Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -27%
Casque de Gaming compatible PS5 – Corsair VOID ...
Voir le deal
79.99 €

 

 John Adams

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90093
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyDim 25 Nov 2018 - 12:19

Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
je ne vois pas trop ce qu'il a fait d'autre qui puisse s'en approcher.
Personnellement, il y a plusieurs choses plus anciennes que j'aime bien davantage que ce premier acte de Doctor Atomic - les vastes compositions pour orchestre (Harmonielehre, Naive and Sentimental Music), cette merveille qu'est The Wound Dresser (assez peu typique de sa manière, quasi du Barber) et puis des trucs pas forcément ambitieux mais vraiment chouettes (Short Ride in a Fast Machine.)

Ce sont de belles choses (quoique je trouve que Harmonielehre tourne un brin à vide, trop dans la citation et l'étalage, finalement le discours ne me passionne pas vraiment), mais hors la dernière, pas du même niveau d'intérêt à mon goût (Wound Dresser est remarquable, par exemple, mais ça ne me touche pas vraiment, en revanche en vrai, avec l'attraction de la scène, ce doit être très fort). Moi j'aime beaucoup aussi Gran Pianola Music (oui, je sais), et au fil des années, j'en viens à considérer que Short Ride est en réalité, quoique courte, une assez grande œuvre ! Mais les procédés de décalages motoriques sont assez proches de ce qu'on trouve dans Doctor Atomic, à la vérité (et notamment la fin du I).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11641
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyLun 26 Nov 2018 - 18:08

DavidLeMarrec a écrit:
Mais les procédés de décalages motoriques sont assez proches de ce qu'on trouve dans Doctor Atomic, à la vérité (et notamment la fin du I).
Oui, il m’a semblé que l’écriture de ce Doctor Atomic faisait vraiment retour assez net aux procédés minimalistes / répétitifs, par rapport aux œuvres des années 2000.

Doctor Atomic: Acte II
Gerald Finley (Oppie), Brindley Sherratt (Teller), Andrew Staples (Wilson), Julia Bullock (Kitty), Jennifer Johnston (Pasqualita), Aubrey Allicock (Groves), Marcus Farnsworth (Hubbard), John Adams / BBC Symphony Orchestra, BBC Singers / Matthew Morley
Londres, IV.2017
Nonesuch


Et, de fait, l’acte II m’a paru bien meilleur!

Déjà, il y a là une tension, une poussée continue dans la progression dramatique (et, du chœur conclusif de la scène 3 à la fin, il y a comme un tour d’écrou supplémentaire: ça atteint une densité terrible) et une plus grande intégration du discours musical qui tranche avec le I (même si l’écriture vocale reste globalement dans cette veine britténienne d’une sorte de semi-Sprechgesang lyrique mais peu évident, l’accompagnement orchestral semble y impulser quelque chose de plus «directionnel».) Par ailleurs l’intervention des voix féminines est bien plus heureuse - Kitty Oppenheimer cesse d’être préposée au lyrisme dégoulinant pour participer pleinement à la progression dramatique; et le personnage de Pasqualita intervient comme une sorte de contrepoint assez impressionnant.

Donc au final, un opéra assez inégal, mais avec des moments saisissants et qui ne cesse de se resserrer pour atteindre une intensité presque étouffante à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
greg skywalker
Mélomaniaque
greg skywalker

Nombre de messages : 1013
Date d'inscription : 06/08/2010

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyMer 5 Juin 2019 - 10:11

String Quartet (2008)    

J'aime ce quatuor malgré ses défauts : la forme bancale (2 mouvements : un premier mouvement de 21' essentiellement de nature rhapsodique , le seconde de 9' comme un final vif "adamsien" .) , une certaine complexité du premier mouvement  qui peut rebuter l'auditeur ...
J'aime la couleur chaude géniale pour un quatuor , le coté hybride du langage mélant des influences de Ravel , Bartok (ses chants nocturnes ) , des moteurs rythmiques  signés "Adams" , les chants tragiques alla Janacek ...
Ce melting pot profus est vraiment jouissif !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85624
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyLun 17 Juin 2019 - 3:00

J'ai un mauvais souvenir des deux œuvres… il faut que je réessaie au moins la symphonie.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11641
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyLun 17 Juin 2019 - 11:30

Le post auquel Xavier répond était celui-ci, apparemment disparu au cours d’une opération de maintenance forumactif:

En Playlist, arnaud bellemontagne a écrit:
Adams : Symphonie de chambre (K. Jarvi)
Un carrousel réjouissant. jocolor

Du coup, je viens de réécouter:

John Adams - Page 6 Adams_11
Symphonie de chambre (1992) pour ensemble. Grand Pianola Music (1982) pour deux pianos, trois voix de femmes, vents, cuivres et percussions¹
John Adams / London Sinfonietta; John Alley, Shelagh Sutherland (pianos), Nicole Tibbels, Judith Rees (sopranos), Teresa Shaw (mezzo-soprano)¹
Londres, II.1993
Nonesuch


J’ai beaucoup aimé la Symphonie de chambre (que je n’avais dû écouter qu’une fois, à la sortie du disque.) Adams raconte que le déclic lui est venu tandis que, relisant la 1ᵉ Symphonie de chambre de Schoenberg, il entendait dans la pièce d’à côté la bande son de vieux dessins animés que son fils regardait à la télé. De fait, il y a vraiment de ça: on est quelque part entre le Schoenberg de 1906 (celui de la dissolution de l’harmonie tonale avant le basculement dans l’atonalité), mais avec des syncopes jazzy et quelque chose de beaucoup plus bastringue dans les timbres et les textures, et les musiques de Scott Bradley, mais incroyablement complexifiées et grinçantes. C’est en fait très peu tributaire du minimalisme, et ce qui en relève est ce qu’il y a de plus faible dans la partition (les boucles de crincrin à la fin du III.)

Au total, une œuvre très dissonante pour du Adams (avec cette particularité que les dissonances y ont souvent, expressivement, quelque chose de très gag, en particulier dans le I, Mongrel Airs) et d’une incroyable prégnance rythmique (peut-être encore plus marquée dans le II, Aria with Walking Bass - mouvement lent, mais toujours relancé rythmiquement) et avec des coloris instrumentaux d’une bigarure assez jubilatoire.

(Enfin, bon, Arnaud le dit aussi bien en deux mots.)


En revanche, Grand Pianola Music m’a paru très, très pénible: c’est vraiment le Adams minimaliste-glassisant des années 80 (les voix!) avec quelques moments redoutablement kitsch, tantôt en mode grandiloquent tantôt en mode planant-gnangnan. Et le III m’a même paru assez spectaculairement daubesque (arpèges claydermaniens aux pianos, fond de pouet-pouet cuivrés, voix qui font «aaaah-aaaah-aaaah-aaaah-aaaah» et «na-na-na-na» en boucle, le tout culminant dans une mélodie passablement racoleuse - idéal comme intermède dans vos soirées karaoké spécial Marie Myriam.)


Et donc, pour répondre à Xavier: pas sûr que tu aimeras davantage la Symphonie de chambre, ça ne me paraît pas être ton genre de came (mais je me trompe peut-être), mais ça peut quand même valoir une réécoute; en revanche, tu peux en effet te dispenser de réécouter Grand Pianola Music (sauf si tu veux te faire du mal.)


Dernière édition par Benedictus le Mar 18 Juin 2019 - 1:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11641
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyMar 18 Juin 2019 - 0:03

John Adams - Page 6 Adams_12
Harmonium (1980-81) pour chœur et orchestre
John Adams / San Francisco Symphony, San Francisco Symphony Chorus / Vance George
San Francisco, III.1997
Nonesuch


Ça aussi, c’est du Adams répétitif / minimaliste des années 80, mais c’est bien meilleur que Grand Pianola Music!

Il faut dire que ce n’est pas du tout glassien: c’est en fait beaucoup plus dans la veine du Reich choral de la même époque, celui de Tehillim ou de Desert Music - mais contre toute attente, on y entend déjà beaucoup des idiosyncrasies adamsiennes ultérieures. C’est assez sensible au niveau de l’orchestration: dans les passages pulsés, l’écriture pour vents (boucles de la petite harmonie et accords «verticaux» des cuivres) et la dichotomie des percussions (mates pour les gradations, métalliques pour les boucles ornementales); dans les passages suspendus, le spectre très particulier (fond de cuivres et cordes en sourdine, cellules d’instruments «scintillants» - harpe, célesta.) Mais aussi, l’écriture vocale (surtout dans le mouvement lent Because I Could Not Step For Death), avec un style mélodique assez hiératique mais très articulé qui annonce les chœurs de Klinghoffer. Même si j’ai moins aimé les passages pulsés du III, Wild Nights, plus typés «répétitif», et assez grandiloquents, c’est vraiment une très belle réussite.

Je me demande aussi si cette impression d’entendre assez nettement le John Adams «d’après» ne vient pas aussi en partie de l’interprétation: dans mon souvenir, l’enregistrement par de Waart en 1984, plus ouaté et aux timbres un peu blanc (captation ECM oblige?) faisait beaucoup moins ressortir le grain des instruments et les chœurs sonnaient avec moins de mordant - ça sonnait du coup beaucoup plus comme une sorte d’étude «conceptuelle» sur les oscillations rythmiques et sonores.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85624
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyMar 18 Juin 2019 - 1:01

Je n'avais pas regardé la date, effectivement, rien à voir avec les œuvres encore assez répétitives de la même période, pour moi c'est proche du meilleur Adams, ça fait même partie de mes œuvres préférées de lui, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90093
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyMar 18 Juin 2019 - 14:22

Effectivement, ce n'est pas pour Xavier, mais le Grand Pianola est l'une des œuvres d'Adams que j'aime le plus… J'y trouve une fraîcheur vraiment revigorante, sans la répétition lourde du vrai minimalisme. Mais ça reste un patchwork léger, c'est sûr.

J'aime bien la Symphonie de Chambre, mais elle m'a au fond paru moins singulière. (Et je trouve Harmonielehre finalement carrément plus dispensable.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11641
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyMar 18 Juin 2019 - 19:41

DavidLeMarrec a écrit:
Effectivement, ce n'est pas pour Xavier
Et pour moi donc!

DavidLeMarrec a écrit:
mais le Grand Pianola est l'une des œuvres d'Adams que j'aime le plus… J'y trouve une fraîcheur vraiment revigorante, sans la répétition lourde du vrai minimalisme. Mais ça reste un patchwork léger, c'est sûr.
Rassure-nous: celui qui s'exprime, là, c'est le David-Tina-Charles-k-pop, pas le David-Tarare-Schloß-Durande?

DavidLeMarrec a écrit:
(Et je trouve Harmonielehre finalement carrément plus dispensable.)
Moi, j'aime beaucoup (enfin, à vérifier.) (Mais là on parlait d'-um, pas de -elehre.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90093
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyMer 19 Juin 2019 - 12:16

Benedictus a écrit:
Rassure-nous: celui qui s'exprime, là, c'est le David-Tina-Charles-k-pop, pas le David-Tarare-Schloß-Durande?

hehe

Quand même pas, mais plutôt le David-qui-écoute-du-seria que le David-qui-inspire-le-respect, c'est possible.

C'est frais et plaisant, ça me va très bien. (Mille fois ça plutôt que Klinghoffer…)


Citation :
Moi, j'aime beaucoup (enfin, à vérifier.)

Harmonielehre sent quand même assez lourdement son pastiche néowagnérien… c'est bien, mais ça ressemble à du sous-Hausegger malgré sa complexité. Pour une œuvre du second vingtième, on est très agréablement surpris que ce soit plaisant à écouter ; mais pour une œuvre du premier vingtième, ce serait tout de même secondaire.

Je ne parlais pas d'Harmonium, que je ne suis même pas sûr d'avoir écouté. (Il y a eu une grosse période Harmonielehre au début du forum, c'est pour cela que j'en faisais état.)


(Mais là on parlait d'-um, pas de -elehre.)[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 797
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptySam 2 Mai 2020 - 20:59

Dernier compositeur à explorer pour mon tour d'horizon minimaliste, John Adams. J'ai volontairement gardé le meilleur pour la fin, du moins si j'en crois les tendances du forum sur lequel Adams semble être un chouchou de pas mal de monde (bon, évidemment, son sujet n'a pas autant de pages que celui de Glass Mr. Green ). Pour commencer, je me suis concentré sur les pièces instrumentales et orchestrales, gardant la musique vocale (qui constitue une bonne part de ce qu'a fait Adams) pour plus tard (d'ailleurs, en passant, le fil est relativement peu actif depuis quelques années et il a du coup été peu question des derniers opéras d'Adams, en gros ça s'arrête à Doctor atomic, donc si certains ont des avis éclairés à donner sur ses oeuvres plus récentes, je serai preneur).

Une grosse différence entre Adams et les compositeurs écoutés auparavant (Glass et Reich), c'est qu'Adams a commencé à composer à une époque où même les pionniers du minimalisme le plus radical avaient pris un tournant pour composer des oeuvres moins purement répétitives, et que du coup Adams lui-même est directement passé à une musique qui ne fait qu'utiliser comme ingrédient la répétitivité mais qui est en fait une savante intégration de ces principes dans des oeuvres structurées de façon assez classique, avec un discours beaucoup plus construit et une grande importance attachée à l'orchestration. D'ailleurs, les premières grandes oeuvres orchestrales (ou pour ensemble) d'Adams sont structurées en plusieurs mouvements, avec des contrastes de tempo, ce qui ne correspond pas du tout aux structures généralement présentes dans les oeuvres du début des années 70 des minimalistes précédents.

J'ai donc écouté pour l'instant un peu de piano (bon, comme Benedictus le disait, ce n'est probablement pas là qu'Adams est le plus intéressant, China gates est sympa mais très court, et Phrygian gates assez assommant), puis j'ai enchaîné avec Shaker loops (dont je n'avais vraiment aucun souvenir, alors que je l'avais déjà écouté), dont le premier mouvement m'a vraiment bien plu (une sorte de fusion de motifs répétitifs dans une structure motorique, très sympa), mais le reste ne m'a pas passionné. En fait, de façon générale dans les oeuvres orchestrales que j'ai écoutées, je trouve ça intéressant et très bien fait, très réfléchi, mais ça me touche pas profondément, je me contente d'une espèce d'admiration polie devant un bon travail d'artisan sérieux qui maîtrise totalement son truc, mais je ne ressent pas la touche d'inspiration qui ferait basculer cette musique du côté du chef-d'oeuvre. Ainsi, j'ai passé un bon moment à l'écoute d'Harmonielehre mais sans être vraiment transporté. On approchait même l'ennui avec le Concerto pour violon et Schéhérazade.2 (qui est aussi une sorte de concerto pour violon). À la limite, ce qui m'a le plus plu pour l'instant est l'amusant Lollapaloozza, courte pièce fantasque où l'orchestre s'en donne à coeur joie. On verra si je trouve plus mon bonheur dans les quelques opéras que j'ai prévu d'écouter ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11641
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptySam 2 Mai 2020 - 21:06

Dans le purement instrumental réjouissant, il faut quand même que tu essaies les Two Fanfares, et en particulier Short Ride in a Fast Machine!

Sinon, à part les opéras, les œuvres avec chœur sont généralement très réussies (Harmonium pour la première manière d'Adams) - et puis il y a The Wound-Dresser, pour baryton et orchestre, une œuvre très, très belle, mais très peu minimaliste/répétitive, plutôt dans des atmosphères proches du Barber de Knoxville.

Pour ma part, j'aime beaucoup ses œuvres récentes où l'harmonie est de plus en plus retorse - en particulier El Niño (pour voix solistes, chœurs et orchestre) et Guide to Strange Places (pour orchestre.)


Dernière édition par Benedictus le Sam 2 Mai 2020 - 21:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85624
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptySam 2 Mai 2020 - 21:15

Roupoil a écrit:
On approchait même l'ennui avec le Concerto pour violon et Schéhérazade.2 (qui est aussi une sorte de concerto pour violon).

Oui mais pour moi ça n'a pas grand chose à voir, à part le genre concertant.
Le Concerto pour violon est encore un peu répétitif sur les bords alors que Schéhérazade est une de ses dernières œuvres, dans un style plus ouvert, pas si tonal que ça. (et à mon avis pas loin de faire partie de ses meilleures œuvres)
Sinon on a quand même parlé d'Adams dernièrement mais parfois dans la rubrique Concerts. Wink

Sinon, hors opéras, je te conseille aussi Harmonium et The Wound-Dresser.
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 797
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptySam 2 Mai 2020 - 21:48

J'avais déjà mis The Wound dresser sur ma liste, j'y ajoute Harmonium !

Ah, et j'ai en fait déjà écouté Short ride in a fast machine, c'est en effet sympa.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 888
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyDim 3 Mai 2020 - 12:32

Short Ride in a Fast Machine est assez joussif !
The Wound-Dresser est en effet magnifique, et The Guide to Strange Places farci de détails séduisants.


Rapidement, je voulais signaler...
On the Transmigration of Souls, composé en hommage aux victimes du 11 septembre, avec voix, est assez filmique, angoissant et planant. J'aime bien, mais lui préférerais les extraits de The Death of Klinghoffer, pour quelque chose d'approchant.

Toujours dans le "cinéma" et "sombre", City Noir est un titre qui annonce vraiment la couleur. Boulevard Night, avec son jazz dévoyé, est particulièrement réjouissant, quant à The City and its Double, c'est un merveilleux nocturne hollywoodien.

Plus réjouissant, Absolute Jest pour quatuor et orchestre, des citations de Beethoven à tout de champs dans un scherzo d'une demi-heure. Un régal, à condition de supporter la blague (ou l'absence de calme) sur une telle durée.

Enfin, Doctor Atomic Symphony reprend les grand moments de l'opéra et les recompose. Une réussite, une pièce qui prend aux tripes ! Maintenant, l'opéra entier est fortement recommandé, le risque de doublonner existe...

Opéras, donc, ils sont excellents. il existe des extraits pour orchestre, mais si tu comptes tenter les versions complètes, on peut s'en passer. Nixon in China, peut-être un peu long et glassien, a le mérite d'un livret original. The Death of Klinghoffer est bouleversant (peut-être est-ce mon goût pour le pathos qui s'exprime trop fortement ?), les moments orchestraux et les interventions du chœur sont particulièrement mémorables. Doctor Atomic, enfin, est renversant, l'un de mes opéras récents favoris (avec Vanessa dans un autre genre, merci à CSS pour ce dernier !). La symphonie mentionnée plus haut est intéressante et fonctionne très bien, mais il manque la voix de Gerald Finley quelques passages remarquables, comme Batter my Heart avec les paroles et le finale qui me fait frissonner d'horreur à chaque fois...

Spoiler:
 

Why Must the Devil Have All the Good Tunes, son récent concerto bazar pour piano est hautement dispensable.
Et je note au passage Harmonium et El Niño, car je ne connais ni l'un, ni l'autre. Very Happy


Dernière édition par Mefistofele le Dim 3 Mai 2020 - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85624
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyDim 3 Mai 2020 - 13:25

Mefistofele a écrit:

Rapidement, je voulais signaler...
On the Transmigration of Souls, composé en hommage aux victimes du 11 septembre, avec voix, est assez filmique, angoissant et planant. J'aime bien, mais lui préférerait les extraits de The Death of Klinghoffer, pour quelque chose d'approchant.

J'aurais dû le mentionner, pour moi ça fait parmi des très belles œuvres d'Adams. (et c'est quand même assez différent de Klinghoffer je trouve)
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11641
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyDim 3 Mai 2020 - 13:52

Ah? Je n'avais pas aimé On the Transmigration of Souls (j'avais trouvé ça franchement boursouflé.)
Une œuvre que j'avais bien aimée, en revanche, c'est Naive and Sentimental Music - un peu dans la veine d'Harmonielehre, mais sans le côté un peu lissé.
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 797
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyDim 3 Mai 2020 - 16:04

Bon en fait, si je résume vos différents conseils, c'est assez simple, je suis bon pour écouter à peu près tout ce qu'a écrit Adams Mr.Red  ! Je n'irai pas jusque là mais je commence à avoir une liste assez étoffée. J'ai ajouté The transmigration of souls (qui avait déjà fait l'objet de beaucoup de bons échos àpart de la part de Benedictus auparavant dans ce fil), et Absolute jest (oui, la description qu'en a faite Mefistofele me tente terriblement !) et Naive and sentimal music qui apparait sur le même CD qu'Absolute jest, ça tombe bien. Et malgré tout ça, l'oeuvre d'Adams qui m'a enfin totalement convaincu ... n'a été conseillée par personne !


Je m'explique, j'ai pu écouter quelques trucs depuis hier, et j'ai décidé en gros d'alterner les opéras avec des pièces plus courtes pour ne pas saturer. J'ai donc commencé avec Nixon in China, le seul que j'avais déjà du écouter il y a longtemps. Eh ben c'est vraiment étonnant de voir à quel point de premier opéra est un copier-coller des techniques de Glass (alors même que je trouve vraiment que dans ses oeuvres orchestrales pures, Adams a une personnalité très indépendante dès ses premières oeuvres). Un travail très différent sur les voix (avec de temps en temps ces répétitions étonnantes et amusantes des paroles, comme si la répétitivité contaminait les chanteurs) mais à l'orchestre c'est vraiment du pur répétitif à boucles. Bon, moi j'aime bien ça a priori, mais je trouve dommage que l'orchestre soit souvent en retrait, et surtout je trouve le livret (certes original...) complètement insupportable (et contrairement aux opéras de Glass où le texte n'a qu'une importance très secondaire, là il y a quand même beaucoup de scènes dialogués et autres airs où on ne peut pas en faire abstraction). Du coup impression mitigée.


J'ai enchaîné avec The Wound dresser, c'est indiscutablement très beau (et en effet à part niveau style) mais ça fait partie des oeuvres qui n'arrivent pas à m'emballer complètement, comme si je restais un peu trop extérieur à cette musique. Curieusement, c'est le complément de programme du CD (enfin, façon de parler, puisque c'est plus long !) qui m'a scotché : Fearful symmetries, grand mouvement symphonique de près d'une demi-heure, c'est foisonnant, l'orchestre scintille et rigut presque en permanence, très peu de temps faibles pour une oeuvre continue de cette durée, vraiment j'aime beaucoup (c'est encore assez répétitif pour le coup, donc il faut aimer ça...).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11641
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyDim 3 Mai 2020 - 16:18

Roupoil a écrit:
Curieusement, c'est le complément de programme du CD (enfin, façon de parler, puisque c'est plus long !) qui m'a scotché : Fearful symmetries, grand mouvement symphonique de près d'une demi-heure, c'est foisonnant, l'orchestre scintille et rigut presque en permanence, très peu de temps faibles pour une oeuvre continue de cette durée, vraiment j'aime beaucoup (c'est encore assez répétitif pour le coup, donc il faut aimer ça...).
Ah, tiens, je n'ai pas dû réécouter ça depuis plus d'un quart de siècle. Je me souviens effectivement que c'était du répétitif-répétitif; en revanche, dans mon souvenir, l'orchestration était plutôt du genre massif et opaque, pas du tout scintillante ni rigussante; c'est l'enregistrement Adams / Orchestra of St. Luke's qui est en complément de The Wound Dresser chez Nonesuch?
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 797
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyDim 3 Mai 2020 - 16:41

Oui c'est bien ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 888
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyDim 3 Mai 2020 - 17:06

Je ne connaissais pas l'existence de Fearful Symmetries dans le catalogue d'Adams, je note également.

Adams a énormément évolué et se renouvelle beaucoup d'une pièce à l'autre (pas comme Glass, donc). C'est toujours une surprise de savoir où il va entraîner l'auditeur.

Nixon, je comprends le souci du livret à l'écoute... mais en terme d'originialité et de développement des personnages (tous plus antipathiques les uns que les autres), j'avais été conquis... En fait, une œuvre plus intéressante à analyser qu'autre chose ? L'identité La parenté avec Philip dans l'écriture orchestrale est vraiment... glassante. Mr. Green
En tout cas, les opéras qui suivent (que je connais) sont autrement plus prenants et variés.

La parenté Transmigration / Klinghoffer, c'est pour une question de couleurs et de moyens (voix, citations, orchestre). 25 minutes dans un cas avec ambiance globalement recueillie, un opéra dans l'autre, la visée n'est certes pas la même. Mais rien que le prologue de ce dernier, j'y entends des moirures, des chuchotis, une sorte de malaise persistant similaire à son hommage subséquent.
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 888
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyLun 4 Mai 2020 - 0:07

Avant de se coucher, du Adams* avec Harmonium...
J'aime plutôt bien mais suis surpris que cela soit si couru : ça sent vraiment son minimalisme, et le premier mouvement évoque les saints de Glass (aussi, il s'appelle Negative Love, faut-il y voir de la prédestination ?). Agréable découverte, en tout cas.

*Mon confesseur médecin m'a bien prescrit du Bruckner, mais les denrées qui restent sur l'estomac avant le coucher, c'est l'assurance d'une mauvaise nuit voire de cauchemars. Quant à la version light, j'ai peur qu'elle ait le même effet que la caféine et empêche le sommeil. pig
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85624
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyLun 4 Mai 2020 - 0:12

Mefistofele a écrit:
Avant de se coucher, du Adams* avec Harmonium...
J'aime plutôt bien mais suis surpris que cela soit si couru : ça sent vraiment son minimalisme, et le premier mouvement évoque les saints de Glass (aussi, il s'appelle Negative Love, faut-il y voir de la prédestination ?). Agréable découverte, en tout cas.

Harmoniquement, c'est tellement plus raffiné, et du coup, prenant et expressif...
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11641
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyLun 4 Mai 2020 - 0:24

Mefistofele a écrit:
Avant de se coucher, du Adams* avec Harmonium...
J'aime plutôt bien mais suis surpris que cela soit si couru : ça sent vraiment son minimalisme [...]. Agréable découverte, en tout cas.
Je l'avais pourtant signalé, un peu plus haut. En revanche, si c'est la version de Waart (ECM) que tu as écouté, essaie la version Adams (Nonesuch): disons que la première (plus ancienne, captée pas longtemps après la création, je crois) souligne le côté «minimaliste», alors que la seconde fait davantage ressortir les procédés d'écriture (orchestrale notamment) qui annoncent déjà le «Adams d'après.»

Mefistofele a écrit:
et le premier mouvement évoque les saints de Glass (aussi, il s'appelle Negative Love, faut-il y voir de la prédestination ?)
scratch C'est le titre du poème d'Emily Dickinson qui est mis en musique. Pourquoi, Glass a aussi composé une pièce qui d'appelle comme ça? Sinon, oui, comme dit Xavier, harmoniquement, c'est quand même quelques bons crans au-dessus.

Mefistofele a écrit:
*Mon confesseur médecin m'a bien prescrit du Bruckner, mais les denrées qui restent sur l'estomac avant le coucher, c'est l'assurance d'une mauvaise nuit voire de cauchemars. Quant à la version light, j'ai peur qu'elle ait le même effet que la caféine et empêche le sommeil. pig
hehe Oui, Andreae, c'est chargé en caféine. (Venzago, bon, à la rigueur.)
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 888
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyLun 4 Mai 2020 - 0:32

Version Adams, et non pour le nom de la pièce autant que je sache, c'était vraiment pour la plaisanterie (Glass le mal-aimé / Negative Love).
C'est clairement plus riche orchestralement, spécialement le deuxième mouvement. La parenté des procédés dans le premier m'a néanmoins tellement frappé que je me suis demandé un instant si je ne m'étais pas trompé dans la playlist (en me disant : tiens, ça sonne mieux que dans mon souvenir !). hehe
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 797
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyLun 4 Mai 2020 - 13:08

C'est marrant, parce que je m'apprêtais à dire d'Harmonium exactement la même chose que Mefistofele : c'est une oeuvre sympa, mais qui est pour moi sous influence Glassienne plus qu'évidente (les notes répétées aux cuivres, entre autres), surtout dans le premier mouvement (le deuxième, c'est complètement différent, c'est clair). D'ailleurs personnellement je n'entends vraiment pas de différence manifeste entre ce premier mouvement et ce que faisait Glass dans sa période répétitive, preuve que les subtilités harmoniques me passent malheureusement définitivement au-dessus des oreilles... En tout cas j'ai bien aimé (oserai-je rajouter : surtout ce qui ressemblait à du Glass Mr. Green ?).

Mais pas autant que le début de Death of Klinghoffer (je n'ai écouté que la première scène, mon rythme va se ralentir avec la reprise des cours !), vraiment superbe (et là l'esthétique répétitive est bien bien loin). J'attends bien sûr d'avoir eu le temps d'écouter le reste avant de donner un avis définitif, mais je sens que cette oeuvre-là va rejoindre les incontournables pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 888
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyLun 4 Mai 2020 - 23:00

Fearful Symmetries, la seule pièce que j'ai eu le temps d'écouter aujourd'hui (parce que planning trop chargé) : terriblement minimaliste / répétitif, orchestration à la truelle opaque en effet, j'y retrouve les tics et trucs qui me plaisent parfois chez Glass. Si j'avais connu avant, j'aurais recommandé à Roupoil, ce fut donc l'inverse. À essayer (ou pas) en étant prévenu où on met les pieds et les oreilles.

Ravi de lire autrement que Klinghoffer fait son effet, c'est avec ça que j'ai découvert Adams et ça m'a bluffé.
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 797
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyMar 5 Mai 2020 - 21:05

De mon côté, le "projet Adams" a bien avancé, avec tout de même des avis très très variés selon les oeuvres. Je vais faire en commençant avec ce qui m'a le moins convaincu, avis très subjectifs bien entendu, et après une seule écoute à chaque fois :

The transmigration of souls : je n'ai vraiment pas aimé, en fait je trouve que l'hommage aux victimes du 11 septembre et le dispositif écrasent complètement la musique. Ce début, avec les "Missing" et les noms de disparus qui commencent à être énoncés fait forcément son effet, mais appelle une musique puissante, alors que pendant une bonne moitié de l'oeuvre, la musique d'Adams va au contraire rester très retenue, comme sur la pointe des pieds, comme s'il n'osait pas ajouter sa propre voix à cet hommage. Et du coup je trouve ça vraiment insignifiant musicalement. Même les climax qui finissent par pointer le bout de leur nez vers la fin de l'oeuvre m'ont semblé grandiloquents sans vraiment atteindre la portée voulue.

Absolute jest : alléché par la description de Mefistofele, j'ai finalement été assez déçu par cette oeuvre, qui à mon sens se repose vraiment trop sur les citations de Beethoven. Difficile de créer une oeuvre originale et cohérente quand elle est à ce point farcie de références, qui en plus ne s'intègrent pas forcément de façon très naturelle au langage orchestral d'Adams. On en finit par écouter ça comme une sorte de blind test loufoque, c'est sympathique mais à mon sens assez anecdotique.

Doctor atomic : j'attendais beaucoup de cet opéra après avoir vraiment flashé sur Klinghoffer (cf plus bas), mais l'entrée en matière a été très difficile pour moi. Déjà je n'aime pas les deux minutes qui débutent l'ouverture (ces sons intégrés avant que l'orchestre ne commence à jouer, je n'en vois pas l'intérêt), mais surtout la grande majorité du premier acte se déroule sous formes de dialogues en mode pseudo-récitatif accompagnés par de grands à-plat statiques à l'orchestre, c'est extrêmement monotone, et pour moi, je dois l'avouer, pour le moins ennuyant. En fait, il a fallu attendre l'air final (Batter my heart) pour que me réveille enfin, c'est vraiment léger. C'est d'autant plus dommage que le deuxième acte me semble musicalement beaucoup plus riche et intéressant, et que le texte du livret m'a plutôt plu dans l'ensemble (même les insertions de poèmes anachroniques passent relativement bien). Autre bémol quand même : narrativement les deux actes sont extrêmement proches l'un de l'autre (on attend de pouvoir tester la bombe, on scrute la météo), pourquoi diable avoir fait quasiment deux fois la même chose ? Tant qu'à faire, la prochaine fois je n'écouterai que le deuxième acte...

Naive and sentimental music : pas grand chose à redire, c'est très bien foutu, de la bonne musique, même si encore une fois (c'est pratiquement systématique pour moi avec les grandes oeuvres orchestrales d'Adams), j'ai la vague impression de ne pas être entré totalement dedans. Je trouve ça beau, mais je n'ai pas le déclic, le "waouh" qui me ferait dire d'un coup "Ca c'est vraiment une oeuvre marquante".

The death of Klinghoffer : mon "waouh" en fait, c'est définitivement avec cet opéra que je l'ai eu. Je l'avais déjà signalé dans mon précédent message, j'ai été happé des le prologue, et l'intérêt n'a presque pas faibli pendant le reste de mon écoute. La structure beaucoup plus épisodique que dans Doctor atomic (avec cette alternance de choeurs et de différents point de vue sur l'action) permet une belle variété de climats (on ne risque pas de tomber dans la monotonie ici) et, à l'exception de la scène de la danseuse anglaise au deuxième acte (que j'ai trouvée trop décalée pour s'intégrer harmonieusement dans l'ensemble), il n'y a vraiment pas grand chose que je n'ai pas apprécié. Pour moi c'est vraiment très au-dessus de tout ce que j'ai entendu d'autre d'Adams.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85624
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyMar 5 Mai 2020 - 21:22

Roupoil a écrit:

Doctor atomic : j'attendais beaucoup de cet opéra après avoir vraiment flashé sur Klinghoffer (cf plus bas), mais l'entrée en matière a été très difficile pour moi. Déjà je n'aime pas les deux minutes qui débutent l'ouverture (ces sons intégrés avant que l'orchestre ne commence à jouer, je n'en vois pas l'intérêt)

Je pense que ce passage-là en particulier n'est pas trop fait pour l'écoute seule, il faut le voir sur scène ou en vidéo.
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 797
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyMer 6 Mai 2020 - 9:17

Oui, c'est tout à fait possible, je n'écoute mes opéras qu'en audio seul (ce qui me fait sûrement perdre beaucoup pour certaines oeuvres), d'ailleurs même parmi mes opéras préférés il y en plein que je n'ai jamais "vus" (au hasard, Boris Godounov ou Pelleas et Mélisande)...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11641
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyMer 6 Mai 2020 - 9:37

Roupoil a écrit:
Doctor atomic : j'attendais beaucoup de cet opéra après avoir vraiment flashé sur Klinghoffer (cf plus bas), mais l'entrée en matière a été très difficile pour moi. Déjà je n'aime pas les deux minutes qui débutent l'ouverture (ces sons intégrés avant que l'orchestre ne commence à jouer, je n'en vois pas l'intérêt), mais surtout la grande majorité du premier acte se déroule sous formes de dialogues en mode pseudo-récitatif accompagnés par de grands à-plat statiques à l'orchestre, c'est extrêmement monotone, et pour moi, je dois l'avouer, pour le moins ennuyant. En fait, il a fallu attendre l'air final (Batter my heart) pour que me réveille enfin, c'est vraiment léger. C'est d'autant plus dommage que le deuxième acte me semble musicalement beaucoup plus riche et intéressant, et que le texte du livret m'a plutôt plu dans l'ensemble (même les insertions de poèmes anachroniques passent relativement bien). Autre bémol quand même : narrativement les deux actes sont extrêmement proches l'un de l'autre (on attend de pouvoir tester la bombe, on scrute la météo), pourquoi diable avoir fait quasiment deux fois la même chose ? Tant qu'à faire, la prochaine fois je n'écouterai que le deuxième acte...
Tout ça recoupe très exactement mes propres impressions (cf. sup. - mais je suis beaucoup plus réservé que toi sur le livret); d'ailleurs, quand il m'arrive de réécouter Doctor Atomic, je zappe le premier acte jusqu'à Batter my heart - et du coup, ce que j'entends me plaît vraiment bien.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85624
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyVen 8 Mai 2020 - 23:55

Adams dirige Adams à la Cité de la musique en 2010: https://live.philharmoniedeparis.fr/concert/0935580/john-adams-et-le-asko-schonberg-ensemble.html
Revenir en haut Aller en bas
Melkan
Néophyte
Melkan

Nombre de messages : 3
Age : 23
Date d'inscription : 26/12/2019

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyJeu 11 Juin 2020 - 15:18

Je voudrais revenir sur l'enregistrement de son dernier concerto pour piano "Must the Devil Have All the Good Tunes?" qui a paru chez DG en avril avec Gustavo Dudamel et Yuja Wang.

Bien que je n'adhère pas toujours au jeu de cette pianiste je trouve que l’œuvre est particulièrement réussite.
Un mélange de violence et de transe avec une intensité sans relâche tout le concerto qui sont remarquables. Et en même ces rythmes funky qui donne une belle dynamique, cela rappel l'intérêt pour un compositeur de se nourrir des musiques populaires de son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 16867
Date d'inscription : 29/01/2012

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyMer 11 Nov 2020 - 19:13

Roupoil a écrit:
Absolute jest : alléché par la description de Mefistofele, j'ai finalement été assez déçu par cette oeuvre, qui à mon sens se repose vraiment trop sur les citations de Beethoven. Difficile de créer une oeuvre originale et cohérente quand elle est à ce point farcie de références, qui en plus ne s'intègrent pas forcément de façon très naturelle au langage orchestral d'Adams. On en finit par écouter ça comme une sorte de blind test loufoque, c'est sympathique mais à mon sens assez anecdotique

A propos de BT, cher et valeureux partenaire dans l'exercice, j'ai réussi à écouter, avant de daigner jeter un oeil sur le livret d'un des deux CDs, deux interprétations différentes de l'oeuvre (que j'aime beaucoup) sans jamais y entendre la moindre citation de Beethoven (que je fréquente, ceci dit, plutôt rarement, mais bedo quand même). hehe
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90093
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptyMer 11 Nov 2020 - 20:34

Dans le genre plaisant / pastiche, j'avoue être bien plus sensible à Gran Pianola Music. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 888
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptySam 14 Nov 2020 - 10:27

Alifie a écrit:
Roupoil a écrit:
Absolute jest : alléché par la description de Mefistofele, j'ai finalement été assez déçu par cette oeuvre, qui à mon sens se repose vraiment trop sur les citations de Beethoven. Difficile de créer une oeuvre originale et cohérente quand elle est à ce point farcie de références, qui en plus ne s'intègrent pas forcément de façon très naturelle au langage orchestral d'Adams. On en finit par écouter ça comme une sorte de blind test loufoque, c'est sympathique mais à mon sens assez anecdotique

A propos de BT, cher et valeureux partenaire dans l'exercice, j'ai réussi à écouter, avant de daigner jeter un oeil sur le livret d'un des deux CDs, deux interprétations différentes de l'oeuvre (que j'aime beaucoup) sans jamais y entendre la moindre citation de Beethoven (que je fréquente, ceci dit, plutôt rarement, mais bedo quand même). hehe

J'avais signalé l'œuvre et noté les références beethoveniennes, avouées par le compositeur dans ses notes d'intention : quatuors Op. 131, 135, Große Fuge, symphonies No. 7, No. 9 et sonate Waldstein. Et, personnellement, cela s'entend, même s'il s'agit plus de miroitements fugaces que de longues citations besogneuses (le début du Presto et le Vivacissimo, c'est quand même du Beethoven dans le texte...).
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 797
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 EmptySam 14 Nov 2020 - 15:53

Dans mes souvenirs (je n'ai pas réécouté l'oeuvre pour vérifier !), les citations les plus évidentes étaient celles des derniers quatuors, donc peut-être moins claires quand on n'a pas réécouté ces oeuvres précises récemment (en même temps, ça ne fait pas partie non plus des trucs de Beethoven que je réécoute le plus régulièrement...).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Contenu sponsorisé




John Adams - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: John Adams   John Adams - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
John Adams
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: