Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – Charge 65W
239 € 299 €
Voir le deal

 

 Lectures

Aller en bas 
+58
Resigned
*Nico
marc.d
Cornélius
olivier le normand
Zéphire
Abnegor
Michel Desrousseaux
Morloch
Francoistit
Jorge
Christophe
oleo
hammerklavier
Pelléas
Iranon
Froberger
Ben.
Joël
nostalgique
Bertram
Guillaume
Polyeucte
frere elustaphe
Ophanin
Wagneropathe
T-A-M de Glédel
WoO
calbo
Xavier
Mariefran
Richard
Montalte Trout
ciao
Ericc
Electrastar
Barbajuan
Renard
Percy Bysshe
jerome
Jules Biron
antrav
OYO TOHO
Mehdi Okr
Picrotal
arnaud bellemontagne
DavidLeMarrec
Zeno
aurele
Francesco
Wolferl
Montfort
Octavian
Cello
Pison Futé
adriaticoboy
Kiwi
Cololi
62 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Picrotal
Parano lunatique
Picrotal


Nombre de messages : 12617
Age : 46
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyVen 8 Oct 2010 - 13:16

Ophanin a écrit:
Picrotal a écrit:
Octavian a écrit:
Picrotal a écrit:
Quand tu vois que Césaire ne l'a jamais eu... Neutral
Quand tu vois que Le Clézio l'a eu... What the fuck ?!?

Il le méritait.

J'en ai jamais lu. Tu peux décrire un peu son style ? Smile


Certains sont probablement mieux placés ici que moi pour en parler, mais je crois comprendre qu'il y a deux Le Clézio : celui des débuts était très proche du nouveau roman, ou disons qu'il apparaissait comme un descendant de cette mouvance, pratiquant un art romanesque qui s'autorisait des digressions expérimentales qui, cependant, savaient demeurer ludiques. La seconde période marque l'apparition d'un romancier plus traditionnel peut-être dans ses choix structurels ou narratifs, disposant d'un style impeccable et implacable, très « français » certes mais sans tomber dans des excès poseurs...

Voilà ce que je vois quoi en dire... Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://nevertrust.over-blog.com
Ophanin
Fer galant
Ophanin


Nombre de messages : 4576
Age : 34
Date d'inscription : 13/12/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyVen 8 Oct 2010 - 15:04

D'accord. Merci. Donc ses livres ne m'intéresseront pas. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.


Nombre de messages : 2051
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyVen 8 Oct 2010 - 17:37

J'ai toujours eu du mal avec le Clezio. Trop stricte, comme littérature, et très austère je trouve - peu de libertés narratives dans ces derniers opus, une pensée assez rigide et assez peu "colorée"-, mais parfait pour le Nobel. x)

Vargas LLosa c'est splendide, je suis content qu'il l'ait eu. Conversion à la cathédrale reste pour moi un sommet de la littérature sud-américaine, entre Borgès et GG. Marquez. Pour ceux qui ne connaissent pas cet écrivain, ce livre est un pur joyaux: c'est une bombe idéologique et philosophique parfaitement ciselée.

Quels que soient mes désaccords politique avec ce Monsieur, c'est un écrivain, un "vrai", et certains de ses livres sont à mon sens essentiels à toute bonne bibliothèque qui se respecte.
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 73
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyDim 10 Oct 2010 - 12:17

Ben Allen a écrit:
J'ai toujours eu du mal avec le Clezio. Trop stricte, comme littérature, et très austère je trouve - peu de libertés narratives dans ces derniers opus, une pensée assez rigide et assez peu "colorée"-, mais parfait pour le Nobel. x)

Vargas LLosa c'est splendide, je suis content qu'il l'ait eu. Conversion à la cathédrale reste pour moi un sommet de la littérature sud-américaine, entre Borgès et GG. Marquez. Pour ceux qui ne connaissent pas cet écrivain, ce livre est un pur joyaux: c'est une bombe idéologique et philosophique parfaitement ciselée.

Quels que soient mes désaccords politique avec ce Monsieur, c'est un écrivain, un "vrai", et certains de ses livres sont à mon sens essentiels à toute bonne bibliothèque qui se respecte.

Tu as raison de souligner les qualités littéraires de Vargas Llosa - mais il est difficile de parler de lui sans aborder sa dimension politique - c'est quoi te "désaccords politiques" ?

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23372
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyLun 11 Oct 2010 - 16:28

Je viens de finir Les Misérables de Hugo.

Malgré les invraisemblances (hasards de rencontre trop heureux pour être honnêtes, coincidences bien improbables...) et une propension à tirer un peu trop sur la corde du sentimental et du pathétique, ben voila c'est gigantesque, ecrasant, total, lyrique, flamboyant, epique, sidéral et definitivement sidérant. alien alien alien

Plus qu'un chef d'oeuvre de la littérature, carrèment un monument de la civilisation occidentale.

Parallélement j'ai relu La Fin de Satan:je pourrais quasiment dire la même chose au sujet de ce sublime recueil poétique. bounce

Cet individu semble être doué du don verbal absolu.Champion des mots comme d'autres sont champions d'echecs...incompréhensible. scratch


Il me reste à decouvrir son thêatre, Les travailleurs de la mer, 93, Notre dame de paris, Han d'Islande, Bug-Jargal ainsi que des milliers de pages de poésie. compress

Revenir en haut Aller en bas
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6993
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyLun 11 Oct 2010 - 17:19

1793 et les Travailleurs de la Mer sont ses meilleurs, tu as de la chance ! Ils sont assez différents mais il y a de magnifiques descriptions dans les Travailleurs et 1793 est assez passionnant dans son genre.
Par contre, comme tu dis, dans les Misérables, il n'y a que des invraisemblances qui m'ont tellement choqué que je n'ai pas du tout apprécié. En gros, tout est au service du pathétique, comme trop souvent chez Hugo (ou chez Zola), en sachant que je déteste ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyLun 11 Oct 2010 - 18:07

Et puis il y a Hernani, qui est peut-être prioritaire sur tout le reste... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyLun 11 Oct 2010 - 18:12

Citation :
service du pathétique, comme trop souvent chez Hugo (ou chez Zola), en sachant que je déteste ça.

En fait, c'est profondément très romantique tout ça... Le meilleur dans le pathétique, dans le larmoyant, dans le sentimental, c'est Musset... Arf, vraiment une pleureuse celui-là...
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian


Nombre de messages : 7333
Age : 38
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyLun 11 Oct 2010 - 19:00

Et pourtant c'est bien à lui qu'on doit Lorenzaccio !...
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe


Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyLun 11 Oct 2010 - 19:01

OYO TOHO a écrit:
En gros, tout est au service du pathétique, comme trop souvent chez Hugo (ou chez Zola)

Rien de cela chez Zola! tutut
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyLun 11 Oct 2010 - 19:06

Octavian a écrit:
Et pourtant c'est bien à lui qu'on doit Lorenzaccio !...
Je pensais plutôt aux Nuits ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyLun 11 Oct 2010 - 21:51

Sinon, je suis en pleine étude de Baudelaire (programme oblige) et je vois à quel point les poètes sont des gens vraiment, mais vraiment à part. Vous allez me dire : "à la bonne heure ! on ne le savait pas (Mr.Red)" mais quand on voit l'étude psychologique de Baudelaire (un peu fou sur les bords, le type), Nerval justement, Hugo et son ego sur-sur-surdéveloppé (bon, il avait de quoi, il était loin d'être bête), et j'en passe...

En somme, pour être poète, j'en retiens qu'il faut avoir un pet dans le casque (pour le dire de manière très très prosaïque)... Laughing
Bref, je suis moyennement ravie des poèmes de Baudelaire (le "Mauvais Vitrier" du Spleen, bon... ça montre tout le côté particulier du personnage) mais il est clair qu'ils sont assez fascinant d'un sens... Tout comme Gaspard de la Nuit... lu comme ça, en dilettante, on a l'impression de lire une assez mauvaise nouvelle fantastique, mais il y a quelque beauté.

Ah tiens, j'y pense, ràv... Je visionne en ce moment Guerre et Paix de Bondartchuk, et à la fin du premier DVD, on se trouve en 1805... puis dès le DVD 2, en 1810... j'imagine que Tolstoï n'a pas fait une impasse aussi immense dans son livre, non ? Laughing
(sinon, j'ai réussi à m'acheter Anna Karénine pour une bouchée de pain, je pense que je vais le lire avant de m'attaquer au pavé qu'est Guerre et Paix... je ne sais pas du tout ce que ça vaut... mais d'après ce que j'ai pu lire ci et là, on le juge comme typiquement romanesque - dans le sens occidental.)

Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin


Nombre de messages : 4576
Age : 34
Date d'inscription : 13/12/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyLun 11 Oct 2010 - 23:53

Elvira a écrit:
En somme, pour être poète, j'en retiens qu'il faut avoir un pet dans le casque (pour le dire de manière très très prosaïque)... Laughing
Bref, je suis moyennement ravie des poèmes de Baudelaire (le "Mauvais Vitrier" du Spleen, bon... ça montre tout le côté particulier du personnage) mais il est clair qu'ils sont assez fascinant d'un sens... Tout comme Gaspard de la Nuit... lu comme ça, en dilettante, on a l'impression de lire une assez mauvaise nouvelle fantastique, mais il y a quelque beauté.

Tu ne trouves vraiment pas qu'on pourrait prendre un poème voire un vers à part et trouver ça déjà magnifique ? En tombant littéralement amoureux du concerto pour violoncelle de Dutilleux "Tout un monde lointain", je me suis plongé dans les Fleurs du Mal et c'est fou comme il peut créer une sensation, une impression, un sentiment, une image... avec seulement un vers. Rien que celui dont je viens de parler (extrait de la Chevelure) "Tout un monde lointain absent presque défunt"... I love you
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 0:03

Mais tu sais, j'ai un coeur de pierre lorsque je lis la poésie... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin


Nombre de messages : 4576
Age : 34
Date d'inscription : 13/12/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 0:16

Moi non plus je n'aime pas spécialement la poésie bien que Quinault ou Baudelaire me plaisent énormément chacun dans leur style, le reste ne m'attire pas plus que ça. Verlaine et Aragon, c'est bien aussi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.


Nombre de messages : 2051
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 5:35

Guillaume a écrit:
Et puis il y a Hernani, qui est peut-être prioritaire sur tout le reste... drunken

Je réserve ma préférence à Ruy Blas, pour ma part.

Néanmoins, le théâtre de Hugo, dans son intégralité, c'est assez énorme.

Pour les amateurs de Verdi qui l'ignoreraient, le livret du Rigoletto de Verdi est une transposition de la pièce Le roi s'amuse. La pièce est moins bonne qu'un Hernani ou un Ruy Blas, et malheureusement, si elle est au répertoire de la Comédie française, elle n'y a été que peu jouée, et je n'ai jamais eu l'occasion de voir une représentation présentant un fort intérêt.

La pièce est pourtant assez corrosive, il est dommage qu'elle soit ainsi tombée dans l'oubli.



Elvira a écrit:
Tout comme Gaspard de la Nuit... lu comme ça, en dilettante, on a l'impression de lire une assez mauvaise nouvelle fantastique, mais il y a quelque beauté.

L'intérêt du Gaspard de la Nuit réside aussi et surtout dans le fait que Bertrand pose avec ce recueil les bases du poème en prose moderne. Il y a plusieurs niveaux de lectures de l'oeuvre, mais l'interprétation et l'analyse que l'ont peut tirer sont bien plus riches qu'une lecture immédiate pourrait le laisser présager, notamment, si mes souvenirs sont bons, du fait de l'admirable audace syntaxique de Bertrand dans ce recueil.


Dernière édition par Ben Allen le Mar 12 Oct 2010 - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23372
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 12:37

Ben Allen a écrit:
Guillaume a écrit:
Et puis il y a Hernani, qui est peut-être prioritaire sur tout le reste... drunken

Je réserve ma préférence à Ruy Blas, pour ma part.

Néanmoins, le théâtre de Hugo, dans son intégralité, c'est assez énorme.

Pour les amateurs de Verdi qui l'ignoreraient, le livret du Rigoletto de Verdi est une transposition de la pièce Le roi s'amuse. La pièce est moins bonne qu'un Hernani ou un Ruy Blas, et malheureusement, si elle est au répertoire de la Comédie française, elle n'y a été que peu jouée, et je n'ai jamais eu l'occasion de voir une représentation présentant un fort intérêt.

La pièce est pourtant assez corrosive, il est dommage qu'elle soit ainsi tombée dans l'oubli.




Pour aborder le theâtre de Hugo je commence donc par Hernani ou par Ruy Blas? Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94350
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 12:39

Hernani et plus encore Le roi s'amuse sont les plus aboutis pour moi. Ruy Blas, c'est (très très) bien, mais il y a quelque chose de moins profondément original, d'un peu midinette aussi.

Pour toi qui aimes les trucs cosmiques, en plus, ma recommandation va bien.

Je crois que le plus avisé est de commencer par Hernani qui pose très bien le genre, et ensuite d'aller en voir les variations plus typées dans les autres pièces. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23372
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 12:53

J'y cours, merci. coucou
Revenir en haut Aller en bas
Joël
Mélomane averti
Joël


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 14:29

Vieux fan inconditionnel de Victor Hugo, je suis content de constater qu'il fait des heureux... à part les habituelles critiques: sentimentalisme; grandilocquence, etc. Mais Victor Hugo, c'est aussi cela et bien d'autres choses encore, et si l'on aime pas, on est libre de lire autre chose. N'oubliez pas M. Bellemontagne le prodigieux
"Homme qui rit": on en sort littéralement assomé... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Joël
Mélomane averti
Joël


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 14:39

A l'adresse de ses détracteurs, je pense que l'oeuvre de Victor Hugo souffre d'une méconnaissance générale du public. Tout le monde sait qu'il est le plus grand écrivain français et les deux tiers des gens ne l'ont pas lu ou n'ont que des souvenirs scolaires très fragmentés. On connaît "Notre-Dame de Paris" et "Les Misérables" à travers le cinéma et la télé, mais combien de gens ont vraiment lu "Les Misérables" de la première à la dernière page? L'oeuvre de Hugo est un océan presque insondable, puisque même quand vous avez tout lu (ce qui n'est pas mon cas), vous frémissez à chaque nouvelle lecture comme au premier instant. Les spécialistes comparent souvent avec une triste moue la poésie de Hugo avec celle de Baudelaire, et certains critiques ont écrit que "Les Fleurs du mal" valaient à elles-seules toute la poésie de Hugo. Je leur réponds: relisez "Les Contemplations", cela vaut largement deux fois "Les Fleurs du mal". Molière et Shakespeare sont grands dans le théâtre, Balzac est grand dans le roman, Baudelaire et Rimbaud sont grands dans la poésie; Victor Hugo est grand partout, dans tous les domaines. Oui, c'est vraiment un phénomène unique dans l'histoire de la littérature française et mondiale.
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin


Nombre de messages : 4576
Age : 34
Date d'inscription : 13/12/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 14:49

Arthur Rimbaud, je ne comprends vraiment pas l'adoration qu'il suscite. Peut être qu'il me manque certains éléments pour comprendre en quoi c'est génial Question
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Joël
Mélomane averti
Joël


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 15:06

Rimbaud est "l'inventeur" de la poésie moderne du 20e siècle. Pour la première fois peut-être, quelqu'un parvient à travers les mots, à exprimer, non pas des images comme ses prédécesseurs, mais des sensations intérieures...
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23372
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 15:41

Joël a écrit:
Mais Victor Hugo, c'est aussi cela et bien d'autres choses encore, et si l'on aime pas, on est libre de lire autre chose. N'oubliez pas M. Bellemontagne le prodigieux
"Homme qui rit": on en sort littéralement assomé... Shocked

Mais mon cher Joel, c'est par le biais de cette invraisemblable roman que je suis devenu accro à ce génial polygraphe. mains

Pour tout dire, je classe L'homme qui Rit parmi mes ouvrages préférés tous genres confondus, en bonne compagnie parmi la Recherche du Temps Perdu de Proust, les Mémoires d'Outre-Tombe de Chateaubriand et la Trilogie Vautrin de Balzac. king
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32312
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 15:44

A nous deux Arnold rambo

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Joël
Mélomane averti
Joël


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 15:49

arnaud bellemontagne a écrit:
Mais mon cher Joel, c'est par le biais de cette invraisemblable roman que je suis devenu accro à ce génial polygraphe.
J'en suis ravi, c'est vraiment un roman colossal. Si vous avancez dans le théâtre, ne manquez pas "Torquemada", une pièce sur l'intolérance religieuse, méconnue et extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23372
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 15:55

Je n'y manquerai pas. Wink

@Cololi: Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32312
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 15:57

Arf suis bête c'était Vautrin ... pas Rastignac Laughing

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Ophanin
Fer galant
Ophanin


Nombre de messages : 4576
Age : 34
Date d'inscription : 13/12/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 16:05

Joël a écrit:
Rimbaud est "l'inventeur" de la poésie moderne du 20e siècle. Pour la première fois peut-être, quelqu'un parvient à travers les mots, à exprimer, non pas des images comme ses prédécesseurs, mais des sensations intérieures...

Vraiment ? J'ai l'impression que d'autres ont cherché à évoquer des sensations intérieures avant lui. Baudelaire parle de Spleen, de pulsions sexuelles, etc. Smile
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23372
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 16:05

@Cololi:Rastignac est un des héros de la Trilogie Vautrin. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32312
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 16:08

arnaud bellemontagne a écrit:
@Cololi:Rastignac est un des héros de la Trilogie Vautrin. Wink

Oui ça je sais bien. De toute façon tout les personnages de Balzac reviennent sans arrêts Mr.Red

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23372
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 16:10

Ce sont des motifs wagneriens sur pattes. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.


Nombre de messages : 2051
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 16:11

Joël a écrit:
Rimbaud est "l'inventeur" de la poésie moderne du 20e siècle. Pour la première fois peut-être, quelqu'un parvient à travers les mots, à exprimer, non pas des images comme ses prédécesseurs, mais des sensations intérieures...


C'est une vérité générale un peu à l'emporte pièce, si je peux me permettre.

Rimbaud n'a pas grand chose à voir avec la poésie moderne que l'on connait, ou tout du moins la poésie contemporaine. Au mieux, il inspire certains surréalistes, mais les préoccupations stylistiques et de poétique des poètes contemporains sont assez éloignées des questionnements rimbaldiens.

Quant à la question d'évoquer des sensations intérieures, de nombreux poètes qui le précèdent s'y emploient. De manière presque grossière, je dirais même que les seuls poètes à vouloir exprimer des "images" sont les parnassiens et les poètes antiques. Il faut relire les Sonnets de Shakespeare, pour se rendre compte que le "monde intérieur" et la "sensation" font irruption dans la poésie bien avant Rimbaud.

J'ai beaucoup de mal avec Rimbaud, ne serait-ce que pour la profonde inadéquation entre l'homme et l'oeuvre.



Pour en revenir à Hugo, le drame de cet écrivain, c'est la récupération politique amoindrie qui est faite de son oeuvre par la IIIè république au moment de sa mort, faisant de lui l'écrivain du régime et masquant au grand public l'extraordinaire modernité de ses écrits, et leur littérarité profonde.

De là à dire qu'il est le plus grand écrivain de langue française de tous les temps, il y a un pas de subjectivité que je ne ferai pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Joël
Mélomane averti
Joël


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 16:20

Ophanin a écrit:
Vraiment ? J'ai l'impression que d'autres ont cherché à évoquer des sensations intérieures avant lui. Baudelaire parle de Spleen, de pulsions sexuelles, etc. Smile
Quand je parlais de sensations intérieures, c'étaient de celles qui sont déclenchées chez le lecteur. La poésie contemporaine n'est plus attachée au sens du texte, mais à ses sonorités, à ses combinaisons verbales qui tentent de provoquer chez le lecteur un sentiment intérieur, des sensations qui sont pour la plupart indéfinissables.
Un exemple pris au hasard de René Char, que j'aime beaucoup:
" Je ne confonds pas la solitude avec la lyre du désert. Le nuage cette nuit qui cerne ton oreille n'est pas de neige endormante, mais d'embruns enlevés au printemps."Si on analyse le texte mot à mot, le sens précis nous échappe; en revanche, il peut, chez le lecteur se révéler un flash, une bouffée de sensations qui échappent à l'explication rationnelle; la poésie n'est plus discours, mais cherche ici à exprimer l'inexprimable. Enfin, c'est avec cette oreille-là, si j'ose dire, que je l'entends.
Revenir en haut Aller en bas
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.


Nombre de messages : 2051
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 16:28

Joël a écrit:
Ophanin a écrit:
Vraiment ? J'ai l'impression que d'autres ont cherché à évoquer des sensations intérieures avant lui. Baudelaire parle de Spleen, de pulsions sexuelles, etc. Smile
Quand je parlais de sensations intérieures, c'étaient de celles qui sont déclenchées chez le lecteur. La poésie contemporaine n'est plus attachée au sens du texte, mais à ses sonorités, à ses combinaisons verbales qui tentent de provoquer chez le lecteur un sentiment intérieur, des sensations qui sont pour la plupart indéfinissables.
Un exemple pris au hasard de René Char, que j'aime beaucoup:
" Je ne confonds pas la solitude avec la lyre du désert. Le nuage cette nuit qui cerne ton oreille n'est pas de neige endormante, mais d'embruns enlevés au printemps."Si on analyse le texte mot à mot, le sens précis nous échappe; en revanche, il peut, chez le lecteur se révéler un flash, une bouffée de sensations qui échappent à l'explication rationnelle; la poésie n'est plus discours, mais cherche ici à exprimer l'inexprimable. Enfin, c'est avec cette oreille-là, si j'ose dire, que je l'entends.

Et bien je ne vois pas en quel point tu rapproches Rimbaud de ces poètes ultérieurs, quand la signification du langage prend chez le jeune poète une importance si particulière. Car il me semble bien que la construction symbolique sur plusieurs niveaux qu'on lit chez lui signifie bien plus qu'un simple jeu de langage, de sonorité.

J'avoue ne pas trop voir où tu veux en venir Surprised
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Joël
Mélomane averti
Joël


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 16:33

Je veux en venir à ce qui est reconnu unanimement, que Rimbaud a ouvert la voie à la poésie moderne; qu'il y a un avant et un après Rimbaud, comme il ya un avant et un après Hugo...Ceci dit, je ne vais pas faire un cours de littérature comparée, dont je serais bien incapable. Il me semble qu'avant lui, on n'avait jamais écrit comme ça. Et qu'après lui, on n'écrira plus jamais comme avant en poésie.


Dernière édition par Joël le Mar 12 Oct 2010 - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joël
Mélomane averti
Joël


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 16:42

Ben Allen a écrit:
J'ai beaucoup de mal avec Rimbaud, ne serait-ce que pour la profonde inadéquation entre l'homme et l'oeuvre.

Evidemment, si l'on songe au trafiquant d'armes et au trafiquant (probable) d'esclave, c'est pas vraiment du joli pour un poète, et je suis d'accord. Encore qu'on se doit, ce me semble, écarter la valeur de l'oeuvre du jugement humain, qui en fait nous est rapporté avec beaucoup de recul. On peut à juste titre se révolter des idées malsaines de Louis-ferdinand Céline, mais on peut en même temps être en admiration sans restriction à la lecture de son oeuvre.


Quant à la récupération politique de Hugo, la troisième république, en voulant le couronner, en a fait une sorte de symbole sacro-saint, momifié et confit, un monument auquel on ne touche plus, qu'on doit connaître mais qu'on peut se permettre de ne pas lire... Lui qui toute sa vie a combattu la routine littéraire, et a été très longtemps un dérangeur, un "emmerdeur" de première... "qui mit le bonnet rouge au vieux dictionnaire..."


Dernière édition par Joël le Mar 12 Oct 2010 - 16:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.


Nombre de messages : 2051
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 16:46

Joël a écrit:
Ben Allen a écrit:
J'ai beaucoup de mal avec Rimbaud, ne serait-ce que pour la profonde inadéquation entre l'homme et l'oeuvre.

Evidemment, si l'on songe au trafiquant d'armes et au trafiquant (probable) d'esclave, c'est pas vraiment du joli pour un poète, et je suis d'accord. Encore qu'on se doit, ce me semble, écarter la valeur de l'oeuvre du jugement humain, qui en fait nous est rapporté avec beaucoup de recul. On peut à juste titre se révolter des idées malsaines de Louis-ferdinand Céline, mais on peut en même temps être en admiration sans restriction à la lecture de son oeuvre.


Quant à la récupération politique de Hugo, la troisième république, en voulant le couronner, en a fait une sorte de symbole sacro-saint, momifié et confit, un monument auquel on ne touche plus, qu'on doit connaître mais qu'on se permettre de ne pas lire... Lui qui toute sa vie a combattu la routine littéraire, et a été très longtemps un dérangeur, un "emmerdeur" de première... "qui mit le bonnet rouge au vieux dictionnaire..."

Oui, sauf que Bagatelle pour un massacre ne fait pas figure de livre de chevet, chez moi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Joël
Mélomane averti
Joël


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 16:59

Ben Allen a écrit:
Oui, sauf que Bagatelle pour un massacre ne fait pas figure de livre de chevet, chez moi. Smile
Chez moi non plus. mains Je pense qu'on ne peut séparer l'oeuvre d'un homme des événements de sa vie qui sont très souvent des déclencheurs; en revanche, il vaut mieux séparer l'oeuvre de l'homme lui-même, car alors, beaucoup de grands auteurs pourraient n'être plus lisibles... Verlaine était paraît-il un être odieux, mais beaucoup de ses poèmes sont admirables.
Revenir en haut Aller en bas
Joël
Mélomane averti
Joël


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 17:05

Ben Allen, pour ce qui est du plus grand écrivain français, tout est évidemment subjectif. Et quant à toi, qui verrais-tu subjectivement ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94350
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 17:25

Joël a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
Mais mon cher Joel, c'est par le biais de cette invraisemblable roman que je suis devenu accro à ce génial polygraphe.
J'en suis ravi, c'est vraiment un roman colossal. Si vous avancez dans le théâtre, ne manquez pas "Torquemada", une pièce sur l'intolérance religieuse, méconnue et extraordinaire.
J'ai été au contraire assez déçu : on y trouve le peu le goût du paradoxe qui est habituel à notre poète, c'est plus proche de Don Carlos version opéra, et d'ailleurs la structure est vraiment celle d'un livret d'opéra. On y trouve en effet un grand sujet historique agrémenté d'une amourette un peu gentille. On est loin des doutes de Marion Delorme...
En plus, c'est en prose et pas franchement du même relief que ses grands drames.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Joël
Mélomane averti
Joël


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 17:35

C'est un avis. Mais en tout cas la pièce est en vers alexandrins... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Joël
Mélomane averti
Joël


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 17:36

Je suis ravi que vous évoquiez "Marion Delorme", belle pièce oubliée. J'aime beaucoup aussi "Angelo tyran de Padoue".
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94350
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 18:34

Joël a écrit:
C'est un avis. Mais en tout cas la pièce est en vers alexandrins... Very Happy
Ah tiens, tu vois l'impression hautement positive que m'y avait fait l'expression. Surprised Angelo en revanche est bel et bien en prose.

Quant à Delorme, ce n'est pas du niveau de Ruy / Hernani / Roi, mais c'est quand même assez passionnant, le dernier acte est particulièrement marquant.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.


Nombre de messages : 2051
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 19:16

Joël a écrit:
Ben Allen, pour ce qui est du plus grand écrivain français, tout est évidemment subjectif. Et quant à toi, qui verrais-tu subjectivement ?

Proust, évidemment. Razz


DavidLeMarrec a écrit:

Quant à Delorme, ce n'est pas du niveau de Ruy / Hernani / Roi, mais c'est quand même assez passionnant, le dernier acte est particulièrement marquant.

J'ai beaucoup d'affection pour Marion Delorme. I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Octavian
Glasse les fraises
Octavian


Nombre de messages : 7333
Age : 38
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 19:21

Joël a écrit:
Je veux en venir à ce qui est reconnu unanimement,
C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison, comme disait Coluche, qui n'était peut-être pas poète, mais qui sur ce coup-là était dans le vrai. Mr.Red

Joël a écrit:
que Rimbaud a ouvert la voie à la poésie moderne; qu'il y a un avant et un après Rimbaud, comme il ya un avant et un après Hugo...Ceci dit, je ne vais pas faire un cours de littérature comparée, dont je serais bien incapable. Il me semble qu'avant lui, on n'avait jamais écrit comme ça. Et qu'après lui, on n'écrira plus jamais comme avant en poésie.
Ah si si, après lui en tout cas c'est sûr, il y en a tout un tas qui ont continué à écrire de la poésie comme avant. hehe Quant à la nouveauté radicale qu'il représente par rapport à ce qui précède... hmm... mouais... je ne suis pas spécialiste, mais à mon avis ça se discute.

Si ce que tu cherches à expliquer, c'est, schématiquement, qu'il a ouvert la voie dans le registre de "la poésie c'est aligner des mots qui veulent rien dire", je ne suis pas sûr que ça soit un cadeau de le créditer de ça. Mr. Green

Joël a écrit:
Ben Allen a écrit:
J'ai beaucoup de mal avec Rimbaud, ne serait-ce que pour la profonde inadéquation entre l'homme et l'oeuvre.
Evidemment, si l'on songe au trafiquant d'armes et au trafiquant (probable) d'esclave, c'est pas vraiment du joli pour un poète, et je suis d'accord.
Là encore je "hmmm" respectueusement : il me semble que cette histoire de marchand d'armes, c'est encore du domaine de la légende romantique, pour justifier que sa Destinée ne soit pas désespérément tombée dans le prosaïque. Parce qu'en vrai, c'était juste un épicier, qui vendait certes sans doute des armes, mais comme n'importe qui d'autre là-bas à l'époque, entre la caisse de rhum et le cageot de courgettes. Mr.Red

Joël a écrit:
Quant à la récupération politique de Hugo, la troisième république, en voulant le couronner, en a fait une sorte de symbole sacro-saint, momifié et confit, un monument auquel on ne touche plus, qu'on doit connaître mais qu'on peut se permettre de ne pas lire... Lui qui toute sa vie a combattu la routine littéraire, et a été très longtemps un dérangeur, un "emmerdeur" de première... "qui mit le bonnet rouge au vieux dictionnaire..."
La transformation de Hugo en monument sacro-saint, c'est quand même lui qui l'a orchestré en premier. Il a certes toujours été doué pour mettre en scène son autopromotion (ceci dit sans enlever au génie de certaines de ses œuvres, hein, je précise), mais vers la fin ça avait quand même pris des proportions... euh... un tantinet über-massives quoi. bedo Certes, il n'est pas donné à tout le monde d'habiter une rue qui a été rebaptisé à son nom, mais quand même... les photographies du genre "Victor Hugo écoute Dieu"... siffle

Quant au fait qu'il s'agirait d'un auteur "qu'on doit connaître mais qu'on peut se permettre de ne pas lire", je ne vois pas trop ce que la IIIe République a à voir là-dedans, c'est (hélas) le sort de l'écrasante majorité des écrivains "classiques" (au sens large du terme).
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23372
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 19:24

Ben Allen a écrit:
Joël a écrit:
Ben Allen, pour ce qui est du plus grand écrivain français, tout est évidemment subjectif. Et quant à toi, qui verrais-tu subjectivement ?

Proust, évidemment. Razz



De mon point de vue ce serait un combat de titans entre Proust, Balzac, Hugo et Chateaubriand.

Avec peut être une victoire de totor à l'usure. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 19:26

arnaud bellemontagne a écrit:
Ben Allen a écrit:
Joël a écrit:
Ben Allen, pour ce qui est du plus grand écrivain français, tout est évidemment subjectif. Et quant à toi, qui verrais-tu subjectivement ?

Proust, évidemment. Razz



De mon point de vue ce serait un combat de titans entre Proust, Balzac, Hugo et Chateaubriand.

Avec peut être une victoire de totor à l'usure. Mr. Green
Pour la perfection du style je pencherai pour Chateaubriand. Par contre la maîtrise des différentes formes littéraires par totor (et à un niveau exceptionnel pour chacune) le rend assez hors concours.


Dernière édition par alexandreg le Mar 12 Oct 2010 - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94350
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 19:30

A partir du moment où vous dites le plus grand, de toute façon, votre réponse est déjà biaisée, ça s'impose comme une évidence. Smile

Après, le plus novateur, le plus touchant, le plus profond, il y aurait sans doute des réponses plus contrastées.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Montalte Trout
Mélomaniaque



Nombre de messages : 602
Date d'inscription : 02/09/2010

Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 EmptyMar 12 Oct 2010 - 19:33

J'aurais dit le plus gros, parce qu'il prend quand même beaucoup de place (alors que ce n'est pas le cas lorsqu'on s'étend en hauteur - le plus grand auteur français est probablement quelqu'un de très discret).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Lectures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Lectures   Lectures - Page 11 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lectures
Revenir en haut 
Page 11 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lectures (5)
» Lectures (6)
» Lectures (6)
» Lectures (6)
» Lectures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: