Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Pack de 10 BD à 49€ – Le meilleur de ...
Voir le deal
49 €

 

 Musique anglaise du XXème

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5862
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Musique anglaise du XXème - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 10 EmptyVen 22 Jan 2021 - 22:48

J'écoute ce The Magic Harp (son pourri sur YT, dirigé par un certain Proinnsias O'Duinn – difficile de faire plus couleur locale Surprised ) : c'est très différent de la symphonie Glencree, et des autres œuvres du CD (excepté peut-être A Sea poem qui m'a un peu gonflé) — nettement plus joyeux et rhapsodique (certains enchaînement semblent un peu tirés aux dés), effectivement tout à fait "dans une optique ballet", mais aussi bien moins prenant et original à mon sens; on peut dire que ça ressemble à beaucoup de musique de l'époque, sans qu'aucun nom ne me vienne spécialement à l'esprit (de Gaubert je ne connais que la Symphonie en Fa - que j'aime beaucoup -, avec laquelle je note en effet quelques traits de ressemblance dans la section centrale; je connais encore assez mal D'Indy, mais Debussy, au-delà de l'impressionnisme de rigueur, je ne vois pas trop)...
Pas désagréable du tout, mais clairement très anecdotique.
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 1055
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 10 EmptyVen 22 Jan 2021 - 23:58

Oh, je teste aussi, la qualité sonore est précaire...
J'ai testé la version Corp disponible sur YT (aussi disponible sur un disque de bis anglais chez Dutton), enregistrée bien plus récemment ! D'Indy, ce sont des rappels brefs, comme Gaubert, du Poème des Rivages et du Diptyque méditerranéen.
Debussy, des réminiscences brèves, le jeu du soleil sur les vagues ? Je réécoute en saisissant ce message, rien de révolutionnaire, mais je reste décidément sensible à ce genre d'esthétique... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5862
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Musique anglaise du XXème - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 10 EmptySam 23 Jan 2021 - 9:37

À noter que la version du (mini-)Concerto pour violon (très proche du VW de The Lark Ascending, en à la fois plus varié et moins m'as-tu-vu, j'aime vraiment beaucoup) disponible sur yt bénéficie d'un son bien meilleur que les autres enregistrements du lot, et c'est (pour moi en tout cas) considérablement plus intéressant que The Magic Harp.
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 1055
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 10 EmptyDim 24 Jan 2021 - 19:35

Car je suis un garçon curieux, j'ai été écouter la symphonie No. 3 de Cooke (que je connaissais en musique de chambre). Et elle m'a beaucoup plus !

Musique anglaise du XXème - Page 10 Cover26


Le thème martial et échevelé du I m'évoque les symphonies de guerre qui ont fait mes délices plus tôt dans ce fil (Scherzo de Benjamin, Bate 3-III, Alwyn 3-I), avec ces moments sinueux aux vents, coupés par les percussions et les cuivres. Diablement efficace.
Le mouvement central, un Lento (surprise !) est orchestré avec parcimonie, les bois en solo avec accompagnement de cordes. Une impression d'attente, d'horizon lointain et inquiet (beaux cors baxiens). À 4:37, une sorte d'apothéose sinistre, assez saisissante, vient émoustiller l'auditeur... L'aube ? le ton passe se fait plus optimiste, toujours ces beaux soli de vents, même si l'orchestre gronde en sourdine. À 7:25, fanfare noble, presque glorieuse, qui laisse place à la clarinette à nu. Toujours cette sensation de jour qui monte mais ne semble jamais triompher. Le passage avec tout l'orchestre qui suit est superbe, très Benjamin. Et pour finir, les cordes graves, les vents s'évanouissent, et les percussions discrètes mais menaçantes. Le thème inquiet revient aux cuivres, et innerve l'orchestre timidement. Péroraison grandiose, holstienne qui retombe dans le silence. Jamais d'exubérance...
L'Allegro final démarre de façon inquiète, discrète, accumule de l'énergie avant de s'élancer, tourbillons aux cuivres et aux cordes (L'Apprenti sorcier), sans jamais déboucher nulle part. Interlude sans transition sur une mélodie sinueuse du hautbois reprise par l'orchestre, triturée, reprise par le basson, les cuivres...pour créer de nouveau l'élan nécessaire. Comme chez Dukas, cette impression de contrôle qui échappe et d'énergie cinétique hante tout le mouvement (les épisodes apaisés, fugaces, étant plus à chercher du côté de l'Oiseau de Feu). La catastrophe revient (thème du I au ralenti) mais l'énergie vient à manquer, la situation est maîtrisée : glorieuses notes finales qui concluent la symphonie en majeur.

À vrai dire, je l'ai écoutée 4 fois ce week-end, j'ai vraiment adoré. Pas exactement aussi saisissant que Bate et Benjamin, mais vraiment dans cette optique, avec plus de Dukas. I love you (certes, la partition date de 1967, mais peu importe le grain pourvu qu'on ait l'ivresse).
Il semblerait que Cooke ait été le seul élève anglais de Hindemith et que cela s'entendrait. Voilà qui me donne envie d'explorer plus avant le legs du professeur. Recommandations bienvenues.

Les deux autres symphonies du disque, toutes deux en un seul mouvement, sont assez typiques du compositeur. Les spécialistes en disent beaucoup de bien, mais je ne compte toujours pas au rang des convaincus, aussi mon avis à leur sujet vaut mieux d'être tu.
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 1055
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 10 EmptyDim 24 Jan 2021 - 19:56

Le bonus du jour... Je n'avais pas prévu de le couvrir, mais je l'ai réécouté pour comparer avec Rózsa, et je le trouve tellement beau...
Le trio à cordes de Blake.

Musique anglaise du XXème - Page 10 Large_10

À vrai dire, tout l'album est recommandable (et facile d'accès / rétro), mais je n'ai révisé que ledit trio, d'un romantisme torrentiel. Il aurait pu être écrit au XIXe, il ne faut pas en attendre des miracles (d'autant qu'il ne dure que 10 minutes). Un thème urgent et volontaire prend l'auditeur à la gorge, avant de beaux échanges entre les instrumentistes, sur un ton beaucoup plus joueur (y compris des transformations dudit thème initial avec moult effets rythmiques). L'Andante doloroso évoque l'Ave Maria transformé en plainte élégiaque aux parfums écossais (on a l'impression d'entendre une cornemuse, parfois). L'Allegro conclusif dissipe les chagrins, fugue, échos, avant l'apaisement final à l'unisson.
Absolument pas novateur, mais court et tellement intense. I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 1055
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 10 EmptyDim 24 Jan 2021 - 22:21

J'ai été écouter les 3 autres symphonies de Cooke qui étaient disponibles (1, 4 et 5), et, comment dire, ça ne sonne PAS DU TOUT anglais. C'est l'image que je me faisais de Hindemith, touffu, sans mélodies facilement discernables, une sorte de jungle contrapunctique pas spécialement hédoniste, où les recherches de timbres ne sont pas la priorité. Bref, tout cela pour dire que je n'y ai pas trouvé grand plaisir. D'un autre côté, je perçois la relation de la No. 3 avec les autres, remise dans ce contexte. Je pense que c'est sa proximité avec des symphonies d'un autre langage qui me l'ont rendue accessible. Et pas seulement accessible, j'ai vraiment adoré.

Bref, Cooke symphoniste, pas vraiment mon corpus favori, et je ne suis plus très sûr de vouloir explorer le professeur après cela. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5862
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Musique anglaise du XXème - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 10 EmptyMar 26 Jan 2021 - 1:52

Bon, je suis en train d'écouter la 3e symphonie qui complète le programme H. Brian du disque Lyrita, et je trouve ça assez pénible : ça bavarde beaucoup pour ne (vraiment) pas dire grand-chose, en dépit de jolis petits moments isolés (pour ma part- et quoi qu'ait pu supposer notre ami G. -, je trouve les symphonies de Brian dirigées par M. Fredman beaucoup plus intéressantes et intrigantes)...
Le Lento central (qui constitue pratiquement la moitié de la durée de l'œuvre) m'a semblé nettement plus original, si bien que je le bisse par acquit de conscience — mais cette seconde écoute m'ennuie assez malgré quelques belles couleurs/ambiances par-ci par-là (notamment la fin avec son ostinato)...
Le final, heureusement bref, ne présente que peu d'intérêt — si ce n'est (comme dans le premier mouvement) un ou deux petits intermèdes assez curieux, dominés par la flûte...
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 1055
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Musique anglaise du XXème - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 10 EmptyMar 26 Jan 2021 - 10:04

Je crois me souvenir que tu n'avais pas spécialement goûté les autres symphonies ou compositeurs que j'évoquais, dans une idée approchante, je ne suis donc pas surpris de ta réaction pour Cooke. Je voyais plus cela plaire (possiblement) à d'autres membres du forum.
Pour Brian, les sauts permanents du coq à l'âne et le langage pas engageant, parmi d'autres défauts, sont rédhibitoires pour moi (j'ai plusieurs autres qualificatifs qui me viennent à l'esprit, emcore moins très flatteurs), mais intrigant que tu y trouves quelque chose... Tu notes "cette musique me donne l'impression d'appartenir au genre qui ne fait pas le ménage pour accueillir l'auditeur", ce à quoi j'adhère, mais je n'ai pas trouvé, personnellement, quoi que ce soit qui me donne envie de persévérer (sauf la 5 chez Dutton, c'est Roderick Williams qu'on entend).
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5862
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Musique anglaise du XXème - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 10 EmptyMar 26 Jan 2021 - 11:05

Mefistofele a écrit:
Je crois me souvenir que tu n'avais pas spécialement goûté les autres symphonies ou compositeurs que j'évoquais, dans une idée approchante

Ah si, j'avais vraiment bien aimé la 3 de Bate (au moins les deux premiers mouvements, v. page précédente), pas au point d'avoir envie de l'écouter souvent mais j'y ai trouvé beaucoup de plaisir et d'intérêt, ce qui n'est pas du tout le cas ici (en revanche je n'ai pas un très bon souvenir de Alwyn ni de Benjamin, mais ces écoutes datent un peu — le fait est en tout cas que je n'y suis jamais revenu)...

Citation :
Pour Brian, les sauts permanents du coq à l'âne et le langage pas engageant, parmi d'autres défauts, sont rédhibitoires pour moi (j'ai plusieurs autres qualificatifs qui me viennent à l'esprit, emcore moins très flatteurs), mais intrigant que tu y trouves quelque chose...

Et pourtant... Je dois avouer qu'après Brian le premier mouvement de Cooke m'a paru presque insupportable (ce qui n'aurait peut-être pas été le cas si je l'avais écouté "à jeun" – ou, disons, après du Boughton ou du D. Jones) : indépendamment de ce que l'on peut considérer objectivement comme des défauts ou des faiblesses (quoique ce que tu dis là s'applique au souvenir que j'ai des symphonies 1 et 3, peut-être à la 16, mais nullement à la 6 qui m'a semblé beaucoup plus cohérente, avec des passages sinon toujours scotchants en tant que tels du moins curieux - parfois saisissants - et une ambiance générale assez prenante), l'esthétique et le langage de H. Brian sont incomparablement plus originaux – et tellement plus aérés, moins babillards... – que ceux de cette 3e symphonie d'A. Cooke...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Musique anglaise du XXème - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Musique anglaise du XXème   Musique anglaise du XXème - Page 10 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Musique anglaise du XXème
Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: