opérations en 2002 et en 2004-2005 prouvent qu'elle a mal utilisé sa voix, qu'elle a trop forcé sur ses moyens de soprano léger. Elle a beaucoup perdu de sa brillance vocale en 10 ans si on commence à partir de 2000. En voulant se diriger vers le répertoire de Maria Callas et Joan Sutherland qui avaient 1000 fois plus de moyens qu'elle et qui savaient comment interpréter le répertoire belcantiste, elle a fait fausse route selon moi.

Ouais, y'a pas de fumée sans feu, quoi...
Prends garde, avec des raisonnements de ce type on peut dire beaucoup d'âneries. C'est pas en khâgne que tu t'autoriserais une telle facilité, si ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 21:56

Wagneropathe a écrit:
Ouais, y'a pas de fumée sans feu, quoi...

Je reconnais que ce que j'ai dit est très simpliste. Ces problèmes vocaux peuvent s'expliquer par d'autres facteurs : surmenage notamment qui engendre du stress, mauvaise gestion de l'instrument et peut être d'autres facteurs. Le premier est très probable d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 21:57

aurele a écrit:
Ses ennuis vocaux et ses deux opérations en 2002 et en 2004-2005 prouvent qu'elle a mal utilisé sa voix, qu'elle a trop forcé sur ses moyens de soprano léger. Elle a beaucoup perdu de sa brillance vocale en 10 ans si on commence à partir de 2000. En voulant se diriger vers le répertoire de Maria Callas et Joan Sutherland qui avaient 1000 fois plus de moyens qu'elle et qui savaient comment interpréter le répertoire belcantiste, elle a fait fausse route selon moi.

Et qui te dis que ce n'est pas parce qu'elle sentait sa voix décliner qu'elle a changé de répertoire?
Et puis des sopranos légers qui ont une carrière de plus de 20 ans, tu peux m'en citer beaucoup? Mesplé oui... mais bon, c'est quand même logique qu'une telle voix puisse évoluer...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 22:02

Polyeucte a écrit:
Et qui te dis que ce n'est pas parce qu'elle sentait sa voix décliner qu'elle a changé de répertoire?

Objectivement, Lucia, Violetta, Sonnambula ne sont pas des rôles pour son gabarit vocal. C'est un mauvais calcul de sa part que de s'être tournée vers ce genre de rôles, surtout si elle sentait que sa voix déclinait.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 22:35

aurele a écrit:
Objectivement, Lucia, Violetta, Sonnambula ne sont pas des rôles pour son gabarit vocal. C'est un mauvais calcul de sa part que de s'être tournée vers ce genre de rôles, surtout si elle sentait que sa voix déclinait.

Ah? Parce que Mady Mesplé, Mado Robin, Lily Pons ou même Janine Micheau, elles se sont explosées la voix en chantant ces rôles?
Ce n'est pas parce qu'ils ne correspondent pas exactement à ce qui a été utilisé pour la création que des moyens sont forcément mauvais pour un rôle! D'un point de vue usure de l'instrument je veux dire!
Et justement, je pense Dessay assez intelligente pour savoir justement gérer sa voix sans forcer pour se créer une autre voix! Sinon, elle aurait assombri pour avoir une couleur autre... et là du coup aurait abimé sa voix!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 22:43

Polyeucte a écrit:
Ah? Parce que Mady Mesplé, Mado Robin, Lily Pons ou même Janine Micheau, elles se sont explosées la voix en chantant ces rôles?
Ce n'est pas parce qu'ils ne correspondent pas exactement à ce qui a été utilisé pour la création que des moyens sont forcément mauvais pour un rôle! D'un point de vue usure de l'instrument je veux dire!

On revient de toute manière au problème de la voix du rôle. Depuis, il y a eu des chanteuses beaucoup plus adéquates que les sopranos légers pour ce répertoire : Callas, Sutherland, Sills, Moffo, Scotto, Gruberova et Netrebko notamment.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97604
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 22:47

Ce n'est pas de la voix du rôle que Polyeucte parlait, miais du fait qu'il était possible de chanter sans forcer des rôles qui ne sont pas forcément dans sa catégorie théorique... et donc que Dessay n'avait pas forcément des problèmes vocaux à cause de ses prises de rôle. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 22:49

DavidLeMarrec a écrit:
Ce n'est pas de la voix du rôle que Polyeucte parlait, miais du fait qu'il était possible de chanter sans forcer des rôles qui ne sont pas forcément dans sa catégorie théorique... et donc que Dessay n'avait pas forcément des problèmes vocaux à cause de ses prises de rôle. Smile

Admettons, elle se fourvoie néanmoins en chantant ce répertoire. Certains l'apprécient dans celui-ci et tant mieux pour eux. Néanmoins, je persisterai à dire qu'elle a fait n'importe quoi et qu'elle aurait pu défendre brillamment un autre répertoire.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97604
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 22:52

aurele a écrit:
Admettons, elle se fourvoie néanmoins en chantant ce répertoire.
Elle est sans doute moins avisée que toi. Smile

Pour ma part, ça dépend des rôles, mais j'ai beaucoup aimé ses extraits de Giulietta de Bellini, par exemple. Sa Somnambule, sa Lucia, sa Marie et sa Traviata m'intéressent bien moins, mais avec la voix qu'elle a, à moins de vivre de raretés françaises ou des quelques scies qu'elle a chantées pendant longtemps, ça risque être compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe


Nombre de messages : 1476
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 23:16

aurele a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ce n'est pas de la voix du rôle que Polyeucte parlait, miais du fait qu'il était possible de chanter sans forcer des rôles qui ne sont pas forcément dans sa catégorie théorique... et donc que Dessay n'avait pas forcément des problèmes vocaux à cause de ses prises de rôle. Smile

Admettons, elle se fourvoie néanmoins en chantant ce répertoire.

Beh non, si on l'admet, on admet aussi qu'elle ne se fourvoie pas. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Fév 2011 - 23:20

Wagneropathe a écrit:
Beh non, si on l'admet, on admet aussi qu'elle ne se fourvoie pas. Rolling Eyes

Le surmenage est sûrement la première cause de ses problèmes vocaux de l'époque. Il y a d'autres causes plus profondes à mon avis également et qui concernent la voie qu'elle a emprunté. Je lui donne moins de 10 ans encore sur scène et d'ailleurs, elle ne pense pas qu'elle chantera encore dans 10 ans. Elle songe déjà à ce qu'elle fera après.
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyJeu 10 Fév 2011 - 0:54

aurele a écrit:
Polyeucte a écrit:
Et qui te dis que ce n'est pas parce qu'elle sentait sa voix décliner qu'elle a changé de répertoire?

Objectivement, Lucia, Violetta, Sonnambula ne sont pas des rôles pour son gabarit vocal. C'est un mauvais calcul de sa part que de s'être tournée vers ce genre de rôles, surtout si elle sentait que sa voix déclinait.

Tout d'abord (et tu l'as reconnu toi-même) imputer ses problèmes vocaux à ses choix de répertoire est une ânerie d'une profondeur abyssale. Dit.

Ensuite ces rôles dont tu dis qu'ils ne sont pas pour son gabarit vocal... ça pose deux problèmes :
- Elle n'a pas été égale dans tous (Amina de toute beauté, avec un petit bémol sur la dernière cabalette - ah non giunge - qui en étant très belle est peu marquante, Lucia très particulière mais marquante et ardente, Violetta aucune idée mais je n'y crois pas une seconde a priori)
- Il faut le redire pour ceux qui ne le savent pas, mais ces rôles étaient auparavant chantés par les Dessay de ce monde, avant l'arrivée fracassante de la Divina. Aujourd'hui, ils sont chantés par tous les types de voix, et c'est une richesse dont on aurait tort de se priver.

Enfin, concernant sa Marie, pour moi elle a mis tout le monde aux oubliettes avec son personnage, tout autant qu'avec Olympia et Ophélie auparavant. C'est à voir en salle absolument.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptySam 19 Fév 2011 - 19:19

Ah ! Dessay, elle cristallise les passions, non ?

Vérification, s'il en fut du vieil adage : "On a peine à haïr ce qu'on a bien aimé/Et le feu mal éteint est bientôt rallumé" (sacré Corneille) !

Et je suis le premier à en faire l'expérience ; amère, d'ailleurs. Parce que l'étoile de Dessay a, peu ou prou, commencé à briller à peu près au même moment où, moi, je me suis jeté dans le brasier de l'opéra (je n'y vois d'ailleurs aucun rapport ; dans un sens comme dans l'autre Laughing !). Il se peut même, bien, que l'une de mes premières réelles représentations (je parle de ces moments assumés, choisis et non pas subis) ait été une reprise de la Flûte de Carsen à Lyon !

Dessay, je l'ai pas mal entendue, y compris dans ses à-côtés ; en récital, notamment, en Avignon (choses étonnantes, notamment pour le Pâtre de Schubert, tout sauf inutile). Et je l'ai aimée ; follement. J'attendais ses récitals ; j'ai découvert Lakmé avec elle, je me souviens de cette vieille K7 des Contes de Lyon que j'ai écoutée jusqu'à connaître la moindre inflexion de son Olympia (et Dieu sait qu'elle en avait, des inflexions pour ce rôle réputé mineur et rabâché).

Mais aujourd'hui... que reste-t-il de ces amours ? De ses amours amères ; de ces moments que j'ai sentis, depuis, piétinés par toute une presse, par une piétaille de bloggeurs acides ? De ces émotions profondes sur lesquelles je reviens avec plaisir, toujours en balayant d'un revers de la main tout ce qui, depuis, est venu (de Dessay la première) saccager mes beaux émois d'adolescent ?

Qu'en reste-t-il ? Un souvenir, tout juste. Un souvenir flétri qui passe pas des galettes impérissables ; son premier récital français (le deuxième, avec Plasson, est d'une intelligence affolante, mais l'instrument ne suit déjà plus, hélas), son (ses) album(s) Mozart. Sa Reine avec Christie (on parle trop peu de cette version aux couleurs adorables et aux présences si tendres, jusque dans la ferveur de Blochwitz). Et Lakmé ; cette Lakmé ahurissante d'aplomb, de technique aussi. Cette Lakmé qui a réactivé un répertoire confiné dans les oubliettes d'un souvenir salonnard (pardon, mais Sutherland c'est, au plus, une curiosité parce que la technique suprême, l'aplomb, le brillant ne remplacent jamais la compréhension intime de tout ce que le mot [ce mot que Sutherland avait naturellement faible] peut dans la construction de la ligne de chant). Cette Lakmé incroyable de féminité trouble ; déesse terrestre qui s'abstrait du ciel et de la terre même par amour.

Et Ophélie qui est son interprétation la plus complète et la plus indispensable à qui veut connaître l'artiste. Ophélie, je l'ai entendue au Châtelet et je me souviens encore de l'onde qui m'a déchiré le plexus (souvenir quasi-orgasmique qui m'a rejeté, épuisé, das mon fauteuil et qu'une autre, seule, renouvelle aujourd'hui !) à la fin de la Folie promue pivot de l'action (ce que Thomas, peut-être mais pas le librettiste ni Shakespeare n'ont voulu). Un rapt scénique ; un rapt musical d'une salle suspendue à un souffle extra-terrestre ! Ophélie creusée, encore, jetée dans une ornière charnelle à Barcelone. Indispensable, je vous dis !

Et je lui en veux de ces chemins de traverse, de ses embardées, depuis. Je lui en veux de cette demi-Violetta ; caractère certes, mais pas voix. Je lui en veux de cette Marie ; caractère encore mais caractérielle, irrémédiablement. Je lui en veux de cet album Bel Canto qui annonce (confirme) les errances craintes. Je lui en veux de ces déceptions renouvelées ; de ces verges qu'elle tend elle-même à ses détracteurs (l'album Bach !). Je lui en veux de ces espoirs déçus ; de tout ce pan de répertoire français qui l'attendait et en attendra une autre puisque sa belle maturité ne viendra plus, tout effritée qu'elle est et confite dans un Haendel ni superlatif ni épicurien.

Parce que là me semble le problème, aujourd'hui. Dessay, qui s'est forgée une image fortement (et complaisamment) relayée par la presse ne paraît plus prendre plaisir à se produire. L'athlète paraît lasse (les commentaires qu'elle a fait sur sa Musetta !) ; le clown est triste et toutes ses foucades, son panache bravache ne suffisent plus à cacher la brèche d'un répertoire qui n'a jamais été aussi atomisé et d'une voix qui rue et renâcle. D'un instrument qui n'est plus le fiable compagnon des glorieuses années viennoises (il paraît que sa Sophie sunny ...) ; des débuts au MET, etc.

Mais je me refuse à tomber dans le travers d'une critique systématique jusques et y compris des grands succès passés. Alors je garde MA Dessay dans mon coeur ; je fourbis mes souvenirs et je m'écarte des commentaires d'aujourd'hui et des représentations de demain.

Hélas !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97604
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptySam 19 Fév 2011 - 19:37

bAlexb a écrit:
(il paraît que sa Sophie sunny ...)
Mouais, moi il me paraît pas... Cela dit, la Dessay qui m'intéresse, c'est celle de la toute fin des années 90 et surtout des années 2000, jusqu'au début de son dernier retour. Quand la voix prend en rondeur et en molleux, sans forcément la phase d'élargissement forcé d'aujourd'hui, qui n'est pas toujours gracieux (Violetta, effectivement, j'aime pas du tout, mais plus à cause du caractère que de la voix, puisque comme le souligne judicieusement Ino, des voix légères peuvent tenir ces rôles avec bonheur).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptySam 19 Fév 2011 - 19:39

Ce que tu dis Alex est d'une profonde vérité. Je prends du plaisir à écouter ou réécouter Dessay dans certains rôles ou disques : son premier récital d'airs français est superbe, son disques d'airs de concerts de Mozart est magnifique, son Olympia est extraordinaire, ce que je connais de sa Zerbinette me plaît beaucoup même si évidemment c'est très différent de Gruberova, c'est un peu plus proche de Streich même si Dessay n'a pas cette musique dans le sang comme cette dernière. Son Ophélie de Barcelone est très touchante malgré quelques limites et j'espère voir un jour celle du Châtelet dans son intégralité. Sa Lakmé en studio avec Plasson est une de ses grandes réussites, elle brosse un très beau portrait de cette héroine et il paraît que c'était impressionnant en salle. Sa Manon était convenable. Je suis d'accord avec à peu près tout ce que tu dis. Je connais sa Reine de la Nuit par les deux airs dans la production d'Aix, dans une production de Salzburg, par son disque d'airs d'opéras de Mozart qu'il faudrait que je réécoute en entier. C'est un rôle qui lui convenait bien et dans la captation de Garnier, elle impressionne toujours même si cela coincide avec ses problèmes vocaux.
Je reconnais que je m'acharne trop souvent sur elle et que je ne devrais pas. Je regrette comme Otello ou comme toi le chemin qu'elle a pris dans sa carrière. Je suis d'accord quand tu dis qu'elle est "clown triste" de plus en plus. On sent malheureusement que son métier la passionne de moins en moins. Elle a toujours été une angoissé et je devrais au lieu de m'acharner sur elle avoir une forme de compassion car elle est comme moi sur ce plan là. Elle a encore des amis dans le métier et c'est important : Joël, Gelb qui l'a fait venir tous les ans depuis 2007 dans des rôles belcantistes puisqu'elle ne chante quasiment plus que cela : Lucia pour l'ouverture de la saison 2007-2008, Marie durant la même saison, Amina lors de la saison 2008-2009, Ophélie lors de la saison 2010-2011 qu'elle a dû annuler, Lucia cette saison, Violetta la saison prochaine, Cleopatra en 2012-2013, Elvira de I Puritani en 2013-2014. Elle continue à remplir sur son nom et tant mieux pour elle évidemment même si c'est loin d'être le répertoire qui lui convient le mieux, même si sa Cleopatra était tout à fait honorable sur l'ensemble du rôle.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptySam 19 Fév 2011 - 19:53

DavidLeMarrec a écrit:
(Violetta, effectivement, j'aime pas du tout, mais plus à cause du caractère que de la voix, puisque comme le souligne judicieusement Ino, des voix légères peuvent tenir ces rôles avec bonheur).

Cela, c'est l'évidence même ; même si certains ne veulent pas l'entendre. Et ce n'est certainement pas moi qui dirais le contraire Wink !
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 53
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptySam 19 Fév 2011 - 20:37

bAlexb a écrit:
je me souviens de cette vieille K7 des Contes de Lyon que j'ai écoutée jusqu'à connaître la moindre inflexion de son Olympia (et Dieu sait qu'elle en avait, des inflexions pour ce rôle réputé mineur et rabâché).

J'ai détesté cette chose que l'opéra de Lyon a produit et c'est même l'une des rares fois ou je suis passée sur une autre chaine le soir ou ça a été diffusé à la TV. Cette relecture est pour moi, du moins, assez choquante et on ne peut plus éloigné de ce que souhaitait Offenbach et en l'occurrence l'équipe de mise en scène n'aurait pas pû trahir plus surement le compositeur. Pour le coup Dessay et consort ont été plus que très coopératifs.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptySam 19 Fév 2011 - 22:38

calbo a écrit:
bAlexb a écrit:
je me souviens de cette vieille K7 des Contes de Lyon que j'ai écoutée jusqu'à connaître la moindre inflexion de son Olympia (et Dieu sait qu'elle en avait, des inflexions pour ce rôle réputé mineur et rabâché).

J'ai détesté cette chose que l'opéra de Lyon a produit et c'est même l'une des rares fois ou je suis passée sur une autre chaine le soir ou ça a été diffusé à la TV. Cette relecture est pour moi, du moins, assez choquante et on ne peut plus éloigné de ce que souhaitait Offenbach et en l'occurrence l'équipe de mise en scène n'aurait pas pû trahir plus surement le compositeur. Pour le coup Dessay et consort ont été plus que très coopératifs.

Ah mais attention, je parlais de K7 audio Wink !
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 53
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptySam 19 Fév 2011 - 22:43

Ah d'accord hehe . Ceci dit ça a été un tel traumatisme à l'époque que même en audio je ne voudrais pas de cette "version"; et puis Dessay est tellement mieux dans la jolie production des chorégies d'Orange que je n'échangerais pas ma VHS contre tout l'or du monde. Cool
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyDim 20 Fév 2011 - 9:34

calbo a écrit:
Ah d'accord Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 796625 . Ceci dit ça a été un tel traumatisme à l'époque que même en audio je ne voudrais pas de cette "version"; et puis Dessay est tellement mieux dans la jolie production des chorégies d'Orange que je n'échangerais pas ma VHS contre tout l'or du monde. Cool

Jolie ? C'est amusant parce que je garde un souvenir désabusé de cette version que j'avais vue en live ! Rien que de la couleur et du mouvement ; mais pas de profondeur ni de rêve ; ni surtout de drame !

Mais le plateau était sublime ! Rien que le trio avec la Mère de Cortez sunny !
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 53
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyDim 20 Fév 2011 - 10:40

Ah tiens Shocked . C'est pourtant une des très belles productions des Contes, mais bon il en faut pour tous les goûts Cool
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyDim 20 Fév 2011 - 10:59

calbo a écrit:
Ah tiens Shocked . C'est pourtant une des très belles productions des Contes, mais bon il en faut pour tous les goûts Cool

Mais j'admets que j'ai des problèmes avec Savary dont je n'aime ni les outrances, ni les dérives grand-guignolesques, ni...
Bon, bref, je n'aime pas (son Etoile à Genève Evil or Very Mad).
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 53
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyDim 20 Fév 2011 - 11:02

Ben justement j'avais trouvé que cette mise en scène était plutôt une réussite; en fait c'est surtout avec ses MES d'opérettes que j'ai du mal et les quelques présentations que j'ai vues ne m'ont donné envie d'approfondir le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Pelléas
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyLun 21 Fév 2011 - 20:07


Natalie Dessay dans les "Contes" à Orange en 2000 c'était exceptionnel, j'en ai un DVD (privé) et malgré ses détracteurs habituels, c'est une excellente interprétation! cheers
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyLun 21 Fév 2011 - 20:08

Pelléas a écrit:

Natalie Dessay dans les "Contes" à Orange en 2000 c'était exceptionnel, j'en ai un DVD (privé) et malgré ses détracteurs habituels, c'est une excellente interprétation! cheers

C'était énorme, oui ; et notamment de simple propagation du son, de gestion de l'espace balayé par le mistral, etc. Mais indépendamment de la mise-en-scène (oui, je sais, j'insiste Rolling Eyes ) !
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyLun 21 Fév 2011 - 20:11

Pelléas a écrit:
Natalie Dessay dans les "Contes" à Orange en 2000 c'était exceptionnel, j'en ai un DVD (privé) et malgré ses détracteurs habituels, c'est une excellente interprétation! cheers
ah mais disons le carrément, pour ce rôle, elle n'aura aucun détracteur.
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1230
Date d'inscription : 19/04/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMar 22 Fév 2011 - 9:32

Mon CD préféré avec elle, c'est "Vocalises".

Je zappe souvent la première plage un peu mélancolique pour moi, mais le reste est magnifique, la vocalise facile, les suraigus magnifiques (tenus sur le souffle).
Le Frühlingsstimmen n'a pas la verve de la vidéo live de Vienne, mais reste exceptionnel avec la variation 2C (jusqu'au contra-la je crois).
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMar 22 Fév 2011 - 9:52

AD a écrit:
Mon CD préféré avec elle, c'est "Vocalises".

Je zappe souvent la première plage un peu mélancolique pour moi, mais le reste est magnifique, la vocalise facile, les suraigus magnifiques (tenus sur le souffle).
Le Frühlingsstimmen n'a pas la verve de la vidéo live de Vienne, mais reste exceptionnel avec la variation 2C (jusqu'au contra-la je crois).

Le concerto de Glière (ça plus Alabiev drunken !).
Difficile grand écart entre la carte purement instrumentale et les tentations d'un chant habité ; cela à la fois dans la retenue, dans l'ivresse linéaire et dans la colorature triomphante.
Dans mon trio de tête avec Berger/Celibidache et, plus récemment, Rancatore !
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 9 Mar 2011 - 20:52

http://sites.radiofrance.fr/francemusique/_c/php/emission/popupMP3.php?e=65000065&d=420002492

Emission diffusée mercredi après-midi. Dans la première partie, interview de Dessay avec des extraits de son dernier disque. Elle parle de Cleopâtre la femme, Cleopâtre le rôle. Elle évoque le travail sur les da capi, la difficulté chez Handel pour mémoriser les airs à cause des "da capi" (dixit Natalie Dessay). Il ne faut pas se mélanger entre la partie A et la partie A' de l'air évidemment comme elle le rappelle. Comme toujours, elle dit qu'elle veut que l'opéra vive et que c'est pour cette raison qu'elle a beaucoup aimer interpréter le rôle pour cette première Cleoparea dans cette mise en scène de Laurent Pelly. Elle a dit également que le plus dur pour elle dans ce rôle, c'est que cela requiert de solides graves et elle est contente que lorsqu'elle va le reprendre au Met en 2012-2013, ce soit avec un orchestre non baroque de 140 musiciens car elle chantera un demi-ton au-dessus. Je pense que la mise en scène de David McVicar, si c'est celle-ci qui est donnée comme les pronostics du Met l'annonce, devrait lui plaire même si j'ai des doutes après avoir vu cette production en intégralité sur son intégration à cette dernière créée avec une Cleopatra très différente qui était Danielle de Niese.
Revenir en haut Aller en bas
eleanore-clo
Mélomane averti



Nombre de messages : 198
Date d'inscription : 04/12/2009

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 30 Mar 2011 - 21:49

Bonsoir

Nathalie Dessay et Laurent Naouri ont donné une interview pleine d'humour dans le figaro de samedi dernier.

Cordialement
Eléanore-clo
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1230
Date d'inscription : 19/04/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 6 Avr 2011 - 16:11

Je viens d'écouter des passages sonores (sans vidéo) publiés sur Y..., pour la reprise de Lucia au MET en 2011, et mon dieu, les moyens se sont encore dégradés depuis 2009... mais ça tient encore!
Qu'elle ose se produire dans un tel rôle, dans une telle salle à ce stade, certes les engagements étaient pris des années avant, mais quand même, je me demande ce qu'elle pense de ses propres prestations : le timbre est usé, l'agilité et la souplesse ne sont plus, c'est amusical presque (à la fin de Regnava nel silenzio, sa partenaire semble dotée d'une voix au contraire à l'émission si facile en comparaison!).
Et elle ose un suraigu final (mib?) un peu bas, court, détimbré, pas si crié que ça.
Des acclamations pourtant : le jeu de scène de l'artiste doit compenser bien des laideurs vocales et le public est si content de voir La Dessay, elle reste une légende.
Je ne sais que penser : il y a eu de vraies beautés dans Giulio Cesare mais les passages virtuoses et trop aigus ne sont plus pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 6 Avr 2011 - 16:23

AD a écrit:
Je viens d'écouter des passages sonores (sans vidéo) publiés sur Y..., pour la reprise de Lucia au MET en 2011, et mon dieu, les moyens se sont encore dégradés depuis 2009... mais ça tient encore!
Qu'elle ose se produire dans un tel rôle, dans une telle salle à ce stade, certes les engagements étaient pris des années avant, mais quand même, je me demande ce qu'elle pense de ses propres prestations : le timbre est usé, l'agilité et la souplesse ne sont plus, c'est amusical presque (à la fin de Regnava nel silenzio, sa partenaire semble dotée d'une voix au contraire à l'émission si facile en comparaison!).
Et elle ose un suraigu final (mib?) un peu bas, court, détimbré, pas si crié que ça.
Des acclamations pourtant : le jeu de scène de l'artiste doit compenser bien des laideurs vocales et le public est si content de voir La Dessay, elle reste une légende.
Je ne sais que penser : il y a eu de vraies beautés dans Giulio Cesare mais les passages virtuoses et trop aigus ne sont plus pour elle.

Tout comme pour cléopâtre, la première fut très bonne et la suite beaucoup moins... Pour moi la question c'est : peut-elle encore faire des soirées magnifiques à condition de faire des séries de 3 ou 4 représentations (alternances, les grandes maisons sont tjs prêtes à le faire pour une Dessay), ou est-ce la lotterie qui nous dit si elle va sortir ou pas un grand soir?

Je crains fort que ce ne soit la 2e hypothèse, auquel cas elle-même ne peut pas vraiment aménager son planning, ne maîtrisant pas du tout sa forme. Je suis très, très, très content d'avoir vu ses Marie et Lucia, parce que la suite est on ne peut plus incertaine.
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1230
Date d'inscription : 19/04/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 6 Avr 2011 - 16:32

Merci Ino pour ce témoignage.

Je pense aussi qu'elle devrait chanter, certes en vraie alternance mais en espaçant ses représentations, pas en chantant dans la première série, et non dans la deuxième (comme ce qui était prévu initialement avec Archibald dans Giulio Cesare).

Après il y a le choix du répertoire mais aussi du lieu... le MET c'est un peu suicidaire, mais il y a plus de spectateurs : j'espère qu'elle n'essaie pas de se faire le plus de cash possible avant de se retirer... désolé c'est cruel et limite vulgaire, mais il y a un côté qui m'énerve un peu chez elle dorénavant, c'est le non respect de sa voix (on dirait qu'elle a renoncé à la préserver ou à la retrouver) qui se traduit aussi dans ses interviews où elle ne fait pas preuve spécialement d'humilité, tout va bien, elle continue de jouer la diva moderne qui bouscule les conventions de l'opéra, avec de l'humour certes, mais une pointe de vulgarité et quelques remarques acides...

En général, il faut être plutôt sans reproches pour s'exprimer ainsi... enfin chez moi et encore!

Je préfère l'humilité et la simplicité (apparente) d'une Bartoli.
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 6 Avr 2011 - 16:52

Peut-être parce que je l'aime beaucoup, pour moi dans ces dernières interview ce n'est pas de la vulgarité, mais plutôt le signe qu'elle n'est pas heureuse du tout. Elle a l'air malheureuse de la tournure de sa carrière, malheureuse de sa vie, un peu aigrie (on se retrouve sur l'acidité). Quand on a son parcours, on est exigeant,d'accord, mais elle devrait accepter cette évolution et adapter son travail et son planning (oublier les 4 rôles des comptes et Violetta par exemple : c'est bon elle l'a chanté, stop maintenant!).

Quand elle parle de la prod de Cesare critiquée parce qu'il se passe trop de choses sur scène (c'est vrai, par moments ça fait un bruit bcp trop fort), elle ajoute "pour une fois qu'il se passe qqchose à l'opéra", là elle mérite des claques... mais c'est pour moi le signe d'un épuisement certain. Une période de repos serait du meilleur aloi, puis un retour avec un planning aéré et un soin accru pour sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1230
Date d'inscription : 19/04/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 6 Avr 2011 - 17:03

Oui on se retrouve...
Je la sens malheureuse et je suis malheureux aussi!
Pour une musicienne comme elle, ce qu'elle vit doit être terrible, un vrai cauchemar...

Je te cite "Quand elle parle de la prod de Cesare critiquée parce qu'il se passe trop de choses sur scène (c'est vrai, par moments ça fait un bruit bcp trop fort), elle ajoute "pour une fois qu'il se passe qqchose à l'opéra", là elle mérite des claques... "
J'avais pensé la même chose, je trouvais cette remarque de trop; et dans cette interview, post-représentations, pas un mot de ses problèmes, de ses annulations. Je n'attends pas d'elle qu'elle fasse étalage de ses difficultés, mais on dirait qu'elle veut garder son image surtout pour ceux qui n'ont pas pu aller la voir par manque de places (et parfois de moyens) et qui ne parcourent pas l'actualité de Garnier ou les forums pour être courants des péripéties de ces représentations.

Elle n'en serait que plus humaine si elle n'avait, ne serait-ce que par une allusion, évoqué sa "crise".

Au contraire, j'ai trouvé sa remarque "au MET ce sera plus simple, ce sera chanté plus haut au diapason moderne" un peu déplacée : et les vocalises, elle les fera comment?
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 6 Avr 2011 - 17:06

là, pour le coup, elle a raison : à un demi-on près, elle ne sera pas plus en difficulté sur la vocalise, et aura moins de problèmes par ailleurs. Si ça se fait, bien sûr. Comme pour tout le monde, sa forme physique et sa forme psychique sont liées, faut surtout qu'elle sorte de ce mauvais cycle pour prendre du recul !
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 6 Avr 2011 - 17:27

J'avais entendu cette interview concernant Giulio Cesare et Cleopatra sur France Musique. Vos deux analyses sont pertinentes et concernent la personnalité. Je suppose qu'elle a conscience de la dégradation de ses moyens mais elle ne peut annuler maintenant des contrats pris des années à l'avance. C'est une star de rang international qui fait des remarques déplacées effectivement de plus en plus mais qui semble comme vous le soulignez très mal dans sa peau, ce qui est certainement horrible car elle n'a plus de plaisir à ce qu'elle fait et a envie visiblement de vite finir sa carrière pour se consacrer au théâtre ou à sa passion pour les chevaux. De toute manière, je n'ai jamais haï Dessay qui est une femme pleine de faiblesses à tous les niveaux et notamment sur le plan psychologique, elle est profondément humaine et elle essaye de tranférer cette fragilité chez elle sur les personnages. Je lui reproche une mauvaise gestion de ses prises de rôle et des choix aberrants. C'est dommage quand on sait ce qu'elle aurait pu apporter dans le l'opéra français. Otello a cité Meyerbeer qui demande des voix certes imposante mais une certaine légèreté également du timbre : Marguerite, Isabelle. Au-delà de sa Lucia récente qui m'a déplu pour diverses raisons, il y avait un investissement dramatique indéniable, une sensibilité artistique, une fragilité des moyens vocaux mais également du personnage qui est presque un reflet de Dessay elle-même. Dans "Se pietà" à l'Opéra de Paris interprété avec énormément de sensibilité, interprétation très belle de cet air d'ailleurs, Dessay mettait une grosse part d'elle-même à mon avis dans la dimension sensible. Je ne dis pas évidemment qu'on puisse l'identifier au personnage de Cleopatra.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 6 Avr 2011 - 19:42

Ino a écrit:
Une période de repos serait du meilleur aloi, puis un retour avec un planning aéré et un soin accru pour sa voix.
et surtout l'arrêt immédiat et définitif du répertoire italien!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 6 Avr 2011 - 20:00

Otello a écrit:
et surtout l'arrêt immédiat et définitif du répertoire italien!

Si elle fait cela, sa carrière est foutu, ce qui est déjà le cas d'une certaine manière puisque sa voix est bousillée irrémédiablement. Il y a encore son génie dramatique (même si elle est parfois trop dans l'hystérie) mais cela ne peut pallier à ses insuffisances dans ce répertoire et dans un certain nombre de rôles. Plus aucuns directeurs de théâtres prestigieux ne lui feront confiance si elle annule tous ses engagements relatifs à ce répertoire.
Elle a pris la mauvaise trajectoire et ne peut malheureusement pas revenir en arrière, n'en a sans doute pas envie d'ailleurs. Au pire, on ne l'écoutera pas dans ce répertoire, ce que certains m'ont recommandé. Après sa Violetta de cet été que j'écouterai par curiosité "malsaine" et verrai peut être si c'est retransmis sur Arte, je pense que je ne suivrai plus les engagements de Dessay dans le répertoire italien du XIXe. A la rigueur, si la production de McVicar de Giulio Cesare lors de la reprise au Met de celle-ci est diffusée au cinéma et si le reste de la distribution vaut le coup, j'irai peut être mais je l'ai entendu et vu dans le rôle même si c'est par le biais de la TV. Après, elle pourra enrichir son incarnation, ce qui était peu possible dans la production plutôt décevante et ratée de Pelly.
Revenir en haut Aller en bas
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe


Nombre de messages : 1476
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 6 Avr 2011 - 20:04

aurele a écrit:
Otello a écrit:
et surtout l'arrêt immédiat et définitif du répertoire italien!

Si elle fait cela, sa carrière est foutu, ce qui est déjà le cas d'une certaine manière puisque sa voix est bousillée irrémédiablement

zen
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97604
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 6 Avr 2011 - 20:05

Résumé de l'épisode précédent :

Natalie Dessay chante du belcanto. Que va-t-il lui arriver sur le fil Dessay de Classik ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 6 Avr 2011 - 20:09

Wagneropathe a écrit:
zen

Si elle annule tous ses engagements pour se refaire une santé, elle sera malheureusement pour elle décrédibilisée. C'était une chanteuse française tellement prometteuse dans les années 1990-début 2000. Je lui porte un intérêt particulier depuis que je la connais. Mes sentiments à son égard sont contrastés : à la fois de la compassion et de l'énervement due à ses mauvais choix de carrière encore une fois, donc plutôt à l'artiste et non à la femme, à la personnalité civile que je ne connais pas d'ailleurs. C'est une femme très discrète à ma connaissance en dehors de sa vie artistique. Néanmoins, elle a exposé malheureusement sa famille avec les documentaires d'Esti assez mal faits d'ailleurs dans l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe


Nombre de messages : 1476
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 6 Avr 2011 - 20:54

aurele a écrit:
Wagneropathe a écrit:
zen

Si elle annule tous ses engagements pour se refaire une santé, elle sera malheureusement pour elle décrédibilisée. C'était une chanteuse française tellement prometteuse dans les années 1990-début 2000. Je lui porte un intérêt particulier depuis que je la connais. Mes sentiments à son égard sont contrastés : à la fois de la compassion et de l'énervement due à ses mauvais choix de carrière encore une fois, donc plutôt à l'artiste et non à la femme, à la personnalité civile que je ne connais pas d'ailleurs. C'est une femme très discrète à ma connaissance en dehors de sa vie artistique. Néanmoins, elle a exposé malheureusement sa famille avec les documentaires d'Esti assez mal faits d'ailleurs dans l'ensemble.

Je ne réagissais pas par rapport à ses annulations mais par rapport à sa carrière, qui n'est objectivement pas "foutu[e]" (sauf à considérer que quand la carrière d'un chanteur est foutue, on l'invite chanter les plus grands rôles à Vienne, à l'ONP, au Met et au ROH).
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 EmptyMer 6 Avr 2011 - 21:08

Wagneropathe a écrit:
Je ne réagissais pas par rapport à ses annulations mais par rapport à sa carrière, qui n'est objectivement pas "foutu[e]" (sauf à considérer que quand la carrière d'un chanteur est foutue, on l'invite chanter les plus grands rôles à Vienne, à l'ONP, au Met et au ROH).

Elle se fait encore inviter sur les plus grandes scènes mondiales effectivement et a au moins des contrats jusque 2015 il me semble à tenir. L'opéra, c'est aussi du business. Ses futures prises de rôle comme Elvira dans I Puritani ou les 4 rôles dans Les Contes d'Hoffmann (répertoire français pourtant) me laissent perplexe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...   Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... - Page 12 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore...
Revenir en haut 
Page 12 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 16 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nathalie Dessay, une drôle de Castafiore... (2)
» Nathalie Manfrino
» Nathalie Stutzmann
» Poubelle
» Maurice Jaubert: Hotel du Nord, Drole de drame ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: