Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Pokémon EV06 : où acheter le Bundle Lot ...
Voir le deal

 

 Othmar Schoeck (1886-1957)

Aller en bas 
+17
rickmason
lulu
WoO
gluckhand
Golisande
luisa miller
Cololi
Roupoil
Roquefort
Adalbéron
arnaud bellemontagne
Xavier
DavidLeMarrec
Roderick
Rubato
greg skywalker
Benedictus
21 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1459
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptyMar 2 Fév 2021 - 1:01

Ce soir, dépaysement avec le piano solo d'Othmar.

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Piano_11
Othmar Schoeck: Sämtliche Klavierwerke (Jean Louis Steuerman)

Je ne savais pas à quoi m'attendre, après la surprise de Gaselen... Et je ne suis pas déçu, du coup, cela ne ressemble à rien que je connaisse de son catalogue employant du piano.

Le gros du programme est représenté par Ritornelle und Fughetten. Ma méconnaissance de la littérature pianistique m'empêchera de donner suffisamment de références éclairées, mais j'y entends du Bach romantisé avec des fausses notes. Les ritournelles sont surprenantes, et généralement dépouillées ou lentes. Une jolie chose consonnante comme la No. 1 subit  des ralentissements et des pauses de plus en étranges vers la fin... Le carillon de la No. 2 subit des glissements... La No. 3 est en course effrenée (Bach à Vincennes), la No. 5 démarre dans un romantisme nostalgique bon teint, avant d'offrir des effets plus modernes, la No. 6 est une sorte de tintanabulement dans le silence, quelque chose de très dépouillé (je pensais à Killmayer en sachant que ce n'est pas cela), beau déploiement véloce dans la No. 7. Et plus on avance, plus les ritournelles sont déstructurées et vaporeuses... Les fughetta, tout est dans le nom, Bach modernisé en format de poche, avec des instabilités ou des accords néo (la No. 4 et la No. 8 sont assez typiques de cette esthétique), le plus souvent au grand galop mais pas toujours. Mention spéciale à la No. 2 qui démarre comme When you wish upon a star... La dernière est assez cabossée, le format fugue sonne presque comme une scorie, nonobstant les accords finaux qui rétablissent le genre et la tonalité.
Un cycle étonnant qui m'a donné envie d'y revenir pour essayer d'en mieux comprendre la structure, alors que Bach et le piano ne constituent aucunement des tropismes forts chez moi...

Les Sérénades (Op. 1 et Op. 27) sont d'un langage assez rétro, agrémenté de quelques accidents, la première dans une optique plus romantique, "dramatique" (au sens lisztien) et "cossue" (un espace sonore plus rempli que les pièces à venir). J'avoue un certaine appétence pour les 2 pièces Op. 29. La Consolation regarde définitivement dans le passé (rêverie mélancolique, pas spécialement saillante mais délicieusement apaisée, dans le goût de la No. 1 de Liszt). La Toccata qui suit laboure tout le clavier à une vitesse stupéfiante. Ce genre d'exercice tenable grâce à une forte dose de cocaïne d'entraînement régulier ne manque jamais de m'étonner.
La valse Woo 32 est un bonbon de salon, Souvenirs de Brissago, avec ses trémolos, donne l'impression d'un vieux film de vacances à la plage, et Sorrento a d'étranges échos de Yann Tiersen mêlés de rengaine mélancolique.

Je ne sais pas à qui s'adresse ce disque, ni si les amateurs de piano y trouveront leur compte (ce n'est ni brillant ni saillant, et peut-être pas très original), mais de constater l'ambitus de Schoeck qui ne cesse jamais de m'étonner a constitué le moteur, et en fin de compte même pas le prix, de mon exploration ce soir.


Bonus : Das Wandbild: The mechanical Clock

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 The_ey10
The Eye of the Storm: Ferruccio Busoni’s Zurich friends and disciples (Andrew Zolinsky)

La pièce discutée plus haut basée sur un livret de Busoni, complètement inspiré par E.T.A Hoffmann. Il existe donc ce très court extrait (à peine une minute) de délicate horlogerie, pour piano seul. Le titre ne ment pas, la pièce est parfaitement descriptive, mais ô combien charmante.
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 6739
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptyMer 1 Mar 2023 - 22:13

Je réécoute (pour la troisième fois, en fait) Sommernacht : j'étais passé complètement à côté de ce "poème" pour orchestre à cordes de 14 minutes – sans doute parce son sous-titre de Pastoral intermezzo me l'avait fait assimiler au surabondant répertoire anglais de ce genre et de cette époque (ou plus exactement de l'époque immédiatement précédente puisque cette œuvre date - quand même - de 1945), avec lequel il a à la fois beaucoup à voir et, finalement, pas grand chose — peut-être parce qu'on est en 1945 et en Suisse, donc en quelque sorte un peu hors de tout (je connais mal la biographie de Schoeck mais quelque chose me dit qu'à la cinquantaine bien tassée cet helvétique ne s'était pas forcément beaucoup impliqué dans la guerre), et que Schoeck est de toute façon une sorte d'ovni, ne serait-ce que de par sa nationalité...

Tout cela pour dire que cette œuvre a plus de qualités que ce que j'y ai entendu au début – certes moins d'immédiateté que chez les britanniques contemporains et antérieurs, mais un mystère différent, et peut-être encore plus prégnant...


Dernière édition par Golisande le Mer 1 Mar 2023 - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32977
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptyMer 1 Mar 2023 - 22:22

Mais oui, c'est excellent. Façon j'ai vu dans le fil que tu es déjà clairement au courant que Schoeck c'est génial !

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 6739
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptyMer 1 Mar 2023 - 22:34

En effet, c'est une de mes révélations (relativement) récentes... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 14062
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptySam 29 Juil 2023 - 18:19

[Playlist]

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 61fqsg10

I love you
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97335
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptyLun 31 Juil 2023 - 1:02

C'est incroyable ça. (Même si le livret récrit par peur qu'on devienne nazis, bon…)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Fred2Bern
Néophyte
Fred2Bern


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 15/02/2024

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptyJeu 15 Fév 2024 - 19:37

Bonjour à tous,

Une recherche internet m’a aiguillé vers ce forum et ce sujet. J’y découvre des passionnés d’Othmar Schoeck ainsi que de Stephan Genz (j'ai lu le sujet!).

Je me permets donc de vous informer de la parution d’un nouvel enregistrement du cycle « Nachhall »  Op.70 par Stephan, ainsi que de deux cycles de lieder de jeunesse orchestrés (Op.4 & Op.17), interprétés par la soprano Olena Tokar. L’orchestre Symphonique de Berne est sous la direction de Graziella Contratto.
Le label est Schweizer Fonogramm.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97335
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptyJeu 15 Fév 2024 - 21:24

Oh, formidable, merci ! D'autant que le label n'est pas le plus couramment mis en avant dans les bac et sur les plates-formes. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15492
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptyDim 18 Fév 2024 - 1:54

En effet, merci pour l'information: c'était passé totalement en-dessous de mon radar!
Revenir en haut Aller en bas
Fred2Bern
Néophyte
Fred2Bern


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 15/02/2024

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptyDim 18 Fév 2024 - 8:58

Mais c'est avec plaisir! J'ai participé à cette production et connais parfaitement les versions déjà réalisées.
Le but de tout nouvel enregistrement est d'être écouté et je pense que celui-ci mérite l'attention des mélomanes, sans aucun doute...
Lorsque le forum m'en offrira la possibilité, j'agrémenterai mon message précédent par la pochette de cette nouvelle production.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32977
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptyDim 18 Fév 2024 - 9:18

Franchement ... les autres versions sont très difficilement accessibles ! Alors déjà rien que pour ça ...

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Alifie
Googlemaniac
Alifie


Nombre de messages : 19713
Date d'inscription : 29/01/2012

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptyDim 18 Fév 2024 - 11:03

Fred2Bern a écrit:
Mais c'est avec plaisir! J'ai participé à cette production et connais parfaitement les versions déjà réalisées.
Le but de tout nouvel enregistrement est d'être écouté et je pense que celui-ci mérite l'attention des mélomanes, sans aucun doute...
Lorsque le forum m'en offrira la possibilité, j'agrémenterai mon message précédent par la pochette de cette nouvelle production.

On peut te devancer, en te remerciant de nous informer de cette sortie (+ livret en allemand et traduction française des 3 cycles) :

www.schweizerfonogramm.com/fr/cd/nachhall-echo-cycles-de-lied-avec-orchestre-du-romantique-tardif-suisse-othmar-schoeck-1886-1957/


Cololi a écrit:
Franchement ... les autres versions sont très difficilement accessibles ! Alors déjà rien que pour ça ...

Botstein avec l'ASO et le baryton John Hancock pour Nachhall, mais en dématérialisé, donc pas trop pour toi, j'imagine.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/@Eifila
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15492
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptyDim 18 Fév 2024 - 11:04

Cololi a écrit:
Franchement ... les autres versions sont très difficilement accessibles ! Alors déjà rien que pour ça ...
C'est-à-dire que Hanckock / Botstein n'existe en effet qu'en dématérialisé et Loosli / Loosli ne se trouve que d'occasion (facilement, et pas trop cher, cela dit.)
Mais j'ai malheureusement l'impression qu'il n'y a guère que sur JPC qu'on peut se procurer cette nouvelle version (en France, du moins.)
De toute manière, entendre Genz dans Nachhall, ça fait déjà très envie!

Fred2Bern a écrit:
Lorsque le forum m'en offrira la possibilité, j'agrémenterai mon message précédent par la pochette de cette nouvelle production.
Quand j'ai passé ma commande sur JPC, j'ai trouvé ce visuel:
Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 76299910
C'est bien cela?
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32977
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptyDim 18 Fév 2024 - 11:37

Oui oui, c'est ça. Perso je n'ai pas ce cycle (que j'aime beaucoup pourtant), ça va être une bonne occasion d'avoir cela dans ma discothèque.

On peut l'écouter sur :

https://open.spotify.com/intl-fr/album/2EwzFke6B8Tb6IGtlimmQy

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90831
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptySam 6 Avr 2024 - 16:29

Guillaume a écrit:

Pour le livret, le texte est de toute façon celui de Kleist, coupé dans les tirades un peu longues et seulement à partir de la scène 6, qu'on trouve en français traduit par Julien Gracq, le problème étant que cette traduction n'est pas en vers et qu'elle est peu littérale mais Gracq est génial.
Le livret est indispensable pour sentir le climat de cet opéra, qui est assez épuisant et paroxystique, impression renforcée par les particularités de l'orchestration et la concentration dramatique. Le degré de violence est supérieur à celui d'Elektra (dont l'oeuvre descend en droite ligne dans sa veine antico-barbare) ; le duo d'amour formant alors une respiration, une reprise de souffle au milieu de la densité de l'oeuvre. Quoi qu'il en soit une musique extrêmement intéressante et parfaitement adaptée au texte de Kleist.

Je viens d'emprunter la traduction de Gracq, malheureusemeant ça me semble "insuivable" étant donné que l'opéra fait plus que de simples coupures.
Il s'agit de retrouver quelles répliques sont utilisées ou non tout du long, il faudrait avoir du temps à tuer pour faire ça... (surtout que le texte de l'opéra dont je dispose est celui d'Albrecht, qui est peut-être un peu coupé, non?)
Mais c'est dommage qu'un éditeur ne l'ait pas fait pour un CD, étant donné que la traduction existe, c'est quand même une partie du travail qui est déjà  faite.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97335
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 EmptySam 6 Avr 2024 - 23:41

Ah oui, c'est beaucoup beaucoup plus court (de mémoire, le ratio dans ce type de cas est de 20-25% du texte original qu'on peut réutiliser avec les contraintes du débit et des parties musicales). Il faut courir de réplique en réplique – c'est plus facile dans le texte allemand du coup, mais ça ne règle pas ton problème de traduction.

Il faudrait vraiment prendre le temps de faire les sélections et de mettre la traduction en regard. (Ou de lire la partition, ça ira plus vite.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Othmar Schoeck (1886-1957)
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Tan Dun (1957-)
» Philippe SCHOELLER (1957-)
» Robert Kurka (1921-1957)
» Rebecca CLARKE (1886-1979)
» Marcel Dupré (1886–1971)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: