Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -67%
Carte Fnac+ à 4,99€ la première ...
Voir le deal
4.99 €

 

 Erich Wolfgang Korngold

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
christophe21
Mélomaniaque
christophe21

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMar 20 Mai 2008 - 23:30

merci de la précision, je découvre peu à peu le forum, il est très important, et à cette heure-ci, je ne suis plus très au top non plus ! Very Happy J'ai fait aussi un tour sur le topic de Bruckner, et je commence à me familiariser avec plusieurs noms et apprendre ce que certains aiment ou détestent.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 21 Mai 2008 - 3:02

Ah, le fil Bruckner... Laughing

Bienvenue à toi !

Il te manque surtout du côté du lyrique, en fait : opéras et lieder.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
christophe21
Mélomaniaque
christophe21

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 21 Mai 2008 - 8:53

exactement, je n'ai encore jamais eu l'occasion d'écouter un opéra de Korngold, mais si ça ressemble à ce que je j'ai déjà de lui, ça devrait me plaire.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 21 Mai 2008 - 12:30

christophe21 a écrit:
exactement, je n'ai encore jamais eu l'occasion d'écouter un opéra de Korngold, mais si ça ressemble à ce que je j'ai déjà de lui, ça devrait me plaire.
C'est un peu plus difficile que la Sinfonietta (et bien sûr que la musique de film), mais côté orchestration et couleurs, on retrouve des choses similaires.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 21 Mai 2008 - 15:45

Je viens de commander ceci:
Erich Wolfgang Korngold - Page 4 51N31X0P5ML._SS500_

bounce
Revenir en haut Aller en bas
christophe21
Mélomaniaque
christophe21

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 21 Mai 2008 - 19:19

merci pour l'info, je suis allé aujourd'hui dans une boutique de classique, mais rien du tout au sujet de Korngold, je vais donc commander probablement sur le net. Chez JPC il y en a pas mal, à moins que quelqu'un a une adresse en France à me conseiller, en dehors des ebay et amazone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 21 Mai 2008 - 20:58

moui, en live aux proms Ehnes a fait le Barber et le Walton, c'était pas mal, ça ne m'a donné envie d'en savoir plus, surtout que Shaham me suffit amplement pour le concerto de Korngold (que je trouve beaucoup moins intéressant que le concerto pour piano déjà longuet)
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyJeu 22 Mai 2008 - 12:32

En fait c'est le programme qui m'intéressait beaucoup, et pour le violon, je ne suis pas très difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9424
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMar 15 Juil 2008 - 21:30

J'ai écouté hier sa première symphonie, le mouvement lent est très enchanteur, le tout est léger comme une chantilly, très frais même si un peu de sucre dégouline sur les côtés! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMar 15 Juil 2008 - 21:35

Jaky a écrit:
J'ai écouté hier sa première symphonie
je crois qu'il n'y en a qu'une (heureusement!)
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9424
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMar 15 Juil 2008 - 21:43

sud273 a écrit:
Jaky a écrit:
J'ai écouté hier sa première symphonie
je crois qu'il n'y en a qu'une (heureusement!)
Non il y en a au moins une autre, l'opus 40, celle que j'ai écoutée est celle qu'il a composé à quinze ans. Ce n'est pas transcendant sans doute mais il ne tombe pas dans le piège de la bouillie comme d'autres… siffle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMar 15 Juil 2008 - 21:51

ah oui, la sinfonietta opus 5, en effet c'est charmant. Contrairement à d'autres Korngold a eu du talent entre 11 et 16 ans en effet, après quoi il n'a plus écrit que de la musique pour documentaire (en recyclant en général ses inspirations de jeunesse).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 16 Juil 2008 - 2:11

C'est un truc assez gigantesque, cette Sinfonietta. Une orgie orchestrale à peu près sans équivalent. Pas très constructif, mais terriblement jouissif.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 16 Juil 2008 - 2:13

Faudra que j'écoute ça.

J'ai déjà le concerto en attente.
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9424
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 16 Juil 2008 - 2:13

DavidLeMarrec a écrit:
Pas très constructif, mais terriblement jouissif.
Exactement les mots que je cherchais! +10
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 16 Juil 2008 - 2:16

DavidLeMarrec a écrit:
Une orgie orchestrale à peu près sans équivalent.
Plutôt érotique ou pornographique ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 16 Juil 2008 - 2:17

plutôt bourratif et ennuyeux.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 16 Juil 2008 - 2:25

Wolferl a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Une orgie orchestrale à peu près sans équivalent.
Plutôt érotique ou pornographique ? scratch
Plutôt une cathédrale d'allumettes... en plomb.

Rien de bien licencieux, un jeu d'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 16 Juil 2008 - 9:03

Se méfier des jeux d'enfant affraid
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9424
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyDim 20 Juil 2008 - 13:50

sud273 a écrit:
ah oui, la sinfonietta opus 5, en effet c'est charmant. Contrairement à d'autres Korngold a eu du talent entre 11 et 16 ans en effet, après quoi il n'a plus écrit que de la musique pour documentaire (en recyclant en général ses inspirations de jeunesse).
Tu avais raison, j'ai essayé la symphonie opus 40 et c'est exactement çà (j'ai d'ailleurs pas pu tenir jusqu'au bout).
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyVen 1 Aoû 2008 - 12:09

Son Concerto pour violon ne m'a pas fait décoller. C'est très suave, très riche, un mélange de Strauss et de Mahler mais du post-romantique sans les aspérités harmoniques. Très descriptif, de belles phrases mélodiques. On pense invariablement à sa musique de film.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyVen 1 Aoû 2008 - 12:20

le concerto pour violon est pourtant un moment plutôt heureux de la musique d'orchestre de Korngold, les deux premiers mouvements sont à peu près supportables, sans doute parce qu'ils sont partiellement notés dès 1937. Effectivement, comme à son habitude Korngold recycle ses meilleurs thèmes dans ses musiques de film.
Le rondo en revanche est proprement inécoutable, imitation brahmsienne, en encore plus trivial qui gâche vraiment l'ensemble.
C'est le point faible du programme du disque Ehnes, alors qu'il aurait pu enregistrer pour un temps sensiblement comparable le concerto de Rorem par exemple.
C'est néanmoins bien joué et ça ne dure pas trop longtemps, contrairement au concerto pour piano main-gauche qui est à la base plus intéressant musicalement mais interminable.
Revenir en haut Aller en bas
Tantris
Mélomane du dimanche
Tantris

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 31/07/2008

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyVen 1 Aoû 2008 - 15:15

Morloch a écrit:
J'ai même l'impression qu'il y a une citation musicale

Une autre citation de Robert le Diable de Meyerbeer se trouve I,5 (fin de l'acte), juste après avoir vu le tableau de Marie avec le luth et avant de sortir de scène, Marietta dit "Tanze die Helene in Robert le Diable". On entend à ce moment le piccolo et le xylophone qui citent le "motif de la résurrection des nonnes". (cf l'Aso)

Acte II, dans la partition, il est noté que Victorin sifflote un extrait de Robert le Diable. Avant de répéter dans la rue, pendant qu'ils se préparent (Au n° 187 de la partition chez Schott) il est noté "Victorin pfeift das Auferweckungsmotiv as "Robert der Teufel". On peut considérer ça comme une citation ??
Edit: je viens de réécouter plus attentivement, il y a la même citation qu'au I, le motif de la résurrection, c'est au moment où on entends la Machine à vent. Précisément, c'est à partir de 08:30 de la première piste du 2ème CD de la version Leinsdorf. Je dirais que la citation termine au moment où on entends la harpe.

Une autre citation, mais de Wagner cette fois, se trouve juste avant le lied de Pierrot. "Da Ihr befehlt, Köning, Fügt sich Pierrots treuer Sinn" est précédé d'une citation du motif du Rhin par les violons+vents.

Mais bon, côté citations, on peut en trouver beaucoup d'après ce qu'on m'a dit! De Strauss aussi, n'est-ce pas ?


Dernière édition par Tantris le Ven 1 Aoû 2008 - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyVen 1 Aoû 2008 - 15:26

Oh un décadentiste érudit bounce bounce bounce bounce bounce Bienvenue sur ce fil !
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Tantris
Mélomane du dimanche
Tantris

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 31/07/2008

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyVen 1 Aoû 2008 - 15:34

Je viens d'éditer le post précédent. On entends en effet une citation de Meyerbeer pendant la scène de la répétition. Et même pas besoin de "procédé chimique qui élimine le sucre" ... Korngold appuye la citation avec les cuivres et cette "Windmachine" Very Happy

Erudit? study Non non vraiment pas... Mais fasciné par cette Ville Morte et Korngold plus généralement, oui! oui!! En tout cas merci beaucoup pour l'acceuil Mr.Red

Edit: Ah non! En fait je me suis complètement trompé! La Machine à vent et Victorin qui siffle ne sont qu'une seule et même chose ! Korngold note sur la partition que Victorin siffle le motif de la résurrection dans Robert le Diable, mais c'est exactement au même moment où l'orchestre le joue. La Machine à vent est donc simplement une façon de faire en sorte que l'orchestre "imite" un sifflement, à mon avis... Parce que pour passer par dessus cet orchestre, il doit avoir du coffre le Victorin avec son sifflotement!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Mélomaniaque
joachim

Nombre de messages : 1231
Age : 75
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyVen 1 Aoû 2008 - 16:03

La Sinfonietta opus 5, qu'il a composée de 14 à 15 ans, avec ce qu'on peut appeler son leitmotiv dans les quatre mouvements, est l'oeuvre de Korngold que je préfère (mais est vrai que je ne connais pas les opéras).

Je me demande pourquoi il l'a appelée Sinfonietta, car cette "symphoniette" est écrite pour grand orchestre et dure 45 minutes.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyVen 1 Aoû 2008 - 17:07

Il faut que je me replonge dans cet opéra, alors. J'ai justement rejoué récemment ma partition de Robert, vacances obligent. On pourra comparer nos citations.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Tantris
Mélomane du dimanche
Tantris

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 31/07/2008

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptySam 2 Aoû 2008 - 16:33

Le passage de Robert le Diable cité se trouve à la fin de l'Acte III de l'Opéra de Meyerbeer, lorsque Bertram réveille les statues des nonnes: "Nonnes qui reposez...". La citation est en tout cas flagrante quand on a les deux extraits en écoute. Shocked (Korngold reprends les notes de la basse, reprises ensuite par les cuivres et à nouveau par le chanteur)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptySam 2 Aoû 2008 - 22:48

Tantris a écrit:
Le passage de Robert le Diable cité se trouve à la fin de l'Acte III de l'Opéra de Meyerbeer, lorsque Bertram réveille les statues des nonnes: "Nonnes qui reposez...". La citation est en tout cas flagrante quand on a les deux extraits en écoute. Shocked (Korngold reprends les notes de la basse, reprises ensuite par les cuivres et à nouveau par le chanteur)
Oui, je connais ça par coeur, je l'ai souvent chanté .
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptySam 16 Aoû 2008 - 15:04

Ben quoi, il est très chouette, le concerto pour violon. C'est de la musique de film effectivement, mais de la bonne, et je suis très sensible à ça. Le premier mouvement en particulier, c'est vraiment superbe, pas tellement dégoulinant, harmoniquement chouette. Le second est intitulé Romance mais ça n'a rien de larmoyant, c'est plutôt sombre et rêveur, à la limite plus réservé, plus subtil que je ne m'y attendais. Le finale va effectivement à toute allure, c'est tout à fait réjouissant, parfois gai, parfois très violent, éclatant et très bien orchestré, en tous cas, comme d'ailleurs l'ensemble du concerto. C'est évidemment beaucoup moins abouti que Barber et Walton, je ne dis pas le contraire, mais un moment très agréable, sans rien de très vulgaire à mon sens (mais mon échelle n'est pas la même que la vôtre Mr. Green ), très sympa, avec une mention spéciale pour le premier mouvement, qui m'a vraiment fait forte impression.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptySam 16 Aoû 2008 - 16:13

il n'y aurait pas les danses villageoises du final, ça resterait dans le domaine du tolérable. Je trouve que c'est vraiment de la musique de supermarché, d'ailleurs plus je m'efforce d'écouter Korngold moins je trouve ça intéressant: ça a beau être court, c'est quand même toujours trop long.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMar 19 Aoû 2008 - 23:35

Quelle déception, la Sinfonietta! je m'attendais à un truc sirupeux et dégoulinant, et bien de ce côté-là, je n'ai pas été trop déçu, c'est sirupeux, certes, mais vraiment aucune émotion là dedans, rien d'inspiré, c'est chiant à mourir, du début à la fin (sauf les dernières mesures, au triomphalisme grossier mais au moins un peu enthousiasmant). Vraiment pas convaincant cette affaire, très long, bien qu'agréablement orchestré, très peu de mélodies attrayantes, un lyrisme plus que limité, de la musique pour documentaire, un vague fond sonore opulent mais totalement vide, c'est exactement ça. Ca faisait longtemps que je m'étais pas ennuyé comme ça!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMar 19 Aoû 2008 - 23:37

Il est mûr pour LULLY.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 30
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMar 19 Aoû 2008 - 23:38

Pour l'avoir écouté au début d'année, lors de mes escapades dans l'Entartete Musik, ce n'est franchement pas inspiré comme musique... C'est un peu pour ça que j'ai un peu de mal avec Korngold : cette symphonie m'a rebuté. La ville morte m'a un peu réconcilié.
Revenir en haut Aller en bas
Crapio
Mélomane chevronné
Crapio

Nombre de messages : 7577
Age : 32
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMar 19 Aoû 2008 - 23:38

C'est pire que la sinfonietta de Poulenc ?
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 30
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMar 19 Aoû 2008 - 23:39

DavidLeMarrec a écrit:
Il est mûr pour LULLY.
Ce qui est drôle sur ce forum, ce sont les clans. Et il y en a deux principaux : Lully et Wagner. Après le reste tente de vivoter comme il peut.

Mais les italiens (de pure souche s'entend, pas les traîtres qui viennent composer pour le compte d'un étranger) vaincront.
Revenir en haut Aller en bas
Crapio
Mélomane chevronné
Crapio

Nombre de messages : 7577
Age : 32
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMar 19 Aoû 2008 - 23:43

T'inquiète pas y'a pire... moi j'en suis à renier mes racines satistes tellement je me sens seul...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMar 19 Aoû 2008 - 23:47

Au départ, il y avait les amateurs de contemporain et les autres. Puis la déferlante Wagner a régné sans partage... avant que l'arrivée de Vartan ne commence à mettre le ver dans le fruit avec un peu de Monteverdi, voire de LULLY. Et depuis, guerre sans pitié.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMar 19 Aoû 2008 - 23:48

Crapio a écrit:
T'inquiète pas y'a pire... moi j'en suis à renier mes racines satistes tellement je me sens seul...

Twisted Evil

Moi, je ne renie pas du tout mes convictions larmoyantes, mais là, justement, ça n'a rien de sentimental, ça n'a aucun intérêt en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 20 Aoû 2008 - 0:58

DavidLeMarrec a écrit:
C'est un truc assez gigantesque, cette Sinfonietta. Une orgie orchestrale à peu près sans équivalent. Pas très constructif, mais terriblement jouissif.

Je relis ça et vraiment je n'ai pas trouvé ça jouissif du tout, vraiment ennuyeux et statique au contraire, il ne se passe pas absolument rien ici, ni au niveau harmonique, ni au niveau mélodique. Certes, c'est orchestralement rutilant, mais désespérement creux.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 20 Aoû 2008 - 1:54

après écoute intégrale (et un peu longue quand même, à cette heure-ci) de la symphonie op.40, je peux clairement dire que je la préfère de beaucoup à la Sinfonietta. C'est harmoniquement surtout beaucoup plus intéressant, l'orchestration est plus fine, et même s'il est évident que cette oeuvre trop longue a ses faiblesses (52 minutes...), il s'agit tout de même d'une pièce aboutie que j'ai trouvé beaucoup plus stimulante à écouter que la très fadasse Sinfonietta.
Pourquoi a t-on alors l'impression, souvent, d'écouter de la "musique de documentaire"? Le premier mouvement, malgré son mystère, ses disonances, sa tonalité difficile, apparaît statique, immobile, n'avance pas, comme s'il n'existait pas pour lui-même: en cela on a bien le sentiment ici d'une musique essentiellement illustrative, dont le discours semble s'adapter à ce qu'il décrit plutôt que de se mouvoir et de progresser par lui-même. Le premier volet est donc à la fois captivant et ennuyeux, paradoxe qui s'explique par la superposition de qualités éminentes (quels beaux passages envoûtants et mystérieux) et de ce statisme lénifiant qui empêche cette musique d'attirer réellement l'attention.
Le scherzo qui suit est beaucoup plus conventionnelle, et malgré quelques effets filmiques très repérables (le thème aux cors...), beaucoup plus proche de la "musique pure" telle qu'on la conçoit habituellement. Concrètement, c'est un mouvement ternaire assez attachant, bien que long et pas toujours soutenu; la thématique, séduisante, ne reste pas l'oreille. Beaucoup moins abouti en tous cas que le très bel Adagio qui suit; ce dernier, dans une atmosphère fantastique et rêveuse, déploie des trésors d'inventivité instrumentale et des qualités de tension harmonique supérieures à ce que j'espérais de Korngold après m'être tapé la Sinfonietta. Une bonne surprise donc, qui confirme l'effet somme toute positif du premier mouvement; certes, la "musique pour documentaire" n'est jamais très loin, mais ça me semble tout de même digne de curiosité et d'attention, et c'est très richement écrit, donc tous les amateurs du genre gros symphonique post-romantique s'y retrouveront.
D'un intérêt très moindre me paraît le finale, sautillant et rythmiquement animé, mais beaucoup plus insipide aussi, sans cette tension harmonique qui retient l'attention, sans l'émerveillement de l'orchestration, sans beaucoup de charme en fait, à part celui, très limité, d'une mélodie initiale relativement grossière. Rien d'attachant ici, c'est dommage car l'oeuvre méritait une fin un peu plus solide.

En tous cas, je conclus ma soirée avec Straussiana, et c'est très amusant, une petite pièce de sept minutes qui condense tout le mauvais goût viennois du début du XXè siècle en un délicieux petit digest à l'orchestration merveilleuse et aux coloris vraiment séduisants. Une caricature délirante qu'il faut prendre pour ce qu'elle est, une vaste - et amusante - blague. Très bien conçu en tous cas.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 30
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 20 Aoû 2008 - 11:32

DavidLeMarrec a écrit:
Au départ, il y avait les amateurs de contemporain et les autres. Puis la déferlante Wagner a régné sans partage... avant que l'arrivée de Vartan ne commence à mettre le ver dans le fruit avec un peu de Monteverdi, voire de LULLY. Et depuis, guerre sans pitié.
Je savais bien que l'arrivée de vartan avait gangrené le forum.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyMer 20 Aoû 2008 - 18:39

Spiritus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est un truc assez gigantesque, cette Sinfonietta. Une orgie orchestrale à peu près sans équivalent. Pas très constructif, mais terriblement jouissif.

Je relis ça et vraiment je n'ai pas trouvé ça jouissif du tout, vraiment ennuyeux et statique au contraire, il ne se passe pas absolument rien ici, ni au niveau harmonique, ni au niveau mélodique. Certes, c'est orchestralement rutilant, mais désespérement creux.
Ca fait vraiment des années que je n'y ai pas remis les oreilles (et à l'époque, j'ignorais jusqu'au nom de Schreker), donc votre unanimité m'incite à m'y replonger pour vérifier mes impressions d'antan.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyLun 3 Nov 2008 - 12:17

totalement emballé par Die Tote Stadt! cet opéra a l'air de condenser tout ce que j'aime dans le genre: l'orchestre très fourni et riche, à la Strauss (avec de sérieux accents décadentistes...Schreker n'est pas très loin, la Tragédie florentine non plus), les lignes vocales sont magnifiques, c'est beau, séduisant, très lyrique et souvent assez sirupeux (mais pas purement hollywoodien non plus, à la différence d'une oeuvre comme le concerto pour violon, estampillé plus explicitement "musique de film"). Il y a quelques longueurs sur les deux heures mais j'ai franchement adoré, la conclusion orchestrale par exemple c'est à vous donner les larmes aux yeux. C'est moins "méchant" que la Tragédie florentine, moins violent que Salomé, moins sautillant que le Chevalier à la Rose, c'est un peu un mélange des trois, très personnel, la meilleure chose que j'ai entendue de Korngold jusqu'à présent sans nul doute.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyLun 3 Nov 2008 - 12:40

Oui, tu as tout dit, c'est terriblement lyrique malgré son décadentisme (un peu sucré pour moi).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyLun 3 Nov 2008 - 14:34

ce qu'il y a de meilleur dans Korngold après la partition de Between 2 worlds, c'est sûr c'est mieux que Robin des Bois Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyLun 3 Nov 2008 - 14:51

siffle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyLun 3 Nov 2008 - 14:59

oui, Between 2 worlds je ne m'en suis pas remis, mais du coup tout le reste me paraît assez moyen à côté
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyJeu 1 Jan 2009 - 12:14

J'écoute le Concerto pour violon. Je n'avais pas osé jusqu'ici, mais j'ai écouté du Yvain ce matin, je suis chaud.

Je m'étais dit qu'en évitant Previn et Shaham ou Perlman, ce serait peut-être moins lyrique, que je serais plus objectif.

Va pour Hoelscher / Mattes.

...

Assez ! Assez ! Laughing C'est à mourir de rire... J'adore lorsqu'intervient le glockenspiel façon vienne décadente pour dire trois banalités, surtout que la prise de son nous l'envoie bien dans la figure. hehe

C'est vraiment du lyrique dégoulinant en barre, je ne vois pas trop ce qui peut faire mieux plus que ça...

Le premier mouvement est à peine supportable, la romance plus attachante.


Cela dit, je comprends ce qui a tant plu à Jérôme Paradoxe Perdu : que des thèmes de film partout. Le problème, c'est qu'un thème d'amour dans un film, ça va (à peu près), mais là, on les collectionne (Another Dwan, Juarez, Anthony Adverse...). Et ça ne s'arrête jamais.

Est-ce que je survivrai au troisième mouvement ? Erich Wolfgang Korngold - Page 4 ErableErich Wolfgang Korngold - Page 4 ErableErich Wolfgang Korngold - Page 4 ErableErich Wolfgang Korngold - Page 4 ErableErich Wolfgang Korngold - Page 4 Erable


Posologie : l'écoute intégrale sans pause du Concerto de Korngold peut causer des effets indésirables assez graves, notamment l'apparition d'un diabète de type 2.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 EmptyJeu 1 Jan 2009 - 12:43

tu devrais arrêter là le rondo est franchement ignoble (Ehnes pour une version édulcorée mais malgré tout impossible d'aller au-delà du II)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Erich Wolfgang Korngold   Erich Wolfgang Korngold - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Erich Wolfgang Korngold
Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: