Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-44%
Le deal à ne pas rater :
Clé USB 3.0 SanDisk Ultra 128 Go (vitesse de lecture jusqu’à ...
18.99 € 33.99 €
Voir le deal

 

 Jean Sibelius (1865-1957)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 33
Date d'inscription : 13/12/2008

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyMer 25 Nov 2009 - 21:58

C'est très joli et émotionnellement fort. Il y a un beau sens du suspense, et pourtant tout coule de source. Et puis l'orchestre de Sibelius est tellement riche et subtilement fait malgré la fin "pétaradante". D'ailleurs je suis assez d'accord : ça finit un peu trop vite ; ça a surement un lien avec le texte, ne l'ayant pas lu ça me sembla abrupte.

Je connaissais pas, c'est assez représentatif de Sibelius finalement, j'ai pas eut l'impression de découvrir quelque chose cependant ce fut très agréable. cat
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 37
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyMer 25 Nov 2009 - 22:18

Écouté ce soir (deux fois). Je précise que je suis habituellement rétif à Sibelius, et que la découverte de cette œuvre ne m'a pas fait fondamentalement changer d'avis. Quand je dis "rétif", je ne veux pas dire que je rejette violemment cette musique, simplement la plupart du temps, pour ce que j'en connais, elle ne m'intéresse pas des masses.

Même constat ici:
- J'aime bien l'atmosphère de l'introduction même si j'ai du mal à y voir / entendre la même chose que Nugava (moi, à la limite, ça m'évoque plutôt un joli paysage de glacier...)
nugava a écrit:
une introduction lente et lugubre qui décrit bien la nuit noire et froide du Kalevala
- Le passage du baryton est joli mais vite lassant. J'ai quand même l'expression que c'est très très peu varié musicalement, et comme je n'arrive pas à suivre le texte en même temps.
- Il y a des moments intéressants dans la partie chorale... surtout dans les derniers moments en fait - mais là encore rien qui m'enthousiasme véritablement. J'aime bien l'accompagnement orchestral tel qu'il apparaît à partir de 6'10, comme au début une atmosphère que je trouve assez intéressante.
- Et comme tout le monde je trouve que ça finit un peu en queue de poisson... Mais enfin, "ça passe", quand même.

Sinon j'aime bien la photo de la mésange aussi.

Au final, donc, comme presque toujours dans mes relations avec la musique de Sibelius, je trouve ça joli - et en plus c'est court, donc moins lassant que d'autres choses - mais ça ne me touche pas beaucoup émotionnellement parlant. Mais quoi qu'il en soit, merci Nugava pour la découverte.

coucou

---

DavidLeMarrec a écrit:
Le Kalevala est sacrément inventif, ça mérite la lecture même si les traductions françaises sont assez frustrantes - impossible d'y retrouver le rythme martelant qu'on entend très bien dans Tulen Synty.
Tu as essayé aussi la dernière en date, sortie le printemps dernier dans la collection de "poche" de Champion?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Passage
De passage pour longtemps
Passage

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyMer 25 Nov 2009 - 22:27

Si tu es allergique à Sibelius, essaie quand même d'écouter Tapiola, sa dernière œuvre ou presque, plutôt que les symphonies... on ne sait jamais. Ce n'est pas long.
http://tinyurl.com/yl2jjak
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 37
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyMer 25 Nov 2009 - 23:30

emmanuel a écrit:
Si tu es allergique à Sibelius, essaie quand même d'écouter Tapiola, sa dernière œuvre ou presque, plutôt que les symphonies... on ne sait jamais. Ce n'est pas long.
http://tinyurl.com/yl2jjak
Déjà écouté par le passé, réécouté là, même bilan. Je ne suis pas "allergique", juste assez... indifférent, en fait, par rapport à cette musique. J'ai du mal à rester concentré dessus, ça ne me passionne pas.

Mais Nugava a déjà réussi un beau coup en me faisant poster dans le topic Sibelius.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91933
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyMer 25 Nov 2009 - 23:34

C'est vrai qu'il faudrait tenir un compte des bilans les plus mauvais pour pouvoir distinguer les monomaniaques et les grincheux. hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14159
Date d'inscription : 14/04/2007

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyJeu 26 Nov 2009 - 0:30

Le texte est en effet plutôt difficile à suivre (je me suis un peu perdu quand le conteur répète son couplet). J'ai bien aimé l'introduction et d'une manière générale la musique, même si je n'ai pas été démesurément emballé (plus qu'Octavian quand même !). Par contre je préfère largement la partie chorale au baryton, un peu trop "fort en gueule" comme le remarquait Jérôme. La fin est frustrante : ça décolle pour s'arrêter aussitôt.
J'ai enchaîné avec la plage suivante : Vapautettu Kuningatar pour orchestre et choeurs mixtes, qui est tout à fait dans le même esprit, en plus pompier quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 30
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyDim 29 Nov 2009 - 18:44

J'ai écouté l'oeuvre de la semaine proposée par nugava.

Aimant beaucoup Sibélius, je me réjouissais à l'avance de la découverte d'une de ces oeuvres. Je dois dire que je n'ai pas été déçue.

Bon, pour tout dire, je dirais que l'oeuvre jusqu'à sa moitié, est vraiment géniale, la fin un peu moins, j'ai du m'y reprendre par deux fois pour vraiment me l'approprier.

Ce début sombre et ténébreux !... I love you Le monologue ! Ah...
J'ai beaucoup apprécié le texte, et surtout sa parfaite adéquation avec la musique. Smile

[au passage, appréciez l'étoffement de mon jugement.]
Revenir en haut Aller en bas
Hidraot
Mélomane chevronné
Hidraot

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyDim 29 Nov 2009 - 19:37

Era a écrit:
Il faudrait que je réécoute, en suivant le texte, pour l'instant ce que je peux dire c'est que :
- j'aime beaucoup la partie de baryton, on sent qu'il y a une histoire racontée, c'est très prenant.
- par contre je n'adore pas les parties de chœurs, je ne sais pas pourquoi je ne trouve pas ça assez puissant, je trouve qu'on aurait pu en faire autre chose de plus grand.

Je réécouterai Smile


Laughing Pour moi c'est exactement le contraire, je trouve la partie pour baryton sans intérêt et la partie pour coeur très prenante.
Ce que j'ai préféré c'est le tout début avant que ça ne commence à chanter.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31826
Age : 40
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyDim 29 Nov 2009 - 19:47

Je viens d'écouter l'extrait proposé.

La première partie (avant les choeurs donc) on entend clairement des echo de Parsifal et même de Bruckner. Le baryton semble quand même un peu trop systématiquement dans le haut de sa tessiture.
La partie chorale, sorte d'incantation primitive, me faut penser au final du Choros n°10 de Villa-Lobos (la couleur locale totalement différente bien évidemment).
C'est inspiré, sans être génial.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 35
Date d'inscription : 09/12/2007

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyDim 29 Nov 2009 - 23:37

Ce que tu dis à propos du baryton est plutôt juste... C'est un peu dans la même tessiture que le Prologue de Paillasse...
Revenir en haut Aller en bas
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico

Nombre de messages : 3601
Date d'inscription : 10/10/2007

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyLun 30 Nov 2009 - 11:24

J’ai écouté plusieurs fois la version de l’intégrale Bis.

Pas de grosse surprise pour moi avec cette œuvre puisque j’adore la musique de Sibelius et que j’explore depuis quelques temps l’intégrale Bis.
Ceci dit, je ne la connaissais pas encore.
Ecriture orchestrale tout à fait prenante, qui rend bien la dimension épique de l’œuvre. L’introduction étant particulièrement réussie.
Concernant l’écriture vocale, je suis moins fan, même si je trouve ça très efficace dans le genre. Disons que ça ne me touche pas particulièrement.
J’ai trouvé la fin assez abrupte quand même.
Au final, content d’avoir découvert ça, même s’il y a des choses qui me touchent bien plus chez Sibelius. En plus ça m’a permis de remettre le nez dans cette très belle intégrale.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91933
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyMar 1 Déc 2009 - 22:46

Cololi a écrit:
Le baryton semble quand même un peu trop systématiquement dans le haut de sa tessiture.
Peu importe, tant que c'est fluide.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 35
Date d'inscription : 09/12/2007

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyLun 11 Jan 2010 - 17:23

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 BIS-CD-1924-26_72_150

Trop bien, Sibelius a même composé de la musique pour kantele Smile (bon d'accord, moins de dix minutes)... Et dans ce volume y a même sa musique pour proutprout... euh pour ensemble à vents...
Revenir en haut Aller en bas
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 35
Date d'inscription : 09/12/2007

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyVen 22 Jan 2010 - 19:14

Blague à part, j'ai entendu deux très belles pièces dans ce coffret:
Malinconia pour violoncelle et piano et le quintette avec piano... Ce sont les rares musiques de chambre qui se rapprochent de sa musique orchestrale...
Revenir en haut Aller en bas
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 35
Date d'inscription : 09/12/2007

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptySam 20 Nov 2010 - 1:48

J'attends ça avec impatience...
Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 BIS-CD-1930-32_72_150

(Quel bonheur de parcourir la vie de Sibelius en même temps que sa musique)...
Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 2213616639.08._SCLZZZZZZZ_
(Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'était un compositeur tourmenté...)

(Récemment découvert "Autrefois", jolie mélodie mélancolique pour deux sopranos (ou deux clarinettes) et orchestre)...
Revenir en haut Aller en bas
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 35
Date d'inscription : 09/12/2007

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyMer 24 Nov 2010 - 1:36

Ré-ré-ré-ré-ré-ré-ré-écouté le prélude de la Tempête... Marc Vignal n'est pas si fou quand il rapproche cette musique de Varèse...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91933
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyDim 2 Jan 2011 - 2:45

J'y reviendrai sans doute dans les jours prochains, mais je voulais juste signaler qu'on parle très peu du piano de Sibelius... à grand tort. Il y a de splendides inventions et atmosphères. Les pièces Op.58, c'est vraiment étonnant !

Globalement, elles sont plutôt difficiles digitalement et assez bizarres rythmiquement.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 31/08/2010

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyDim 2 Jan 2011 - 10:10

C'est vrai.
Une pièce tire néanmoins bien son épingle du jeu, c'est la charmante étude en la, qu'on peut ici entendre au piano et aussi dans un arrangement pour guitare. Radio-classique en diffuse, je crois à titre d'indicatif, une adaptation pour piano et violoncelle.
watch?v=UmNoFHAdE0Q&feature=related
watch?v=5tod58XqP_g&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Iranon
Mélomane averti
Iranon

Nombre de messages : 105
Age : 30
Localisation : Celephais
Date d'inscription : 01/02/2010

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 11:57

J'ai ré-écouté pour la n-ième fois la 6° symphonie, et toujours le même constat: La conclusion me frustre affreusement, comme si la musique se volatilise subitement, sans prévenir. C'est très curieux, mais en même temps cela correspond assez au caractère "instable" que je trouve à ses dernières symphonies. Je ne connais pas d'exemples similaires parmis toute celles que j'ai pu écouter jusqu'à ce jour. Serait-ce hs de vous demander si vous connaissez d'autres oeuvres orchestrales se concluant d'une manière aussi abrupte?
Je vais jeter une oreille aux oeuvres pour piano, cela m'intrigue beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91933
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyMer 26 Jan 2011 - 22:07

Je me suis pris de passion pour le piano de Sibelius. Fausse simplicité, avec des harmonies assez raffinées (voire retorses), elles peuvent prendre un aspect proche des pièces pour la jeunesse (Op.40) ou développer des miniatures plus ambitieuses (Op.58). C'est véritablement une expérience, particulièrement partition en mains.

Un réel choc pour moi, un mélange d'évidence et de contorsions toujours surprenantes... et toujours poétique.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
kegue
Mélomane chevronné
kegue

Nombre de messages : 3774
Age : 50
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyVen 28 Jan 2011 - 17:05

Moi, c'est la troisième symphonie que je m'écoute en boucle en ce moment. Entre la concision de la forme et le côté pastoral du premier mouvement, la tendre simplicité du deuxième et le joyeux bordel récapitulatif du dernier, je trouve vraiment cette oeuvre superbe. L'orchestration est aussi très interessante, reconnaissable entre mille et pourtant tellement originale. Je crois que c'est à propos de cette symphonie que Sibelius et Mahler se sont entretenus, avec des opinions radicalement opposées.
Revenir en haut Aller en bas
Utnapištim
Mélomane chevronné
Utnapištim

Nombre de messages : 3330
Age : 57
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyVen 28 Jan 2011 - 23:38

kegue a écrit:
Moi, c'est la troisième symphonie que je m'écoute en boucle en ce moment. Entre la concision de la forme et le côté pastoral du premier mouvement, la tendre simplicité du deuxième et le joyeux bordel récapitulatif du dernier, je trouve vraiment cette oeuvre superbe. L'orchestration est aussi très interessante, reconnaissable entre mille et pourtant tellement originale. Je crois que c'est à propos de cette symphonie que Sibelius et Mahler se sont entretenus, avec des opinions radicalement opposées.

mains cheers mains cheers mains cheers mains cheers mains cheers
Revenir en haut Aller en bas
kegue
Mélomane chevronné
kegue

Nombre de messages : 3774
Age : 50
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptySam 29 Jan 2011 - 11:04

J'ai vu que Jean-Luc Caron avait écrit un livre sur Sibelius, quelqu'un l'a-t'il lu ?
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1635
Age : 53
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptySam 29 Jan 2011 - 12:17

Pas pour ma part. En revanche je ne peux que te conseiller celui de Marc Vignal.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier En ligne
kegue
Mélomane chevronné
kegue

Nombre de messages : 3774
Age : 50
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptySam 29 Jan 2011 - 17:52

C'est effectivement celui de Vignal que je voulais me procurer. Il est apparemment en rupture de stock sur Amazon.
Revenir en haut Aller en bas
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231

Nombre de messages : 12984
Age : 27
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyJeu 10 Fév 2011 - 21:21

Et je dirai comme Stravinsky : " Je ne pense jamais à Sibelius !..."
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1635
Age : 53
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyVen 11 Fév 2011 - 9:52

Merci pour ce post ô combien constructif. Je propose que tout le monde en fasse autant sur tous les sujets qui ne l'intéressent pas. On va vivre un grand moment du forum. vador
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier En ligne
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyVen 11 Fév 2011 - 10:24

Iskender a écrit:
Merci pour ce post ô combien constructif. Je propose que tout le monde en fasse autant sur tous les sujets qui ne l'intéressent pas. On va vivre un grand moment du forum. vador

C'est habituel on a eu le même type de propos pour Wagner, Strauss... Maintenant c'est l'excellent Sibelius qui passe à la trappe! Mais être dénigrer par certains est un plus pour ceux qui aiment ces compositeurs.

Ces temps derniers j'ai beaucoup réécouté Sibelius, ses symphonies, ses autres compositions pour orchestre, plus je l'écoute, plus je l'aime! Wink
Revenir en haut Aller en bas
kegue
Mélomane chevronné
kegue

Nombre de messages : 3774
Age : 50
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyVen 11 Fév 2011 - 11:34

Le sujet de l'écoute comparée de la quatrième symphonie, proposé par Utna, m'a permis de me replonger dans une écoute de ses symphonies en général. Je connais du coup beaucoup mieux les 4 premières maintenant et je dois dire que je les trouve d'une très grande qualité. A l'inverse de Mahler, il y a chez Sibelius une recherche très réussie de la concision et dans le contrôle de l'émotion. Les deux compositeurs partagent par contre une volonté de clarifier la forme de plus possible pour rendre les oeuvres logiques. Je vois chez Sibelius, un symphoniste dans le sens classique du terme, ce qui n'empèche pas d'exprimer cette vision de la symphonie dans un langage tout à fait personnel et somme toute assez moderne dans la première décénie du XXème.

Edit : pour les messages provoc, faites comme moi : n'y répondez pas et c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1635
Age : 53
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyVen 11 Fév 2011 - 13:34

kegue a écrit:
Je vois chez Sibelius, un symphoniste dans le sens classique du terme, ce qui n'empèche pas d'exprimer cette vision de la symphonie dans un langage tout à fait personnel et somme toute assez moderne dans la première décénie du XXème.

La forme chez Sibelius n'est pas classique, mais je comprends ce que tu veux dire sur la cohérence du discours. J'écoute de plus en plus (et presque toujours maintenant) ces oeuvres en suivant la partition, et cette forme s'identifie bien pour moi dans des symphonies comme la 3è ou la 5è. Dans la quatrième ou la 7ème c'est un peu plus ardu, le développement organique, les cellules, cela demande d'y revenir. Mais il y a toujours beaucoup de clarté.
Le contrôle des émotions tu as tout à fait raison.

kegue a écrit:
Edit : pour les messages provoc, faites comme moi : n'y répondez pas et c'est tout.
Oui tu as raison. Cela étant c'est bien la première fois que je réagis ainsi ici (ce qui est un miracle, si vous me connaissiez dans la vraie vie... Embarassed hehe ). Mais bon le côté récurrent de la chose, le fait que ce soit Sibelius Crying or Very sad , tout ça... bref la goutte d'eau quoi. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier En ligne
Kitt
Mélomane du dimanche
Kitt

Nombre de messages : 43
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/07/2011

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyVen 15 Juil 2011 - 18:48

Mon récent engouement pour Nielsen m'a tout naturellement donné envie de découvrir Sibelius que je n'avais jamais écouté. Pour l'instant, je suis assez partagée : j'ai cru périr d'ennui avec Tapiola, en revanche, gros coup de coeur pour La Nymphe des Bois et les Océanides. Concernant les symphonies, je n'ai écouté que la 4e qui, outre son très beau troisième mouvement, ne me touche pas autant que Nielsen. Mais ce n'est qu'un début ! Les "Sibeliussiens" pourraient-ils éventuellement m'aiguiller sur les symphonies et les oeuvres à écouter en priorité pour mieux appréhender l'univers de Sibelius ? Merci d'avance pour vos conseils ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 29
Date d'inscription : 23/02/2007

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyVen 15 Juil 2011 - 18:54

Je ne connais pas Nielsen, mais j'ai commencé à aimer Sibelius avec la 2ème symphonie Smile La 7ème également me régale.
Revenir en haut Aller en bas
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico

Nombre de messages : 3601
Date d'inscription : 10/10/2007

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyVen 15 Juil 2011 - 19:13

Era a écrit:
Je ne connais pas Nielsen, mais j'ai commencé à aimer Sibelius avec la 2ème symphonie Smile La 7ème également me régale.

C'est ce que je t'aurais aussi conseillé. La seconde, puis la 7ème (pour moi son chef d'œuvre symphonique). J'adore la 4ème, mais je pense qu'elle est plus difficile à appréhender, plus aride. Il faut l'apprivoiser.
Sinon, tu peux aller vers les autres poèmes symphoniques, en particulier la Lemminkäinen Suite Op15, le fameux Finlandia Op26, The bard Op 64, Luonnotar Op70 et aussi toute la musique de scène sur le cd9 de l'intégrale Bis: Kung Kristian II op27, Pelléas et Mélisande op46 et SURTOUT The Tempest, Op109. Un de ses chef d'œuvre. Malheureusement, dans ce coffret, il ne s'agit que de la suite, pas l'œuvre complète.

Pour revenir aux symphonies, la 1ère est sympathique, plus dans le style tchaikovskien. Mais dès la seconde, c'est du vrai Sibelius. J'aime beaucoup la 3ème aussi. Les 5èmes et 6ème recèlent de vraies beautés, mais j'avoue ne jamais être vraiment rentré dedans.

Ah oui, et si tu veux faire une incursion dans sa musique de chambre (très belle), je te recommande le Quintette pour piano en sol mineur (une ouvre de jeunesse de 1890), le quatuor "Voces Intimea" op56, ou la pièce pour piano et violoncelle "Malinconia" Op20.

Enfin voilà, tu as de quoi faire là je pense. Smile


Revenir en haut Aller en bas
Kitt
Mélomane du dimanche
Kitt

Nombre de messages : 43
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/07/2011

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyVen 15 Juil 2011 - 19:34

*Niko a écrit:
Era a écrit:
Je ne connais pas Nielsen, mais j'ai commencé à aimer Sibelius avec la 2ème symphonie Smile La 7ème également me régale.

C'est ce que je t'aurais aussi conseillé. La seconde, puis la 7ème (pour moi son chef d'œuvre symphonique). J'adore la 4ème, mais je pense qu'elle est plus difficile à appréhender, plus aride. Il faut l'apprivoiser.
Sinon, tu peux aller vers les autres poèmes symphoniques, en particulier la Lemminkäinen Suite Op15, le fameux Finlandia Op26, The bard Op 64, Luonnotar Op70 et aussi toute la musique de scène sur le cd9 de l'intégrale Bis: Kung Kristian II op27, Pelléas et Mélisande op46 et SURTOUT The Tempest, Op109. Un de ses chef d'œuvre. Malheureusement, dans ce coffret, il ne s'agit que de la suite, pas l'œuvre complète.

Pour revenir aux symphonies, la 1ère est sympathique, plus dans le style tchaikovskien. Mais dès la seconde, c'est du vrai Sibelius. J'aime beaucoup la 3ème aussi. Les 5èmes et 6ème recèlent de vraies beautés, mais j'avoue ne jamais être vraiment rentré dedans.

Ah oui, et si tu veux faire une incursion dans sa musique de chambre (très belle), je te recommande le Quintette pour piano en sol mineur (une ouvre de jeunesse de 1890), le quatuor "Voces Intimea" op56, ou la pièce pour piano et violoncelle "Malinconia" Op20.

Enfin voilà, tu as de quoi faire là je pense. Smile



Merci à toi ainsi qu'à Era pour ces conseils ! J'ai justement achevé l'écoute de la Tempête qui est tout à fait dans la lignée de ce qui m'a plu chez Sibelius. Et là je suis en train de découvrir l'andante cantabile JS 30b que je trouve terriblement poétique et attachant.
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 27
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyMar 19 Juil 2011 - 13:32

J'ajoute juste un gros coeur pour ce compositeur que j'aime vraiment beaucoup I love you et meme deux ^^ I love you I love you depuis que je l'ai découvert avec sa "valse triste" qui est une de mes oeuvres préférées. Ses poèmes symphoniques, ses symphonie sa suite "La Tempete" etc etc j'aime vraiment beaucoup Sibelius Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
sylang
Néophyte
sylang

Nombre de messages : 14
Age : 43
Localisation : Ville de Québec
Date d'inscription : 04/08/2008

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Concerto pour violon - Meilleur enregistrement ?   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyDim 20 Nov 2011 - 1:51

Bonjour. J'aime beaucoup les concertos pour violon et celui de Sibelius est mon préféré.

Je voulais vous demander d'après vous, quel est le meilleur enregistrement de ce concerto ?

Personnellement j'ai les versions suivantes que j'ai classé en ordre de préférence :

1 - Leila Josefowicz
2 - Hilary Hahn
3 - Heifetz
4 - Kyung-Wha Chung

Je sais pas si il y aurait certains enregistrements que je ne connais pas et que vous pourriez me proposer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyDim 20 Nov 2011 - 9:33

1-Ferras
2-Oïstrakh
3-Kavakos, avec en couplage la version originale
4-Lisa Batiashvili avec le concerto de Lindberg
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyDim 20 Nov 2011 - 13:01

Sud, tu parles de fragments de la 8ème de Sibelius dans le fil Musique soviétique.... Shocked Shocked Shocked
Je savais pas du tout que ça existait, je pensais que tout avait été perdu...ça donne quoi? Ca représente beaucoup de musique?
Il m'a fallu des mois et des mois de thérapie et quelques lobotomies pour réussir à accepter de ne jamais rien connaître de cette symphonie, et là tu arrives et tout mon univers bascule!!! hehe


Dernière édition par benvenuto le Sam 28 Juil 2012 - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyDim 20 Nov 2011 - 15:17

ce n'est pas à moi que revient la découverte mais à Horatio (quoique je ne sois pas sûr qu'il s'en soit aperçu)
https://classik.forumactif.com/t735p440-integrale-des-symphonies-de-sibelius?highlight=sibelius+symphonies
Cela dit, je crains que le remède ne soit pire que le mal, car ce sont vraiment de tout petits fragments.
Revenir en haut Aller en bas
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 35
Date d'inscription : 09/12/2007

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyJeu 24 Mai 2012 - 0:19

En plein milieu du deuxième mouvement du concerto pour violon, j'entends du Mahler... (Quand l'orchestre s'énerve un peu...) (C'est à peu près la seule chose mahlerienne à ma connaissance chez Sibelius, avec la marche funèbre "In Memoriam"...)
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4115
Age : 26
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyJeu 4 Oct 2012 - 21:22

Niko a écrit:
Sibelius est clairement un homme de son temps, tourné vers la modernité. (...) Sibelius lui, est bien plus ambitieux à ce niveau et ancré dans le 20ème siècle. Enfin, c'est mon ressenti.

J'aimerais bien savoir ce que l'on peut discerner de résolument moderne chez Sibelius, et dans quelle mesure ce qu'il a fait a pu influencer les générations suivantes (à part les écoles scandinaves, qui n'ont toujours pas tué le père, si j'ose dire). Autant je perçois bien l'impact de Mahler sur la tradition germanique et symphonique, autant je trouve Sibelius plus isolé et moins "concerné" historiquement.
Revenir en haut Aller en bas
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico

Nombre de messages : 3601
Date d'inscription : 10/10/2007

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyJeu 4 Oct 2012 - 21:52

Horatio a écrit:


J'aimerais bien savoir ce que l'on peut discerner de résolument moderne chez Sibelius, et dans quelle mesure ce qu'il a fait a pu influencer les générations suivantes (à part les écoles scandinaves, qui n'ont toujours pas tué le père, si j'ose dire).

Dans des oeuvres comme la 4ème symphonie, la 7ème, Luonnotar, Tapiola, certaines pages de la Tempête, je perçois quelque chose de plus ambitieux au niveau du langage, de plus singulier. Je ne dis pas que je ne perçois pas ça du tout chez Mahler, mais moins et différemment. Enfin, bon, ça reste des impressions d'amateur Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 2661413304


Horatio a écrit:
Autant je perçois bien l'impact de Mahler sur la tradition germanique et symphonique, autant je trouve Sibelius plus isolé et moins "concerné" historiquement.

Oui, ça c'est clair. Après, un compositeur peur avoir un langage tourné vers la modernité, se chercher une identité bien singulière, sans prétendre faire école ou à influencer ses successeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyJeu 4 Oct 2012 - 22:12

Je pense de plus en plus que nous nous éloignons d'une certaine réalité essentielle des choses lorsque, pour évoquer un compositeur A, nous nous sentons obligés de parler des compositeurs B, C, D... Sibelius, c'est Sibelius. En quoi le fait qu'il ait influencé ou non je ne sais qui, en quoi le fait qu'il soit l'héritier ou non de tel ou tel, va-t-il nous en dire davantage sur le fait que sa musique est totalement personnelle, magnifique, unique, nécessaire à notre bonheur ?

Revenir en haut Aller en bas
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.

Nombre de messages : 2047
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyJeu 4 Oct 2012 - 22:17

Horatio a écrit:
Niko a écrit:
Sibelius est clairement un homme de son temps, tourné vers la modernité. (...) Sibelius lui, est bien plus ambitieux à ce niveau et ancré dans le 20ème siècle. Enfin, c'est mon ressenti.

J'aimerais bien savoir ce que l'on peut discerner de résolument moderne chez Sibelius, et dans quelle mesure ce qu'il a fait a pu influencer les générations suivantes (à part les écoles scandinaves, qui n'ont toujours pas tué le père, si j'ose dire). Autant je perçois bien l'impact de Mahler sur la tradition germanique et symphonique, autant je trouve Sibelius plus isolé et moins "concerné" historiquement.

La radicalité et la modernité de Sibelius sont ouvertures et fermetures, commencements et achèvements. Son oeuvre symphonique ouvre le vingtième siècle, et la dilatation d'une cellule musicale et mélodique réduite à sa forme canonique la plus essentielle. Le discours symphonique se déploie dans l'explosion et la stratification constante de niveaux musicaux minimaux, sans cesse élargis, réinventés, extériorisés. Là où Mahler étire l'unité mélodique minimale à l'extrême, la conjugue, la transforme, Sibelius propose de se concentrer à son expression permanente, toujours plus recentrée dans le mouvement, retrouvée dans la dispersion.
Cette modernité est autosuffisante. Qu'il ait influencé au ou pas ailleurs qu'en Norvège, en Suède ou en Finlande importe peu ! Amen !

Inversons le point de vue, son isolement est aussi une naïveté d'écoute sans cesse réaffirmée. Néanmoins, il faut vivre aux Etats Unis, ou dans d'autres pays anglo-saxons, pour voir l'importance occupée par Sibelius, ne serait-ce que du point de vue du concert et des représentations. La France reste très à la traîne à ce niveau.

D'un point de vue un peu radical et purement logique, la singularité est nécessairement modernité. Peut-être d'ailleurs la plus à même de survivre à l'épreuve du temps, du dépassement chronologique et du synchronisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4115
Age : 26
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyJeu 4 Oct 2012 - 22:37

Zeno a écrit:
Je pense de plus en plus que nous nous éloignons d'une certaine réalité essentielle des choses lorsque, pour évoquer un compositeur A, nous nous sentons obligés de parler des compositeurs B, C, D... Sibelius, c'est Sibelius. En quoi le fait qu'il ait influencé ou non je ne sais qui, en quoi le fait qu'il soit l'héritier ou non de tel ou tel, va-t-il nous en dire davantage sur le fait que sa musique est totalement personnelle, magnifique, unique, nécessaire à notre bonheur ?

Non, évidemment. Mais mettre en évidence ce que sa postérité a su retenir de lui peut nous éclairer sur les aspects les plus frappants ou les plus propices à susciter des développements chez d'autres compositeurs ; l'intérêt n'est pas musical à proprement parlé, mais relève davantage de l'histoire de la musique, qui peut également être passionnante - peu de compositeurs ont été capable de verrouiller leur tour d'ivoire, et la compréhension des influences réciproques et des effets qui en découlent est tout aussi révélatrice du génie de certains hommes de musique que de leur musique prise pour elle-même Wink .

@ Niko, Ben : merci pour vos réponses. Je vous rejoins pour dire que les aspects "modernes" de Sibelius relèvent plus de l'exploitation du matériau et de la forme (où il est aux antipodes d'un Mahler) que du langage "immédiat" (utilisation de l'orchestre bien moins divergente que celle de Mahler, mélodies plus classiques, dimensions réduites, etc.).
Revenir en haut Aller en bas
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyJeu 4 Oct 2012 - 22:44

Mais bien entendu, tu as raison ! J'étais comme toi à ton âge (et au-delà). Mais à présent, le vieux fou méditant que je suis se régale d'oublier l'histoire pour mieux goûter l'essence des choses... et surtout de la musique. Wink
Revenir en haut Aller en bas
vinclec
Mélomaniaque
vinclec

Nombre de messages : 628
Age : 39
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: WANTED : huitième symphonie de Sibélius, où en est-on ?    Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyLun 15 Oct 2012 - 17:56

Hello Sibéliusophiles,

Où en est-on de la "redécouverte" de la Huitième Symhpnie de Sibelius à la fin de l'année dernière, et dont on a pu entendre de (prétendus) extraits (courts mais fascinants) sur YouTube ? Savez-vous si une reconstitution des pages retrouvées est possible ? Un concert est-il prévu (il en avait été question il y a un an, et depuis, silence radio sur le sujet...) ?

Vinc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyMar 16 Oct 2012 - 13:28

je ne crois pas qu'il en ait jamais été question à part dans l'esprit de quelques journalistes mal renseignés qui ont gonflé la chose. Il n'y a toujours rien de plus que les deux fragments -à prendre avec précaution, la majeure partie étant biffée- et le thème de scherzo en marge du manuscrit de la 7è.
Revenir en haut Aller en bas
vinclec
Mélomaniaque
vinclec

Nombre de messages : 628
Age : 39
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyMar 16 Oct 2012 - 17:19

sud273 a écrit:
je ne crois pas qu'il en ait jamais été question à part dans l'esprit de quelques journalistes mal renseignés qui ont gonflé la chose. Il n'y a toujours rien de plus que les deux fragments -à prendre avec précaution, la majeure partie étant biffée- et le thème de scherzo en marge du manuscrit de la 7è.

Merci pour cette réponse ! Ah, quelle déception... Je me souviens du jour où France Musique annonçait "la redécouverte de 800 pages de la huitième symphonie de Sibelius", ... En tous cas les deux fragments (trois ?) sont passionnants en eux-mêmes.

Sibéliusiènement,

Vinc
Revenir en haut Aller en bas
Rodolphe
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 08/11/2009

Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Tapiola   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 EmptyDim 6 Jan 2013 - 2:22

En écoutant Tapiola, vous n'êtes jamais pris de panique ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean Sibelius (1865-1957)   Jean Sibelius (1865-1957) - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Sibelius (1865-1957)
Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: