Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -56%
Baskets Nike Air Max Tailwind IV à 75€ au ...
Voir le deal
75 €

 

 Thierry Escaich (1965)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
ThomasVergracht
Mélomane du dimanche
ThomasVergracht

Nombre de messages : 35
Age : 26
Date d'inscription : 03/03/2011

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyLun 4 Avr 2011 - 23:16

et après le fait d'être du "passé", ça tient pas trop debout, chaque époque a ses codes et ses esthétiques différentes et il y a une certaine forme "cyclique" à tous ça ... Peut être que dans 150 ans on trouvera des choses magnifiques dans la musique de Boulez ...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyLun 4 Avr 2011 - 23:21

ThomasVergracht a écrit:
oui, complètement d'accord ! Mais je trouve que c'est un problème assez récurrent de certains compositeurs d'aujourd'hui : je citais Beffa (accords avec 3 quintes arpégés aux cordes), ou Mantovani (différentes fioritures microtonales assez redondantes également ...), mais après, tous les compositeurs ont des "tics" : que ce soit Bach, Mozart, ou n'importe quel autre musicien, ils sont tous obligés d'en passer par là (enfin je pense ...) !
Non, il y a aussi ceux qui changent de style d'une oeuvre à l'autre comme Massenet ou Stravinsky, mais ils sont finalement peu nombreux.
Et alors si on prend les baroques, c'est par brochettes de 250 compositeurs qu'on compte les "trucs" d'écriture communs. Mr. Green

Il n'y a pas que cela qui fait la spécificité d'un style, tout de même. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
ThomasVergracht
Mélomane du dimanche
ThomasVergracht

Nombre de messages : 35
Age : 26
Date d'inscription : 03/03/2011

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyLun 4 Avr 2011 - 23:25

enfin pour moi, une des principales caractéristiques d'Escaich, c'est (entre autre) une grande recherche dans les harmonies que je trouve le plus souvent véritablement somptueuses ...
Revenir en haut Aller en bas
Rafsan
Mélomaniaque
Rafsan

Nombre de messages : 1524
Age : 56
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMer 6 Avr 2011 - 0:28

ThomasVergracht a écrit:
oui, complètement d'accord ! Mais je trouve que c'est un problème assez récurrent de certains compositeurs d'aujourd'hui : je citais Beffa (accords avec 3 quintes arpégés aux cordes), ou Mantovani (différentes fioritures microtonales assez redondantes également ...), mais après, tous les compositeurs ont des "tics" : que ce soit Bach, Mozart, ou n'importe quel autre musicien, ils sont tous obligés d'en passer par là (enfin je pense ...) !

Ben, oui. Il y a quand même les plus meilleurs et les moins pires… (en français passablement républicain!)…
Revenir en haut Aller en bas
Rafsan
Mélomaniaque
Rafsan

Nombre de messages : 1524
Age : 56
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMer 6 Avr 2011 - 0:29

ThomasVergracht a écrit:
Peut être que dans 150 ans on trouvera des choses magnifiques dans la musique de Boulez ...

Ben, même plus tôt que tu ne l'imagines!
Revenir en haut Aller en bas
ThomasVergracht
Mélomane du dimanche
ThomasVergracht

Nombre de messages : 35
Age : 26
Date d'inscription : 03/03/2011

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMer 6 Avr 2011 - 22:26

Nabla a écrit:
ThomasVergracht a écrit:
Peut être que dans 150 ans on trouvera des choses magnifiques dans la musique de Boulez ...

Ben, même plus tôt que tu ne l'imagines!
Bon ok pour Boulez, c'est vrai qu'il y a certaines de ses pièces que je trouve très savoureuses (les 2 "Dérives", "Pli selon pli", "Dialogue de l'ombre double", "Anthème 2" ...), mais par ce que je disais, je ciblais plus des compositeurs vraiment "durs" d'écoute, comme peuvent être Philippe Leroux, Yann Robin, ou Raphael Cendo, pour ne citer qu'eux ...
Revenir en haut Aller en bas
ThomasVergracht
Mélomane du dimanche
ThomasVergracht

Nombre de messages : 35
Age : 26
Date d'inscription : 03/03/2011

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyLun 25 Avr 2011 - 19:19

Pour ceux qui aiment Escaich (ou ceux qui ne l'aiment pas d'ailleurs ...), voici son nouvel album d'œuvres orchestrales. Au programme : "La Barque Solaire" pour orgue et orchestre, "Les Nuits Hallucinées" pour mezzo et orchestre, et le Concerto pour violon (ma pièce préférée !) : http://www.musicme.com/Thierry-Escaich/albums/Escaich-:-Les-Nuits-Hallucinees-0028947643715.html
Revenir en haut Aller en bas
Tatsuya
Mélomane averti
Tatsuya

Nombre de messages : 112
Age : 130
Date d'inscription : 09/01/2011

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMer 27 Avr 2011 - 13:33

Wéé, cool, je l'achèterai sans doute. A suivre Smile
Revenir en haut Aller en bas
Resigned
Mélomaniaque
Resigned

Nombre de messages : 1188
Age : 37
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMer 27 Avr 2011 - 14:08

Je viens de voir que Thierry Escaich sera le 4 mai au Forum des Images à Paris pour accompagner au piano le film "La Nouvelle Babylone".

http://www.forumdesimages.fr/fdi/Rendez-vous/Nos-Collections-sur-grand-ecran/La-Nouvelle-Babylone2
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 31
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 31 Jan 2012 - 16:16

Écouté le concerto pour Orgue et Orchestre.

Impression : Coloré chaud, ambiance rythmé, pas très fin (mais cause aussi d'une prise de son joviale) mais très efficace. Très sympathique donc.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 31 Jan 2012 - 16:18

Tiens, en quoi tu trouves que ce n'est pas fin?
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 31
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 31 Jan 2012 - 16:23

Xavier a écrit:
Tiens, en quoi tu trouves que ce n'est pas fin?

Dur à expliquer. Mais j'ai l'impression qu'on balance de grosse palettes de sons, de couleurs, d’énergie, sans trop s’occuper du raffinage sonore ; cet œuvre là en tout cas fais un peu brut de décoffrage. Après comme je le disais, la prise de son efficace mais vite posé, et peut-être l'interprétation et l'orgue utilisé accentuent-t-ils la chose.

Pour parler de choses encore plus difficiles à expliquer, la poétique ; ça fais un peu folklore vieillot, mais avec beaucoup de charme et d’efficacité. Enfin, rien qui me motive à beaucoup réécouter. (Pas taper ... Moi gentils)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 31 Jan 2012 - 16:24

"Folklore vieillot", c'est un synonyme de trop tonal? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 31
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 31 Jan 2012 - 16:26

Non, juste qu'à vrai dire ça me fasse ici penser à une grande kermesse. (Je voulais pas le dire, mais bon Laughing ).

Mais il faut que je teste d'autres œuvres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 31 Jan 2012 - 16:29

Ben elle est quand même sombre ta kermesse! Laughing

Je te conseillerais bien le Dernier Evangile (mon oeuvre préférée d'Escaich) ou bien le disque récent avec la Barque solaire et les Nuits hallucinées. (mélodies pour mezzo et orchestre)

Mais si tu n'aimes pas son type d'orchestration, ses oeuvres de musique de chambre sont tout à fait recommandables.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 31 Jan 2012 - 16:29

ThomasVergracht a écrit:
Pour ceux qui aiment Escaich (ou ceux qui ne l'aiment pas d'ailleurs ...), voici son nouvel album d'œuvres orchestrales. Au programme : "La Barque Solaire" pour orgue et orchestre, "Les Nuits Hallucinées" pour mezzo et orchestre, et le Concerto pour violon (ma pièce préférée !) : http://www.musicme.com/Thierry-Escaich/albums/Escaich-:-Les-Nuits-Hallucinees-0028947643715.html
Merci, ThomasVergracht, pour cette info. Les extraits proposés me plaisent beaucoup et je pense que je vais concrétiser par un achat. Escaich est, pour moi, un compositeur trop rare au disque
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 31 Jan 2012 - 16:32

Cocotier a écrit:
Escaich est, pour moi, un compositeur trop rare au disque

Y en a pourtant un paquet!
Sans parler des disques d'improvisation à l'orgue:
-Concerto pour orgue/1ère symphonie
-Chaconne/Vertiges de la croix
-Le Dernier Evangile/Poèmes pour orgue
-Chorus (musique de chambre et piano)
-Exultet (oeuvres chorales)
-Lettres mêlées
-Barque solaire/Nuits hallucinées/Concerto pour violon
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 31 Jan 2012 - 16:54

Je viens d'écouter "la barque solaire". Ca commence comme un truc entendu 100 fois à la télé (genre des musiques de "chapeau melon et bottes de cuir") mais passé cette première partie neuneu il y a un vrai climat et une vraie tension. Le disque est maintenant sur "les nuits hallucinées" je vous dirai quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 31 Jan 2012 - 17:11

"les nuits hallucinées" Ca commence comme du sous marteau sans maitre et ça finit comme du sous elektra. Je n'aime pas du tout, l'écoute m'a été pénible.
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 31 Jan 2012 - 17:33

Concerto pour violon : la deuxième partie de l'oeuvre est absolument énorme. J'y reviendrai. C'est le meilleur concerto contemporain que j'aie entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 31 Jan 2012 - 17:35

Etonnant, je préfère les mélodies pour ma part. (et je ne vois le rapport ni avec Boulez, ni avec Strauss... scratch )
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyDim 18 Mar 2012 - 15:13

http://www.20minutes.fr/article/398436/A-la-Une-Robert-Badinter-ecrit-un-opera-sur-le-sort-d-un-condamne-a-mort.php

Thierry Escaich va composer un opéra sur un livret de Robert Badinter. Curieuse association. Ce sera son premier opéra, non ?

(les commentaires de l' "article" sont assez croustillant[s ?])
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
hammerklavier
Mélomaniaque
hammerklavier

Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 30/01/2007

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyVen 31 Aoû 2012 - 11:32

Je viens de lire tout le fil rambo

(le début avec la guerre Musique Boulez VS Néo tonaux...)


Visiblement sur le dernier CD evoqué dans le fil (les nuits hallucinées) le avis sont plutot unanymes concernant le concertos pour violon. J'ai emprunté ce CD de nuits hallucinée a la médiathèque pour découvrir Escaich (Il est souvent évoqué sur france musique du coup j'ai voulu le découvrir).

Ce qui m'a frapper, c'est d'abord l'ambiance de ce concertos. J'ai une cette impression d'une mise en scène du violon en déconfiture face a l'orchestre et notemment face a ce mouvement répétitif dans les grave qui ouvre le concertos, et puis els brusque interruption qui tente d'attraper les zigzague du solo. En terme d'ambiance, on est pas tres loin je trouve du rachmaninov de l'iles des morts, on va dire une ambiance angoissé teinté de fantastique. la conclusion du mouvement es t un peu différente cela dit, en terme d'ambiance, je préfère l'évanouissement de l'ile de morts qui est plu dans al continuité du mouvement que le finale de ce concertos qui je trouve apparait un peu brutalement.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptySam 16 Mar 2013 - 15:44

Ophanin a écrit:
http://www.20minutes.fr/article/398436/A-la-Une-Robert-Badinter-ecrit-un-opera-sur-le-sort-d-un-condamne-a-mort.php

Thierry Escaich va composer un opéra sur un livret de Robert Badinter. Curieuse association. Ce sera son premier opéra, non ?

(les commentaires de l' "article" sont assez croustillant[s ?])

Création à la fin du mois :
http://www.opera-lyon.com/spectacles/opera/fiche-opera/fichespectacle/claude/
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyDim 17 Mar 2013 - 4:45

J'ai découvert la musique d'Escaich via ses oeuvres pour orgue (improvisations sur 'cinq versets sur Victimae paschali' et surtout sa magnifique Symphonie improvisée sur le nom d'ALAIN). Suivirent la Symphonie et le concerto pour orgue. Magnifiques.

J'ai eu un peu plus de difficulté avec Le Dernier Évangile- disque comprenant en outre Trois Danses improvisées sur des textes religieux et unE improvisation pour orgue intitulée 'Poème symphonique sur l'ouverture du septième sceau' - extrait de l'Apocalypse de Saint Jean.

Ceci dit, je dois dire que Escaich, à la fois dans son langage musical et sa spiritualité me rejoint plus que Messiaen (sauf l'oeuvre la plus 'directe' de celui-ci, son immortel Quatuor pour la fin du Temps).
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyVen 12 Avr 2013 - 14:30

Son opéra Claude, créé tout récemment, est visible ici:
http://liveweb.arte.tv/fr/video/Claude_Robert_Badinter_Thierry_Escaich_Victor_Hugo_Festival_Justice-Injustice_Opera_Lyon/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyVen 12 Avr 2013 - 19:44

Dommage d'avoir lu ce sujet juste en revenant de la bibli... (je mentirai de prétendre l'avoir lu en intégralité, souvent trop de plumes volent pour en tirer quelques choses)
C'est un compositeur qui à l'heur de m'interesser.
Ce sera pour la prochaine fois.
Je ne reviens cependant pas les mains vides.
Revenir en haut Aller en bas
Gesualdo
Mélomane averti
Gesualdo

Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 11/10/2007

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyVen 12 Avr 2013 - 21:23

J'ai écouté la diffusion de France musique hier soir.Ma première impression est plutôt positive.En fait je découvre ce compositeur.Maintenant,cela demande une confirmation.Certains passages étaient quand même moins imaginatifs.Il me semble-mais n'étant pas musicien,je n'affirme rien-que certains passages sont comme des copiés-collés de Berg.Au début,vers les deux premières minutes,j'ai eu le sentiment d'entendre un thème de Wozzeck,juste après sa mort.Quand le capitaine et le docteur passent à côté de la scène.J'ai cru entendre aussi un thème du Concerto pour violon " à la mémoire d'un ange",qui se trouve juste après la série du début.C'est vrai,qu'Escaich finit,après trois minutes de travail,en faire quelque chose d'autre.Plus loin,dans l'interlude,juste avant l'épilogue,n'est-ce pas le grand thème de Wozzeck de la fin-avant l'épisode de l'enfant-qui est repris?Cela me gêne,car cela n'apparaît pas vraiment comme des citations,tellement c'est noyé dans le tissus de la partition.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyVen 12 Avr 2013 - 23:48

Peut-être parce qu'il s'agit seulement d'influences, et pas de citations?
Je n'ai pas encore écouté l'oeuvre, mais il est certain que Berg fait partie des influences principales d'Escaich.
Revenir en haut Aller en bas
Gesualdo
Mélomane averti
Gesualdo

Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 11/10/2007

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptySam 13 Avr 2013 - 0:08

Xavier a écrit:
Peut-être parce qu'il s'agit seulement d'influences, et pas de citations?
Je n'ai pas encore écouté l'oeuvre, mais il est certain que Berg fait partie des influences principales d'Escaich.

Influences sûrement,citations n'est pas vraiment le terme qui convient;alors que le choral de Bach dans le Concerto pour violon de Berg est vraiment une citation.
Là,j'ai plutôt le sentiment d'un plagiat et d'une assimilation.Mais bon,cela ne concerne que quelques passages de cet opéra qui me semble très réussi dans l'ensemble.
J'attends ton avis quand tu auras pu l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyVen 16 Aoû 2013 - 2:13

Pour moi, avec ce Claude, on n'est pas loin du chef d'oeuvre. Smile 

Un opéra concentré d'une heure trente, où l'on sent la maestria dramatique d'Escaich maître de l'accompagnement de cinéma muet.
Les transitions, les contrastes, les ruptures, les atmosphères... tout cela est très frappant ici.
Certes, il y a parfois des tournures mélodiques ou harmoniques qui rappellent d'autres de ses oeuvres, c'est un peu le problème avec Escaich parfois, on a l'impression de "tics" presque, et ça nuit un peu à la personnalité propre de l'oeuvre (mais si on ne connaît pas trop le reste de son oeuvre, on ne sera pas gêné), mais il y a là beaucoup de choses qui manquent à mon avis à certains opéras contemporains pourtant assez réussis de Benjamin, Mantovani ou Saariaho: à l'intérieur d'une musique riche, complexe, tourmentée, Escaich n'hésite pas à avoir recours à la simplicité, à la tonalité, aux accords parfaits même parfois, au silence, à la répétition, tant de moyens qui permettent d'éviter toute monotonie et de dépeindre au mieux l'action et le tourment intérieur des personnages.
L'opposition entre les voix aussi, baryton/contre-ténor pour Claude et Albin, les voix d'enfants dont la pureté se mêle à l'angoisse de la musique jouée par l'orchestre, l'omniprésence du choeur, qui bénéficie de certains des plus beaux moments.
Et cette fin suspendue, sublime...

La mise en scène d'Olivier Py est superbe, intelligente.
Rien à dire sur les interprètes, tous formidables j'ai trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptySam 17 Aoû 2013 - 22:09

Je ne l'ai pas encore fini (pas vraiment mon univers musical, ce type de moyen terme un peu gris), mais alors que je m'attendais à être agacé (en particulier par le livret de Badinter), je dois dire que c'est une œuvre très bien adaptée à la scène, très animée, avec des climats qui se succèdent... Ca ne survivrait pas bien au disque à mon avis (mais on pourrait en dire autant du fulgurant 1984, je le crains), mais en l'état, j'ai été assez convaincu.

Il faut seulement que je voie comment ça se poursuit et finit. hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptySam 17 Aoû 2013 - 22:14

DavidLeMarrec a écrit:
Je ne l'ai pas encore fini (pas vraiment mon univers musical, ce type de moyen terme un peu gris), mais alors que je m'attendais à être agacé (en particulier par le livret de Badinter), je dois dire que c'est une œuvre très bien adaptée à la scène, très animée, avec des climats qui se succèdent...
Mais justement ça n'est pas gris!
Les couleurs sont très marquées, certes il y a du mélange tonal/atonal, mais l'harmonie est très intelligible, on n'est pas dans un no man's land atonal soft (ce qu'on entend le plus souvent actuellement notamment dans l'opéra), les climats sont précis. Et justement la fin...
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptySam 17 Aoû 2013 - 22:16

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Je ne l'ai pas encore fini (pas vraiment mon univers musical, ce type de moyen terme un peu gris), mais alors que je m'attendais à être agacé (en particulier par le livret de Badinter), je dois dire que c'est une œuvre très bien adaptée à la scène, très animée, avec des climats qui se succèdent...
Mais justement ça n'est pas gris!
Les couleurs sont très marquées, certes il y a du mélange tonal/atonal, mais l'harmonie est très intelligible, on n'est pas dans un no man's land atonal soft (ce qu'on entend le plus souvent actuellement notamment dans l'opéra), les climats sont précis. Et justement la fin...
C'est déjà énorme comme qualité ça !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptySam 17 Aoû 2013 - 22:19

Xavier a écrit:
Mais justement ça n'est pas gris!
À€ mes oreilles, si. Avec des teintes de gris très variées, des trames très différentes... mais toujours autour de l'anthracite.

Citation :
on n'est pas dans un no man's land atonal soft (ce qu'on entend le plus souvent actuellement notamment dans l'opéra)
Il est difficile de faire des stats vu que les petites maisons ne sont pas documentées, et souvent dans une esthétique assez différente des grandes scènes (où l'on ne trouve pas beacoup de tonalité, mais pas énormément de pièces très radicales non plus). Mais oui, je vois ce que tu veux dire. Escaich est différent, et pour cette raison il échappe à cette suspension dramatique qui existe le plus souvent chez ceux dont tu parles.

En revanche, en termes de musique, il ne m'emporte pas très loin. Mais je n'ai pas encore écouté la fin.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptySam 17 Aoû 2013 - 22:21

Cololi a écrit:
C'est déjà énorme comme qualité ça !
Je t'offre une place alors : http://liveweb.arte.tv/fr/video/Claude_Robert_Badinter_Thierry_Escaich_Victor_Hugo_Festival_Justice-Injustice_Opera_Lyon/ . Smile

(On remarquera que non seulement le nom du librettiste figure sur la vignette pour une fois, mais en plus avant le nom du compositeur. Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 25 Mar 2014 - 23:45

bonsoir ce soir j'ai écouté du escaich:
que pensez vous de cet oeuvre ? merci pour vos commentaires. je trouve que c'est bien, le piano est sollicité vraiment !

Thierry Escaich * Fantaisie concertante pour piano et orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 25 Mar 2014 - 23:48

On en a parlé dans les premières pages, ce n'est pas une de ses meilleures oeuvres à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 17 Fév 2015 - 1:37

Claude sort en DVD en avril.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17823
Date d'inscription : 25/11/2012

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyDim 10 Mai 2015 - 11:37

J’ai vraiment beaucoup aimé Vertiges de la croix, je crois que c’est pour l’instant l’œuvre que je préfère d’Escaich parmi celles que j’ai écouté. Very Happy C’est très beau, très belle utilisation d’un choral de Bach notamment, plutôt contemplatif, et en plus il y a des passages un peu à la Murail/Dufourt, et même des traits d’orchestration un peu pointillistes par moments. Il y a bien sûr une certaine parenté avec Messiaen bien que le résultat soit très différent, mais je me trompe si j’identifie une filiation importante avec Koechlin en particulier ?
(je n’ai pas encore écouté l’enregistrement cd de cette œuvre, mais cela ne saurait tarder.)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyDim 10 Mai 2015 - 14:24

Je n'avais jamais pensé à Koechlin à propos d'Escaich... tu penses à une oeuvre de Koechlin en particulier?
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17823
Date d'inscription : 25/11/2012

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyDim 10 Mai 2015 - 14:34

non, pas vraiment. c’est plus une idée générale que je me fais des couleurs harmoniques et orchestrales chez Koechlin.
mais ça doit être moi, Koechlin fait parties des compositeurs auxquels j’ai trop facilement tendance à associer beaucoup de gens.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17823
Date d'inscription : 25/11/2012

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMar 23 Juin 2015 - 22:14

J’ai donc finalement écouté ce cd, dont je connaissais en fait toutes les œuvres.
Le thème en arpège (un vague souvenir de Berg ?) m’énerve toujours, mais finalement il est très bien ce concerto (Miroir d’ombres). Je lui reprocherais bien des effets orchestraux un peu “faciles”, notamment ces tournoiements vers l’aigu, et globalement un côté un rien assourdissant, même si cela reste très raisonnable.
Vertiges de la croix m’a un peu déçu à la deuxième écoute, à peu près pour les raisons que je viens de citer pour l’œuvre précédente. Mais j’aime beaucoup néanmoins. C’est peut-être une question d’interprétation, je ne sais pas (Ollu est plus typé contemporain méchant, ça peut jouer).
Et puis la Chaconne. On retrouve encore ces fusements crescendo vers l’aigu, mais on s’y fait. Je n’aime pas démesurément cette œuvre dans son ensemble.
Globalement c’est un bien joli cd, même si on doit pouvoir trouver plus original. Thierry Escaich (1965) - Page 5 3641590030
Revenir en haut Aller en bas
eric7591
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 02/06/2015

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptySam 27 Juin 2015 - 10:39

je sais plus si ça été cité , je crois pas, de Escaich que j'aime bien au passage concerto pour orgue cité , les vestiges de la croix couplé avec la chaconne et miroir d'ombre , et je voulais rajouté la barque solaire pour orgue et orchestre et un concerto pour violon y aussi le dernier évangile sorte d'oratorio et un concerto pour trompette que j'ai couplé avec un concertino de trompette de Ohana (que je connais très mal ) et un concerto aussi de trompette de Bacri (je connais mal aussi se compositeur je sais pas trop se que valent ses symphonies je sais qu'il en a faite )
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyVen 28 Aoû 2015 - 18:07

J'en remets une petite couche sur Claude, que j'ai revu avec le DVD: oeuvre très sombre, et chef d'oeuvre.

En bonus, très intéressante interview de Badinter et Escaich sur le DVD. (je n'ai réussi à la voir que sur mon PC, bizarrement c'était illisible sur mes lecteurs de salon)
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptySam 23 Mar 2019 - 21:57

Je viens de regarder le fameux DVD de Claude et on n'en ressort pas indemne... pale

Je commence un peu à connaître la musique d'Escaich mais là, j'ai l'impression qu'on est vraiment passé à un autre niveau. Quelle puissance émotionnelle, cette introduction avec les chœurs et l'orchestre vous glace immédiatement le sang.
J'ai rarement été éprouvé à ce point après la découverte d'un DVD d'opéra, le dernier en date était Lady Macbeth de Chostakovitch. Faut dire que la mise en scène d'Olivier Py (que j'adore) convient parfaitement à l'oeuvre, ce bagne, les changements de décors à la force des bras des canuts, j'ai trouvé incroyablement oppressant, je m'y suis presque senti mal.

Et quelle musique surtout, d'une noirceur assez incroyable et toujours cette orchestration luxuriante comme sait très bien le faire Escaich. J'ai adoré la fin en suspension (sublime !) après cette cette musique de fête quoique franchement sombre voire sordide.

Superbe direction et très beaux chanteurs, un DVD Choc !
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyDim 28 Avr 2019 - 17:14

Je continue mon exploration avec le Dernier Évangile... Very Happy

Un oratorio absolument époustouflant, certainement le chef-d'oeuvre de son auteur avec l'opéra Claude. On reconnaît immédiatement la patte orchestrale et harmonique (très proche du Concerto pour Orgue) mais qu'importe, les paroles scandées par le chœur dès le début nous placent directement dans cette atmosphère sombre et glaçante comme sait très bien le faire Escaich.
Mention spéciale pour l'Hymne Baptismale, tout à fait incroyable. J'ai aussi beaucoup aimé l'Hymne d’imploration, un moment suspendu, très beau !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyDim 28 Avr 2019 - 19:54

Je suis de ton avis, pour moi sa plus grande œuvre, je regrette juste qu'on n'ait pas une meilleure version avec un meilleur chœur (c'est souvent un peu faux), mais vraiment, pour moi sa meilleure œuvre avec Claude, je suis d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 763
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMer 8 Juil 2020 - 18:43

Comme je l'avais dit sur le fil Connesson il y a quelques jours, Thierry Escaich faisait partie des compositeurs vivants dont j'avais prévu d'explorer un peu l'oeuvre. J'ai débuté avec les CD conseillés par Xavier au début de ce fil il y a une quinzaine d'années (mais j'ai l'impression que, hors opéra, Escaich a relativement peu écrit ces dernières années non ?). Très séduit par le Concerto pour orgue, une formation que j'aime bien en général (je suis très fan du concerto de Poulenc notamment, c'est assez curieux d'ailleurs dans la mesure où l'orgue tout seul est un instrument avec lequel j'ai beaucoup de mal, mais associé à un orchestre ça passe tout seul). C'est évidemment le genre de langage qui me convient très bien, à la fois très accessible et assez animé. J'ai nettement moins apprécié la Symphonie n°1 qui suivait sur le disque (une pénible sensation de regarder passer le train sans arriver à monter dedans), je lui ai même préféré la sympathique Fantaisie concertante pour piano et orchestre qui cloture le CD (même si ce n'est pas de la même ampleur que le concerto pour orgue.

Un bon début avec Escaich donc, un peu refroidi par le Dernier Evangile que j'aurais vraiment aimé adorer (aucune raison a priori que je n'aime pas ça), mais qui en pratique m'a laissé de côté un peu comme la symphonie. Je ne saurais honnêtement pas dire pourquoi, je retenterai à l'occasion.

À propos d'opéras sinon, il a été dit beaucoup de bien de Claude un peu plus haut dans ce fil, il y a moyen d'accéder à ça autrement qu'en se procurant le DVD ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 EmptyMer 8 Juil 2020 - 18:57

Laughing  Ça en devient presque un gag! (Je veux dire: nos divergences systématiques d'opinion dans les fils de musique contemporaine.)

Donc:
Le Dernier Évangile est l'œuvre d'Escaich que je préfère (et même, de celles que j'ai écoutées, probablement la seule que j'aime vraiment), j'avais trouvé plutôt pas mal la Symphonie, la Fantaisie concertante m'avait laissé le souvenir de quelque chose de vraiment très anecdotique et le Concerto pour orgue m'avait franchement cassé les pieds (mais il faut dire que, autant je peux apprécier l'orgue seul, autant je trouve vite très pénible l'orgue concertant.)

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich (1965)   Thierry Escaich (1965) - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Thierry Escaich (1965)
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: