Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Console Nintendo Switch Lite édition Hyrule : où la précommander ?
Voir le deal

 

 Strauss-Die Frau ohne schatten

Aller en bas 
+34
hommepiano
Anthony
Montfort
fgero
Figaro
A
Biely
nugava
Otello
atomlegend
Stolzing
Octavian
Golisande
Ericc
Pelléas
Cololi
Francesco
bAlexb
Yohan Nicolas
Walther
eleanore-clo
Swarm
WoO
Bertram
Polyeucte
AD
Wolferl
Guillaume
vieille cire
Xavier
DavidLeMarrec
Hippolyte
arnaud bellemontagne
aurele
38 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91107
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyLun 9 Sep 2013 - 23:20

Je viens d'écouter le 1er acte, pour moi c'est quand même rare d'avoir une distribution aussi infaillible, on peut pinailler, mais je trouve que c'est pas loin du sans-faute.
Je ne connaissais pas Goerke, c'est vraiment pas mal.
Kerl, pas gracieux? Plus que la moyenne de ce qui se fait dans le rôle je trouve! Plus que Gould par exemple pour comparer à une autre version récente et de qualité. (Thielemann)
Schwanewilms, c'est pourtant la voix que je préfère de la distribution, mais elle paraît quand même encore un peu en difficulté. (faut dire que le rôle demande tellement de précision, d'agilité, de puissance, de tout...)
Je ne doute pas que dans certains passages lents du III elle sera encore formidable.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyMar 10 Sep 2013 - 8:24

Xavier a écrit:
Je viens d'écouter le 1er acte, pour moi c'est quand même rare d'avoir une distribution aussi infaillible, on peut pinailler, mais je trouve que c'est pas loin du sans-faute.
Je ne connaissais pas Goerke, c'est vraiment pas mal.
C'est même très très bien en général (pas encore écoutée ici). Pour une voix de ce calibre, c'est remarquablement timbré. Un fait significatif, elle chante toujours beaucoup d'opéra italien... et dans ce répertoire, les voix débraillées ou usées, le public ne les tolère pas. (Or, elle a excellente presse en la matière.)

Citation :
Kerl, pas gracieux? Plus que la moyenne de ce qui se fait dans le rôle je trouve!
Plus que la moyenne dans l'absolu, peut-être, mais par rapport à ceux qui ont été captés...

Tu trouves ça plus gracieux que qui ? Vogt, Heppner, Domingo, Seiffert ? (Personnellement je trouve Gould plus équilibré, plus vaillant, moins terne... et oui, il m'a laissé l'impression d'être plus gracieux, relativement en tout cas.)


Citation :
Schwanewilms, c'est pourtant la voix que je préfère de la distribution, mais elle paraît quand même encore un peu en difficulté. (faut dire que le rôle demande tellement de précision, d'agilité, de puissance, de tout...)
Prudente, comme toujours, mais peut-être pas en difficulté quand même, si ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91107
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyMar 10 Sep 2013 - 17:29

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Je viens d'écouter le 1er acte, pour moi c'est quand même rare d'avoir une distribution aussi infaillible, on peut pinailler, mais je trouve que c'est pas loin du sans-faute.
Je ne connaissais pas Goerke, c'est vraiment pas mal.
C'est même très très bien en général (pas encore écoutée ici). Pour une voix de ce calibre, c'est remarquablement timbré. Un fait significatif, elle chante toujours beaucoup d'opéra italien... et dans ce répertoire, les voix débraillées ou usées, le public ne les tolère pas. (Or, elle a excellente presse en la matière.)
Oui, c'est habité et proprement chanté. Smile 

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
Kerl, pas gracieux? Plus que la moyenne de ce qui se fait dans le rôle je trouve!
Plus que la moyenne dans l'absolu, peut-être, mais par rapport à ceux qui ont été captés...

Tu trouves ça plus gracieux que qui ?  Vogt, Heppner, Domingo, Seiffert ?  (Personnellement je trouve Gould plus équilibré, plus vaillant, moins terne... et oui, il m'a laissé l'impression d'être plus gracieux, relativement en tout cas.)
Gracieux, ce n'est vraiment pas l'adjectif pour Gould pour moi, j'apprécie beaucoup plus Kerl.
Heppner, Seiffert, Domingo, oui, ce sont les meilleurs. Smile  (Domingo c'est en studio aussi)
Vogt, j'imagine ça trop sage, ça se trouve? (il me semble avoir entendu des extraits sur Youtube seulement)

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
Schwanewilms, c'est pourtant la voix que je préfère de la distribution, mais elle paraît quand même encore un peu en difficulté. (faut dire que le rôle demande tellement de précision, d'agilité, de puissance, de tout...)
Prudente, comme toujours, mais peut-être pas en difficulté quand même, si ?  
C'est peut-être juste une impression; c'est quand même très bien. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyMar 10 Sep 2013 - 21:21

Xavier a écrit:
Gracieux, ce n'est vraiment pas l'adjectif pour Gould pour moi, j'apprécie beaucoup plus Kerl.
Appréciation relative, bien sûr. Cela dit, d'une manière générale, Gould me convient mieux que Kerl (et même pas pour des raisons de puissance, je ne l'ai jamais entendu en vrai).

Citation :
Heppner, Seiffert, Domingo, oui, ce sont les meilleurs. Smile  (Domingo c'est en studio aussi)
Domingo, c'est vraiment bizarre. Ce n'est pas gênant parce que l'Empereur est vraiment très extérieur à l'histoire, aussi bien dans la logique dramatique de l'œuvre que dans sa structuration musicale ; mais je trouve ça quand même très, trop italien.

Ceux que tu cites ne sont pas forcément mes champions... Ici, j'aime beaucoup Horst Hoffmann, Gould, pour une fois King...


Citation :
Vogt, j'imagine ça trop sage, ça se trouve? (il me semble avoir entendu des extraits sur Youtube seulement)
Même source que toi. Je suppose que ce doit se trouver assez facilement, mais je n'ai pas eu envie de chercher. C'est un peu uniforme en effet, mais surtout la voix blanchit beaucoup et vibre un peu désagréablement : on ne gagne donc pas du tout en timbre ce qu'on perd en déclamation ou en électricité.


Citation :
C'est peut-être juste une impression; c'est quand même très bien. Smile 
Oui, mais moi c'est encore moins qu'une impression, c'est une supposition. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 7453
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyMer 11 Sep 2013 - 2:32

Je viens de voir les deux premiers actes de ceci :

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 51x7xe10

et ma foi je suis plutôt content. rabbit 

D'abord, cette espèce de semi-mise en scène alla Dogville de L. von Trier, ultra sophistiquée, pleine d'emboîtements et d'aller-retours entre deux ou plusieurs niveaux de réalité : d'abord un peu frustrante, puis peu à peu j'y suis entré jusqu'à être enthousiasmé et même carrément ému à la fin du I...
Le II est peut-être un peu moins réussi, du moins je n'ai pas retrouvé le suspense dramatique qui m'avait scotché à l'écoute des versions Solti et Keilberth (surtout à la fin de l'acte) : je me demande pourquoi, d'autant qu'il me semble qu'il n'y a pas de coupures...

Ensuite, je crois qu'en deux heures je suis devenu fan de Martha Mödl Evelyn Herlitzius (dont ce que j'avais entendu chez Wagner ne m'avait pas emballé, surtout à cause du vibrato; mais là... silent Like a Star @ heaven ).
J'ai aussi beaucoup aimé W. Koch et M. Schuster; nettement moins Eva Dahlbeck Anne Schwanewilms, dont l'émission m'a paru un peu pénible, gutturale et sans rayonnement, ainsi que Christian Estrosi Stephen Gould (ok là j'abuse un peu) qui  fait plus qu'honnêtement son boulot sans qu'il se passe grand-chose à mon sens.

Même si je reconnais que cet opéra est une caverne d'Ali Baba fabuleuse et bourrée de trucs magnifiques, rien à faire : globalement cette musique me soûle (littéralement)... Mais sans vraiment pouvoir me prononcer sur la direction de Thielemann, je ne suis pas absolument sûr qu'elle n'y ait pas un peu aidé.

Quoi qu'il en soit, c'est avec grand plaisir que je visionnerai l'acte III demain soir. Smile
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyMer 11 Sep 2013 - 3:03

Je ne comprends pas ta référence à Eva Dahlbeck. scratch . À ma connaissance c'était une excellente actrice, mais pas une cantatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 7453
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyMer 11 Sep 2013 - 10:33

Je crois que tu n'as pas bien lu la suite de mon post, sinon ça ne te semblerait pas si bizarre pour cette raison-là. Mr.Red 

Cela dit :

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Eva_da10 Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Lesson11

Non ? Peut-être avec une petite dose de Marie-George Buffet en plus chez Schwanewilms, mais tout de même ça m'a frappé.

Quant à la ressemblance de Herlitzius avec Mödl, elle est également plus physique — et dans la puissance de jeu — que proprement vocale (et sans doute contestable, mais pour ma part j'y ai pensé tout le temps).
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91107
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyMer 11 Sep 2013 - 13:26

Oui, cette version est complète, c'est une des rares à l'être.

Je n'ai vu qu'un extrait de cette mise en scène, si on peut appeler ça une mise en scène... j'ai l'impression que c'est quasiment une version de concert à l'arrivée, non?

En tout cas je l'avais écoutée à la radio et globalement c'est une belle version.
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 7453
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyMer 11 Sep 2013 - 21:59

Non, ce n'est pas du tout une version de concert : c'est l'impression qu'on a au début, mais en fait tout est très pensé et élaboré, avec comme j'ai dit des aller-retours constants entre la réalité interne de l'œuvre et celle du théâtre qui l'englobe... Il y a notamment beaucoup de figurants, ce qui en l'occurrence ne me gêne pas du tout (au contraire, comme cette "soubrette" au regard extrêmement expressif à la fin du I... Sad)...

Le tout m'a laissé une impression très très favorable (il est vrai aussi que la distribution est de grande classe), et j'ai vraiment hâte de voir l'acte III... Car, malgré tout, j'aime bien l'œuvre aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91107
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyMer 11 Sep 2013 - 22:01

OK, j'avais fait une croix un peu rapidement sur ce DVD, du coup je vais peut-être revoir ma position...
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 7453
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyMer 11 Sep 2013 - 22:04

Même si je ne peux présumer de rien, il me semble que tu ne devrais pas être déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 7453
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyJeu 12 Sep 2013 - 2:28

Je viens de voir l'acte III, et je ne suis pas déçu.

La mise en abîme de la toute fin, où un faux public formé de tous les figurants assis de dos à l'avant de la scène applaudit au ralenti les quatre chanteurs principaux qui les saluent et s'avancent parmi eux, l'un d'eux faisant un baise-main à Schwanewilms/Kaiserin, le petit couple-star de domestiques-figurants s'embrassant également au ralenti (scellant ainsi une petite intrigue de coulisse discrète mais visible, parallèle à la grande)... : tout ça crée une sensation de faux réveil, de rêves emboîtés, qui est vraiment forte et prenante.
Je ne sais pas si une deuxième vision l'épuiserait ou au contraire en augmenterait encore la puissance, mais j'ai l'impression de n'avoir pas vu depuis longtemps une mise en scène aussi consistante ; j'aurais bien envie de la revoir si ça ne supposait pas de se refarcir du même coup toute la musique (qui m'agace plus particulièrement dans cet acte, pas en permanence, mais souvent : tout ça m'a plutôt donné envie de réécouter la 8e de Mahler et les Gurrelieder)...

Côté chanteurs, je suis toujours aussi emballé par Koch, Schuster et surtout Herlitzius (qui me fait tellement penser à Mödl que j'ai même cru déceler une parenté dans la voix - mais uniquement lorsqu'elle chante en coulisse); en revanche, même si tous sont excellents, j'ai décidément du mal avec le couple impérial. Je me demande si le visuel n'y est pas pour beaucoup : Gould a vraiment un physique impossible, quant à Schwanewilms il y a dans sa façon de chanter quelque chose qui me met mal à l'aise et me fait presque un peu peur — peut-être sa placidité totale, l'impression que la voix sort d'elle sans qu'elle ait besoin de la produire... Neutral A contrario, lorsqu'elle déclame ("Ach! Weh mir!" etc.), elle redevient tout-à-fait humaine — d'autant qu'elle est plutôt bonne actrice, alors qu'en "état de chant" son corps n'exprime rien...
D'un autre côté, l'inhumanité (et l'absence d'empathie afférente) coïncide parfaitement avec le personnage (même chose pour Gould, quoique d'une façon plus prosaïque et moins troublante) : donc... Mais d'un point de vue purement vocal, j'ai presque regretté que le rôle de l'Impératrice n'ait pas été confié à la dénommée Christina Landshamer, qui chante merveilleusement le tout petit rôle du Gardien du Temple.

Voilà.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91107
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 15 Sep 2013 - 1:13

Un DVD Gergiev du Mariinsky est à venir, mise en scène Jonathan Kent; ça sortira également en blu-ray.
Ce sera donc la 4è version DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyMar 15 Oct 2013 - 10:53

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 1507-1

Sortie prévue le 5/11 en DVD et Blue-Ray...
http://www.mariinskylabel.com/page/strauss-die-frau-ohne-schatten-dvd
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro


Nombre de messages : 928
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptySam 2 Nov 2013 - 13:52

Je viens (enfin !) de découvrir la Femme sans ombre

J'ai très longtemps été hermétique à Richard Strauss. Depuis 2-3 ans, j'ai réussi à "rentrer" dans Salomé, puis dans le chevalier à la rose et Ariane. Depuis, quelques semaines, je deviens complètement accro à Strauss, du coup j'ai décidé de franchir le pas avec des opéras un peu plus "durs".

Depuis une semaine, j'écoute en boucle Femme sans ombre dirigée par Solti. J'ai même risqué une oreille dans Elektra sur Youtube ... et ça donne envie Rolling Eyes 

Pour en revenir à la version de Solti, j'ai adoré, en particulier les prestations de Varady et Domingo. Par contre, j'ai été assez déçu par Van Dam. J'avais pourtant lu des crititques assez bonnes sur son compte. Mais ce qui m'a surpris, c'est son timbre que j'ai trouvé particulièrement gris dans ce rôle. Il était pourtant en pleine possession de ses moyens à cette époque. Jusqu'au début des années 2000, la voix restait brillante, mais là ça m'a semblé très terne.

Je pense que je vais compléter ma CDthèque avec d'autres versions. Je suis très tenté par Böhm, notamment pour Rysanek qui semble être indispensable en Impératrice. Mais, d'un autre côté je pense acheter l'un des coffrets Strauss de Warner ou de Brillant. Dans l'un il y a la version Keilberth avec DFD (dont je suis fan) et Borkh que j'aime beaucoup, et dans l'autre celle de Sawallisch avec surtout Studer I love you
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91107
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptySam 2 Nov 2013 - 13:56

Figaro a écrit:
Pour en revenir à la version de Solti, j'ai adoré, en particulier les prestations de Varady et Domingo. Par contre, j'ai été assez déçu par Van Dam. J'avais pourtant lu des crititques assez bonnes sur son compte. Mais ce qui m'a surpris, c'est son timbre que j'ai trouvé particulièrement gris dans ce rôle. Il était pourtant en pleine possession de ses moyens à cette époque. Jusqu'au début des années 2000, la voix restait brillante, mais là ça m'a semblé très terne.
Oui, c'est le relatif point faible de cet enregistrement, mais il ne gâche rien tout de même. (les autres sont à un tel niveau!)

Sawallisch est très bien aussi, c'est une des rares versions intégrales, Keilberth et Böhm 77 sont très coupés, Böhm 55 un peu moins.
Pour moi Böhm 55 est un des rares enregistrements de Rysanek où j'arrive à l'écouter, presque avec plaisir même par moments. (en plus c'est vraiment une version superbe)
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro


Nombre de messages : 928
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptySam 2 Nov 2013 - 14:04

Rysanek n'est pas un problème pour moi, je l'adore Wink 
Revenir en haut Aller en bas
fgero
Mélomaniaque
fgero


Nombre de messages : 907
Age : 55
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 22 Déc 2013 - 17:30

Après avoir été ô combien attrapé par le virus Elektra, puis (dans une moindre mesure) par Salomé, je vais essayer d'insister sur Frosch, car ça semble passer moins bien.
J'avais déjà le CD Solti (dématérialisé), et pas de livret.
Je pense qu'il me faut un DVD pour réellement entrer dedans.
Donc arrivages prévus ce noël avec le DVD Solti + le CD de Sawallisch  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 33097
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 22 Déc 2013 - 17:51

fgero a écrit:
Après avoir été ô combien attrapé par le virus Elektra, puis (dans une moindre mesure) par Salomé, je vais essayer d'insister sur Frosch, car ça semble passer moins bien.
J'avais déjà le CD Solti (dématérialisé), et pas de livret.
Je pense qu'il me faut un DVD pour réellement entrer dedans.
Donc arrivages prévus ce noël avec le DVD Solti + le CD de Sawallisch  Very Happy

C'est sensiblement moins bien Frosch !

Je préfère largement les 4 opéras qui précèdent (donc je te conseille d'écouter Rosenkavalier et Ariane ... évidemment il ne faut pas essayer d'y attendre Elektra ou Salome - mais c'est tout aussi bon).

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 22 Déc 2013 - 17:59

fgero a écrit:
J'avais déjà le CD Solti (dématérialisé), et pas de livret.
http://www.kareol.es

Comme le dit Cololi, ça n'a pas l'évidence des deux autres. Moi, dans le genre épique mythologisant, je trouve effectivement Daphne (la musique l'est, à défaut de l'intrigue) et Danae (sans compter les parties sérieuses d'Ariadne) plus exaltantes que Frosch et Helena. Mais Frosch est quand même un grand jalon à entendre, il y a des moments incroyables : le début, le premier air de l'Empereur, la descente chez les humains, le grand ensemble au début du III... et puis les tuilages permanents...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
fgero
Mélomaniaque
fgero


Nombre de messages : 907
Age : 55
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 22 Déc 2013 - 18:31

Alors pour le chevalier à la Rose, bien sûr, je connais et j'apprécie déjà (mais j'écoute rarement, finalement). Version ultra classique de Karajan/Schwarzkopf.
Ariadne j'avais essayé sans vouloir insister, bien sûr à retenter.
Daphné et Die Liebe der Danaé, je ne les avais pas dans mon viseur. Sur le forum il y a une section "Strauss - opéras moins connus" qu'il va me falloir parcourir, visiblement.
Mais faut y aller doucement : jusque il y a quelques mois, je n'écoutais quasiment jamais d'opéra hormis (beaucoup) Pelléas et (un peu) le Chateau de Barbe-bleue, je vais faire une overdose  drink
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 33097
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 22 Déc 2013 - 18:38

Tu es fichu ... tu es converti  Twisted Evil 

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91107
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 22 Déc 2013 - 20:30

fgero a écrit:
Après avoir été ô combien attrapé par le virus Elektra, puis (dans une moindre mesure) par Salomé, je vais essayer d'insister sur Frosch, car ça semble passer moins bien.
J'avais déjà le CD Solti (dématérialisé), et pas de livret.
Je pense qu'il me faut un DVD pour réellement entrer dedans.
Donc arrivages prévus ce noël avec le DVD Solti + le CD de Sawallisch  Very Happy

C'est bien, comme ça tu auras, plus ou moins, les 3 meilleures versions. (je rajouterais Böhm 55 pour ma part, et puis le récent live de Petrenko)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91107
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptySam 28 Déc 2013 - 5:36

Un article sur le DVD/Blu-Ray Gergiev paru tout récemment: http://www.resmusica.com/2013/12/27/la-somptueuse-frau-du-mariinsky-en-dvd/

On vient juste de me l'offrir, je vous en dirai quelques mots surement assez vite.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91107
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyJeu 2 Jan 2014 - 1:48

Je viens de finir le Blu-Ray Gergiev.

Le mise en scène est presque traditionnelle, un peu dans le genre de celle de Friedrich avec Solti, à savoir que le côté onirique et féérique est on ne peut plus présent, avec notamment de belles projections vidéo, quand il s'agit du monde de l'Impératrice en tout cas. Il y a aussi un peu le côté asiatique qu'on a pu voir dans la mise en scène d'Ichikawa avec Sawallisch, mais c'est bien plus réussi ici.
C'est vraiment très beau à voir.  sunny 
Chez les teinturiers on se retrouve dans notre milieu contemporain, assez sale et très trivial; l'opposition est vraiment criante.
Je n'ai vraiment aucun reproche à faire sur la mise en scène; certes Jonathan Kent ne fouille pas le côté psychanalytique comme Warlikowski dans la récente production munichoise, car on est ici dans une mise en scène un peu plus 1er degré, mais c'est admirablement fait. Voilà une mise en scène qui peut plaire au plus grand nombre à mon avis.

Ensuite un coup de chapeau à l'orchestre du Mariinsky, le 1er acte en particulier est particulièrement impressionnant.  colors 
C'est beau, c'est précis, c'est virtuose, et Gergiev insuffle à la fois beaucoup d'énergie et aussi le côté magique nécessaire.
Il y a 2 ou 3 petites approximations au 2è acte, mais à tous les coups ça ne va déranger personne (et quel solo de violoncelle!); le 3è acte est superbe.  Smile 
A part un petit raté de cuivres (mais en arrière-plan) et un petit déraillage de cordes au II donc, c'est du niveau des meilleures versions studio (Solti et Sawallisch), donc flamboyant.
Le petit regret c'est qu'on n'ait pas l'oeuvre sans coupures, comme l'ont fait Thielemann, Jurowski ou Petrenko dernièrement. (les premiers depuis Sawallisch)
Toutefois, si on trouve les coupures habituelles au III (scène Nourrice/Messager, avec les teinturiers qui essaient de se retrouver mais qui sont égarés par la Nourrice), le passage parlé de l'Impératrice est ici donné en entier.

Le petit bémol est pour la distribution, rien de rédhibitoire mais on n'est pas tout à fait au niveau des récentes versions Thielemann (Schwanewilms, Gould, Herlitzius, Koch, Schuster) et Petrenko. (Pieczonka, Botha, Pankratova, Koch, Polaski)
Il y a tout de même une bonne teinturière de Sergeeva, certes le chant n'est pas le plus beau qui soit (et une petite facilité sur son entrée, au lieu d'attaquer le si aigü elle part une octave en-dessous avant d'aller chercher sa note), et il y a quelques parentés avec G.Jones sans que ce soit forcément un compliment (attaques par en-dessous, vibrato assez large dans l'aigü) mais c'est de très bonne tenue et très engagé. (assez bonne présence scénique)
L'Empereur d'Amonov n'est pas mal du tout non plus (malgré un début un peu difficile), surtout au II, et la Nourrice assure bien également son écrasant rôle malgré quelques menues difficultés. (superbe fin du II!)
L'Impératrice de Khudoley est moins enthousiasmante, timbre pas très séduisant et un peu changeant selon les registres, et surtout scéniquement elle est un peu antipathique; néanmoins elle assure toutes les notes sans trop de soucis.
Enfin le Barak d'Edem Umerov est trop fruste de chant, pas assez tendre ni varié dans l'expression. (c'est chanté tout le temps pareil, vibrato systématique)
Là aussi, rien de catastrophique, c'est globalement bien chanté quand même.

Globalement une belle réussite, à moins de chercher le top niveau chant, c'est un DVD que je peux vraiment recommander à tous, car la mise en scène est très belle et l'orchestre scotchant.
Revenir en haut Aller en bas
fgero
Mélomaniaque
fgero


Nombre de messages : 907
Age : 55
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptySam 1 Fév 2014 - 18:13

DavidLeMarrec a écrit:
fgero a écrit:
J'avais déjà le CD Solti (dématérialisé), et pas de livret.
http://www.kareol.es

Comme le dit Cololi, ça n'a pas l'évidence des deux autres. Moi, dans le genre épique mythologisant, je trouve effectivement Daphne (la musique l'est, à défaut de l'intrigue) et Danae (sans compter les parties sérieuses d'Ariadne) plus exaltantes que Frosch et Helena. Mais Frosch est quand même un grand jalon à entendre, il y a des moments incroyables : le début, le premier air de l'Empereur, la descente chez les humains, le grand ensemble au début du III... et puis les tuilages permanents...

Réglons tout de suite le sort de Danae, même si ce n'est pas le fil ici. J'ai écouté la version Windfuhr. Je trouve cette oeuvre indigne de R. Strauss. Je n'ai même pas pu aller au bout tellement c'était sans intérêt. C'est sans doute un avis trop tranché et très personnel, mais je n'arrive pas à comprendre comment on peut y trouver quoi que ce soit de positif (n'y voyez aucun mépris pour ceux qui aiment, cela va sans dire Embarassed

Pour Frosch, pour laquelle j'ai maintenant écouté Sawallisch CD (et toujours Solti CD), ainsi que Solti DVD, j'ai trouvé au contraire qu'il aurait été dommage de passer à côté.

Par contre je trouve qu'il y a pas mal de moment creux - presque tout l'acte II (hormis le passage concerto pour violoncelle suivi du bel canto de l'empereur).

A mon petit avis, les 2 sommets absolus de l'oeuvre, qui valent à eux seuls de la découvrir :
- Acte I, à partir de l'apparition de l'Impératrice (et quelles merveilles dans les pupitres de bois avant qu'elle ne cause au Faucon), jusque à son départ avec la Nourrice vers le monde d'en bas  
- Acte III, le duo Barak/Frau, et autour, au début de l'acte

Et globalement les moments intéressants se trouvent dans l'acte I et l'acte III (sauf à la fin), qui se laissent bien écouter.
Le tout est trop long, quand même, avec l'acte II.

Donc Frosch pour moi n'atteint pas le niveau d'Elektra ou Salomé, mais ça reste assez indispensable à connaitre.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptySam 1 Fév 2014 - 18:17

Windfuhr n'est vraiment pas le bon choix pour découvrir une œuvre, quelle qu'elle soit : prise de son lointaine, orchestre gris, et les chanteurs sont souvent assez peu avenants, même lorsqu'ils sont bons d'habitude. Quand il n'y a vraiment rien d'autre de disponible, je fais l'effort, mais sinon...

Sans vouloir méjuger de ta clairvoyance de mélomane, ça a peut-être influé dans ta perception, parce que je ne vois vraiment pas en quoi ce serait moins du bon Strauss que le reste de ses bonnes œuvres.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
fgero
Mélomaniaque
fgero


Nombre de messages : 907
Age : 55
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptySam 1 Fév 2014 - 18:31

DavidLeMarrec a écrit:

Sans vouloir méjuger de ta clairvoyance de mélomane, ça a peut-être influé dans ta perception, parce que je ne vois vraiment pas en quoi ce serait moins du bon Strauss que le reste de ses bonnes œuvres.

Pas de problème pour avouer le caractère probablement peu clairvoyant de mon avis pour Danae, puisque je me suis limité à Windfuhr et en plus j'ai fait un rejet direct sans insister ni même tout écouter (j'ai tenu 1,5 acte en me forçant, avec l'impression d'un flot musical creux). Je m'y remettrai un jour où l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91107
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 2 Fév 2014 - 1:21

Et en plus j'imagine que tu as écouté ça sans livret car il n'y a pas de traduction française hormis la version DVD sortie il y a quelque temps... mais on est hors-sujet.  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
fgero
Mélomaniaque
fgero


Nombre de messages : 907
Age : 55
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 2 Fév 2014 - 9:19

Xavier a écrit:
Et en plus j'imagine que tu as écouté ça sans livret car il n'y a pas de traduction française hormis la version DVD sortie il y a quelque temps... mais on est hors-sujet.  Smile 
Scène 1 (La salle du trône du Roi Pollux. On voit qu’il y avait avant de la richesse mais maintenant tout est négligé. Le trône n’est plus qu’en partie en or, une partie est supportée par du bois d’une façon grotesque. Une meute de créditeurs est devant la porte d’entrée. Les gardes et les servants les empêchent d’entrer dans la salle)  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91107
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 2 Fév 2014 - 15:40

Hum... je crois savoir où tu as trouvé ça.  Mr.Red 
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91107
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 16 Mar 2014 - 0:10

On parlait de Karajan 64 DG en Playlist:

aurele a écrit:
J'ai quelques versions sur mon ancien ordi, des lives. J'ai toujours cet ancien ordi mais il n'est pas ici. Il s'allume toujours normalement, c'est juste le clavier qui merde. J'espère les avoir toujours pour les récupérer, notamment pour entendre Marton, Jones, Fassbaender (malgré le son vraiment pourri de la version en question d'après ce que j'ai cru comprendre).

Tu n'aimes pas Christa Ludwig ? J'aime beaucoup Marton et Borkh, beaucoup moins Nilsson pour les trois Färberin que je connais pour le moment (hors extraits pour ce qui est de Behrens par exemple) et je trouve Ludwig magistrale. La voix est splendide, ce rôle qui est un des plus redoutables de tout le répertoire wagnéro-straussien semble au premier acte ne pas lui poser de problèmes en terme de tenue de la tessiture par ailleurs. Sens du texte, psychologie du rôle travaillée et interprétation tout en nuances. Ces commentaires ne se perdront pas, je les reprendrai dans le bon topic. J'espère être autant emballé dans les actes II et III (même si je sais que Karajan a transformé l'ordre des scènes ou un truc du genre à l'Acte II). J'espère surtout que Rysanek va davantage me séduire car pour le moment, des Kaiserin que je connais sur l'ensemble du rôle (même s'il y a une tradition de coupures dans cet opéra, sauf pour la version Solti DVD que j'ai et qui n'est pas la seule intégrale), ma préférence va clairement à Studer. Il faudrait pouvoir comparer Rysanek à elle-même dans plusieurs enregistrements.

Je n'ai rien contre Ludwig, avec elle c'est toujours l'assurance de quelque chose de bien chanté et d'intelligent.
En revanche, elle me bouleverse très rarement... bref, je ne doute pas que sa Teinturière soit très bien, mais ça ne suffira pas à me donner envie d'écouter le reste de cette version Karajan 64, vu la médiocrité de l'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23541
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 16 Mar 2014 - 0:36

A ma connaissance, il n'existe pas de version de Ludwig dans le rôle, sans que l'Impératrice soit Rysanek.

Il existe deux lives de Solti à Covent Garden d'après operadis dont un de 1697 avec la Amme de Regina Resnik. Quelqu'un connaît ? Rien que pour cette dernière, cela pourrait hautement m'intéresser. Hillebrecht en Impératrice ne me tente en revanche pas plus que cela.

Dernesch a été à la fois la Färberin (j'aime bien son Isolde et j'aime beaucoup sa Brünnhilde) et la Nourrice. Un live existe avec Solti pour le premier rôle : Covent Garden, 1976. Heather Harper en Kaiserin, j'ai déjà dû vaguement l'entendre dans un rôle. On retrouve sinon pour les trois autres rôles importants la distribution de Böhm 1977 : King, Berry et Hesse. Pour le second, il existe un live dirigé par Sawallisch (Munich évidemment) de 1988 avec Studer et Muff, comme dans la version studio du chef et surtout Bjoner (si le site ne dit pas de connerie) en Färberin. Je n'ai pas adoré sa Kaiserin, peut être est elle plus intéressante dans ce rôle.

Des avis sont les bienvenus si vous connaissez.
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1230
Date d'inscription : 19/04/2010

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 16 Mar 2014 - 11:15

. Effectivement je ne connais pas non plus de version avec Ludwig en Teinturière sans Rysanek en Impératrice.

. J'ai la version Solti que tu cites :
17.6.67 (private) London Hillebrecht, Borkh, Resnik, King, McIntyre, Robinson Solti

Le son est moyen. Hillebrecht n'aura jamais été aussi bonne qu'à Munich en 1963. Borkh reste Borkh mais également vocalement moins à l'aise.
Je n'ai pas gardé de souvenir impérissable de cette bande...

. Pour Dernesch, j'ai une version pirate de Hambourg avec la distribution suivante :
26.12.83 (private) Hamburg Rysanek, Jones, Dernesch, Schunk, Nentwig von Dohnanyi (s) (ih)

Le trio féminin est mémorable, même Rysanek en très grande forme.
L'équipe masculine est moins légendaire mais a une forme de jeunesse pour elle.
L'enregistrement depuis le public est tout à fait acceptable et la direction de Dohnanyi très inspirée (l'audience est conquise).
Bref une soirée excitante.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23541
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 16 Mar 2014 - 12:25

Merci pour ces informations.

Tu connaitrais pas un live dirigé par Sawallisch de 1989 avec Studer, Jones, Fassbaender ? Munich évidemment. D'après un blog (cf topic Jones), cela existe.
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1230
Date d'inscription : 19/04/2010

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 16 Mar 2014 - 13:36

Tu parles de cet enregistrement?

12.6.88 (private) München Studer, Jones, Fassbaender, Schunk, Weikl Sawallisch (s) (ih)

C'est un "in-house" depuis un enregistreur dans le public.
Excitant bien-sûr sur le papier mais je n'ai pas été emballé plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23541
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 16 Mar 2014 - 13:52

AD a écrit:
Tu parles de cet enregistrement?

12.6.88 (private) München Studer, Jones, Fassbaender, Schunk, Weikl Sawallisch (s) (ih)

C'est un "in-house" depuis un enregistreur dans le public.
Excitant bien-sûr sur le papier mais je n'ai pas été emballé plus que ça.

Oui. Cela m'intéresse surtout pour la Nourrice de Fassbaender. Jones, on peut l'avoir ailleurs, même chose pour Studer que j'ai déjà avec Solti.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23541
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 30 Mar 2014 - 8:14

Je reviens sur la version Karajan après avoir terminé mon écoute de cette version hier soir.

Je ne sais pas si elle est autant coupée que Keilberth et Böhm 1977 mais j'ai trouvé qu'il y avait trop de coupures au II et au III (notamment beaucoup de choses concernant la Ämme ainsi que Barak et sa femme ne parvenant pas à se rejoindre et manipulés par la Nourrice). L'aménagement au II ne m'a pas dérangé plus que cela concernant la fusion scène 3 - scène 5 si je ne me trompe pas. Ces coupures font de cette version une version de complément, à connaître néanmoins.
La direction de Karajan est luxuriante, prenante dramatiquement même si l'orchestre n'est pas irréprochable. C'est un des atouts de cet enregistrement.

Leonie Rysanek foire complètement son entrée, c'est archi faux et précautionneux. Au II, quelle intensité dans le rêve de l'Impératrice !!! Au III, son timbre fait merveille dans "Vater bist du's", un de mes passages préférés de l'oeuvre. Cependant, la diction est loin d'être irréprochable, les faussetés de Rysanek sont bien là à de nombreux moments même si elles ne me dérangent pas beaucoup (sauf au I donc, appréciant beaucoup cette artiste. Une Impératrice moins bien chantante que Studer et Varady (connais pas encore cette dernière en entier) et qui n'est pas la plus intéressante en terme de caractérisation du rôle. Pour moi, tout repose essentiellement sur son timbre unique.

Christa Ludwig est mon premier coup de coeur de cet enregistrement. C'est une Färberin jeune, à la voix somptueuse, d'une grande intelligence dramatique, en rien mégère, nuancée et qui se tire plutôt avec facilité de ce rôle redoutable qui n'est pas pour une mezzo notamment. Ludwig était une mezzo dramatique de toute manière même si beaucoup de monde dit que ce rôle lui a coûté. Bouleversante !
Son couple avec le Barak magistral de Walter Berry, mon autre coup de coeur, qui ne m'avait pas autant marqué face à Nilsson chez Böhm fait également l'intérêt de cette version. Berry est un Barak chaleureux, d'une grande humanité, là encore d'une grande justesse en terme d'incarnation. Voix superbe là encore. Un couple de Teinturiers que je place à côté du couple Borkh-Fischer-Dieskau chez Keilberth, complémentaire, je ne saurais donner ma préférence.

Il faudrait que je compare Jess Thomas à lui-même. Il a la solidité requise vocalement pour le rôle de l'Empereur. Il faudrait que je réentende James King. Un Empereur musclé vocalement en tout cas.

Grace Hoffmann n'a pas la personnalité de Mödl et n'est pas aussi passionnante que Lipovsek qui est extrêmement marquante dans le DVD Solti dans ce rôle. C'est une Nourrice très solide, avec un beau timbre de voix, efficace dramatiquement et plus marquante que Hesse avec Böhm.

Lucia Popp et Wunderlich sont extrêmement luxueux, notamment en Fälke et Voix d'en haut pour elle. Un goût de trop peu pour le ténor, en raison des coupures au II.

Un Geisterbote assez peu marquant en revanche si on compare à Hotter avec Keilberth ou Terfel avec Solti en DVD.

J'ai la version de studio de Böhm à écouter et j'écouterai pour le chef notamment Sawallisch studio. Pour Varady en particulier, j'écouterai Solti studio. Sinopoli est une version non intégrale à ma connaissance, elle m'intéresse notamment pour ce grand chez Strauss qu'était Sinopoli.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 30 Mar 2014 - 10:19

aurele a écrit:
Leonie Rysanek foire complètement son entrée, c'est archi faux et précautionneux. Au II, quelle intensité dans le rêve de l'Impératrice !!! Au III, son timbre fait merveille dans "Vater bist du's", un de mes passages préférés de l'oeuvre. Cependant, la diction est loin d'être irréprochable, les faussetés de Rysanek sont bien là à de nombreux moments même si elles ne me dérangent pas beaucoup (sauf au I donc, appréciant beaucoup cette artiste. Une Impératrice moins bien chantante que Studer et Varady (connais pas encore cette dernière en entier) et qui n'est pas la plus intéressante en terme de caractérisation du rôle. Pour moi, tout repose essentiellement sur son timbre unique.

C'est ce qui fait, et je l'ai souvent dit, que la version à privilégier pour Karajan, c'est et de très loin celle avec Janowitz qui a tout ce qui manque à Rysanek : la justesse (et c'est proverbial), quelque chose d'idéalement scrupuleux (de consciencieux au sens propre du terme), l'émerveillement (y compris d'elle-même), une forme d'onirisme, des miroitements, une chair vocale à la fois pleine et légère, etc.
/watch?v=dFHkqpxOWE8
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23541
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 30 Mar 2014 - 10:37

On perd néanmoins le couple idéal Ludwig-Berry avec ce deuxième live. Je ne connais pas encore la Chryso de Rysanek mais elle est sans doute surévaluée en Impératrice dont elle a été pourtant une des principales titulaires pendant trente ans. Je la préfère clairement en Elektra (quelles que soient les conditions dans lesquelles cet enregistrement s'est fait) et en Salome. Si on est pas très client de Rysanek et c'est ton cas, on ne peut pas être sensible à son Impératrice très perfectible. Sa meilleure Impératrice est celle avec Böhm en studio sur le plan vocal d'après tout ce que j'ai lu.
Janowitz c'est superbe, lumineux, juste et le grave est un vrai grave contrairement à celui de Rysanek qui est plutôt une raucité laide. Moi, je veux juste entendre les passages avec Janowitz dans ce live.
J'ai au moins grâce à toi récupéré cette entrée du personnage.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 30 Mar 2014 - 14:58

aurele a écrit:
On perd néanmoins le couple idéal Ludwig-Berry avec ce deuxième live. Je ne connais pas encore la Chryso de Rysanek mais elle est sans doute surévaluée en Impératrice dont elle a été pourtant une des principales titulaires pendant trente ans. Je la préfère clairement en Elektra (quelles que soient les conditions dans lesquelles cet enregistrement s'est fait) et en Salome. Si on est pas très client de Rysanek et c'est ton cas, on ne peut pas être sensible à son Impératrice très perfectible. Sa meilleure Impératrice est celle avec Böhm en studio sur le plan vocal d'après tout ce que j'ai lu.
Janowitz c'est superbe, lumineux, juste et le grave est un vrai grave contrairement à celui de Rysanek qui est plutôt une raucité laide. Moi, je veux juste entendre les passages avec Janowitz dans ce live.
J'ai au moins grâce à toi récupéré cette entrée du personnage.

C'est sûr : Kuchta/Wiener, c'est pas Ludwig/Berry ; mais ça n'est pas fondamentalement rédhibitoire non plus (elle, notamment, a une vraie présence anguleuse plus que féminine, un tempérament ; et lui chante "humain", si j'ose dire).
La question, avec Rysanek, c'est pas que ce soit perfectible ou non ; en live ça l'est pratiquement de manière "nécessaire" et tu sais que ça n'a aucun caractère déterminant pour moi. D'Elektra, Salome, etc. on a déjà parlé en son temps et je ne vois pas la raison de revenir dessus (et en tout cas, pas ici). Pour moi, Rysanek a établi son standard en Kaiserin (et j'insiste bien : par rapport à elle-même et pas dans l'absolu) avec Böhm en studio pour DECCA (et comme la prise de son la flatte, l'arrondit en quelque sorte plus encore que la mono très naturelle de la version Kempe) ; le reste n'est que de la redite, jamais au même niveau et même, pour moi, par ordre décroissant d'intérêt au fur et à mesure que le temps passe.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 75
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptySam 6 Déc 2014 - 13:08

J'ai vu hier sur Mezzo les deux premiers actes de la version Salzbourg 2011 dirigée par Thielemann.

  J'ai trouvé la m e s de Loy pour le moins déconcertante ; je n'ai pas vraiment compris qu'est-ce qu'elle était censé représenter : une captation de l'oeuvre en studio : c'est ce que suggère la scénographie, mais il de passe beaucoup d'autres choses dont j'ai eu du mal à appréhender le sens : est-ce parce que je connais peu cet opéra ?  La direction d'acteur était très élaborée.
Mais finalement ça ne m'a pas vraiment dérangé, tant j'ai trouvé les chanteurs superbes : Michaela Schuster !!!
Et surtout j'ai adoré l'orchestre et le chef - quelles sonorités enivrante - Thielemann est un chef que je trouve inégal, mais là, il était dans un de ses grands soirs !!

Je vais me procurer le DVD.

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91107
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptySam 6 Déc 2014 - 16:00

Mêmes impressions que toi: même en connaissant très bien l'oeuvre, cette mise en scène est un peu bizarre, à mi-chemin entre la version de concert et autre chose de tout aussi hybride.
Mais effectivement la réalisation musicale est excellente, même si j'ai des réserves notamment sur Gould.
Et aucune coupure, ce qui est assez rare dans cette oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 7 Déc 2014 - 0:00

Pour ma première Frau ever j'ai choisi la version Sinopoli. Il faut bien commencer quelque part ? À ce jour je n'ai entendu de cette oeuvre que des extraits.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 7 Déc 2014 - 13:30

Orchestralement, il n'y a pas beaucoup mieux. Vocalement, Voigt et Schwarz ne sont pas des premiers choix dans la discographie (peu incarnée hehe pour l'une, un peu légère vocalement pour l'autre), mais il n'y a pas de réel point faible.

Lecture très musicale, un brin hédoniste.

De toute façon, il n'y a quasiment que de très belles versions : quand on s'attaque à un monument de ce genre, quand on est capable de le chanter / jouer, ça sonne tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Anthony
Mélomane chevronné
Anthony


Nombre de messages : 3621
Age : 37
Date d'inscription : 24/06/2007

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 7 Déc 2014 - 13:58

Il y a des coupures chez Sinopoli ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 7 Déc 2014 - 14:18

Très bonne question… Je n'ai écouté le disque avec partition. Je ne crois pas en horizontal (il ne manque pas de texte comme dans son Elektra), mais quand on voit que même Sawallisch fait de la bidouille (certes, sur scène), je ne fais plus confiance à personne.

Après, très honnêtement, les coupures dans Frosch, c'est comme pour Rosenkavalier (où il ne doit y avoir que deux ou trois versions réellement intégrales), on ne les remarque pas vraiment, il y a tellement de musique semblable dans l'œuvre… (Je n'en dis pas autant pour Elektra, bien sûr !)
Les versions de Frosch qui coupent exagérément sont aussi celles où il y a le plus de problèmes de mise en place, donc elles s'éliminent d'elles-mêmes, en quelque sorte.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Anthony
Mélomane chevronné
Anthony


Nombre de messages : 3621
Age : 37
Date d'inscription : 24/06/2007

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 7 Déc 2014 - 14:26

DavidLeMarrec a écrit:
Très bonne question… Je n'ai écouté le disque avec partition. Je ne crois pas en horizontal (il ne manque pas de texte comme dans son Elektra), mais quand on voit que même Sawallisch fait de la bidouille (certes, sur scène), je ne fais plus confiance à personne.

Après, très honnêtement, les coupures dans Frosch, c'est comme pour Rosenkavalier (où il ne doit y avoir que deux ou trois versions réellement intégrales), on ne les remarque pas vraiment, il y a tellement de musique semblable dans l'œuvre… (Je n'en dis pas autant pour Elektra, bien sûr !)
Les versions de Frosch qui coupent exagérément sont aussi celles où il y a le plus de problèmes de mise en place, donc elles s'éliminent d'elles-mêmes, en quelque sorte.

D'accord. Si ce ne sont que des coupures verticales, pour moi ce n'est aucunement rédhibitoire. De toute façon ce qui est bizarre avec Frosch, c'est que même chez Solti,  il y a des passages du texte (la plupart du temps très courts) qui passent à la trappe. En fait il est très possible que Strauss n'ait pas mis en musique l'intégralité du livret de ce cher Hugo. Je crois que c'était déjà le cas dans Elektra, même si c'est moins surprenant puisque la pièce existait déjà.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 7 Déc 2014 - 14:30

Solti, oui, en principe, c'est absolument complet, puisqu'il a été le premier (au disque du moins) à donner Elektra en entier, et demeure quasiment le seul à donner Rosenkavalier sans aucune coupure.

Mais Xavier te dira ça, il a vérifié ça très minutieusement.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91107
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 EmptyDim 7 Déc 2014 - 18:35

Je crois me souvenir que chez Sinopoli il y a les coupures habituelles.

Les versions intégrales sont très rares: CD Solti, DVD Solti, CD Sawallisch, DVD Thielemann.

Et je ne suis pas d'accord avec toi là-dessus: les coupures ne te gênent pas parce que tu n'aimes pas beaucoup l'oeuvre, tout simplement, sinon on les entend bien et elles sont gênantes.
Quand le mélodrame de l'Impératrice au III est réduit à une phrase, ça m'embête beaucoup, et notamment pour la musique qu'on y perd, extrêmement tendue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Strauss-Die Frau ohne schatten   Strauss-Die Frau ohne schatten - Page 7 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Strauss-Die Frau ohne schatten
Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Strauss - Die Frau Ohne Schatten - La Femme Sans Ombre
» Richard Strauss: coffrets Brilliant, EMI/Warner etc.
» Strauss - Salomé
» Richard Strauss - Oeuvres symphoniques
» Richard Strauss - Opéras moins connus (et oeuvres chorales)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: