Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-49%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
21.99 € 42.99 €
Voir le deal

 

 Musique anglaise du XXème

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyLun 23 Nov 2020 - 10:29

La No. 4 est une bonne symphonie, mais pas exactement au même niveau d'urgence que la No. 3.
De ce compositeur, on ne trouve autrement que quelques concertos au disque (violoncelle, alto, piano), une sinfonietta et une sonate pour flûte. C'est peu. Embarassed
Là encore, tout est très bien, mais moins immédiat, trouvé-je. Mention spéciale au concerto pour alto, qui démarre comme du Hovhaness, mais construit, inspiré et qui ne se réjouit pas de faire seulement sonner des clochettes : on bifurque rapidement sur des choses britanniques (RubB(r)ax) et une injonction dramatique.
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5734
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyLun 23 Nov 2020 - 15:18

Mefistofele a écrit:
Hubert CLIFFORD : Symphonie 1940 ; Robert BAINTON : Symphonie No. 2 (Vernon Handley dir.)

Je vais écouter ça ; en revanche, attention, c'est Edgar Bainton et pas Robert (contrairement au grand-oncle d'Homer Simpson).
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyLun 23 Nov 2020 - 15:44

En effet, j'avais M. Simpson en tête. Voilà qui est corrigé. Musique anglaise du XXème - Page 8 3641590030
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyMar 24 Nov 2020 - 1:27

Je triche un peu, le compositeur qui m'intéresse est Australien, mais il s'agit d'un disque Lyrita de concertos dits britanniques, qui suis-je pour juger ?

Musique anglaise du XXème - Page 8 Concer13
Don Banks: concerto pour violon (Yfrah Neaman/Norman Del Mar)

Un mot d'avertissement : je suis globalement allergique aux concertos pour violons, or, celui-ci m'a soufflé, je me permets donc d'en glisser quelques mots.

Banks : Élève de Seiber, puis Dallapiccola, Nono et Babbitt, passionné de jazz, fondateur de l'Australian Musical Association de Londres et compositeur de musique de films (d'horreur pour la plupart), histoire de resituer le personnage. Ce concerto est tout à fait atonal, tout à fait approchable et très atmosphérique. L'histoire qui m'est venue dès la première écoute est une sordide nuit de violence conjugale dans l'Allemagne de Weimar.
Ambiance de nuit, percussions éthérées, le violon tente de timides explications et est violemment rabroué par l'orchestre, percussions lourdes, mates, et cuivres. Le ton plaintif, mal assuré de l'instrument à cordes prend un peu d'assurance et lance un cri déchirant (une longue note tenue) qui calme l'orchestre, la phrase lyrique peut se conclure et les "paroles" (une cadence) enfin s'échapper... La menace sourde toujours...
Le II, le bourreau semble somnoler. Le violon pleure sur son triste sort, accompagné de façon très discrète et fragmentée par l'orchestre : longue cadence assez sophistiquée, tandis que le sommeil du bourreau semble agité. Là encore, interventions des percussions terriblement efficaces, terriblement nocturnes. Et c'est le réveil, la catastrophe ? La tension monte rapidement pour retomber aussi vite, le violon pleure de soulagement. Le danger reste palpable, l'atmosphère est terriblement menaçante. Pizzicatti bartókiens, une tentative de fuite dans la nuit (on oscille entre Berg et la Musique pour cordes). Le silence, la sérénité, les couleurs de la nuit.
Le III : terrible réveil de l'orchestre, grondements, motifs claudiquants alors que le violon s'élance dans une cantilène paniqué, qui vire au cri alors que le ton monte. L'orchestre hoquète, s'abat le violon et retombe dans son coma (éthyllique ?). Silence. Le violon, presque seul à nouveau, pleure et se tourmente. Délibère. Ce n'est plus tenable. Le piano, puis le célesta viennent appuyer ces délibérations de plus en plus tourmentées. Quelque chose casse, la crise éclate, courte, puis le retour du silence ou presque. Le violon est seul, lyrique. La harpe nous rappelle discrètement qu'il fait toujours nuit. Le drame se profile, tout s'emballe, les deux protagonistes luttent, l'orchestre râle et s'abat ! Mais le violon, pantelant, est seul entendu, vainqueur ? Ultimes beuglements de l'orchestre, rideau.

Pour résumer, et sans mes élucubrations, un concerto-combat, terriblement poisseux, nocturne, très peu d'unissons, beaucoup de percussions et de cuivres, beaucoup de cadences aussi. La Musique pour cordes de Bartók qui ne voit jamais le soleil du dernier mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
frgirard
Mélomane averti


Nombre de messages : 142
Date d'inscription : 18/03/2007

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Don Banks   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyMar 24 Nov 2020 - 10:46

Le concerto pour violon est une œuvre magnifique.

Pour plus de Don Banks dans le lien ci-dessous.

https://www.australianmusiccentre.com.au/search?q=%22Don+Banks%22&type=product&mf[format]=CD&mf[comAvailId]=1&sort=titleSort
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5734
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyMar 24 Nov 2020 - 23:26

E. Bainton : Symphony n°2 en ré mineur, BBC Philharmonic, V. Handley (encore lui décidément...)

Eh bien, merci une fois de plus à Mefistofele : je suis immédiatement embarqué dans cet univers sombre et doux, extrêmement "pelléassien" au début (mes "décors" intérieurs de l'opéra de Debussy se sont imposés dès les premières notes), puis de plus en plus grandiose et dramatique — avant l'Allegro vivace qui garde des couleurs debussystes récurrentes, en alternance avec de nombreux passages cuivrés et imposants (mais jamais écrasants, la sonorité de l'orchestre étant particulièrement moelleuse).

Le "Molto vivace scherzando" introduit une légèreté fantasque (et une prédominance des bois) plutôt absente jusque-là, puis intervient un trio très mélancolique des cordes assourdies.
L'ambiance mystérieuse du début est de retour, suivie de passages plus animés — et dans tout cela la sensibilité debussyste (profondément comprise et assimilée) me semble évidente.

L'Adagio est effectivement assez magique : Debussy là encore (mais plus tardif), ainsi que le premier Bartók, et Bax en effet – mais tout autant le Vaughan Williams que j'aime le plus... drunken
Cela s'anime ensuite avec des couleurs très Herrmanniennes (j'ai songé autant à Wuthering Heights qu'à Vertigo), puis un développement tout à fait mahlérien ; le Lento qui suit est également magnifique (d'abord une cantilène de violon solo presque brahmsienne, puis une féerie avec flûte et harpe évoquant le prélude des Gurrelieder, un bref épisode "anglais" avec fanfare douce des cuivres, avant le retour du violon solo).
La dernière section est une marche solennelle assez elgarienne, avec plus qu'un zeste de proto-John Williams... Mais Bainton ne s'appesantit pas, la conclusion (tout de même grandiose et picturale) intervient rapidement et sans redondance.

Cette œuvre est en effet "faite pour moi" : une très belle découverte de plus (et j'ajoute que la direction et la sonorité de l'orchestre sont un véritable délice I love you )...


Dernière édition par Golisande le Mer 25 Nov 2020 - 0:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5734
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyMer 25 Nov 2020 - 0:03

Je réécoute la Symphonie n°2 de Rutland Boughton (même orchestre, mais dirigé par Edward Downes), qui en comparaison sonne beaucoup plus « début XXe » (je pense aux premiers poèmes symphoniques de Bridge, comme Isabella que j'affectionne particulièrement), avec un côté presque trop gentil (ou naïf) par moments.
Moonlight idyll est absolument merveilleux (je retrouve le Bax un peu interlope de certains poèmes symphonique, mêlé au Schreker le plus généreux en saccharose — mais sans que l'excès ne se fasse sentir, grâce à un art consommé de l'économie narrative)...
Le final me semble plus lâche, encore plus narratif — et donc moins convaincant à première (ou deuxième) écoute, malgré de très beaux moments... Mais si l'univers des légendes celtiques (sans aller jusqu'à la fantasy) ne vous est pas indifférent, il ne faut surtout pas bouder son plaisir.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyMer 25 Nov 2020 - 1:14

Golisande a écrit:
Cette œuvre est en effet "faite pour moi" : une très belle découverte de plus (et j'ajoute que la direction et la sonorité de l'orchestre sont un véritable délice I love you )...

Et un client satisfait, un ! Je suis ravi de lire que voilà une autre suggestion de rareté qui a fait mouche ! Very Happy

De mon côté, j'ai écouté deux symphonies de guerre contemporaines, le Clifford du même disque, bien fait mais sans rien qui m'ait frappé outre mesure, et... chez Lyrita*... la symphonie d'Arthur Benjamin.** I love you I love you I love you

Musique anglaise du XXème - Page 8 Benjam10
Arthur BENJAMIN : Symphonie, etc. (Barry Wordsworth dir.)

Une nouvelle gifle, à la hauteur de Bate 3, dans un langage très différent. Le premier mouvement s'ouvre sur des nuées de cuivres promettant l'orage... Lourd, inquiétant... des bois lancent un cri dans le lointain. Quelle touffeur... Le malaise se généralise, jusqu'à une note d'espoir naïve, façon Arnold dans Tom'o Shanter. Des bouffées martiales à la tonalité incertaine retentissent, on pense à RVW. Retour du thème initial, plus lyrique, plus vif... Apparition de percussions nocturnes bartókiennes, motif échangé entre les pupitres pour aboutir au calme. Les cordes frémissent seules, mélopées lointaines aux bois ou tams-tams et cuivres viennent habiter l'espace, puis ouverture lumineuse : Sibelius, Nielsen ou plutôt les couleurs de Rautavaara. Un épisode tout en sourdine avec étranges échos, puis une lueur qui perce les ténèbres. Et encore le superbe thème initial, transformé en épopée nordique cette fois (la Fille de Pojohla ?). Un passage calme et lyrique est suivi d'une cavalcade militaire. Un ton de chevauchée (Sibelius hante tout ce passage dont la tension épique se propage à tout l'orchestre) qui débouche sur un climax tous cuivres dehors, crescendo, explosion ! Le thème initial roule comme les vagues des Océanides. L'orchestre flotte, la tonalité aussi. Dernier retour du thème initial, libéré, presque romantique, qui s'éteint doucement dans les brumes du Grand Nord ? Non, une fanfare résonne et clot le mouvement.
Le II, un scherzo, s'ouvre sur la nuit, hantée par des papillons et autres créatures légères et virevoltantes. Voilà que la vie s'anime, touches grotesques qui enflent et toutes les parties se lancent dans une course effrénée et désordonnée. Des rêves militaristes doivent enfiévrer les dormeurs, rythmes martiaux en accéléré accouplés à des valses, difficile de ne pas sourire malgré un sentiment de malaise sous-jacent. Les obsessions de conquête reprennent le desssus et se précisent pour s'évaporer aussi vite, c'est le royaume des feux-follets et des ombres et ils reprennent leurs droits...
Un violon déchirant ouvre l'Adagio appasionato, qui se poursuit sur une élégie tourmentée aux cordes. Enfin, un hautbois intervient, douloureux, bientôt suivi par d'autres bois dans une conversation apaisée, très anglaise. Le genre de mouvement pour Golisande, en plus inquiet que d'habitude ? L'orchestre rappelle sa présence, des roulements menaçants rapidement remplacés par une grande fresque inquiète qui gagne en ampleur. Beaucoup de beauté et de majesté, d'énergie (destructrice) contenue. Une pastorale couleur de malaise avec éclats baxiens. La section finale, un apaisement instable, me parle tout spécialement.
Le IV est martial et vif, les brumes sont dispersées, place à l'action ! Les pupitres courent, on entend même l'optimisme les gagner (beaucoup d'Arnold ici entre le ton positif et les réminiscences de cinéma). Le thème initial du I, élargi, en majeur, fait une ultime apparition pour conclure la symphonie dans une péroraison de cuivres triomphale ! Les rajouts de percussions, semblent un miroir de la fanfare surprise sur laquelle s'achevait le I, mais leur côté superfétatoire est assez grotesque, on dirait A Grand Grand Overture dans son refus de conclure...

Bref, une magnifique découverte pour les amateurs de symphonies de guerre, si l'on goûte Sibelius, Arnold et l'école anglaise (Bax/Rubbra/RVW).

Aucun commentaire sur les autres pièces qui ne jouent absolument pas dans la même cour, et constituent pour la plupart de charmants divertissements dans le ton de la Jamaican Rumba pour laquelle Benjamin est resté célèbre.

* Si David a écouté presque tout Timpani et veut écluser tout CPO, je fais jeu égal sur le premier et remplace le second par Lyrita, ça me paraît plus raisonnable comme pari. Laughing

** Australien de naissance, ne pas hésiter à bouger cette critique ainsi que celle de Don Banks ailleurs si nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11935
Age : 46
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyMer 25 Nov 2020 - 22:38

Bon, en essayant tant bien que mal de suivre le rythme des échanges Mefistofele-Golisande


Musique anglaise du XXème - Page 8 Bate_s10
Stanley BATE: Symphonie n°3 (1940)
Martin Yates / Royal Scottish National Orchestra
Glasgow, IX.2009
Dutton


J’ai vraiment beaucoup aimé le I, avec son début très insinuant et puis l’irruption de son thème méchant aux cuivres, qui revient ensuite de façon obsessionnelle. Après, le II est un Andante relativement passe-partout, mais dans le III, le côté cursif-extraverti fonctionne redoutablement bien - assez en tout cas pour faire passer le côté musique de film pas très subtile. Pas sûr de réécouter ça souvent, mais à découvrir, c'est vraiment chouette - plutôt roboratif et on ne s’ennuie pas! Merci à Mefistofele!


Musique anglaise du XXème - Page 8 Simpso10
Robert SIMPSON: Symphonie n°9 (1987)
Vernon Handley / Bournemouth Symphony Orchestra
Poole, II.1988
Hyperion


Golisande a écrit:
Ça ressemble à un Chosta très arrondi, presque débonnaire, avec de longues tenues dissonantes (presque organistiques) sur fond de mouvements perpétuels, le tout dans une ambiance harmonique à la modalité très élargie sans jamais atteindre à la franche atonalité
… et c’est tout à fait ça. Malheureusement, ça ne m’a franchement pas passionné: j’ai eu l’impression d’entendre des choses déjà entendues des dizaines de fois (notamment du côté de RVW) mais sans rien qui me fasse vraiment dresser l’oreille (sauf peut-être l’atmosphère un peu lunaire de la section lente et de l’épilogue) - et puis les passages cuivrés deviennent vite assez pénibles.
(Et puis quand on voit la date: Surprised )
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5734
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyMer 25 Nov 2020 - 22:59

Benedictus a écrit:
(Et puis quand on voit la date:  Surprised )

Ah oui en effet Shocked , je n'avais pas fait gaffe...

Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11935
Age : 46
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyMer 25 Nov 2020 - 23:22

Musique anglaise du XXème - Page 8 Gipps10
Ruth GIPPS: Symphonie n°4, op. 61 (1972)
Rumon Gamba / BBC National Orchestra of Wales
Cardiff, II.2018
Chandos


J’ai trouvé ça supérieurement bien fait, d’une séduction très immédiate, avec un beau talent pour le chatoiement orchestral (et même quelques belles trouvailles), des carrures harmoniques et rythmiques à la typicité britannique particulièrement savoureuse, mais aussi par endroits de belles couleurs plus françaises (le début du II.) Cela dit, les climats m’ont quand même paru assez univoques (ce n’est clairement pas une musique dont il faut attendre des fêlures, de l’ambiguïté ou du mystère…) et le propos relativement décousu (ça fonctionne très efficacement parce qu’il n’y a pas un seul temps mort et que c’est tuilé avec une habileté supérieure, mais ça donne plus l’impression d’une accumulation de séquences réussies que d’un discours très structuré.)

Je partage au fond l'impression de Golisande: c’est franchement emballant à la première écoute, mais on soupçonne quand même assez vite que la réécoute pourrait décevoir.

(Là aussi, la date… Mais disons que le passéisme dans une œuvre aussi délibérément tournée vers la séduction hédoniste, ça ne fait pas le même effet que dans une symphonie qui se voudrait âpre, rugueuse et inquiète comme celle de Simpson.)
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 824
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyVen 27 Nov 2020 - 18:47

Je rattrape petit à petit mon retard sur les rosbifferies conseillées par Mefistofele (mais comme il en rajoute régulièrement, c'est pas gagné Wink ). Effectivement, comme il l'avait lui-même annoncé, la Quatrième symphonie de Bate est nettement moins marquante que sa Troisième, le compositeur n'a pas réussi à réitérer le petit miracle d'élan permanent de la précédente et, ma foi, ça s'oublie à peu près aussi vite que ça ne s'écoute.

J'avoue que je ne serai pas beaucoup plus tendre avec les symphonies (Deuxième et Troisième) de Boughton (version Downes) : c'est tout à fait sympathique à écouter (la spontanéité plein de fraîcheur du premier mouvement de la deuxième par exemple), mais ça manque quand même globalement d'une structure claire et du coup, dès que l'inspiration est un peu moins évidente, ça tourne au remplissage sans grand intérêt (le deuxième mouvement de cette même deuxième, y a vraiment pas grand chose, on comprend pourquoi il est beaucoup plus court que les autres), même si c'est assez bien fichu dans l'ensemble (en gros ça ne m'a pas barbé mais je n'y reviendrai probablement pas de si tôt). J'ai été en fait plus charmé par la musique de chambre de monsieur Boughton, notamment le deuxième quatuor avec hautbois vanté par l'ami Mefisto : c'est court, sans grande prétention, mais tout à fait charmant.

Bon, la suite au prochain épisode.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11935
Age : 46
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyVen 27 Nov 2020 - 19:00

À mon avis, la 4ᵉ de Ruth Gipps devrait vraiment te plaire!
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyVen 27 Nov 2020 - 21:32

Roupoil a écrit:
Je rattrape petit à petit mon retard sur les rosbifferies conseillées par Mefistofele (mais comme il en rajoute régulièrement, c'est pas gagné Wink ).

Si j'étais vicieux pig , j'en rajouterais. Hélas, ce n'est pas faute d'essayer. Je suis en train d'écluser les autres symphonies de guerre (ou  bien autour de cette thématique) sans faire de découvertes mémorables. Arnell 3 est bien mais tellement moins palpitant (et plus délayé long !) que Bate 3 et Benjamin.
Je me suis endormi sur Alwyn 1 et 4 (du Elgar modernisé à mes oreilles, seule la No. 5 Hydriotaphia m'est restée parce que très courte et qu'elle possède une urgence qui n'est pas chez ses consœurs (et se rapproche plus de l'esthétique dans laquelle j'ai baignée récemment).
Bernard Stevens est vraiment intéressant, mais pas de coup de cœur immédiat. Du moins, ses concertos qui en ont seulement le nom ou presque attisent ma curiosité... À creuser...

Je dors sur un tas d'or que je n'ai jamais pris (ou eu ?) le temps de présenter, cela viendra. Il me faudrait le secret de l'endurance de David... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 824
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptySam 28 Nov 2020 - 10:06

Alwyn, j'avais écouté ses symphonies il y a quelque temps, ce n'est en effet pas très marquant.

J'ai donc enchaîné avec Ruth Gipps (Deuxième et Quatrième symphonies, le même CD que les copains), et je ne peux que surenchérir sur les propos de mes camarades : c'est effectivement très très beau, avec notamment une orchestration très raffinée, qui conserve une typicité anglaise assez marquée (les traits de harpe !) tout en réussissant à instaurer régulièrement des atmosphères assez irréelles (le tout début de la Quatrième notamment) avec une très belle écriture pour tous les instruments à vents (dans le mouvement lent de la même Quatrième où les cordes n'apparaissent qu'à mi-mouvement), ce qui est d'ailleurs bienvenu dans la mesure où les tricotages de cordes, dans les rares moments où ils sont utilisés, ne sont pas ce qu'il y a de plus réussi.

Mais (forcément, il y a un mais) je suis aussi d'accord avec les réserves sous-jacentes aux commentaires de Golisande et Benedictus : y a-t-il vraiment une profondeur suffisante derrière ce vernis sublime ? Pas certain non plus que ça passe très bien après quelques réécoutes, dans la mesure où il y a dans les deux symphonies des défauts structurels curieusement opposés : ressassement d'un matériel mélodique assez limité dans la Deuxième qui finit par donner l'impression que ça tourne en rond, et au contraire juxtaposition d'épisodes disparates dans la Quatrième sans idée directrice vraiment claire. M'enfin, rien que pour la beauté de l'orchestre, ça mérite d'être écouté (surtout la Quatrième).

Ah tiens, je me rends compte en passant que je n'ai pas parlé des symphonies de Bowen que j'ai aussi (ré?)écoutées en passant. En fait je n'ai pas grand chose à en dire, c'est joli mais pour moi pas assez saillant pour être vraiment mémorable. C'est d'ailleurs rigolo, parce que David en est apparemment fan, et ça me fait un peu le même effet que la Deuxième de van Gilse qui est aussi très haut dans son panthéon : là où il trouve ces oeuvres mélodiquement très inspirées, je trouve ça assez banal et plat, du coup j'ai du mal à accrocher...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90541
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptySam 28 Nov 2020 - 17:43

Merci pour tous ces échanges passionnants ! Tant à découvrir.

Pour ceux qui seraient en manque, plein d'idées (et de liens d'écoute) sur ce compte qui organise la Coupe des Symphonies Britanniques & Irlandaises : https://twitter.com/britsymphcup .

Des tas de noms que je ne connais pas… (Après, c'est Twitter, je ne sais pas comment on peut efficacement remonter, d'autant que le compte a manifestement abusé des retweets qui noient un peu le contenu principal.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptySam 28 Nov 2020 - 18:06

C'est vertigineux, avec des noms que je ne connais pas...
Bourgeois, Corcoran, Whettam, Kinsella, Bodley, Josephs, Savaskan... Sad

Mais la bonne nouvelle, j'en connais la plus grande partie ! Ouf !

Par contre, les finalistes. Elgar et RVW en pagaille, je suis... circonspect. Rolling Eyes


Dernière édition par Mefistofele le Sam 28 Nov 2020 - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6569
Age : 29
Date d'inscription : 06/01/2011

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptySam 28 Nov 2020 - 19:41

Oh, ça va le Vaughan Williams bashing, ça reste un symphoniste majeur.  
Bon par contre Elgar symphoniste, j'ai beau avoir beaucoup d'affection pour lui (et je pense sincèrement qu'il y a quelques chef d'oeuvre - en tout cas des œuvres d'une grande valeur - les Sea Pictures, Le conceto pour violoncelles, les énigma, Gerontius) je n'ai jamais réussit a m’intéresser aux symphonies je n'ai jamais écouté la 3 mais elle n'est apparemment pas vraiment de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptySam 28 Nov 2020 - 19:46

Parsifal a écrit:
Oh, ça va le Vaughan Williams bashing, ça reste un symphoniste majeur.

Je ne l'ai jamais contesté, j'ai exprimé (vraisembablement trop ?) mon manque d'appétence à son égard. Ce qui appelle ma remarque et me surprend dans le cas présent, c'est le nombre de ses symphonies dans les derniers tours (d'où le "en pagaille"). Comme si RVW était le symphoniste britannique par excellence (avec Elgar, donc).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90541
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptySam 28 Nov 2020 - 19:59

Elgar, honnêtement, bien interprété (en compensant les défauts de conceptions), ça peut avoir beaucoup de charme. Les versions Oramo chez BIS (et dans mon cas, Norrington en concert !) permettent de vraiment percevoir la chose autrement qu'un gros gâteau tout bouché de crème au beurre compacte partout. (Et en termes de structure musicale, il y a vraiment de quoi se faire plaisir, contre toute attente.)

J'aime beaucoup la 3 aussi, restituée / complétée par Anthony Payne.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6569
Age : 29
Date d'inscription : 06/01/2011

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptySam 28 Nov 2020 - 20:08

Mefistofele a écrit:
Parsifal a écrit:
Oh, ça va le Vaughan Williams bashing, ça reste un symphoniste majeur.

Je ne l'ai jamais contesté, j'ai exprimé (vraisembablement trop ?) mon manque d'appétence à son égard. Ce qui appelle ma remarque et me surprend dans le cas présent, c'est le nombre de ses symphonies dans les derniers tours (d'où le "en pagaille"). Comme si RVW était le symphoniste britannique par excellence (avec Elgar, donc).

Les deux sont très populaire en Grande Bretagne, Elgar est presque une sorte de compositeur nationale (peut être même certains ne le connaisse qu'a travers sa musique patriotique) et pour VW pendant longtemps The Lark ascending était d’après un sondage de la BBC - je crois - le morceau classique le plus apprécié des britannique et au delà de ça ils sont quand même beaucoup joués et bénéficient donc d'une grande visibilité qui éclipse sans doute les autres.
Honnêtement VW, on peut préféré d'autres choses mais il me parait plutôt représentatif, vu sa célébrité ça ne m'étonne pas qu'il puisse être vu comme le symphoniste britannique par excellence. Elgar même en mettant de côté la question de la qualité ou ce que je peux en penser par ailleurs j'avoue que ça m'interroge aussi, il y a quand même plus caractéristique.

DavidLeMarrec a écrit:
Elgar, honnêtement, bien interprété (en compensant les défauts de conceptions), ça peut avoir beaucoup de charme. Les versions Oramo chez BIS (et dans mon cas, Norrington en concert !) permettent de vraiment percevoir la chose autrement qu'un gros gâteau tout bouché de crème au beurre compacte partout. (Et en termes de structure musicale, il y a vraiment de quoi se faire plaisir, contre toute attente.)

J'aime beaucoup la 3 aussi, restituée / complétée par Anthony Payne.

je note!
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptySam 28 Nov 2020 - 20:31

Parsifal a écrit:

Les deux sont très populaire en Grande Bretagne, Elgar est presque une sorte de compositeur nationale (peut être même certains ne le connaisse qu'a travers sa musique patriotique) et pour VW pendant longtemps The Lark ascending était d’après un sondage de la BBC - je crois - le morceau classique le plus apprécié des britannique et au delà de ça ils sont quand même beaucoup joués et bénéficient donc d'une grande visibilité qui éclipse sans doute les autres.

C'est tout à fait exact, leur présence au concert (plus Holst / The Planets) est écrasante. Maintenant, que The Lark soit une sorte d'hymne national avec Pump & Cirmcusntances, soit.
Je me répète, RVW n'est pas ce qui me touche, j'essaye de m'expliquer sa présence dans ce palmarès par son caractère protéiforme : 4 symphonies de lui donnent l'impression d'être de 4 compositeurs différents ? Maintenant, vu le panel de geeks probables (la quantité de noms inconnus de mes services, et pourtant, je pense être un amateur de raretés déclaré), c'est intellectuellement surprenant. Pas de Bax, de Walton, qui sont portés aux nues par la critique et les connaisseurs du répertoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85866
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptySam 28 Nov 2020 - 20:37

Par contre, chez nous, à part les Planètes de Holst, on n'a presque jamais rien de tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90541
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptySam 28 Nov 2020 - 20:44

Heureusement, Moeran est encore dans les finalistes…

Vous avez écouté combien de symphonies dans le tableau ?
https://docs.google.com/spreadsheets/d/12dsMdMwsoVUFv4U_IpbsKFFiDuQDuVeOEyZ72IolC9s/edit

Je suis impressionné qu'il y ait des gens pour voter pour chaque symphonie…
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptySam 28 Nov 2020 - 21:50

Merci David de ta délicatesse et d'ouvrer le ban avec cette épineuse question : qui a la plus longue ?*
Si l'on me fait grâce des Bri-âneries, j'ai bon an mal an 220 entrées, et il m'en manque juste un peu de moins de 200. Parmi elles, des compositeurs que j'aime et apprécie, mais dont le disque n'aura pas permis de goûter aux œuvres. Je suis sûr qu'en cherchant au-delà du tube, on puisse tomber sur des captations radio historiques, mais comme j'aime mon confort... Typiquement, le peu qu'on trouve de Leonard Salzedo m'électrise, je découvre qu'il y a une symphonie quelque part. Bon... Idem avec certaines symphonies de McCabe ou de Hoddinott. Voilà qui aiguise mon appétit. Sans parler des noms inconnus, mais leur obscurité pourrait se justifier (j'ai trouvé Corcoran épouvantable de ce que quelques minutes m'ont permis de tester).

*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 824
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptySam 28 Nov 2020 - 22:19

La liste est complètement hallucinante (j'ai la flemme de compter, mais ça ne monterait pas bien haut de mon côté), mais n'est même pas "complète" puisque je n'y vois aucune symphonie de Vaughan Williams par exemple (ni les deux premières d'Elgar), il y en a qui ont été dispensés de premier tour ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6569
Age : 29
Date d'inscription : 06/01/2011

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptySam 28 Nov 2020 - 22:51

Mefistofele a écrit:

Je me répète, RVW n'est pas ce qui me touche, j'essaye de m'expliquer sa présence dans ce palmarès par son caractère protéiforme : 4 symphonies de lui donnent l'impression d'être de 4 compositeurs différents ?

Ou, plus simplement, la grande qualité de sa musique tel qu'elle est perçue par de nombreux auditeurs...

Plus sérieusement, pour ce qui est du caractère protéiforme ça joue peut être mais il ne faut pas l'exagéré non plus, certes il essaye des styles différents a chaque symphonies (encore qu'on puisse regrouper ensemble les 3 et 5 d'un côté et les 4 et 6 de l’autre) mais il y a quand même une griffe très reconnaissable, en tout cas immédiatement identifiable au cinéma c'est un peu comme Kubrick qui a toujours tournait dans des genres différents qui n'en reste pas moins immédiatement reconnaissable. C'est sur que Bax a côté semble toujours refaire la même symphonie il a un sillon qu'il creuse la cohérence saute immédiatement aux oreilles.

Tiens dans ce tableau est-ce que certains ont écouté la metasinfonia d'Andrzesj Panufnik? le titre assez prétentieux m'interpelle ça laisse présager le chef d'oeuvre ou le nanars cosmique...
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptySam 28 Nov 2020 - 23:06

Oui, c'est détaillé dans le fil dédié, et à part les premières, ce n'est pas particulièrement glorieux. Pas infamant non plus !
Oui, RVW et Elgar ne sont pas dans le premier round (ni les Bax numérotées ou Walton...), et surprise, Gipps 4 non plus. J'ai noté plusieurs autres absences qui m'ont interloqué, mais je ne sais pas ce qui a présidé à cette sélection incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6569
Age : 29
Date d'inscription : 06/01/2011

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptySam 28 Nov 2020 - 23:11

Mefistofele a écrit:
Oui, c'est détaillé dans le fil dédié, et à part les premières, ce n'est pas particulièrement glorieux. Pas infamant non plus !

Merci! Smile
bon je viens d'aller voir, je n'en ferais pas une priorité du coup
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90541
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyDim 29 Nov 2020 - 7:34

Mefistofele a écrit:
Merci David de ta délicatesse et d'ouvrer le ban avec cette épineuse question : qui a la plus longue ?*

Ce n'était pas un piège ni un désir de me mettre en valeur, mais une vraie question : je croyais être un garçon intéressé par les petits sentiers, mais je ne connais quasiment personne, même pas de nom (sinon j'aurais écouté depuis longtemps hehe ), dans cette liste !
En dehors des quelques tubes (ou semi-tubes Mr. Green ) connus de tous sur ce forum.

C'est assez impressionnant, non pas qu'il y ait un répertoire symphonique britannique, mais qu'il ait été aussi massivement enregistré (et que je n'ai rien vu passer de tout ça…) !

→ D'où procède cette question : puisque tu en as écouté la moitié, est-ce que tu aurais une poignée de noms très prioritaires à suggérer ? (Hors des « tubes » de ce forum type Rubbra.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90541
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyDim 29 Nov 2020 - 7:37

Mefistofele a écrit:
Parmi elles, des compositeurs que j'aime et apprécie, mais dont le disque n'aura pas permis de goûter aux œuvres. Je suis sûr qu'en cherchant au-delà du tube, on puisse tomber sur des captations radio historiques, mais comme j'aime mon confort...

Pardon, j'avais pas lu jusqu'au bout. Embarassed J'étais resté bloqué sur « ok, j'en connais 200/400 ».

Ça me rassure, si ça se trouve plutôt dans des circuits alternatifs – je commençais à réévaluer toute ma vie.

Ma question tient toujours, néanmoins, si jamais certaines de ces symphonies te sont connues et pourraient nous enthousiasmer à notre tour.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 824
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyDim 29 Nov 2020 - 9:52

Pendant ce temps, je continue mes découvertes avec le CD Chandos regroupant la Deuxième de Bainton et la Symphonie 1940 de Clifford. Deux symphonies "de guerre" donc, mais on est loin de l'urgence de la troisième de Bate discutée plus haut. Dans l'oeuvre de Bainton, pas vraiment de tentation martiale, tout juste une introduction nimbée d'une aura de tristesse. Quand les cuivres déboulent c'est plutôt en mode joyeux (et même un petit peu "too much" à vrai dire, la conclusion de l'oeuvre manque franchement de finesse). En fait, Bainton est surtout très bon dans les passages apaisés, le très beau passage adagio a déjà été signalé dans les précédents commentaires faits sur cette oeuvre un peu inégale, mais qui compte suffisamment de très beaux passages pour mériter la découverte.  En plus, son côté "succession de courtes vignettes" (pas de découpage en mouvements, mais des changements de tempo et d'atmosphère toutes les trois minutes en moyenne) font qu'on ne risque pas de s'y ennuyer (même si, a contrario, on peut déplorer le relatif manque de développement de certains passages).

Mais, si la symphonie de Bainton n'était pas franchement guerrière, on aurait carrément du mal à imaginer que celle qui suit, du dénommé Hubert Clifford, ait pu être composée en 1940 ! Trompette fanfaronnante, clarinette goguenarde, l'allegro initial respire la joie de vivre, et aucun des mouvements suivants ne viendra ternir cette première impression. Le grand mouvement central est noté adagio, on aurait pu s'attendre à une grande déploration poignante, eh bien pas du tout, à l'écoute on est souvent plus proches de l'allegretto grazioso (à croire même que le chef n'a pas du tout respecté les indications du compositeur, tant ça parait rapide pour un adagio). Et le finale allergo molto est une cavalcade uniformément joyeuse, sans une seule interruption pour en tempérer la bonne humeur. Ma foi, pourquoi pas, c'est plutôt bien fichu, mais on en vient presque à se dire que l'auteur ne prend pas totalement au sérieux sa symphonie et ne cherche qu'à procurer un instant de félicité immédiate qui sera vite oublié (de fait, ça manque de profondeur).

Bref, deux oeuvres pas désagréables, mais la symphonie de Bainton mérite certainement une attention plus soutenue que celle de Clifford.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyDim 29 Nov 2020 - 11:50

DavidLeMarrec a écrit:
Mefistofele a écrit:
Parmi elles, des compositeurs que j'aime et apprécie, mais dont le disque n'aura pas permis de goûter aux œuvres. Je suis sûr qu'en cherchant au-delà du tube, on puisse tomber sur des captations radio historiques, mais comme j'aime mon confort...

Pardon, j'avais pas lu jusqu'au bout. Embarassed  J'étais resté bloqué sur « ok, j'en connais 200/400 ».

Ça me rassure, si ça se trouve plutôt dans des circuits alternatifs – je commençais à réévaluer toute ma vie.

Ma question tient toujours, néanmoins, si jamais certaines de ces symphonies te sont connues et pourraient nous enthousiasmer à notre tour.

Eh bien, je m'efforce d'en partager en détail certains : Bainton, c'est sympa, Boughton, dans son genre, ça a son charme,  Bate et Benjamin, en symphonies de guerre, c'est incontournable, même si ce dernier est en fait Australien... J'ai dû faire un peu de name-dropping ici, chez toi ou en privé, mais en gros, Rawsthorne (pas forcément les symphonies, d'ailleurs), McCabe, Hoddinott et surtout Mathias. Gál est bien placé, il ne m'avait pas laissé un souvenir impérissable, je le mets dans mes priorités de réécoute, Lloyd a des choses intéressantes aussi. Searle, c'est très bien si l'on n'est pas allergique au langage atonal, Benedictus en avait parlé. Still, pareillement, nous sommes plusieurs à avoir laissé une note à son sujet. Et Coles ! Pas de symphonie, mais j'ai rédigé un laïus à son sujet, je suis assez confiant dans sa capacité à plaire en ces lieux.

Dans les noms découverts, beaucoup de compositeurs compositeurs contemporains, édités chez NMC, je comprends mieux pourquoi je ne les connaissais pas (disons que je suis plutôt Chandos / Lyrita / Toccata) ou des raretés chez Marco Polo. Ou bien, des gens et des opus pas immortalisés au disque. Christopher Painter n'est trouvable nulle part ; Grace Williams, je crois qu'il n'y a que sa No. 2 chez Lyrita plus 2 pièces de symphonique (on a un peu de musique de chambre et des Songs, autrement). Idem avec Hoddinott et McCabe, on a presque tout jusqu'à la symphonie No. 7 et aucune des subséquentes.
Il y a aussi les noms que je connais et pour lesquels ce sera merci mais non merci pour explorer : Peter Maxwell Davies et Alexander Goehr. coucou
A priori, Sawyers et Kinsella, c'est approchable et tout à fait mon genre (Bate pour le premier, Sibelius pour le second).

Enfin, si tu aimes les statistiques... Il y a 164 noms uniques, j'en connais 89, j'en découvre donc 75. Le répertoire est donc bien un puits sans fond. Et à vue de nez, un quart de la liste n'a pas été commis au disque ?


Dernière édition par Mefistofele le Dim 29 Nov 2020 - 12:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyDim 29 Nov 2020 - 12:11

Roupoil a écrit:
Bref, deux oeuvres pas désagréables, mais la symphonie de Bainton mérite certainement une attention plus soutenue que celle de Clifford.

mains

Aussi, par rapport à la liste des symphonistes britanniques... Notons qu'ils ne citent que les symphonies, or il y a des tas et des tas de très belles choses, soit dans les concertos (Blake ou Gardner pour de jolies choses faciles!) ou les poèmes symphoniques et autres ouvertures, et je ne parle pas de la musique de chambre (quatuors de Salzedo, Theme and Variations de Rawsthorne, la musique de Bax ou la liste de disques que j'ai donnée plus haut).

Surtout, il n'y a pas que la musique du Royaume-(plus trop ces derniers temps) Uni, donc il faut vraiment soupeser ses priorités. Et lorsque Benedictus, Drosselbart ou Rubato, pour ne citer qu'eux, raccrochent le chaland avec du Lied pervers ou premier choix, et que j'ai tant de sujets continentaux ou d'ailleurs en soufrance... Et Golisande en rajoute une couche avec des compositeurs qui ne sont pas dans le Round 1 de la liste (Simpson). Que faire, que faire ?!
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 824
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyDim 29 Nov 2020 - 12:36

Mefistofele a écrit:
Gál est bien placé, il ne m'avait pas laissé un souvenir impérissable, je le mets dans mes priorités de réécoute,

Je voulais justement te demander ce que tu en pensais, dans la mesure où il est le seul avec Moeran à avoir réussi à se hisser au milieu d'Elgar et RVW, et que je ne crois pas en avoir déjà entendu parler, même ici (alors que Moeran, pour le coup, est déjà très bien connu des habitués).

Il serait intéressant par ailleurs d'avoir la liste des symphonies qui ont été dispensées de premier tour, et sur quels critères cette 'Premier League' a été établie (ça parait quand même étonnant d'avoir dispensé la quatrième de Gipps mais pas la Simple symphony de Britten, par exemple, même si celle-ci n'a pas réussi à passer ce premier tour !). Parmi les classiques absents de la liste, on voit aussi par exemple la Colour Symphony de Bliss ou la Deuxième de Tippett (mais les autres symphonies de ce dernier sont présentes par contre).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90541
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyDim 29 Nov 2020 - 12:45

Merci ! Very Happy

Dans ta liste, à part Still, Gál et P.M. Davies, je n'ai rien dû essayer. Neutral


Citation :
Enfin, si tu aimes les statistiques... Il y a 164 noms uniques, j'en connais 89, j'en découvre donc 75. Le répertoire est donc bien un puits sans fond.

Ok, tu en connais 89. Moi j'en connais 4…
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90541
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyDim 29 Nov 2020 - 12:47

Roupoil a écrit:
Parmi les classiques absents de la liste, on voit aussi par exemple la Colour Symphony de Bliss

Il faut dire que ça aurait un peu faussé la compétition, connaître le vainqueur dès l'annonce de la liste. Cool

Peut-être à cause de son caractère « poème symphonique ». (Mais pourquoi garder RVW 2 et plein d'autres, à ce compte-là, oui.)

Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyDim 29 Nov 2020 - 13:09

DavidLeMarrec a écrit:
Merci !  Very Happy

Dans ta liste, à part Still, Gál et P.M. Davies, je n'ai rien dû essayer. Neutral


Citation :
Enfin, si tu aimes les statistiques... Il y a 164 noms uniques, j'en connais 89, j'en découvre donc 75. Le répertoire est donc bien un puits sans fond.

Ok, tu en connais 89. Moi j'en connais 4…

J'ai du mal à y croire ! Entre Holst, Rubbra, Bowen et j'en passe, tes statistiques doivent être bien supérieures. Et ce n'est pas comme si tu ne connaissais pas des tombereaux de noms dans tous les genres et toutes les époques confondues. Wink

Gál, je réessaye, et je comprends mon (manque de) souvenir : très compétent, pas spécialement marqué XXe ou britannique. Disons, Schmidt (du germanisme très bien fait et élancé mais trop décousu pour moi). Ou alors, Brucknéro-Mahler avec louche de Brahms allégés, avec un je-ne-sais-quoi de RVW (pour les couleurs britanniques, danses populaires, cuivres, moments plus nerveux, structure qui me dépasse complètement).
Bref, je suis persuadé que ça plairait, mais ça n'est pas en haut de mon palmarès (la No. 1 en tout cas).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90541
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyDim 29 Nov 2020 - 13:49

Mefistofele a écrit:
J'ai du mal à y croire ! Entre Holst, Rubbra, Bowen et j'en passe, tes statistiques doivent être bien supérieures.

Oui, enfin, j'ai pas compté, mais quand j'ai vu passer les noms des sondages au fil des semaines, j'étais tout heureux quand j'avais vaguement entendu parler de l'existence de tel ou tel…

Oui, bien sûr, il y a quelques compositeurs emblématiques du genre Arnold, mais je suis très loin d'en avoir comme toi plus de la moitié !


Citation :
Gál, je réessaye, et je comprends mon (manque de) souvenir : très compétent, pas spécialement marqué XXe ou britannique. Disons, Schmidt (du germanisme très bien fait et élancé mais trop décousu pour moi).

J'avais surtout été frappé, je crois, par le caractère composite des influences. Un peu de tout, sans que je sois saisi par quelque chose en particulier. Mais assurément bien fait, je serais enchanté d'entendre ça en concert.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyDim 29 Nov 2020 - 15:04

Je suis en train de finir Gál 2, et c'est décidément très bien fait (des moments ici et là), plus réussi que la No. 1 (car plus énergique ?) mais c'est long, difficile à suivre et absolument pas personnel, en effet. La même impression que Schmidt me fait : je vois en quoi c'est objectivement très bien, mais ça ne me touche absolument pas (idem avec van Gilse en général).

Les Arnold, j'ai écouté ça il y a 10 ans, je serais bien en peine de les commenter à nouveau par le menu. Mais j'ai bien le son de ce compositeur dans l'oreille, j'aime beaucoup ce qu'il a fait en général.
Enfin, plus de 50 % sur un répertoire très restreint, sur lequel je me suis spécialisé, et qui coincide avec mon cœur de cible côté périodisation, j'espérais avoir fait mieux... tongue

Pour le coup, l'avis de Mélomaniac, figure titulaire de ce fil, serait le bievenu. Je me souviens qu'il avait égrené des chapelets de noms au moment de l'établissement de sa liste aurifère, voilà un filon à creuser et qui nous offrirait le plaisir de lire sa plume inspirée qui se fait trop rare depuis plusieurs mois...
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5734
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyDim 29 Nov 2020 - 19:49

Mefistofele a écrit:
long, difficile à suivre et absolument pas personnel, en effet. La même impression que Schmidt me fait

(HS) ... Même la 4 (de Schmidt) ?
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyDim 29 Nov 2020 - 20:49

J'ai évoqué le sujet dans le fil dédié, et ma foi, oui, je recommande à tout le monde mais ne me ressers pas.

Aussi, j'ai fini mon tour de Gál, et je confirme ce que disais : bien mais pas très personnel ou mémorable. Selon les préférences, il vaut mieux commencer par une symphonie plutôt qu'une autre, l'ordre chronologique étant probablement contre-productif.

Mon goût me porte vers la No. 4, composée en 1974 mais qui sonne fin XIXe. Écriture symphonique très lâche, c'est vraiment un concerto grosso qui fait briller quelques instruments (flûte et violon, surtout) sur un accompagnement dégraissé. Solaire, léger, qui contient le plus de belles choses à mon goût. Cette belle introduction sombre qui se change en solo de clarinette... Nourrissant, par contre... David, qui a comme moi des goûts simplets pour Bowen et Hamerik, soit des choses fraîches et primesautières, pourrait aimer ?

La No. 2 est la plus "tourmentée", elle pourrait être celle à tenter en premier ?

La No.3 est la plus germanique, mahléro-brahmsienne, avec des épisodes souriants qu'on retrouve dans toutes les symphonies.

La No. 1 est, en fin de compte, la moins personnelle et la moins aboutie. Du bel ouvrage, mais la No. 3 fait mieux et plus court ?


Dernière édition par Mefistofele le Dim 29 Nov 2020 - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5734
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyDim 29 Nov 2020 - 23:01

Ina Boyle (1889-1927) : Symphony No. 1 « Glencree » (1927), dir. Kenneth Montgomery (orchestre ?)

Enregistrement (audiblement live) disponible uniquement sur Toitube, comme d'ailleurs tout ce que l'on peut trouver de cette compositrice irlandaise...  Ce qui se justifie un peu, hélas, à l'écoute du premier mouvement (Molto moderato) – tant cela peut sembler peu consistant et  raisonnablement ennuyeux à première écoute, même à mes oreilles d'amateur d'impressionnisme embrumé : cela pourrait être une sorte de Pastoral de RVW en version mineure et irlandaise, si le langage harmonique et l'orchestration (consistant essentiellement en solos de cor anglais, parfois de clarinette, sur fond d'à-plats modaux) n'étaient infiniment plus limités que dans cette dernière œuvre...
Et pourtant, il s'en dégage un charme indéfinissable qui me semble plus sérieux que cette première impression...

Le très bref deuxième mouvement rehausse d'ailleurs nettement mon impression générale : le propos est ici bien plus foisonnant, d'une couleur très cinématographique – plus particulièrement évocateur de musiques de films fantastiques (très précurseur de Bernard Herrmann notamment, et je n'exagère pas), avec dans le (hélas) minuscule trio de magnifiques échappées / éclairages harmoniques : ce très court passage suffirait presque à lui seul à justifier l'écoute de cette œuvre... La fin du mouvement est également assez envoûtante et insaisissable.

Le début du final (Adagio molto tranquillo) retrouve en partie la placidité du premier mouvement – avec cependant un dialogue entre plusieurs éléments de discours relativement contrastés, mais l'omniprésence du mode de la (sur si ou fa #) reste écrasante (on a par moments l'impression d'écouter du Arvo Pärt Mr.Red ).
La suite offre peut-être davantage de contrastes, mais vraiment rien de saillant — et la fin est extraordinairement sobre, presque humble...

À vrai dire j'aime beaucoup ça (sans être sûr d'y revenir dans un avenir proche, mais j'ai envie d'"immortaliser" ce commentaire après avoir failli le jeter aux oubliettes); toutefois, j'encourage vivement les amateurs d'action à fuir cette œuvre (ce qui ne devrait pas être bien difficile Mr.Red)...
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyDim 29 Nov 2020 - 23:55

Il y a UN disque paru chez Dutton, dirigé par Ronald Corp, infatigable défenseur des répertoires confidentiels britanniques.

Et après recensement de la liste pour les noms qui m'étaient inconnus, les résultats sont intéressants. En simplifiant un peu... si c'est publié et contemporain, cela se trouve chez NMC, Toccata Classics ou Naxos. Si c'est plus ancien, Dutton-Epoch, Lyrita ou Marco Polo. (Valable pour la liste dans son ensemble, à vrai dire.)
Beaucoup de compositeurs dont une seule monographie est disponible. Et pas mal de compositeurs irlandais / de musique religieuse / pour orchestre d'harmonie. Je m'explique mieux la surprise de découvrir tant de noms.
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5734
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyLun 30 Nov 2020 - 0:28

[thématique irlandaise (en streaming)] Seoirse Bodley: Symphony No 2 (1980), BBC Philharmonic Orchestra, Bryden Thompson

Très enthousiaste au départ : malgré le langage harmonique extrêmement consonant, la date de composition ne me choque absolument pas, il s'agit avant tout d'un paysage sonore contrasté – sans cesser d'être doux –, émaillé de touches de couleur vive (célesta)... Malheureusement l'inspiration semble subir une sérieuse panne aux alentours de la huitième minute, avec une musique de western tendance bucolique plutôt insignifiante – et ça ne s'arrange malheureusement pas ensuite, jusqu'à ce qu'à 10:22 une ponctuation insistante des cordes graves vienne apporter un peu d'oxygène... Hélas c'est la fin du mouvement... Mr.Red

Le deuxième mouvement (manifestement un scherzo) apporte un peu de... mouvement, mais n'a malheureusement pas beaucoup d'intérêt (j'ai l'impression de procédés "modernistes" plaqués sur un discours très conservateur, très en retard sur les musiques de films même dont il pourrait avoir subi l'influence)...

Le troisième mouvement (lent, adagio ou autre) confirme mon impression de modernité plaquée – comme un laisser-passer pour une musique essentiellement passéiste : de fait, les touches "modernes" (glissandi, accumulations subites de chromatismes empilés) semblent ajoutées après-coup à un discours essentiellement romantique et "couleur-locale", avec une coda particulièrement discrète.

Le quatrième mouvement semble (d'emblée) vouloir se mesurer à celui de la Quatrième symphonie de Nielsen – avec ses timbales omniprésentes –, mais très vite on bifurque (sans subtilité) du côté de la musique traditionnelle, que l'on ne quittera guère jusqu'à la fin du morceau.

Le cinquième mouvement est une brève parenthèse extrêmement minimaliste, constituée d'accords majeurs et de dominante (en do ou ré bémol, difficile de savoir en l'absence de partition...) émaillés de chants d'oiseaux au piccolo... Des trilles de bois insistants ne parviennent pas à troubler cette espèce de stase, qui s'éteint comme elle a commencé.

Le sixième mouvement (peut-être le dernier) est singulièrement ennuyeux...

Et non, ce n'était pas le dernier... Et le véritablement dernier mouvement s'embourbe un dans une sorte de version mollassonne (irlandaise ?) de la fameuse partie centrale de la 4e marche de Pump and circumstances d'Elgar, avant de s'offrir in extremis une conclusion péremptoire avec timbales...

Je dois dire que je n'écouterai probablement aucun autre œuvre de ce compositeur.  Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5734
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyLun 30 Nov 2020 - 10:44

Mefistofele a écrit:
Il y a UN disque paru chez Dutton, dirigé par Ronald Corp, infatigable défenseur des répertoires confidentiels britanniques.

Effectivement, merci. Smile Et du coup, je vais peut-être même me le procurer...
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 824
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyLun 30 Nov 2020 - 20:58

J'ai tenté les symphonies d'Hans Gal plein d'espoir (même si l'avis de Mefistofele m'avait déjà un peu refroidi) et ... j'ai été amèrement déçu. C'est tellement plat et sans intérêt que je n'ai fait que parcourir les deux dernières. Celles que j'ai écouté en entier sont extrêmement scolaires et appliquées (surtout la première), c'est certes soigné mais il n'y a jamais l'étincelle qui pourrait faire décoller la chose (le scherzo de la première, c'est terrible, malgré une ou deux bonnes idées, on est content que ça ne dure que cinq minutes). J'ai vraiment beaucoup de mal à comprendre qu'on puisse porter une de ces oeuvres aux nues.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyLun 30 Nov 2020 - 22:03

J'avoue que la qualification dans les poules des 4 symphonies et leurs performances plus qu'honorables m'a fortement surpris (pour rester poli). Du moins, celle que je considère la plus intéressante est la seule encore en lice (Gál 4). Vu la concurrence, cela n'en reste pas moins choquant (meilleure que Bax 6, euh...).

Maintenant, une histoire de goût anglais vu les autres symphonistes bien placés (RVW et Elgar, comme évoqué ci-dessus) ? J'espère que Moeran tiendra bon, j'écoute la version Lyrita dirigée par Boult, c'est fabuleux. Plus sombre et tourmenté que la concurrence ? En tout cas, j'arrive enfin à prendre mes aises dans ce chef d'œuvre.

Aussi, j'avais scanné rapidement Seoirse Bodley et trouvé ça assommant, j'aurais dû prévenir...

Bonne nouvelle pour Roupoil : j'ai repéré des choses franchement appétissantes, il faudra toutefois un peu de patience avant des retours détaillés si cela aidait.
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 824
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyLun 30 Nov 2020 - 22:33

Tant que je suis là, je peux par contre confirmer que le double CD Viola Sonatas : Idylls and Bacchanals (pas sûr que le titre et la pochette attirent le chaland, soit dit en passant) que tu avais conseillé dans la page précédente de ce fil est une excellente pioche : beaucoup de compositeurs qui m'étaient complètement inconnus (McEwen, Gibson...) ou dont je n'avais fait qu'entreapercevoir le nom (Rawthorne), que de l'alto et du piano, ça peut faire un peu peur, mais c'est en fait un très beau programme, que des oeuvres brèves mais vivantes, très bien défendues par des interprètes convaincus, ça s'écoute tout seul !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 961
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 EmptyLun 30 Nov 2020 - 22:39

Oh, tu m'en vois ravi !
Un de mes programmes chambristes favoris au disque découvert cette année, je te rejoins sur le manque de sex-appeal (titre, pochette, concept), alors que la qualité est vraiment au rendez-vous et l'austérité crainte un a-priori balayé par l'écoute.I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Musique anglaise du XXème
Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: