Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
[CDAV] LG TV LED 65″ (165cm) – 65NANO756 – 4K UHD, Smart TV
564 €
Voir le deal

 

 Compositrices

Aller en bas 
+46
Bruno Luong
Dadamax
Läbip
Benedictus
Chris3
Iskender
Oriane
hommepiano
Henri
Alifie
pacifique
Ansileran
joachim
Théo taschimor
DavidLeMarrec
Biely
Ben.
Ophanin
WoO
Boris Godounov
Polyeucte
Froberger
elisabeth
Ananda
Pison Futé
atomlegend
Michel Desrousseaux
Cololi
OYO TOHO
arnaud bellemontagne
ysov
jerome
Tatsuya
aroldo
JM
Cello
Fiordiligi
Анастасия231
Parsifal
benvenuto
Xavier
Glocktahr
Siegmund
Horatio
Le faiseur de reines
flo8678
50 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1414
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Compositrices - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Compositrices   Compositrices - Page 4 EmptySam 30 Avr 2022 - 2:21

Avec retard par rapport à mes camarades, j'ai enfin pu écouter les 3 monographies publiées autour de Charlotte SOHY.

Compositrices - Page 4 So1_jf10 Compositrices - Page 4 So2_jf10 Compositrices - Page 4 So3_jf10

Sur le disque de musique de chambre, deux quatuors à cordes très français mais qui manquent de personnalité ou de gestes prégnants. Après l'excellence des quatuors de Wirén, le choc fut rude. Le Tryptique champêtre pour flûte, harpe et trio à cordes est délicieux mais pas spécialement plus nourrisant que des pièces similaires de Bonis, ou Caplet et Cras pour les férus de harpe.

Le disque de musique orchestrale m'a semblé plus intéressant. L'exécution n'est pas parfaite, j'ai trouvé la voix très difficile à suivre. David signalait des parentés avec Chausson et son Poème de l'Amour et de la Mer, il a tout à fait raison. Cela me semble patent dans les Trois Chants Nostalgiques, tristes, dramatiques et sophistiqués (Pourquoi t'ai-je jadis trouvé ?). Les Deux poèmes chantés sont à peine moins expressifs. L'influence de Debussy et Ravel n'est pas éloignée (Le feu s'est éteint). Méditations est autrement plus léger et souriant, et le timbre de l'artiste plus soyeux.
Les deux pièces pour orchestre, très cordées, s'écoutent volontiers sans bouleverser l'auditeur.

Le disque de musique pour piano contient le meilleur et le pire. Le pire : la musique pour piano seul, totalement insipide à mon sens. Le meilleur, car nous avons le trio, inspiré de bout en bout (les jaillissements de l'Allegro !) et les Chants de la lande, mélodies avec piano. Ton varié, langage protéiforme, rappellant tantôt Duparc (La Vague et la Cloche pour Anathème), Cras (5 Robaiyat pour Le Barde) ou Chausson. Superbe de bout en bout, et l'album à ne pas manquer.


Dernière édition par Mefistofele le Sam 30 Avr 2022 - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94073
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositrices - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Compositrices   Compositrices - Page 4 EmptySam 30 Avr 2022 - 11:03

J'ai quand même trouvé très chouette le Triptyque Champêtre : oui, ça ressemble à ces pièces légères de Bonis, Chaminade, Koechlin ou Cras avec flûte et harpe, mais c'est du même degré de réussite, et reste donc délectable. Comme toi, pas complètement convaincu par les quatuors, très bien écrits mais où rien ne m'a accroché. (Dans le cousinage ravélien, Milhaud 1 & 2 ou Boutry m'ont davantage convaincu.)

Je n'ai écouté qu'une fois le disque orchestral, un peu Poème-de-l'Amour-et-de-la-Mer-isant pour mon goût, il faudrait que je réécoute.

Mais le disque pour piano, c'est une merveille : il y a de très jolies pièces solo (certes plutôt dans la veine décorative), et surtout les Chants de la Lande, très prenants (tes parallèles sont marquants, ça n'y ressemble pas tout à fait mais ça a le même genre de personnalité immédiatement saillante).
J'ai déjà entendu le Trio deux fois en salle, et je confirme, c'est une splendeur absolue, un chef-d'œuvre de première farine. bounce (et quels interprètes fulgurants !)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1414
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Compositrices - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Compositrices   Compositrices - Page 4 EmptySam 30 Avr 2022 - 17:28

Le disque de piano est vraiment indispensable... et étrangement, c'est ce qui ne relève pas du corpus pianistique seul qui frappe l'imagination. En effet, je réalise que Cras n'est pas forcément le compositeur qui vient en premier lieu à l'esprit, mais des tournures au parfum d'Orient, un peu languides, un peu lointaines, m'ont fait penser à lui. Rien de typé comme F. David, plutôt un esprit qui parcourt l'époque, de Ravel (Shéhérazade) à Delage, en passant par Aubert et Boulanger. Et il ne s'agit que de l'un des échos que je retrouve chez elle (Chants de la lande et mélodies avec orchestre) et me charme aussi bien qu'il m'interpelle.

Je suis ravi de savoir que le bijou de cette nouvelle collection, le trio, soit donné au concert, il mérite tant d'être connu ! En tout cas, voilà une courageuse publication qui nous aura donné à connaître une personnalité intéressante et aura exhumé a minima un chef d'œuvre.

(Pour les jolies choses avec flûte et harpe, Jongen est loin d'être vilain non plus.)

Le quatuor de Boutry... Roger Boutry ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94073
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositrices - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Compositrices   Compositrices - Page 4 EmptyMar 3 Mai 2022 - 11:25

Mefistofele a écrit:
Le quatuor de Boutry... Roger Boutry ?

Exactement. Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1414
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Compositrices - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Compositrices   Compositrices - Page 4 EmptyMar 10 Mai 2022 - 21:49

Ça vient de sortir, et... affraid

Compositrices - Page 4 Maria110 vs. Compositrices - Page 4 Maria210
Emilie Maria von BACH :
CPO : Quintette pour piano "Wolga", sonate pour violoncelle, quintette à cordes (feat. Yukie Takai, piano ; Conradin Brotbek, violoncelle)
Hänssler : Quintette pour piano "Wolga", sonate pour violoncelle, suite pour violoncelle (feat. Olivier Triendl, piano ; Alexander Hülshoff, violoncelle)

Quelle ironie, deux monographies qui sortent en même temps, documentant un compositeur majeur et inconnu du disque jusqu'à présent, proposant un programme similaire, avec l'inénarrable Triendl qui fait des infidélités à CPO ? Soit...

Mais qu'importe, il s'agit d'une découverte MAJEURE ! Les œuvres proposées sont des bijioux à écouter séance tenante. Heureusement que je garde un flacon de sels à portée de main (ou du moins que le lit n'est pas loin en cas de télé-esclavage), le quintette pour piano, écrit sur le célèbre air russe Les Bateliers de la Volga, m'a renversé. Certes, eu égard à la date de composition (1927), il ne se situe pas exactement dans l'avant-garde de l'époque malgré l'étude de Stravinsky ou Debussy. La critique se retrouva perplexe, dit la notice, pourtant les mouvements extérieurs ne sonnent pas si étrangers à Brahms qu'indiqué. Par contre, l'influence de son professeur Marx (Joseph, pas Karl) et des Français est palpable. Des textures riches et palpitantes, un sens du drame hors du commun. L'œuvre démarre comme le quintette de Schmitt, ou, vu autrement, par un prélude qui vire tout à coup au Poème de Dupont) ; poursuit avec mille trouvailles de textures et d'harmonie dans une série de variations : l'une d'elle propose des effets d'échos et de décalages d'une stupéfiante modernité, je pense notamment à une préfiguration d'Abrahamsen ; la suivante avec un piano en retrait dans un registre en décalage très déroutant et ensorcelant ; puis vient comme une neige qui tombe lentement. L'instant suivant, une danse charmante et éperdue qui s'essouffle tout à coup pour révéler un beau paysage mélancolique (automnal ?). Et l'on continue ainsi jusqu'au troisième mouvement, lancé dans la fièvre, et d'un enjouement revigorant (pensez au soleil des compositeurs-marins comme Cras ou Le Flem) avant de se parer de couleurs très russes pour un bouquet final virevoltant (et ce torrent de notes, au piano, est-ce jouable par des humains ?). L'un des bijoux du quintette pour piano français... écrit en Autriche.

Le quintette à cordes est subtil, instable et exotique aussi ! Basé sur un chant breton, il est d'un surprenant mystère. Le deuxième mouvement est encore un thème avec variations assez ahurissant (la danse vire au ahannement presque soviétique, puis se liquéfie en danse de cour dénervée, c'est tout à fait stupéfiant !). La danse sacrale conclusive nous amène dans d'autres contrées, les déliquescences de Zemlinky au parfum de l'Orient.

La sonate pour violoncelle est belle et grave, inventive, mais sans les incroyables trouvailles des deux quintettes. Je note le dernier mouvement, inspiré par la danse, mais à la structure complexe et raffinée, aux échos de jazz et aux limites de l'improvisation.

La suite pour violoncelle seule, enfin, en 4 mouvements et un petit quart d'heure, est belle et grave, délibérément éloignée de Bach (Jean-Sébastien) et plus proche de Popper, indique la notice. Je suis admiratif du talent compositionnel, mais le plaisir auditif est moindre que pour les autres pièces.

Quelle version choisir ? J'ai une préférence pour le disque CPO, dont la prise de son plus ronde, la poésie (le II du quintette !), l'approche (on sent mieux la filiation germanique de la sonate, par exemple) et le programme (le quintette à cordes) l'emportent.
La prise de son plus viscérale et détaillée chez Hänssler (trop pour moi, la respiration du violoncelliste et l'effet d'écho me crispent un peu), autant que la qualité du livret (d'un minialisme choquant côté CPO) sont à souligner.
Mais, ai-je envie de dire, tant que vous donnez sa chance à Maria Bach, peu importe le flacon... Et vivement de futurs enregistrements, car nous avons affaire à un artiste majeur.
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1414
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Compositrices - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Compositrices   Compositrices - Page 4 EmptyJeu 19 Mai 2022 - 2:33

DavidLeMarrec a écrit:
Mefistofele a écrit:
Je pense que le qualificatif n'est pas usurpé, et que ce n'est clairement pas ce qu'elle a commis de plus intéressant au disque. Après, je crois que David encense une pièce pour quatuor entendue en concert, donc la vérité est encore ailleurs ?

Encenser est un très grand mot : j'ai été agréablement surpris (alors que d'ordinaire son langage est vraiment gentil) par la matière musicale des Feuilles d'eau à Silvacane, même si j'avais été un peu déçu par la reprise à l'identique de la première partie (véritable forme ABA très stable).

https://www.orchestre-ile.com/page/saison/31_saison-2021/concert/732_4-x-4-annule

Mais c'est ce que j'ai entendu de mieux d'elle, oui. En règle général c'est joli, mais il me manque un peu le grand frisson.

Compositrices - Page 4 Pzopin10
Camille PÉPIN : Feuilles d'eau de Silvacane (Paris Urban Quartet)

C'est fort beau, d'obédience minimaliste, les motorismes de Reich (Different Trains) avec les couleurs de Riley (Cadenza on the Night Plain), l'atmosphère d'extrême-Orient en plus. I love you
(Maintenant, personnel, enrichissant ou original, c'est une autre histoire.)
Revenir en haut Aller en bas
frgirard
Mélomane averti



Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 18/03/2007

Compositrices - Page 4 Empty
MessageSujet: Anastasia Vinogradova   Compositrices - Page 4 EmptyDim 22 Mai 2022 - 21:12

Anastasia Vinogradova est née le 2 avril 1994 à Lausanne (Suisse).
Elle étudie le piano avec Enrico Camponovo et suit les cours d'analyse et d'éléments de composition donnés par William Blank à l'HEMU de Lausanne.
Elle poursuit ses études musicales dans la classe de composition (Bachelor) de Xavier Dayer à la Hochschule die Kunst Bern (HKB).
Son catalogue actuel comprend quatre symphonies, quatre sonates pour piano, trois quatuors à cordes et plusieurs œuvres de chambre et orchestrales.


Sa chaine youtube. Vous y trouverez d'autres compositrices/teurs qui me sont inconnus

https://www.youtube.com/c/AnastasiaVinogradovaComposer

Sa page Bandcamp

https://anastasiavinogradova.bandcamp.com/music

Je n'ai écouté que Music & Solo Cello Sonata et je trouve ça fort satisfaisant.
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender


Nombre de messages : 1983
Age : 54
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Compositrices - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Compositrices   Compositrices - Page 4 EmptyDim 22 Mai 2022 - 22:34

Lien à l'émission qu'Anne-Charlotte Rémond a consacré en Janvier dernier à Elizabeth Maconchy. Cool :

https://www.radiofrance.fr/francemusique/podcasts/musicopolis/elizabeth-maconchy-premiere-presidente-de-la-guilde-des-compositeurs-britanniques-7962450
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94073
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositrices - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Compositrices   Compositrices - Page 4 EmptyLun 23 Mai 2022 - 0:35

frgirard a écrit:
Anastasia Vinogradova est née le 2 avril 1994 à Lausanne (Suisse).
Elle étudie le piano avec Enrico Camponovo et suit les cours d'analyse et d'éléments de composition donnés par William Blank à l'HEMU de Lausanne.
Elle poursuit ses études musicales dans la classe de composition (Bachelor) de Xavier Dayer à la Hochschule die Kunst Bern (HKB).
Son catalogue actuel comprend quatre symphonies, quatre sonates pour piano, trois quatuors à cordes et plusieurs œuvres de chambre et orchestrales.


Sa chaine youtube. Vous y trouverez d'autres compositrices/teurs qui me sont inconnus

https://www.youtube.com/c/AnastasiaVinogradovaComposer

Sa page Bandcamp

https://anastasiavinogradova.bandcamp.com/music

Je n'ai écouté que Music & Solo Cello Sonata et je trouve ça fort satisfaisant.

Dans ce cas tu es clairement sur le bon forum. Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94073
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositrices - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Compositrices   Compositrices - Page 4 EmptyLun 23 Mai 2022 - 0:37

Mefistofele a écrit:
Ça vient de sortir, et... affraid

Compositrices - Page 4 Maria110 vs. Compositrices - Page 4 Maria210
Emilie Maria von BACH :
CPO : Quintette pour piano "Wolga", sonate pour violoncelle, quintette à cordes (feat. Yukie Takai, piano ; Conradin Brotbek, violoncelle)
Hänssler : Quintette pour piano "Wolga", sonate pour violoncelle, suite pour violoncelle (feat. Olivier Triendl, piano ; Alexander Hülshoff, violoncelle)

Quelle ironie, deux monographies qui sortent en même temps, documentant un compositeur majeur et inconnu du disque jusqu'à présent, proposant un programme similaire, avec l'inénarrable Triendl qui fait des infidélités à CPO ? Soit...

Mais qu'importe, il s'agit d'une découverte MAJEURE ! Les œuvres proposées sont des bijioux à écouter séance tenante. Heureusement que je garde un flacon de sels à portée de main (ou du moins que le lit n'est pas loin en cas de télé-esclavage), le quintette pour piano, écrit sur le célèbre air russe Les Bateliers de la Volga, m'a renversé. Certes, eu égard à la date de composition (1927), il ne se situe pas exactement dans l'avant-garde de l'époque malgré l'étude de Stravinsky ou Debussy. La critique se retrouva perplexe, dit la notice, pourtant les mouvements extérieurs ne sonnent pas si étrangers à Brahms qu'indiqué. Par contre, l'influence de son professeur Marx (Joseph, pas Karl) et des Français est palpable. Des textures riches et palpitantes, un sens du drame hors du commun. L'œuvre démarre comme le quintette de Schmitt, ou, vu autrement, par un prélude qui vire tout à coup au Poème de Dupont) ; poursuit avec mille trouvailles de textures et d'harmonie dans une série de variations : l'une d'elle propose des effets d'échos et de décalages d'une stupéfiante modernité, je pense notamment à une préfiguration d'Abrahamsen ; la suivante avec un piano en retrait dans un registre en décalage très déroutant et ensorcelant ; puis vient comme une neige qui tombe lentement. L'instant suivant, une danse charmante et éperdue qui s'essouffle tout à coup pour révéler un beau paysage mélancolique (automnal ?). Et l'on continue ainsi jusqu'au troisième mouvement, lancé dans la fièvre, et d'un enjouement revigorant (pensez au soleil des compositeurs-marins comme Cras ou Le Flem) avant de se parer de couleurs très russes pour un bouquet final virevoltant (et ce torrent de notes, au piano, est-ce jouable par des humains ?). L'un des bijoux du quintette pour piano français... écrit en Autriche.

Le quintette à cordes est subtil, instable et exotique aussi ! Basé sur un chant breton, il est d'un surprenant mystère. Le deuxième mouvement est encore un thème avec variations assez ahurissant (la danse vire au ahannement presque soviétique, puis se liquéfie en danse de cour dénervée, c'est tout à fait stupéfiant !). La danse sacrale conclusive nous amène dans d'autres contrées, les déliquescences de Zemlinky au parfum de l'Orient.

La sonate pour violoncelle est belle et grave, inventive, mais sans les incroyables trouvailles des deux quintettes. Je note le dernier mouvement, inspiré par la danse, mais à la structure complexe et raffinée, aux échos de jazz et aux limites de l'improvisation.

La suite pour violoncelle seule, enfin, en 4 mouvements et un petit quart d'heure, est belle et grave, délibérément éloignée de Bach (Jean-Sébastien) et plus proche de Popper, indique la notice. Je suis admiratif du talent compositionnel, mais le plaisir auditif est moindre que pour les autres pièces.

Quelle version choisir ? J'ai une préférence pour le disque CPO, dont la prise de son plus ronde, la poésie (le II du quintette !), l'approche (on sent mieux la filiation germanique de la sonate, par exemple) et le programme (le quintette à cordes) l'emportent.
La prise de son plus viscérale et détaillée chez Hänssler (trop pour moi, la respiration du violoncelliste et l'effet d'écho me crispent un peu), autant que la qualité du livret (d'un minialisme choquant côté CPO) sont à souligner.
Mais, ai-je envie de dire, tant que vous donnez sa chance à Maria Bach, peu importe le flacon... Et vivement de futurs enregistrements, car nous avons affaire à un artiste majeur.

Heureusement que tu les as signalés, je les avais vus mais relégués un peu loin.

(nouveauté)
Maria Bach – Quintette piano-cordes, Sonate violoncelle-piano, Suite pour violoncelle seul
– Hülshoff, Triendl (Hänssler 2022) ♥♥♥
→ Œuvres denses et avenantes à la fois, culminant dans cette Suite pour violoncelle qui m’évoque Elias de Mendelssohn : on y sent sans équivoque l’hommage à Bach, mais un idiome romantique plus souple et expressif qui me séduit considérablement. Oliver Triendl fait des infidélités à CPO et, de fait, les œuvres communes au disque CPO y sont plus ardentes.

(nouveauté)
Maria Bach – Quintette piano-cordes, Quintette à cordes, Sonate violoncelle-piano
– (CPO 2022) ♥♥
→ Quintette à cordes de toute beauté, germanique mâtiné d’influences françaises. Thèmes fokloriques russes très audibles.

Donc pour moi avantage aux frémissements de Hänssler, mais de toute façon, les sommets, ce sont à la fois la Suite pour violoncelle seul (Hülshoff chez Hänssler) et le Quatuor (chez CPO). Smile  Deux disques indispensables, je suis totalement d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
frgirard
Mélomane averti



Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 18/03/2007

Compositrices - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Compositrices   Compositrices - Page 4 EmptyLun 23 Mai 2022 - 8:35

S'appeler Maria Bach, quelle folie ! j'a écouté le disque Hänssler suite à votre commentaire sur https://docs.google.com/document/d/1SMbNgveaxRXVrFm9ynkeVZHblW2UMICHLCknXPoXKSE/edit.

J'ai trouvé ça remarquable.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94073
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositrices - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Compositrices   Compositrices - Page 4 EmptyLun 23 Mai 2022 - 11:57

Ah, je suis ravi que cette liste serve à quelque chose !

Effectivement, très belle surprise et comme le souligne Mefisto, ce sont deux programmes quasiment identiques qui sont sortis la même semaine, alors qu'on n'avait rien d'elle ! On espère qu'il y a beaucoup d'autres choses, des quatuors, des trios, peut-être des symphonies comme Pejačević…
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





Compositrices - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Compositrices   Compositrices - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Compositrices
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Les commandes aux compositrices/compositeurs
» enjeux de l'écriture contemporaine
» Où il est question des compositeurs et des compositrices
» Compositrices en France au XIXème
» RF - OPRF/Franck - Compositrices/Ravel - 18/02/2022

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: