Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -56%
Baskets Nike Air Max Tailwind IV à 75€ au ...
Voir le deal
75 €

 

 Giacomo Puccini (1858-1924)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyVen 10 Sep 2010 - 17:39

Elvira a écrit:
Xavier a écrit:
J'ai les mêmes 4 premiers que toi. (mais sans doute pas dans le même ordre)

En même temps, je crois que c'est logique. Smile

C'est logique par rapport au goût de Xavier ou alors c'est logique parce qu'objectivement ces 4 opéras sont meilleurs que les autres? Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_surprised
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyVen 10 Sep 2010 - 17:42

Percy Bysshe a écrit:
Elvira a écrit:
Xavier a écrit:
J'ai les mêmes 4 premiers que toi. (mais sans doute pas dans le même ordre)

En même temps, je crois que c'est logique. Smile

C'est logique par rapport au goût de Xavier ou alors c'est logique parce qu'objectivement ces 4 opéras sont meilleurs que les autres? Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_surprised

La dernière solution. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyVen 10 Sep 2010 - 17:50

C'est bien ce que je craignais... Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Kopfschuettel

Ne serait-ce que par la structure, La bohême est vraiment un des meilleurs. Et je vous passe mes argumentations sur le génie de Manon Lescaut et Mme Butterfly. Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_brilsmurf
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyVen 10 Sep 2010 - 17:58

Mais dis toujours ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyVen 10 Sep 2010 - 18:10

Oh, il y avait un peu d'ironie, je les aime beaucoup tous les deux, surtout Manon Lescaut - que je trouve meilleur que celui de Massenet sur le même sujet. Je crois que ce n'est pas bien défendable malgré tout - je trouve ça moins fulgurant que Tosca par exemple, mais je trouve que c'est quasiment dans une autre veine - en tout cas, ça ne me touche pas de la même manière.

Et puis je ne connais pas encore tout, il m'en manque quelques uns - tryptique et Fanciulla. Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_surprised

Edit: Mais un opéra comme Turandot est extrêmement décevant au IIIème acte, tant au niveau de l'action que de la musique... Alors qu'Edgar, c'est le contraire. Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_biggrin
Bref pour moi, c'est loin d'être aussi tranché.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyVen 10 Sep 2010 - 18:37

Oui, le III ieme gache pas mal Turandot, mais n'oublie pas qu'il y a plusieurs fins ! C'est un peu un Do it yourself cet opéra.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyVen 10 Sep 2010 - 18:54

Oui, je sais, j'en ai entendu au moins deux (dont une que tu conseillais, si mes souvenirs sont bons).

Enfin, c'est surtout le coup de Turandot qui finit par tomber amoureuse, c'est un peu le pompon... Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_elephant
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyVen 10 Sep 2010 - 19:05

Percy Bysshe a écrit:
Oui, je sais, j'en ai entendu au moins deux (dont une que tu conseillais, si mes souvenirs sont bons).

Enfin, c'est surtout le coup de Turandot qui finit par tomber amoureuse, c'est un peu le pompon... Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_elephant

Oh, ce n'est pas le fait qu'elle tombe qui est gênant, c'est plus la juxtaposition des éléments qui est malheureuse : Liù meurt, un baiser, et hop, l'affaire est finie. Mouais, tu parles : ses énigmes, c'était juste que du feu (justement elephant ), elle crevait d'envie de se marier.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyVen 10 Sep 2010 - 19:35

Elvira a écrit:
Percy Bysshe a écrit:
Oui, je sais, j'en ai entendu au moins deux (dont une que tu conseillais, si mes souvenirs sont bons).

Enfin, c'est surtout le coup de Turandot qui finit par tomber amoureuse, c'est un peu le pompon... Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_elephant

Oh, ce n'est pas le fait qu'elle tombe qui est gênant, c'est plus la juxtaposition des éléments qui est malheureuse : Liù meurt, un baiser, et hop, l'affaire est finie. Mouais, tu parles : ses énigmes, c'était juste que du feu (justement elephant ), elle crevait d'envie de se marier.

Ben oui, c'est de cela que je parle; ça fait vraiment le happy end forcé.
Quand il disait qu'il allait dégeler le glaçon, le Calaf, en donnant la 3ème réponse, il déconnait pas! Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_mrgreen

Plus sérieusement, je trouve ce 3ème acte est vraiment problématique dans le sens où il ne contente pas d'être mauvais, mais en plus il démystifie tout le reste de l'Opéra, ça ne veut plus rien dire. Tu parlais de Liù, précisément, elle meurt pour garder son secret alors que Calaf le révèle à Turandot 5 minutes plus tard, elle n'est même pas encore enterrée que Calaf se marie... je veux bien, mais ce n'est qu'un enfoiré alors! Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_lol Pareil pour Turandot - qu'il est légitime de haïr bien avant le IIIème acte - qui est un personnage complètement bancal.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyVen 10 Sep 2010 - 19:57

On est d'accord : cet acte trois est vraiment bancal, et musicalement, ce n'est guère excitant (si encore il y avait quelque chose !...)
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyVen 10 Sep 2010 - 20:10

Elvira a écrit:
C'est un peu un Do it yourself cet opéra.

Je crois que je vais refaire l'Acte III. Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_study Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_mrgreen

Tout se passe comme dans la version de Puccini jusqu'au moment où Liù tue Turandot et l'empereur et devient impératrice, portée par un peuple libéré du joug de la folle Turandot. Calaf pleure sur la tombe de Turandot et se condamne à un exil éternel: "Je n'ai connu que cela". Timur l'implore de reconquérir son trône, Calaf finit par céder à sa demande. Dans un duel à mort pour le trône avec le Roi, Calaf est mortellement blessé, et meurt dans les bras de son père dans une réminiscence de "Padre, mio padre" ( Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_shaking Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_shaking Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_shaking Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Icon_sad ). L'autre Roi est mort lui aussi, et Timur récupère son trône.
Revenir en haut Aller en bas
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 34
Date d'inscription : 09/12/2007

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptySam 11 Sep 2010 - 1:22

Cololi a écrit:
La Rondine avant la Bohème Shocked Confused ???? !!!!

J'assume entièrement... La Rondine, c'est plein de jolis airs... (Alors que bon, la Bohème, à part les trois sucreries du début)...

Disons qu'un diabétique doit se contenter de la Bohème... La Rondine, faut avoir l'estomac bien accroché... (Non pas que ce soit lourd... mais c'est très glucose quand même)...
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyDim 31 Oct 2010 - 22:11

En réécoutant Manon Lescaut, je me rends compte que sans être l'opéra le meilleur de Puccini, il recèle de merveilles. Le duo du II entre Manon et Des Grieux est un de mes passages préférés. L'intermezzo à la fin du IIe acte est sublime également.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyLun 1 Nov 2010 - 11:14

Tout à fait d'accord avec toi.
Néanmoins, il faut reconnaître que l'action n'est pas renversante... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyLun 1 Nov 2010 - 11:16

Percy Bysshe a écrit:
Tout à fait d'accord avec toi.
Néanmoins, il faut reconnaître que l'action n'est pas renversante... Neutral

C'est plus concis que dans l'opéra de Massenet. Après, je n'ai jamais lu l'oeuvre de l'Abbé Prévost. Je connais l'histoire seulement par les opéras de Massenet et Puccini.
Revenir en haut Aller en bas
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 34
Date d'inscription : 09/12/2007

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyMer 24 Nov 2010 - 0:43

Oh my god! L'œuvre de Puccini que j'aimais le moins m'a fait ressentir des émotions que je n'avais jamais ressenties avant à l'opéra...
Je parle de "La Bohème"...
Le moment de la dernière réplique de Marcello à Rodolfo... (Je ne me rappelle plus de la réplique exacte en italien... en gros il dit "sois courageux")... puis le fracas de l'orchestre en même temps que Rodolfo pleure: "Mimi"... Pile à ce moment-là, il s'est passé quelque chose de physique, littéralement un frisson... Je n'avais jamais vécu ça en concert... Puis évidemment les larmes... Moi qui prenais à la rigolade le fait qu'on parle d'opéra lacrymal... Ben en fait, c'est vrai... (Ca me fout un peu les jetons un tel revirement d'opinion incontrôlable... Pourtant, Mimi ne jouait pas tellement bien... C'est vraiment musical comme émotion)...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyMer 24 Nov 2010 - 10:06

Oui, c'est un moment physiologiquement lacrymal. C'est pas très subtil, mais c'est presque aussi inévitable que les oignons, très étonnant...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyMer 24 Nov 2010 - 10:20

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, c'est un moment physiologiquement lacrymal. C'est pas très subtil, mais c'est presque aussi inévitable que les oignons, très étonnant...

Beh mince alors j'ai jamais pleuré à la mort de Mimi Mr. Green
Me dites pas que je suis une brute épaisse Sad

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyMer 24 Nov 2010 - 10:50

Cololi a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Oui, c'est un moment physiologiquement lacrymal. C'est pas très subtil, mais c'est presque aussi inévitable que les oignons, très étonnant...

Beh mince alors j'ai jamais pleuré à la mort de Mimi Mr. Green
Me dites pas que je suis une brute épaisse Sad
J'ai jamais pleuré non plus à cet endroit, mais il y a une forme de hoquet particulier (précédant le sanglot, si on veut) qui me saisit, une émotion pas franchement fine, mais difficile à éviter.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Zémire
Mélomane averti
Zémire

Nombre de messages : 492
Age : 64
Date d'inscription : 18/07/2010

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyMer 24 Nov 2010 - 12:22

nugava a écrit:
Oh my god! L'œuvre de Puccini que j'aimais le moins m'a fait ressentir des émotions que je n'avais jamais ressenties avant à l'opéra...
Je parle de "La Bohème"...
Le moment de la dernière réplique de Marcello à Rodolfo... (Je ne me rappelle plus de la réplique exacte en italien... en gros il dit "sois courageux")... puis le fracas de l'orchestre en même temps que Rodolfo pleure: "Mimi"... Pile à ce moment-là, il s'est passé quelque chose de physique, littéralement un frisson... Je n'avais jamais vécu ça en concert... Puis évidemment les larmes... Moi qui prenais à la rigolade le fait qu'on parle d'opéra lacrymal... Ben en fait, c'est vrai... (Ça me fout un peu les jetons un tel revirement d'opinion incontrôlable... Pourtant, Mimi ne jouait pas tellement bien... C'est vraiment musical comme émotion)...

Cololi a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Oui, c'est un moment physiologiquement lacrymal. C'est pas très subtil, mais c'est presque aussi inévitable que les oignons, très étonnant...

Beh mince alors j'ai jamais pleuré à la mort de Mimi Mr. Green
Me dites pas que je suis une brute épaisse Sad

mains Je n'en reviens pas encore ... j'ai eu exactement la même réaction vendredi dernier et encore hier soir. Je ne pense pas que ce soit dû uniquement à la musique ou le chant car, la première (qui fut la dernière d'ailleurs) fois que j'ai vu cet opéra sur scène ... j'étais écroulée de rire pendant tout l'opéra trouvant cela vraiment niais au possible avec une musique grandiloquente sans grand intérêt (avec toutes mes excuses à tous ceux qui aiment cet opéra ! Embarassed ).
Ni la version Pavarotti/Freni ou Alagna/? vues à la télévision ne m'avait inspirée plus d'émotion - et pourtant, je suis généralement 'très bon public', pleurant ou riant facilement.
Je suis donc allée voir cet opéra avec beaucoup d'appréhension et la surprise n'en a été que meilleure !

Il me semble que si l'émotion est ressentie dans cet opéra, c'est d'abord en raison d'une scénographie très simple, à la mesure de l'opéra, et d'une capacité des protagonistes : maestro, orchestre et chanteurs à rendre le côté tragique de l'intrigue et non son aspect larmoyant.

Ceci étant, je continue malgré tout à préférer Tosca dans les oeuvres de Puccini - mais je ne connais pas bien le triptyque dont je n'ai vu que Suor Angelica une seule fois ...
Revenir en haut Aller en bas
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyMer 24 Nov 2010 - 13:06

Very Happy Bonjour, les gens qui ne fondent pas en larmes avec la fin de Tosca interprêtée par Maria Callas doivent d'urgence consulter un marabout guérisseur ou le psy de Woody Allen; moi ça marche à tous les coups, avec la vidéo du second acte disponible dans "La Callas...toujours". Un peu comme "Les lumières de la ville" de Chaplin.
Dans le tryptique, le sujet traité dans Gianni Schicchi est étonnamment sérieux, l'argent mal compris dans une famille, mais c'est une comédie, il y a ce fameux "mio babino caro" si beau.
Je redécouvre l'opéra grâce au blu-ray, j'aime beaucoup la version de Jurowski/Arden parue sur Opus Arte.
Image et son au top avec en complément "The miserly knight" de Rachmaninov, très très sombre.

Daniel.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptySam 8 Jan 2011 - 23:52

La version française de Tosca est presque équivalente en qualité à l'italien : les mots tombent parfois un peu à côté des effets prévus, mais gravité, la traduction versifiée est habile.
Un brin moins de panache que l'original, mais ça reste très bien.

Ca se trouve très facilement en partitions d'occasion (peut-être aussi sur IMSLP d'ailleurs), et il existe donc ( Wink ) au moins une bande radio avec Rhodes / Lance / Bacquier / Serkoyan.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyDim 9 Jan 2011 - 13:30

En finissant de réécouter Tosca ce matin, je me suis fait la remarque que le fait que Mario voie tout de suite le sens de l'exécution simulée était assez logique et surtout très féconde scéniquement : on n'a pas besoin d'un xième duo d'amour. Mais le fait que lui prévoie que c'est le dernier donne de la profondeur à tout ça.

J'avais été frappé par la belle réalisation (au sein d'une mise en scène pas passionnante) qu'en faisait Bondy à Munich il y a quelques mois.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyDim 9 Jan 2011 - 13:42

DavidLeMarrec a écrit:
En finissant de réécouter Tosca ce matin, je me suis fait la remarque que le fait que Mario voie tout de suite le sens de l'exécution simulée était assez logique et surtout très féconde scéniquement : on n'a pas besoin d'un xième duo d'amour. Mais le fait que lui prévoie que c'est le dernier donne de la profondeur à tout ça.

Surtout que Tosca arrive juste après E lucevan le stelle:

Disparu pour toujours mon rêve d amour
Cette heure là s’est enfuit
Et je meurs désespéré
Je meurs désespéré
Et je n'ai jamais autant aimé la vie…..


Cet air aurait une toute autre dimension si Tosca n'arrivait pas. Quand elle arrive, on est presque déçu!
Si au contraire, elle avait été à l'autre bout de la scène, sans qu'ils se voient et sans qu'ils puissent échanger le moindre mot, et où Tosca observe de loin l'exécution avant de se rendre sur les lieux où elle constate horrifiée la mort de son mari, je n'imagine pas l'effet dramatique. shaking
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyDim 9 Jan 2011 - 13:44

Ils ne sont pas mariés. C'est bien pour ça qu'elle est désespérée qu'ailleurs : elle ne touchera pas une demi-lire. Sad

Sinon, ton hypothèse est jolie, mais autant on pourrait l'imaginer au théâtre, autant à l'opéra, il est difficile de faire un quart d'heure de musique instrumentale... surtout devant un public italien. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyDim 9 Jan 2011 - 13:47

DavidLeMarrec a écrit:
Ils ne sont pas mariés. C'est bien pour ça qu'elle est désespérée qu'ailleurs : elle ne touchera pas une demi-lire. Sad

Sinon, ton hypothèse est jolie, mais autant on pourrait l'imaginer au théâtre, autant à l'opéra, il est difficile de faire un quart d'heure de musique instrumentale... surtout devant un public italien. Mr. Green

hehe

Hier en écoutant la fille du far west j'avais envie de dire aux chanteurs "taisez vous, laisser nous écouter ces belles pages orchestrales".

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyDim 9 Jan 2011 - 13:57

DavidLeMarrec a écrit:
Ils ne sont pas mariés. C'est bien pour ça qu'elle est désespérée qu'ailleurs : elle ne touchera pas une demi-lire. Sad

Comment pas mariés? Et ils se permettent de fricoter devant la Vierge Marie pendant le I?

Citation :
Sinon, ton hypothèse est jolie, mais autant on pourrait l'imaginer au théâtre, autant à l'opéra, il est difficile de faire un quart d'heure de musique instrumentale... surtout devant un public italien. Mr. Green

Mais rien n'empêche Tosca de parler toute seule et Cavaradossi de dialoguer avec les soldats!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyDim 9 Jan 2011 - 14:15

Percy Bysshe a écrit:
Comment pas mariés? Et ils se permettent de fricoter devant la Vierge Marie pendant le I?
Pourquoi crois-tu que Scarpia s'autorise des avances. C'est rien qu'une traînée, Tosca. Quelques années plus tôt, et elle était sans sépulture, l'histrione.


Citation :
Mais rien n'empêche Tosca de parler toute seule et Cavaradossi de dialoguer avec les soldats!
Ah, ça va être gai. hehe

Je vois ça d'ici.

    TOSCA
    Non vedo il mio Mario. Mario, dove sei tu ?
    Possa tu almeno viver felice, e l'orrendo
    Sorte di Scarpia sempre ignorar !

    CAVARADOSSI
    Sù, cameradi, datemi da bere.

    TOSCA
    Qual gemito ! Una larva... Una vision...
    No, forme umane son queste...

    CAVARADOSSI
    Tutto falso, tutto è vano,
    I più saggi sono pazzi !
    Il viino discacci la tristezza
    Che pesa sul mio cor.
    A me, i sogni dell'ebbrezza
    Ed il riso beffardo !
    O liquor incantatrice,
    Versa l'ebbrezza nel mio cor !

    SOLDATI
    O liquor incantatrice,
    Versa l'ebbrezza nel suo cor !

    CAVARADOSSI E SOLDATI
    Dolce liquor !

    TOSCA
    E una commedia, lo so,
    Ma quest'angoscia eterna pare.
    Etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyDim 9 Jan 2011 - 14:22

Citation :
I più saggi sono pazzi !
Il viino discacci la tristezza
Che pesa sul mio cor.
A me, i sogni dell'ebbrezza
Ed il riso beffardo !
O liquor incantatrice,
Versa l'ebbrezza nel mio cor !

SOLDATI
O liquor incantatrice,
Versa l'ebbrezza nel suo cor !

CAVARADOSSI E SOLDATI
Dolce liquor !

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 934492
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyDim 9 Jan 2011 - 14:29

J'étais sûr que ma version te plairait. Mr. Green

Et en plus métriquement ça fonctionne, la preuve :
http://musicontempo.free.fr/new_cavaradossi.mp3
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1392
Age : 52
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyDim 9 Jan 2011 - 15:00

Cololi a écrit:

Hier en écoutant la fille du far west j'avais envie de dire aux chanteurs "taisez vous, laisser nous écouter ces belles pages orchestrales".

Alors toi, tu es mon ami. Very Happy (et c'est l'opéra par excellence pour lequel je suis capable de dire ce genre de chose)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyLun 17 Jan 2011 - 18:20

Je voulais toucher un mot à propos de Tosca; j'ai récemment vu le DVD Sinopoli/Zeffirelli, avec Behrens et Domingo, et outre que j'ai adoré (à tous points de vue, dont la mise-en-scène), il y a plusieurs passages qui m'ont profondément ému, cette fois-ci en particulier, alors que d'habitude, je passais plus ou moins au travers: l'air de Scarpia qui clôt l'acte I, la superbe atmosphère qui ouvre le II, ou encore les appels dans l'aigus des flûtes dans l'air de Scarpia du II, au moment où il cherche à persuader Tosca de se livrer à lui.

Cet opéra monte progressivement dans mon panthéon personnel, c'est un vrai joyaux, en définitive! Quelle inspiration y a eu Puccini! sunny Tous les thèmes y sont éloquents. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyVen 22 Juil 2011 - 17:23

I love you Puccini drunken drunken I love you J'aime beaucoup Wagner ou Verdi mais aller savoir pourquoi J'ai toujours autant aimé écouter Puccini. C'est lui que je préfère en Opera, pour le moment du moins d'ailleurs grosse erreur de ma part d'avoir oublié Puccini dans mes Oeuvres préférées affraid il faudra vraiment que je la refasse j'ai trop oublié de chose
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyMer 28 Nov 2012 - 19:59

Mélomaniac a écrit:
Giacomo Puccini (1858-1924) :

Tosca

Souhaitez-moi bonne chance, je vais non seulement découvrir cette oeuvre culte mais en même temps entendre mon premier Opéra italien...

Le baptême du feu...


Bien, voici mon ressenti. Les mots me manquent alors...

ACTE I :
Spoiler:
 

Acte II :
Spoiler:
 

Acte III :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyMer 28 Nov 2012 - 20:34

C'est bon tu as tout pigé ! thumleft Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyMer 28 Nov 2012 - 20:57

WoO a écrit:
C'est bon tu as tout pigé !

Je parle même pas de l'interprétation, c'est pas le bon fil, et je ne saurais imaginer mieux...
Je suis en train de lire ce fil, riche et bien introduit par la typologie effectuée par l'éminent David L.M.

Bon, par quelle oeuvre maintenant continuer pour approfondir la découverte de Puccini ?

Apparemment, Butterfly c'est du mélodrame larmoyant où il ne se passe pas grand-chose... Dommage ça me tentait bien. J'ai failli l'acheter la semaine dernière mais je n'ai pas réussi à me décider pour l'interprétation, malgré les nombreux conseils discograhiques qui m'ont été donnés Confused
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyMer 28 Nov 2012 - 21:01

La Bohème !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20346
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyMer 28 Nov 2012 - 21:19

Butterfly, c'est magnifique!
Turandot pour le côté un peu énOOOOrme sinon...
Ou le Triptique : 3 petits opéras... très différents mais des petits bijoux!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85248
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyJeu 29 Nov 2012 - 1:02

Mélomaniac a écrit:
Apparemment, Butterfly c'est du mélodrame larmoyant où il ne se passe pas grand-chose...

Musicalement c'est très beau, plus intéressant que la Bohème à mon sens.

Comme Polyeucte, je te conseillerais le Triptyque, et puis Turandot qui est quand même très très chouette!
Et puis la Fanciulla aussi...
La Bohème est un de ceux que j'aime le moins.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyJeu 29 Nov 2012 - 8:20

Butterfly ok c'est beau. Mais Turandot ... quelle horreur !!! C'est pompier, emphatique, avec un livret totalement absurde et sans intérêt.
Par contre la Fanciulla c'est très bien !
Pour la Bohème j'insiste, c'est magnifique.

Par contre le tryptique je connais pas.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20346
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyJeu 29 Nov 2012 - 8:25

Cololi a écrit:
Butterfly ok c'est beau.

Et super émouvant en plus Sad Sad

Citation :
Mais Turandot ... quelle horreur !!! C'est pompier, emphatique, avec un livret totalement absurde et sans intérêt.
Ah non... le livret totalement absurde? Pas plus que beaucoup d'opéras... C'est vraiment le conte chinois qui à mon avis veut être mis en avant ici (j'y connais pas grand chose aux contes chinois hein... mais ça me fait pas mal penser à certains films chinois que j'ai vu en fait dans les personnages ou la construction... Embarassed). Et pour la musique, désolé, mais ce n'est pas que pompier. Oui, il y a des choses un peu énormes... mais aussi pas mal de délicatesses (dis-moi que Liu a de la musique pompier! hehe, idem pour Ping/Pang/Pong).
Et puis musicalement, il y a vraiment des choses magnifiques dans les couleurs de l'orchestre!!

Citation :
Par contre la Fanciulla c'est très bien !
J'ai jamais vraiment accroché... Confused

Citation :
Pour la Bohème j'insiste, c'est magnifique.
Oui... mais c'est peut-être moins immédiatement accrocheur. (et puis Mélomanic va encore pleurer en l'écoutant! Mr.Red)

Citation :
Par contre le tryptique je connais pas.
Alors je n'aurais qu'une chose à dire : fonce!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyJeu 29 Nov 2012 - 8:38

Ping/Pang/Pong => oui ce sont les moments délicats de la partition ... mais que de pompiérismes gratuits par ailleur et un livret vraiment sans le moindre intérêt (sans parler des coups de théâtre totalement invraissemblable).

J'oubliais : La Rondine => à fuir !!!

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20346
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyJeu 29 Nov 2012 - 9:09

Cololi a écrit:
Ping/Pang/Pong => oui ce sont les moments délicats de la partition ... mais que de pompiérismes gratuits par ailleur et un livret vraiment sans le moindre intérêt (sans parler des coups de théâtre totalement invraissemblable).

Pas le moindre intérêt pour le livret? l'évolution du personnage de Turandot, le sacrifice sublime de Liu, ce peuple si malléable...
Le pompiérisme, il se trouve juste dans les moments de représentation du pouvoir, mise en scène que Turandot veut pour assoir sa grandeur...

Non, vraiment, c'est loin d'être une oeuvre juste pompière et décorative...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85248
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyJeu 29 Nov 2012 - 10:34

Il y a un peu de pompier et de grandiloquent dans Turandot, c'est vrai, mais du génie aussi, et de grandes beautés, aussi bien dans l'orchestre que dans l'harmonie... ça reste quelque chose!
Revenir en haut Aller en bas
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 31/08/2010

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyJeu 29 Nov 2012 - 11:48

Polyeucte a écrit:
Ah non... le livret totalement absurde? Pas plus que beaucoup d'opéras... C'est vraiment le conte chinois qui à mon avis veut être mis en avant ici (j'y connais pas grand chose aux contes chinois hein... mais ça me fait pas mal penser à certains films chinois que j'ai vu en fait dans les personnages ou la construction... Embarassed).
Conte chinois ... très occidental. En effet, si l'on peut trouver quelques inspirations plutôt persanes dans l'histoire, Turandot (anciennement Turandokht puis Turandocte) a été placée en Chine par le Français Pétis de la Croix dans ses contes "inventés" Les Mille et Un Jours, déplacement conservé par l'Italien Carlo Gozzi. L'histoire n'a été jugée indigne ni par Goethe ni par Schiller qui s'en sont inspirés. Dans les contes, tout est permis : absurde n'a pas de sens ici. C'est en tout cas un bel opéra, où l'on peut trouver quelques longueurs quand l'interprétation n'est pas parfaite. Il faut aussi s'accoutumer au mélange du genre tragique (le fond de l'histoire) et comique (Ping Pang Pong), style très opposé à la conception française classique qui distingue soigneusement comédie et tragédie, mais répandu partout ailleurs (cf. Shakespeare). Musicalement, c'est une pièce à effets, mais ne boudons pas notre plaisir : ça prend aux tripes.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyDim 2 Déc 2012 - 20:18

Quelqu'un connaît ces représentations du Triptyque ?

C'est recommandable ou tellement pas bien que mieux vaut se priver de l'image et chercher une version seulement audio en CD ? Confused


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85248
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyLun 3 Déc 2012 - 12:43

T'es vraiment fan de Pappano toi! Mr.Red

Tu peux voir des extraits sur Youtube: moi je trouve que ça a l'air chouette, et il y a Westbroek dans Il Tabarro.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyLun 3 Déc 2012 - 13:10

Xavier a écrit:
T'es vraiment fan de Pappano toi! Mr.Red

Tu peux voir des extraits sur Youtube: moi je trouve que ça a l'air chouette, et il y a Westbroek dans Il Tabarro.

Pappano, j'aime bien ce nom, ça me fait penser à un personnage de la Flûte Enchantée... Mr. Green

OK, c'est commandé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85248
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptyLun 3 Déc 2012 - 13:21

Sinon, si tu veux d'autres idées, la discographie du Triptyque c'est ici: https://classik.forumactif.com/t3181-puccini-il-trittico
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 EmptySam 22 Juin 2013 - 16:06

Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Puccin10

= Liuwe Tamminga, Orgue de l'église San Pietro Somaldi de Lucca, Orgue de l'église San Lorenzo de Farneta

(Passacaille, septembre 2008)

Puccini se souvient : « Mon père m'emmenait souvent avec lui lorsqu'il montait pour jouer l'orgue de la cathédrale de Lucques ».
A sa mort, pour ramener un peu d'argent à la famille, le tout jeune Giacomo en jouait pour la messe. Il obtint en 1875 une Médaille d'or à l'Institut Pacini et exerca à cette cathédrale de la Santa Croce sans pourtant hériter du poste officiel. Outre l'office dont il s'acquittait en des églises locales, il s'inclinait parfois à des improvisations sur des airs d'opéras entendus au théâtre.
Il nous reste peu de ses compositions pour l'instrument à tuyaux ; sur deux orgues que Puccini toucha et sur lesquels il grava sa signature, Liuwe Tamminga interprète ici divers arrangements, d'après des pièces écrites au Conservatoire, de la musique de chambre, de piano...
Et un grand Pot-Pourri sur les airs de Madame Butterfly, avec le renfort de deux percussionnistes.

Un disque instructif, haut en couleurs, et réalisé avec suffisamment d'art pour tomber dans le mauvais goût. Etonnant, et très prenant.


Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Lucca_10
L'orgue Cacioli-Bertolucci-Paoli-Tronci
de l'église San Pietro Somaldi de Lucca
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Giacomo Puccini (1858-1924)   Giacomo Puccini (1858-1924) - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Giacomo Puccini (1858-1924)
Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: