Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
SITRAM – Batterie de cuisine 15 pièces – Inox
63 €
Voir le deal

 

 Puccini- Turandot

Aller en bas 
+42
nugava
Fiordiligi
Zéphire
Yohan Nicolas
Mariefran
Radames
bAlexb
Cornélius
Otello
Figaro
ojoj
AD
Breez
keane
Jorge
jphilippe77
adriaticoboy
Iskender
Polyeucte
Hippolyte
Morloch
Cololi
Hidraot
aurele
Guillaume
WoO
calbo
Tus
Ericc
calixte1978
Bertrand67
Sauron le Dispensateur
Octavian
marc.d
*Nico
andrino
DavidLeMarrec
christophe21
Toxic
Wolferl
Xavier
Pison Futé
46 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
keane
Mélomaniaque



Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyDim 4 Avr 2010 - 10:44

Bonynge n'est effectivement pas le chef du siècle mais son Trouvère reste assez bien dirigé. Il va falloir un jour que j'écoute cette version Muti dont tu parles et que j'ai toujours évitée en raison de sa distribution. Peut être à tort car j'adore en général sa direction sanguine dans Verdi. A ce sujet d'ailleurs, connais tu son premier Rigoletto ? Dessi et La Scola ne sont pas ma tasse de thé mais rien que pour Zancanaro, cela vaut le détour et la direction de Muti est électrisante. Il y a notamment un "Cortigiani, vil razza dannata", pris dans un tempo délirant, qui est vraiment d'anthologie.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95320
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyDim 4 Avr 2010 - 13:42

Je recopie ça et réponds dans le fil Trouvère. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Breez
Mélomane du dimanche
Breez


Nombre de messages : 24
Age : 66
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 02/05/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyVen 7 Mai 2010 - 16:11

Et si on revenait à Turandot ? Mr. Green

Je suis littéralement hypnotisée par la version romaine (de Leinsdorf) à cause de l'extraordinaire direction d'orchestre. Le chef passe du gracieux à l'intime et ensuite au grandiose avec une souplesse immense.... et tudieu, quelle équipe de chanteurs ! Nilsson, glaciale, convient parfaitement à ce personnage, je trouve, et Tebaldi avec Björling... envoûtants, je vous dis, tout simplement envoûtants ! Smile

Quel dommage que Puccini n'ait pas pu terminer à temps ! Turandot, c'est ce que je préfère chez lui, car il y a fait très peu de concessions aux chanteurs, il a juste suivi son inspiration, et c'est tout à la fois génial et très touchant.
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1226
Date d'inscription : 19/04/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyVen 7 Mai 2010 - 16:56

Il est dommage que cette version Leinsdorf n'ait pas pu bénéficier du meilleur son Decca (comme l'Ariadne ou la Walküre dirigés par le même chef), RCA et Decca étaient associés à l'époque mais les accords étaient compliqués et il a fallu voir après la rupture au cas par cas, qui pouvait conserver les bandes, les remastériser ou les distribuer...
La version Erede plus ancienne (1955) profite par moments d'un son bien plein, chez Leinsdorf ça reste sec et Björling y perd beaucoup.

Sinon ceux qui ont la vidéo du MET dirigée par Levine en 1988 (production de Zeffirelli), avez-vous remarqué que Domingo craque son Ut quand il se joint à Marton dans son air d'entrée?! Neutral

J'aime assez l'enregistrement de studio de R. Abbado avec Hepner/Marton/Price.
L'orchestre sonne assez lisse et allemand mais est bien enregistré. Heppner est très beau, Marton n'est pas mieux qu'au MET vocalement (quelques années se sont encore écoulées) mais je ne sais pas pourquoi, je trouve qu'elle négocie mieux ses aigus, ils sont un peu justes mais la chanteuse est intelligente...
Margaret Price est la suprise de ce coffret : on ne l'attendait pas dans ce rôle, le souffle s'est un peu raccourci mais le timbre est resté magique tout en gagnant en aspect dramatique.
Pas la Liu du siècle mais je la trouve rafraichissante!
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyVen 7 Mai 2010 - 17:00

Citation :
Sinon ceux qui ont la vidéo du MET dirigée par Levine en 1988 (production de Zeffirelli), avez-vous remarqué que Domingo craque son Ut quand il se joint à Marton dans son air d'entrée?!

De même à la Scala...

Mais il me semble que le contre-ut n'était pas le point fort de Domingo. Quand il le sort correctement, j'ai quand même l'impression qu'il a du mal à le faire. Smile

C'est vrai que comparé à Corelli, ça surprend. Le premier te mettrait des contre-uts, le deuxième aurait plutôt tendance à les fuir. En même temps, bon... ce n'est pas un drame en soi.

Après, il faut savoir que lorsqu'on se trouve à proximité d'une source vocale à haut volume, on ne s'entend plus forcément chanter...
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1226
Date d'inscription : 19/04/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyVen 7 Mai 2010 - 17:04

Non ce n'est pas un drame... d'ailleurs il a une façon assez habile de laisser monter Marton, pour la rejoindre quand elle redescend ensuite!
Mais je crois que c'était un des premiers cracs que j'entendais/voyais sur un support officiel (enfin provenant d'un MET broadcast, au moins ils n'ont pas triché et cherché à recoller plusieurs soirées).
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 40
Date d'inscription : 03/07/2009

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyVen 7 Mai 2010 - 17:36

Elvira a écrit:
Après, il faut savoir que lorsqu'on se trouve à proximité d'une source vocale à haut volume, on ne s'entend plus forcément chanter...

Tu penses à la vidéo de La Scala où on peut voir Domingo tout rouge tout rouge tellement il est à fond à côté de la "source vocale à haut volume" qui ne pousse même pas? pété de rire

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyVen 7 Mai 2010 - 17:37

Polyeucte a écrit:
Elvira a écrit:
Après, il faut savoir que lorsqu'on se trouve à proximité d'une source vocale à haut volume, on ne s'entend plus forcément chanter...

Tu penses à la vidéo de La Scala où on peut voir Domingo tout rouge tout rouge tellement il est à fond à côté de la "source vocale à haut volume" qui ne pousse même pas? pété de rire

Voilà. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
ojoj
Mélomaniaque
ojoj


Nombre de messages : 654
Age : 36
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 11:11

J'ai reçut Karajan hier. Ricciarelli n'est peut étre pas la plus grande Turandot du disque, mais Domingo et Hendricks sont convenables. Les musiciens viennois sont chauffés à blanc par un Herbie trés inspiré.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 11:15

ojoj a écrit:
J'ai reçut Karajan hier. Ricciarelli n'est peut étre pas la plus grande Turandot du disque, mais Domingo et Hendricks sont convenables. Les musiciens viennois sont chauffés à blanc par un Herbie trés inspiré.

Pour Ricciarelli, elle est loin d'avoir la voix du rôle et d'être le personnage. Où est la terrifiante Turandot? L'un des meilleurs enregistrements de cet opéra est la version de Zubin Mehta avec Joan Sutherland, Luciano Pavarotti, Montserrat Caballé et Nicolai Ghiaurov en particulier.
La version Erede est bien également, en particulier pour les chanteurs : Inge Borkh est une Turandot à glacer le sang, il y a une incarnation, tout le contraire pour moi de Nilsson. Del Monaco que je n'aime pas dans tous les rôles est solaire en Calaf. Tebaldi est une bonne Liù même si je lui préfère d'autres chanteuses.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 40
Date d'inscription : 03/07/2009

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 11:19

aurele a écrit:
L'un des meilleurs enregistrements de cet opéra est la version de Zubin Mehta avec Joan Sutherland, Luciano Pavarotti, Montserrat Caballé et Nicolai Ghiaurov en particulier.

Sutherland n'avait pourtant pas du tout la voix du rôle... Cool

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
ojoj
Mélomaniaque
ojoj


Nombre de messages : 654
Age : 36
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 11:22

En dvd j'ai Levine au Met avec Dimingo/Marton. Celà fait longtemps que je ne l'ai pas visionnée mais elle m'avait plut méme si Leona Mitchell n'est pas une grane Liu.
Pour Ricciarelli en Turandot je suis tout à fait ed ton avis Auréle....c'est presque aussi ridicule que Van Dam en Sarastro avec Karajan, qui choisissait assez mal ses chanteurs apparamment ( un ami me confiait qu 'en fait c'était Glotz qui faisait les casting...).
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro


Nombre de messages : 925
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 11:26

Elvira a écrit:
Citation :
Sinon ceux qui ont la vidéo du MET dirigée par Levine en 1988 (production de Zeffirelli), avez-vous remarqué que Domingo craque son Ut quand il se joint à Marton dans son air d'entrée?!

De même à la Scala...
Mais il me semble que le contre-ut n'était pas le point fort de Domingo. Quand il le sort correctement, j'ai quand même l'impression qu'il a du mal à le faire. Smile

C'est vrai que comparé à Corelli, ça surprend. Le premier te mettrait des contre-uts, le deuxième aurait plutôt tendance à les fuir. En même temps, bon... ce n'est pas un drame en soi.

Après, il faut savoir que lorsqu'on se trouve à proximité d'une source vocale à haut volume, on ne s'entend plus forcément chanter...
De toute façon, à côté de Marton, on ne l'entend à peine. La première fois, je n'ai pas entendu qu'il craquait son contre Ut, je pensais qu'il ne chantait pas du tout. Shocked J'ai dû ré-écouter une deuxième, puis une troisième fois, pour réussir à l'entendre et effectivement m'apercevoir que le pauvre se plantait pale
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro


Nombre de messages : 925
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 11:31

aurele a écrit:
L'un des meilleurs enregistrements de cet opéra est la version de Zubin Mehta avec Joan Sutherland, Luciano Pavarotti, Montserrat Caballé et Nicolai Ghiaurov en particulier.
La version Erede est bien également, en particulier pour les chanteurs : Inge Borkh est une Turandot à glacer le sang, il y a une incarnation, tout le contraire pour moi de Nilsson. Del Monaco que je n'aime pas dans tous les rôles est solaire en Calaf. Tebaldi est une bonne Liù même si je lui préfère d'autres chanteuses.
S'il te plaît Aurele, arrête d'affirmer de telles choses. As-tu écouté toutes les versions existantes ? Tu devrais plutôt écrire "ma version préférée est ..."
La version Mehta est, certes très bonne, mais de là à écrire que c'est la meilleurs tutut tutut tutut

Personnellement je préfère de beaucoup Erede et Leinsdorf ... et Maazel
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 11:34

Polyeucte a écrit:
Sutherland n'avait pourtant pas du tout la voix du rôle... Cool

Dans la théorie, c'est peut être le cas. Il ne faut pas qu'oublier qu'au début de sa carrière, elle ne chantait pas Lucia, Traviata, Amina, etc... Elle a commencé par chanter des airs de Wagner. Elle a chanté également Mozart ou Weber. Elle avait une voix suffisamment dramatique pour pouvoir chanter ce rôle en studio.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 11:35

Figaro a écrit:
aurele a écrit:
L'un des meilleurs enregistrements de cet opéra est la version de Zubin Mehta avec Joan Sutherland, Luciano Pavarotti, Montserrat Caballé et Nicolai Ghiaurov en particulier.
La version Erede est bien également, en particulier pour les chanteurs : Inge Borkh est une Turandot à glacer le sang, il y a une incarnation, tout le contraire pour moi de Nilsson. Del Monaco que je n'aime pas dans tous les rôles est solaire en Calaf. Tebaldi est une bonne Liù même si je lui préfère d'autres chanteuses.
S'il te plaît Aurele, arrête d'affirmer de telles choses. As-tu écouté toutes les versions existantes ? Tu devrais plutôt écrire "ma version préférée est ..."
La version Mehta est, certes très bonne, mais de là à écrire que c'est la meilleurs tutut tutut tutut

Personnellement je préfère de beaucoup Erede et Leinsdorf ... et Maazel

Je n'ai pas écouté évidemment toutes les versions existantes de cet opéra qui n'est pas celui que je préfère de Puccini.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 40
Date d'inscription : 03/07/2009

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 11:42

aurele a écrit:
Dans la théorie, c'est peut être le cas. Il ne faut pas qu'oublier qu'au début de sa carrière, elle ne chantait pas Lucia, Traviata, Amina, etc... Elle a commencé par chanter des airs de Wagner. Elle a chanté également Mozart ou Weber. Elle avait une voix suffisamment dramatique pour pouvoir chanter ce rôle en studio.

Oui, enfin chanté Wagner... elle chantait Elsa ou Eva hein, pas Brünnhilde ou Isolde, faut quand même pas pousser... (et vaut mieux vu sa mort d'Isolde qu'elle a enregistré plus tard...)
Ensuite non, elle n'est pas dramatique. il lui manque des graves et surtout un tranchant dans l'aigu qu'elle n'avait pas.
Quand on cherche la "vérité" sur tel ou tel opéra, il faut aussi la chercher dans Turandot.

En studio, elle peut faire impression, mais elle ne l'a pas chanté sur scène. Elle n'avait donc pas les moyens de le chanter sur scène! Donc par les moyens du rôle!

Après, ce ne sont pas ses moyens que je remets en cause ici, mais la globalité de l'interprétation...
Pour moi, ce studio est un robinet d'eau tiède comme pas possible... Entre elle qui nous chante ça avec mollesse (que certains trouvent distanciation et froideur), Pavarotti qui fait du Pavarotti et Caballé qui est au diapason de Sutherland... Brrrrr...

Tant qu'à faire je préfère Karajan! Domingo y est splendide et l'orchestre est d'une luxuriance jamais entendue.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 11:47

Polyeucte a écrit:
aurele a écrit:
Dans la théorie, c'est peut être le cas. Il ne faut pas qu'oublier qu'au début de sa carrière, elle ne chantait pas Lucia, Traviata, Amina, etc... Elle a commencé par chanter des airs de Wagner. Elle a chanté également Mozart ou Weber. Elle avait une voix suffisamment dramatique pour pouvoir chanter ce rôle en studio.

Oui, enfin chanté Wagner... elle chantait Elsa ou Eva hein, pas Brünnhilde ou Isolde, faut quand même pas pousser... (et vaut mieux vu sa mort d'Isolde qu'elle a enregistré plus tard...)
Ensuite non, elle n'est pas dramatique. il lui manque des graves et surtout un tranchant dans l'aigu qu'elle n'avait pas.
Quand on cherche la "vérité" sur tel ou tel opéra, il faut aussi la chercher dans Turandot.

En studio, elle peut faire impression, mais elle ne l'a pas chanté sur scène. Elle n'avait donc pas les moyens de le chanter sur scène! Donc par les moyens du rôle!

Après, ce ne sont pas ses moyens que je remets en cause ici, mais la globalité de l'interprétation...
Pour moi, ce studio est un robinet d'eau tiède comme pas possible... Entre elle qui nous chante ça avec mollesse (que certains trouvent distanciation et froideur), Pavarotti qui fait du Pavarotti et Caballé qui est au diapason de Sutherland... Brrrrr...

Tant qu'à faire je préfère Karajan! Domingo y est splendide et l'orchestre est d'une luxuriance jamais entendue.

Caballé n'est pas aussi émouvante que Scotto en Liù mais elle est superbe dans ce rôle. Sutherland a l'aplomb requis pour le rôle. Il y a à la fois la froideur du personnage et un côté humain. Pavarotti étale sa voix superbe mais c'est efficace. La direction de Mehta est remarquable.
Dans la version Karajan, Hendricks n'est pas ma tasse de thé en Liù et Ricciarelli est totalement à côté de la plaque pour ce rôle qui n'était strictement pas fait pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge


Nombre de messages : 6307
Age : 34
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 11:51

Polyeucte a écrit:

Après, ce ne sont pas ses moyens que je remets en cause ici, mais la globalité de l'interprétation...
Pour moi, ce studio est un robinet d'eau tiède comme pas possible... Entre elle qui nous chante ça avec mollesse (que certains trouvent distanciation et froideur), Pavarotti qui fait du Pavarotti et Caballé qui est au diapason de Sutherland... Brrrrr...

Tant qu'à faire je préfère Karajan! Domingo y est splendide et l'orchestre est d'une luxuriance jamais entendue.

Totalement d'accord. Cette version Mehta m'apparait surfaite, comme la Carmen d'Abbado, deux disques unanimement loués dans la presse spécialisée et pourtant d'une tiédeur incroyable.

Le Turandot de Karajan, malgré toutes ses faiblesses, il a de la gueule, lui au moins ! Puccini- Turandot - Page 6 Icon_twisted
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 40
Date d'inscription : 03/07/2009

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 12:01

aurele a écrit:
Caballé n'est pas aussi émouvante que Scotto en Liù mais elle est superbe dans ce rôle.

Oh je ne doute pas qu'elle nous propose des sons filés dont elle a le secret... mais bon, Liu n'est pas non plus une potiche qui chante bien... faut lui donner un peu de caractère et de corps à la petite! Tebaldi, Price, Freni, Scotto ou Vishenvskaya par exemple me conviennent cent fois mieux!

Citation :
Sutherland a l'aplomb requis pour le rôle. Il y a à la fois la froideur du personnage et un côté humain.

Je ne trouve pas cette froideur, mais une mollesse générale. Nilsson, Borkh, Cigna... là on a de la froideur... Et pour le côté humain de Turandot, mis à part à la fin, il est quand même très discret...

Citation :
Pavarotti étale sa voix superbe mais c'est efficace.

De la glotte, rien que de la glotte quoi... Un Corelli bien tenu est autrement intéressant, ou un Di Stefano en fin de course...

Citation :
La direction de Mehta est remarquable.

Mouais... bof...

Citation :
Dans la version Karajan, Hendricks n'est pas ma tasse de thé en Liù et Ricciarelli est totalement à côté de la plaque pour ce rôle qui n'était strictement pas fait pour elle.
Je ne suis pas fan non plus de Hendricks en Liu, qui reste trop petite malgré les potentiomètres... Ricciarelli, c'est assez moche. Mais au moins il se passe quelque chose chez elle! Elle y va franchement...
Et puis Karajan... du grand spectacle vraiment je trouve!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 12:08

Polyeucte a écrit:
aurele a écrit:
Sutherland a l'aplomb requis pour le rôle. Il y a à la fois la froideur du personnage et un côté humain.

Je ne trouve pas cette froideur, mais une mollesse générale. Nilsson, Borkh, Cigna... là on a de la froideur... Et pour le côté humain de Turandot, mis à part à la fin, il est quand même très discret...

Je suis désolé mais dans "In questa reggia", le personnage montre ses failles et peu de chanteuses le soulignent assez. Sutherland pour moi est humaine même si moins que Callas qui est déchirante dans cette scène. Malheureusement, Callas a enregistré le rôle trop tard en studio. Les pseudos bandes avec Del Monaco en Calaf sont du toc à ma connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95320
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 12:37

Les mythes ont la vie dure. Smile

Je précise juste, manière de ne pas mener le débat en terrain trop sablonneux que la classification en lyrique / dramatique n'est pas absolue mais dépend du répertoire. Un format dramatique dans l'Italie romantique est quasiment l'équivalent d'un format lyrique chez les germaniques de la même époque.

Ensuite, pour ce qui est de Callas "trop tard"... c'est 57. Je veux bien concéder tout ce que l'on voudra sur l'histoire de Callas-qui-perd-sa-voix, néanmoins :
- je ne crois pas que beaucoup soutiennent qu'elle est finie après 55 ;
- j'aimerais qu'on m'en donne des preuves tangibles : je n'ai repéré aucune faiblesse vocale dans cet enregistrement, à l'exception de la tierce aiguë qui a toujours été laide, même en 49. Je crois qu'elle est celle qui donne la plus grande impression de facilité dans le rôle...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 12:43

Bah oui ! Callas est superbe dans ce studio, franchement ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 40
Date d'inscription : 03/07/2009

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 13:00

Elvira a écrit:
Bah oui ! Callas est superbe dans ce studio, franchement ! Shocked

Oui, c'est saisissant cette intégrale! Surtout quand on pense qu'elle a quasi tout ré-inventé vu qu'elle n'avait plus chanté le rôle depuis bien des années...
La scène des énigmes et le final me donnent tout le temps de grandes émotions avec elle! Superbe direction en plus, une Schwarzi qui sait faire de belles choses... dommage que Ferrandi soit assez moyen par contre...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 13:04

Schwarzkopf chante le rôle de Liù de manière très artificielle pour moi. Je ne suis pas du tout ému par son interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95320
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 13:05

aurele a écrit:
Schwarzkopf chante le rôle de Liù de manière très artificielle pour moi. Je ne suis pas du tout ému par son interprétation.
OK, mais tu ne réponds pas sur le sujet, c'est dommage.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 40
Date d'inscription : 03/07/2009

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 13:09

aurele a écrit:
Schwarzkopf chante le rôle de Liù de manière très artificielle pour moi. Je ne suis pas du tout ému par son interprétation.

C'est l'un des rares enregistrements où elle me touche!



Et sinon, c'est quoi cette histoire de faux pour les extraits du Turandot de 49? Parce que perso, malgré la prise de son tout bonnement épouvantable, j'y crois et j'écoute des fois, histoire de rêver...
En 57, disons que les moyens ne sont plus aussi phénoménaux que jusqu'au début des années 50, mais ça reste tellement génial! Et surtout dans cet enregistrement où elle semble en grande forme!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 13:10

DavidLeMarrec a écrit:
aurele a écrit:
Schwarzkopf chante le rôle de Liù de manière très artificielle pour moi. Je ne suis pas du tout ému par son interprétation.
OK, mais tu ne réponds pas sur le sujet, c'est dommage.

Pourquoi dis tu que je ne suis pas dans le sujet?
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro


Nombre de messages : 925
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 13:18

Polyeucte a écrit:
aurele a écrit:
Dans la théorie, c'est peut être le cas. Il ne faut pas qu'oublier qu'au début de sa carrière, elle ne chantait pas Lucia, Traviata, Amina, etc... Elle a commencé par chanter des airs de Wagner. Elle a chanté également Mozart ou Weber. Elle avait une voix suffisamment dramatique pour pouvoir chanter ce rôle en studio.
Oui, enfin chanté Wagner... elle chantait Elsa ou Eva hein, pas Brünnhilde ou Isolde, faut quand même pas pousser... (et vaut mieux vu sa mort d'Isolde qu'elle a enregistré plus tard...).
Tu oublies, elle a également fait cui-cui dans l'oiseau de Siegfried Mr. Green

Polyeucte a écrit:
Ensuite non, elle n'est pas dramatique. il lui manque des graves et surtout un tranchant dans l'aigu qu'elle n'avait pas.
Bien d'accord, ses aigu sonnent (presque) toujours comme ceux d'un soprano léger colorature

Polyeucte a écrit:
Quand on cherche la "vérité" sur tel ou tel opéra, il faut aussi la chercher dans Turandot.

En studio, elle peut faire impression, mais elle ne l'a pas chanté sur scène. Elle n'avait donc pas les moyens de le chanter sur scène! Donc par les moyens du rôle!

Après, ce ne sont pas ses moyens que je remets en cause ici, mais la globalité de l'interprétation...
Pour moi, ce studio est un robinet d'eau tiède comme pas possible... Entre elle qui nous chante ça avec mollesse (que certains trouvent distanciation et froideur), Pavarotti qui fait du Pavarotti et Caballé qui est au diapason de Sutherland... Brrrrr...

Tant qu'à faire je préfère Karajan! Domingo y est splendide et l'orchestre est d'une luxuriance jamais entendue.
+1 mains
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro


Nombre de messages : 925
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 13:23

De toute façon la version idéale n'existe pas.
Chacun a un idéal différent en fonction de ses goûts de sa sensibilité zen

Personnellement, j'aurai rêvé d'un version dirigée par Solti avec Janowitz en Turandot, Popp en Liu, Bergonzi en Calaf, Ramay ou Moll en Timur, Gedda en Altoum, Panerai, Schreier et Zednick en Ping, Pang et Pong bedo


... ah, j'oubliais avec également Luigi Alva dans le rôle du Prince qui se fait zigouillé au tout début louis16
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95320
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 13:31

aurele a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
aurele a écrit:
Schwarzkopf chante le rôle de Liù de manière très artificielle pour moi. Je ne suis pas du tout ému par son interprétation.
OK, mais tu ne réponds pas sur le sujet, c'est dommage.

Pourquoi dis tu que je ne suis pas dans le sujet?
Je n'ai pas dit dans le sujet Turandot, mais sur la question dont on débattait. Tu trouves vraiment que Callas a terriblement déliné en 57 et qu'elle ne soutient pas le rôle de Turandot ? Je n'ai rien remarqué, moi (justesse, vibrato, effort apparent, craquages...).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95320
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 13:32

Figaro a écrit:
... ah, j'oubliais avec également Luigi Alva dans le rôle du Prince qui se fait zigouillé au tout début
Quel sadique ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Figaro
Mélomaniaque
Figaro


Nombre de messages : 925
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 13:40

DavidLeMarrec a écrit:
Figaro a écrit:
... ah, j'oubliais avec également Luigi Alva dans le rôle du Prince qui se fait zigouillé au tout début
Quel sadique ! Laughing
On peut le remplacer par Nicola Monti, pour faire plaisir à Otello lol!
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7264
Age : 57
Date d'inscription : 20/05/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 14:48

Figaro a écrit:
Bien d'accord, ses aigu sonnent (presque) toujours comme ceux d'un soprano léger colorature
justement non! Laughing l'une des caractéristiques de cette voix immense c'est que son aigu est à 10.000 lieues de celui d'un soprano léger colorature.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 40
Date d'inscription : 03/07/2009

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 15:07

De toute façon, la meilleure Turandot reste Rysanek! Ben oui tout simplement... Mr.Red

Plus sérieusement, je suis toujours hypnotisé par son "In questa reggia" en studio, et je fouille toujours désespérément pour trouver l'hypothétique enregistrement fantôme qui existerait d'une représentation en direct... ça fait sûrement parti des enregistrement fantasmés par certains, mais bon... I love you

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1226
Date d'inscription : 19/04/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 15:18

Entièrement d'accord!!! Rysanek aurait dû chanter à la place de Nilsson chez Leinsdorf, son Questa est le plus beau de tous!

Je n'ai jamais entendu Callas dans le rôle mais les airs de Liu de l'intégrale, en extraits par Schwarzkopf si : jamais je n'ai autant eu l'impression que Schwarzkopf utilisait sa technique dans Strauss pour Puccini, le résultat est vocalement néanmoins assez magnifique mais il faudrait que j'écoute l'intégrale pour savoir ce que ça donne sur l'opéra en entier (pour Callas aussi bien sûr!).

Je n'aime pas la version de Mehta : la prise de son n'est pas aussi fabuleuse (énorme mais tout sauf naturelle), Caballé est en forme mais on dirait une leçon de chant, le timbre de Pavarotti n'est pas assez théâtral pour moi (par rapport à un Corelli) et Sutherland que j'adore... à côté de la plaque!

Ce que n'est pas Ricciarelli, malgré les problèmes évidents, elle est tout de même émouvante, mais moins qu'en Aïda où la fragilité fonctionne mieux.
"Le reste" (Domingo, Hendricks, la distribution en général, Karajan, les WP) n'appelle que des éloges.

J'aime assez l'idée d'une Janowitz en Turandot émise précédemment (! il fallait oser Mr. Green , mais pourquoi pas un résultat à la hauteur de son Impératrice?) mais j'aurais bien vu Jones! Karajan ne l'aimait pas? Pourquoi pas Behrens alors...
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7264
Age : 57
Date d'inscription : 20/05/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 15:58

AD a écrit:
Je n'aime pas la version de Mehta : la prise de son n'est pas aussi fabuleuse (énorme mais tout sauf naturelle), Caballé est en forme mais on dirait une leçon de chant, le timbre de Pavarotti n'est pas assez théâtral pour moi (par rapport à un Corelli) et Sutherland que j'adore... à côté de la plaque!
Ce que n'est pas Ricciarelli, malgré les problèmes évidents, elle est tout de même émouvante, mais moins qu'en Aïda où la fragilité fonctionne mieux.
"Le reste" (Domingo, Hendricks, la distribution en général, Karajan, les WP) n'appelle que des éloges.
J'aime assez l'idée d'une Janowitz en Turandot émise précédemment (! il fallait oser Mr. Green , mais pourquoi pas un résultat à la hauteur de son Impératrice?) mais j'aurais bien vu Jones! Karajan ne l'aimait pas? Pourquoi pas Behrens alors...
1) Turandot est un rôle surtout spectaculaire vocalement et qui s'accommode très bien d'une interprétation glaciale: Nilsson parfaite en la matière est l'une des plus fabuleuses Turandot. Que Sutherland ait privilégié aussi cette option ne peut donc nullement lui être reproché, qu'elle n'ait pas l'exacte voix du rôle, on le sait tous mais elle l'a 10 fois plus que la pauvre Ricciarelli qui n'en peut mais et en outre elle en sort totalement indemne ce qui n'est pas le cas de la belle Katia. Pavarotti n'est pas exactement un Calaf mais le chant reste d'une splendeur rare, Caballé en très grande voix est là dans une de ses plus belles incarnations pucciniennes et Mehta dirige avec une flamme et une luxuriance sonore que seuls Maazel et Karajan ont su égaler. Peut-être pas l'absolue version de référence mais une des meilleures versions de la discographie.
2) La version Karajan tient surtout par Karajan, effectivement fabuleux de sonorités et par Domingo pourtant à l'extrême limite niveau gestion de la tessiture. Mais Ricciarelli est souvent terrifiante d'autodestruction vocale karajanesquement assistée, Hendricks pas du tout à sa place et d'un exotisme total.
3) Enfin Jones a souvent chanté Turandot et de nombreux lives audio et video subsistent de son incarnation.
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1226
Date d'inscription : 19/04/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 16:20

Toujours une question de goût personnel... Ricciarelli est loin d'être ma Turandot absolue, mais Sutherland m'est insupportable! Ses efforts m'empêchent de juger son interprétation alors que je la perçois bien chez la belle Katia!

Quand j'ai tenté l'aventure Turandot, j'ai commencé par la vidéo du MET avec Domingo/Marton et en CD, j'ai suivi les "guides" de la discographie qui m'ont amené vers :
. la version Molinari-Pradelli m'a fait découvrir l'oeuvre bien sûr mais aussi Corelli, Nilsson ailleurs que dans Wagner et Scotto dont le vibrato est bien mal capté par une prise de son très sèche, parfois saturée (l'Aïda fût bien mieux enregistrée)
. puis la version Leinsdorf complémentaire mais toujours aussi sèche...
. la version Mehta mise en avant par sa qualité globale et sa technique m'a tenté mais j'ai été bien déçu!
. et comme j'avais lu de biens mauvaises critiques sur la version Karajan, je m'y suis alors précipité après l'expérience Mehta, et j'y ai trouvé des imperfections certes mais aussi des merveilles (OK chez Mehta il y a des notes exquises de Caballé et Pavarotti dans Nessun Dorma fait très "bis favorita" de récital...)
. plus tard la vieille version Erede avec des voix plus pleines curieusement que dans les versions Nilsson, et le trio Borkh/Del Monaco/Tebaldi intéressant à (re-)découvrir

Pour la qualité sonore et l'ensemble global, aujourd'hui je conseillerais la version Abbado de toute façon pour aborder l'oeuvre.

Comme déjà dit, curieusement je n'ai jamais osé Callas, trop tôt pour moi peut être avant, la mono sans doute et un ténor non excitant sur l'affiche mais je me trompe peut être.
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro


Nombre de messages : 925
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 16:46

AD a écrit:
Comme déjà dit, curieusement je n'ai jamais osé Callas, trop tôt pour moi peut être avant, la mono sans doute et un ténor non excitant sur l'affiche mais je me trompe peut être.
et malheureusement pas seulement sur l'affiche. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 18:32

La version Molinari-Pradelli avec Nilsson, Corelli et Scotto est pour moi tellement idéale que je n'ai jamais eu envie de chercher ailleurs. bedo
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMar 17 Aoû 2010 - 19:14

Cornélius a écrit:
La version Molinari-Pradelli avec Nilsson, Corelli et Scotto est pour moi tellement idéale que je n'ai jamais eu envie de chercher ailleurs. bedo

Je connais des extraits de cette version. Corelli est paraît il bcp mieux en live, idem pour Nilsson. Scotto est incontestablement une des plus belles Liù de la discographie. Nilsson pour moi est certes glaciale comme le veut le rôle mais pas touchante alors que le personnage peut l'être, en particulier dans "In questa reggia". Callas dit comme personne le "Principessa Lou-Ling" notamment.
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro


Nombre de messages : 925
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMer 18 Aoû 2010 - 13:31

aurele a écrit:
Nilsson pour moi est certes glaciale comme le veut le rôle mais pas touchante alors que le personnage peut l'être, en particulier dans "In questa reggia". Callas dit comme personne le "Principessa Lou-Ling" notamment.
Effectivement, je me rappelle avoir lu ça quelque part. study ... ASO ?... Rolling Eyes

Non, mais sérieusement, je connais bien cette version et sincèrement, je ne vois pas en quoi Callas dit "Principessa Lou-Ling" comme personne Question
Pour le reste, oui. C'est vrai qu'elle est bouleversante dans cet air, en particulier quand elle dit "quel grido disperato ..." ou tout ce qui suit le fameux "Principessa Lou-Ling"
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyMer 18 Aoû 2010 - 14:00

Figaro a écrit:
aurele a écrit:
Nilsson pour moi est certes glaciale comme le veut le rôle mais pas touchante alors que le personnage peut l'être, en particulier dans "In questa reggia". Callas dit comme personne le "Principessa Lou-Ling" notamment.
Effectivement, je me rappelle avoir lu ça quelque part. study ... ASO ?... Rolling Eyes

Non, mais sérieusement, je connais bien cette version et sincèrement, je ne vois pas en quoi Callas dit "Principessa Lou-Ling" comme personne Question
Pour le reste, oui. C'est vrai qu'elle est bouleversante dans cet air, en particulier quand elle dit "quel grido disperato ..." ou tout ce qui suit le fameux "Principessa Lou-Ling"

Justement, je n'ai jamais lu le numéro de l'ASO consacré à cet opéra.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyJeu 16 Déc 2010 - 14:21

Je vais sans doute doublonner affreusement avec tout ce qui a déjà été dit ; j'ai picoré, lu  quelques posts au hasard. Bref...

Turandot, c'est sans aucun doute le seul Puccini que je trouve réellement (et sur sa totalité) électrisant, à la fois par la forme (orchestre, choeurs, etc.) et le fond. Avec ces formats surhumains qui se lézardent, se fissurent, se lyricisent, etc.

Et les versions sont tellement nombreuses ! Et diverses ; et si différemment indispensables, pour moi. Pardon pour l'abondance et le décousu des quelques idées jetées à la volée, donc.

Ma "carte du Tendre" commence par l'incunable de Ghione. Pour chacun, en fait, historique à bien des égards et pour l'ensemble en général qui donne cette formidable impression d'unité, de progression, etc. Mention particulière pour Cigna et Olivero, monstres de vocalité et d'humanité mêlées !

Dans le désordre...

Callas évidemment ; dans les quelques pauvres extraits de 49 (le format est cyclopéen, l'autorité naturelle, etc.) et dans le studio miraculeusement préservé des première avanies (même si la nature a été rabaissée d'un cran pour se pencher en direction d'une humanité tendre plus tôt éprouvée). Et Schwarzkopf est peut-être ma Liù par excellence (il y en a bien une ou deux autres, naturellement) ; parce que j'aime ces formats à la fois fermes et très légèrement vibrants dans Puccini, cette nature lyrique argentine (cf. Olivero chez Ghione) mâtinée de légère tension (Schwarzkopf dans Mimi et Butterfly  drunken !).

Je me consume pour la version Erede. Parce que Borkh est, pour moi l'exact format de la Princesse (en peu en-deçà des amazones habituelles, cf. Nilsson [tellement attendue], Marton, Dimitrova, etc. et un peu au-delà des lyriques "grimpés" et de la Callas de 57), avec froideur, cris et chuchotements ; parce que Del Monaco m'apparaît dans l'un de ses meilleurs emplois (et tellement bien capté, qui plus) ; et parce que Tebaldi n'est qu'une coulée de sons fabuleusement pensés, pesés et que, tout anti-naturel qu'il soit, son art est d'un théâtre musical (musicien) d'extrême qualité.

J'ai un penchant pour Stokowski 61 (http://www.amazon.com/Puccini-Turandot-Giacomo/dp/B000CRO19W), pour la direction prométhéenne, d'abord. La démesure de l'oeuvre (dans toutes ses dimensions et sur toute la palette dynamique, d'ailleurs, cf. "Perchè tarda la luna", magique) lui va bien ; comme elle réussit parfaitement à Corelli (que préfère ici à sa prestation de la version Molinari-Pradelli, trop analytique, trop froidement attentiste à mon goût), dans son plus bel hyper-lyrisme (et dans son timbre le plus glorieux) ; parce qu'aussi, Moffo n'est qu'une décharge d'adrénaline pour moi... à tel point que je l'aurais rêvée dans le rôle de la Princesse.

Mehta est bien ; sans plus, à mon goût. Alors que la version Lombard m'intéresse beaucoup plus. Pour l'orchestre, la main, la patte, la griffe ; pour Caballe (j'aime, finalement, les Turandot qui cachent mal leur humanité, ce qui va, pour moi, très au-delà du strict plan vocal ; ce que certains discuteront sans doute) ; pour Carreras, qui se brûle, s'immole mais avec quel sensibilité (c'est un plaisir sadique, je sais ; pardon). Moins pour Freni définitivement mûrie, mûre, trop femme et pas assez frêle, malgré la musicalité.

Maazel ce fut ma première version et ça reste l'une de mes intégrales de tête. Pour le chef, d'abord qui est l'une des baguette les plus subtilement pucciniennes (et Dieu sait qu'il faut un chef à Turandot). J'ai dit, ailleurs, tout le bien que je pense de Marton, glorieuse ici ; à son meilleur en terme de chair du timbre et au-delà même des qualités de projection qu'on lui connait généralement. Sans parler du soin apporté à l'incarnation (beau live, en passant, au MET avec Levine ; infiniment mieux [mais la date l'explique] que la version viennoise avec Märkl qui se rapproche, par ailleurs, de ce que j'avais entendu à Nice, suprême... mais déjà suprêmement sur le déclin !). Carreras renouvelle, pour moi l'éblouissement, de la version Lombard. Et Ricciarelli est dans sa meilleure forme et dans l'un de ses meilleurs emplois (les couleurs, la ligne  drunken !).

Ricciarelli, je l'aime moins à l'aise, plus gênée (mais o combien souveraine par le mot), mais furieusement Princesse dans la version de Karajan. En-dehors de la Liù poids-plume d'Hendricks, cette version additionne, pour moi, bien des points en sa faveur : la sublime direction de Karajan et le Calaf ultra-princier et fabuleusement lyrique (jusque dans ses tensions) de Domingo !

J'aime, en général et ici, particulièrement, Dimitrova (format, couleur, présence, prestance, frémissements, etc.). Il circule tellement de lives d'elles que je ne sais lequel choisir ; peut-être celui aux Thermes de Caracalla. C'est un peu, aussi, le cas de Casolla, dont on dit généralement  assez de mal, mais qui me paraît assez incontournable dans ce rôle, au moins (entendue en live ; je ne m'en suis pas encore totalement remis. Affaire de format, de présence  affraid ...). Elle, a eu droit à un enregistrement "régulièrement" distribué ; à un prix tel qu'il serait dommage de passer à côté ne serait-ce que par curiosité : http://www.amazon.com/Puccini-Turandot-Armando-Ariostini/dp/B00008OP1Y/ref=sr_1_3?ie=UTF8&s=music&qid=1292505301&sr=1-3 (à côté de la version étincelante de Mehta à Pékin ; ce qui me fait penser que j'ai dû passer à côté de la version DECCA !).

J'ai mes à-côtés, ici comme partout. Qui sont forcément iconoclastes et sans doute très marginaux (et par-là même, totalement indispensables, pour moi, par eux-mêmes et pour ce qu'ils portent comme lumière sur oeuvre que j'ai, par ailleurs, la sensation de n'avoir jamais fini d'apprécier).

C'est d'abord la version Keilberth : http://www.amazon.com/Turandot-Heinrich-Holzlin-Cebotari-Stuttgart/dp/B00000I0U3/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=music&qid=1292505443&sr=1-2. Cebotari y est sublime de lumière(s) profuse(s), de couleurs, d'imagination, dans un format géré à la perfection, l'archet à la corde. La différenciation avec la Liù d'Eipperle, lumineuse est majuscule !

C'est, enfin, la version Solti : http://www.amazon.com/Puccini-Turandot/dp/B002LMOBPA/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=music&qid=1292505534&sr=1-2. C'est en allemand, encore, c'est donc forcément exotique ; ça l'est par la présence vampirique de Goltz, diabolique de vocalité dardée ; ça l'est (un peu moins), par la présence de Stich-Randall, autre Liù sublime de tenue, de couleur (ou de non-couleur, c'est selon et c'est cette ambivalence qui fait toute la richesse de son incarnation), etc.

J'ai été long, il me semble ; toujours plus... silent


Dernière édition par bAlexb le Dim 27 Avr 2014 - 9:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyJeu 16 Déc 2010 - 14:41

Otello a écrit:
3) Enfin Jones a souvent chanté Turandot et de nombreux lives audio et video subsistent de son incarnation.

Et je l'oubliais affraid !

Bien sûr, il y a le live du ROH (quelle profondeur dans l'incarnation ; quelle vie dans ses yeux seuls, déjà). Mais j'aime aussi beaucoup le live du MET avec Levine ; lui, notamment, embrasse la scène de énigmes dans un flot orchestral à la fois totalement détaillé, et génialement emporté. Je ne me souviens plus de la date ; quelque part vers 97 je dirais. Pas forcément les meilleures années de Jones mais il y a quelque chose, notamment, dans le vibrato, qui assied un personnage à la fois statique, mouvant et émouvant.
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames


Nombre de messages : 850
Age : 55
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyJeu 16 Déc 2010 - 14:48

bAlexb (Jeu 16 Déc 2010 - 14:21) a écrit:

Ma "carte du Tendre" commence par l'incunable de Ghione. Pour chacun, en fait, historique à bien des égards et pour l'ensemble en général qui donne cette formidable impression d'unité, de progression, etc. Mention particulière pour Cigna et Olivero, monstres de vocalité et d'humanité mêlées !

Dans le désordre...

Callas évidemment ; dans les quelques pauvres extraits de 49 (le format est cyclopéen, l'autorité naturelle, etc.) et dans le studio miraculeusement préservé des première avanies (même si la nature a été rabaissée d'un cran pour se pencher en direction d'une humanité tendre plus tôt éprouvée). Et Schwarzkopf est peut-être ma Liù par excellence (il y en a bien une ou deux autres, naturellement) ; parce que j'aime ces formats à la fois fermes et très légèrement vibrants dans Puccini, cette nature lyrique argentine (cf. Olivero chez Ghione) mâtinée de légère tension (Schwarzkopf dans Mimi et Butterfly drunken !).

Je me consume pour la version Erede. Parce que Borkh est, pour moi l'exact format de la Princesse (en peu en-deçà des amazones habituelles, cf. Nilsson [tellement attendue], Marton, Dimitrova, etc. et un peu au-delà des lyriques "grimpés" et de la Callas de 57), avec froideur, cris et chuchotements ; parce que Del Monaco m'apparaît dans l'un de ses meilleurs emplois (et tellement bien capté, qui plus) ; et parce que Tebaldi n'est qu'une coulée de sons fabuleusement pensés, pesés et que, tout anti-naturel qu'il soit, son art est d'un théâtre musical (musicien) d'extrême qualité.

J'ai un penchant pour Stokowski 61 (http://www.amazon.com/Puccini-Turandot-Giacomo/dp/B000CRO19W), pour la direction prométhéenne, d'abord. La démesure de l'oeuvre (dans toutes ses dimensions et sur toute la palette dynamique, d'ailleurs, cf. "Perchè tarda la luna", magique) lui va bien ; comme elle réussit parfaitement à Corelli (que préfère ici à sa prestation de la version Molinari-Pradelli, trop analytique, trop froidement attentiste à mon goût), dans son plus bel hyper-lyrisme (et dans son timbre le plus glorieux) ; parce qu'aussi, Moffo n'est qu'une décharge d'adrénaline pour moi... à tel point que je l'aurais rêvée dans le rôle de la Princesse.


:

Superbe version de Ghione avec un magnifique Merli.

Les extraits de 1949 avec Callas et Del Monaco ne sont en fait qu'un montage de la version EMI (pour Callas) avec la version Decca (pour Del Monaco). Des bruits de fond ont été ajoutés, des craquements "maison", un contre ut emprunté à un autre ténor et collé à la fin de "No, no principessa altera, ti voglio ardente d'amor", contre ut que Del Monaco ne chantait pas.
C'est hélas un fake! http://www.divinarecords.com/ba_turan.htm

Pour le reste la version Decca avec Borkh, Tebaldi et Del Monaco est magnifique.
Idem pour la version de Stokowski et celle de Gavazzeni avec Corelli et Nilsson
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyJeu 16 Déc 2010 - 14:53

Radames a écrit:
Les extraits de 1949 avec Callas et Del Monaco ne sont en fait qu'un montage de la version EMI (pour Callas) avec la version Decca (pour Del Monaco). Des bruits de fond ont été ajoutés, des craquements "maison", un contre ut emprunté à un autre ténor et collé à la fin de "No, no principessa altera, ti voglio ardente d'amor", contre ut que Del Monaco ne chantait pas.
C'est hélas un fake! http://www.divinarecords.com/ba_turan.htm

Mon monde s'effondre affraid ; et je ne t'en remercie pas !

Je ne sais plus où j'avais lu que des doutes existaient (comme pour beaucoup d'enregistrements "providentiels" de Callas, cf. Butterfly dans les années 30) mais que la source, au moins (qui racontait que Callas avait entendu ces bandes à l'arrière d'un taxi ou je ne sais quoi de sensiblement équivalent scratch ?), plaidait en leur faveur !

Mais c'est amusant parce que je les ai réécoutés il y a peu et je n'ai pas eu l'impression de reconnaître (dans le marasme sonore, je sais) ni Schwarzkopf ni Tebaldi dans les Enigmes Confused !
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames


Nombre de messages : 850
Age : 55
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyJeu 16 Déc 2010 - 14:56

bAlexb (Jeu 16 Déc 2010 - 14:53) a écrit:
Radames a écrit:
Les extraits de 1949 avec Callas et Del Monaco ne sont en fait qu'un montage de la version EMI (pour Callas) avec la version Decca (pour Del Monaco). Des bruits de fond ont été ajoutés, des craquements "maison", un contre ut emprunté à un autre ténor et collé à la fin de "No, no principessa altera, ti voglio ardente d'amor", contre ut que Del Monaco ne chantait pas.
C'est hélas un fake! http://www.divinarecords.com/ba_turan.htm

Mon monde s'effondre affraid ; et je ne t'en remercie pas !

Je ne sais plus où j'avais lu que des doutes existaient (comme pour beaucoup d'enregistrements "providentiels" de Callas, cf. Butterfly dans les années 30) mais que la source, au moins (qui racontait que Callas avait entendu ces bandes à l'arrière d'un taxi ou je ne sais quoi de sensiblement équivalent scratch ?), plaidait en leur faveur !

Mais c'est amusant parce que je les ai réécoutés il y a peu et je n'ai pas eu l'impression de reconnaître (dans le marasme sonore, je sais) ni Schwarzkopf ni Tebaldi dans les Enigmes Confused !

Quand un ami Romain m'a filé l'info, j'en ai eu la nausée.... Shit
Et pourtant.... Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 40
Date d'inscription : 03/07/2009

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyJeu 16 Déc 2010 - 15:34

Ben moi, j'y crois pas au montage...
Voilà... Je ferme mes yeux, et j'écoute, essayant d'imaginer ce que ça donnait dans la salle... Very Happy


Sinon, dans le genre magnifique version, il y a aussi Nilsson/Di Stefano/Price/Molinari-Pradelli 1961...
Boulversifiant d'un bout à l'autre... Nilsson magnifique (captation que je préfère dans le rôle), Di Stefano qui brûle tout ce qu'il a, mais c'est tellement beau. Et Price, dans un autre monde, splendide et rayonnante...

Ou encore Nilsson/Corelli/Freni/Metha 1966... Duel de tenu de notes pour Nilsson et Corelli, mais une Freni bouleversante de tendresse et de beauté!
Puccini- Turandot - Page 6 1_31038cbc694d8454f8bfaf8427449e22

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 EmptyJeu 16 Déc 2010 - 15:47

Polyeucte (Jeu 16 Déc - 15:34) a écrit:
Ben moi, j'y crois pas au montage...
Voilà... Je ferme mes yeux, et j'écoute, essayant d'imaginer ce que ça donnait dans la salle... Very Happy


Sinon, dans le genre magnifique version, il y a aussi Nilsson/Di Stefano/Price/Molinari-Pradelli 1961...
Boulversifiant d'un bout à l'autre... Nilsson magnifique (captation que je préfère dans le rôle), Di Stefano qui brûle tout ce qu'il a, mais c'est tellement beau. Et Price, dans un autre monde, splendide et rayonnante...

Ou encore Nilsson/Corelli/Freni/Metha 1966... Duel de tenu de notes pour Nilsson et Corelli, mais une Freni bouleversante de tendresse et de beauté!
Puccini- Turandot - Page 6 1_31038cbc694d8454f8bfaf8427449e22

Du coup, moi je préfère carrément cette version-ci : http://live-rare-opera.com/fcart/product.php?productid=282&first=31&sortby=alpha&category=Puccini

Caballe, à son initium, y est magnifique de son, de ligne, d'estompe, etc.

Beau, en effet, le live viennois ; pour lui, sans doute et pour Price. Mais Nilsson ; Nilsson, je ne sais pas, cela me paraît trop facile, convenu, attendu. Voix-vocale, j'ai envie de dire ; mais pas personnage réel, prégnant comme pouvaient l'être, dans des gabarits similaires, une Dimitrova, une Marton.

Du coup, en-dehors de l'enregistrement Stokowski que j'ai cité plus haut, j'irais musarder du côté de Gavazzeni 64 à la Scala : http://www.amazon.com/Puccini-Turandot-Giacomo/dp/B00067HP1Y

Parce que Corelli n'est jamais aussi bon qu'en direct, poussé au-delà de lui-même par l'inconfort (relatif ; mais il paraît qu'il était traqueur) de la scène. Que Nilsson tombe (subrepticement mais avec une fébrilité bien attachante) le masque et que Vichnievskaia n'est pas totalement vaine sur cette marge de son répertoire. Cela relève peut-être plus de l'annotation que de la dissertation mais elle a des fulgurances séduisantes : http://www.amazon.com/Puccini-Turandot-Giacomo/dp/B00067HP1Y
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Puccini- Turandot - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Puccini- Turandot - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Puccini- Turandot
Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Puccini-Turandot
» Conseils pour des concerts
» Puccini - Tosca
» Turandot Covent Garden, 09/2013
» Puccini-La Bohème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: