Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-43%
Le deal à ne pas rater :
Trampoline 244cm – Woodsun (6-9 ans)
79 € 139 €
Voir le deal

 

 Ravel - Opéras

Aller en bas 
+42
Bruno Luong
Bertram
Oriane
Mike
Democrite
LeKap
bAlexb
Golisande
webthias
Vanaheim
Mélomaniac
arnaud bellemontagne
fomalhaut
Rav–phaël
Polyeucte
TragicSymph
Pinch
Swarm
Dave
fliegender
fgero
Cololi
poisson
Passage
mozarteum
Mariefran
Cleme
WoO
OYO TOHO
frere elustaphe
supernova
andrino
Zeno
DavidLeMarrec
atomlegend
Wolferl
Xavier
antrav
Crapio
Jaky
Stanlea
jerome
46 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15561
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyLun 3 Déc 2018 - 1:20

Ravel - Opéras - Page 6 Ravel_11
L’Heure espagnole
Gaëlle Arquez (Concepción), Julien Behr (Gonzalve), Mathias Vidal (Torquemada), Alexandre Duhamel (Ramiro), Lionel Lhote (Iñigo), Asher Fisch / Münchner Rundfunkorchester
En public, Munich, IV.2016
BR Klassik


Je ne peux guère que me faire l’écho de la déception exprimée un peu plus haut par David et fgero. Certes, rien n’est mauvais, mais je ressens exactement l’inverse de Rav-phaël qui trouvait cette version très théâtrale et vivante. Comme l’a dit David, l’orchestre est trop sérieux - il y a de beaux jeux de timbres, la sonorité est riche, mais un peu ronde, et la direction est un peu impavide, si ce n’est indolente. Du côté des voix, c’est assez à l’avenant: c’est du très beau chant, très châtié, mais ça manque totalement de mordant et d’humour.

C’est particulièrement sensible chez Gaëlle Arquez et  Julien Behr. J’ai souvent apprécié leurs voix franches qui permettaient une diction très nette, or ici, ils couvrent beaucoup au regard de leur standards, et, du coup, la diction se voile dès que ça monte un peu dans l’aigu ou en dynamique - ça reste globalement plus qu’intelligible, mais dans le détail pas autant que je l’attendais de ces chanteurs-là. (Je me demande s’il n’y a pas avec eux une sorte d’inhibition technique, comme une crainte de ne pas passer un orchestre XXᵉ en live - dans tout ce que j’ai entendu d’eux, c’était soit du crincrin baroqueux soit du piano…) Par ailleurs (mais ceci explique peut-être cela), je les ai trouvés plus soucieux de beau chant que de théâtre ou d’humour - de fait, ils sont l’un comme l’autre magnifiques de timbre et de ligne, mais c’est une Concepción tout uniment enjôleuse et un Gonzalve «sérieusement» poète qu’on entend là: si l’on veut entendre la femme volage aux cent coups et le rimailleur neuneu de Franc-Nohain, mieux vaut aller écouter Denise Duval et Jean Giraudeau (chez Cluytens) ou Jane Rhodes ou Michel Sénéchal (chez Maazel.) (J’ai aussi remarqué que Gaëlle Arquez et Behr tendaient spontanément à rétablir de e muets élidés - ce qui est aussi se montrer un peu extérieur à l’esprit du livret.)

C’est un peu la même chose, au moins pour la caractérisation, avec Alexandre Duhamel et Lionel Lhote: tous deux sont de beaux chanteurs et de beaux diseurs - mais tous deux dans une espèce de quant-à-soi châtié, qui produit d’ailleurs un effet bizarre, tant leurs timbres sont par ailleurs proches: on a par moments du mal à distinguer le muletier du banquier (ce qui n’arrivait certes pas avec Bacquier et Van Dam chez Maazel.) Seul Vidal semble un peu mieux tirer son épingle du jeu - plus de tranchant dans la voix et la diction et plus de caractérisation (encore qu’il ne m’ait pas paru à son meilleur), souvent dans un simili-falsetto qui fait un peu penser à Giraudeau chez Maazel (mais moins drôle.)

Au total, donc, une Heure espagnole très «opératique», bien chantée, mais dans une sorte d’hédonisme un peu languissant, bizarrement peu vivant pour un live - et qui ne semble jamais vraiment saisir l’esprit de l’œuvre : c’est bien la première fois que je m’ennuie (un peu) dans cet opéra.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91086
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 21 Avr 2021 - 2:12

Une version Les Siècles/Roth de l'Heure espagnole vient d'être enregistrée! cheers

Avec Julien Behr, Isabelle Druet, Loïc Félix, Thomas Dolié, baryton Jean Teitgen, Mathieu Pordoy.

C'est pas une bonne nouvelle, ça? Very Happy

Le CD sera publié par Harmonia Mundi. (avec le Boléro en couplage)
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15561
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 21 Avr 2021 - 12:24

Mouais, faudra voir: c'est une œuvre où j'ai été assez échaudé par les versions récentes

Or là, ni Julien Behr ni Isabelle Druet (déjà entendus respectivement chez Asch et Slatkin) ne m'avaient particulièrement plu dans l'œuvre, Dolié je ne suis pas grand fan, Teitgen ça pourrait être bien (ou pas: reste à savoir s'il saura alléger - y compris de ton) - et je crois n'avoir jamais entendu Loïc Félix.

Après, reste bien sûr l'intérêt intrinsèque de Roth et des Siècles.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91086
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 21 Avr 2021 - 15:00

Oui, comme pour Pelléas, c'est l'orchestre qui m'intéresse ici en premier lieu.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyJeu 22 Avr 2021 - 0:29

Benedictus a écrit:
Mouais, faudra voir: c'est une œuvre où j'ai été assez échaudé par les versions récentes

Or là, ni Julien Behr ni Isabelle Druet (déjà entendus  respectivement chez Asch et Slatkin) ne m'avaient particulièrement plu dans l'œuvre, Dolié je ne suis pas grand fan, Teitgen ça pourrait être bien (ou pas: reste à savoir s'il saura alléger - y compris de ton) - et je crois n'avoir jamais entendu Loïc Félix.

Après, reste bien sûr l'intérêt intrinsèque de Roth et des Siècles.

Loïc Félix, voix très claire (et bien projetée !), voix légère très naturelle (un peu à l'ancienne, très faible impédance), tu aimeras pour la verve et même la voix !

A priori je n'attends pas trop les épaisseurs de Behr et Dolié là-dedans en effet, ça ne promet pas une version très bouffonne. Mais peu importe, la précision et le relief des Siècles là-dedans ! Surprised
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91086
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyVen 7 Mai 2021 - 19:18

Ca y est j'ai mis la main sur Maderna! (médiathèque de Paris)

Ravel - Opéras - Page 6 7186%2Bq8WEEL._SL500_

Ravel - Opéras - Page 6 71bRazn0LoL._SL500_

Eh bien c'est décevant.

Il y a 3 chanteurs sur 5 en commun avec Ansermet (Danco, Hamel et Vessières, et certes, ici, on échappe à Rehfuss pour un Ramiro très correct mais non francophone et pas hyper bien prononcé avec John Cameron), mais celui-ci, bien que plus ancien (1953) et également en mono, bénéficie d'une prise de son bien meilleure. (bien plus claire)
On est rarement déçu par Testament, mais ici c'est à la fois étouffé et avec du souffle.
Dès le prélude on est déçu par la qualité sonore et l'orchestre est un peu lointain, mal équilibré, opaque, et un des plus beaux passages est gâché par un bruit de fond bizarre.
Pour le reste, la direction de Maderna est plutôt molle et sans qualités remarquables particulières.

EDIT: en fait je me demande si je ne préférais pas Rehfuss à Cameron avec son accent britannique assez proéminent...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91086
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptySam 22 Avr 2023 - 0:14

Ravel - Opéras - Page 6 Leibowitz-front-cover

Ravel - Opéras - Page 6 81sH01NJ5VL._SS400_

Concepcion: Janine Linda
Gonzalve: André Dran
Torquemada: Jean Mollien
Ramiro: Jean Hoffman
Don Inigo Gomez: Lucien Mans

Orchestre Radio-Symphonique de Paris de la Radiodiffusion Française
René Leibowitz
1952

On peut être surpris de voir Leibowitz à la baguette de cette Heure espagnole, mais c'est une très bonne surprise, avec des chanteurs dont je n'avais jamais entendu parler, tous très bons, dont notamment une Concepcion délicieuse.
Distribution entièrement et parfaitement intelligible, enregistrement (mono évidemment) de qualité.
Les chanteurs sont un peu trop mis en avant, mais l'orchestre reste très audible dans ses moindres détails, ou presque.

Ca peut notamment se trouver sur Deezer.
Par contre j'ai l'impression que ça n'existe pas en CD, c'est sans doute passé directement du LP au dématérialisé.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptySam 22 Avr 2023 - 9:10

Si, si, la BNF (comme d'habitude) reprend un enregistrement existant, je l'ai déjà vu, bien qu'il ne soit plus disponible depuis longtemps (notamment chez Vox Classics, mais possible qu'il y ait d'autres labels).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15561
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptySam 22 Avr 2023 - 11:02

Pour ma part je l'avais ripé à partit de l'exemplaire CD des archives de la Médiathèque Musicale - qui était une réédition Dante / Lys si mes souvenirs sont bons.

(Et oui, c'est très, très bien.)
Revenir en haut Aller en bas
Bricetol
Mélomane du dimanche



Nombre de messages : 62
Age : 24
Localisation : France
Date d'inscription : 01/05/2014

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 31 Mai 2023 - 12:21

Ravel - Opéras - Page 6 385509-1

Sortie prévue le 16 juin 2023, en attente de leur concert au TCE !... quelques extraits disponibles sur Spotify – Boléro dans sa version ballet originale, avec les castagnettes ; et la Habanera finale de L'heure espagnole, qui montre de nombreux détails à l'orchestre souvent inaudibles lors des différentes captations : tout cela annonce encore un très beau disque. Vivement L'enfant et les Sortilèges ! Ravel - Opéras - Page 6 2648177732
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15561
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 31 Mai 2023 - 15:23

Quelle est la distribution?
Revenir en haut Aller en bas
Bricetol
Mélomane du dimanche



Nombre de messages : 62
Age : 24
Localisation : France
Date d'inscription : 01/05/2014

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 31 Mai 2023 - 15:38

Isabelle Druet en Concepcion, Julien Behr en Gonzalve, Loïc Félix pour Torquemada, Thomas Dolié en Ramiro et Jean Teitgen pour Don Inigo. Même distribution que pour le TCE.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15561
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 31 Mai 2023 - 18:47

Merci! (Ce sera sans doute très bien.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 31 Mai 2023 - 18:51

Oh la réponse diplomatique. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller


Nombre de messages : 5699
Age : 924
Date d'inscription : 27/11/2008

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 31 Mai 2023 - 18:55

DavidLeMarrec a écrit:
Oh la réponse diplomatique. Laughing

Attention David. Pas touche à Druet et à Dolié, sinon, je vais sévir Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15561
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 31 Mai 2023 - 19:49

DavidLeMarrec a écrit:
Oh la réponse diplomatique. Laughing
En même temps, après le précédent de Pelléas, je me dis que si Roth là aussi renouvelle radicalement le discours orchestral (et d'après Bricetol, ça semble être le cas), ce n'est finalement pas plus mal d'avoir des chanteurs qui ne vont pas m'électriser (mais qui feront tout de même convenablement le job.)
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 7383
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 31 Mai 2023 - 20:37

Benedictus a écrit:

En même temps, après le précédent de Pelléas, je me dis que si Roth là aussi renouvelle radicalement le discours orchestral

… le problème étant que j’ai l’impression que le renouvellement du discours orchestral consiste de plus en plus exclusivement à faire entendre toujours plus de détails d’une version à l’autre, à tel point que je me demande sérieusement si on continuera à enregistrer les œuvres une fois que tous les détails auront été passés aux rayons X (déjà que la question peut légitimement se poser dans l’absolu)…
Et je me demande aussi comment il se fait que l’on se soit contenté aussi longtemps de ne rien entendre du tout, comment des dizaines de chefs ont pu jouer et enregistrer ces œuvres impunément, sans que personne ne se rende compte de l’entourloupe (à croire que personne n’avait jamais ouvert une partition d’orchestre avant 2010 à l’exception de ces chefs mal intentionnés)…

Bon, j’arrête parce que je vais finir par passer pour un pigeon réac.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15561
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 31 Mai 2023 - 22:47

Golisande a écrit:
… le problème étant que j’ai l’impression que le renouvellement du discours orchestral consiste de plus en plus exclusivement à faire entendre toujours plus de détails d’une version à l’autre, à tel point que je me demande sérieusement si on continuera à enregistrer les œuvres une fois que tous les détails auront été passés aux rayons X (déjà que la question peut légitimement se poser dans l’absolu)…
En effet, si le Pelléas de Roth pouvait être réduit à cela, ce ne serait sans doute pas très intéressant, même si sans doute plus efficace pour soutenir ce genre de simplification.
Pour mémoire, ce que j'en disais dans le fil ad hoc:
Après, c'est peut-être moi qui hallucine ou qui surinterprète et que Roth, ce technicien sans âme, veut seulement «faire entendre toujours plus de détails d’une version à l’autre», ce qui complait à mon audiophilie proverbiale, hein.

Golisande a écrit:
Et je me demande aussi comment il se fait que l’on se soit contenté aussi longtemps de ne rien entendre du tout, comment des dizaines de chefs ont pu jouer et enregistrer ces œuvres impunément, sans que personne ne se rende compte de l’entourloupe (à croire que personne n’avait jamais ouvert une partition d’orchestre avant 2010 à l’exception de ces chefs mal intentionnés)…

Bon, j’arrête parce que je vais finir par passer pour réac
Oui, bien sûr, tu as parfaitement résumé mon point de vue. C'est d'ailleurs pour ça que, en bon progressiste radical (limite cancel culture, même), je dézingue  en haut de cette page la version Ascher Fisch (2016) en disant que Cluytens ou Maazel, c'était quand même aut' chose et que je recommande juste quelques messages plus haut celle de Leibowitz. Mr. Green
(Et je ne vais pas rechercher les posts où je tresse des couronnes à L'Enfant et les sortilèges d'Ansermet, aux Pelléas de Desormière et Inghelbrecht, hein... Ou aux Sibelius de Beecham et Kajanus, aux Bruckner d'Andreae, au Parsifal de Krauss, aux live de Mitropoulos...)

Sinon, sérieusement: évidemment, personne n'a prétendu que les chefs du passé auraient été des bousilleurs, des feignasses ou des escrocs (enfin, ceux dont je viens de citer les noms, hein... Knappertsbusch, ça se dicuterait...), juste que les techniques d'enregistrement ne leur rendaient pas forcément justice. (Mon grand-père, qui avait assisté au Pelléas d'Ingelbrecht en 62, au TCE, m'a toujours dit que, dans son souvenir, en salle, «on entendait bien mieux tout l'orchestre» que dans la bande publiée par Montaigne.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 31 Mai 2023 - 23:34

luisa miller a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Oh la réponse diplomatique. Laughing

Attention David. Pas touche à Druet et à Dolié, sinon, je vais sévir Twisted Evil

Je n'ai pas d'avis pour l'instant, je n'ai pas encore entendu l'enregistrement à part le final. Smile

L'une comme l'autre, ça dépend vraiment des œuvres et des jours, selon que ça flatte ou non leurs qualités.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 7383
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 31 Mai 2023 - 23:55

@Benedictus : mon message ne s'adressait pas à toi en particulier, et ne visait pas seulement Roth (j'ai d'ailleurs beaucoup aimé son Pelléas, sans être particulièrement surexcité par l'orchestre en lui-même – pour moi l’orchestre explore les arrières-plans et le sous-texte dans toutes les versions que j'aime, Inghelbrecht 1951, Boulez studio, Karajan, Abbado, Haitink 2007 surtout)...

Je parlais d'une tendance assez nette ces derniers temps dans l'interprétation des œuvres orchestrales toutes époques confondues, tendance plutôt fêtée (au moins pour le premier XXe) par des membres de ce forum que je respecte et apprécie énormément mais avec qui je ne suis pas tout à fait d'accord sur ce point (pour évoquer encore Pelléas, je crois que le tout premier point de désaccord a été l'interprétation de Rattle à Salzbourg en 2006 – qui en revanche, pour te citer, désintègre bel et bien le dessin d'ensemble Evil or Very Mad )...
Or, pour moi, Roth est assez (voire beaucoup) représentatif de cette tendance, en particulier dans Debussy et Ravel pour ce que j'en ai entendu : en gros, je trouve cela très beau et très détaillé, et cependant je m'ennuie un chouia en l'écoutant — c'est pourquoi je n'ai à vrai dire pas une envie folle de découvrir son Heure espagnole, ni même son futur Enfant et les sortilèges (mais je les écouterai probablement tout de même)...

Voilà, c'est tout Smile (et bon, un petit lâchage de temps en temps ça n'est pas désagréable Mr.Red — j'ai d'ailleurs voulu après coup préciser la dimension pas tout à fait sérieuse de mon post en éditant la dernière phrase, mais ça n'a pas vraiment fonctionné)...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyJeu 1 Juin 2023 - 12:48

Golisande a écrit:
Or, pour moi, Roth est assez (voire beaucoup) représentatif de cette tendance, en particulier dans Debussy et Ravel pour ce que j'en ai entendu : en gros, je trouve cela très beau et très détaillé, et cependant je m'ennuie un chouia en l'écoutant — c'est pourquoi je n'ai à vrai dire pas une envie folle de découvrir son Heure espagnole, ni même son futur Enfant et les sortilèges (mais je les écouterai probablement tout de même)...

Et pourtant, en salle, même dans du pur accompagnement d'opéra (Lakmé, Le Timbre d'argent...), il est l'un des rares à travailler vraiment les dynamiques des parties intermédiaires (on a une évolution des phrasés des violons II et des altos au sein d'une même section, par exemple, alors que la plupart des chefs donnent une indication et les laissent jouer pareil pendant vingt mesures), surtout dans ces oeuvres longues où le temps de répétition fait défaut (et où l'orchestre n'est pas la vedette).

Il est possible que ça se sente moins au disque, mais il fait vraiment partie des chefs qui n'ignorent ni le discours, ni la 'poussée'.


(Au demeurant, pour la quantité de détails, outre les enregistrements, il y avait aussi le niveau des orchestres, qui s'est considérablement élevé, et il est donc légitime et mérité qu'on entende mieux désormais. Ton propos semblait présupposer que ça ne sert à rien car bien sûr tout le monde peut lire une partition d'orchestre et ainsi entendre ce qui n'est pas perceptible à l'écoute seule, mais de fait ça ne concerne ni l'intégralité du public, ni l'intégralité des oeuvres.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15561
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyJeu 1 Juin 2023 - 14:05

Golisande a écrit:
@Benedictus : mon message ne s'adressait pas à toi en particulier,
[...]
Voilà, c'est tout Smile (et bon, un petit lâchage de temps en temps ça n'est pas désagréable Mr.Red — j'ai d'ailleurs voulu après coup préciser la dimension pas tout à fait sérieuse de mon post en éditant la dernière phrase, mais ça n'a pas vraiment fonctionné)...
Ah si, j'avais bien compris; d'ailleurs ma réponse n'était pas tout à fait sérieuse non plus. (En revanche, comme tu m'avais cité, je pensais que ça s'adressait à moi en particulier.)

Golisande a écrit:
Or, pour moi, Roth est assez (voire beaucoup) représentatif de cette tendance, en particulier dans Debussy et Ravel pour ce que j'en ai entendu : en gros, je trouve cela très beau et très détaillé, et cependant je m'ennuie un chouia en l'écoutant
Ah, non, justement pas pour moi - en tout cas pas dans Debussy et Ravel (dans Strauss, peut-être davantage, oui.)

Je trouve justement que c'est quelqu'un qui manifestement réfléchit beaucoup à la forme, à l'articulation du discours, à la poussée - quitte à faire des choix assez marqués, notamment de tempo ou de phrasé, et qui parfois vont à rebours de mes attentes (dans ses 3ᵉ et 5ᵉ de Mahler avec le Gurzenich, son Faune ou son Tombeau de Couperin.) Comme le dit David, c'est particulièrement sensible dans l'accompagnement d'opéra - mais aussi dans les œuvres où la conception formelle d'ensemble est primordiale (Bruckner 7, Schumann 1 et 4, les Mahler et les Beethoven avec les Siècles ou les créations de Manoury.)
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 7383
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyJeu 1 Juin 2023 - 14:35

DavidLeMarrec a écrit:
mais il fait vraiment partie des chefs qui n'ignorent ni le discours, ni la 'poussée'.

Ah mais je n'ai rien dit de tel, et j'ai bien conscience que c'est extrêmement travaillé (j'en reconnais volontiers tout le mérite), mais précisément j'ai trouvé à ce que j'ai entendu de lui une sorte d'excès de méticulosité qui l'empêche de sonner totalement naturel à mes oreilles – autrement dit il y a ce côté mécanisme apparent que beaucoup de chefs actuels semblent apprécier, et qui me gêne toujours un peu (bien que cela dépende aussi des œuvres et des compositeurs). [Je me rend compte que cela rejoint (paradoxalement ?) la prédilection actuelle pour l'apparence "brute" et "nature", dans un peu tous les domaines...]
Le résultat est que je n'arrive pas à monter dans le train, trop occupé que je suis à l'admirer en le regardant passer...


Citation :
(Au demeurant, pour la quantité de détails, outre les enregistrements, il y avait aussi le niveau des orchestres, qui s'est considérablement élevé, et il est donc légitime et mérité qu'on entende mieux désormais. Ton propos semblait présupposer que ça ne sert à rien car bien sûr tout le monde peut lire une partition d'orchestre et ainsi entendre ce qui n'est pas perceptible à l'écoute seule, mais de fait ça ne concerne ni l'intégralité du public, ni l'intégralité des oeuvres.)

Tu as sans doute raison, et bien sûr ce que je dis n'engage que moi, mais je reste persuadé que si l'enregistrement est bon (je ne parle donc pas des lives des années 50, là c'est autre chose Mr. Green ) et que ni le chef ni l'orchestre ne font n'importe quoi, on entend bel et bien tout ce qui advient à l'intérieur du discours, même sans pouvoir en prélever chaque détail isolément (comme dans un plat ou un parfum dans lesquels différentes saveurs/fragrances se fondent dans un ensemble sans qu'il soit forcément possible de les identifier); et j'avoue éprouver un plaisir plus profond et durable à l'écoute d'une interprétation où tout ne se présente pas d'emblée à mes oreilles en pièces détachées (quoique merveilleusement agencées), comme une œuvre conserve des recoins et des mystères ne se révélant pas à première écoute (ou au premier visionnage pour un film, etc.).


Dernière édition par Golisande le Jeu 1 Juin 2023 - 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 7383
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyJeu 1 Juin 2023 - 14:47

Benedictus a écrit:
Golisande a écrit:
Or, pour moi, Roth est assez (voire beaucoup) représentatif de cette tendance, en particulier dans Debussy et Ravel pour ce que j'en ai entendu : en gros, je trouve cela très beau et très détaillé, et cependant je m'ennuie un chouia en l'écoutant
Ah, non, justement pas pour moi - en tout cas pas dans Debussy et Ravel (dans Strauss, peut-être davantage, oui.)

Mais dans Strauss, ce n'est pas sa faute.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 12 Juil 2023 - 15:55

Bricetol a écrit:
Ravel - Opéras - Page 6 385509-1

Sortie prévue le 16 juin 2023, en attente de leur concert au TCE !... quelques extraits disponibles sur Spotify – Boléro dans sa version ballet originale, avec les castagnettes ; et la Habanera finale de L'heure espagnole, qui montre de nombreux détails à l'orchestre souvent inaudibles lors des différentes captations : tout cela annonce encore un très beau disque. Vivement L'enfant et les Sortilèges ! Ravel - Opéras - Page 6 2648177732

Petite déception : ce n’est pas la version la plus savoureuse, tout est très bon (les chanteurs que je n’aime pas trop sont meilleurs que d’ordinaire, et ceux que j’aime un peu moins inspirés que d’habitude…), mais je n’y ai pas trouvé énormément de couleurs supplémentaires ni de verve. Une autre très bonne version donc, qui ne révolutionne pas du tout l’audition, à l’inverse de la plupart des disques des Siècles et/ou de Roth.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
fgero
Mélomaniaque
fgero


Nombre de messages : 907
Age : 55
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyMer 12 Juil 2023 - 21:59

DavidLeMarrec a écrit:
mais je n’y ai pas trouvé énormément de couleurs supplémentaires

Ah tiens, moi si (pas énormément, mais de manière très notable - et pour les détails orchestraux aussi).

Par contre je trouve le Don Iñigo Gomez pénible.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 EmptyJeu 13 Juil 2023 - 11:09

fgero a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
mais je n’y ai pas trouvé énormément de couleurs supplémentaires

Ah tiens, moi si (pas énormément, mais de manière très notable - et pour les détails orchestraux aussi).

Par rapport à Maazel, où on entend tout, où mêmes aux vieilles captations françaises au son très franc, je n'ai pas tout bien entendu, la prise de son m'a paru un peu mate, l'orchestre en retrait.


Citation :
Par contre je trouve le Don Iñigo Gomez pénible.

C'était le nom qui me faisait le plus envie, mais Teitgen (sans doute une prise de rôle ?) m'y a paru moins incarné que d'ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





Ravel - Opéras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ravel - Opéras   Ravel - Opéras - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ravel - Opéras
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Moussorgsky - Tableaux d'une exposition
» Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)
» Ravel - Oeuvres orchestrales
» Dédicaces cachées dans l'oeuvre de Ravel...
» Ravel - Les 2 concertos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: