Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
LEGODAYS : 20% sur une sélection de LEGO avec ...
Voir le deal

 

 Robert Schumann (1810-1856)

Aller en bas 
+83
Hilcarman
OYO TOHO
Roupoil
Kilban
Iskender
nugava
bAlexb
Democrite
Jof
Georges54
Rodolphe
Emeryck
gluckhand
Philippe VLB
starluc
/
j.p.
Horatio
benvenuto
charles.ogier
Mélomaniac
arnaud bellemontagne
Lambert
Octoechos
G. Le Gentil
demiton
Rav–phaël
Lasido
Stolzing
Mariefran
Rigoletto
Donzelague
Renard
Beethoven_Liszt_Wagner
Glocktahr
TragicSymph
Pelléas
HOLLIGER
Wolferl
Passage
Hidraot
aurele
Bertram
WoO
Ophanin
Pison Futé
Percy Bysshe
Lysandre
Richard
Mehdi Okr
jerome
Cello
jesus
Mayem
feleo
Zeugma
joachim
Toxic
adriaticoboy
KID A
*Nico
antrav
Morloch
atomlegend
Zeno
Tus
Jules Biron
Jaky
Lohengrin
DavidLeMarrec
Sauron le Dispensateur
selavy
Tutur
Pousskine
lean
quintette op.57
Stadler
Kia
sofro
felyrops
Guillaume
Xavier
kougelhof 1er
87 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyVen 27 Fév 2009 - 11:02

Chopin? Field? Julius Schulhoff?
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Okr
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyVen 27 Fév 2009 - 11:15

sud273 a écrit:
ah oui c'est bien L'Oiseau Prophète... sinon je ne vois pas bien l'intérêt de la musique de piano de Schumann en général, à part la difficulté.

Quelle difficulté ? L'Oiseau prophète est abordable pour un pianiste de niveau intermédiaire, et Schumann a écrit des pièces encore bien plus simples qui sont pourtant sublimes d'émotion intime. Ce n'est pas la difficulté qui fait l'intérêt de la musique de Schumann, même s'il y a aussi, bien sûr, des pièces très difficiles.
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Okr
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyVen 27 Fév 2009 - 11:21

sud273 a écrit:
Chopin? Field? Julius Schulhoff?

Chopin et plus encore Schulhoff (tu connais beaucoup son répertoire ?) ont écrit dans des formats de salon, tels que valses ou mazurkas, qui ne sont pas du tout le genre de Schumann. Il y a effectivement un peu plus de simplicité dans les nocturnes de Field, mais c'est quand même très limité.
Revenir en haut Aller en bas
Richard
Mélomaniaque
Richard


Nombre de messages : 1279
Age : 51
Date d'inscription : 23/01/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyVen 27 Fév 2009 - 11:31

machinade a écrit:
sud273 a écrit:
ah oui c'est bien L'Oiseau Prophète... sinon je ne vois pas bien l'intérêt de la musique de piano de Schumann en général, à part la difficulté.

Quelle difficulté ? L'Oiseau prophète est abordable pour un pianiste de niveau intermédiaire, et Schumann a écrit des pièces encore bien plus simples qui sont pourtant sublimes d'émotion intime. Ce n'est pas la difficulté qui fait l'intérêt de la musique de Schumann, même s'il y a aussi, bien sûr, des pièces très difficiles.

Et il y a des choses abordables pour pianistes débutants ? Par exemple, dans "Album pour la jeunesse", y'a t'il des pièces intéressantes et abordables pour un pianiste de 35 ans qui a débuté il y a 6 mois....
Revenir en haut Aller en bas
Richard
Mélomaniaque
Richard


Nombre de messages : 1279
Age : 51
Date d'inscription : 23/01/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyVen 27 Fév 2009 - 11:34

Il y a une pièce que j'aime beaucoup, ce sont les variations Wieck (Wieck-Variationen), ceci étant, je ne l'ai pas beaucoup vu enregistrée. Il y a cet excellent disque d'Horowitz avec les Kreisleriana notamment, mais d'autres ont ils enregistré cette pièce ?
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Okr
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyVen 27 Fév 2009 - 11:51

Richard a écrit:

Et il y a des choses abordables pour pianistes débutants ? Par exemple, dans "Album pour la jeunesse", y'a t'il des pièces intéressantes et abordables pour un pianiste de 35 ans qui a débuté il y a 6 mois....

Bien sûr.
https://www.youtube.com/watch?v=SlJT1FefvR4&feature=related
https://www.youtube.com/watch?v=HnvpiyjZsak&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5728
Date d'inscription : 03/01/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyVen 27 Fév 2009 - 12:12

DavidLeMarrec a écrit:
En même temps, tu as choisi le Schumann anecdotique, celui des miniatures à programme. A mon avis, tu ne dirais pas la même chose des Phantasiestücke ou des sonates...

Je réessayerai. Mais d'abord Chopin siffle.

@sofro: on est d'accord. Je me suis juste permis une petite pique gratuite envers Morloch qui ne s'était pas gêné Mr.Red.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91111
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyMer 4 Mar 2009 - 0:05

Je crois que Genoveva n'a pas du tout évoqué en ces pages... en tout cas je ne connais pas.

Cette sortie pourrait s'avérer intéressante:

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Schumann1

http://www.anaclase.com/dvds/articles/schumann1.htm
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyMer 4 Mar 2009 - 1:52

Xavier a écrit:
Je crois que Genoveva n'a pas du tout évoqué en ces pages... en tout cas je ne connais pas.

Cette sortie pourrait s'avérer intéressante:

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Schumann1

http://www.anaclase.com/dvds/articles/schumann1.htm
Je ne sais pas si tu aimeras, l'orchestration est un peu opaque et l'action ne bouge pas beaucoup.

Sinon, la musique est très belle.

J'ai un peu peur des aigus de Banse (le rôle monte haut dans les ensembles) et du format léger de Mathey, mais c'est peut-être excellent. (En tout cas Harnoncourt décape sérieux là-dedans ! Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
Morloch


Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyMer 4 Mar 2009 - 10:33

DavidLeMarrec a écrit:
En même temps, tu as choisi le Schumann anecdotique, celui des miniatures à programme. A mon avis, tu ne dirais pas la même chose des Phantasiestücke ou des sonates...

Je ne suis pas d'accord sur ces miniatures à programmes : elles sont loin d'être anecdotiques et gardent toujours une part de mystère, même celles qui sont les plus "premier degré". Je ne trouve pas que Schumann soit jamais simplement illustratif, il y a toujours un petit détail qui assombrit le tableau. Bien évidemment, on passe en revue tous les dadas du romantisme allemand mais j'aime ce piano ciselé avec plein de détails, et puis il est possible que je sois particulièrement sensible au miniaturisme - je reste encore sous le charme de la découverte de Kurtag.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyMer 4 Mar 2009 - 11:01

Je ne suis pas d'accord avec moi non plus. Very Happy Je cherchais surtout à réorienter Cello vers autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
Morloch


Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyMer 4 Mar 2009 - 11:09

Oui, je comprends aussi qu'on puisse être insensible à cette musique, j'espère que Cello trouvera son bonheur (@ Cello : tiens au fait la musique de chambre et le piano de Tchaïkovsky ? mais tu dois déjà connaître) et reviendra plus tard vers Schumann, les perceptions évoluent.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5728
Date d'inscription : 03/01/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyMer 4 Mar 2009 - 12:42

Morloch a écrit:
(@ Cello : tiens au fait la musique de chambre et le piano de Tchaïkovsky ? mais tu dois déjà connaître)...

Je connais son Trio avec Piano que je trouve superbe, une de mes oeuvres préférées dans cette forme. Et l'Andante Cantabile de son Premier Quatuor à Cordes en version orchestre à cordes. Pas tant que ça en fait.

Concernant Schumann, la musique de chambre a peut-être plus de chance de me plaire. J'aime bien sa Deuxième Sonate pour Violon en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Okr
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyMer 4 Mar 2009 - 14:06

Cello a écrit:

Concernant Schumann, la musique de chambre a peut-être plus de chance de me plaire. J'aime bien sa Deuxième Sonate pour Violon en tout cas.

Essaie son quintette pour piano, puisqu'il est justement l'initiateur de cette forme dont on a parlé sur un autre fil. Belle réussite, même si elle s'inscrit nettement du côté des oeuvres heureuses plutôt que mélancoliques et douloureuses.
Revenir en haut Aller en bas
sofro
Tonton
sofro


Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyMer 4 Mar 2009 - 20:27

machinade a écrit:
Cello a écrit:

Concernant Schumann, la musique de chambre a peut-être plus de chance de me plaire. J'aime bien sa Deuxième Sonate pour Violon en tout cas.

Essaie son quintette pour piano, puisqu'il est justement l'initiateur de cette forme dont on a parlé sur un autre fil. Belle réussite, même si elle s'inscrit nettement du côté des oeuvres heureuses plutôt que mélancoliques et douloureuses.

C'est un incontournable de la musique de chambre, le quintette op. 44 ! (Avec Serkin et les Budapest)
Revenir en haut Aller en bas
Lysandre
Mélomane averti



Nombre de messages : 438
Date d'inscription : 28/08/2005

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyMer 4 Mar 2009 - 20:32

machinade a écrit:
Essaie son quintette pour piano, belle réussite, même si elle s'inscrit nettement du côté des oeuvres heureuses plutôt que mélancoliques et douloureuses.

Je ne sais pas si c'est pour cette raison mais je trouve que le quatuor avec piano ou même les trios avec pianos sont plus "schumanniens", plus sombres et alambiqués, en tout cas je les préfère au quintette...
Revenir en haut Aller en bas
KID A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyMer 4 Mar 2009 - 21:27

Oui, c'est franchement difficile de ne pas se laisser entraîner par cette ardeur! Il est réellement frais, léger, plus accessible que celui de Brahms, que j'adore également, mais j'écoute plus volontier celui de Schumann car il "coule" naturellement, en l'absence des pesanteurs brahmsiennes qui me gênent.



sofro a écrit:
(Avec Serkin et les Budapest)

Noooooon! Par Gulda et le Hagen Quartet Very Happy !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyMer 4 Mar 2009 - 23:58

KID A a écrit:
Noooooon! Par Gulda et le Hagen Quartet Very Happy !
Non, par les Michelangelo sur instruments d'époque. Very Happy

Extrait ici :
http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2008/06/07/966 .
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
KID A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyJeu 5 Mar 2009 - 19:44

Mouais... J'ai entendu plus brillante pour le premier mouvement par exemple, Gulda avec le Hagen Quartet.

Et puis, ta description du deuxième mouvement ("deuxième mouvement très discontinu (l'antithèse de l'option lyrique et méditative)"... Comment peut-on cautionner une pareille chose Mr.Red ?
Revenir en haut Aller en bas
Kia
vomi
Kia


Nombre de messages : 6939
Age : 38
Date d'inscription : 21/10/2006

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyJeu 16 Juil 2009 - 9:02

J'écoute pas mal des derniers jours le quatuor à clavier op.47 auquel on préfère souvent le quintette, mais j'y trouve pas mal d'éclairs de génies: un piano toujours très subtil, un andante profondément lyrique d'un romantisme profond loin de l'image du schumann trop "classique".
Une écriture assez simple mais qui doit beaucoup à Bach et Beethoven.
Il y'a quelques mesures de rien du tout à la fin de la pièce qui me fascinent étrangement: à la fin du finale, on entend une double fugue intelligement construite qui se termine sur deux sforzandi au piano et violoncelle superposés à des doubles-croches à l'alto qui créent un étrange sentiment d'instabilité aussitôt résolu par une coda délicieuse de doubles croches descendantes au violon...j'aime m'attacher à ces petits détails:

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 74029680Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 80745031



Exclamation A l'écoute, on entend ceci
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyJeu 16 Juil 2009 - 11:07

Kia a écrit:
J'écoute pas mal des derniers jours le quatuor à clavier op.47 auquel on préfère souvent le quintette, mais j'y trouve pas mal d'éclairs de génies: un piano toujours très subtil, un andante profondément lyrique d'un romantisme profond loin de l'image du schumann trop "classique".
Ah, clairement, je trouve ce quatuor plus enthousiasmant que le Quintette en fin de compte : le Quintette est superbe, mais une fois qu'on a mémorisé ses thèmes, finalement, on n'y trouve pas les surprises, ni surtout la poésie du Quatuor.

Je suis rassuré, le sforzando n'est presque pas audible dans ma version de chevet (Quatuor Michelangelo), mais nettement plus que chez les tiens. hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
KID A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyJeu 16 Juil 2009 - 18:12

Justement je l'avais un peu "laissé tomber" ce quatuor avec piano, après une unique tentative d'écoute hehe

Je vais retenté car l'extrait a l'air alléchant...
Revenir en haut Aller en bas
Tutur
Mélomane averti
Tutur


Nombre de messages : 245
Age : 31
Localisation : Somewhere
Date d'inscription : 26/07/2006

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptySam 18 Juil 2009 - 20:08

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 3325487030812s

Très bel enrengistrement personnelement ^^ bon c'est aussi un de mes dada pianistiques, mais je trouve qu'il met beaucoup de sentiments dans les oeuvres qu'il joue, avec un très beau touché
Revenir en haut Aller en bas
KID A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyDim 23 Aoû 2009 - 14:16

Toxic a écrit:
KID A a écrit:
Pour ceux qui connaitraient le Konzertstück op. 92, qu'est-ce que ça vaut ?

De très vielle mémoire, je n'ai pas écouté depuis fort longtemps. Contrairement au concerto, la viscosité (relative) de l'orchestre n'est pas compensée par la fluidité du piano. Beaucoup moins lyrique. Si tu aimes Schumann, c'est tout à fait recommandable mais pas parmi les meilleurs productions.

J'ai trouvé pire que l'introduction et allegro apassionato op. 92: son homonyme de l'op. 134 ! C'est moi, où c'est à ce type d'oeuvres que l'on se réfère lorsqu'on parle du Schumann "fatigué" ?
Revenir en haut Aller en bas
Richard
Mélomaniaque
Richard


Nombre de messages : 1279
Age : 51
Date d'inscription : 23/01/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyMar 1 Sep 2009 - 13:48

Bonjour à tous,

pendant mes vacances, je me suis attelé à la lecture de ce livre de Michel Schneider : "Schumann : la tombée du jour"

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 414Q7835HQL._SL500_AA240_

Bon, je n'ai pas réussi à dépasser la moitié. Le propos est de montrer en quelque sorte à quel point la schizophrénie, la "douleur" de Schumann, que Schneider distingue de la "souffrance" d'autres compositeurs, peut être deviné dans ses oeuvres et dans une certaine signature musicale présente dans ces compositions. Son livre est construit en plusieurs chapitres à l'entête desquels sont cités des vers d'un poème d'Hölderlin (que par ailleurs, avec mes modestes moyens en allemand, je trouve bien mal traduite, tout comme d'autres vers en allemand...c'est assez surprenant)
J'ai trouvé le propos difficile en fait, mêlant de bonnes connaissances de théorie musicale et de l'oeuvre de Schumann.En outre, pour étayer le propos de l'auteur, un disque avec des extraits de tous les exemples qu'il donne aurait été le bienvenue...Pas convaincu par le propos de l'auteur je dois dire, psychanalyste et musicologue et dont les compétences ne sont certainement pas à remettre en cause, mais j'ai trouvé les concepts utilisés et le style un peu trop abscons pour moi...
Certains d'entre vous ont ils lu ce livre ?


Dernière édition par Richard le Jeu 3 Sep 2009 - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyMar 1 Sep 2009 - 22:37

J'en étais resté au livre de Rémy Stricker, Le musicien et la folie. Du coup, je me demande ce que celui dont tu parles apporte de différent et cela me donne envie d'y aller voir de plus près.
Revenir en haut Aller en bas
KID A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptySam 24 Oct 2009 - 22:33

Poursuivant ma découverte de Schumann, je découvre hier les Etudes Symphoniques (par Pollini)... Encore un choc! Je comprends aisément Schumann lorsqu'il écrit que si toutes ses partitions étaient brûlées, il ne souhaiterait voir rester que cette oeuvre. Chaque pièce est magnifiquement ciselée, de la très belle oeuvre comme on dit. Du coup je placerais cet opus sans hésitation dans le "trio de tête" de ses oeuvres pur piano avec la Fantaisie et les Kreisleriana .
Revenir en haut Aller en bas
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptySam 24 Oct 2009 - 22:48

Tu tiens là ses trois plus incontestables chefs-d'oeuvre pour le piano, tout à fait.
Pour les Etudes Symphoniques, il y a cette interprétation assez extraordinaire :

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Beetho10
Revenir en haut Aller en bas
KID A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyDim 7 Fév 2010 - 14:47

Une oeuvre que j'ai découverte il y a peu, et que certains ici désignent comme un des trois vilains petits canards de la production du compositeur: il s'agit du Quatuor en la majeur op. 41 n° 3, pour moi, le plus réussi de cette unique série de quatuor.

On le sait, après son mariage son mariage en 1840 avec Clara Wieck, Schumann se consacre au lied, puis l'année suivante au domaine symphonique (première symphonie, première version de la quatrième). En 1842, suivant les conseils d'un certain Liszt qui le pousse à écrire de la musique de chambre (je me demande d'ailleurs la raison d'un tel conseil venant de ce dernier), il écrit cette série de trois quatuors (dédiés à Mendelssohn, dont il admirait la trilogie de l'op. 44) après une étude des quatuors de Mozart, Haydn et évidemment Beethoven. Cette même année, dans l'effervescence créatrice, naissent le fameux quintette, suivi du quatuor avec piano...

Je vous propose donc d'écouter le deuxième mouvement, Assai agitato, un scherzo sous forme de quatre variations, qui culmine dans la dernière, qui, derrière son écriture franche et carrée, annonce clairement Brahms, quand la coda toute en demies-teintes révèle le souvenir de Schubert.


Bien entendu, si vous avez la possibilité, mais surtout l'envie d'écouter les autres mouvements (premier mouvement au romantisme intimiste, mouvements lent méditatif et final aux allures de danse populaire d'Europe centrale)...

Bonne écoute !


J'allais oublier: je vous conseille clairement la version du quatuor Hagen, disponible sur musicme, et pour ceux qui le veulent, de suivre avec la partition.

Edit: merci Wolfgang.


Dernière édition par KID A le Dim 7 Fév 2010 - 20:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyDim 7 Fév 2010 - 20:03

C'est une ordalie, c'est ça ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe


Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyDim 7 Fév 2010 - 20:08

Attention, il s'agit de l'Op.41 et non pas 42. Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Icon_wink
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 33
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyDim 7 Fév 2010 - 20:12

C'est moi ou il n'y a pas de lien ?
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe


Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyDim 7 Fév 2010 - 20:14

Elvira a écrit:
C'est moi ou il n'y a pas de lien ?

http://www.musicme.com/Hagen-Quartet/albums/Schumann:-String-Quartet-Op.41-Nos.2-&-3-0028944921427.html?play=01
Assistée! Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Icon_razz
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 33
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyDim 7 Fév 2010 - 20:15

Oh, quel gentleman ce Wolfgang. Merci. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
KID A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyDim 7 Fév 2010 - 20:15

DavidLeMarrec a écrit:
C'est une ordalie, c'est ça ? Mr. Green

Je l'attendais, la remarque acerbe tongue
Revenir en haut Aller en bas
KID A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyDim 7 Fév 2010 - 20:18

Elvira a écrit:
Oh, quel gentleman ce Wolfgang. Merci. fleurs

Depuis que tu m'as appris que les balises url ne fonctionnaient pas, je ne savaient pas comment insérer un lien.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyDim 7 Fév 2010 - 21:41

KID A a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est une ordalie, c'est ça ? Mr. Green

Je l'attendais, la remarque acerbe tongue
Acerbe ? confused Je fais référence à ton défi initial, j'ai pas parlé des oeuvres.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
KID A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyDim 7 Fév 2010 - 21:47

DavidLeMarrec a écrit:

Acerbe ? confused Je fais référence à ton défi initial, j'ai pas parlé des oeuvres.

Excuse-moi, j'ai dû raté un épisode: de quel défi parles-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyDim 7 Fév 2010 - 22:06

KID A a écrit:
Une oeuvre que j'ai découverte il y a peu, et que certains ici désignent comme un des trois vilains petits canards
D'où m'a question : est-ce une ordalie ? Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
KID A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyDim 7 Fév 2010 - 22:11

En quelque sorte... Quoique ça ne se légitime pas en fait dans le cas présent Mr.Red .
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin


Nombre de messages : 4576
Age : 36
Date d'inscription : 13/12/2008

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyJeu 11 Fév 2010 - 12:30

En vrac :

Le début de ce 2ème mouvement est assez beethovennien, le passage en imitation surtout. C'est emplie d'une force conquérante énergisante et communicative.

Les variations sont bien meilleurs que le thème original ! La reprise est presque de trop, ce qu'il en fait ensuite est tellement bien... Et le tempo risoluto, comment il déchire ! Mr.Red J'adore ; excellent !

L'importance de l'alto est appréciable (début du passage adagio), au moins on a pas l'éternel duo violon I-violoncelle.

Du coup j'ai tout écouté. Les autres mouvements ne m'emballent guère, c'est parfois besogneux, poussif. cat Non vraiment Schumann j'y arrive pas. Il a composé d'autres choses dans le style du deuxième mouvement ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
KID A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyJeu 11 Fév 2010 - 23:19

Pour la force conquérante, énergisante et communicative, je suis tout à fait d'accord. C'est en partie grâce à ça que j'ai choisi ce mouvement... Quant au fameux tempo risoluto I love you ! Il est vrai qu'il déboite le col du fémur de mémé.

S'il a composé d'autres choses dans ce style... Toutes formations confondues, ou bien tu penses à l'exercice de la variation ?
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe


Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyJeu 11 Fév 2010 - 23:41

KID A a écrit:
Quant au fameux tempo risoluto I love you ! Il est vrai qu'il déboite le col du fémur de mémé.

Tiens, je ne la connaissais pas celle-là! D'habitude, j'utilise "ça arrache la tapisserie de chez tes grands-parents" ou "ça envoie du steack sur Jupiter", qui font aussi dans l'efficacité.
Ca commence bien sagement, on a le sentiment que Schumann prend bien peu de risque. Assez banal. Mais alors le tempo risoluto, c'est vraiment bon. Dans l'ensemble, de l'énergie oui, je trouve aussi un côté assez compact. Ce n'est pas forcément très enthousiaste, très joyeux, mais il y a toujours de l'entrain, une envie d'aller de l'avant qui succède à des passages très reposés, de plénitude.
J'aime bien. Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Icon_biggrin
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14334
Date d'inscription : 14/04/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyVen 12 Fév 2010 - 0:05

J'ai écouté le quatuor n°3 et j'ai préféré le deuxième mouvement. Le premier m'a fait l'effet d'un robinet d'eau tiède où on a effectivement l'impression qu'il ne prend pas beaucoup de risques. C'est de la musique aimable, qu'on imagine bien en musique de fond pour un dîner entre gens de bonne compagnie. Le troisième mouvement baigne dans la même eau, on frise l'ennui aussi la mini-tension vers 4'50 est plus que bienvenue ! Le dernier mouvement est plus animé mais vite répétitif et sans trop de caractère (pour ne pas dire banal). J'ai beaucoup aimé le deuxième mouvement et je viens d'ailleurs de le réécouter deux fois. Le passage qui commence à 3'56 est superbe, c'est le seul moment où on peut vraiment parler de "force conquérante, énergisante et communicative". Chouette découverte Very Happy


Dernière édition par WoO le Ven 12 Fév 2010 - 0:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
KID A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyVen 12 Fév 2010 - 0:24

Je te trouve bien sévère à l'égard du premier mouvement. Evidemment, le côté ultra mendelssohnien saute aux oreilles, mais ce dernier n'aurait pas pu trouver les menues surprises harmoniques semées sur ce parcours (cette cadence arrivée de nulle part à 1'09, le passage de flottement entre 1'54 et 2'11.

Pour ce qui est du final, j'apprécie beaucoup le thème alla hongroise, surtout lorsqu'il est répété dans une nuance plus forte, ainsi que la coda si je me souviens bien, qui me fait penser au deuxième mouvement de la Fantaisie op. 17.

Enfin, content de voir que ce deuxième mouvement vous plait ! Il s'est tout de suite démarqué pour moi comme un des plus réussis de Schumann dans le domaine, et je savais que vous fondriez pour la dernière variation. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14334
Date d'inscription : 14/04/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyVen 12 Fév 2010 - 0:44

KID A a écrit:
Je te trouve bien sévère à l'égard du premier mouvement. Evidemment, le côté ultra mendelssohnien saute aux oreilles

Ce n'est pas ce que j'entendais par "eau tiède" tutut
Revenir en haut Aller en bas
KID A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyVen 12 Fév 2010 - 0:53

Et bien c'est ce que j'entends à l'écoute de l'op. 44 (l'opus étalon de Schumann pour ses quatuors), de l'eau tiède Neutral .
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14334
Date d'inscription : 14/04/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyVen 12 Fév 2010 - 0:55

KID A a écrit:
Et bien c'est ce que j'entends à l'écoute de l'op. 44 (l'opus étalon de Schumann pour ses quatuors), de l'eau tiède Neutral .

Oui, Schumann, on est bien d'accord Laughing

Mendelssohn est bien souvent gracieux mais jamais insignifiant Surprised
et puis il annonce Wagner, ne l'oublions pas
Revenir en haut Aller en bas
KID A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyVen 12 Fév 2010 - 0:58

L'op. 44 de Mendelssohn, ne fais pas semblant de ne pas comprendre Evil or Very Mad .

Et je maintiens ma position pour cet op. 44, comment tu le dis, il y est (trop) souvent grâcieux, et, pour ma part en tout cas, sans intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin


Nombre de messages : 4576
Age : 36
Date d'inscription : 13/12/2008

Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 EmptyVen 12 Fév 2010 - 13:22

KID A a écrit:
S'il a composé d'autres choses dans ce style... Toutes formations confondues, ou bien tu penses à l'exercice de la variation ?

D'autres choses dans le genre du tempo risoluto. fleurs Des trucs qui tatane velu (pour rajouter des expression fleuris à la collection)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Contenu sponsorisé





Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Robert Schumann (1810-1856) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Robert Schumann (1810-1856)
Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Robert Schumann - Lieder
» Félicien David
» Robert SCHUMANN – Cycles pour piano-pédalier… ou orgue
» Christian Sinding (1856-1941)
» Sergei Taneyev (1856-1915)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: